Nouvelles des Brigades Anti-Graphène. Mai 2022

Cliquer ici pour les Nouvelles des Brigades Anti-Graphène

du mois de septembre 2021 

du mois d’octobre 2021

du mois de novembre 2021

du mois de décembre 2021

du mois de janvier 2022

du mois de février 2022

du mois de mars 2022

du mois d’avril 2022

Notre canal Telegram est le suivant: https://t.me/brigadesantigraphene

Notre canal VK est le suivant: https://vk.com/xochipelli

***********

Nouvelles du 29 mai 2022

La Quinta Columna. Oxyde de Graphène dans le Clexane 8000

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna mettant en exergue la présence d’Oxyde de Graphène dans le Clexane 8000 – pour le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse. [311]

***********

Dans la Rubrique “Inexistence du CoqueVide/19”

“Confirmation écrite : les scientifiques ne peuvent apporter aucune preuve de l’existence d’un virus pathogène”

C’est un très long et fort bien documenté article de Samuel Eckart mettant en exergue   que le virus du CoqueVide est invisible parce que jamais isolé… parce qu’inexistant. [312] Il est publié sur le site du Nouveau Monde au Québec.

Ce que vous allez lire dans la série d’articles « La confirmation par écrit – Les scientifiques ne peuvent apporter aucune preuve de l’existence d’un virus pathogène » semble presque inconcevable. Cette série se composera de plusieurs articles, qui seront publiés au fur et à mesure, exclusivement sur Corona_Fakten.

La vision du monde de tous ceux qui défendaient avec véhémence que l’existence du coronavirus avait été démontrée scientifiquement doit et va s’effondrer

Cet article devrait faire taire tous ceux qui nous reprochaient de créer un nuage de fumée pour ridiculiser les critiques. Car ce n’est pas nous qui soutenons encore et toujours ce narratif, ce sont ceux qui se refusent encore aujourd’hui à remettre l’existence des virus en question

Mais il semble plutôt que la triste réalité soit que la plupart des critiques, qui considèrent que la question de l’existence des virus est ridicule ou qui l’ignorent intentionnellement, sont tout simplement poussés par la peur d’être mis à l’écart ou “suiveurs”.

Petit conseil pour ces personnes : vous pouvez oublier vos craintes. Nous avions et nous avons les connaissances requises pour traiter ce sujet, pour le proclamer à la face du monde et même pour offrir 1,5 millions d’euros à qui pourra citer une publication conforme aux règles scientifiques

Il ne peut y avoir qu’une seule raison pour laquelle cet argent n’a pas encore été réclamé — ce montant est d’ailleurs supérieur à celui du prix Nobel : personne ne connaît de publication conforme aux règles prescrites par la science 

Des compagnons de lutte et nous, de Corona_Fakten, avons écrit à différents chercheurs, virologues, biologistes moléculaires, avocats, médias et à d’autres personnes en les priant de nous citer la ou les publications apportant les preuves scientifiques de l’existence d’un coronavirus, y compris les essais de contrôle documentés de toutes les étapes réalisées pour cette démonstration

Mais jusqu’ici personne n’a manifestement été en mesure de nous répondre, ce qui en dit très long. Et, a contrario, cela signifie que les responsables se reposent aveuglément sur les déclarations de tiers, sans vérifier eux-mêmes ces affirmations et en les acceptant sans la moindre critique comme des faits parfaitement établis

Ceci est malheureusement notre triste réalité quotidienne !

Suite: sur le site du Nouveau Monde au Québec.

***********

Dans la rubrique “Cordes de Chanvre bio”. Aux USA, cela chauffe pour Fauci, le plus grand criminel médical de l’Histoire Humaine 

Selon le Comité d’étude républicain: le GOP doit demander des comptes aux responsables de la santé “radicaux” comme Fauci

S’il est vrai que ce communiqué, émanant d’un Comité d’études du Parti Républicain, se situe, encore, dans le cadre de la religion covidienne néo-pasteurienne, il n’en reste pas moins qu’il pointe, très clairement, du doigt les Globalistes eugénistes de la clique d’Anthony Fauci, le vétérinaire –  et le plus grand criminel médical de l’Histoire Humaine. 

Le mot d’ordre ne devrait pas être “Virez Fauci” mais, bien plutôt, Ré-initialisez Fauci.

C’est un article de Joseph Lord présenté sur le Epoch Times. [319] 

Dans un mémo politique du 24 mai, le Republican Study Committee (RSC) a fait valoir que si les Républicains reprennent le Congrès en novembre 2022, demander des comptes à des responsables de la santé publique “radicaux” comme le Dr Anthony Fauci doit être une “priorité de contrôle majeure” pour le parti.

Plusieurs législateurs républicains, notamment le sénateur Rand Paul (R-Ky.), se sont ouvertement opposés à Fauci, l’accusant de mentir intentionnellement et de tenter de s’emparer de pouvoirs qui devraient appartenir au Congrès en vertu de la Constitution. Dans un courriel officiel, Paul a joint une image montrant le visage de Fauci avec la légende “Virez Fauci”.

De nombreux républicains sont toujours désireux de le faire, en particulier à la lumière d’informations selon lesquelles Fauci et ses associés ont peut-être travaillé pour tromper intentionnellement le public sur la théorie dite de la “fuite du laboratoire” de l’origine du COVID-19.

Maintenant, le RSC, un groupe de recherche du GOP comprenant plusieurs membres républicains de la Chambre des représentants, exige que les dirigeants du GOP adoptent une position ferme contre Fauci et ses alliés s’ils reprennent le Congrès lors des élections de mi-mandat en 2022.

« Si le Congrès n’oblige pas la clique de Fauci à rendre des comptes et ne réforme pas les agences de santé publique, nous donnerons aux bureaucrates d’extrême gauche un chèque en blanc pour fermer le pays quand ils le veulent », a déclaré à Breitbart le président du RSC, Jim Banks (R-Ind.). «Nous devons envoyer le message que les restrictions, les mandats et les fermetures d’écoles ne peuvent plus jamais se reproduire ».

« Avant la New Normal™, les symptômes les plus redoutés de la saison de la grippe étaient la fièvre, le reniflement et la toux », écrit la SRC dans un communiqué de presse du 23 mai. « Maintenant, alors que les familles se préparent pour l’hiver à venir et les saisons de grippe correspondantes (ou les cas croissants de Variole du Singe), les Américains ont quelque chose de bien pire à craindre : les responsables de la santé du gouvernement ».

« Les militants d’extrême gauche ont pris le contrôle de nos agences de santé publique, ont abusé de leur pouvoir, ont sapé la confiance du public et ont fait des ravages dans notre nation », poursuit le communiqué.

La SRC a souligné que les NIH ont financé 257 subventions pour étudier les disparités sociales liées au COVID-19, mais seulement quatre subventions pour étudier la façon dont le virus se propage.

« Pire encore, poursuit le communiqué, le budget du président Biden prévoit 100 millions de dollars chacun pour les CDC et les NIH afin de lutter contre le “changement climatique”. »

« Si nous voulons un jour rétablir la confiance dans ces institutions et préserver nos libertés et libertés autrefois chères, les radicaux comme le Dr Fauci doivent être tenus responsables et nos agences de santé publique doivent être réformées », a exigé la SRC. «Si les Républicains n’utilisent pas les pouvoirs de contrôle du Congrès pour le faire, nous donnerons aux bureaucrates d’extrême gauche un chèque en blanc pour fermer le pays quand ils le souhaitent ».

Dans un mémo politique, le RSC a développé ces points.

« La confiance dans la bureaucratie de la santé publique est à un niveau historiquement bas, commence le mémorandum. «Les Américains ont, à juste titre, le sentiment que les bureaucrates de Washington ont abandonné le bon sens et le bien commun à des fins politiques.

« Pendant la pandémie de COVID-19, la gauche a fait sienne la célèbre boutade de Rahm Emmanuel, “ne jamais laisser une bonne crise se perdre”. Au début, nombre de leurs politiques n’ont pas été contestées. Mais les autorités de santé publique ont rapidement commencé à émettre des directives absurdes et contradictoires et à adopter une rhétorique partisane.

«Ces directives ont de plus en plus accablé les Américains mais n’ont eu aucun effet évident sur la propagation du COVID», indique le mémo. «Lorsque les Américains l’ont fait remarquer, les autorités ont répondu par la censure, et non par des preuves, et leur ont ordonné de “suivre la science”. Le Dr Fauci a précisé ce qu’il voulait dire lorsqu’il a déclaré : “Je suis la science”. »

Le mémo poursuit en indiquant que de nombreux Américains ont réalisé « que les bureaucrates de gauche avaient “déformé le terme “santé publique” pour en faire un fourre-tout pour les politiques gauchistes qui limitent leurs libertés fondamentales. »

En conclusion du mémorandum, la SRC écrit : «Le CDC et les NIH se sont éloignés de leurs missions initiales. Le CDC a été fondé pour combattre les maladies infectieuses. La mission établie des NIH est de rechercher des connaissances fondamentales pour améliorer la santé, prolonger la vie et réduire les maladies et les handicaps. Au lieu de cela, les deux agences ont été influencées par une académie de santé publique idéologique et font avancer la guerre de la gauche contre la culture américaine.

« Les conservateurs seraient bien avisés d’extirper cette pourriture institutionnelle de ces organismes et de les ramener à leurs missions fondamentales », a déclaré la SRC.

Fauci et le NIH n’ont pas répondu à une demande de commentaire.

***********

Le b.a.-ba de Béa Bach #17 – Graphène, l’inquiétante inconnue, avec Ricardo Delgado de la Quinta Columna.

Émission spéciale, d’une heure, en collaboration avec ERTV : “Graphène, l’inquiétante inconnue, avec Ricardo Delgado”. [317]

Au menu : Composant des vaccins, imprégnation de l’environnement, toxicité, réactions électromagnétiques, Ricardo Delgado partage les résultats de sa longue investigation sur ce nanomatériau, pour arriver à la description du Syndrome d’irradiation chronique. L’entretien se termine par les perspectives et conseils utiles pour y échapper.

Cet entretien est réalisé en partenariat avec Egalité et Réconciliation. [318] Il faut, donc, être patient car j’ai informé Alain Soral de ce dossier graphène depuis l’été 2021. C’est un grand plaisir de voir, enfin, Egalité et Réconciliation monter dans le TGV anti-Graphène lancé à très grande vitesse à l’encontre de tous ceux qui veulent diminuer la population mondiale tout en nous obligeant à nous injecter des poisons au graphène afin de nous sauver la vie à l’encontre d’une pandémie inexistante. 

***********

Dans la rubrique “Cordes de Chanvre bio”. Au Forum de Davos, les deux criminels eugénistes, Klaus Schwab et Albert Bourla, ont échangé sur leur plan mégalomaniaque de vacciner la totalité des  humains… et, peut-être, les singes, aussi

Selon Albert Bourla, le PDG de Pfizer: “Tout s’est bien passé et je pense que nous pouvons passer à autre chose”. S’agit-il de passer au vaccin à l’encontre de l’inexistante variole du singe? S’agit de penser que “tout s’est bien passé” car beaucoup d’injectés sont décédés, mutilés ou mourants?

Au Forum de Davos, les deux criminels Globalistes eugénistes, Klaus Schwab et Albert Bourla, ont échangé au sujet de leurs plans “révolutionnaires” pour distribuer des vaccins dans le monde entier tout en attaquant ceux qu’ils décrivent comme des “conspirationnistes”, des “complotistes” et des “anti-vaxxers” – qui ont l’outrecuidance de résister à leur démence mégalomaniaque et eugéniste. [316]

Durant et échange, Bourla a déclaré à Schwab que Pfizer s’est assuré que les gouvernements Européens, et US, continueraient à protéger les entreprises pharmaceutiques contre les poursuites judiciaires si les vaccins qu’elles vendent ne “fonctionneraient pas bien”.

Voilà quelques extraits de la prose de Bourla: «Avec n’importe quel autre médicament, par exemple, nous ne demandons à personne de faire quoi que ce soit avec les responsabilités… mais avec un vaccin, nous savions qu’il y a un groupe très fanatique d’anti-vaxxers qui nous poursuivrait quoi qu’il arrive… Ils prétendront que le soleil ne s’est pas levé parce que les gens ont été vaccinés et que cela a créé des problèmes avec la culture : “Alors, je vous poursuis en justice”.

Et une chose est de vous poursuivre aux États-Unis une autre chose est de vous poursuivre dans un pays où le système juridique n’est pas à la hauteur des normes ou de la Suisse. Donc, je pense que c’est derrière nous. Tout s’est bien passé et je pense que nous pouvons passer à autre chose.»

Klaus Schwab a commenté : «Je pense que nous étions – nous étions tous deux la cible des mouvements anti-vaccins et des conspirateurs qui prétendaient que j’avais un triple – je me demande ce que c’est – triple Covid».

***********

Selon le nouveau rapport d’Oxfam du 23 mai 2022… à propos de la fausse pandémie Covidienne

Selon le rapport d’Oxfam, il serait urgent de taxer les riches… Et de verser des larmes de crocodile sur le sort des 40 000 enfants qui meurent de faim, quotidiennement, peut-être aussi?  [315]

Ne serait-il pas, plutôt, urgent de réinitialiser tous les richissimes et milliardaires?

Oxfam a titré son rapport “Profiting from Pain”. “L’urgence de taxer les riches dans un contexte d’explosion de la fortune des milliardaires et de crise mondiale du coût de la vie”.

Les riches Banksters, et autres Schwabistes du Forum Economique Mondial, profitent de la douleur… parce qu’ils l’ont orchestrée – ce qui est quelque peu différent!

Donc, selon Oxfam:

Les milliardaires ont augmenté leur richesse autant au cours des 24 derniers mois que ce qu’ils font normalement en 23 ans!

Pas moins de 263 millions de personnes pourraient basculer dans l’extrême pauvreté cette année.

Les milliardaires du monde entier ont vu leur richesse collective augmenter de 12,7 trillions de dollars (42%) pendant la pandémie.

Les 10 hommes les plus riches possèdent plus de richesses que les 40% les plus pauvres de l’humanité réunis.

Elon Musk pourrait perdre 99% de sa richesse et ferait toujours partie du top 0,0001% des personnes les plus riches du monde. Depuis 2019, sa richesse a augmenté de 699%.

Les revenus de 99 % de l’humanité ont chuté à cause de la pandémie, avec 125 emplois à temps plein perdus en 2021.

La richesse totale des milliardaires représente actuellement 13,9% du produit intérieur brut mondial, contre 4,4% en 2020. 

S’il est vrai qu’Elon Musk a sextuplé sa fortune, en profitant de la fausse pandémie de la religion Covidienne, il a les moyens de se payer Twitter… et de faire distraction pendant que les injectés CoqueVide font augmenter les statistiques de surmortalités.

***********

Revue de Presse.  Au sujet des “vaccins” à l’encontre du virus, jamais isolé, de la variole du singe – une fausse pandémie orchestrée vers 2001

C’est un article de Michael Nevradakis présenté par le site de Children’s Health. Cet article met en évidence le fait que la carte “variole du singe” a été orchestrée depuis un certain nombre d’années, déjà. Près de ving annnées, peut-être? 

Ou plus, si l’on en juge par la présence de Robert Kadlec qui a participé à la simulation Dark Winter, de juin 2001, d’une attaque à l’anthrax, qui a aidé à établir le stock national stratégique et qui a conseillé directement Emergent Biosolutions et Bavarian Nordic. Robert Kadlec fut le principal conseiller en bioterrorisme du Pentagone dans les semaines précédant les attaques à l’anthrax de 2001.

En effet, AnthonyFauci a donné, environ, 100 millions de dollars chacun à Bavarian Nordic et à Acambis pour la recherche d’un vaccin contre la variole en préparation d’un contrat BioShield… à attribuer en 2006.

*****************

C’est un article de Michael Nevradakis présenté par le site de Children’s Health Defense. [314] En voici une portion relative aux “vaccins” à l’encontre du virus, jamais isolé, de la variole du singe. Les soulignements sont de mon fait.

Les vaccins antivarioliques existants seraient efficaces jusqu’à 85 % contre la variole du singe. Avec la récente épidémie, les autorités sanitaires de pays comme le Royaume-Uni ont commencé à administrer le vaccin antivariolique aux travailleurs de la santé et aux autres personnes susceptibles d’avoir été exposées à la variole du singe.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé, en 2019, le vaccin antivariolique JYNNEOS qui a été mis au point en collaboration avec des scientifiques de l’armée américaine.

Après que JYNNEOS a reçu l’approbation de la FDA, le Dr Peter Marks, directeur du Centre d’évaluation et de recherche sur les produits biologiques de la FDA, a déclaré :

«Bien que la variole naturelle ne constitue plus une menace mondiale, la dissémination intentionnelle de ce virus hautement contagieux pourrait avoir un effet dévastateur.

Jynneos sera disponible pour les personnes considérées comme présentant un risque élevé d’infection par la variole ou le monkeypox.

Ce vaccin fait également partie du Strategic National Stockpile (SNS), la plus grande réserve nationale de produits pharmaceutiques et de fournitures médicales susceptibles de sauver des vies, à utiliser en cas d’urgence de santé publique suffisamment grave pour entraîner l’épuisement des réserves locales. »

Le Dr Anthony Fauci a joué un rôle dans le développement de JYNNEOS, avec la controverse qui l’accompagne, comme cela a été souligné en 2009 :

«Fauci a donné environ 100 millions de dollars chacun à Bavarian Nordic et Acambis pour la recherche d’un vaccin contre la variole en préparation d’un contrat BioShield à attribuer en 2006.

Certains observateurs ont déclaré que Fauci “dépasse ses limites”, rapporte le Wall Street Journal».

Une étude publiée en février 2022 dans la revue PLOS Neglected Tropical Diseases, “initiée et financée par Bavarian Nordic” et coécrite par des employés de l’entreprise, indique :

«L’apparition de foyers au-delà de l’Afrique souligne la pertinence mondiale de la maladie.

Une surveillance et une détection accrues des cas de variole du singe sont des outils essentiels pour comprendre l’épidémiologie en constante évolution de cette maladie résurgente.

Dans l’ensemble, la variole du singe évolue progressivement pour devenir une maladie d’importance mondiale

Bavarian Nordic n’est pas le seul fabricant de médicaments à s’intéresser au monkeypox. Le 19 mai, la FDA a approuvé un autre médicament, une version intraveineuse de TPOXX (tecovirimat) pour le traitement de la variole du singe.

Le TPOXX est produit par SIGA, décrit par Bloomberg comme « une entreprise de défense contre la guerre biologique ».

Selon SIGA, «le financement et le soutien technique de ce travail sont assurés par la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), sous l’autorité du secrétaire adjoint à la préparation et à la réponse (ASPR), au sein du ministère américain de la santé et des services sociaux (HHS) ».

Comme le rapporte The Gateway Pundit :

«Le TPOXX peut être utilisé pour traiter la variole depuis plusieurs années, mais il n’était disponible que sous forme de pilule.

La nouvelle version du TPOXX sera administrée directement dans la circulation sanguine par injection et serait également efficace pour traiter la variole du singe. »

La précédente formulation orale de TPOXX a été approuvée par la FDA en juillet 2018. La même année, SIGA a signé un contrat de 629 millions de dollars avec BARDA pour l’inclusion des médicaments antivarioliques dans le stock national stratégique.

SIGA a conclu un accord similaire avec les autorités canadiennes en décembre 2021, moins d’un mois après que Bill Gates ait mis en garde contre le risque d’une attaque bioterroriste.

En juin 2019, SIGA a signé un accord de promotion internationale avec Meridian Medical Technologies, une société détenue par Pfizer.

Les récents développements ont fait exploser les actions de SIGA et de Bavarian Nordic. L’action de SIGA, qui avait précédemment atteint un sommet en novembre 2021, a augmenté peu après les déclarations Bill de Gates concernant la possibilité d’une libération intentionnelle de la variole.

Dans un article récent, la journaliste d’investigation Whitney Webb a mis en lumière les antécédents potentiellement troublants de SIGA et d’un autre fabricant de vaccins antivarioliques, Emergent Biosolutions, notamment :

Des liens étroits avec Jeffrey Epstein et le parti démocrate.

Des contrats fédéraux “scandaleux” sans appel d’offres avec SIGA pour l’approvisionnement en médicaments contre la variole.

Des “liens troublants” avec les attaques à l’anthrax de 2001.

De “sérieuses déficiences” dans une usine de fabrication d’un producteur de vaccins antivarioliques, Emergent Biosolutions, qui produisait également des vaccins COVID-19.

M. Webb a également découvert un lien direct entre Emergent Biosolutions, le stock stratégique national, les attaques à l’anthrax de 2001, la simulation Dark Winter et Bavarian Nordic – par l’intermédiaire de Robert Kadlec, qui a été le principal conseiller en bioterrorisme du Pentagone dans les semaines précédant les attaques à l’anthrax de 2001.

Kadlec a participé à la simulation Dark Winter, de juin 2001, d’une attaque à l’anthrax, a aidé à établir le stock national stratégique et a conseillé directement Emergent Biosolutions et Bavarian Nordic.

De nouveaux acteurs se bousculent également pour se positionner à la lumière de l’épidémie de variole du singe, y compris un visage familier : Moderna, fabricant du vaccin COVID-19, qui a récemment annoncé qu’il testait des vaccins potentiels contre la variole du singe.

***********

Oxyde de Graphène dans le vaccin Tétravac de Sanofi-Pasteur

Ce sont de nouvelles images réalisées par Perla, une mère de famille anonyme – avec un microscope à 250 euros – portant sur la composition du vaccin Tétravac de Sanofi-Pasteur.

Nouvelles du 26 mai 2022

Le ministère de la santé du Royaume-Uni modifie toutes les données officielles sur la variole du singe afin de la rendre terrorisante

C’est un article paru dans Off Guardian. [307]

Il y a quelques jours, le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni a modifié sa page sur la variole du singe afin d’en changer le contenu sur quelques points essentiels. [306]

Tout d’abord, il a supprimé un paragraphe de la section “Comment attrape-t-on la variole du singe?”

Jusqu’à il y a quelques jours, selon les liens archivés, [308] la page Monkeypox disait ceci, concernant la transmission de personne à personne [c’est nous qui soulignons] :

Il est très rare de contracter la variole du singe d’une personne atteinte de l’infection, car celle-ci ne se transmet pas facilement d’une personne à l’autre.

…cela a été totalement supprimé.

Deuxièmement, ils ont supprimé ce paragraphe, qui était présent au moins jusqu’en novembre 2021 [309] (et peut-être beaucoup plus récemment, il n’y a pas d’archives entre novembre et mai) [accentuation ajoutée] :

[La variole du singe] est généralement une maladie bénigne qui s’améliore d’elle-même sans traitement. Certaines personnes peuvent développer des symptômes plus graves, c’est pourquoi les patients atteints de la variole du singe au Royaume-Uni sont soignés dans des hôpitaux spécialisés.

Le nouveau paragraphe “traitement” se lit comme suit [à nouveau, nous soulignons]…

Le traitement de la variole du singe vise à soulager les symptômes. La maladie est généralement bénigne et la plupart des personnes se rétablissent en 2 à 4 semaines […] Il se peut que vous deviez rester dans un hôpital spécialisé, afin que vos symptômes puissent être traités et pour éviter que l’infection ne se propage à d’autres personnes.

Ils suppriment donc l’idée que la maladie “s’améliorera d’elle-même” et renforcent à nouveau l’idée d’une propagation de la maladie, bien que celle-ci ait été décrite comme “très rare” pas plus tard que la semaine dernière.

Ils ajoutent même une ligne sur l’auto-isolation, qui n’a jamais été mentionnée auparavant :

comme la variole du singe peut se propager en cas de contact étroit, vous devrez être isolé si on vous diagnostique la maladie.

Enfin, ils ajoutent un avertissement concernant la possibilité de contracter la variole du singe en mangeant de la viande insuffisamment cuite, ce qui alimentera sans aucun doute le discours anti-viande (oh, attendez, c’est déjà le cas [310]).

Pour résumer, on réécrit un peu l’histoire ici.

Avant, la variole du singe “ne se propageait pas facilement entre les gens”. Maintenant, c’est le cas.

Avant, la variole du singe “s’améliorait d’elle-même sans traitement”. Maintenant, ce n’est plus le cas.

Il est encore trop tôt pour dire que le Monkeypox sera le “nouveau Covid”, et peut-être que ce lancement va s’arrêter et être oublié dans quelques semaines, mais il ne fait aucun doute qu’ils prennent quelques conseils du livre de jeu du Covid jusqu’à présent.

Nouvelles du 25 mai 2022

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans la vitamine B12 Optovite du Laboratoire Normon

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna. [304]

***********

Revue de Presse. “Le professeur E. Alphandery justifie la présence de graphène dans les “vaccins” contre Covid”

Un article du Dr. Laurent Aventin qui reprend les informations transmises dans mon communiqué du 21 mai “Nano-dimensions/adjuvants dans les vaccins COVID-19”.  “Surprise, Surprise! Le Professeur Edouard Alphandéry s’épanche sur le graphène dans les injections CoqueVide de la Mafia”. [302]

Il est à noter que le texte en PDF était disponible sur la Toile, le 21 mai 2022, car c’est de ce texte intégral que j’ai extrait la photographie ci-jointe. Il a été escamoté et il est, maintenant, offert à la vente contre 42,5 pounds. [303]

La nouvelle aurait pu faire l’effet d’une bombe mais elle est passée relativement inaperçue. Un article publié dans la revue scientifique Journal of Materials Chemistry B en février 2022 révèle l’utilité de nano matériaux métalliques et d’oxyde de graphène dans les vaccins contre Covid. Toute la presse subventionnée avait dénoncé cette fausse information “complotiste”.

***********

Pfizer et Biontech se lancent dans un nouveau  vaccin anti-herpes à l’ARNm. Avec ou sans graphène?

Les essais cliniques sont prévus pour le second semestre de 2022. [301] Pfizer a annoncé, mercredi, qu’il allait développer un vaccin à base d’ARNm pour la prévention de l’infection virale du zona, collaborant avec Biontech pour la troisième fois après son vaccin Covid-19.

Selon les termes de la collaboration, Biontech recevra 225 millions de dollars d’avance et, en fonction des ventes, pourrait recevoir 200 millions de dollars supplémentaires. De son côté, Biontech versera 25 millions de dollars à Pfizer pour la technologie antigénique brevetée de la société.

Nouvelles du 24 mai 2022

Oxyde de Graphène dans l’Ivermectine

Ces photographies microscopiques mettent en exergue la présence Oxyde de graphène dans l’Ivermectine. [300]

***********

Nouveau canal de la Quinta Columna “Mira al Microscopio”

C’est un canal strictement réservé à tous les dossiers photographiques mettant en exergue la présence de graphène dans les vaccins, dans les remèdes allopathiques, dans l’eau du robinet, dans les produits alimentaires, dans l’eau de pluie, etc, etc. [299]

***********

Revue de Presse. “Le gouvernement commande 148 millions de nouvelles doses de vaccins contre la Covid-19”

C’est un article présenté par la revue Nexus. [298] 

Les stocks de vaccins Covid-19 sont suffisants pour vacciner en deux mois tous les Français. Sur les 69 millions de doses réfrigérées, 900 000 seront bientôt périmées. Mais selon le média Francetvinfo, « la France attend 148 millions de doses d’ici l’an prochain, dont du Pfizer, du Moderna mais aussi d’autres vaccins pas encore autorisés sur le marché comme Sanofi et Valneva ». Mais ce dernier est peut-être dans l’embarras.

