Nouvelles des Brigades Anti-Graphène. Octobre 2021

Depuis le 27 août 2021, c’est sur cette présente nouvelle page que je présente mes informations quotidiennes que j’ai dénommées “Nouvelles des Brigades Anti-Graphène” – tout en tentant, en même temps, de me focaliser, avec autant d’attention, sur les ramifications tentaculaires de la seconde partie de ce dossier consacrée, une fois de plus, aux pénuries alimentaires, au Grand Minimum Solaire, à la destruction programmée de l’agriculture et de l’élevage par les Guignols de Davos, à la destruction de l’agriculture de par les conséquences du Grand Minimum Solaire ( à savoir des extrêmes de température et d’hygrométrie), aux fausses viandes à base d’insecte, aux fausses viandes cellulaires, à la grande réinitialisation du dément Bolchévique Klaus Schwab, etc, etc. 

Cliquer ici pour les Nouvelles des Brigades Anti-Graphène

du mois de septembre 2021

du mois de novembre 2021

du mois de décembre

Pour d’autres nouvelles régulières, concernant le dossier de la contamination par le graphène, vous êtes invités à consulter le blog: Bistro Bar Blog. Ce blog existe depuis 10 années et il porte sur de nombreux sujets: la  Nouvelle Médecine Allemande de Hamer, la fausseté du paradigme Pasteurien, les dangers du graphène dans les injections, etc. 

Consulter, également, le blog de Quantum Leap qui fait un travail admirable de traduction des vidéos les plus essentielles. 

Consulter, également, le blog de Guy Boulianne – qui fut l’un des premiers, en France, à évoquer le phénomène de magnétisation des injectés CoqueVide.

Consulter, également, le blog de l’Eloge de la Raison Dure, de François Roby.

*********************

 

Nouvelles du 31 octobre 2021

De l’Oxyde de Graphène dans les Chemtrails en sus du strontium, du baryum, de l’aluminium, du titanium…

En janvier 2021, durant le 5ème symposium dénommé “International Rain Enhancement Forum” (IREF) [233], trois chercheurs de l’Université Khalifa, de Dubaï, ont présenté leurs recherches portant sur la modification artificielle de l’atmosphère afin de déclencher des pluies. Les sujets abordés incluaient l’application de processus nanotechnologiques pour développer de nouveaux matériaux permettant d’ensemencer les nuages, l’étude des effets des charges électriques sur la formation des gouttelettes de pluie, les algorithmes permettant de déterminer les conditions idéales d’ensemencement des nuages ainsi que l’intégration de multiples dynamiques de simulation, et de nouvelles données, afin de créer un modèle unifié de prévisions météorologiques.

L’ensemencement des nuages est un processus par lequel des substances sont introduites au coeur des nuages afin de stimuler la formation des gouttelettes de pluie. Cette technique est utilisée, en agriculture, depuis plus de 70 années. Le premier brevet portant sur la modification climatique artificielle date de 1966: il s’agit du brevet Knollenberg. [247]

Lors de ce forum, la Dr. Linda Zou a présenté ses recherches portant sur les nano-particules poreuses et leur potentiel d’ensemencement des nuages froids – en tant que germes de nucléation – afin d’induire artificiellement la pluie. La Dr. Linda Zou a recours, en effet, à la nanotechnologie afin de créer des particules de nucléation de glace qui agissent selon les mêmes modes que les cristaux de glace naturels en formant des gouttelettes d’eau super froides à des températures inférieures à -38°C.

A cet effet, Linda Zou a créé un composite à partir de nano-particules d’oxyde de graphène réduit et de nano-particules d’oxyde de silicium. L’oxyde de graphène réduit sert de matrice, ou de patron, pour la croissance de cristaux de glace – en raison de sa structure réticulaire hexagonale similaire. Quant à l’oxyde de silicium, il accroit les capacités globales d’adsorption des molécules d’eau de ce composé nano-particulaire.  [243] Linda Zou a déposé une demande de brevet, en 2019, intitulée “3d reduced graphene oxide/sio 2 composite for ice nucleation” avec le n° WO2020148644A1. [246]

Les nano-particules d’oxyde de silicium génèrent des pores, dans le produit final, et jouent un rôle essentiel dans la nucléation de la glace car l’eau liquide s’y accumule. Les recherches de Linda Zou mettent, ainsi, en exergue que ce composé nano-particulaire induit la nucléation de la glace à des températures d’environ -8°C.

