Los Cantos de Xochi. Le Nom du Graphène Tout Irradiant! 

La Spike Moléculaire d’Oxyde de Graphène génère un SMOG dans le cerveau humain et au coeur de son système énergétique

Le Nom du Graphène Tout Irradiant ! C’est la découverte d’une affiche humoristique, “Le Nom de la Dose”, qui m’a inspiré ce titre passager… mais qui demanderait à être plus, et toujours plus, mis en lumière car le graphène toxique rode, et s’insinue, dans tous les domaines de la vie quotidienne.

Le NOM du Graphène Tout Irradiant, c’est également, le Nouvel Ordre Mondial du Graphène aux multiples visages – et générant de multiples pathologies d’irradiation dans les organismes. Ensuite – et c’est une problématique de Survie quelque peu épineuse, pour tous les timides des viscères – quel est le Nom qui se cache derrière le Graphène, sous toutes ses formes? Quel est le Nom qui se cache derrière la Graphénisation – à savoir, derrière l’Archontisation?

Les vaccinodromes sont de plus en plus déserts – surtout après l’injonction PharMacroniste des tests obligatoires suivant la troisième injection! Aujourd’hui, en effet, les vaccinodromes sont, plutôt, des vaccinoverdoses car il s’agit, véritablement, dans les courbes de mortalité post-vaccinales, de spikes, de pointes très alarmantes de décès de pathologies cardio-vasculaires et autres. 

Lorsque le psychopathe Véran menace les non-vaccinés [45] de ne plus pouvoir passer entre les gouttes… parle-t-il des gouttes de ses vaccins gavés de graphène? Un jour étoilé, Véran ne pourra pas, non plus, se faufiler entre les mailles du filet qui va confiner, ad vitam aeternam, tous les déments qui ont organisé cette guerre à l’encontre des Peuples. Il est extrêmement urgent de disséminer à tous les coins de la France, et de la planète, le rapport du Professeur Pablo Campra portant sur les analyses microscopiques du contenu des fioles des vaccins CoqueVide de Big Pharma. [46]

En attendant, un jour moléculaire, qu’une protéine Spike veuille bien émerger/émaner, dans la Biosphère, d’une bande de joyeux acides aminés, qui vagabondaient par là – il faut se rendre, à la Raison, que si une telle protéine n’existe pas plus que le Sars-CoV-2, ou réciproquement, il s’agit bien, alors, d’une couronne nécro-moléculaire de graphène qui est en cours d’irradier la totalité d’un organisme vacciné/injecté/graphénisé. D’autant plus, qu’une foultitude de formes de graphène ont été, impeccablement, photographiées, par de multiples chercheurs, alors que séjournant dans les fioles d’injections CoqueVide, de la Mafia Big Pharma, ou, subséquemment, dans l’organisme des injectés CoqueVide. 

Le graphène, gravement, greffe ses griffes afin de s’engouffrer, afin de s’engoinfrer, afin de s’engraver dans les fluidités de l’animal humain. Et cela constitue un énorme grief. Le graphène s’infiltre dans son sang, sa sève et son océan cérébral. Le graphène métallique fusionne avec son organisme, à son insu: il le capture, il l’emprisonne, il le zombifie, il le dés/humanise, il l’Archontise.  

D’où vient, donc, d’émerger  le graphène, ce nouveau graphème nano-particulaire… destiné, prétendument, à ré-écrire notre ADN? De l’abîme de non-existence de ce qui ne peut exister, naturellement? Car il semblerait que la Terre-Mère n’ait pas émané, Naturellement, une telle nano-matière de carbone d’un atome d’épaisseur – et de forme hexagonale. 

Aujourd’hui, la Couronne Nécro-Moléculaire d’Oxyde de Graphène – car c’est l’une des formes de graphène les plus communément répandues, à priori – constitue une première expression, généralisée, du concept de cyborg. Il s’agit, ainsi, d’une fusion entre d’une part, le biologique et, d’autre part, le graphène magnétisant… injecté directement dans le corps physique de tous les “vaccinés” – et, plus généralement parlant, dans le corps physique de tous les graphénisés. 