***********

Revue de Presse. “Refusons la poursuite des injections anticovid qui favorisent l’augmentation des cancers”

C’est un article de la Dr. Nicole Delépine  proposé par Mondialisation au Québec. [297] 

Il est temps d’engager une grande campagne populaire contre la poursuite de la pseudo vaccination anti-covid dont l’inefficacité contre l’épidémie est devenue évidente alors que liste des complications dans la vraie vie, s’allonge. Les pétitions en cours n’ont pas suffi. Chacun d’entre vous sait maintenant que les AVC, les morts brutales lors d’un effort, les infarctus et les myocardites, les régressions intellectuelles, les encéphalopathies se multiplient, et particulièrement chez les sujets jeunes et les adolescents qui ne risquaient pas de mourir du covid

Le temps passant, de nouvelles complications apparaissent et singulièrement en cancérologie. Il a fallu quelques mois pour que la fameuse protéine spike agisse dans l’organisme et bloque la réparation de l’ADN et ainsi les défenses de l’organisme contre un cancer quiescent en place ou un pré cancer qui finalement se transforme en véritable néoplasie active

Les cancers des organes sexuels (ovaires, testicules) sont particulièrement concernés en raison de la propension de la protéine spike, pour cette localisation, attirance dont témoignent par ailleurs les nombreux effets secondaires chez la femme et en particulier les troubles des règles précocement après l’injection (arrêt des règles, hémorragies, saignements dont certains majeurs réglés seulement par l’ablation de l’utérus) et chez l’homme : raréfaction des spermatozoïdes constatés rapidement par les centres de donneur. Et Pfizer le savait d’emblée comme en témoignent les documents enfin publiés grâce à la justice américaine.

***********

Revue de Presse. “Vacciner les femmes enceintes est une folie absolue”

C’est un article  proposé par l’AIMSIB. [296]

Chez les médecins français, il existe un exercice périlleux qui consiste à montrer son désaccord médical à un élu de son Conseil de l’Ordre car cela se solde par des poursuites à l’encontre de l’écervelé qui croyait que la confraternité pouvait autoriser … les échanges confraternels. Nous évoquerons ici les tentatives menées par un président de Conseil Départemental pour exhorter ses confrères à vacciner les femmes enceintes contre la Covid à partir d’un bagage scientifique et éthique plutôt fragile. Mal lui en pris car quelques-uns de ses «“administrés”, qui n’ont à vendre que leurs compétences, en connaissent un énorme rayon sur le sujet : voici leurs réponses. Nous conclurons sur quelques évidences énoncées par une biostatisticienne de grand talent, par une réflexion intéressante autour des “hépatites incompréhensibles du nourrisson” et par une action juridique belge de protection des soignants qui s’annonce d’ampleur et que nous soutenons absolument. Bonne lecture.   

***********

Davos: “Recalibration de la Liberté d’expression…  et de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme”

Le 23 mai 2022, Julie Inman, la commissaire Australienne à la sécurité internet, a déclaré que:

«Nous nous trouvons dans une situation où la polarisation augmente partout, et où tout semble binaire alors que ce n’est pas nécessaire. Je pense donc que nous allons devoir réfléchir à un recalibrage de toute une série de droits de l’homme qui se jouent en ligne – de la liberté d’expression à l’absence de violence en ligne. Ou le droit à la protection des données, au droit à la dignité de l’enfant». [295]

Afin de pouvoir sortir de “situations binaires” et afin de protéger “la dignité de l’enfant”!!!!

***********

La Quinta Columna: du Graphène dans le Jet Propellant JP8?

Le Jet Propellant, JP8, est dérivé du kérosène. Est-ce de l’oxyde de graphène qui apparait en microscopie?  [294] »

Voir mon dossier sur le graphène dans l’Atmosphère.

***********

17 000 scientifiques: révélations massives 

Il y a une semaine, le Global Covid Summit s’est tenu avec des sommités comme le Dr. Robert Malone, le Dr. Peter McCullough et le Dr. Ryan Cole à la tête de l’événement. Une déclaration conjointe représentant plus de 17.000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier a été signée pour lever l’état d’urgence sanitaire, restaurer l’intégrité scientifique “crimes contre l’humanité”. [292]

***********

Italie: conférence présentant les analyses de sang de patients injectés et graphénisés

C’est une vidéo de 13 mn, en Italien, présentant des photographies, au microscope, du sang graphénisé d’injectés CoqueVide. [293]

Nouvelles du 23 mai 2022

Coup d’État furtif de l’OMS pour dicter le programme de santé mondial de Gates et Big Pharma

C’est un article traduit de William Engdahl et présenté sur Réseau International [291] 

Sur une initiative de l’administration Biden, l’Organisation mondiale de la Santé imposera, sauf miracle, d’ici novembre 2022, c’est-à-dire au début de la prochaine saison de grippe dans l’hémisphère nord, un contrôle descendant sans précédent sur les réglementations et mesures sanitaires nationales de la planète entière. Dans ce qui s’apparente à un coup d’État furtif, l’OMS obtiendra de nouveaux pouvoirs draconiens lui permettant de passer outre la souveraineté nationale dans 194 pays membres des Nations unies et de dicter leurs mesures sanitaires avec la force du droit international. On en parle parfois comme du traité de l’OMS sur les pandémies, mais c’est bien plus que cela. Pire, la majeure partie du budget de l’OMS provient de fondations privées liées aux vaccins, comme la Fondation Gates, ou de Big Pharma, ce qui constitue un énorme conflit d’intérêts.

Une notion dystopique de ce qui pourrait se produire est l’actuelle fausse épidémie de “grippe aviaire”, H5N1, qui entraîne l’élimination de dizaines de millions de poulets dans le monde entier si un seul poussin est testé positif pour la maladie. Le test est le même test PCR frauduleux utilisé pour détecter le COVID-19. Récemment, le Dr Robert Redfield, le chef du CDC de Trump, a donné une interview dans laquelle il a “prédit” que la grippe aviaire se propagerait à l’homme et serait hautement fatale lors de la prochaine “grande pandémie”, pour laquelle le COVID-19 n’était qu’un simple échauffement. Redfield a déclaré dans une interview de mars 2022 : « Je pense que nous devons reconnaître – j’ai toujours dit que je pense que la pandémie de COVID a été un signal d’alarme. Je ne crois pas que ce soit la grande pandémie. Je pense que la grande pandémie est encore dans le futur, et qu’il s’agira d’une pandémie de grippe aviaire pour l’homme. Elle aura une mortalité significative de l’ordre de 10 à 50%. Il y aura des problèmes ». En vertu des nouveaux pouvoirs dictatoriaux de l’OMS, celle-ci pourrait déclarer une urgence sanitaire sur une telle fraude, sans tenir compte des preuves contraires.

***********

16 coureurs hospitalisés durant le Brooklin Half Marathon – dont un décédé de crise cardiaque 

Les journalistes corrompus parlent de la chaleur tandis que ceux qui savent pointent le Graphène dans les injections  CoqueVide. [290]

***********

Contrairement aux mensonges de la presse, voici quelques alertes “à la variole du singe” en 2018 et 2019.

“Third UK patient diagnosed with rare monkeypox virus” / “Troisième Patient Britannique diganostiqué avec la variole du singe ”. Le 26 septembre 2018. [287]

“UK patient diagnosed with monkeypox”/ “Patient Britannique diganostiqué avec la variole du singe ”. Le 4 décembre 2019. [286]

“Diagnosis of Imported Monkeypox, Israel, 2018” / “Diagnostic de la variole du singe importée, Israël, 2018.” Mai 2019. [288]

“Monkeypox: Two cases identified in north Wales” / “Variole du singe: deux cas identifiés au Pays de Galles”. 10 juin 2021. [289]

***********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le Shingrix, un vaccin anti-zona

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans le Shingrix, un vaccin anti-zona de GSK. [285]

Nouvelles du 22 mai 2022

Simulation d’une pandémie mondiale mortelle impliquant une souche inhabituelle du virus de la variole du singe – en mars 2021

Selon le document publié en novembre 2021, et intitulé “Strengthening Global Systems to Prevent and Respond to High-Consequence Biological Threats”, [270] “l’attaque”, simulée, de variole du singe était programmée pour le 15 mai 2022. 

Le 19 mai 2022, Yahoo Actualités titrait, carrément, “Variole du singe : la situation s’aggrave en Europe et en Amérique du Nord”. [262]

Le 19 mai 2022, le NTI publiait un rapport intitulé “Investing in Global Health Security: How to Build a Fund for Pandemic Preparedness in 2022”. [273] Ce rapport fut publié conjointement avec la toute récente organisation, “Pandemic Action Network”.

En mars 2021, le NTI [271] s’est associé à la Conférence de Munich sur la sécurité pour mener un exercice sur table sur la réduction des menaces biologiques à haut risque. L’exercice a examiné les lacunes dans les architectures nationales et internationales de biosécurité et de préparation aux pandémies – explorant les possibilités d’améliorer les capacités de prévention et de réponse aux événements biologiques de haute gravité. Ce rapport résume le scénario de l’exercice, les principales conclusions de la discussion et les recommandations pratiques pour la communauté internationale.

Le NTI –  Nuclear Threat Initiative – est une organisation de sécurité mondialiste axée sur la réduction des menaces nucléaires et biologiques qui pèsent sur l’humanité.

Le NTI est financé par la Fondation Bill Gates, par la Fondation Rockefeller et par l’organisation eugéniste, Open Philanthropy Project, de George Soros. [272] Le co-fondateur du Nuclear Threat Initiative est l’eugéniste Ted Turner, le propriétaire de CNN.

Élaboré en consultation avec des experts techniques et politiques, le scénario de l’exercice mettait en scène une pandémie mondiale mortelle impliquant une souche inhabituelle du virus de la variole du singe, qui apparaît d’abord dans le pays fictif de Brinia et finit par se propager dans le monde entier. Plus tard dans l’exercice, le scénario révèle que l’épidémie initiale a été causée par une attaque terroriste utilisant un agent pathogène conçu dans un laboratoire dont les dispositions en matière de biosécurité et de sûreté biologique sont inadéquates et dont la surveillance est faible. Le scénario de l’exercice se conclut par plus de trois milliards de cas et 270 millions de décès dans le monde. Dans le cadre du processus d’élaboration du scénario, le NTI a mené une consultation virtuelle avec des experts en décembre 2020.

***********

Les cas de “variole du singe” ne constituent qu’un camouflage, de plus, des réactions vaccinales primaires des injections CoqueVide au graphène  

Il semblerait que les supposés cas de “variole du singe” ne se manifestent que dans les pays occidentaux hyper-vaccinés/injectés avec les poisons CoqueVide. Le pointage du doigt des homosexuels – ou de “pratiques sexuelles considérées à risques” par les handicapés de la joie de vivre – ne constitue qu’une distraction de plus. 

N’est-il pas, franchement amusant, de voir que la Toile présente [275] les mêmes photographies pour illustrer l’Herpes zoster… et la variole du singe? Tel que sur le site HealtSite.com [274] qui a produit plusieurs articles en surfant sur la nouvelle “pandémie” simiesque. 

La question se pose ensuite de savoir s’il existe une quelconque différence entre ces photographies d’Herpes zoster (ou les mêmes photographies de “variole du singe”) et les multiples photographies, présentées sur les canaux de Telegram, qui mettent en exergue les multiples impacts tueurs et mutilants des injections CoqueVide au Graphène – dont, précisément, les inflammations cutanées catastrophiques qu’elles produisent chez les injectés. 

Puis-je inviter les lecteurs curieux à consulter le canal Telegram du Dr. John [281] pour une liste d’études scientifiques portant sur les pathologies cutanées induites par les poisons CoqueVide? Il n’est que de faire une recherche sur “skin”, “dermatitis”. Certaines des photographies présentées sont très choquantes… surtout lorsqu’il s’agit de gangrène. 

Ce ne sont pas, d’ailleurs, les études, et les rapports qui manquent mettant en lumière les effets primaires adverses des injections CoqueVide/19 eu égard au développement de pathologies cutanées. Il en existe des dizaines – dès 2021. 

Les manifestations cutanées à médiation auto-immune après la vaccination par COVID-19 comprennent la vascularite leucocytoclastique, le lupus érythémateux et la thrombocytopénie immunitaire. Des angiopathies fonctionnelles (lésions de type chilblain, érythromélalgie) peuvent également être observées. Des éruptions cutanées de type pityriasis rosea et une réactivation de l’herpès zoster ont également été rapportées après la vaccination par COVID-19. En conclusion, de nombreux types de réactions cutanées peuvent survenir après la vaccination par COVID-19, et nombre de ces réactions cutanées sont de nature immunologique/auto-immunologique. [277]

“Cutaneous findings following COVID-19 vaccination: review of world literature and own experience”. Février 2022. [277]

“Cutaneous reactions after SARS-CoV-2 vaccination: a cross-sectional Spanish nationwide study of 405 cases”. Janvier 2022.  [284]

“Cutaneous adverse effects of the available COVID-19 vaccines”. Avril 2021. [276]

“Cutaneous and Allergic reactions due to COVID‐19 vaccinations: A review”. Novembre 2021.  [279]

“20 Post-COVID-19 vaccine-related shingles cases seen at the Las Vegas Dermatology clinic and sent to us via social media. Mai 2021. [280]

Selon le résumé. Il existe de plus en plus de preuves que non seulement le nouveau coronavirus (COVID-19) mais aussi les vaccins COVID-19 peuvent provoquer diverses réactions cutanées. Dans cet article de synthèse, nous donnons un bref aperçu des réactions cutanées qui ont été observées depuis l’émergence des campagnes de vaccination de masse contre le COVID-19 dans le monde entier. Les réactions non spécifiques au site d’injection survenant très tôt après la vaccination sont les plus fréquentes. Des réactions d’hypersensibilité de type I (par exemple urticaire, angio-oedème et anaphylaxie) probablement dues à une allergie aux ingrédients peuvent se produire rarement mais peuvent être graves. Des réactions d’hypersensibilité de type IV peuvent être observées, y compris de grandes lésions cutanées locales retardées (“bras de COVID”), des réactions inflammatoires dans les sites de remplissage dermique ou de radiations antérieures, voire d’anciennes cicatrices de BCG, et plus fréquemment des éruptions cutanées morbilliformes et de type érythème multiforme. Les manifestations cutanées à médiation auto-immune après la vaccination par COVID-19 comprennent la vascularite leucocytoclastique, le lupus érythémateux et la thrombocytopénie immunitaire. Des angiopathies fonctionnelles (lésions de type chilblain, érythromélalgie) peuvent également être observées. Des éruptions cutanées de type pityriasis rosea et une réactivation de l’herpès zoster ont également été rapportées après la vaccination par COVID-19. En conclusion, de nombreux types de réactions cutanées peuvent survenir après la vaccination par COVID-19, et nombre de ces réactions cutanées sont de nature immunologique/auto-immunologique. Il est important de noter qu’il existe un mimétisme moléculaire entre le SARS-CoV-2 (par exemple les séquences de la protéine de pointe utilisées pour concevoir les vaccins) et les composants humains, ce qui pourrait expliquer certaines pathologies liées au COVID-19 ainsi que les réactions cutanées indésirables aux vaccins COVID-19.

“Toxic Epidermal Necrolysis Post COVID-19 Vaccination – First Reported Case”. Août 2021. [278]

***********

N’est-il pas, franchement amusant, de voir que la Toile présente les mêmes photographies pour illustrer l’Herpes zoster… et la variole du singe? 

Tel que sur le site HealtSite.com  qui a produit plusieurs articles en surfant sur la nouvelle “pandémie” simiesque. 

***********

Est-ce une photographie de “variole du singe”… ou une réaction vésiculo-bulleuse induite par les vaccins CoqueVide au Graphène?

C’est, en fait, une photographie présentée dans l’étude “Vesiculobullous skin reactions induced by COVID‐19 mRNA vaccine: report of four cases and review of the literature”, de septembre 2021. Quelle est donc-la différence entre cette photographie et celles présentées par la Mafia Globaliste, et eugénistes, comme illustrant la mythique “variole du singe”? Il n’y en a pas.

Il s’agit d’une réaction vésiculo-bulleuse induite par les vaccins CoqueVide au Graphène.

Une autre étude, intitulée “Linear IgA bullous dermatosis following Oxford AstraZeneca COVID‐19 vaccine”, de décembre 2021, évoque, également, «qu’il convient de garder à l’esprit que la vaccination par COVID-19 pourrait induire une maladie bulleuse à médiation immunitaire chez les personnes sensibles». [283]

Une autre étude, intitulée “Autoimmune Bullous Dermatosis Following COVID-19 Vaccination: A Series of Five Cases”, de mars 2022, évoque, également, cinq cas de dermatoses bulleuses à la suite des injections CoqueVide. [284]

Nouvelles du 21 mai 2022

“Nano-dimensions/adjuvants dans les vaccins COVID-19” 

Surprise, Surprise! Le Professeur Edouard Alphandéry s’épanche sur le graphène dans les injections CoqueVide de la Mafia

Pour le Professeur de Sorbonne, Edouard Alphandery, rien de plus “naturel” qu’il y ait,  dans les vaccins CoqueVide, de l’oxyde de graphène, des nano-tubes de carbone et autres nano-particules métalliques, de l’ADN, etc, etc. Même si ce n’est pas inscrit sur la notice officielle?

Mais que vont, donc, balbutier Olivier Véran et tous les autres experts criminels et crapuleux de la PharMacronie? 

Il s’agit d’une étude publiée, récemment – en mars 2022 – par le Journal of Materials Chemistry B et qui est intitulée “Nano dimensions/adjuvants in COVID-19 vaccines”. [266] Son auteur est Edouard Alphandery.

Le PDF de cette étude a été escamotée de la Toile, dès parution de cette nouvelle. Il est maintenant disponible à l’achat.

Qui est Edouard Alphandery? Il est conseiller scientifique de la start-up Nanobactérie. [267] Après un Magistère de physique à l’Université Paris-Sud et un parcours à l’international entre Glasgow, Oxford, Dublin et Washington, Edouard Alphandéry est de retour sur le campus, de l’université Paris-Saclyy, avec la start-up Nanobactéries dont il est conseiller scientifique. [268]

Il est pour le moins surprenant de lire, sous la plume d’Edouard Alphandéry – qui est, d’ailleurs, manifestement, un  “vacinaliste massif” – que les vaccins CoqueVide peuvent contenir, comme adjuvants, des liposomes ou autres types de nano-matériaux composés, par exemple, d’oxyde de graphène, de nanotubes de carbone, de micelles, d’exosomes, de vésicules membranaires, de polymères ou d’autres nano-particules métalliques.

Depuis 2006, Edouard Alphandery a promu, pour le traitement de cancers, l’usage de nano-particules d’oxyde de fer fonctionnalisées avec des bactéries magnétotactique – nommées magnétosomes. L’oxyde de graphène – et autres dérivés du graphène tels que les nano-tubes de carbone –  constituent, donc, pour lui, la continuation logique de ses travaux antérieurs.

Selon sa présentation de lui-même: « Mon activité consiste à suivre toutes les étapes nécessaires pour pouvoir utiliser cliniquement les magnétosomes pour le traitement du cancer, c’est-à-dire : i) la production de magnétosomes purs et non pyrogènes en quantité/qualité suffisamment importante pour des applications médicales ; ii) l’évaluation de la toxicité de ces nano-particules ; iii) des études d’efficacité réalisées de manière préclinique sur plusieurs types de cancer (sein, glioblastome) en utilisant un champ magnétique alternatif comme source d’excitation». [269]

En effet, selon le résumé qui en est présenté par l’auteur:

Une issue favorable de la crise du COVID-19 pourrait être obtenue par une vaccination massive. Les vaccins proposés contiennent plusieurs principes actifs vaccinaux (PAV) différents, tels que le virus inactivé, l’antigène, l’ARNm et l’ADN, qui sont associés soit à des adjuvants standard, soit à des nano-matériaux (NM) tels que les liposomes dans les vaccins de Moderna et de BioNTech/Pfizer. Les adjuvants du vaccin COVID-19 peuvent être choisis parmi les liposomes ou d’autres types de NM composés par exemple d’oxyde de graphène, de nano-tubes de carbone, de micelles, d’exosomes, de vésicules membranaires, de polymères ou de NM métalliques, en s’inspirant des nano-vaccins contre le cancer, dont les adjuvants peuvent partager certaines de leurs propriétés avec ceux des vaccins viraux. Les mécanismes d’action des nano-adjuvants sont basés sur la facilitation par les NM du ciblage de certaines régions d’intérêt immunitaire telles que le mucus, les ganglions lymphatiques, et les zones d’infection ou d’irrigation sanguine, la modulation éventuelle du type d’attachement des PVA aux NM, en particulier le positionnement de la PVA sur la surface externe de la NM pour favoriser la présentation de la PVA aux cellules présentatrices d’antigènes (CPA) ou l’encapsulation de la PVA dans la NM pour empêcher la dégradation de la PVA, et la possibilité d’ajuster la nature de la réponse immunitaire en réglant les propriétés physico-chimiques de la NM telles que sa taille, sa charge de surface ou sa composition. L’utilisation de NM comme adjuvants ou la présence de nano-dimensions dans les vaccins COVID-19 n’a pas seulement le potentiel d’améliorer le rapport bénéfice/risque du vaccin, mais aussi de réduire la dose de vaccin nécessaire pour atteindre une efficacité totale. Cela pourrait donc faciliter la diffusion globale des vaccins COVID-19 au sein d’une partie suffisamment importante de la population mondiale pour sortir de la crise actuelle.

Nanomatériaux de différentes compositions et assemblages qui peuvent être utilisés comme adjuvants de vaccins, y compris les micelles, les nano-tubes de carbone, l’oxyde de graphène, les dendrigraphes, les virosomes, les nano-assemblages de phospholipides, les polysaccharides, les exosomes, les nano-matériaux (mésoporeux ou non, métalliques ou non), les peptides auto-assemblés, les liposomes et les nano-structures bi-polymériques creuses.

Nouvelles du 20 mai 2022

Au sujet des multiples Qualités Médicinales du Cannabis

Je pourrais parler du Cannabis pendant des journées entières… mais je n’ai pas le temps. 

Pour aujourd’hui – au vu de quelques commentaires houleux sur mon dernier post VK relatif à cette espèce médicinale – je voudrais, tout simplement, évoquer le fait que les multiples qualités médicinales du Cannabis sont dues à de multiples composants présents dans les deux seules espèces du genre Cannabis – à savoir Cannabis sativa et Cannabis ruderalis.

Il serait, ainsi, avisé de ne point trop se focaliser sur des molécules telles que le THC (Tétrahydrocannabinol), et le CBD (Cannabidiol), au risque de louper le coche – et de jouer, subséquemment, les mouches du coche sur des forums en ligne.

Pour rappel: la distinction antique entre des types “Indica” et “Sativa” est complètement loufoque et non-fondée sur une réalité bio-chimique. Lorsque je rédigeai ma séquence d’articles sur le Cannabis, en 2015, je n’étais pas conscient de cette réalité botanique.

Les Cannabis contient principalement:

Des cannabinoïdes: aux environs de 120. Ce sont le THC, le CBD, le CBG, le CBN, etc. Aujourd’hui, seuls quelques cannabinoïdes ont été médicinalement étudiés. La plupart des laboratoires d’analyses spécialisées ne le sont que pour quelques molécules du Cannabis. 

Une molécule de THC reste une molécule de THC quelque soit la variété nommée: Blue Dream, Blueberry, Mango Biché, Durban Poison, Chemdawg, San Fernando Valley, etc, etc.

De plus, l’impact thérapeutique du Cannabis sera différent en fonction du ratio entre le THC et le CBD… et en fonction des individus – cela va sans dire.

Des terpènes, plus de 200 : myrcène, limonène, linalool, humulène, ocimène, terpinolène, caryophyllène, pinène, géraniol, etc. 

Et des flavonoïdes: entre 20 et 30 : cannaflavines, quercétine, lutéine, kaempférol, catéchine, etc. 

… sans oublier les Thiols.

Ce sont les terpènes, et les flavonoïdes, qui confèrent des qualités médicinales spécifiques à telle ou telle variété nommée: sédatives, stimulantes, anti-dépressives, etc, etc…

En conclusion, en fonction des terpènes et des flavonoïdes spécifiques à chaque écotype, population ou variété nommée, l’impact du THC ou du CBD ne sera pas le même sur l’organisme humain. Lorsque les scientifiques ont découvert cette synergie, ce fut une illumination – de même que pour les chercheurs de l’INRA qui, un jour ont découvert que le beurre est bien meilleur lorsque les vaches sont au pré.

Les scientifiques, de suite mieux éduqués, l’ont, ainsi, appelé “l’effet entourage”  – et, en Anglais, c’est d’un très mauvais effet… car il faut le prononcer “l’effet entourrache”.

Fleur mâle libérant son pollen. Variété Angola Red. Photo de Xochi dans son jardin en Oregon.
Fleur femelle en pleine exubérance de trichomes! Photo de Xochi dans son jardin en Oregon.

***********

Crystal Photography sur Odysée:

De nombreuses vidéos microscopiques mettant en exergue la présence de graphène dans l’eau du réseau, dans le lait, dans l’eau de pluie, etc.

Ce Canal Odysée se nomme “Crystal Photography” et il est animé par J.Luis Gil-O. Depuis quelques mois, ce canal présente des analyses microscopiques  mettant en exergue la présence de graphène dans l’eau du réseau, dans le lait, dans l’eau de pluie, etc. [265]

***********

Dans la Famille “Hystéries Pandémiques”:

 La nouvelle carte (usagée) de la “variole du singe”, l’orthopoxvirose simienne… et sa campagne vaccinale concomitante

En parlant de “variole” . N’est-il pas troublant, et vertigineux, de découvrir que le terme vaccin vient du terme Latin “vacca”, pour vache (variola vaccina) pour “variole de vache”? En latin, “vaccinus” signifie “de vache”. Le terme Latin est issu de la racine PIE “waka”, pour vache, qui pourrait avoir donné également vagir. 

Et sur le plan de la symbolique, n’est-il pas tout autant troublant, et vertigineux, de se rappeler que le grand prêtre mondial de la Vaccination – le grand truqueur de la Vaccination – fut Pasteur l’Imposteur, qui a donné son nom à la Pasteurisation – et au gang mafieux, de Sanofi/Pasteur, qui sévit en génocidant à tous bords, tout en se repaissant de l’argent public. 

Toutes ces corrélations ne sont-elles pas frappantes d’évidence? Le terme “Pasteur” signifie tout autant: la personne qui garde le troupeau – à savoir, les Goyims, les Nations, les troupeaux humains – ou qui possède une autorité paternelle, ou qui exerce le sacerdoce d’évêque, de prêtre. Ou en, dernier lieu, le Rédempteur en personne, le Bon Pasteur, celui qui prend bien soin de son troupeau… en le Vaccinant à mort. Oh, la Vache!

Les Globalistes eugénistes ont développé un jeu de cartes sur le thème “Hystéries Pandémiques”: ils multiplient, ainsi, les cartes potentielles permettant de servir d’épouvantails à niais lobotomisés par les médias à fakenews. Il s’agit du virus de Marburg, ou bien d’un hybride potentiel entre la grippe aviaire et la grippe covidienne, ou bien d’une mutation de l’Ebola, d’une nouvelle souche de Zika, etc, etc. 

Ces dernières semaines, la nouvelle hystérie pandémique, à la mode, est à la “variole du singe”. Faut-il vous l’envelopper ou est-ce pour viroser de suite?

D’ailleurs, selon les experts corrompus, la “variole du singe” frappe, encore plus, lorsqu’il s’agit de la souche “Congo” – qui tue, prétendument, à 10%. Le Congo est, également, la source deux variétés nommées de Cannabis “Congo Red” et “Congo Black”  – renommée, dernièrement, par les Wokes, Congo Black Life Matters”. 

La presse corrompue – telle que Libérons Scion – titre, le 19 mai 2022: “Qu’est-ce que la variole du singe, ce virus qui se propage en Europe et en Amérique?”. Yahoo Actualités titre, carrément, “Variole du singe : la situation s’aggrave en Europe et en Amérique du Nord”. [262]

Selon les fables du CDC, aux USA : «L’orthopoxvirose simienne est une maladie rare causée par une infection par le virus de la variole du singe. Le virus de la variole du singe appartient au genre Orthopoxvirus de la famille des Poxviridae. Le genre Orthopoxvirus comprend également le virus de la variole (qui cause la variole), le virus de la vaccine (utilisé dans le vaccin contre la variole) et le virus de la variole bovine.»

«La variole du singe a été découverte en 1958, lorsque deux épidémies d’une maladie semblable à la variole se sont déclarées dans des colonies de singes élevés pour la recherche, d’où le nom de « variole du singe ». Le premier cas humain de variole du singe a été enregistré en 1970 en République démocratique du Congo (RDC), pendant une période d’intensification des efforts pour éliminer la variole. Depuis lors, le monkeypox a été signalé chez des personnes dans plusieurs autres pays d’Afrique centrale et occidentale : Cameroun, République centrafricaine, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Gabon, Liberia, Nigeria, République du Congo et Sierra Leone. La majorité des infections ont lieu en République démocratique du Congo.»