Linda Zou n’est pas la seule à travailler dans ce domaine. En 2018, une équipe  de chercheurs, d’Autriche et d’Italie, a publié ses conclusions quant au recours au graphène et à l’oxyde de graphène dans les processus de nucléation de cristaux de glace: “Ice Nucleation Activity of Graphene and Graphene Oxide”. [245]

Rappelons, également, qu’il existe des recherches, depuis de nombreuses années, dont l’objectif est d’injecter des nano-particules d’oxyde de graphène, dans l’Atmosphère, afin d’en éliminer ce que les déments Globalistes, et Transhumanoïdes, considèrent comme un contaminant: le dioxyde de carbone. Par exemple: “Carbon Dioxide Capture by Functionalized Graphene Oxide Adsorbent” [235]. “Carbon Dioxide Capture with Graphene Systems: Computational Studies” [238]. “Reduced graphene oxide-TiO2 nanocomposite as a promising visible-light-active photocatalyst for the conversion of carbon dioxide” [239]. “Vitamin B12-Immobilized Graphene Oxide for Efficient Electrocatalytic Carbon Dioxide Reduction Reaction”. [241]

En février 2021, des chercheurs ont présenté le filtre le plus fin du monde constitué à partir de membranes de graphène. Ce filtre est non seulement capable de filtrer le dioxyde de carbone mais il est capable de le séparer des autres gaz induits par les émissions industrielles.  [236]

En février 2021, également, des chercheurs ont présenté leurs recherches portant sur des catalyseurs à base de diverses formes de graphène permettant de réduire le dioxyde de carbone. [237]

En 2019, des chercheurs du Karlsruhe Institute of Technology ont présenté leur méthode d’élaboration de graphène à partir du dioxyde de carbone atmosphérique. [240]

Aujourd’hui, l’oxyde de graphène est-il injecté dans l’Atmosphère? Il est clair que c’est effectivement le cas car j’ai évoqué, dans ces Nouvelles, à plusieurs reprises, le phénomène des eaux de pluie contaminées au graphène.

Par exemple, un médecin des Iles Canaries, travaillant avec la Quinta Columna, a récemment, découvert de l’oxyde de graphène dans l’eau de pluie et l’a prouvé à l’aide d’analyses. [242] Il en également analysé, microscopiquement, la présence dans son mucus bronchique.

Par exemple, la Quinta Columna, via Orwell City, a présenté une courte vidéo intégrant une séquence, filmée en région francophone, présentant, manifestement, des particules magnétiques de graphène, auto-assemblantes, tombées avec les pluies d’une grosse tempête. [234]

Par exemple, une vidéo met en exergue que les particules rassemblées d’un pare-brise de voiture, après une pluie, sont magnétiques. [244]

Pourquoi l’oxyde de graphène est-il injecté dans l’Atmosphère? Afin d’éliminer le dioxyde de carbone ou afin de contribuer à la graphénisation universelle des Peuples?

Il existe un manuel datant de 1999 à l’usage des aviateurs de l’USAF, aux USA [249]. Il est dénommé “Chemtrails” et il décline les très nombreuses substances métalliques incorporables dans ces épandages aériens: fer, cuivre, argent, mercure, aluminium, lithium, béryllium, baryum, strontium, césium, étain, etc, etc.

Quel est l’objectif réel des épandages de substances métalliques dénommés “chemtrails”? Rappelons que ces substances sont principalement l’aluminium, le strontium, le baryum, le manganèse, le dioxyde de titanium, l’iodure d’argent…

En France, l’Association Acseipica pratique de nombreuses analyses d’échantillons sanguins et atmosphériques afin de suivre l’évolution des épandages aériens métalliques. [248]

Voir le témoignage d’un ingénieur Allemand de l’aéronautique qui fut licencié après avoir lancé l’alerte sur les épandages aériens, de baryum, d’aluminium, etc. [302]

Voir, également, cette courte séquence vidéo à l’intérieur d’un Boeing 707 [569] qui est en cours de libérer des substances dans l’Atmosphère.

Il semble essentiel de mettre en exergue que, généralement, les nano-particules métalliques incluses dans ces chemtrails font, également, l’objet de recherches poussées dans les processus de fonctionnalisation du graphène ou de l’élaboration de nano-composés à base de graphène – plus particulièrement dans le domaine des applications bio-médicales. 