La Couronne Nécro-Moléculaire d’Oxyde de Graphène est induite par la greffe du graphène sur les cellules. Cette greffe est, également, une “griffe” de par son étymologie “graphos”… qui confère son origine, également, à Graphène. 

Le terme “graphène” est dérivé du terme “graphite” et du Grec ancien “γράφω/graphô” – qui serait dérivé du PIE “gerbʰ” signifiant “égratigner”. Quant au Grec “graphô”, il signifie égratigner mais, aussi, tracer des signes ou des lignes pour écrire, peindre, graver, inscrire ou bien, encore, attaquer ou assigner en justice.

Quel est le but de la persécution orchestrée – depuis le début, officiel, de la fausse pandémie, en décembre 2019 – à l’encontre de tous les Peuples par les Globalistes eugénistes et, plus particulièrement en France, par la PharMacronie? 

Si l’on ne veut pas voir toute cette opération psychologique spéciale – la pandémie du CoqueVide – comme une persécution programmée de longue date, à l’encontre de tous les Peuples, il vaut mieux, sans doute, s’enquérir d’une autre planète beaucoup plus malléable aux illusions fatales de certains animaux humains. 

C’est, tout d’abord, de persécuter pour le plaisir… car ces psychopathes sont déments. C’est, ensuite, de pousser le maximum de personnes vers la vaccination afin que, premièrement, le dénommé “groupe-contrôle” (à savoir, les non-vaccinés) soit de moins en moins conséquent et, ensuite, afin de pouvoir graphéniser, sur le long terme… ceux qui survivront à un tel traitement nano-technologique extrêmement toxique. 

Sur les applications mobiles, des passeports sanitaires de la Catalogne, par exemple, il existe, déjà, huit emplacements pour huit injections CoqueVide… ce qui, bon an, mal an, ne fait, en fait, que deux années d’injections CoqueVide à déraison d’une injection tous les trois mois, comme en France… et bientôt, sur toute la planète, car le pape du Pandémisme, Antony Fauci, en a décidé ainsi.

Pourquoi les graphéniser? Afin de brouiller les énergies, afin d’introduire un brouillage électromagnétique – un embouteillage neuronal… lorsque cela ne sera pas, directement, une émission d’injonctions – au coeur du cerveau humain… au fil des injections graphénisantes: la première, la seconde, la troisième, la quatrième…

J’invite les lecteurs, ne sachant pas à quoi correspond le corps énergétique, à consulter les fondements de la Médecine Traditionnelle Chinoise, de la Médecine Traditionnelle Tibétaine, de la Médecine Traditionnelle Ayurvédique… ou les quelques auteurs Français qui ont eu le bonheur de pouvoir les traduire, fidèlement, dans notre langage et notre paradigme.

Ce brouillage électromagnétique a, tout simplement, comme fonction d’opérer un Grand Reset, une Grande Réinitialisation, au coeur du cerveau humain, au coeur de son système nerveux – en bref, au coeur de tout son système énergétique. 

Ce brouillage électromagnétique ne constitue, ni plus, ni moins, qu’une embrouille existentielle. Il s’agit d’un enfumage. Question: Qui est aux commandes, neuronales, lorsque le cerveau s’est laissé graphéniser? Certains chrétiens intégristes vont clamer qu’il s’agit de la Bête, 666, le triple symbole d’hexagramme utilisé pour illustrer le graphène. Mais, malheureusement, les chrétiens n’ont pas, encore, compris que ce sont les mêmes graphéniseurs, les Xenosh, qui leur ont fait ce cadeau empoisonné de leur religion monothéiste – fondée sur un personnage mythique tout autant inexistant que le CoqueVide: la Poupée de Vaudou Juif.

Le triple symbole d’hexagramme attribué au graphène artificiel, le 666, n’est qu’une contre-image, en simulations, car, originellement, c’est le nombre de la Bête Animale Planétaire, le grand organisme Biosphérique, la Terre-Mère. De plus, 666 est, tout simplement, le nombre du Carbone qui est composé de 6 protons, de 6 neutrons et de 6 électrons. Le Carbone est la base de la vie et le dioxyde de carbone est le Prana des anciens.