«Des cas de variole du singe chez l’homme sont survenus en dehors de l’Afrique, liés à des voyages internationaux ou à des animaux importés, y compris des cas aux États-Unis, ainsi qu’en Israël, à Singapour et au Royaume-Uni.»[252]

Selon France-Intox dans son article, du 19 mai 2022, “Variole du singe : cinq questions sur les dizaines de cas avérés en Europe et Amérique du Nord”: « La variole du singe, habituellement cantonnée à certaines régions d’Afrique, a fait son apparition en Europe et en Amérique du Nord. Plus d’une trentaine de cas ont été confirmés en Espagne, au Portugal, au Royaume-Uni, en Suède, au Canada et aux Etats-Unis, et une quinzaine d’autres sont en attente de résultats, jeudi 19 mai, selon les autorités sanitaires des pays concernés.»

Il s’agit d’une énorme Intox de la part de France-Intox. 

En effet, ce pseudo-virus ne se propageait-il pas avant? Bien sûr que si, témoin le titre du Journal l’ImMonde, le 9 juin 2003: “Les Etats-Unis seraient touchés par la variole du singe”. «Les autorités sanitaires ont fait état, lundi 9 juin 2003, de 33 cas suspectés de variole du singe chez des personnes dont sept ont été hospitalisées, dans trois Etats du centre des Etats-Unis. Toutes les personnes suivies pour cette maladie ont été en contact avec des chiens de prairie, suspectés d’être porteurs du virus originaire d’Afrique de l’Ouest, a précisé le Dr Ostroff qui n’a fait état d’aucune transmission de personne à personne dans le cadre de cette épidémie. »

Le 9 juin 2003, la presse titrait “Variole du singe: les hôpitaux américains en état d’alerte”. [251]

Afin de préparer cette nouvelle carte d’hystérie pandémique, la FDA, aux USA, le 24 septembre 2021, a donné son accord pour le premier vaccin, en deux doses, à l’encontre de la variole du singe – ainsi que pour un vaccin à l’encontre de la variole humaine – pour les adultes de plus de 18 ans. Il s’agit des vaccins Jynneos de la société pharmaceutique Danoise, Bavarian Nordic. 

D’ailleurs, n’est-il pas troublant de réaliser que la dénomination “vaccinia” ait été donnée à un “virus”, de la famille des Poxvirus, qui est utilisé pour concocter ces “vaccins” anti-varioliques?

Le 31 août 2007, la FDA avait, déjà, donné son accord pour le vaccin anti-variolique de Sanofi-Pasteur, l’ACAM 2000. Le 4 juin 2021, la la FDA avait, déjà, donné son accord (fast track) pour le remède oral anti-variolique, le Tembexa, du laboratoire Chimerix [258] – une société généreusement subventionnée par Bill Gates, le grand ami d’Epstein avec lequel il a voyagé 37 fois dans le jet privé le Lolita Express. [259] Le Tembexa est un remède anti-ébola, prétendument, recyclé pour les besoins de la cause pandémique. 

Le 19 mai 2022, Bavarian Nordic annonçait qu’elle venait de recevoir une première commande de son vaccin à l’encontre de la variole du singe de la part du premier pays Européen – non nommé – en raison de cas “émergeant” en Europe récemment. 

Le 19 mai 2022, les USA annonçaient avoir placé une première commande de 119 millions de dollars de vaccins l’encontre de la variole du singe, auprès de Bavarian Nordic. [260]

Le 18 juillet 2021, la presse annonçait qu’un patient du Texas – un seul, déniché pour les besoins de la cause – venait de contracter la variole du singe… 18 années après la première alerte aux USA. [261]

Le 19 mai 2022, l’Espagne déclarait commencer à préparer des commandes de vaccins à l’encontre de la variole du singe. [254]

Le 19 mai 2022, le Royaume Uni annonçait commencer à distribuer des vaccins anti-varioliques – au cas où ils feraient l’affaire pour se protéger de la variole du singe!!!

En conclusion, faut-il rappeler que la variole a disparu (non pas à cause des vaccinations) et que les campagnes de vaccinations anti-variole n’ont plus cours (à la Bourse) depuis les années 1980? Le 18 juin 2021, Anthony Fauci, la plus grande ordure médicale que le monde ait jamais portée, déclarait «qu’éradiquer la variole et la poliomyélite aurait été impossible avec la désinformation actuelle». [253] 

D’ailleurs, ce même jour, ce criminel eugéniste déclarait, en tant que représentant de la Science, que «Les vaccins sont très, très efficaces pour prévenir les formes graves. Ils permettent à 93, 94 ou 95% d’empêcher les formes symptomatiques d’une infection au Covid-19». Aujourd’hui, la quasi-totalité des décédés, prétendument infectés par le CoqueVide/19, sont doublement ou triplement vaccinés. Tout va bien? 

Aujourd’hui, la presse corrompue affirme que c’est parce que les campagnes de vaccinations anti-varioliques ont cessé, depuis longtemps, que l’humanité s’est mise dans une situation précaire susceptible de se faire agresser par une pléthore de souches de varioles: la variole du singe, la variole du chameau, la variole de la chèvre, la variole de la volaille, etc.

Le 20 mai 2022, le Washington Post titrait: “Why Wiping Out Smallpox Has Stoked Risk of Monkeypox” / “Pourquoi l’éradication de la variole a accru le risque de variole du singe.” [263]

En novembre 2021, ce méga-parasite planétaire notoire, Bill Gates, mis en garde contre des attaques terroristes à la variole et exhorta les dirigeants à se préparer par des “jeux de germes”. [256]

Le 17 novembre 2021, comme par coïncidence, des fioles de variole furent “découvertes” dans un laboratoire de chez Merk. En fait, ce n’était qu’une fausse alerte car il ne s’agissait que du virus vaccinia utilisé pour fabriquer des vaccins anti-varioliques… mais l’hystérie avait été répandue dans la presse. [257]

Le 19 mai 2022, la revue Newsweek titrait “Crazy Conspiracy Theory Claims Bill Gates Behind Monkeypox”. En avril 2017, la même revue, corrompue, rédigeait un article rapportant les propos de l’eugéniste Bill Gates sur l’éventualité d’une nouvelle pandémie de variole – lancée par des bio-terroristes!! [255] Selon ce criminel récidiviste: «Tous ces progrès en biologie ont rendu beaucoup plus facile pour un terroriste de recréer la variole, qui est un agent pathogène hautement mortel, pour lequel il ne reste pratiquement aucune immunité à ce jour.»

En 1999, la revue La Recherche déclarait que «Dans son éditorial de septembre 1999, La Recherche évoquait le risque d’une utilisation terroriste de la variole et la décision américaine de produire un nouveau vaccin antivariolique. Jacques Hamon, sous-directeur général de l’OMS entre 1981 et 1986, nous écrit que la variole serait un très mauvais agent de guerre bactériologique. C’est au contraire un danger majeur, pensent les Américains, au même titre que le charbon. Selon Mark Kortepeter, qui travaille pour l’armée américaine USAMRIID, les deux agents ont des points communs : mortalité élevée en l’absence de vaccination ; stabilité et facilité de stockage ; existence avérée de programmes militaires les exploitant ; incubation longue qui retarderait le diagnostic des premiers cas ; capacité à déclencher une panique ; stocks limités de vaccins. » [264]

Il est aisé d’imaginer, aujourd’hui, que Bill Gates, et ses savants déments, rêvent de concocter une souche chimérique de CoqueVide/19 qui aurait muté, à la fois, avec une souche de la grippe aviaire et avec une souche de variole aviaire. 

Tous ces virus n’ont jamais été isolés, d’ailleurs, mais qui s’en soucie?

Nouvelles du 19 mai 2022

Sur-mortalité post-vaccinale, aux USA, durant le 3ème trimestre 2021: 39% pour la population générale; 81% pour les 25-34 ans; 117% pour les 35-44 ans, 108% pour les 45-54 ans et 70% pour les 55-64 ans

Selon un article du Epoch Times. [248] Une étude récente de la Society of Actuaries (SOA), une organisation professionnelle internationale, corrobore les données du CDC. Elle s’appuie sur une enquête menée auprès des fournisseurs d’assurance-vie temporaire collective qui a permis d’obtenir des données sur les sinistres survenus de 2017 à 2021 et déclarés aux assureurs avant le 30 septembre 2021. 

Cette enquête est intitulée “Group Life COVID-19 Mortality Survey Report”. [249]

Les données de l’assurance-vie montrent une augmentation de la surmortalité depuis le deuxième trimestre de 2020, en même temps que la pandémie de COVID-19, y compris une hausse particulièrement forte au troisième trimestre de 2021 – 39 % de plus que ce qui aurait été attendu sur la base des données 2017-2019. Ce trimestre a été exceptionnellement dévastateur pour les groupes d’âge 25-34 ans, 35-44 ans, 45-54 ans et 55-64 ans, dans lesquels la mortalité a grimpé respectivement de 81%, 117%, 108% et 70% par rapport à la base de référence.

**********

Dans la Rubrique “Scientifiques corrompus jusqu’à la moelle”: 

Un nouvel impôt pour ceux qui refusent les injections CoqueVide/19

Il s’agit d’une étude récente, publiée le 16 mai 2022, et intitulée “Taxing the Unvaccinated: Externalities and Paternalism During the Pandemic”. [246] 

Un nouvelle étude publiée par le Center for Business Taxation de l’Université d’Oxford examine – et finalement soutient – l’idée d’une taxe spéciale prélevée sur ceux qui refusent de se faire “vacciner” contre le “Covid19”.

Les auteurs de l’article affirment qu’une taxe sur les vaccins serait “justifiée” car «les taxes sur les comportements jugés indésirables ne sont pas nouvelles ».

Et que même si les “vaccins” causent de sérieux dommages à certaines personnes…

«certains États adoptent des politiques qui peuvent entraîner des dommages graves dans des cas exceptionnels, lorsqu’ils considèrent que les avantages l’emportent sur les coûts ».

Cette étude est financée par la Mafia Vaccinaliste – entre autres, GSK et Astra-Zeneca.

Selon un article du Off-Guardian: [247]

« Nous allons simplement citer la page “À propos” du Centre d’Oxford pour la fiscalité des entreprises, avec un peu plus d’emphase…

Le Centre for Business Taxation a été créé en 2005 et a été initialement financé par des dons substantiels d’un grand nombre de membres du Hundred Group. Un certain nombre de ces entreprises et d’autres continuent à soutenir le CBT. Les donateurs de l’année étaient AstraZeneca [et] GlaxoSmithKline Plc.

Pour être clair, le Hundred Group est un groupe de pression qui travaille au nom de tous les membres du FTSE100.

GlaxoSmithKline est l’une des plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde. Elle s’est associée au géant français Sanofi pour produire un vaccin Covid qui a rapporté aux deux entreprises des milliards de dollars en contrats de fourniture, bien que son utilisation publique n’ait pas encore été approuvée.

Si vous connaissez un tant soit peu le Covid, vous n’avez pas besoin que nous vous disions qui est AstraZeneca.

Le CBT – et donc le document – est financé par les grandes entreprises et les grandes sociétés pharmaceutiques.

Avons-nous vraiment besoin d’ajouter quelque chose ?»

**********

Une équipe internationale d’experts : Modification de l’hémogramme chez les personnes vaccinées contre le Covid

Le Dr Klaus Retzlaff, physicien et thérapeute allemand, est le porte-parole d’une équipe internationale d’experts qui examine les doses vaccinales et les dommages causés (par les vaccins). Les scientifiques qui ont mené l’expérience ont comparé les analyses de sang des sujets vaccinés avec celles des non-vaccinés. Le résultat époustouflant est que « Nous voyons des altérations du sang chez tous les vaccinés, sans aucune exception ». Comme les patients ne sont pas dans une situation de consentement éclairé, n’y aurait-il pas délit ? [244]

**********

Le “vaccin” COVID et le rapport secret de Pfizer: les preuves des crimes contre l’humanité

Un interview vidéo, en Français, avec le professeur Michel Chossudovsky concernant le rapport confidentiel de Pfizer publié dans le cadre d’une procédure d’accès à l’information. [245]

Nouvelles du 18 mai 2022

Au sujet du Cannabis… qui, aujourd’hui, devrait être le sujet médicinal – par excellence

“Identification du 3-Méthyl-2-butène-1-thiol comme source du parfum de putois en courroux propre au Cannabis ”

Aujourd’hui, le Cannabis constitue une Plante Médicinale Maîtresse dans la décontamination du graphène présent dans l’organisme. Le Cannabis est, par exemple, un anti-oxydant très réputé. Une requête sur PubMed, avec les termes “cannabis”  et “anti-oxidant”, renvoie à 258 études scientifiques. 

Pourquoi? Parce que le Cannabis est une Plante Médicinale Maîtresse, aux multiples propriétés thérapeutiques qui possède, de surcroît, la capacité de croître dans la plupart des très nombreux biotopes planétaires – ce que l’on ne peut pas affirmer de beaucoup d’autres espèces de Plantes Médicinales Maîtresses originaires des divers continents planétaires.

Vu sous un autre perspective, la mission du Cannabis est de domestiquer le plus d’êtres humains, qu’il puisse, dans le plus grand nombre de biotopes planétaires qu’il puisse.  

Aujourd’hui, alors que mon Rigpa musait entre quelques volutes et quelques articles -dans le catalogue abondant du génocide vaccinal – la question me vint de savoir d’où, en fait, provenait l’odeur caractéristique “skunk” / “putois” de très nombreuses variétés de Cannabis. A savoir, de quel terpène… car il ne me semblait pas avoir perçu des informations pertinentes, de par le passé, quant à sa nature. 

Selon certains, ce parfum aux effluves de putois en courroux serait omniprésent dans toutes les sous-espèces – populations locales et variétés modernes – de Cannabis. A savoir, présent, depuis l’Aube des Temps de son émanation de la Biosphère Gaïenne.

Je m’enquis, donc, sur la Toile en interrogeant  sur “cannabis”, “terpène” et “skunk”. Et, effectivement, une étude vient d’être publiée (en novembre 2021) dont l’intitulé est “Identification of a New Family of Prenylated Volatile Sulfur Compounds in Cannabis Revealed by Comprehensive Two-Dimensional Gas Chromatography” – à savoir, “Identification d’une nouvelle famille de composés sulfurés volatils prénylés dans le Cannabis, révélée par une chromatographie en phase gazeuse bidimensionnelle complète”. [241]

Et ce n’était pas un terpène, mais un thiol. A-t-on idée de pareil langage?  Les thiols sont une classe de composés organiques qui contiennent un groupe sulfhydryle (SH), composé d’un atome de soufre et d’un atome d’hydrogène liés à un atome de carbone.

Cette étude révèle, pour la première fois, selon les chercheurs, l’identité du composé qui serait responsable pour le parfum de putois, en courroux, caractéristique du Cannabis: il s’agit du “3-Méthyl-2-butène-1-thiol” – “Prénylthiol”, pour les intimes.

Elle a été réalisée par des chimistes d’Abstrax Tech – une société Californienne spécialisée dans la production de terpènes issus du cannabis et d’autres plantes.

C’est une révolution olfactive car, auparavant, les baba-cools, et autres cannabiphyles, étaient persuadés que c’était le terpène dénommé “myrcène” qui était la source du phénomène “skunk” / “moufette”.

Selon le résumé de l’étude. Cannabis sativa produit plus de 200 métabolites secondaires connus qui contribuent à son arôme distinctif. Les études sur les composés traditionnellement associés à l’odeur de cette plante se sont concentrées sur ceux de la classe des terpénoïdes. Ces composés dérivés de l’isoprène sont omniprésents dans la nature et constituent la principale source de nombreuses odeurs végétales. Néanmoins, il y a peu de preuves qu’ils fournissent l’arôme caractéristique de “putois” du cannabis. Pour découvrir les origines chimiques de cette odeur, nous avons mesuré les propriétés aromatiques des fleurs de cannabis et des extraits concentrés en utilisant une chromatographie en phase gazeuse bidimensionnelle complète équipée de la spectrométrie de masse à temps de vol, de la détection par ionisation de flamme et de la chimiluminescence du soufre. Nous avons découvert une nouvelle famille de composés sulfurés volatils (CSV) contenant le groupe fonctionnel prenyl (3-méthylbut-2-én-1-yl) qui est responsable de cette odeur. En particulier, le composé 3-méthyl-2-butène-1-thiol a été identifié comme l’odorant primaire. Nous avons ensuite mené une expérience en serre intérieure pour suivre l’évolution de ces composés pendant le cycle de vie de la plante et tout au long du processus de séchage. Nous avons constaté que les concentrations de ces composés augmentent considérablement au cours des dernières semaines de la floraison, atteignent un maximum pendant le séchage, puis diminuent après seulement une semaine de stockage. Ces résultats mettent en lumière les origines chimiques de l’arôme caractéristique du cannabis et la façon dont la production de composés sulfurés volatils évolue au cours de la croissance de la plante. En outre, la similitude chimique entre cette nouvelle famille de CSV et ceux que l’on trouve dans l’ail (Allium sativum) suggère la possibilité d’étudier également leurs avantages potentiels pour la santé. 

En 2012, le “3-Méthyl-2-butène-1-thiol” a été identifié, pour la première fois, dans un vin provenant de Prieto Picudo en Espagne. [240] [242]

Selon un article sur le site Vapotage. [243] Les chercheurs ont fini par découvrir de nombreux nouveaux VSC associés à l’odeur emblématique du cannabis. Les composés, connus sous le nom de VSC3 à VSC7, présentent tous une organisation structurelle similaire à celle des VSC de l’ail. Il s’agit d’une découverte vraiment importante, selon les auteurs. Ces composés peuvent avoir des avantages potentiels pour la santé, notamment une amélioration de la santé cardiovasculaire

Cette découverte a suscité des spéculations selon lesquelles le cannabis pourrait avoir des bienfaits similaires pour la santé. Les auteurs ont écrit : “Ces composés contribuent à l’arôme, à la saveur et aux bienfaits possibles de l’ail pour la santé.” Par exemple, l’analogue allylique du VSC3, l’allyl thiol, est un inhibiteur de l’histone désacétylase (HDAC), qui peut lui donner des propriétés anticancéreuses.

Aujourd’hui, je puis affirmer que la prohibition du Cannabis, par les Globalistes eugénistes, constitue l’un des plus grands scandales pharmaceutiques de l’ère moderne – au même titre que la religion Vaccinale et que la toute nouvelle religion Covidienne. Mais je n’ai strictement pas le temps de m’occuper de ce sujet. 

J’invite ceux qui sont très intéressés par ce dossier à consulter mes quelques longs articles de l’automne 2009: “L’épopée des cannabinoïdes Védiques : De la Tulsi à la Ganja”, “L’Industrie du cannabis et des cannabinoïdes dans la tourmente des pesticides et des métaux lourds”, “HortaPharm et GW Pharm: les Monsanto du Cannabis”, “Bedrocan BV en Hollande”,“Questions Cannabiniques à l’INRA de Rennes”.

**********

Belgique. Communiqué de Presse du 18 mai 2022… à l’encontre de la vaccination CoqueVide obligatoire des soignants

Le projet de loi sur la vaccination obligatoire des soignants sera déjà examiné ce jeudi 19 mai en séance publique à la Chambre.

Me Modrikamen qui représente un nombre croissant de professionnels de la santé, a adressé une lettre officielle de mise en garde et une courte présentation ce matin à l’ensemble des membres du gouvernement, aux députés et aux présidents de parti. Elles sont jointes. 

….

**********

Revue de Presse. “Transhumains : Rapports sur la composition des “vaccins” covid nano-technologiques”

C’est une séquence de trois articles qui est présentée par Theara TruthNews sur le thème des vaccins, du transhumanisme, de l’internet des corps, etc… [239]

Les deux autres sont intitulés “Vaccins anti-COVID: intelligence artificielle et internet des corps” [237] et “Des “vaccins” au nanoGraphène, super magnétique, pour l’Intelligence artificielle et l’Internet des corps” [238].

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans l’Enoxaparine 8000

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans l’Enoxaparine  – un médicament, de la famille des héparines, prescrit pour l’insuffisance coronarienne. [236] 

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans l’anti-coagulant Inixa

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans l’anti-coagulant Inixa – un anticoagulant de la famille des héparines de bas poids moléculaire. [235]

Nouvelles du 17 mai 2022

Alors que ce sont, au moins, 500 000 décès post-vaccinaux aux USA, en 2021, le directeur de la FDA déclare que les “fakenews” représentent la première cause de décès!!!

Lors d’une apparition sur CNN, le Dr Robert Califf, chef de la FDA, a affirmé que la principale cause de décès aux États-Unis était la “désinformation” en ligne. Le Dr Califf a évoqué ses remarques lors d’une interview avec Pamela Brown de CNN, remarques qui avaient été faites à l’origine lors d’une conférence sur la santé au Texas le mois dernier, lorsqu’il avait déclaré que la désinformation en ligne était «désormais notre principale cause de décès». [234]

Alors que, le 9 mai 2022, le directeur de la FDA déclare que les “fakenews” représentent la première cause de décès… ce sont, au moins, 500 000 décès post-vaccinaux, dans ce pays, en 2021.

Selon certains chercheurs authentiques – qui n’ont pas leurs neurones coincés dans un compte en banque alimenté par la Mafia Pharma – ce chiffre de 500 000 décès pourrait n’être qu’un strict minimum.

En fait, avant l’ère de la fausse pandémie, ce n’était pas, non plus, la “désinformation” en ligne qui constituait la première cause mortalité aux USA. En effet, chaque année, ce sont près d’1 million de personnes qui décèdent, aux USA, des effets collatéraux iatrogéniques de la médecine conventionnelle – dont des effets, directs ou indirects, des centaines de millions de tonnes d’antibiotiques déversées dans la Biosphère par l’agriculture et la médecine conventionnelles. [95]  [96] Aux USA, cela se traduit par deux millions de cas, chaque année, d’infections dues à des résistances aux antibiotiques. [97] Les effets collatéraux iatrogéniques de la médecine conventionnelle constituent les 3ème et 4 ème causes cumulées de décès dans ce pays, la 3ème étant induite par les super-bugs des hôpitaux, les infections nosocomiales, dedans et dehors maintenant, devenues intraitables donc mortelles.

Aux USA, du moins, avant l’ère des vaccins CoqueVide/19 – qui génèrent une pandémie de pathologies cardiaques –  les décès dus aux maladies cardio-vasculaires et aux cancers ne constituaient, ainsi, pas la première cause de mortalité aux USA. 

Aujourd’hui, le leader dans le peloton des causes de mortalité, aux USA, est, sans nul doute, l’Holocauste Iatrogénique et Vaccinal. 

C’est, d’ailleurs, de nos jours, un Holocauste Iatrogénique au parfum de graphène – à l’image de l’Holocauste vaccinal – car l’oxyde de graphène se retrouve dans une pléthore de vaccins et de médications allopathiques.

**********

“Distraction”. Alors que le scandale éclate, de toutes parts, sur les impacts délétères des vaccins au graphène eu égard aux cycles menstruels et à la fertilité féminine… l’Espagne serait le premier pays Européen (féministe) à accorder des congés menstruels – rémunérés et illimités

Mon commentaire. Ce projet de loi est placé dans le cadre de toutes les fadaises dites féministes, bla bla. Nonobstant, cela semble être un vecteur de plus pour briser le tissu économique, intégralement, car cette loi portant sur des congés menstruels rémunérés, et illimités, va certainement avoir pour fâcheuse tendance à éliminer une partie des femmes du marché du travail. D’autant plus que la sphère économique est, déjà, fortement, en voie de désintégration sous les offensives répétées du Forum Economique Mondial et du gang des Schwabistes globalistes et eugénistes. 

La porte-parole, du gouvernement Espagnol, Isabel Rodríguez, n’a pas, encore, précisé si cette loi s’appliquerait également aux porteurs d’utérus non femelles de naissance. 

Selon la Presse. [233] Le gouvernement Espagnol a donné son feu vert à un projet visant à autoriser les femmes à prendre un “congé menstruel” rémunéré illimité, une première en Europe.

La proposition approuvée par les ministres mardi fait partie d’un ensemble plus large de mesures relatives aux droits génésiques, qui prévoit notamment d’autoriser les adolescentes à se faire avorter dès l’âge de 16 ans sans avoir à obtenir le consentement de leurs parents ou de leur tuteur. 

Le gouvernement a approuvé le projet de loi, qui devra encore être adopté par le parlement espagnol, un processus législatif qui pourrait prendre plusieurs mois.

La porte-parole du gouvernement espagnol, Isabel Rodríguez, a déclaré que ces propositions représentaient «un nouveau pas en avant pour les femmes, un nouveau pas en avant pour la démocratie».

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le Collyre Travatan

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans le Collyre Travatan – utilisé dans le traitement des maladies dues à un excès de tension intraoculaire, notamment du glaucome à angle ouvert. [231]

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le chlorure de potassium Braun utilisé pour les sérums physiologiques

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans le chlorure de potassium Braun utilisé pour les perfusions. [232]

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le Collyre Azopt

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans le Collyre Azopt – utilisé dans le traitement des maladies dues à un excès de tension intraoculaire, notamment du glaucome à angle ouvert. [230]

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le Clexane 6000

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans le Clexane 6000 – à base d’héparine. [229]

Selon la presse médicale: L’énoxaparine est injectée par voie sous-cutanée pour la prévention de la maladie thrombo-embolique d’origine veineuse, le traitement des thromboses veineuses profondes, le traitement de l’angine de poitrine instable et de l’infarctus du myocarde sans onde Q et le traitement de l’infarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST.

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le Collyre Optiben

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna, portant sur la présence de graphène dans le Collyre Optiben – un collyre à base d’acide hyaluronique indiqué en cas de sécheresse oculaire, de sensation de brûlure ou d’irritation. [228]

**********

Récapitulatifs des études scientifiques mettant en exergue l’extrême toxicité, pour l’organisme animal, de toutes les nano-particules dérivées du Graphène

Je présente, aujourd’hui, ces récapitulatifs car de nombreuses personnes se demandent, encore, pourquoi le graphène serait un problème. 

Le graphène est un toxique violent générant des pathologies d’irradiation. 

Récapitulatif de 67 études portant sur la toxicité de l’oxyde de graphène: système respiratoire, lésions cellulaires, mutations génétiques, dysfonctions multi-organiques, système circulatoire, système endocrinien, système immunitaire, système nerveux, système urinaire, système de reproduction, etc.

Récapitulatif de 14 études portant sur la toxicité des nano-tubes de graphène: mort cellulaire, mutagénèse, inflammations, immuno-dépression, radicaux libres, toxicité pulmonaire, etc…

Récapitulatif d’une vingtaine d’études portant sur les Hépatites induites par les injections Graphénisantes de la Mafia Pharmacratique. 

Récapitulatif de 30 études portant sur la toxicité des nano-particules de Graphène pour le système de reproduction des insectes, des poissons et des mammifères.

Voici, ensuite, une étude, récente, d’avril 2022, portant sur la toxicité du Graphène dans les poumons. “Évaluation de la toxicité et de la cancérogénicité des nano-tubes de carbone, à double paroi, dans le poumon du rat après instillation intratrachéale : une étude de deux ans”. 

Nouvelles du 16 mai 2022

Dans la Rubrique “Génocide Vaccinal des Bébés”: une hécatombe en Ecosse

Une enquête a été lancée sur un pic “très inhabituel” de décès de nouveau-nés en Écosse, pour la deuxième fois en six mois seulement. [226]

**********

Revue de Presse. Vaccins Covid : qu’est-ce qu’un WBAN ou “nano-réseau intracorporel sans fil” ?