Iodure d’argent. “Silver Iodide Nanospheres Wrapped in Reduced Graphene Oxide for Enhanced Photocatalysis”. [250] “Graphene Fiber and it Silver Functionalization for Radioactive Iodine Adsorption”. [251] “Graphene Oxide–Silver Nanoparticle Nanocomposites Induce Oxidative Stress and Aberrant Methylation in Caprine Fetal Fibroblast Cells”. [252] “Silver and copper oxide nanoparticles-decorated graphene oxide via pulsed laser ablation technique: Preparation, characterization, and photoactivated antibacterial activity”. [253]

Il existe, en fait, une pléthore d’études sur les composés hybrides confectionnés à partir de nano-particules de graphène et d’argent pour leurs capacités de détecter le glyphosate, l’insuline, la streptomycine, l’oxytétracycline, l’imidaclopride, pour leurs capacités de vectoriser des substances médicinales anti-cancéreuses… De plus, de nombreuses recherches ont mis en lumière leurs capacités antibactériennes – à l’encontre de Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, Staphylococcus aureus, etc.

Strontium. Il existe des processus utilisant le graphène pour éliminer le strontium mais il existe surtout des processus de confection de nano-composés à base de graphène et de strontium… pour la régénération des os. “Strontium-substituted hydroxyapatite grown on graphene oxide nanosheet-reinforced chitosan scaffold to promote bone regeneration”. “Developing a Strontium-Releasing Graphene Oxide-/Collagen-Based Organic-Inorganic Nanobiocomposite for Large Bone Defect Regeneration via MAPK Signaling Pathway”. “Oxygen Plasma Technology-Assisted Preparation of Three-Dimensional Reduced Graphene Oxide/Polypyrrole/Strontium Composite Scaffold for Repair of Bone Defects Caused by Osteoporosis”.

Dioxyde de titanium. Il existe des nano-composés de graphène et de dioxyde de titanium pour la décontamination des eaux, pour des batteries, pour les panneaux solaires mais aussi pour leur activité anti-bactérienne tel que cela est présenté dans diverses études: “The role of nanoparticles (titanium dioxide, graphene oxide) on the inactivation of co-existing bacteria in the presence and absence of quartz sand” [254]; “Synergistic antibacterial effect of graphene-coated titanium loaded with levofloxacin” [255]; “Graphene-Reinforced Titanium Enhances Soft Tissue Seal” [256]; “Toxicity assessment of reduced graphene oxide and titanium dioxide nanomaterials on gram-positive and gram-negative bacteria under normal laboratory lighting condition” [257].

Il existe même plusieurs études portant sur la confection de tissus tel que du coton – à base de graphène et de titanium – possédant des propriétés d’auto-nettoyage et des capacités anti-bactériennes: “Functional finishing of cotton fabrics using graphene oxide nanosheets decorated with titanium dioxide nanoparticles” [258]; “Graphene oxide-silver/cotton fiber fabric with anti-bacterial and anti-UV properties for wearable gas sensors” [262]; “Graphene Oxide-Based Antibacterial Cotton Fabrics” [263]; “Fabricating electroconductive cotton textiles using graphene”. [264] Etc. Il existe, même, des techniques permettant de fabriquer du jute avec du graphène. [260]

Qui plus est, une équipe de l’Université de Manchester a développé une encre à base de nano-particules de graphène et d’argent. [261] Le but est de développer de l’électronique vestimentaire, à base de graphène, qui constituera une interface avec le corps physique et qui permettra de collecter des données émanant de divers paramètres physiologiques (température, rythme cardiaque, etc)… afin, éventuellement, de les moduler.

Il ressort de toutes ces données que de très nombreuses études portent sur la confection de nano-composés hybrides à base de graphène pour leurs capacités anti-bactériennes.

Il existe même un nano-complexe composé d’oxyde de graphène, de dioxyde de titanium et d’iodure d’argent pour une action résolument anti-bactérienne. [259]

Aujourd’hui, outre les effets extrêmement toxiques induits par la présence de graphène, ou autres nano-particules métalliques, dans les injections Coquevide et autres, il semble important de poser la question de l’impact, de toutes les nano-particules présentes dans les chemtrails, et incorporées par l’organisme humain, sur la flore intestinale – sans évoquer leur impact direct sur les poumons.

En effet, si le graphène, le dioxyde de titanium, l’iodure d’argent, etc, possèdent de telles capacités anti-bactériennes… ils n’ont sûrement pas la faculté de distinguer entre les bactéries bénéfiques et les bactéries pathogènes. Et ce, d’autant plus, que les dites bactéries pathogènes sont, très souvent, des bactéries commensales chez un organisme sain.