L’enfant hyper-vacciné, à grands coups d’aiguilles de seringues, constitue l’une des facettes de la Poupée de Vaudou Juif et de ses attributs: une couronne d’épines en guise de coronavirus, une lance en guise de protéine Spike… sans oublier les clous, ceux des tests PCR, à répétition, dont les écouvillons vicieux percent, quasiment, la barrière hémato-encéphalique.

C’est cela, authentiquement, le Grand Reset, la Grande Réinitialisation, programmée par le dément eugéniste Klaus Schwab – et tous ses complices, Bill Gates, Anthony Fauci, Tedros Adhanom Ghebreyesus, etc, etc, ad nauseam. L’autre, la Grande Réinitialisation sociologique, est subséquente et, en fait, dépendante de la première Réinitialisation au parfum de graphène. 

C’est pour cela que la Grande Réinitialisation de Klaus Schwab est vouée à l’échec: il n’y aura jamais de vaccination universelle CoqueVide, chronique, permanente et graphénisante. 

La vérité du graphène dans les injections est En Marche.

C’est pourquoi les Globalistes n’ont de cesse que de préconiser, de multiples injections CoqueVide, à tous ceux qui sont, déjà, morts… sous l’effet de la terreur coronavirale – une courtoisie des Sani-Terroristes de la nouvelle religion du Covidisme Vaccinaliste. 

Les adhérents de ce nouveau culte du Covidisme Vaccinalisant, Masquant, Testant et Distanciant, sont des zombies: ce sont des morts-vivants qui puent la graphénisation. 

Mais, attention, c’est, également, pourquoi la graphénisation de tous les secteurs de la vie quotidienne est en cours: afin de toujours graphéniser plus, et plus, les déjà vaccinés/injectés et de graphéniser les récalcitrants et réfractaires non-vaccinés – une fois pour toutes… d’un point de vue sociologique ou existentiel. Il s’agit d’une gigantesque offensive de vampirisation, de parasitage cérébral. 

Votre cerveau constitue la cible privilégiée du Graphène – et de ceux qui veulent vous l’injecter. Et qui sont-ils? Qui? QUI?  Si vous n’arrivez pas à le percevoir, il est possible que votre cerveau soit, déjà, vampirisé par le graphène. 

Au lieu d’évoquer une Couronne Nécro-Moléculaire d’Oxyde de Graphène, j’aurais pu, tout aussi bien, diverger le mème de la Couronne bio-moléculaire d’oxyde de graphène – extrêmement bien décrite par de très nombreuses publications scientifiques, depuis une douzaine d’années – en Spike Moléculaire d’Oxyde de Graphène… à savoir, en SMOG

Qu’il s’agisse de nano-particules de graphène, d’argent, de cobalt, de titane, de bore, etc, la couronne nécro-moléculaire est, résolument, une couronne de spikes, de spicules, de pointes, de lames de rasoirs qui déchiquettent les cellules sanguines, les cellules neuronales… et qui s’y greffent – lorsqu’elles survivent.

La Spike Moléculaire d’Oxyde de Graphène génère un SMOG dans le cerveau humain. Le graphène brouille la donne, intrinsèquement; il brouille ce qui a été donné à chaque animal humain depuis l’Aube des Temps; il brouille, ainsi, les données fondamentales – tant sur le plan de l’information que sur le plan de la génétique. La Spike Moléculaire d’Oxyde de Graphène est un vecteur de contamination, de parasitage, de vampirisation, vers la métamorphose – la Grande Réinitialisation – du corps organique en corps organico-métallique… tout en sachant que le graphène est un composé à demi-métallique et à demi-minéral. Le graphène constitue, ainsi, une chimère à bien des égards. 

Qui sont les présents et futurs vampirisés? Qui sont les présents et futurs parasités? Ce sont les graphénisés par injection CoqueVide – ou graphénisés par d’autres vecteurs – car leurs organismes, s’ils survivent, se transforment en cyborgs. 