Un article du Dr. Laurent Aventin qui porte sur les “nano réseaux intracorporels sans fil” et qui est présenté sur le site du Courrier des Stratèges.  [227]

**********

Revue de Presse. “Vaccination durant la grossesse: les sages-femmes Autrichiennes se mobilisent”

Cet article est présenté sur le site de CovidHub en Suisse. [224] Dans divers pays, comme Israël, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Autriche, la vaccination des femmes enceintes est en cours depuis un bon moment. Les instances étatiques annoncent sans cesse que la vaccination Covid avec l’injection à ARN messager est absolument sans risques pour la mère et l’enfant

En contestant cela, 217 sages-femmes autrichiennes se sont adressées le 4 janvier 2022 au Comité autrichien des sages-femmes ainsi qu’aux politiciens impliqués avec une lettre qui tire la sonnette d’alarme. Elles informent sur la situation intenable en rapport avec les traitements Covid-19 des femmes enceintes et allaitantes. Elles observent avec inquiétude que chez les femmes dont les soins leurs sont confiés, des complications très graves surgissent telles que des naissances prématurées, des fausses couches, des saignements et des retards de croissance des enfants. Ces cas ne sont souvent pas examinés. Elles demandent un changement de protocole dans la gestion des suspicions d’effets secondaires des vaccins

Dans leur lettre, elles ont aussi écrit ce qui suit : « Autant le scandale de la Thalidomide que celui du Duogynon (malformations chez les fœtus provoquées par un test de grossesse) auraient dû nous faire comprendre l’importance primordiale de la précaution pendant la grossesse. Par conséquent, nous ne pouvons admettre que les femmes enceintes et allaitantes ne soient pas suivies correctement. Nous appelons à une surveillance systématique de l’état de santé de la mère et de l’enfant au cours des prochaines années afin d’exclure que celui-ci ne soit pas durablement affecté ou endommagé par le nouveau vaccin à ARNm. »

**********

Revue de Presse. “Qui a vacciné les médias contre le débat démocratique?”

Le journaliste scientifique Xavier Bazin analyse en détail la drôle de guerre des médias contre les “anti-vax”. Autrefois qualifié de “chien de garde des libertés démocratiques”, le Quatrième Pouvoir a largement relayé le discours “tout-vaccinal” des labos, façonnant l’opinion et la prise de décision. Mais pourquoi? [225]

Février 2022. La scène se passe en direct, à la télévision, sur la chaîne info CNews. Cela fait plus d’un an déjà que les vaccins anti-Covid ont été massivement injectés aux populations, avec la bénédiction des grands médias

Mais ce matin-là, le professeur de médecine Michaël Peyromaure “se lâche” et stupéfie ses interlocuteurs : «Un peu plus de 130 000 effets indésirables ont été recensés, dont 24% ont été considérés comme graves, soit 1 sur 4 000, sans parler des effets secondaires à moyen ou à long terme. C’est pour ça que le rapport bénéfice-risque paraît défavorable chez les jeunes, chez les enfants, chez les personnes qui ont 30, 40, 50 ans qui n’ont pas de comorbidité. Ce vaccin contre le Covid ne protège pas véritablement de la maladie, ou en tout cas très peu de temps. Il protège uniquement des formes graves, mais pas à 100%. Et il ne protège pas, ou très peu, de la transmission.»

Conclusion du Pr Peyromaure : «C’est quand même un drôle de vaccin!»

**********

La Quinta Columna: Graphène et Morgellons dans de l’hydrogel alcoolique 

Ce sont de nouvelles images proposées, aujourd’hui, par la Quinta Columna. [223]

**********

Oxyde de Graphène dans le spray nasal Mometasone Biogaran

Ce sont de nouvelles images réalisées par Perla, une mère de famille anonyme – avec un microscope à 250 euros – portant sur la composition du spray nasal, le Mometasone Biogaran. 

Nouvelles du 15 mai 2022

Dossier n°4 du Dr. Laurent Aventin:  “Vaccins Covid et contrôle des populations via les nano-réseaux injectés” 

C’est un dossier récapitulatif, de 53 pages, réalisé par le Dr. Laurent Aventin. 

Pour rappel.  Le Dr. Laurent Aventin évoque, dans un interview avec Eric Verhaeghe, l’aspect juridique et moral propre aux nano-particules d’oxyde de graphène et à leur présence dans les vaccins. [221]

Pour rappel.  Le Dr. Laurent Aventin a rédigé un article intitulé “Des nanotechnologies dans les vaccins : une étude indépendante alerte l’opinion publique”. [222]

Nouvelles du 14 mai 2022

Revue de Presse. “L’OMS révèle enfin ses techniques de manipulation des masses pour faire accepter le vaccin”

Un article de Éric Verhaeghe, présenté par le Courrier des Stratèges. [220] 

Nous sommes nombreux à nous être demandé par quelles techniques de manipulation des masses la caste était parvenue à faire admettre la vaccination quasiment obligatoire contre le COVID. Progressivement, le voile se lève sur ce mystère, au fur et à mesure, notamment, des publications de l’OMS. Celle-ci, publiée par la direction régionale en Europe, intitulée “Recherche qualitative rapide pour améliorer le consentement à la vaccination contre le COVID-91”, en dit long sur les techniques de manipulation de masse, et sur la gestion du dispositif partout en Europe. Entre nous, voilà qui sent le Mc Kinsey.Il faut lire ce guide pratique de l’OMS Europe pour faire accepter la vaccination contre le COVID. On y découvre les fondements de manipulation que la caste utilise pour diffuser ses produits avec le moins de résistance possible.

On peut d’ailleurs s’étonner, de prime abord, de voir que l’OMS ne s’occupe pas seulement de santé, mais aussi de communication sur la santé auprès des foules, et qu’elle s’occupe de développer, à l’intention des pouvoirs publics, des outils aussi “politiques”. 

La Suite chez le Courrier des Stratèges.

**********

Dans la Rubrique “Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’homme de paille du Parti Bolchévique Chinois… et de Bill Gates” 

“Le chef de l’OMS accusé, par un candidat au prix Nobel de la paix, “d’être complice de génocide” : Cette nouvelle a-t-elle été enterrée ?”

Pour Rappel. L’Organisation pour le Massacre Sanitaire – en la personne de Tedros Adhanom Ghebreyesu – n’est que la courroie de transmission des diktats sanitaires orchestrés par les cabinets-conseils, tels que McKinsey, qui reçoivent leurs ordres, directement, de Klaus Schwab, de Bill Gates, d’Antony Fauci… et du Parti Bolchévique Chinois. 

Le criminel Marxiste récidiviste, Tedros Adhanom Ghebreyesus, n’est ni pharmacien, ni médecin, mais est titulaire d’un doctorat en philosophie de la vie communautaire. Le thème de sa dissertation doctorale, en 2000, fut “L’influence des barrages sur la transmission de la malaria dans la région du Tigray, au nord de l’Ethiopie”. Il est, néanmoins, titulaire d’un master en biologie (tout comme des dizaines de millions d’autres personnes de par le monde) décoché à l’Université d’Asmara en Érythrée – ce qui lui a valu sa promotion (inespérée) de chef de gang mafieux à l’OMS. Et la Science est Sauve… comme dirait Fauci le Pandémiste.

Voir l’article de Lilane Held-Khawam intitulé “Le chef de l’OMS a-t-il été un des acteurs-clés qui se seraient livrés à « des meurtres » et auraient autorisé « la détention arbitraire et la torture d’Éthiopiens »? La plainte qui le discrédite”. [388]

Un article de Paul Anthony Taylor présenté sur le site de Global Research au Canada. [219]

En décembre 2020, alors que la première année de la pandémie de COVID-19 touchait à sa fin, les familles du monde entier se préparaient à passer les prochaines fêtes de fin d’année en vase clos. Lassées d’être constamment nourries d’histoires de peur liées au coronavirus par les médias grand public, beaucoup se réjouissaient sans doute de passer quelques jours loin des derniers gros titres de l’actualité. Mais comme le savent tous les magnats des médias, une population distraite est souvent l’occasion idéale d’enterrer discrètement des informations gênantes. L’accusation portée par le candidat au prix Nobel de la paix David Steinman, en décembre 2020, selon laquelle le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus aurait aidé au génocide dans son pays natal, l’Éthiopie, semble en être un exemple : 

De 2012 à 2016, le Dr Tedros a été ministre Ethiopien des Affaires étrangères et membre du comité exécutif du Front de libération du peuple tigré (TPLF) qui contrôlait le gouvernement éthiopien jusqu’à une révolution démocratique en 2018. Les groupes de défense des droits de l’homme signalent que le gouvernement éthiopien s’est systématiquement livré à des violations généralisées des droits de l’homme fondées sur l’ethnie ou la politique pendant cette période, notamment des meurtres, des actes de torture, des enlèvements, des disparitions forcées, des emprisonnements illégaux et d’autres actes inhumains.

Économiste américain qui a été nommé pour le prix Nobel de la paix 2019, Steinman a accusé Tedros d’être un “décideur crucial” qui a dirigé les actions des forces de sécurité éthiopiennes entre 2013 et 2015. Selon Steinman, Tedros était l’un des trois responsables des services de sécurité du pays à cette époque, alors que les meurtres, les détentions arbitraires et la torture d’Éthiopiens étaient monnaie courante. Homme politique éthiopien de haut rang, Tedros a officiellement occupé le poste de ministre des Affaires étrangères au cours de ces années, après avoir été auparavant ministre de la Santé du pays. 

Plainte auprès de la Cour pénale internationale

Dans une plainte détaillée déposée à la Cour pénale internationale (CPI) début décembre 2020, Steinman allègue que Tedros a supervisé “le meurtre et l’atteinte grave à l’intégrité physique et mentale de membres des Tribus Amhara, Konso, Oromo et Somali dans l’intention de détruire ces tribus en tout ou en partie.” La plainte indique également que “la période de quatre ans pendant laquelle Tedros a codirigé le gouvernement Ethiopien a été marquée par des crimes contre l’humanité généralisés ou systématiques commis par des subordonnés.”

De manière inquiétante, Steinman accuse spécifiquement les subordonnés de Tedros “d’intimidation des candidats et des partisans de l’opposition”, “d’emprisonnement illégal” d’enfants dans des “conditions cruelles et inhumaines”, de “stérilisation forcée de femmes Amhara” et de “disparition forcée de personnes enlevées ou assassinées par les forces de sécurité ou paramilitaires”.

Compte tenu de la nature choquante des preuves qu’il présente, Steinman a demandé à la CPI d’enquêter, d’émettre un mandat d’arrêt et de poursuivre Tedros, ainsi qu’à son Procureur de demander au gouvernement éthiopien de saisir la CPI. Curieusement, cependant, les grands médias n’ont pratiquement pas mentionné cette affaire. Si l’on excepte les articles notables du Times of London et du Daily Mail, la nouvelle de la plainte de Steinman devant la CPI a été enterrée.

Le traité sur la pandémie qu’ils essaient de protéger

Alors que la pandémie de COVID-19 a déjà vu une escalade dramatique de l’influence de l’OMS, sous la direction de Tedros, des plans sont en cours d’élaboration pour que ses pouvoirs soient encore accrus. En coulisses, un “Traité sur les Pandémies” est en cours de préparation, qui pourrait contraindre légalement les pays du monde à suivre les instructions de l’OMS en cas de future pandémie. Menaçant les libertés individuelles et l’autonomie corporelle de l’ensemble de la population mondiale, ses pouvoirs pourraient inclure la mise en œuvre de mesures restrictives de confinement, de vaccinations obligatoires, de passeports vaccinaux, de restrictions de voyage, etc. Il est actuellement prévu que le traité entre en vigueur en 2024.

Vu sous cet angle, il est facile de comprendre pourquoi la plainte de David Steinman contre Tedros a été balayée sous le tapis. Si l’affaire venait à faire parler d’elle dans les grands médias, elle pourrait gravement compromettre la crédibilité de l’OMS et, ce faisant, faire dérailler le projet de traité sur la pandémie. Dans une telle situation, l’industrie pharmaceutique et les autres entreprises bénéficiaires du traité pourraient perdre des centaines de milliards de dollars de bénéfices potentiels.

Tedros a bien sûr le droit d’être présumé innocent jusqu’à preuve du contraire. Cependant, étant donné la gravité des accusations portées contre lui par David Steinman et son rôle de directeur général et de visage public de l’OMS, les citoyens du monde entier ont le droit de connaître les faits. En attendant, le silence persistant des grands médias sur cette histoire en dit long.

**********

Dans la Rubrique “Sinistère de la Dictature Sanitaire” 

“L’héritage de Marisol Touraine et de son cabinet, socle de la destruction continue du système de Santé”

Pour Rappel. La Mafia Pharmacratique est aux manettes de contrôle depuis belle lurette… d’autant plus qu’elle possède le secteur de l’agro-chimie. C’est Agnès Buzyn qui, en 2017, a continué, et augmenté, le génocide médical et vaccinal mis en place par les Globalistes banksters – et, en particulier, par Marisol Touraine (en très bons termes avec le Pharma GSK, entre autres) lorsque les “Socialistes” étaient au pouvoir – avec Manu la Tremblote… le Dément Catalan de l’OTAN. C’est Agnès Buzyn qui a orchestré l’obligation vaccinale des nourrissons avec 11, au lieu de 3, vaccins génocidaires – à partir du 1er janvier 2018. C’est Agnès Buzyn qui a orchestré les campagnes vaccinales – extrêmement stérilisatrices –  avec le Gardasil et le Cervarix chez tous les adolescents et les adolescentes. 

*******************

Un excellent article de la Dr. Nicole Delépine présenté sur le site de Mondialisation au Québec.  [219]

Une ancienne ministre de la Santé félicite le président lors de son investiture le 6 mai 2022 et lui dit «maintenant tu es libre. Maintenant tu as les mains libres. Tu peux faire tout ce que tu veux. Le pays, tu peux l’embarquer». Que voulait-elle dire exactement d’autant que durant sa longue présence au ministère de la Santé, elle n’a pas manqué de liberté pour démolir un peu plus notre système de Santé ? Il reste à le privatiser complètement au-delà des PPP (partenariat public privé) qui ont déjà bien entamé son indépendance et favorisé des liens incestueux avec l’industrie pharmaceutique

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des femmes (France), 2012-2017 a rejoint Unitaid qu’elle préside. Les buts de cette organisation sont “l’optimisation d’efficacité des actions en Santé mondiale et élargir l’accès équitable à de meilleurs produits de santé”, selon leur site. Rêve-t-elle du poste de Premier ministre ?

La Suite chez Mondialisation.

**********

Dans la Rubrique “Faits et Méfaits d’Ursula von der Liar, la Poupée Barbie de Klaus Schwab” 

“Ursula von der Leyen : symbole de la ruine de la classe dominante occidentale”

Un autre article de Mohsen Abdelmoumen, présenté sur Algérie Patriotique. [218] 

Non seulement Ursula von der Leyen est incompétente, mais en plus elle est embourbée dans une multitude de malversations. Celles-ci ont commencé lors de ses études à l’université de Hanovre en Allemagne où elle étudiait la médecine et où son époux enseignait. En 2015, le site internet anti plagiat VroniPlag Wiki a découvert que 43,5% de sa thèse de doctorat était copiée. Plusieurs universitaires allemands notables l’ont accusée de plagiat intentionnel mais à la suite d’une enquête universitaire ouverte en 2016, il a été décidé de ne pas lui retirer son titre de docteur sous prétexte qu’aucune intention de tromper ne pouvait être prouvée. Ursula von der Leyen aurait donc volé le travail de quelqu’un d’autre sans s’en apercevoir ? Serait-elle sujette à des crises de somnambulisme au cours desquelles elle fait des copiés-collés ? Autre supercherie, son CV indiquait qu’elle avait fréquenté l’université Stanford en tant “qu’auditrice invitée”, alors que ce poste n’existe pas. Ce n’est qu’un détail mais qui révèle la personnalité de celle qui règne actuellement sur l’Europe comme un nouveau Führer et qui impose ses diktats à des millions de personnes sans jamais avoir été élue. Elle vient d’ailleurs de déclarer que le vote à l’unanimité n’avait plus de sens dans les domaines-clés de la politique de l’Union européenne si celle-ci veut agir plus rapidement. Von der Leyen ne cache plus ses intentions de gouverner comme un véritable dictateur. Sachant cela, l’Union européenne va-t-elle encore continuer à vanter ses “valeurs” démocratiques ?

Revenons un peu en arrière. Ursula von der Leyen a pris ses fonctions au Ministère de la Défense allemande en décembre 2013 et les dépenses faramineuses de la ministre ont mis la puce à l’oreille du président de la Cour des comptes qui estimait que le ministère de la Défense sous Ursula von der Leyen dépensait beaucoup d’argent pour des prestations de conseil. Ainsi, d’après la Cour des comptes, le ministère de von der Leyen avait dépensé 100 millions d’euros en 2015, puis 150 millions d’euros en 2016 en frais de contrats de conseil, alors que des sommes bien inférieures avaient été publiquement déclarées. Il apparaît que c’était le cabinet de conseil McKinsey qui était chargé de conseiller la ministre von der Leyen, laquelle avait fait appel à leur « expertise » sans passer par un appel d’offre. On comprendra aisément pourquoi quand on saura que l’un des collaborateurs de McKinsey était le propre fils de von der Leyen, David, et qu’il participait aux bénéfices de l’entreprise. Dans la foulée, Von der Leyen a aussi nommé Katrin Suder, la directrice du bureau berlinois de McKinsey, au poste de secrétaire d’État à l’armement, qui est par la suite devenue la cheffe du Conseil du numérique, chargée de conseiller le gouvernement fédéral sur la numérisation de l’Allemagne et qui au cours de ses quatre années à ces fonctions, a augmenté significativement le nombre de contrats attribués à des consultants externes, notamment à Accenture et McKinsey. C’est extrêmement grave de mettre des ministères régaliens entre les mains de sociétés privées, mais ce genre de considération importe peu à Ursula von der Leyen qui ne voit que ses propres intérêts et ceux de sa famille.

La Suite chez Algérie Patriotique. [218]

**********

Nouvelles du 13 mai 2022

Graphène dans le vaccin Tétravac de Sanofi-Pasteur

Ces images microscopiques nous ont été envoyées par Perla, une mère de famille, anonyme, en France, qui – ayant entendu parler du graphène dans les injections CoqueVide – s’est décidé à acheter un microscope à la suite de son vaccin à l’encontre du tétanos et à la suite d’un vaccin de rappel, pour son enfant, avec le Tétravac – qui est un vaccin à l’encontre, prétendument, de la coqueluche, du tétanos, de la poliomyélite et de la diphtérie. 

Ces images microscopiques mettent en exergue la présence de nano-tubes de carbone ainsi que, potentiellement, de micro-technologies en phase d’auto-assemblage. 

Un grand remerciement à cette mère anonyme pour la qualité de ses images microscopiques.

Ainsi que je l’ai mentionné, à diverses reprises: aujourd’hui, les familles doivent prendre leur santé en main et on ne peut que conseiller l’achat familial, ou associatif, de microscopes de moins de 1000 euros – dotés d’une caméra permettant de photographier et de filmer. 

Nouvelles du 12 mai 2022

Version Anglaise du rapport, anonyme, portant sur la présence de Graphène, et de Titane, en microscopie électronique, dans les injections de Moderna et de Pfizer

After the drying of the organic products, Pfizer and Moderna “vaccines” leave a solid deposit (not visible in the original closed vial).SEM (scanning electron microscope) analyses show that this deposit is mostly made of carbon and oxygen and is very strong and resilient under a highly energetic electron beam. Given that this deposit conducts electricity under a secondary vacuum it is impossible that this material is “coils” have been observed on the samples. They can be very long (200 micrometers in the Moderna sample and 2 millimeters on the Pfizer). Titanium is present in these “coils” (more in Moderna than Pfizer). With a low voltage and a low intensity, this deposit on the Moderna sample appears to be made of really small nano-objects with rectangular shape (50-100 nanometers) and an even more smaller thickness.

**********

Aux USA, les décès par overdose d’opiacées – au parfum de McKinsey – ont atteint le chiffre record de 107 000, en 2021, selon les CDC

Selon un article d’AP News. [217] Plus de 107 000 Américains sont morts d’une overdose l’an dernier, établissant un nouveau record tragique dans l’épidémie d’overdose qui ne cesse de s’aggraver dans le pays, selon les estimations des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) mercredi.

Le total provisoire pour 2021 correspond à environ un décès par overdose toutes les 5 minutes aux États-Unis. Il marque une augmentation de 15 % par rapport au précédent record, établi l’année précédente. Les CDC examinent les certificats de décès et procèdent ensuite à une estimation pour tenir compte des déclarations tardives et incomplètes.

Pour Rappel. En février 2021, McKinsey a été condamné à payer plus de 570 millions de dollars afin de clore les procédures engagées par 49 Etats des USA – en raison du rôle qu’il a joué dans la crise des Opiacées, en particulier en vendant des conseils marketing à Purdue Pharma et à Johnson & Johnson. Génocide n’est pas un vain mot car selon le CDC, aux USA, les overdoses de Fentanyl constitueraient la première cause de mortalité dans la tranche d’âge de 18 à 45 ans – à savoir 78 795 décès en 2020 et 2021. Selon ces mêmes données, les décès dus au Fentanyl seraient en augmentation de 49,4% entre avril 2020 et avril 2021. 

Tout cela étant dit, comme la plupart des intoxiqués au Fentanyl meurent de crises cardiaques – à la maison, dans l’espace public, sur les trottoirs, etc – et sans autopsie, il n’est que trop facile de cataloguer certains décès en crises cardiaques d’opiacées alors que ce sont, strictement, des crises cardiaques induites par le graphène dans les injections CoqueVide. D’autant plus que, selon, l’American Heart Association, il n’est pas très aisé de distinguer entre une crise cardiaque “commune” et une crise cardiaque induite par opiacées. 

Pour Rappel. Janet Woodcock, l’ex-directrice de la FDA, est très empêtrée dans le scandale de l’implication de la famille Sackler, et de Purdue Pharma, dans l’énorme crise d’opioïdes qui, rappelons-le, est la source d’un gigantesque génocide aux USA chaque année. Janet Woodcock fut l’obligée de cette mafia criminelle qui commercialise l’OxyContin, par exemple. Le 1er septembre 2021, un juge fédéral a entériné un jugement par lequel ce sont près de 15 milliards de dollars qui devraient être versés en dédommagements – suite aux décès (officiels parce qu’enregistrés…) d’un demi-million de personnes aux USA en vingt ans.  [1306]

**********

Une nouvelle étude de Décoder l’Info: Le Scandale du Rivotril

“L’état de crise permanent” que nous vivons depuis 2 ans, a jusqu’ici permis au pouvoir en place de continuer son rouleau compresseur sans permettre à quiconque de dresser un bilan. Nous avons détaillé beaucoup de points sur cette chaîne au fur et à mesure des remontées de données. Parmi tous les éléments utilisés depuis 2 ans pour entretenir la psychose, le scandale du Rivotril est unique en son genre. Il ne s’agit pas d’une arnaque de comptage comme nous avons pu le voir sur les tests ou la surdéclaration dans les hôpitaux, mais bien de personnes qui sont décédées parce qu’on leur a injectée cette substance, sous prétexte d’une suspicion d’infection au Coco. Il y a donc une vraie hausse artificielle de mortalité, qui a pu être déclarée très commodément “causée” par la maladie. [216]

**********

Pour Rappel. Au sujet du Scandale du Rivotril

Pour Rappel. Voir l’interview de feu le pharmacien Serge Rader par l’animateur de radio, André Bercoff. Serge Rader déclarait, au début avril 2020: «On achève nos personnes âgées dans les EHPAD par sédation Rivotril». Voir le schéma, ci-joint, mettant en exergue la corrélation entre les décès, selon l’INSEE, et les boites de Rivotril vendues en pharmacie. Qui sont les auteurs en France du massacre des personnes âgées dans les EHPAD? Qui? QUI? 

Pour Rappel. Je renvoie les lecteurs vers on article du intitulé “Le Document de la Mort. Au sujet du Midazolam en tant qu’arme de destruction massive des personnes âgées et vulnérables au Royaume-Uni en 2020”. [215]

Le Midazolam ainsi que le Clonazépam (principe actif du Rivotril) font partie de la même famille des benzodiazépines. 

Entre le 2 mars et le 12 juin 2020, 18 562 résidents de maisons de soins en Angleterre sont décédés à cause du COVID-19, dont 18 168 personnes âgées de 65 ans et plus, ce qui représente près de 40% de tous les décès impliquant le COVID-19 en Angleterre pendant cette période.

Parmi ces décès, 13 844 (76%) sont survenus dans les maisons de soins  ; la quasi-totalité des autres décès sont survenus dans un hôpital. Au cours de la même période, 28 186 “décès excédentaires” ont été enregistrés dans les maisons de soins en Angleterre, ce qui représente une augmentation de 46% par rapport à la même période des années précédentes.

Pour Rappel. Selon le Moniteur des Pharmacies: Depuis le 27 mai 2020, les pharmacies de ville peuvent délivrer les spécialités à base de clonazépam (Rivotril) en remplacement du midazolam lorsqu’il est en rupture d’approvisionnement, pour la prise en charge médicamenteuse des situations d’anxiolyse et de sédation pour les pratiques palliatives, selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé. Il s’agit donc d’une prescription hors AMM qui peut être effectuée par tout médecin, même non spécialiste. Le médecin porte alors sur l’ordonnance (sécurisée pour les formes orales, assimilées comme stupéfiants) la mention “Prescription hors AMM exceptionnelle”. Rivotril est pris en charge par l’assurance maladie à hauteur de 65 %. La mesure est autorisée jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, fixée pour le moment au 10 juillet.

**********

Un cabinet de médecine familiale du New Jersey a commencé à dépister les étudiants athlètes vaccinés contre le COVID afin de détecter tout risque “d’arrêt cardiaque soudain” avant la compétition.

Le Morris Sussex Family Practice a annoncé, sur son site Web, qu’en réponse aux rapports mondiaux d’événements indésirables chez les athlètes vaccinés, les étudiants athlètes, qui ont été vaccinés, ne peuvent pas être autorisés à concourir avant d’avoir subi des analyses de laboratoire et un test d’imagerie cardiaque. [214]

**********

Dans la Rubrique “Hépatites post-vaccinales CoqueVide”

Une  vingtaine d’études portant sur les Hépatites induites par les injections Graphénisantes de la Mafia Pharmacratique

“SARS-CoV-2 vaccination can elicit a CD8 T-cell dominant hepatitis”. 21 avril 2022. [194] Des épisodes d’hépatite auto-immune ont été décrits à la suite d’une infection et d’une vaccination par le SRAS-CoV-2, mais leur pathophysiologie reste peu claire. Nous rapportons ici le cas d’un homme de 52 ans, présentant des épisodes bimodaux d’hépatite aiguë, chacun survenant 2 à 3 semaines après la vaccination par l’ARNm BNT162b2 et avons cherché à identifier les corrélats immunitaires sous-jacents. Le patient a d’abord reçu du budésonide par voie orale, a rechuté, mais a obtenu une rémission sous corticoïdes systémiques.

“Letter to the editor:  Autoimmune hepatitis after COVID-19 vaccination. A rare adverse effect?”. 27 novembre 2021. [196]

“Letter to the editor: Exacerbation of autoimmune hepatitis after COVID-19 vaccination”. Mars 2022. [195]

“Letter to the editor: « Autoimmune hepatitis after COVID-19 vaccination »”. Mars 2022. [197] 

“Letter to the editor: Autoimmune hepatitis after COVID-19 vaccination: Need for population-based epidemiological study”. Mars 2022. [198]

“Another case of autoimmune hepatitis after SARS-CoV-2 vaccination – still casualty?”. Novembre 2021. [199]

“Acute autoimmune-like hepatitis with atypical anti-mitochondrial antibody after mRNA COVID-19 vaccination: A novel clinical entity?”. Septembre 2021. [200]

“Autoimmune hepatitis developing after COVID 19 vaccine: Presumed guilty?”. Mars 2022. [201]

“Autoimmune hepatitis after COVID-19 vaccine – more than a coincidence”. Décembre 2021. [202]

“Immune-mediated hepatitis with the Moderna vaccine, no longer a coincidence but confirmed”. 4 Octobre 2021. [203]

“Hepatitis C Virus Reactivation Following COVID-19 Vaccination – A Case Report”. 9Juillet 2021. [204]

“Autoimmune hepatitis developing after coronavirus disease 2019 (COVID-19) vaccine: Causality or casualty?”. [205]

“Autoimmune hepatitis following SARS-CoV-2 vaccine: May not be a casuality”. Septembre 2021. [206]

“Autoimmune hepatitis following COVID-19 vaccination: True causality or mere association?”. Juin 2021. [207]

“An Anusual Case of Acute Cholestatic Hepatitis After m-RNA BNT162b2 (Comirnaty) SARS-CoV-2 Vaccine: Coincidence, Autoimmunity or Drug Related Liver Injury?”. [208]

“The mRNA COVID-19 vaccine – a rare trigger of Autoimmune Hepatitis?”. Juillet 2021. [209]

“Liver injury following SARS-CoV-2 vaccination: a multicenter case series”. Juillet 2021. [210]

“New-onset autoimmune phenomena post-COVID-19 vaccination”. Décembre 2021. [211]

“Acute liver failure after vaccination against of COVID-19; a case report and review literature”. 2022

“A Case of Hepatotoxicity After Receiving a COVID-19 Vaccine”. 16 décembre 2021. [213] 

**********

Un nouveau documentaire, “Pandamned”, portant sur les mensonges, les atrocités et la tyrannie de la fausse pandémie du CoqueVide/19

C’est un documentaire Allemand, sous-titré en Anglais, de plus de deux heures. [193]

Selon sa présentation.  2020 / 2022 – Depuis deux ans, la population mondiale est sous le charme du coronavirus. Des régimes d’urgence ont été établis, les libertés civiles ont été démantelées, des programmes de surveillance ont été mis en place et un programme mondial de vaccination sans précédent a été déployé. Faisons-nous ce qu’il faut, ou avons-nous conclu un pacte avec le diable en échange d’un avantage ?