Leur système neuronal naturel est supplanté par un système neuronal artificiel, basé sur du graphène, qui les métamorphose en une antenne émettrice-réceptrice. 

La Spike Moléculaire d’Oxyde de Graphène: very Spooky, my dear! 

Et pour surfer sur ce qui est Tabou le Chat! Avez-vous ouï dire que Rudolf Steiner, le fondateur de l’Anthroposophie, avait proféré un discours pour le moins prophétique, le 7 octobre 1917, lors d’un cycle de conférences intitulé “La Chute des Esprits des Ténèbres”.?

Ce titre n’engage, bien évidemment, que Rudolf Steiner car ceux dont la chute est très proche n’ont rien à voir avec des Esprits des Ténèbres… qui n’existent pas. Que sont les Ténèbres? La Lumière Noire n’est qu’une facette de la Lumière Organique Blanche – ou serait-ce le contraire? 

Voilà quelques extraits de cette conférence du 7 octobre 1917 : «On éliminera l’âme au moyen d’un médicament. En partant d’une “saine vue des choses”, on trouvera un vaccin grâce auquel l’organisme sera traité dès la prime jeunesse, autant que possible, si possible dès la naissance même, afin que le corps n’en vienne pas à penser qu’il existe une âme et un esprit. Les deux courants, les deux conceptions du monde s’opposeront radicalement. L’une réfléchira à la manière d’élaborer des concepts et des représentations qui soient à la mesure de la réalité véritable, de la réalité d’âme et d’esprit. Les autres, les successeurs des actuels matérialistes, chercheront le vaccin qui rendra les corps “sains”, c’est-à-dire constitués de telle façon qu’ils ne parleront plus de ces “sottises” que sont l’âme et l’esprit, mais, parce qu’ils sont “sains”, ils parleront des forces mécaniques et chimiques qui, à partir de la nébuleuse cosmique, ont constitué les planètes et le soleil. On obtiendra ce résultat en manipulant les corps. 

Aux médecins matérialistes, sera confiée la tâche d’éliminer l’âme de l’humanité. Comme aujourd’hui, on vaccine les gens contre cette maladie ou telle maladie, ainsi à l’avenir, on vaccinera les enfants avec une substance qui pourra être produite précisément de telle sorte que les gens, grâce à cette vaccination, seront immunisés d’être soumis à la “folie” de la vie spirituelle. Il serait extrêmement intelligent, mais il ne développerait pas une conscience, et c’est le véritable objectif de certains cercles matérialistes

Avec un tel vaccin, vous pouvez facilement faire en sorte que le corps éthérique se détache dans le corps physique. Une fois le corps éthérique détaché, la relation entre l’univers et le corps éthérique deviendrait extrêmement instable, et l’homme deviendrait un automate, car le corps physique de l’homme doit être poli sur cette Terre par une volonté spirituelle»

D’ores et déjà, je décline toute responsabilité eu égard à des affirmations déclarant, péremptoirement, que je ne pourrais être que Steinerien, ou pire même Anthroposophe, juste de par le fait d’avoir cité Rudolf Steiner – une fois.  

Il faut reconnaitre, cependant, à Rudolf Steiner la force, et le courage lucide, d’avoir pu donner des cycles de causerie très Païens vers la fin de sa vie… alors qu’il avait, déjà, profondément, sombré dans un christocentrisme – sur mode, prétendument, anthroposophique – tout aussi pathologique que sa souche d’origine. 

Je dois dire que, dans ma jeunesse, c’est l’Anthroposophie qui m’a ramené vers Gaïa, une façon de dire… car il n’est que Gaïa qui puisse ramener vers Gaïa – ou vers Sophia. En 1990, j’ai même créé une association dénommée Association Gaïa-Sophia, dans l’Allier – à St Menoux, exactement, qui est le site d’une débredinoire cérébrale… ce qui est bienvenu pour cet essai! Juste pour dire. Quelque part en Ardèche, dans un garage, nous avons, même, une collection de quelques 500 ouvrages sur l’anthroposophie… en diverses langues. Juste pour bavarder… et il est vrai que je suis très érudit en rudiments de langues et de lingams.