À travers des voix critiques issues de divers domaines d’expertise, PANDAMNED a tenté pour la première fois de brosser un tableau complet et de faire la lumière sur l’obscurité. C’est devenu un bilan implacable de notre époque, que les organisations mondiales, les gouvernements et les grandes entreprises technologiques auraient préféré éviter. La documentariste Marijn Poels entraîne le spectateur dans un voyage éclairant à travers le monde absurde émergeant de la “nouvelle normalité” et comment nous pouvons encore l’éviter. 

**********

Revue de Presse

“ Les scientifiques ne sont pas plus crédibles que nos gouvernants !”

Article de Jean-Yves Jézéquel sur le site de Mondialisation au Québec. [192]  1. Les scientifiques qui se sont répandus dans les médias inféodés au système mondialiste, à l’occasion de la fausse pandémie  du SRAS Cov 2 – que personne n’a encore jamais été capable d’isoler – et à l’occasion de la campagne mensongère pour une fausse “vaccination” elle aussi, aujourd’hui largement remise en cause par ses résultats désastreux évidents, mais toujours niés par les fanatiques des injections à ARNm graphénisées et truffées de parasites inconnus, ont perdu toute crédibilité aux yeux de millions de personnes qui ne peuvent plus les voir en peinture !

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-1er-avril-2021

Dans ce document de “Santé Publique France”, mis en référence ci-dessus, il est clairement affirmé, sans ambiguïté, qu’il n’y a jamais eu ni “pandémie” ni même épidémie de Coronavirus 

Ces scientifiques ont perdu toute crédibilité parce que leurs “conflits d’intérêts” ont été plus importants à leurs yeux que “l’objectivité” scientifique elle-même et que la vérité ou l’honnêteté intellectuelle ! Pour l’argent, des scientifiques, des médecins, des patrons de services hospitaliers ont été capables de “vendre père et mère”, de tuer vieillards, femmes et enfants, sans la moindre hésitation : des traitements qui marchaient très bien, comme cela a été largement démontré, (Cf., les références des nombreux documents publiés depuis deux ans et demi dans www.mondialisation.ca), étaient déclarés nocifs, dangereux, interdits à la vente, prohibés, pourchassés, censurés, simplement pour promotionner les produits hautement toxiques et inefficaces des laboratoires, comme le Remdesivir, brassant des milliards sur le dos des braves gens pris en otage dans ce chantage odieux pour lequel ces criminels en cols blancs devront rendre des comptes tôt ou tard, car le boomerang retourne sans faute à son envoyeur. 

Suite chez Mondialisation.ca

Nouvelles du 11 mai 2022

Revue de Presse Scientifique portant sur la toxicité du Graphène dans les poumons

“Évaluation de la toxicité et de la cancérogénicité des nano-tubes de carbone, à double paroi, dans le poumon du rat après instillation intratrachéale : une étude de deux ans”

Cette étude, intitulée “Assessment of the toxicity and carcinogenicity of double-walled carbon nanotubes in the rat lung after intratracheal instillation: a two-year study”, a été publiée le 22 avril 2022.  [191]

Compte tenu de l’expansion des applications industrielles des nano-tubes de carbone (CNT), l’évaluation de la sécurité de ces matériaux est bien en deçà des besoins. Très peu d’études in vivo à long terme ont été réalisées. Il s’agit de la première étude in vivo de 2 ans visant à évaluer les effets des nano-tubes de carbone, à double paroi, dans les poumons et la plèvre de rats après une exposition pulmonaire.

Les nano-tubes de carbone, à double paroi, ont été biopersistants dans le poumon du rat et ont induit une inflammation pulmonaire marquée avec une augmentation significative du nombre de macrophages et des niveaux des cytokines chimiotactiques CCL2 et CCL3. En outre, les rats traités avec 0,5 mg de nano-tubes de carbone, à double paroi, ont présenté un dépôt de collagène pulmonaire significativement plus élevé que les contrôles avec véhicule. Le développement de carcinomes dans les poumons des rats traités avec 0,5 mg de nano-tubes de carbone, à double paroi,(4/24) n’était pas tout à fait statistiquement supérieur (p = 0. 0502) que le groupe témoin véhicule (0/25), cependant, l’incidence globale du développement des tumeurs pulmonaires, adénomes bronchiolo-alvéolaires et carcinomes bronchiolo-alvéolaires combinés, dans les poumons des rats traités avec 0,5 mg de nano-tubes de carbone, à double paroi, (7/24) a été statistiquement plus élevée (p < 0,05) que le groupe témoin véhicule (1/25). Notamment, deux des rats traités avec nano-tubes de carbone, à double paroi, un dans le groupe 0,25 mg et un dans le groupe 0,5 mg, ont développé des mésothéliomes pleuraux. Toutefois, ces deux lésions se sont développées dans la plèvre viscérale et, contrairement aux rats auxquels on a administré du MWCNT-7, les rats auxquels on a administré du nano-tubes de carbone, à double paroi, n’ont pas présenté de taux élevés d’HMGB1 dans leurs liquides de lavage pleural. Ceci indique que le mécanisme par lequel les mésothéliomes qui se sont développés chez les rats traités par nano-tubes de carbone, à double paroi, n’est pas pertinent pour les humains.

Conclusions : Nos résultats démontrent que les fibres de nano-tubes de carbone, à double paroi, que nous avons testées sont biopersistantes dans le poumon du rat et induisent une inflammation chronique. Les rats traités avec 0,5 mg de nano-tubes de carbone, à double paroi, ont développé une fibrose pleurale et des tumeurs pulmonaires. Ces résultats démontrent que la possibilité qu’au moins certains types de nano-tubes de carbone, à double paroi, soient fibrogènes et tumorigènes ne peut être ignorée.

**********

Chez Grafenano, en Espagne, du Graphène dans les amalgames dentaires, dans les cosmétiques, dans les ciments, dans les micro-mortiers

En septembre 2021, la société Espagnole, Grafenano, [178] présentait au salon international de la dentisterie, en Allemagne, sa nouvelle ligne, G-Cam 3D, de disques dentaires en “biopolymère” “nano-renforcé” avec du graphène. [179]

 Grafenano commercialise les disques G-Cam depuis trois ans dans une trentaine de pays.

Selon la presse. [180] L’entreprise, basée à Yecla (Murcie), est la première au monde à breveter le graphène pour un usage médical et esthétique. Les disques en biopolymère nanorenforcés de graphène sont le résultat de plus de 10 ans de recherche. Dans cette optique, elle travaille en étroite collaboration avec de nombreux scientifiques et universités espagnoles. L’entreprise commercialise les disques G-Cam depuis trois ans dans une trentaine de pays. Il s’agit de l’Italie, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la République tchèque, d’Israël, de la République dominicaine et de l’Espagne. Selon Jesús Martínez, PDG de Graphenano Dental, ils sont vendus exclusivement aux professionnels. Les matériaux habituels nécessitent jusqu’à 25 heures de travail par un professionnel expert. En revanche, explique M. Martínez, les disques « ne nécessitent pas de processus thermiques ou compliqués ». Ainsi, en les intégrant dans la pratique quotidienne, « les coûts et le temps de travail sont réduits, rendant les cabinets dentaires plus efficaces et productifs ». En fait, l’utilisation de ces disques améliore l’efficacité de 300 %.

Grafenano commercialise, également, des produits au Graphène à rajouter dans les ciments et dans les micro-mortiers des appartements et maisons – pour une meilleure pénétration de la 5G – … ainsi qu’une ligne de cosmétiques au Graphène dénommés “AquaGraph”: des sérums de micro-lifting ( à 120 euros), des réducteurs de cellulite (à 55 euros), des crèmes de nuit (à 54 euros), etc.

Ce sont des cosmétiques à base de micro-particules de graphène et de micro-algues. Chez Grafenano, tout est micro dans les cosmétiques. 

Il existe une étude, de juillet 2019, intitulée “The Influence of Graphene in Improvement of Physico-Mechanical Properties in PMMA Denture Base Resins” qui porte sur la fabrication d’une résine dentaire en polyméthacrylate de méthyle fonctionnalisé avec des nanos-particules de graphène et d’argent. [181]

Une autre étude, du 26 novembre 2021, intitulée “The Problem of Halitosis in Prosthetic Dentistry, and New Approaches to Its Treatment: A Literature Review”, qui évoque l’usage de cette résine fonctionnalisée avec des nanos-particules de graphène et d’argent afin de lutter, prétendument, contre l’halitose. [182]

Il existe une étude récente, du 18 mars 2022, intitulée “Graphene for Zirconia and Titanium Composites in Dental Implants: Significance and Predictions”, qui porte sur l’ajout de graphèe dans des composés dentaires à base de titane et de zirconia. [183]

Il existe une autre étude récente, du 10 mars 2022, intitulée “Graphene-Based Nanomaterials for Dental Applications: Principles, Current Advances, and Future Outlook” [184] Selon le résumé de l’étuude. Avec le développement de la nano-technologie, les nano-matériaux ont été utilisés dans les domaines dentaires au cours des dernières années. Parmi eux, le graphène et ses dérivés ont attiré une grande attention, en raison de leurs excellentes propriétés physicochimiques, de leur morphologie, de leur biocompatibilité, de leur activité de multidifférenciation et de leur activité antimicrobienne. Dans notre revue, nous avons résumé les progrès récents concernant leurs applications en dentisterie. Les méthodes de synthèse, les structures et les propriétés des matériaux à base de graphène sont discutées. Ensuite, les applications dentaires des matériaux à base de graphène sont rassemblées et décrites avec insistance. Enfin, les défis et les perspectives des nano-matériaux à base de graphène pour les applications dentaires sont discutés dans cet article, afin d’inspirer d’autres excellentes études.

Voici une liste d’autres études, récentes, portant sur l’inclusion de graphène dans la dentisterie. 

“Graphene-Based Nanomaterials for Tissue Engineering in the Dental Field”. 2018. [185]

“Graphene and its derivatives: Opportunities and challenges in dentistry”. 2019. [186]

“Improving PMMA resin using graphene oxide for a definitive prosthodontic rehabilitation – A clinical report”. 2019. [187]

“Graphene Oxide Applications in Dentistry: Integrative Literature Review”. 2019. [188]

“Graphene Family Nanomaterials: Properties and Potential Applications in Dentistry”. 2018. [189]

“Graphene-Reinforced Titanium Enhances Soft Tissue Seal”. 2021. [190]

Nouvelles du 10 mai 2022

En France, selon l’INSEE: évolution du nombre de décès depuis le 1ᵉʳ janvier 2022

6,5% de sur-mortalité post-vaccinale par rapport à 2019

Le 6 mars, j’évoquais les statistiques de l’INSEE selon lesquelles il existait une sur-mortalité de 5 583 décès en date du 15 févier 2022 – par rapport à la même période en 2019. J’en désuisais, en prospective, 45 000 décès en excès pour 2022.

Nonobstant, selon les dernières données de l’INSEE, en date du 18 avril 2022: 

Du 1er janvier au 18 avril 2022, 212 585 décès, toutes causes confondues, sont enregistrés en France à la date du 29 avril 2022, soit 6,5% de plus qu’en 2019, à savoir 13 052 décès en excès. Ce nombre est toutefois encore provisoire et sera révisé à la hausse dans les prochaines semaines. [177]

Pour certains départements, tels que l’Ariège, la sur-mortalité post-vaccinale est de de plus de 40% depuis le 1er janvier 2022. Existe-t-il, donc, des lots, d’injections CoqueVide/19, plus toxiques – plus graphénisées – que d’autres comme aux USA?

Ce qui veut dire, aujourd’hui, que la sur-mortalité post-vaccinale est exponentielle et  que l’on peut en déduire, en prospective, 50 000 décès en excès, en France, pour l’année 2022 – à minima.

A quand le rétablissement de la peine capitale?

**********

Aux USA, Open the Books a découvert 350 millions de dollars de paiements secrets à Anthony Fauci, à Francis Collins et à d’autres scientifiques criminels et eugénistes des National Institutes of Health 

Anthony Fauci, le Pandémiste, a reçu 23 paiements occultes, de la Mafia Pharmacratique, entre 2010 et 2020.

Pour rappel. Anthony Fauci, le Pandémiste, est l’orchestrateur public de la pandémie Covidienne inexistante – comme il fut, de par le passé, l’orchestrateur de la pandémie nommée “sida” induite par un virus inexistant, le VIH. A ce titre, c’est le médecin (vétérinaire) le plus criminel que la planète ait jamais porté. 

Les crimes d’ Anthony Fauci ne sont comparables à rien d’autre: il est l’orchestrateur d’un holocauste médical et vaccinal d’une amplitude planétaire. 

Selon un article paru dans Epoch Times et intitulé “Nonprofit Watchdog Uncovers $350 Million in Secret Payments to Fauci, Collins, Others at NIH”. [175]

Selon un organisme de surveillance gouvernementale à but non lucratif, des redevances non divulguées d’un montant estimé à 350 millions de dollars ont été versées aux National Institutes of Health (NIH) et à des centaines de ses scientifiques, dont le directeur de l’agence, le Dr Francis Collins, récemment démissionnaire, et le Dr Anthony Fauci. 

Le Dr Anthony Fauci a reçu 23 paiements occultes… de la Mafia Pharmacratique entre 2010 et 2020.

«Nous estimons que jusqu’à 350 millions de dollars de redevances provenant de tiers ont été versés aux scientifiques des NIH au cours des années fiscales entre 2010 et 2020», a déclaré Adam Andrzejewski, PDG d’Open the Books, aux journalistes lors d’une conférence de presse téléphonique le 9 mai.

«Nous tirons cette conclusion parce que, au cours des cinq premières années, il y a eu 134 millions de dollars que nous avons été en mesure de quantifier en chiffres absolus qui ont été versés par des tiers payeurs, c’est-à-dire des sociétés pharmaceutiques ou d’autres payeurs, aux scientifiques des NIH.»

Les cinq premières années, de 2010 à 2014, constituent 40 % du total, a-t-il précisé.

«Nous savons maintenant qu’il y a 1 675 scientifiques qui ont reçu des paiements pendant cette période, au moins un paiement. Au cours de l’année fiscale 2014, par exemple, 36 millions de dollars ont été versés et cela représente en moyenne 21 100 dollars par scientifique », a déclaré Andrzejewski.

«Nous constatons également qu’au cours de cette période, des dirigeants des NIH ont été impliqués dans la réception de paiements à des tiers. Par exemple, Francis Collins, le directeur sortant des NIH, a reçu 14 paiements. Le Dr Anthony Fauci a reçu 23 paiements et son adjoint, Clifford Lane, a reçu huit paiements.»

Collins a démissionné de son poste de directeur des NIH en décembre 2021, après avoir dirigé pendant 12 ans la plus grande agence de santé publique du monde. M. Fauci est depuis longtemps à la tête de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) des NIH, ainsi que conseiller médical en chef du président Joe Biden. M. Lane est le directeur adjoint du NIAID, sous la direction de M. Fauci.

Selon une fiche d’information publiée par Open the Books, les cinq principaux employés des NIH, mesurés en fonction du nombre de redevances qu’ils ont perçues alors qu’ils étaient employés par le gouvernement, sont Robert Gallo, National Cancer Institute, 271 paiements ; Ira Pastan, National Cancer Institute, 250 paiements ; Mikulas Popovic, National Cancer Institute, 191 paiements ; Flossie Wong-Staal, National Cancer Institute, 190 paiements ; et Mangalasseril Sarngadharan, National Cancer Institute, 188 paiements.

**********

Au sujet des 37 voyages que Bill Gates, l’eugéniste et vaccinaliste dément, a effectués sur le Lolita Express

Bill Gates et Jeffrey Epstein ont investi beaucoup d’argent, dans les vaccins… et dans le Transhumanisme

C’est une petite séquence Twitter, non censurée, au sujet du partenariat Vaccinal entre Bill Gates et Jeffrey Epstein. On y apprend que Bill Gates a amené Jeffrey Epstein à Strasbourg, en 2013, pour rencontrer une fondation, dépendant de l’ONU, travaillant sur les vaccins. Il ont profité de cette occasion pour rencontrer des membres du Conseil de l’Europe et le président du comité Nobel. [176]

**********

Au sujet des armes biologiques, de stérilisation massive, que constituent les vaccins Cervarix et Gardasil

Le Cervarix, et le Gardasil, sont parmi les vaccins les plus stérilisateurs et génocidaires au monde. Les vaccins Gardasil et Cervarix sont, en fait, des vecteurs très performants de “Féminicide” et de “Masculinicide” au coeur des populations humaines – puisque nous sommes encore autorisés, légalement, à user de tels concepts génériques pour des bébés naissant qui n’ont pas encore été tentés, et teintés, par les sirènes abominables du transgénérique proposé par les Transhumanistes déments.

Pour rappel. Le second cadeau vaccinal empoisonné de la PharMacronie – annoncé par le Journal Le Monde, le 23 décembre 2019, fut, encore, à l’actif d’Agnès Buzyn – qui fut excessivement busy durant sa fonction de Sinistre de l’insalubrité publique. En effet, Agnès Buzyn sévit, de nouveau, en instituant la vaccination obligatoire, des enfants adolescents mâles, à l’encontre d’un danger quasiment inexistant – à savoir les cancers induits par les papillomavirus – permettant d’écouler des millions de dose de Cervarix ou de Gardasil. Le coût des vaccinations d’adolescentes et d’adolescents Français – avec le Gardasil et le Cervarix – sera de 5 à 6 milliards d’euros.

 C’est le petit cadeau de départ d’Agnès Buzyn à ses maîtres Banksters de la Mafia Pharmacratique. Agnès Buzyn est, tout autant, impliquée criminellement dans le décret Macron-Buzyn appliquant, au 1er janvier 2018, une nouvelle campagne génocidaire de vaccinations à l’encontre des nourrissons – avec une extension de trois à onze vaccins obligatoires dans le corps de l’enfant, d’ici l’âge de 18 mois.

Pour rappel. Le responsable de l’opération vaccinale “Warp Speed”, aux USA – sous l’administration Trump – fut Moncef Slaoui. C’est un ancien de GSK et le développeur du Cervarix. Moncef Slaoui, un collaborateur de Bill Gates, a fait partie du conseil d’administration de Moderna.

Pour rappel. Le Gardasil/Cervarix est réputé, stériliser, instantanément 25% des femmes injectées. Un certain nombre d’études, publiées dans le “British Medical Journal” ainsi que dans le “Journal of Investigative Medecine” ont, déjà, décrit les cas de ménopause prématurée chez des adolescentes victimes de ce vaccin criminel. [379]  [380]  [381]  [382] 

Une question mathématique se pose, donc, ainsi: si, dans un pays, 25% des femmes vaccinées, aux Gardasil ou Cervarix, deviennent stériles alors que, de façon concomitante, 25% des hommes vaccinés, aux Gardasil ou Cervarix, le deviennent, également, quel est le ratio d’infertilité, donc de stérilité, qui va prévaloir chez les couples au sein de cette population.

Pour rappel. Selon ce que rapportait feu Serge Rader dans son essai sur le VaccineGate. [174]

GARDASIL 9 : c’est le nouveau vaccin antipapillomavirus humains qui a été autorisé au remboursement en Août 2018 et amené à remplacer le Gardasil 4 sérotypes (6 – 11 – 16 – 18) auxquels il a été ajouté les types 31, 33, 45, 52 et 58. Un projet de loi porté par 8 députés a été déposé à l’A.N. en juin 2018 en vue de son administration obligatoire aux jeunes filles et garçons.

Il n’a pas été détecté la protéine L1 des HPV de type 11 et 58, ni l’excipient polysorbate 80 de la formule, le chlorure de sodium et le borate de sodium n’ont pu être décelés. Il a été trouvé plus de 70 contaminants chimiques

Au niveau du matériel génétique adventice, il a été trouvé de:

L’ADN bactérien venant des levures = 54% de l’ADN total

L’ADN humain = 9% (le HPV est prélevé sur tissu humain)

L’ADN de souris = 9% ; ces ADN  démontrant des contaminations des matières premières

Des virus adventices :

  • fragments L1 du HPV à double hélice d’ADN qui a été retrouvé lié à l’aluminium dans le cerveau de 2 jeunes filles décédées après vaccination au Canada
  • des phages qui peuvent interagir avec la flore bactérienne intestinale
  • du Molluscum contagiosum virus appartenant aux pox virus
  • des rétrovirus dont l’endogène humain K, et le virus de la leucémie de la souris

De l’ARN de synthèse du process de fabrication

De l’ARN de levure et ses virus (virus L-BC et narnavirus)

De l’ARN de virus de l’anémie équine infectieuse venant des matières premières

Ces ADN peuvent se lier à l’adjuvant aluminium du vaccin et migrer avec lui dans tout le corps et provoquer  ainsi allergies, inflammations, maladies auto-immunes, neurologiques et même des décès comme le rapportent le VAERS/US et le CDC européen

PS/ TECHNOLOGIES UTILISEES : Les analyses des impuretés et contaminations chimiques et protéiques ont été effectuées par le système LC-SACI/ESI-MS associé à la plateforme SANIST. Celles du matériel génétique par la méthode du Next Generation Sequencing

Dans l’intérêt de la Santé Publique, il serait temps que l’Etat et ses Institutions assument leurs responsabilités de contrôle de la qualité des vaccins, aussi bien au niveau de leur efficacité que de leur sécurité.        

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le vaccin Cervarix à l’encontre des cancers induits par les papillomavirus

La Quinta Columna présente de nouvelles images mettant en exergue la présence d’Oxyde de Graphène dans le vaccin Cervarix… à l’encontre des cancers induits par les papillomavirus, à savoir les cancers du col de l’utérus, du pénis, de l’anus. [173]  

En vérité, les vaccins Gardasil et Cervarix sont, intrinsèquement, des vaccins anti-fertilité …

**********

La Quinta Columna: Oxyde de Graphène dans le vaccin Havrix 720… à l’encontre de l’hépatite A

La Quinta Columna présente de nouvelles images mettant en exergue la présence d’Oxyde de Graphène dans le vaccin Havrix 720… à l’encontre de l’hépatite A.  [172]

Nouvelles du 8 mai 2022

Dans la Rubrique “Menaces Hystériques de Pandémies”

Le virus de Lloviu aurait été isolé pour la première fois. Où sont les photographies? 

Mon Commentaire. Avec ce virus de Lloviu, nous sommes plongés dans les mêmes divagations que celles propagées pour le CoqueVide/19. Le virus de Lloviu aurait, tout d’abord, été découvert, en 2002, par séquençage génomique, dans un ordinateur Espagnol…

 … tout comme pour le Sars-CoV-2, en janvier 2020, par trois équipes d’informaticiens Chinois très généreusement financés par Bill Gates. 

D’ailleurs, l’équipe qui a, prétendument, isolé le virus de Lloviu est rattachée à l’université de Kent qui est, aussi, financée par Bill Gates. Qui ne l’est pas direz-vous, à notre époque de fin de civilisation, chez les voyous de tous acabits?

De plus, lorsque l’on parcourt l’étude “Isolation of infectious Lloviu virus from Schreiber’s bats in Hungary” – publié dans Nature Communications – [169], il n’est nulle question de présenter une photographie réelle, authentique et décente, de ce prétendu virus de Lloviu: les chercheurs se contentent de présenter une photographie floue d’un “isolat” sur une échelle de 500 microns.

C’est du même style que le clown virologiste, Didier Raoult, qui annonce, à grandes fanfares, qu’il a, lui-même, photographié, le premier au monde, le mutant mutin hybride de l’Omicron-Delta (une prétendue souche du Sars-CoV-2 inexistant) et qui présente, sur Twitter, une photographie avec un point blanc de 3 microns de diamètre – au milieu d’un fond gris – alors que le Sars-CoV-2 est supposé faire 130/150 nano-mètres. Tout va bien du côté de la virologie Pasteurienne?

 Mutant mutin hybride de l’Omicron-Delta (une prétendue souche du Sars-CoV-2 inexistant) photographié par le clown virologiste, Didier Raoult: 3 microns de diamètre alors que le Sars-CoV-2 est supposé faire 130/150!!!

Les Globalistes eugénistes sont, ainsi, en train de resortir une menace de pandémie, au parfum de chauve-souris Espagnole, en affirmant que “le virus de Lloviu a le potentiel d’infecter les cellules humaines et de se répliquer” et que “les vaccins existants contre Ebola pourraient ne pas protéger contre Lloviu, s’il venait à être transmis à l’homme”. 

Mama Mia! La Pandemia!

Tout cela constitue, une nouvelle fois, une immense supercherie car les experts, en 2011, précisaient, clairement, qu’ils ne savaient pas si ce “virus” pouvait être une cause de mortalité chez les chauve-souris. En effet, ce “virus” avait été découvert sur 34 chauve-souris mortes alors que 1300 chauve-souris en bonne santé n’en étaient pas porteuses.  [171]

Faut-il préciser que toute cette narration pseudo-virale repose sur la même vieille arnaque: l’usage du test PCR?! Sans évoquer des “vaccins”, génocidaires, qui ne protègent en rien – à l’encontre de pathogènes inexistants.

En effet, selon Medical Press: Les scientifiques de l’ISCIII ont analysé des échantillons de poumon, de foie, de rate, de gorge, de cerveau et de rectum provenant de 34 chauves-souris trouvées dans des grottes des Asturies et de Cantabrie, en Espagne, à la suite de la mortalité des chauves-souris en France, en Espagne et au Portugal en 2002, qui a touché principalement une espèce de chauve-souris.

Ils ont recherché dans ces échantillons un large éventail de virus à l’aide de la réaction en chaîne par polymérase, une technique moléculaire qui permet aux scientifiques d’amplifier le matériel génétique, et ont détecté un filovirus. Les filovirus comprennent les virus ébolavirus et marburg, deux virus associés à des maladies graves chez l’homme et d’autres primates .

Les scientifiques du CII ont utilisé le séquençage à haut débit pour caractériser le génome du virus. Lorsqu’ils l’ont comparé à d’autres génomes de filovirus bien connus, ils ont constaté que le virus Lloviu représente une classe de virus très éloignée de tous les ébolavirus et qu’il pourrait avoir divergé des ébolavirus il y a environ 68 000 ans.

********************

Selon le presse dite médicale. [170] Des chercheurs de l’école de pharmacie de Medway (un partenariat entre les universités de Kent et de Greenwich) ont contribué à isoler le virus Lloviu – un proche parent du virus Ebola – pour la première fois, soulignant la nécessité de recherches futures pour assurer la préparation à une pandémie.

Le virus Lloviu fait partie de la famille des filovirus, qui comprend le virus Ebola. Alors que le virus Ebola (et d’autres filovirus, dont le virus de Marburg, de pathogénicité similaire) ne sont apparus naturellement qu’en Afrique, le Lloviu a été découvert en Europe. Le filovirus virus Lloviu, a été identifié par son matériel génétique (ARN) en 2002 chez des chauves-souris de Schreiber en Espagne et a ensuite été détecté chez des chauves-souris en Hongrie.

En tant que virus zoonotique – qui passe entre les animaux et les humains – le virus Lloviu présente un intérêt pour la santé publique dans le monde entier en raison de notre relation étroite avec les animaux dans l’agriculture, comme compagnons et dans l’environnement naturel. C’est encore plus vrai ces dernières années avec la destruction continue et l’empiètement sur les habitats naturels de nombreuses créatures sauvages. L’Organisation mondiale de la santé affirme que «les zoonoses représentent un pourcentage important de toutes les maladies infectieuses nouvellement identifiées, ainsi que de nombreuses maladies existantes. »

Les docteurs Simon Scott et Nigel Temperton, de l’Unité de Pseudotye virale (VPU) de la Medway School of Pharmacy, faisaient partie d’une équipe dirigée par le docteur Gábor Kemenesi de l’Université de Pécs/Laboratoire national de virologie en Hongrie. Le VPU, y compris le Dr Martin Mayora-Neto, ancien étudiant en doctorat, a participé à la réalisation de toutes les expériences de détection d’anticorps à l’aide de sérums de chauve-souris dans le cadre de l’étude, avant même que le virus lui-même ne soit isolé. Cet isolement a été réalisé dans le laboratoire hongrois à partir de la toute dernière chauve-souris dont le test de dépistage du virus Lloviu était positif.

De manière significative, l’équipe a maintenant découvert que le Lloviu a le potentiel d’infecter les cellules humaines et de se répliquer. Cette découverte suscite des inquiétudes quant à une éventuelle transmission à grande échelle en Europe et exige des études immédiates sur la pathogénicité et les antiviraux. Les travaux du VPU ont également révélé l’absence de réactivité croisée des anticorps entre virus Lloviu et Ebola, ce qui laisse penser que les vaccins existants contre Ebola pourraient ne pas protéger contre Lloviu, s’il venait à être transmis à l’homme.

Selon le Dr Scott, leur «recherche est un pistolet fumant. Il est vital que nous en sachions à la fois plus sur la distribution de ce virus et que des recherches soient menées dans ce domaine pour évaluer les risques et s’assurer que nous sommes préparés à d’éventuelles épidémies et pandémies. »

Ces recherches montrent clairement qu’il existe un manque de connaissances considérable concernant la pathogénicité, les hôtes animaux et la transmissibilité de ces virus récemment découverts. Le financement de la British Academy a permis au Dr Scott de créer un consortium de virologues européens spécialisés dans les chauves-souris, réunissant les compétences dans ce domaine, de l’écologie à la virologie. Le groupe a pour objectif de mener d’autres recherches essentielles à travers l’Europe sur les risques du virus Lloviu pour l’homme, en plus d’autres familles de virus, notamment le coronavirus et le lyssavirus (rage), qui ont les chauves-souris comme hôtes.

**********

Dans la Rubrique “Holocauste Vaccinal en Israël”

Rachel Daniel revient sur le Peuple Israélien et ce qu’il a subi dans le jury de Reiner Fuellmich

Rachel Daniel témoigne, dans le jury de Reiner Fuellmich, sur la dictature sanitaire mise en place par Pfizer en Israël. [167]

Pour Rappel. “The Testimonies Project” est un film de témoignages de victimes, en Israël, qui sont atteintes gravement dans leur santé après la vaccination Pfizer. C’est un projet citoyen qui vise à donner la parole aux victimes d’événements indésirables suite à la vaccination contre le covid en Israël. [168]

Ce film dure 1h07 mn et il est sous-titré en Français. Il est conseillé aux âmes sensibles de s’abstenir. Ce sont des témoignages poignants de victimes ou des parents des décédés suite à l’injection graphénisante de Pfizer.

**********

L’ouvrage “Global WAR-NING! Geoengineering Is Wrecking Our Planet and Humanity” est en ligne sur le site de Global Research

L’ouvrage “Global WAR-NING! Geoengineering Is Wrecking Our Planet and Humanity” a été mis en ligne sur le site de Michel Chossudovsky, Global Research. Les auteurs de  cet ouvrage sont au nombre d’une dizaine. [166]

**********

Dans la Rubrique “Graphénisation de l’environnement par le rejet de millions d’injections CoqueVide”

“Covid-19 : La France va jeter 3,6 millions de doses de vaccins périmées”

Un article de France-Soir sur le scandale de ces millions de flacons d’injections au graphène payées à la Mafia Big Pharma. Atterrissent dans le déchèteries? [165]

Il est surement préférable que ces injections génocidaires ne soient jamais injectées. La question se pose, nonobstant, de savoir ce que deviennent ces millions de doses, en flacons de verre, de “vaccins” contenant de l’oxyde de graphène.

**********

Interview du Colonel de l’Armée de l’Air, Carlos Martínez-Vara de Rey Novale, dans le documentaire “The Big Reset”

C’est un interview de 4 mn environ qui fait partie documentaire “The Big Reset”. [164] 

Pour Rappel. Le 4 décembre 2021, dans mes Nouvelles, j’évoquais la lettre envoyée par le colonel de l’Armée de l’Air, Carlos Martínez-Vara de Rey Novale, à la ministre de la défense du gouvernement Espagnol, María Margarita Robles Fernández, au sujet de la présence de graphène dans les vaccins de la Mafia Big Pharma. 

Le colonel exigeait la suspension de cette vaccination dans les armées et dans la population globale.

Dès réception de cette lettre, la ministre de la défense Espagnole a destitué le colonel Carlos Martínez-Vara de Rey Novale.

Carlos Vara de Rey est un colonel actif de l’armée de l’air. Pilote de chasse et d’attaque, 40 ans de service avec plus de 3000 heures de vol en matériel C-101, F-5, F-4 Phantom et F-18, stationné sur les bases aériennes de Morón, Torrejón et Gando. testeur en vol de F-18, et a commandé le 123e escadron Phantom (1999-2003), le groupe des forces aériennes et du matériel de la 46e escadre (F-18) à Gran Canaria (2008-2011) et le groupe de soutien de la surveillance aérienne terrestre de l’OTAN (Global Hawk) à Sigonella, en Sicile (2016-2019). Il a participé à la guerre de Bosnie-Herzégovine (1995-96) et a été déployé en Afghanistan (2013-14). Staff Course (2007) et General Officer Training Course (2020). Maître de conférences à l’École générale de l’air (1996-99) et au Centre des hautes études de défense nationale (2011 -2016 et 2019 -2022).

**********

Résumé-audio, par Mik Andersen, du phénomène MAC et du réseau de nano-communications intra-corporel

C’est un audio de 24 mn, en Espagnol et en Anglais, que Mik Andersen nous propose aujourd’hui. [163]

Le phénomène des émissions de MAC, chez les personnes vaccinées contre le COVID-19, est un fait alarmant, qui démontre une relation de cause à effet. Ce documentaire vidéo résume comment le phénomène MAC a été remarqué, en quoi il consiste, comment il peut être expérimenté de manière simple, quelles sont ses implications pour l’individu et la société, ce qui pourrait être à l’origine du phénomène MAC observé, ce que nous dit la littérature scientifique sur les réseaux de nanocommunications sans fil intracorporels, le rôle des protocoles MAC dans le réseau et son approche au niveau théorique. Ce documentair comprend, également, une section consacrée à la spéculation, dans laquelle nous essayons d’imaginer des utilisations possibles, sur la base des possibilités énoncées dans la littérature scientifique et des contenus confirmés et dévoilés dans les vaccins, le graphène et les dérivés.

Après avoir regardé ce documentaire, vous voudrez peut-être effectuer quelques tests ou expériences de détection d’adresses MAC anonymes et envisager d’utiliser, en plus des fonctions Bluetooth par défaut de votre téléphone, d’autres applications de sauvegarde. Vous trouverez ci-dessous une liste d’applications pour les téléphones fonctionnant sous IOS et Android, qui pourraient être utiles pour détecter et sonder les adresses MAC des personnes vaccinées.

Nouvelles du 7 mai 2022

Les États-Unis limitent l’utilisation de l’injection CoqueVide Janssen – de Johnson & Johnson – en raison des risques de caillots sanguins

Selon Reuters. Le régulateur américain de la santé a déclaré jeudi qu’il limitait l’utilisation du vaccin COVID-19 de Johnson & Johnson pour les adultes en raison du risque d’un syndrome rare de coagulation du sang, le dernier revers en date pour ce vaccin qui a été éclipsé par ses concurrents.

Le vaccin de J&J, qui a reçu l’autorisation des États-Unis en février 2021 pour les adultes, peut être administré dans les cas où les vaccins COVID-19 autorisés ou approuvés ne sont pas accessibles ou si une personne est moins désireuse d’utiliser les deux autres vaccins, a déclaré la Food and Drug Administration.

Le fabricant du vaccin a indiqué qu’il avait mis à jour la fiche d’information sur le vaccin COVID-19 aux États-Unis afin de mettre en garde contre le risque de thrombose avec syndrome de thrombocytopénie (STT), une affection rare mais potentiellement mortelle.

Selon Passeport Santé en France. [161] Il y a peu de données concernant l’usage du vaccin Janssen chez les femmes enceintes. Les études menées chez l’animal avec le vaccin Janssen n’indiquent pas d’effets néfastes directs ou indirects en lien avec la gestation, ni avec le développement d’anormalités embryonnaire ou fœtales, la parturition ou encore le développement postnatal. L’administration du vaccin Janssen au cours de la grossesse ne doit être envisagée que lorsque les bénéfices potentiels l’emportent sur les risques possibles pour la mère et le fœtus. Par ailleurs, les scientifiques ne savent pas si le vaccin Janssen est excrété dans le lait maternel.

Pour Rappel. Le vaccin CoqueVide de Johnson & Johnson est gavé d’oxyde de graphène, entre autres nano-particules – comme toutes les autres injections CoqueVide.

**********

Dans la Rubrique “Holocauste Vaccinal en Australie”

La sinistre de la santé du Queensland, en Australie, avoue ne pas pouvoir expliquer la Spike de pathologies cardiaques en 2021: 40% d’augmentation

Cela date du 12 avril, sur Twitter, mais cela peut servir pour le Devoir de Mémoire. [159]

Voir également, une séquence à la télévision du Queensland, sur la catastrophe de cette pandémie de pathologies cardiaque et sur l’incapacité des ambulances à faire face à cette situation. [162]

**********

Dans la Rubrique “Holocauste Vaccinal en Israël”

Augmentation post-vaccinale, de 25% – de janvier à mai 2021 des arrêt cardiaques et des syndromes coronariens aigus chez les personnes de 16 à 39 ans

Des chercheurs du MIT et d’Israël ont étudié la tendance des appels d’ambulance liés à des problèmes cardiaques en Israël en 2019 (avant le COVID) et les ont comparés à la même période en 2020 (COVID mais avant le vaccin) et 2021 (COVID avec le vaccin). L’étude a révélé que les injections de COVID étaient “significativement associées” à une augmentation de 25% des services médicaux d’urgence pour les arrêts cardiaques (AC) et les syndromes coronariens aigus (SCA) chez les jeunes de 16 à 39 ans en Israël de janvier à mai 2021.

Cette étude a été publiée, dans la revue Nature, le 28 avril 2022 et elle est intitulée “Increased emergency cardiovascular events among under-40 population in Israel during vaccine rollout and third COVID-19 wave”. [160]

Selon le résumé présenté. À l’aide d’un ensemble de données unique provenant des services médicaux d’urgence (EMS) nationaux d’Israël de 2019 à 2021, l’étude vise à évaluer l’association entre le volume d’appels EMS d’arrêts cardiaques et de syndromes coronariens aigus dans la population des 16-39 ans et les facteurs potentiels, y compris les taux d’infection et de vaccination COVID-19. Une augmentation de plus de 25 % a été détectée dans les deux types d’appels entre janvier et mai 2021, par rapport aux années 2019-2020. En utilisant des modèles de régression binomiale négative, le nombre d’appels d’urgence hebdomadaires était significativement associé aux taux de 1ère et 2ème doses de vaccin administrées à ce groupe d’âge, mais n’était pas associé aux taux d’infection par le COVID-19. Bien qu’ils n’établissent pas de relation de cause à effet, ces résultats soulèvent des inquiétudes quant aux effets secondaires cardiovasculaires graves non détectés induits par les vaccins et soulignent la relation de cause à effet déjà établie entre les vaccins et la myocardite, une cause fréquente d’arrêt cardiaque inattendu chez les jeunes individus. La surveillance des effets secondaires potentiels des vaccins et des résultats du COVID-19 devrait intégrer les données du SAMU et d’autres données sanitaires afin d’identifier les tendances en matière de santé publique (par exemple, l’augmentation des appels au SAMU) et d’enquêter rapidement sur les causes sous-jacentes potentielles.

**********

Silence et collaboration des intellectuels…

Un entretien, proposé par Kairos, en Belgique, avec  Medhi Belhaj Kacem, l’un des quelques intellectuels décents et humanistes, vivants, qui osent dénoncer la supercherie de la pandémie inexistante et de la religion Covidienne. [158]

Les autres intellectuels – de type Michel Onfray qui se prend pour une réincarnation, en amélioré, de Friedrich Wilhelm Nietzsche – ne sont que des expressions pathétiques de la Pensée Mort-Vivante – la Pensée zombifiée et virosée par le Virus pluri-millénaire des Xenosh… qui a généré le sous-virus, récent, du néo-darwinisme eugéniste.

**********

Interview de 16 mn du Professeur Pablo Campra dans le film-documentaire “The Big Reset”

Le professeur Pablo Campra est interviewé, en Espagnol, [155] dans le cadre du film-documentaire “The Big Reset”. [156]

Le professeur Pablo Campra Madrid est titulaire d’un diplôme en sciences biologiques et d’un doctorat en sciences chimiques. Depuis le début de la pandémie de COVID19, ses recherches ont été réorientées vers la justification scientifique d’alternatives thérapeutiques très efficaces, sûres et peu coûteuses telles que le dioxyde de chlore et l’hydrogène. 

En 2021, il a signalé la détection et l’analyse de nanoparticules de graphène dans différents vaccins COVID. Récemment, des éléments d’un éventuel nano-réseau de communication sans fil dans des flacons de vaccin, basé sur les technologies du graphène, ont été identifiés à partir de ses images microscopiques. 

Étapes précédentes de la recherche : Études à Berkeley (États-Unis) sur l’atténuation des îlots de chaleur urbains par le blanchiment (effet albédo). Détection de l’activité anticancéreuse du gazpacho de tomate.

**********

Aix-en-Provence : Maître Lanzarone attaque Pfizer pour faire reconnaître le lien de causalité entre des effets indésirables et le vaccin

Sur France-Intox. [157] Un avocat marseillais, Maître Lanzarone, assigne devant le tribunal d’Aix-en-Provence le laboratoire Pfizer pour faire reconnaître le lien de causalité entre le vaccin anti-Covid et des effets secondaires indésirables. L’audience aura lieu le 31 mai 2022. 

Maître Lanzarone n’en est pas à sa première bataille contre le laboratoire Pfizer. L’avocat marseillais a déjà engagé des poursuites pour dénoncer la clause de non-responsabilité qui dédouane le laboratoire en cas d’effets secondaires indésirables liés à son vaccin anti-Covid.

Cette fois, Eric Lanzarone assigne Pfizer et l’Office Nationale d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM) au tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence en référé-expertise. «Je demande au juge de nommer un collège d’experts médicaux pour qu’ils évaluent toutes les pathologies dont souffre ma cliente et qu’ils puissent établir le lien de causalité entre la vaccination et ces effets indésirables », explique l’avocat.

**********

Revue de Presse “Des scientifiques prouvent que l’inflammation cardiaque est plus fréquente chez les vaccinés que chez les non vaccinés”

Un article, paru sur le Saker Francophone, sous la plume de Zachary Stieber. [153] 

Selon une nouvelle étude portant sur des dizaines de millions d’Européens, les inflammations cardiaques nécessitant des soins hospitaliers étaient plus fréquentes chez les personnes ayant reçu le vaccin COVID-19 que chez celles qui ne l’avaient pas reçu.

Les taux de myocardite ou de péricardite, deux types d’inflammation cardiaque, sont supérieurs à ceux d’un groupe non vacciné. Ils sont estimés à 38 pour 100 000 après l’administration d’une deuxième dose d’un vaccin basé sur la technologie de l’ARN messager (ARNm) à des hommes âgés de 16 à 24 ans, le groupe le plus exposé au risque de maladie post-vaccinale, comme l’ont montré des études, selon des chercheurs des agences sanitaires de Finlande, du Danemark, de Suède et de Norvège.

Cet article fait référence à l’étude publiée le 20 avril 2022 – par le Journal of the American Medical Association – et intitulée “SARS-CoV-2 Vaccination and Myocarditis in a Nordic Cohort Study of 23 Million Residents”. [154]

**********

Dans la Rubrique “Faits et Méfaits d’Ursula von der Liar, la Poupée Barbie de Klaus Schwab”

 “Ursula von der Leyen, une Boucanière au copinage… cavalier!”

Un excellent article, paru sur France-Soir, sous la plume de Moufid Azmaïesh. [152]

En 1990, Ursula Gertrud a remis une dissertation doctorale dont elle n’est pas en totalité l’auteur. Incident qui, en théorie, n’aurait pas pu échapper à la vigilance d’un jury doctoral. La distinction lui fut toutefois décernée. Par la suite, en 2015, une enquête de VroniPlagWiki conclut que sur les 62 pages, il se trouvait que sur 23 pages figurait du matériel pompé à des auteurs tiers et sur 5 des pages, 75 % du matériel provenait de sources tierces. Réunie en 2016, une nouvelle commission juge qu’en somme, tout cela n’était pas bien méchant. C’est pourtant du plagiat. Or, en Allemagne, on ne plaisante pas avec le titre doctoral. D’autres rejetons titrés tels l’ex-ministre de la Défense Freiherr Karl-Theodor Maria Nikolaus Johann Jacob Philipp Franz Joseph Sylvester Buhl Von und Zu Guttenberg, ont dû démissionner en 2011 avant de se recycler — faut-il s’étonner ?  — dans le milieu agréablement opaque du renseignement

Mais Ursula Gertrud n’en fut que promue. Y aurait-il une raison 

La raison serait-elle à chercher dans le surnom Ursula McLeyen — pour McKinsey & Co — dont elle est désormais affublée en Allemagne 

Il se fait qu’Ursula Gertrud, son fils David étant associé McKinsey, maintient des liens on ne peut plus étroits avec McKinsey & Co

Cette agence de conseil est en réalité des plus introduites auprès du Pentagone, à tel point qu’elle est partie prenante de l’appareil de renseignement et de défense américaine

Si, en France, le Sénat a eu très récemment à s’occuper de l’agence McKinsey par rapport à la politique surtout « sanitaire » du gouvernement LREM, la question militaire et d’espionnage anti-France n’a pratiquement pas été effleurée. En Allemagne, eu égard aux activités d’Ursula Gertrud au ministère de la Défense, si.

La Suite sur France-Soir. 

**********

Dans la Rubrique “Débâcle Vaccinale aux USA”:

Seulement 18% des parents vont vacciner leurs enfants de moins de 5 ans… dès la commercialisation de l’injection au graphène

Selon un article publié par RT. [146] 

Environ 18% des parents américains ayant des enfants de moins de cinq ans ont l’intention de les faire vacciner “immédiatement” une fois que les autorités réglementaires auront autorisé l’utilisation des vaccins Covid-19 pour cette tranche d’âge, selon une nouvelle enquête publiée mercredi. Les enfants de moins de cinq ans restent le seul groupe d’âge qui ne peut toujours pas être vacciné aux États-Unis.

L’enquête a été menée en avril par la Kaiser Family Foundation (KFF), une organisation à but non lucratif basée à San Francisco. 

Parmi les personnes interrogées, 27% ont déclaré qu’elles ne feraient “certainement pas” vacciner leur enfant, tandis que 11% ont indiqué qu’elles ne le feraient que si la loi l’exigeait. Environ 38 % ont déclaré qu’ils prévoyaient d’attendre de voir comment les vaccins fonctionnent réellement sur les enfants de moins de cinq ans avant de prendre une décision. Plus de la moitié des parents ont déclaré qu’ils ne disposaient pas encore de suffisamment d’informations sur la sécurité et l’efficacité des vaccins pour cette tranche d’âge.

«Le manque d’informations disponibles peut être un facteur de la réticence des parents à faire vacciner immédiatement leurs plus jeunes enfants. Une majorité de parents d’enfants de moins de cinq ans disent ne pas avoir suffisamment d’informations sur la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID-19 pour les enfants de ce groupe d’âge», a noté le KFF, ajoutant que «la plupart des parents d’enfants plus âgés se sentent mieux informés, les trois quarts des parents d’adolescents et les deux tiers des parents d’enfants âgés de 5 à 11 ans disant avoir suffisamment d’informations.»

**********

Dans la Rubrique “Débâcle Vaccinale aux USA”:

“Seulement  39% des enfants de 5 à 11 ans ont été injectés au graphène par les vaccins CoqueVide/19

Selon un article paru dans CNN. [147] 

Pour le groupe des enfants 5 à 11 ans, 39% des parents ont déclaré que leurs enfants avaient été vaccinés, et 32% ont dit que leurs enfants ne seraient certainement pas vaccinés. Parmi les parents d’enfants de 12 à 17 ans, 56% ont déclaré que leurs enfants avaient été vaccinés, et 31 % ont dit qu’ils ne feraient certainement pas vacciner leurs enfants.

**********

Dans la Rubrique “Débâcle Vaccinale aux USA”: 

183 millions de personnes refusent aujourd’hui les injections

C’est un article proposé par The Exposé au Royaume Uni. [145]

Comme nous pouvons le voir ci-dessus, selon le CDC, 257 millions de personnes ont reçu une seule dose, 219,7 millions de personnes ont reçu une deuxième dose et 100,7 millions de personnes ont reçu une troisième dose à la date du 2 mai 2022.

Cela signifie qu’en plus des 74,2 millions de personnes non vaccinées, 38 millions de personnes ayant reçu la première dose ont refusé la deuxième dose, et 119 millions de personnes ayant reçu la deuxième dose ont refusé la troisième dose.

Cela équivaut à 70 % de la population totale des États-Unis qui n’a pas reçu la première, la deuxième ou la troisième dose d’une injection de Covid-19.

Cependant, le tableau ci-dessus inclut les enfants de moins de 5 ans qui ne sont pas éligibles pour la vaccination Covid-19. Nous avons donc créé le graphique suivant sur la base des chiffres fournis par le CDC ci-dessus, montrant l’absorption totale de la vaccination par rapport au refus total de la vaccination aux États-Unis, par dose, parmi les personnes pouvant être vaccinées.

En plus des 54,7 millions de personnes éligibles pour la vaccination Covid-19 qui ont choisi de ne pas se faire vacciner, 37,9 millions de personnes supplémentaires qui ont reçu la première dose ont refusé la deuxième dose, et 90,2 millions de personnes supplémentaires qui ont reçu la deuxième dose ont refusé la troisième dose.

Cela porte à 182,8 millions le nombre possible de personnes qui se sont réveillées aux mensonges et à la propagande débités par le gouvernement et les médias grand public au cours des deux dernières années, soit 55 % de la population totale des États-Unis.

Environ 183 millions de personnes aux États-Unis refusent maintenant de participer à la plus grande expérience réelle jamais réalisée, même si leur président “élu” leur a dit qu’il était de leur devoir patriotique de se faire vacciner parce qu’il a prétendu à tort que les vaccinés ne propagent pas le Covid-19.

**********

Dans la Rubrique “Génocide des Nourrissons aux USA”:

La FDA vient d’approuver le Veklury / Remdesivir à l’encontre du CoqueVide/19

Le 25 avril 2022, la Food and Drug Administration US a élargi l’autorisation du traitement Veklury / Remdesivir à l’encontre du CoqueVide/19 “pour inclure les patients pédiatriques âgés de 28 jours et plus, pesant au moins 3 kilogrammes et testant (PCR) au SRAS-CoV-2, qui sont ospitalisés, ou non hospitalisés et présentant un COVID-19 léger à modéré et présentant un risque élevé d’évolution vers un COVID-19 sévère, y compris l’hospitalisation ou le décès”. [151] 

Pour rappel. Je signalais, dans les Nouvelles du 25 novembre 2021, que Gilbert Deray – le criminel archi-vaccinaliste très généreusement engraissé par Big Pharma [148] – le 26 juin 2020, twittait que le Remdesivir n’est pas néphro-toxique. Dans quel sens? Dans le sens que ce ne serait pas les reins qui lâchent lorsque 25% des patients traités avec cette médication de Gilead – au coût, parfois, de près de 3000 dollars – décèdent.

Aux USA, selon les données officielles du fichier Medicare, sur 7960 patients ayant été traités avec le Remdesivir, 25,9% décédèrent et 46% des décès eurent lieu dans les deux semaines suivant ce traitement très onéreux de 5 jours – coûtant entre 2340 et 3120 dollars. 

Peut-être que le Dr. Gilbert Deray ne parle pas Anglais. En effet, la recherche, sur PubMed, avec les termes de requête “Remsidivir” et “nephrotoxicity”, proposent 11 études scientifiques [149] qui mettent en exergue, sans la moindre espèce de doute, l’extrême néphro-toxicité et hépato-toxicité du Remsidivir.

Une étude, de juillet 2021, précise même qu’il n’existe, strictement, aucune différence, en termes de néphro-toxicité et d’hépato-toxicité, entre la solution injectable et la forme lyophilisée de Remsidivir. [150] En effet, des rumeurs avaient couru sur le fait que cette solution injectable pourrait être deux fois plus néphro-toxique que l’autre de par sa teneur double en sulfobutyléther β-cyclodextrine.

Nouvelles du 6 mai 2022

La Quinta Columna: Nouvelle découverte d’oxyde de graphène dans le vaccin anti-méningite, le Neisvac

La Quinta Columna présente de nouvelles images prouvant la présence d’oxyde de graphène dans le vaccin anti-méningite, le Neisvac, commercialisé par Pfizer. [144]

**********

Au sujet de le non-existence du Sars-CoV-2: une nouvelle vidéo de témoignages

La Dr. Sam Bailey, en Nouvelle-Zélande – co-autrice de l’ouvrage Virus Mania – a récemment publié, sur sa chaine Odysée, une vidéo de 1h08 mn dans laquelle son mari, le Dr. Mark Bailey prend position, avec les Dr. Cowan et Kaufman, sur la non-existence du Sars-CoV-2… alors que les médecins US, les Drs. Robert Malone, McCullough et Cole continuent de prétendre que ce virus a été isolé et caractérisé.  [142]

Pour rappel. Récapitulatif des articles, études et vidéos, prouvant l’inexistence du Sars-CoV-2. [143]

**********

Terrain, le film

Yves Rasir présente ce récent documentaire, [140] traduit en Français, dans sa dernière newsletter. [141]

Il en profite, également, pour régler des comptes avec le Professeur Toubiana qui manque quelque peu de clarté quant à l’existence du CoqueVide invisible. 

Selon Yves: Mais y-a-t-il seulement un faux coupable viral ?  Sans me faire une opinion définitive, j’accorde un certain crédit, et même un crédit certain à la thèse selon laquelle le sars-cov2 n’a jamais été isolé et que son existence même est sujette à caution. Non content d’avoir été le premier à désigner les vaccins antigrippaux comme facteurs probable des pneumonies atypiques et à avoir aussi rassemblé tous les indices menant à la piste toxique du graphène,  le “journaliste citoyen”  Dominique Guillet a récemment dressé un récapitulatif de tous les articles, études et vidéos mettant sérieusement en doute la réalité même du virus causant prétendument la “coque vide”.  Troublant, n’est-il pas ? Le trouble sera d’autant plus profond que certains médecins et  scientifiques repris dans cette liste (Andrew Kaufman, Thomas Cowan, Stefan Lanka…) vont jusqu’à contester l’existence de TOUS les virus et donc la validité de la virologie dans son ensemble. Les particules qu’on appelle virus seraient en réalité des débris excrétés par les cellules intoxiquées ou des variétés d’exosomes, mini-vésicules précisément chargées d’ébouer les terrains cellulaires encrassés. 