Rudolf Steiner avait tout d’abord raison, quant à sa condamnation sans appel, dès octobre 1917, des vaccins, sous tous aspects, car ce fut une campagne massive et agressive de vaccinations anti-méningites, et autres – initiée par la Fondation Rockefeller, dès janvier 1918 – qui fut la cause de l’hécatombe de pneumonie bactérienne (à 99,5%) que fut la Non-Grippe Espagnole. Il en décéda des dizaines de millions d’âmes, de par le monde. Seuls les vaccinés et, autres overdosés de médications allopathiques toxiques, mouraient.

Cet épisode de pneumonie bactérienne, de 1918/1920, constitua la première grande arnaque médicale et pharmaceutique, de l’ère moderne, car le carnage fut attribué à une grippe H1N1 inexistante – mais qui, aujourd’hui, est considérée comme l’ancêtre de toutes les grandes pandémies grippales, en HxNx, qui furent inventées subséquemment.

En outre, cet épisode de pneumonie bactérienne, de 1918/1920, doit être considéré comme une seconde vague de génocide planétaire, après la première vague que fut la Première Grande Boucherie Mondiale, orchestrée par les mêmes Globalistes du complexe militaro-industriel. Voyez-vous, bien, QUI je veux dire?

Mais Rudolf Steiner avait surtout raison quant à l’introduction, strictement un siècle plus tard, de vaccins gavés de nano-particules et, surtout, et de manière privilégiée, de vaccins gavés d’oxyde de graphène et d’autres formes de graphène. 

Des vaccins gavés d’oxyde de graphène que les violeurs d’enfants sont en train d’imposer chez les enfants de 5 à 11 ans. 

Ainsi, si l’on considère que le corps éthérique humain est une forme de matrice qui confère une incarnation pérenne à son corps physique, il est plus aisé de concevoir que le graphène, sous toutes ses formes – mais surtout sous forme d’hydrogel – va créer un corps éthérique artificiel chez l’être humain. 

Et que va-t-il advenir de tels humains graphénisés? Avez-vous entendu parler de ce que l’on appelle “les premiers Bébés-Graphène”? 

Question essentielle? Ces corps énergétique, et éthérique, lorsqu’ils sont intégralement graphénisés chez l’être humain, quelle est, donc, la source de leur résonance?  

Pour conclure, je vais présenter, de nouveau, quelques extraits du chapitre – “La Saga des Hydrogels aux Nano-matériaux” – que je rédigeai, en août 2021, sur le thème des hydrogels à base de graphène. 

Je renvoie les lecteurs vers les nombreux textes dans lesquels j’ai évoqué la problématique des hydrogels à base de graphène et vers les traductions que j’ai réalisées des articles de Mik Andersen. [36]

Et voici, tout d’abord, un extrait d’une étude de 2017 intitulée “Graphene Improves the Biocompatibility of Polyacrylamide Hydrogels: 3D Polymeric Scaffolds for Neuronal Growth”. [159] Et les chercheurs avouent, en toute franchise, que:

«Les hydrogels sont des matériaux synthétiques largement utilisés afin d’obtenir des constructions tissulaires réalistes car ils ressemblent à des tissus vivants. Dans cette étude, nous avons synthétisé divers hydrogels, contenant divers niveaux de graphène, par une polymérisation radicale d’acrylamide, in situ, dans des dispersion aqueuses de graphène. Les hydrogels furent caractérisés en fonction de la contribution du nano-matériau au réseau polymérique. Nos résultats suggèrent que le graphène n’est pas, simplement, un nano-matériau enchâssé au sein de l’hydrogel mais qu’il représente, plutôt, un élément essentiel de ces réseaux en possédant un rôle spécifique dans l’émergence de ces structures. De plus, un hydrogel hybride – avec une concentration de graphène de, seulement, 0,2  mg mL-1 – est utilisé afin de soutenir la croissance de cellules neuronales cultivées et le développement de l’activité synaptique avec pour objectif d’exploiter des matériaux nouveaux afin de créer l’interface neuronale d’instruments pour le cerveau dans le futur. La conclusion principale, de cette étude, est que le graphène joue un rôle important dans l’amélioration de la bio-compatibilité des hydrogels de polyacrylamide permettant une adhésion neuronale. » Traduction et Soulignements de Xochi