Pour rappel, ces théories audacieuses ont été présentées dans les numéros 108 (février 2021) et 112 (juin 2021) du mensuel Néosanté. Si vous désirez en savoir plus à ce sujet, réjouissez-vous : les animateurs du site cv19.fr,  qui s’est fait une spécialité de traduire les textes anglo-saxons les plus dérangeants pour le pasteurisme, viennent en effet d’assurer le doublage en français du film américain Terrain, conçu et réalisé par le Dr Andrew Kaufman. On y explique très bien l’escroquerie de la soi-disant isolation des virus et la fraude de leur action supposément délétère : en vérité, les expérimentateurs ne font que provoquer la mort de cellules qu’ils affament et détruisent en ajoutant des antibiotiques dans leurs éprouvettes !  Mais alors, que mesurent les tests PCR ? Cela paraît énorme, mais le séquençage génomique serait également une imposture et le génome des virus serait purement virtuel, construit  in silico sur ordinateur et inexistant in vivo ! 

Quant à la fameuse protéine Spike, elle serait commune chez l’être humain,  probablement altérée par un polluant extérieur et sans doute manipulée dans le vaccin à des fins obscures. Sans s’en tenir au covid, le film Terrain rend évidemment justice à la notion de terrain et absout complètement les microbes d’un quelconque rôle pathogène. On y retrouve la  célèbre métaphore du cadavre et de la mouche (c’est le cadavre qui attire la mouche et non l’inverse) et on y entend également une très pertinente réflexion du Dr Kelly Brogan : « On ne dit pas d’un compost qu’il est infecté quand il décompose de la matière organique, alors pourquoi le faire avec notre corps ?». Pour  s’initier à la vision que défendait Antoine Béchamp  (dont les microzymas sont ici appelés “protistes”) contre Louis Pasteur, le documentaire produit par le Dr Kaufman est à mes yeux un très bon début. Je vous invite à bien  le visionner jusqu’à la fin car les 10 dernières minutes sont absolument bouleversantes. 

**********

Témoignage d’un rhumatologue, le Dr. Robert Jackson, aux USA: 

40% de ses patients entièrement vaccinés CoqueVide font maintenant état de lésions importantes

Robert Jackson, rhumatologue avec 35 ans d’expérience, n’a jamais rien vu de tel dans sa carrière. Environ 40 % de ses patients entièrement vaccinés font maintenant état de lésions importantes dues aux vaccins expérimentaux COVID. Nombre de ces lésions sont liées à des troubles de la coagulation sanguine récemment diagnostiqués.

Le Dr Jackson voit environ 5 000 patients au cours d’une année donnée. Environ 3 000 d’entre eux ont reçu au moins deux doses d’injection d’ARNm covid-19. Parmi ces patients entièrement vaccinés, 40 % ont signalé une blessure ou un événement indésirable significatif lié au vaccin. Environ 5 % des patients souffrent toujours, un an plus tard, d’un trouble de la coagulation sanguine causé par les vaccins.

Tout au long de sa carrière, Jackson a signalé environ 1 ou 2 décès par an. Après que ses patients aient reçu les vaccins covidés, un nombre sans précédent de 12 décès a été enregistré. Le faux vaccin sauveur n’était ni sûr ni efficace et provoque un pic de mortalité que le médecin n’a jamais connu en trente-cinq ans de carrière ! Environ 1 patient sur 300 a probablement été tué par les vaccins. [139]

**********

Revue de Presse “Nos décideurs politiques sont-ils impliqués dans les dérives vaccinalistes?”

C’est un long article de Xavier Bazin portant sur la corruption des serpillères politiques par les criminels de la Pharmacratie. [137] Cet article commence, à très juste titre, à poser la question du pourquoi de 11 vaccinations infantiles obligatoires à partir du 1er janvier 2018.

Pour rappel, et sur le même sujet, je renvoie les lecteurs vers mon essai “L’Enfant-Vaudou sur l’Autel Vaccinal de la PharMacronie” [138]

En effet. Le discours d’Agnès Buzyn, de juillet 2017, est une lecture obligée pour toute personne cherchant, sérieusement, à élucider l’origine de la dictature vaccinaliste mise en place par le petit gang de déments, et de psychopathes criminels et assassins, qui sévissent sous la houlette du PharMacron. Ecoutons Agnès Buzyn s’épancher, au Parlement, sur l’obligation vaccinale

 « Par ailleurs, je n’aime pas imposer des obligations – ce n’est pas mon tempérament – mais cela se justifie en matière de vaccination. Parce que la vaccination n’est pas seulement un acte individuel, c’est une question de solidarité, une façon de protéger l’ensemble de la société. En se faisant vacciner, on se protège soi-même, certes, mais on évite aussi de transmettre des maladies aux autres, particulièrement aux enfants et aux personnes les plus fragiles, pour qui les maladies contre lesquelles on vaccine sont les plus dangereuses. Et, quand une question n’engage pas que les individus mais bien la collectivité tout entière, les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités, ils ne peuvent pas laisser une personne décider toute seule de la réponse. Vous n’avez pas le choix d’appliquer ou non le code de la route, parce que de son application dépend non seulement votre vie mais celle de vos concitoyens. C’est un peu la même chose avec l’obligation vaccinale : ce qui la justifie, c’est que de la vaccination d’un seul dépend la santé de tous

C’est, ainsi, cette dernière phrase assassine, de la ministre de la santé de la PharMacronie, qui initie, officiellement – et PharmaChroniquement, si je puis dire – une nouvelle phase de la virologie vaccinaliste néo-pasteurienne: le concept selon lequel “de la vaccination d’un seul dépend la santé de tous”. 

**********

Michèle Rivasi a reçu Christine Cotton, en interview, pour le récit de son audition à huis clos

Caveat. Avec tout le respect pour le travail de statisticienne de Christine Cotton, j’alerte sur le fait que cette chercheuse soit inféodée à la religion Covidienne. Le 12 mars, sur son Twitter, elle prétendait, encore, que «les vaccins ARNm ont été produits à partir du virus du Wuhan dont la spike a des séquences géniques similaires à celles du prion. Certains produisent du prion au lieu de la spike».

Quant à l’émergence, ex nihilo, de Michèle Rivasi dans le débat sur les effets primaires indésirables des vaccins CoqueVide, je ne puis que m’étonner qu’il ait fallu près d’une année et demie avant que certains députés, auto-proclamés “Verts” ou “EELV”, s’enquièrent des dangers génocidaires de cette campagne de vaccination qui a été promue avec vigueur par le pitre Yannick Jadot, le responsable de cette formation de serpillères politiques “vertes” – un allié incontournable de la PharMacronie.

Pour Rappel,  Yannick Jadot a soutenu, à maintes reprises, l’obligation vaccinale à l’encontre du CoqueVide inexistant, au moyen d’injections au graphène extrêmement génocidaires. Yannick Jadot, comme tous les autres voyous de la PharMacronie, devra répondre, un jour, de ses prises de positions criminelles. 

Michèle Rivasi a reçu Christine Cotton, en interview, pour le récit de son audition à huis clos. [136]

Christine Cotton, biostatisticienne, a signé un rapport d’expertise en janvier 2022 sur les essais Pfizer du vaccin anti Covid-19 Comirnaty. Elle a été auditionnée le  5 avril 2022, à huis clos, à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) sur les effets secondaires des vaccins contre la Covid-19. 

Michèle Rivasi, députée EELV/ALE au Parlement européen et spécialiste des questions de santé, a choisi de donner accès à cette audition et de permettre aux citoyens d’entendre librement ce que cette spécialiste, ayant réalisé un remarquable travail d’expertise, a pu dire aux quatre rapporteurs de la mission de l’OPECST.

Nouvelles du 5 mai 2022

Profil de sécurité des vaccins COVID-19 chez les soignants en Pologne

Cette étude a été publiée le 12 mars 2022 et elle est intitulée “Safety Profile of COVID-19 Vaccines among Healthcare Workers in Poland”. [135]

Pour résumer, en fonction des vaccins, ce sont entre 53% et 72% des vaccinés/injectés qui se sont plaint d’effets indésirables. Cependant, selon les conclusions de l’étude, tout est acceptable – surtout dans la mesure où les subventions continuent à tomber pour faire fonctionner les laboratoires de “recherche”. 

Selon le résumé qui en est présenté. 

L’objectif de l’étude était de comparer les profils de sécurité (prévalence des effets secondaires locaux et systémiques) des vaccins COVID-19 (Pfizer-BioNTech, Moderna, Oxford-AstraZeneca) parmi les travailleurs de la santé (médecins, infirmières et pharmaciens) auxquels on a administré une première et une deuxième dose des vaccins. Un autre objectif de la recherche était d’évaluer les facteurs de risque démographiques et cliniques potentiels pour la fréquence et l’intensité des effets secondaires. Une étude transversale basée sur une enquête après commercialisation a été réalisée auprès d’un échantillon de 971 répondants (323 médecins, 324 infirmières et 324 pharmaciens), tous âgés de plus de 18 ans, qui ont reçu deux doses des vaccins suivants contre le SRAS-CoV-2 : BNT162b2 (Pfizer-BioNTech) (groupe 1), mRNA-1273 (Moderna) (groupe 2) et ChAdOx1 nCoV-19 (Oxford-AstraZeneca) (groupe 3). Un questionnaire validé et auto-administré a été élaboré et remis en ligne au groupe de population cible composé de travailleurs de la santé. L’enquête a été menée pendant la troisième vague de la pandémie COVID-19 (1er février 2021-1er juillet 2021). Elle était basée sur la méthode CAWI (Computer-assisted web interview). Les questionnaires ont été diffusés à l’aide de certains médias sociaux. Le vaccin BNT162b2 (Pfizer-BioNTech) était le vaccin COVID-19 le plus couramment administré parmi les professionnels de santé en Pologne (69,61%). Les effets secondaires du vaccin contre le SRAS-CoV-2 ont été signalés par 53,11 % des personnes interrogées dans le groupe 1, 72 % dans le groupe 2 et 67,59 % dans le groupe 3. Les effets secondaires les plus fréquents, quel que soit le type de vaccin administré, étaient les suivants : douleur au site d’injection, maux de tête, douleurs musculaires, fièvre, frissons et fatigue. Le nombre et l’intensité des effets secondaires signalés après l’administration du vaccin BNT162b2 (Pfizer-BioNTech) étaient significativement plus faibles que dans les deux autres groupes de l’étude (p &lt ; 0,00001). Les facteurs de risque d’effets secondaires après l’administration de l’un des vaccins contre le SRAS-CoV-2 soumis à l’analyse comprenaient le fait d’être une femme, d’être jeune et de souffrir d’une allergie diagnostiquée. Nos résultats montrent clairement que les profils de sécurité à court terme des vaccins COVID-19 éligibles (Pfizer-BioNTech, Moderna, Oxford-AstraZeneca) sont acceptables. Néanmoins, les vaccins COVID-19 à deux doses disponibles en Pologne diffèrent significativement en ce qui concerne la fréquence des effets secondaires locaux et systémiques et leur intensité. Les femmes, les jeunes et les patients souffrant d’allergies sont particulièrement exposés au risque d’effets secondaires. Des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer le profil de sécurité à long terme des vaccins COVID-19.

**********

Une étude de l’Hôpital de la Charité, en Allemagne, interviewe 40 000 vaccinés (CoqueVide/19)  et met en exergue que le nombre d’effets indésirables est 40 fois supérieur à ce qui est déclaré par le corrompu Institut  Paul Ehrlich

C’est l’un des résultats d’une étude observationnelle à long terme de la Charité de Berlin. Le directeur de l’étude, le professeur Harald Matthes, appelle maintenant à davantage de points de contact pour les personnes concernées. [134]

Selon les communiqués se presse. Le professeur Harald Matthes, de l’hôpital universitaire Charite de Berlin, a déclaré mardi qu’il avait enregistré 40 fois plus “d’effets secondaires graves” des vaccins Covid-19 que les sources officielles Allemandes. Alors que Matthes appelait les médecins à se faire les porte-parole des personnes prétendument blessées, le géant pharmaceutique américain Pfizer publiait une série de données montrant apparemment que son vaccin était beaucoup moins efficace que ce qui était annoncé.

Matthes a mené une étude intitulée “Profil de sécurité des vaccins Covid-19” pendant un an, et après avoir interrogé 40 000 personnes vaccinées, il a remarqué qu’une personne sur 125 a été confrontée à des “effets secondaires graves”, a rapporté mardi la chaîne de télévision allemande MDR.

« Ce chiffre n’est pas surprenant », a expliqué Matthes. «Il correspond à ce que l’on connaît dans d’autres pays comme la Suède, Israël ou le Canada. D’ailleurs, même les fabricants de vaccins ont déjà déterminé des valeurs similaires dans leurs études. »

Cependant, Matthes a affirmé que ce profil de risque est 40 fois plus élevé que celui noté par l’Institut Paul Ehrlich (PEI), l’agence du ministère de la santé en charge du déploiement des vaccins dans le pays. 

**********

Revue de Presse. “Pourquoi un tel déni des effets graves des vax anticovid chez les femmes enceintes ?”

Mon commentaire. Si l’on accepte l’hypothèse, selon Steve Kirsch et la Dr. Jessica Rose, que ce sont près de 420 000 avortements spontanés (morts fétales) post-vaccinaux CoqueVide/19 aux USA en 2021… Doit-on en déduire que, en fonction de la démographie, il s’agirait, alors, d’environ 84 000 morts fétales post-vaccinales pour la France pour la même année?

Un article de la Dr. Nicole Delépine paru sur le site du Nouveau Monde au Canada.  [133]

Business is business ? Volonté de réduire un peu l’Humanité ? Si ce n’est pas le but, en tous cas cela risque d’en être le résultat 

Et ce déni est aggravé par une publicité mensongère à large échelle et en particulier sur France info qui prétend qu’il n’y aurait aucun risque alors qu’aucun essai clinique randomisé de vaccins anti-Covid 19 sur cette population n’est terminé ! Qui va dénoncer cette publicité mensongère devant le CSA (bien que les plaintes soient le plus souvent jetées à la poubelle, mais il faut essayer tout de même) 

On connaît depuis longtemps le danger des vaccins en général et particulièrement des pseudo vax covid pour les femmes enceintes : le VAERS l’avait objectivé très tôt. Nous publiions fin 21 dans le livre « Les enfants sacrifiés du covid » ces quelques mots à ce sujet :

La suite sur le site du Nouveau Monde.

**********

La Cour suprême de l’Inde décrète qu’il n’existe pas de restrictions pour les personnes non vaccinées et ordonne au gouvernement de rendre publiques les données sur les effets secondaires.

Selon TV India en Inde [132]. La Cour suprême a déclaré lundi que personne ne peut être contraint de se faire vacciner contre le COVID-19 et a demandé au gouvernement central de rendre publics les effets négatifs de la vaccination.

Un banc composé des juges L Nageswara Rao et BR Gavai a déclaré que l’autonomie et l’intégrité corporelles sont protégées par l’article 21 de la Constitution. La Cour suprême a déclaré que la politique actuelle de vaccination contre le COVID-19 ne peut être considérée comme manifestement arbitraire et déraisonnable.

«Jusqu’à ce que le nombre de cas soit faible, nous suggérons que les ordonnances pertinentes soient suivies et qu’aucune restriction ne soit imposée aux personnes non vaccinées en ce qui concerne l’accès aux zones publiques ou qu’elles soient rappelées si ce n’est déjà fait», a déclaré la Cour.

En ce qui concerne la séparation des données relatives aux essais de vaccins, sous réserve du respect de la vie privée des personnes, tous les essais réalisés et à venir, toutes les données doivent être mises à la disposition du public sans plus tarder, a déclaré la Cour.

**********

Revue de Presse. “Obligation vaccinale en Allemagne: procureurs et magistrats accusent le coup avec force”

Un article de France-Soir  [131] Un réseau de procureurs et de magistrats dissidents (KRiSta – Netzwerk Kritische Richter und Staatsanwälte n.e.V) a publié le même jour un brûlot sous forme d’analyse juridique intitulé “Prise de position dans le contexte de ces audiences d’experts sur le thème de l’obligation vaccinale” Un document qui, à en croire son retentissement médiatique, prend des airs du célèbre “J’accuse” d’Émile Zola.

En tout cas, les mots sont crus. Pour ces auxiliaires de justice, « au moyen de l’obligation vaccinale, l’État tue avec préméditation » ! (der Staat mit einter Impfpflicht vorsätzlich Menschen tötet). Ils expliquent que cet argument juridique n’a pas été suffisamment creusé, alors qu’il s’agit de la violation la plus flagrante, à la fois de la Constitution allemande et du droit à la vie (Art. 2 para. 2.2), ainsi que du droit international. Les auteurs considèrent que “dans le cas présent (rendre obligatoire les injections anti-Covid — ndlr), la survenue de la mort n’est pas simplement une éventualité, c’est une certitude statistique”. 

Notons par ailleurs que le 2 avril, KRiSta publiait une lettre ouverte aux parlementaires, en prévision du vote à venir, notant que le Paul-Ehrlich Institut (équivalent de l’ANSM) a déjà reçu les signalements de 2 255 morts suite aux injections anti-Covid, pour la seule Allemagne.

**********

Oxyde de Graphène dans les préservatifs… depuis 2013

La Quinta Columna a proposé, le 4 mai 2022, une séquence vidéo, sur la présence de graphène dans les condoms, qui est présentée, en Français, sur le canal Odysée de L’Eveil des Consciences. [125]

Pour rappel. Voir mon essai “Toxicité des nano-particules de Graphène pour le système de reproduction des insectes, des poissons et des mammifères”. [130]

En fait, c’est l’abominable eugéniste, Bill Gates, qui, dès mars 2013, lança un appel aux industriels et scientifiques afin de développer “de nouvelles générations de condoms qui préservent ou améliorent sensiblement le plaisir, afin d’en améliorer l’adoption et l’utilisation régulière” – en bref, permettant de contrôler la dépopulation de la planète de manière plus efficace.  En novembre 2013, Bill Gates donna 100 000 dollars à chacun des 11 finalistes qui, ensuite, allaient entrer en compétition afin de décrocher 1 million de dollars de Bill Gates – toujours, dans le même objectif. [126]

C’est ainsi que l’Université de Manchester – très spécialisée dans le Graphène – a obtenu 100 000 dollars de Bill Gates afin de créer une nouvelle génération de condoms en graphène. Selon les chercheurs: «Les propriétés de conduction thermique du graphène contribueront certainement à faire de l’utilisation du préservatif une expérience plus authentique. Sa légèreté aidera le porteur à ressentir un certain niveau de liberté et, dans le même temps, la résistance du matériau garantira une défaillance du préservatif proche de zéro».

Aujourd’hui, des condoms en graphène sont distribués par le Chinois, China Tianjin Recare Co, [127] dans 160 pays. Leur publicité mentionne, même, le soutien financier de la Fondation Bill Gates. 

Sous différents parfums: citron / banane / Orange / Grain de raisin / fraise / Menthe poivrée / Vanille / Cassis / Cerise / Pêche / Chocolat / Ananas / Rose / Coca Cola / Pomme verte / Tuttifruiti / Café, etc

Des condoms en graphène sont également distribués par le Chinois, Long-Tie, [128] et par le Chinois, Guangzhou Lovexotic… et, en France, chez Amazon, par Lelo [129] 

Nouvelles du 4 mai 2022

Dans la Rubrique “Faits et Méfaits d’Ursula von der Liar, la Poupée Barbie de Klaus Schwab”

COVID-19: La Commission appelle les États membres à intensifier leur préparation en vue de la prochaine phase de la pandémie

Selon un communiqué de presse en date du 27 avril 2022. [124] 

La Commission propose aujourd’hui un ensemble de mesures visant à gérer la phase actuelle de la pandémie de COVID-19 et à se préparer pour la suivante. Par un travail commun, l’UE a, jusqu’à présent, sauvé des centaines de milliers de vies grâce aux vaccins contre la COVID-19, maintenu son marché unique opérationnel, réduit au minimum les restrictions de déplacements et mobilisé les capacités de fabrication des produits critiques lorsque les chaînes d’approvisionnement ont connu des perturbations. Dans la prochaine phase de la pandémie, où préparation et réaction resteront des éléments clés, la coordination sera une fois de plus essentielle. La Commission invite dès lors les États membres à prendre des mesures avant l’automne pour assurer la vigilance et la coordination continue en matière de préparation et de réaction sanitaire.

En particulier, la Commission invite les États membres:

• à intensifier la vaccination et l’administration de doses de rappel, en tenant compte de la circulation simultanée de la COVID-19 et de la grippe saisonnière;

• à mettre en place des systèmes de surveillance intégrés qui ne reposent plus sur l’identification et la notification de tous les cas de COVID-19, mais plutôt sur l’obtention d’estimations fiables et représentatives;

• à poursuivre l’analyse et le séquençage ciblés d’un nombre suffisant d’échantillons pour estimer avec précision la circulation des variants et détecter les nouveaux qui se présentent;

• à investir dans le rétablissement des systèmes de soins de santé et à évaluer les effets plus larges de la pandémie sur la santé, y compris sur la santé mentale et les retards dans les traitements et les soins;

• à appliquer des règles coordonnées au niveau de l’UE pour garantir la liberté et la sécurité des déplacements, tant au sein de l’UE qu’avec les partenaires internationaux;

• à soutenir le développement de la prochaine génération de vaccins et de traitements;

• à intensifier la collaboration pour lutter contre la mésinformation et la désinformation à propos des vaccins contre la COVID-19;

• à continuer à faire preuve de solidarité au niveau mondial tout en améliorant la gouvernance mondiale.

**********

Dans la rubrique “Génocide Vaccinal à Chypre” 

16,5% de sur-mortalité post-vaccinale en 2021

Le 20 avril 2022, une étude a été publiée intitulée “Mortality in Cyprus Over the Period 2016-2021”. [121]

Selon la présentation qui en est faite dans un article du Daily Sceptic. [122]

L’étude évaluée par des pairs et publiée dans la revue Cureus a analysé les informations communiquées par le ministère chypriote de la Santé à l’Office européen des statistiques (Eurostat), qui comprennent la mortalité hebdomadaire toutes causes confondues pour 2016-2021, et les données recueillies par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies concernant les infections et les décès COVID-19 signalés quotidiennement.

Les chercheurs ont observé une augmentation de 9,7% de la mortalité toutes causes confondues à Chypre en 2021 par rapport à 2020, avec une augmentation de la mortalité globale de 16,5% en 2021 par rapport à la mortalité moyenne des cinq années précédentes. En particulier, ils ont constaté une forte augmentation au cours des troisième et quatrième trimestres de 2021 – voir les graphiques ci-dessus, sur lesquels j’ai mis en évidence les zones clés.

L’étude conclut que la majeure partie de l’augmentation substantielle de la mortalité à Chypre en 2021 ne s’explique pas par les décès dus au COVID-19 et est «parallèle à la campagne de vaccination concomitante. Les autorités de santé publique nationales et européennes devraient mener une enquête approfondie sur ce sujet afin d’identifier et de traiter les causes sous-jacentes », ajoute l’étude.

**********

Revue de Presse. “Des Myocardites et maintenant Une Explosion Des Cancers …”

C’est un article de Patrice Gibertie présenté sur son blog. [123]

L’analyse des données du VAERS montre que la myocardite, qui est l’inflammation du muscle cardiaque, est plus fréquente chez les enfants âgés de 12 à 15 ans. Elle touche généralement 1 enfant sur 100 000. Cependant, huit semaines après la vaccination de ce groupe d’âge (qui a commencé aux États-Unis en mai), l’incidence était 19 fois plus élevée. Le sous-enregistrement n’est pas pris en compte. Sur la base de son analyse, Rose a estimé que les événements indésirables signalés doivent être multipliés par au moins 31 pour être réalistes. Si ce nombre incluait la myocardite, l’incidence chez les enfants après la vaccination Covid serait 589 fois plus élevée que prévu.

**********

Interview des Drs Thomas Cowan et Andrew Kaufman, par Mike Adams, portant sur la farce des virus

Cette vidéo, d’une heure, a été traduite en Français par le canal de l’Amirauté. [120]

**********

Revue de presse “Des nanotechnologies dans les vaccins : une étude indépendante alerte l’opinion publique”

C’est un article du Dr. Laurent Aventin publié chez le Courrier du Stratège. [117]

Extrait. Alors que viennent faire des nano routeurs dans un vaccin ? Lors d’un récent article, je me suis fait insulter par un lecteur en qualifiant la vaccination contre Covid de projet transhumaniste, je me suis dit que je manquais de pédagogie. La présence d’oxyde de graphène dans les vaccins avait déjà été abordée au Courrier des Stratèges et le rôle de ce matériau est important pour le fonctionnement de ce qui s’apparente à un réseau de nano-communications sans fil intracorporel.

Il existe un lien étroit entre les points quantique de graphène observés dans les vaccins et les nano routeurs ou nano capteurs qui participent à un nanoréseau de communication. Ces dispositifs existent dans la littérature scientifique ; Akyildiz et al. montrent que l’interconnexion de centaines ou de milliers de nanocapteurs et de nanoactionneurs, situés à l’intérieur du corps humain est acquise. Un nano réseau introduit par la vaccination est présent dans tout le corps, y compris dans le cerveau. Un autre scientifique, Mik Andersen, a réalisé un travail remarquable, son blog  est régulièrement attaqué et indisponible, voici ce qu’il dit à propos du nano réseau introduit par les vaccins :  « Il permet de contrôler en temps réel les neurotransmetteurs responsables de la transmission des informations dans le système nerveux, qui sont donc responsables des stimuli, du désir, du plaisir, de l’apprentissage, du conditionnement, de la dépendance, de la douleur, des sentiments, de l’inhibition, entre autres »

Un système de contrôle des individus ? Est-ce bien raisonnable diront certains ? Cela est réaliste d’un point de vue technologique, un serveur relié à un superordinateur quantique du type D-Wave, récemment acquis par la commission européenne ou encore par Google est en mesure de suivre 7 milliards d’individus vaccinés et “équipés” de nanotechnologies.

**********

Revue de presse scientifique au sujet de la 6G

 “À la conquête de la bande térahertz : De la théorie à la pratique”

C’est un article paru en juin 2020. [118] Voir également le PDF corrélé. [119]

Selon la présentation qui en est faite:

Le besoin de débits de données plus élevés et d’une connectivité plus omniprésente pour un nombre toujours croissant de dispositifs connectés sans fil motive l’exploration de bandes spectrales inexplorées. Dans ce contexte, la communication en bande térahertz (THz) (0,1-10 THz) est envisagée comme une technologie sans fil clé de la prochaine décennie. La très grande largeur de bande disponible aux fréquences THz (des dizaines à des centaines de GHz consécutifs) peut atténuer le problème de la rareté du spectre tout en permettant des liaisons sans fil de l’ordre du térabit par seconde (Tb/s) dans les réseaux personnels et locaux, les liaisons de retour pour les zones urbaines et rurales, et même les réseaux spatiaux. De plus, la très petite taille des émetteurs-récepteurs et des antennes THz (submillimétrique aux fréquences THz) permet de créer des dispositifs de communication miniatures avec des applications dans les réseaux sans fil sur puce, les réseaux de nano-capteurs sans fil et l’Internet des nano-choses, pour n’en citer que quelques-unes. Néanmoins, plusieurs obstacles doivent être surmontés pour exploiter la bande THz, qu’il s’agisse de l’absence de sources THz à haute puissance, de détecteurs à haute sensibilité et de systèmes d’antennes directionnelles orientables, ou de techniques avancées de traitement du signal, de communication et de mise en réseau capables de tirer le meilleur parti du canal THz à ultra-large bande tout en surmontant les caractéristiques de propagation difficiles des ondes THz. Cet exposé présentera l’état de l’art et les défis à relever pour mettre en place des systèmes de communication THz, en mettant l’accent sur les plateformes innovantes pour la recherche expérimentale THz.

**********

Séquence du film “Hold-Out” mettant en exergue les découvertes microscopiques, du pharmacien Suisse Jacques Bauer, dans les vaccins CoqueVide/19 

C’est une séquence de 9mn commentée par le pharmacien clinicien Jacques Bauer. [116]

Nouvelles du 3 mai 2022

La Quinta Columna: Nouvelles Images d’Oxyde de Graphène dans le vaccin diphtérie/tétanos, Diftavax, de Sanofi-Pasteur

Voici de nouvelles images du contenu du vaccin Diftavax, de Sanofi-Pasteur, qui est un vaccin à l’encontre, prétendument, de la diphtérie et du tétanos. [111]

La femelle gorille, Martha, meurt des suites des vaccinations CoqueVide 

En juillet 2021, le zoo Gladys Porter (à Brownsville dans le Texas) décida de vacciner tous ses animaux à l’encontre du CoqueVide/19 – dont les gorilles et les tigres. [108] Le 27 avril 2022, Martha, une femelle Gorille des plaines occidentales, décéda des suites de cette vaccination. En effet, après sa mort, une autopsie a révélé de graves problèmes chez Martha.