Il est, par exemple, conseillé d’apprécier, dans toute son horreur, l’expression euphémisante “adhésion neuronale” – à savoir, la marque du cyborg

Cette solution aqueuse avec une concentration de graphène de 0,2  mg mL-1 n’est pas juste une expérimentation de laboratoire. Elle est commercialisée, dans le monde, par la multinationale Merck [160] – prête à l’emploi neuronal – qui en commercialise de nombreuses autres avec différents taux de graphène. [161]

Ensuite, voici un paragraphe extrait d’un texte anonyme, intitulé “Talking Points for Graphene Hydrogel Quantum Dot Application and Mechanisms”, qui a été publié, en mai 2021, sur le site de la journaliste d’investigation, Celeste Solum [548]

«… Les personnes qui autorisent l’hydrogel à pénétrer dans leur corps hybrident ce dernier et le transforment en robot biologique. L’hydrogel de remplissage agit comme une colle à l’intérieur de votre corps pour le mettre en réseau avec l’intelligence artificielle, comme une interface informatique réduite à un nœud dans l’Internet des objets… Votre corps devient un polymère vivant, une substance qui a une structure moléculaire constituée principalement ou entièrement d’un grand nombre de matériaux organiques synthétiques utilisés comme plastiques et résines qui finiront par remplacer votre ADN, votre sang, vos cellules, vos tissus et vos organes au fur et à mesure de l’auto-assemblage des nanoparticules d’hydrogel. Considérez cela comme une invasion invisible vous transformant d’un être humain en une entité synthétique…. Cela signifie que l’hydrogel va remplir toutes les fissures et les crevasses de votre corps. Il n’y aura aucune zone cachée ou sûre qu’il n’envahisse pas… Votre corps ne rejettera pas cette invasion car il ne la considère pas comme un ennemi, hostile à votre humanité. Au fur et à mesure qu’il absorbera l’eau de votre corps, vous dépérirez et deviendrez malade jusqu’à ce que, comme un élastique étiré au maximum, vous vous cassiez, physiquement, mentalement et spirituellement… Le graphène possède également des qualités magiques et conductrices qui font de votre corps ou de votre esprit un récepteur pour tout message que les contrôleurs veulent intégrer… Les scientifiques et les chercheurs utilisent le gélateur auto-assemblable pour créer un échafaudage synthétique à l’intérieur de votre corps. Tandis que le gélateur remplace vos parties humaines par des parties artificielles prédisposées à un ordre “collectif” ou fasciste mondial… Lorsque l’hydrogel est absorbé dans le corps, il modifie non seulement le corps humain mais aussi l’interaction avec d’autres formes de vie telles que les bactéries, les virus et les champignons».

Je conseille, ainsi, à tous les lecteurs motivés, la lecture de l’intégralité de ce document. Caveat: il existe quelques approximations, ou erreurs, de traduction mais qui ne semblent pas essentielles. Par exemple, dans la phrase «Votre corps développe en fait un enfer dur à l’intérieur et à l’extérieur. Cela vient de l’additif chitosan de l’hydrogel… En outre, l’hydrogel sème le trouble dans votre cerveau en incorporant une protéine polydopamine qui est un revêtement polyvalent pouvant être utilisé pour recouvrir la surface de presque tous les matériaux d’une couche conforme d’épaisseur réglable», le terme “enfer” (hell) doit être remplacé par “enveloppe” (shell) en raison d’une faute de typo.