Il est très vraisemblable que les vaccins “expérimentaux”, destinés aux animaux des zoos, soient tout autant intégralement graphénisés que ceux pour les humains. 

«Lors de l’autopsie, nous avons constaté qu’elle présentait de multiples anomalies organiques, qui ont entraîné une cascade de décès», a déclaré le Dr Tom deMaar, vétérinaire principal du zoo. «La cascade a commencé par une cardiopathie fibrosante, qui a conduit à une insuffisance rénale».

Quelques jours auparavant, le 23 avril 2022, le zoo de Totonto, au Canada, a décidé de vacciner, en double dose, 120 animaux à l’encontre du CoqueVide/19 [109] Les vaccins CoqueVide/19 sont fournis par le laboratoire Zoetis – qui est une ancienne filiale de Pfizer devenue autonome. 

Le mois dernier, la société Zoetis, basée dans le New Jersey aux USA, a annoncé son intention d’expédier 11 000 doses de son vaccin expérimental à près de 70 zoos du pays pour 100 espèces de mammifères. [110] Ce sont, ainsi, de très nombreuses espècecs animales qui sont vaccinées à l’encontre de la pandémie inexistante: gotilles, tigres, hippopotames, hyènes, lions, etc. 

Selon la presse, trois léopards des neiges seraient décédés du CoqueVide/19 dans un zoo de l’Illinois en 2021. Avant ou après vaccination? 

**********

La seule unité Africaine de conditionnement de vaccins CoqueVide/19 ferme, en Afrique du sud, pour absence totale de commandes

Pour Rappel. En Afrique du sud, c’est 30% de la population qui est vaccinée/graphénisée à l’encontre du CoqueVide/19 – versus 6%, seulement, pour toute l’Afrique. 

Selon un article paru dans Metro aux USA.  [112]

La première usine de fabrication de vaccins COVID-19 en Afrique, présentée l’année dernière comme une pionnière pour un continent sous-vacciné et frustré par la lenteur des aides occidentales, risque de fermer ses portes après n’avoir reçu aucune commande, a déclaré samedi un dirigeant de la société.

La société sud-africaine Aspen Pharmacare a négocié en novembre un accord de licence pour conditionner et vendre le vaccin COVID-19 de Johnson & Johnson et le distribuer en Afrique.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié cet accord de “moment de transformation” dans le cadre de la lutte contre les inégalités criantes en matière d’accès aux vaccins COVID.

Avec seulement un sixième des adultes africains entièrement vaccinés, selon les derniers chiffres de l’OMS de fin mars, l’accord d’Aspen pour vendre un vaccin COVID-19 de la marque Aspen, Aspenovax, dans toute l’Afrique semblait être une valeur sûre.

Contrairement à des rumeurs, ce n’est pas une unité de fabrication mais de conditionnement et de vente de vaccins CoqueVide gérée par Aspen Pharmacare. Il est bien évident que Johnson and Johnson n’allait pas confier sa recette au graphène aux Africains. 

Un salarié de l’entreprise pharmaceutique sud-africaine Aspen Pharmacare, est vu dans son usine de vaccins COVID-19 de Johnson & Johnson à Gqeberha, en Afrique du Sud, le 25 octobre 2021.

**********

Nouvelle découverte, à Madrid, d’Oxyde de Graphène dans le sérum physiologique Braun

Ces photographies d’oxyde de graphène ont été prises, à Madrid, à partir de l’analyse microscopique du contenu d’un flacon de sérum physiologique Braun. 

Ce sérum, fabriqué en Allemagne par Braun, est, également, commercialisé en France. [113]

**********

Dans la Rubrique “Génocide post-vaccinal des sportifs” 

992 arrêts cardiaques et pathologies graves chez des athlètes – dont 644 décès – après une injection CoqueVide/19

Ces chiffres, en date de fin avril 2022, sont présentés par le site Good Sciencing. [114]

Selon leur présentation. Il n’est certainement pas normal qu’un si grand nombre de jeunes athlètes souffrent d’arrêts cardiaques ou meurent en pratiquant leur sport, mais cette année, cela se produit. Nombre de ces problèmes cardiaques et de ces décès surviennent peu de temps après l’administration du vaccin COVID. Bien qu’il soit possible que cela arrive à des personnes qui n’ont pas été vaccinées contre le COVID, les chiffres indiquent clairement la seule cause évidente.

Les soi-disant professionnels de la santé qui dirigent les programmes de vaccination COVID dans le monde entier ne cessent de répéter que “le vaccin COVID est un vaccin normal, sûr et efficace”. 

En réponse à leur prise de position, voici une liste non exhaustive et qui ne cesse de s’allonger d’athlètes principalement jeunes qui ont eu des problèmes médicaux majeurs en 2021/2022 après avoir reçu un ou plusieurs vaccins COVID. Au départ, beaucoup de ces cas n’ont pas été signalés. Nous savons qu’on a dit à de nombreuses personnes de ne parler à personne de leurs effets indésirables et que les médias n’en parlaient pas. Ils ont commencé à se produire et à s’intensifier après les premières vaccinations COVID. Les grands médias n’en parlent toujours pas, mais les informations sportives ne peuvent ignorer le fait que des joueurs de football et d’autres stars s’effondrent au milieu d’un match en raison d’un arrêt cardiaque soudain. Beaucoup d’entre eux meurent – plus de 50 %.

**********

Dans la Rubrique “Génocide post-vaccinal des sportifs”

Comparatif: Décès des sportifs entre 1980 et 2019… et entre janvier 2020 et avril 2022

Ces données historiques sont présentés par le site Good Sciencing. [114]

Ces données historiques mettent en exergue un génocide vaccinal, au graphène, chez les sportifs qui prévaut depuis le début de la campagne d’injections CoqueVide/19 – et qui ne cesse de croître.

Le Comité international olympique à Lausanne, en Suisse, a étudié des documents provenant de banques de données internationales de 1966 à 2004. Ces documents indiquent 1 101 morts subites chez des athlètes de moins de 35 ans, soit une moyenne de 29 athlètes par an, les sports ayant la plus forte incidence étant le football et le basket-ball. (Document NIH [115]).

Une étude de Maron sur la mort subite chez les athlètes américains, de 1980 à 2006 dans trente-huit sports, a identifié 1 866 décès d’athlètes atteints de maladies cardiaques, avec une prévalence de cardiomyopathie hypertrophique. 

Soit une moyenne de 69 décès par an.

De 2005 à 2006, on a enregistré une moyenne de 66 décès par an, dont 82 % sont survenus pendant une compétition ou un entraînement.

Merci aux lecteurs investigateurs d’avoir découvert ces rapports.

En 2021 et 2022, jusqu’à présent, les maladies cardiaques n’ont pas été mentionnées. La cardiomyopathie hypertrophique a été mentionnée deux fois, mais ces deux rapports figuraient dans la liste “non liée au vaccin”. “L’hypertrophie cardiaque” n’a été mentionnée que trois fois, mais rien n’indiquait qu’il s’agissait d’un problème à long terme ou récent (peut-être dû à une blessure vaccinale).

Le tableau ci-dessus montre que les années précédentes, il y avait 66 décès par an, mais que 86 décès ont été signalés en janvier 2022, jusqu’à présent.

**********

La Quinta Columna: Nouvelles Images d’Oxyde de Graphène et de micro-bulles dans le vaccin d’Astra-Zeneca

Une nouvelle vidéo, de 14 mn, de la Quinta Columna, présentant de nouvelles images d’Oxyde de Graphène et de micro-bulles dans le vaccin d’Astra-Zeneca. [107]

Nouvelles du 2 mai 2022

Graphène et nano-technologies dans les vaccins

Second Interview, en Anglais, par la Dr. Sam Bailey, d’un micro-biologiste, le Dr. Robin Wakeling, qui a examiné les injections de Pfizer au microscope en Nouvelle-Zélande

Le Dr Robin Wakeling est de retour pour présenter le deuxième round de Pfizer Under The Microscope. Il a travaillé avec d’autres équipes de Nouvelle-Zélande qui tentent d’élucider le contenu de ces vaccins. En exclusivité, dans cette vidéo, il examine le sang des personnes injectées et trouve quelque chose qu’il n’a jamais vu auparavant. Les équipes ont également examiné des vaccins contre la grippe et ont découvert des résultats étonnants dans ces flacons… [105]

***********

Nouvelles observations des vaccins Pfizer et Moderna sur AgoraTV News

De nouvelles images du contenu des produits injectables observés au microscope, à divers grossissements, en utilisant une lumière polarisée et des filtres colorés pour intensifier le contraste et les couleurs. Certains objets émettent des couleurs comme en fluorescence, c’est intéressant puisque cette technique sera utilisée prochainement sur un microscope adapté. [104]

Produit injectables observés : Pfizer et Moderna.

Observation en sortie de flacon, sous forme liquide, puis séchage progressif.
Observation des échantillon secs 2 semaines plus tard.
Utilisation de dioxyde de chlore qui dissout les assemblages, même secs.
En deux ans de “coronacircus” avec des “experts” qui intervenaient tous les jours, les images des « vaccins » à ARN sont inexistantes. En dehors d’images de synthèse, de véritables images ne sont jamais diffusées dans les chaines mainstream : il y aurait beaucoup de questions sur leur composition et sur le comportement étrange des éléments avec de nombreux rectangles parfaits qui s’alignent. Ainsi que des longs fils présents dans la fiole et qui semblent croitre et s’associer.

La “vaccination” arrive pour les enfants qui n’ont aucun problème, montrez ces images aux parents pour qu’ils voient ce que c’est. Les conséquences dans le corps sont malheureusement déjà recensées dans les bases de données des effets indésirables.

Il n’y a aucun trucage, les fioles sont authentiques et conservées au réfrigérateur. La chaleur semble déclencher les réactions d’assemblage et la cristallisation progressive sur plusieurs jours. L’électromagnétisme ambiant pourrait expliquer les directions des lignes et une espèce d’intelligence dans l’auto-assemblage des nanoparticules lipidiques qui contiennent ces petits rectangles

Les avis de scientifiques sont les bienvenus. Ils peuvent aussi participer au Réseau CoronaInspect et aux recherches de la Quinta Columna avec Mik Andersen, Ricardo Delgado et le Professeur Pablo Campra qui a fait les premières découverte l’été dernier.

Un simple microscope avec une caméra suffit pour voir des images étonnantes, cela n’intéresse pas les scientifiques de voir de plus près ce que c’est ? Ont ils peur de s’exprimer ?

***********

Graphène et nano-technologies dans le vaccin anti-grippal Afluria Quadrivalent

Les chercheurs de Nouvelle-Zélande ont découvert ce qui ressemble à de l’oxyde de graphène et des nano-technologies dans le vaccin anti-grippal Afluria Quadrivalent. [105]

Il est à noter que c’est la société Seqirus qui a mis ce vaccin graphénisé sur la marché. Pour rappel, c’est Seqirus qui est supposé livrer 150 millions de doses de son nouveau vaccin contre la grippe A (H5N1), au gouvernement US.

***********

La Quinta Columna: Récapitulatif des découvertes d’oxyde de graphène dans les anesthésiants dentaires

Voici un récapitulatif des découvertes d’oxyde de graphène dans les anesthésiants dentaires dans une vidéo de 4 mn présentée par la Quinta Columna.  [106]

Nouvelles du 1er mai 2022

Breaking News. Le CDC signale le premier cas humain de grippe aviaire H5N1 aux USA

S’agit-il du lancement officiel de la nouvelle hystérie: un mutant H5N1 au parfum de CoqueVide mutin?

Pour rappel, le 17 avril 2022, j’ai publié le premier chapitre de mon dossier “2022: Orchestration de la Famine Pandémique” qui s’intitule “La Grippe Aviaire H5N1 est-elle la prochaine fausse Pandémie orchestrée par les  Globalistes Vaccinalistes et Eugénistes? Ou serait-ce, plutôt, un mutant H5N1 au parfum de CoqueVide mutin?

Pour rappel. Le 30 mars 2022, le Dr Robert Redfield – l’ancien directeur du CDC, durant l’administration Trump, et le grand allié, et ami, de Fauci le Pandémiste – a annoncé que «J’ai toujours affirmé que la pandémie du Covid a été un appel à s’éveiller. Je ne crois pas que cela soit la Grande Pandémie. Je crois que la Grande Pandémie reste, encore, à venir dans le futur et ce sera une pandémie de grippe aviaire chez les humains. Elle va se traduire par une mortalité conséquente de l’ordre de 10 à 50%»[2] La mortalité du H5N1, chez les humains, peut, même, atteindre 55% selon certains allumés qui s’auto-proclament virologistes.

Selon un communiqué officiel du Colorado, [103] un homme du Colorado – un prisonnier travaillant dans un élevage – a été testé positif au virus H5N1 de la grippe aviaire, le premier cas de ce type aux États-Unis. Cela a été annoncé par le CDC le 28 avril. [102]

Il s’agit de tests PCR fallacieux, bien sûr. Tout cela est du bluff. 

Le département de la santé publique et de l’environnement du Colorado surveille et teste les personnes exposées aux volailles et aux oiseaux sauvages infectés par la grippe aviaire (grippe aviaire hautement pathogène, HPAI), également connue sous le nom de grippe H5N1. En début de semaine, un test a révélé la présence du virus de la grippe A (H5) dans un seul échantillon nasal provenant d’une personne qui travaillait dans une ferme où se trouvaient des volailles infectées. Le CDC a confirmé le résultat le 27 avril 2022. Des tests répétés sur la personne se sont révélés négatifs pour la grippe. Comme la personne était en contact étroit avec des volailles infectées, le virus peut avoir été présent dans son nez sans causer d’infection. 

L’homme adulte, qui a moins de 40 ans, est en grande partie asymptomatique, ne signalant que de la fatigue. Il est actuellement isolé et reçoit le médicament antiviral contre la grippe, l’oseltamivir (tamiflu), conformément aux directives des CDC. Les scientifiques estiment que le risque pour l’homme est faible car les virus de la grippe H5 se propagent parmi les oiseaux sauvages et la volaille. Ils n’infectent normalement pas les humains et ne se transmettent pas d’une personne à l’autre. Il n’y a actuellement aucun cas connu de propagation de ce virus de la grippe H5 chez l’homme. Il n’y a pas d’autres cas humains confirmés au Colorado ou aux États-Unis pour le moment. 

Ce résultat positif est dû à une exposition directe à des volailles infectées dans une ferme commerciale du comté de Montrose. La personne, qui est un détenu d’un établissement correctionnel d’État dans le comté de Delta, travaillait avec des volailles dans le cadre d’un programme d’emploi prélibératoire où les participants ont la possibilité de travailler pour des employeurs privés et d’être payés au salaire en vigueur. Les volailles concernées ont été euthanasiées et éliminées sous la direction de l’USDA et du CDA. Tous les membres de l’équipe d’intervention, y compris les autres travailleurs détenus, ont reçu un équipement de protection individuelle lorsqu’ils travaillaient dans la ferme.

***********

Vaccins au Graphène à l’encontre du CoqueVide/19: 

Plus d’un milliers d’études scientifiques mettent en exergue leurs effets indésirables primaires: décès, blessures, pathologies et handicaps

Ces études sont déclinées, une à une, sur le site de Globalisation au Canada. [99]

***********

Alerte urgente Mexique ! Les terribles effets indésirables du vaccin génocidaire !

Une vidéo, traduite en Français, donnant la parole à des médecins, au Mexique, eu égard au génocide vaccinal induit par les injections CoqueVide. [96]

***********

La Chasse aux Prédateurs Vaccinalistes est Ouverte!

En Arizona, Kari Lake, candidate au poste de gouverneur, demande aux shériffs d’émettre un mandat d’arrêt à l’encontre d’Anthony Fauci, l’orchestrateur du génocide vaccinal au CoqueVide/19

Cette intervention de Kari Lake est disponible sur Twitter. [97]A quand les procès en France pour juger les criminels de la PharMacronie?

***********

Le risque de décès des enfants augmente de 52 fois après la vaccination par le COVID-19 par rapport aux enfants non vaccinés selon les données officielles de l’ONS au Royaume Uni

C’est un article publié par The Daily Expose. [98]

L’Office for National Statistics – du Royaume Uni –  a révélé sans s’en rendre compte que les enfants ont jusqu’à 52 fois plus de risques de mourir après avoir été vaccinés contre le Covid-19 que les enfants qui n’ont pas été vaccinés contre le Covid-19.

Le 20 décembre 21, l’Office for National Statistics (ONS) a publié un ensemble de données contenant des détails sur les “décès par statut vaccinal en Angleterre” entre le 1er janvier et le 31 octobre 21.

Le jeu de données contient divers tableaux présentant des détails tels que les “taux de mortalité mensuels standardisés sur l’âge par statut vaccinal pour les décès impliquant le COVID-19” et les “taux de mortalité mensuels standardisés sur l’âge par statut vaccinal pour les décès non COVID-19”.

L’ensemble de données comprend également les “taux de mortalité standardisés par âge, par groupe d’âge et par statut vaccinal pour tous les décès”, mais les auteurs ont commodément omis les données concernant les enfants et n’ont inclus que les données relatives aux groupes d’âge de plus de 18 ans.

Ce qu’ils ont également fait dans les données qu’ils ont incluses, c’est regrouper tous les jeunes adultes, ce qui signifie que les taux de décès sont calculés pour les 18-39 ans, soit un total de 22 ans. Mais pour tous les autres groupes d’âge, les taux de mortalité sont calculés pour un total de 10 ans, avec les 40-49 ans, les 50-59 ans, etc.

Cependant, dans le tableau 9 de l’ensemble de données “Deaths by Vaccination Status”, l’ONS a, par inadvertance, fourni suffisamment de détails sur les décès d’enfants et d’adolescents en fonction de leur statut vaccinal pour que nous puissions calculer nous-mêmes les taux de mortalité.

Ce que l’ONS a fait, comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, c’est fournir un taux de mortalité standardisé par âge pour 100 000 personnes-années, plutôt que pour 100 000 habitants.

La raison en est que la taille de la population de chaque statut vaccinal évolue en permanence, du fait que les non-vaccinés passent dans la catégorie des vaccinés à une dose et que les vaccinés à une dose passent dans la catégorie des vaccinés à deux doses tout au long de l’année.

En procédant de cette manière, on obtient une image beaucoup plus précise des taux de mortalité, car on tient compte à la fois du nombre de personnes et du temps qu’une personne a passé dans chaque statut de vaccination.

Dans le tableau 9, l’ONS nous a fourni le nombre de décès par statut vaccinal chez les enfants et les adolescents, ainsi que les personnes-années, ce qui signifie que nous pouvons calculer le taux de mortalité pour 100 000 personnes-années pour les 10-14 ans et les 15-19 ans par statut vaccinal.

Selon l’ONS, entre le 2 janvier et le 31 octobre 2021, 96 décès ont été enregistrés chez les 10-14 ans qui n’avaient pas été vaccinés, et 160 décès ont été enregistrés chez les 15-19 ans qui n’avaient pas été vaccinés.

L’ONS a calculé que les années-personnes parmi les 10-14 ans non vaccinés au cours de cette période étaient de 2 094 711, tandis que les années-personnes parmi les 15-19 ans non vaccinés au cours de cette période étaient de 1 587 072.

Pour calculer le taux de mortalité pour 100 000 années-personnes, il suffit maintenant de diviser les années-personnes par 100 000, puis de diviser le nombre de décès par la réponse à cette équation.

Ainsi, pour les 10-14 ans, nous effectuons le calcul suivant –

2 094 711 (années-personnes) / 100 000 = 20,94711

96 (décès) / 20,94711 = 4,58

Par conséquent, le taux de mortalité pour 100 000 personnes-années chez les 10-14 ans non vaccinés est de 4,58 décès pour 100 000 personnes-années entre le 1er janvier et le 31 octobre 21.

En utilisant la même formule, nous trouvons que le taux de mortalité chez les 15-19 ans non vaccinés est de 10,08 décès pour 100 000 personnes-années.

Il ne nous reste plus qu’à utiliser la même formule pour calculer le taux de mortalité chez les 10-14 ans vaccinés à une dose et à deux doses, et chez les 15-19 ans, en utilisant les années-personnes et le nombre de décès fournis par l’ONS dans le tableau 9 de son rapport “Deaths by Vaccination Status”, qui sont les suivants : – 10,08 décès pour 100 000 personnes-années.

Voici les taux de mortalité calculés par statut vaccinal chez les 15-19 ans sur la base des personnes-années calculées par l’ONS -.

Et voici les taux de mortalité calculés par statut vaccinal chez les 10-14 ans sur la base des années-personnes calculées par l’ONS.

Ces chiffres sont terrifiants. Les données de l’ONS montrent qu’entre le 1er janvier et le 31 octobre 21, les enfants âgés de 10 à 14 ans avaient statistiquement 10 fois plus de chances de mourir que les enfants non vaccinés, et les adolescents âgés de 15 à 19 ans avaient statistiquement 2 fois plus de chances de mourir que les adolescents non vaccinés.

Mais ce sont les chiffres concernant les doubles vaccinés qui sont vraiment effrayants.

Les données de l’ONS montrent qu’entre le 1er janvier et le 31 octobre 21, les adolescents âgés de 15 à 19 ans étaient statistiquement 3 fois plus susceptibles de mourir que les adolescents non vaccinés, mais les enfants âgés de 10 à 14 ans étaient statistiquement 52 fois plus susceptibles de mourir que les enfants non vaccinés, enregistrant un taux de mortalité de 238,37 pour 100 000 années-personnes.

Mais ces chiffres sont en fait encore pires qu’il n’y paraît, comme s’ils n’étaient pas déjà assez mauvais. En effet, le taux de mortalité non vacciné chez les 10-14 ans inclut les enfants de 10 et 11 ans qui ne sont pas éligibles à la vaccination.

Alors que les taux de mortalité des enfants vaccinés n’incluent pas les enfants de 10 et 11 ans parce qu’ils n’étaient pas éligibles à la vaccination à l’époque, le JCVI n’ayant recommandé que récemment, le 22 décembre 21, que les enfants de 5 à 11 ans jugés à haut risque se voient proposer une vaccination Covid-19.

Par conséquent, si les injections de Covid-19 n’étaient pas à l’origine des décès prématurés d’enfants, nous nous attendrions à voir un taux de mortalité inférieur dans la population vaccinée par rapport au taux de mortalité dans la population non vaccinée, pas un taux de mortalité similaire, et certainement pas un taux de mortalité 52 fois supérieur.

Ces données effrayantes et horrifiantes devraient faire la une des journaux nationaux.

***********

Revue de Presse. “Selon une étude, des rapports de femmes ayant perdu leur muqueuse utérine ont augmenté en 2021”

C’est un article présenté sur le site de Mondialisation au Québec. [100]

Trois membres de l’équipe de Children’s Health Defense – Brian Hooker, Ph.D., responsable scientifique en chef, Sue Peters, Ph.D., chargée de recherche principale et Heather Ray, administratrice scientifique – ont mené des recherches pour un article publié le 21 avril dans la Gazette of Medical Sciences

Hooker, Peters et Ray ont travaillé avec My Cycle Story, un projet de recherche multidisciplinaire et collaboratif impliquant 13 scientifiques et médecins, sur une enquête qui a révélé une augmentation, en 2021, des rapports sur la « perte des plâtres déciduaux »

La perte des plâtres déciduaux fait référence à un état où la totalité de la muqueuse utérine est évacuée en une seule fois

Une coulée déciduale peut se produire lorsque l’arrêt des niveaux de progestérone entraîne la perte du soutien de la muqueuse endométriale déciduale. Cela provoque un détachement synchronisé de l’ensemble de la muqueuse, qui passe ensuite par le col de l’utérus et le vagin

L’enquête My Cycle Story menée auprès de 6 049 femmes a révélé 292 cas signalés de perte de plâtre décidual entre le 16 mai 2021 et le 31 décembre 2021.

Suite chez Mondialisation.ca

***********

Revue de Presse. “De nombreuses personnes entièrement vaccinées contre le Covid deviennent aveugles.”

C’est un article d’Ethan Huff présenté sur le site de Vaccine News.  [101]

Nous avons entendu parler des nombreux cas de myocardite et de péricardite après l’injection, ainsi que des tests répétés de dépistage du virus chez les patients, même après l’injection. Mais il existe un autre effet secondaire inquiétant, rarement mentionné, qui se produit chez les personnes “entièrement vaccinées” contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) : la cécité.

Les dernières données en provenance du Royaume-Uni suggèrent qu’un nombre croissant de personnes entièrement vaccinées perdent la vue. Le système de cartes jaunes de la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) indique actuellement 163 cas de cécité totale parmi les personnes qui se sont fait piquer avec l’aiguille Pfizer-BioNTech, ainsi que six autres cas de perte de vision centrale et quatre cas de perte visuelle soudaine.

Vingt et une personnes souffriraient, également, aujourd’hui de “cécité transitoire” spécifiquement causée par l’injection Pfizer. Cet effet indésirable se traduit par une perturbation ou une perte de la vue dans un œil pendant quelques secondes, voire quelques minutes à la fois.

Au-delà, 20 autres personnes auraient souffert d’une réaction appelée “cécité unilatérale”, c’est-à-dire qu’une personne est devenue aveugle ou a perdu la vue dans un seul œil.

«Au total, 8 016 troubles oculaires ont été signalés comme des effets indésirables de la piqûre de Pfizer au 6 avril 2022 », rapporte le Daily Exposé. 

Cela vaut-il la peine de risquer de devenir aveugle juste pour se sentir “protégé” contre un rhume ?

L’injection d’AstraZeneca, qui est l’un des vaccins COVID actuellement disponibles au Royaume-Uni, est également liée à des cas de cécité.

Au 6 avril, la MHRA a reçu 324 rapports de cécité, trois rapports de perte de vision centrale, cinq rapports de perte de vision soudaine et 29 rapports de cécité transitoire parmi 14 895 troubles oculaires, tous spécifiquement liés à l’aiguille d’AstraZeneca.

Moderna administre également des piqûres au Royaume-Uni, mais à un taux beaucoup plus faible que les entreprises susmentionnées. Pourtant, de nombreuses personnes qui prennent l’aiguille Moderna sont maintenant aveugles également.

La MHRA indique qu’en relation avec l’injection de Moderna, 34 cas de cécité et 56 cas de déficience visuelle ont été signalés. Au total, 1 519 troubles oculaires ont été signalés comme des effets indésirables de la piqûre Moderna.

«Au total, si l’on inclut les effets indésirables signalés pour lesquels la marque du vaccin n’était pas précisée, 24 516 troubles oculaires ont été signalés en tant qu’effets indésirables des injections de Covid-19, dont 525 cas de cécité complète», rapporte l’Exposé.

Les “fact-checkers”, aux côtés des autorités, se sont employés à balayer ces données sous le tapis et les ont qualifiées de non fiables. Leur raisonnement est le suivant : «Ce n’est pas parce que quelqu’un signale l’événement après avoir reçu le vaccin qu’il est nécessairement dû au vaccin ».

Une personne qui se fait appeler Louis a documenté sur Twitter l’histoire de sa femme qui, dans les semaines et les mois qui ont suivi sa piqûre AstraZeneca, est devenue complètement aveugle de l’œil gauche et entre 30 et 60 % de l’œil droit.

Le neurologue qui a traité la femme l’a avertie de ne pas recevoir la deuxième dose du vaccin.

«Comme vous pouvez le constater, la misère que les vérificateurs de faits ne considèrent pas comme “pas nécessairement la faute du vaccin” est très réelle pour les personnes qui la signalent», ajoute l’Exposé.

Mais pourquoi les vaccins COVID rendent-ils les gens aveugles ?

La réponse pourrait être liée au fait que les vaccins COVID provoquent également des problèmes cardiovasculaires majeurs, notamment des accidents vasculaires cérébraux. La perte de la vue accompagne souvent les accidents vasculaires cérébraux, donc tout cela commence à avoir un sens.