En tout cas, on apprend, de ce texte, que du chitosan est, potentiellement, ajouté à certains types de nano-hydrogel. Quelle découverte intéressante! Il existe, effectivement, un certain nombre d’études portant sur le recours au chitosan comme adjuvant dans les hydrogels. [571]  [572]  [573]  [574] Il existe également, une pléthore d’études [757] portant sur l’utilisation du graphène en tant qu’adjuvant de vaccin, ou en tant que vecteur thérapeutique, en l’optimisant, et en le stabilisant, avec du chitosan. [750]  [751]  [754]  [755]  [756]

Le chitosan est dérivé de la chitine qui compose l’exosquelette des arthropodes ou l’endosquelette des céphalopodes – ou encore la paroi des champignons. Cette information relative au chitosan, en tant qu’additif à l’hydrogel de graphène, me semble extrêmement essentielle car Philip Callahan – un entomologiste génial qui a beaucoup travaillé sur le paramagnétisme des sols en tant que facteur de fertilité de l’agriculture [549]  [550] – s’est extrêmement intéressé à la chitine en tant que vecteur de communication chez les insectes. En particulier dans son ouvrage “Tuning in to Nature: Solar Energy, Infrared Radiation and the Insect Communication System”, il expose sa théorie selon laquelle les squelettes des insectes sont telles des antennes à guide d’ondes diélectriques revêtues de thermoéleclectret. Son oeuvre biophysique constitue, entre autres, en une étude des bioélectroniques moléculaires dans le monde des insectes.

Philip Callahan est l’un de mes héros et je possède l’intégralité de ses ouvrages dans ma bibliothèque de plusieurs milliers d’ouvrages. Philip Callahan est l’un des scientifiques les plus authentiques du siècle passé: c’est pour cela qu’il fut méprisé par la secte des néo-darwinistes. L’une des questions, de Philip Callahan, qui mettait tous les agronomes de l’agro-chimie dans des états d’hystérie incontrôlables était de savoir pourquoi les insectes ne détruisaient jamais des plantes en bonne santé et croissant sur des sols sains et non brûlés par la chimie.

Au risque de passer pour un excentrique – mais avec le CoqueVide/19 et la dictature sanitaire, ne sommes-nous pas plongés dans l’enfer de l’ex-centricité? – puis-je, également, eu égard à la fonction de la chitine dans la Biosphère, évoquer les recherches de feu l’entomologiste Viktor Stepanovich Grebennikov (1927 – 2001)? Ce savant, déclaré dément par les scientifiques conventionnels, dépourvus de la moindre imagination, affirma avoir inventé une plate-forme anti-gravité [551] en s’inspirant de certaines caractéristiques physiques de certains insectes, à savoir celles corrélées à la chitine et à la structuration en nid d’abeilles – à savoir de formes hexagonales… tout comme les hexagones carbonés du graphène. Quelles coïncidences! [551]  [552]  [553]  [554]

Quitte à sortir des sentiers battus, j’invite, également, les lecteurs souhaitant s’éduquer – et comprendre ce qui se passe lorsque l’oxyde de graphène détruit le champ électro-magnétique naturel de l’humain – à consulter tous les travaux relatifs aux bio-photons, à savoir les recherches d’une pléthore de scientifiques dont Alexander Gurwitsch, Fritz-Albert Popp, etc. [966]

Une étude, publiée en mars 2020 et intitulée “Recent Advances on Magnetic Sensitive Hydrogels in Tissue Engineering”, annonce la couleur – sans discriminations: «Les hydrogels ont été introduits, dans le secteur bio-médical appliqué, afin de pourvoir un échafaudage modulable pour l’adhésion, la migration et/ou la différentiation cellulaires. De plus, ils pourraient être conçus en tant que plate-forme pour la libération contrôlée de cytokines et de médications dans la manipulation de tissus et dans l’administration de médications… Récemment, un hydrogel magnétiquement réactif, telle une sorte d’hydrogel intelligent, a été introduit dans les applications biomédicales pour améliorer les activités biologiques des cellules, des tissus ou des organes. Ce fait est principalement attribué à sa réactivité magnétique au champ magnétique externe et à l’obtention de structures fonctionnelles pour réguler à distance les propriétés physiques, biochimiques et mécaniques du milieu entourant les cellules, les tissus ou les organes… Les hydrogels magnétiques sont confectionnés à partir de matériaux composés qui se caractérisent par une biocompatabilité, une biodégradibilité et une réactivité magnétique». Traduction et Soulignements de Xochi. [812]

Il s’agit, bel et bien, d’un hydrogel intelligent qui va se greffer sur les cellules neuronales – les graphéniser – afin d’en faire des Antennes émettrices-réceptrices… contrôlables, par les Contrôleurs auto-proclamés, sur mode “remote”… car c’est un mode beaucoup plus confortable, et beaucoup moins risqué, pour leur intégrité physique.

Dans le cas de cette étude, ce ne sont pas les nano-particules d’oxyde de graphène qui sont mentionnées mais des nano-particules d’oxyde de fer. Il existe également des études sur des “hydrogels intelligents” contenant des nano-particules de magnétite. [832]

A propos de nano-particules d’oxyde de fer, l’Université de Nantong, en Chine, vient de publier – en juillet 2021, dans Nano Letters – le résultat de ses recherches portant sur l’introduction, par voie intra-veineuse, de nano-particules d’oxyde de fer magnétique dans le corps mâle – afin de le stériliser, à savoir afin de prévenir toute possibilité de fertilité reproductive. Ces nano-particules d’oxyde de fer magnétique étaient de diverses tailles et de deux sortes: soit enrobées de polyéthylène glycol, soit enrobées d’acide citrique. La stérilisation la plus complète fut achevée avec des nano-particules d’oxyde de fer magnétique enrobées d’acide citrique et de 100 nm de taille.

Qui plus est, afin que l’opération contraceptive soit couronnée de succès, il faut que les nano-particules d’oxyde de fer magnétique soient conviées vers les testicules, par le biais “d’aimants”, et il faut qu’elles soient chauffés à une température de 40°C. Et par quel moyen les nano-particules d’oxyde de fer magnétique sont-elles chauffées… dans les testicules? Par l’application d’un champ magnétique dont le niveau de puissance permet d’induire, chez les souris du moins, une stérilité de deux mois… car les nano-particules d’oxyde de fer magnétique seraient biodégradables. Ainsi que le précise un article de presse, d’autres expérimentations ont appliqué une chaleur et une température plus intenses – avec douleurs et brulures subséquentes – induisant une plus longue période de stérilité. [980]  [981]  [982]

On apprend, également, dans cette étude «qu’un hydrogel magnétique composé préparé à partir d’une combinaison de chitosan auto-guérissant/hydrogel d’alginate et de microsphères de gélatine magnétique pourraient être utilisées en tant que plate-forme adéquate dans la manipulation de tissus et dans l’administration de médications». [813]

Est-ce bien clair que tout cela se situe, strictement, dans le cadre d’une connexion au réseau 2, 3, 4 ou 5G?

Toujours plus. Il est à noter – mais ce n’est, sûrement, qu’une fâcheuse coïncidence – qu’une étude de 2012, intitulée “Graphene oxide-based supramolecular hydrogels for making nanohybrid systems with Au nanoparticles”, [206] a mis en exergue que l’oxyde de graphène forme un hydrogel très stable en présence d’un faible taux d’acide aminé – à savoir, arginine, tryptophan ou histidine – ou d’un nucléoside – à savoir, adénosine, guanosine ou cytidine.

Il existe, même, une étude de 2019 qui a inventé des nano-particules composites de graphène et de magnétite (enrobées de polyéthylénimine et fonctionnalisées avec de l’acide phytique et des ions de titanium) et qui met en exergue que ce composé nano-particulaire possède la capacité d’extraire des nucléosides – hypoxanthine, adénosine, cytosine, inosine et cytidine – à partir des champignons Chenille (Cordyceps sinensis) et Lentin du Chêne (Lentinus edodes)… et d’échantillons de plasma sanguin. 

Est-ce dire que l’hydrogel de graphène présent dans les fioles de vaccins – et ensuite dans le corps des injectés – va extraire la cytidine du plasma sanguin afin de s’auto-consolider ?

Nous continuons le combat et les enquêtes pour la Vérité sur le Graphène!