*************

Un nouvel article de Whitney Webb sur l’histoire de Moderna, un laboratoire criminel, mafieux, génocideur

Whitney Webb vient de publier, sur son site Unlimited Hangout, un article intitulé “COVID-19: Moderna Gets Its Miracle” [265] qui a été traduit par Sott.net, en Français, avec le titre “L’histoire de Moderna — Une entreprise en quête d’une «intervention miraculeuse de la Sainte Vierge»”. [266]

Cet article est extrêmement long – mais je n’ai rien à dire au sujet des longueurs – et très documenté… et il s’annonce en plusieurs épisodes.

Selon le traducteur de Sott: « Il était temps de s’intéresser un peu plus en détail à l’entreprise Moderna — à l’origine baptisée ModeRNA — et à tous les aspects et acteurs qui lui ont permis de prospérer « grâce » à la plandémie de Covid-19. Cette article constitue le premier volet d’une série en trois parties. La première partie s’attache aux quelques années tumultueuses pour Moderna qui ont précédé l’arrivée de la plandémie de Covid-19. La seconde partie se concentrera sur l’histoire de Moderna depuis l’avènement de cette même plandémie. La troisième partie examinera comment le miracle tant attendu par Moderna qui s’est produit lors de la crise du Covid-19 n’était que le début de son sauvetage miraculeux, puisque l’entreprise a non seulement étendu son partenariat avec le gouvernement, mais aussi avec une entreprise liée à la CIA.

Cette série est longue, mais il s’agit d’un travail d’investigation majeur dont le contenu révèle bien des aspects non seulement en ce qui concerne Moderna, mais aussi Big Pharma, le Forum économique mondial et le Département de la Défense des États-Unis, et surtout, il donne un éclairage sur le dangereux réseau bien structuré du Pouvoir mondial — une hydre — qui s’abat sur les populations depuis plus de 18 mois sous couvert d’une « plandémie de Covid-19 ». L’analyse de Whitney Webb est, comme bien souvent, magistrale.»

Il est clair que Whitney Webb est capable de présenter des dossiers d’investigation extrêmement fouillés. Nonobstant, il est fort regrettable que, au jour d’aujourd’hui, ses expertises d’investigatrice ne lui aient pas permis de discerner que la présence du graphène dans les injections CoqueVide ne relève ni de la science-fiction ni du “complotisme”.

En effet, Whitney Webb est tellement attachée à la protéine Spike du non-existant Sars-Cov-2 – le CoqueVide usé jusqu’à la lime pour hypnotiser tous les niais et lobotomisés – que cela en frise l’opposition contrôlée. Whitney Webb Wake up!

Moderna est, très certainement, une structure mafieuse – et c’est un euphémisme – mise en place, et financée, par la Fondation Bill Gates et par l’argent public US (le DARPA). Moderna n’est qu’un pion du gang dément et criminel du Forum Economique Mondial créé par l’hostile et eugéniste Transhumanoïde, Klaus Schwab.

Moderna est, très certainement, une entreprise archi-criminelle et génocidaire. Où sont les Tribunaux des Peuples? Pour rappel. Stéphane Bancel a déclaré, récemment, que le CoqueVide serait toujours là, pour l’éternité, et que l’on s’en accommoderait en s’injectant des rappels, tous les ans, tous les 6 mois, tous les 3 mois… Stéphane Bancel a de très grands projets, mégalomaniaques, pour vacciner toute la planète avec de l’ARNm: à l’encontre du Zika, du VIH, des cancers, du cytomégalovirus, du virus respiratoire syncytial, de la malaria… et, même, de l’arthrite rhumatoïde – ainsi que cela  a été annoncé à la mi-octobre 2021.

En mars 2020, dans mon Canto intitulé “Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses. 02. La Pharmacratie Orchestre un Holocauste Vaccinal Universel au Sein des Nations Transformées en Camps de Concentration et de Confinement” [225], publié les 20 mars 2020, j’écrivais:

Dans son article du 24 mars 2020, intitulé “Après le confinement: Un programme mondial de vaccination contre le coronavirus…”, Michel Chossudovsky déclare: «Un programme de vaccination contre le coronavirus a été annoncé à Davos lors du Forum économique mondial (21-24 janvier), à peine deux semaines après que le coronavirus ait été identifié par les autorités chinoises le 7 janvier. L’entité responsable de l’initiative pour un nouveau vaccin contre le coronavirus est la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), une organisation parrainée et financée par le Forum économique mondial (WEF) et la Fondation Bill et Melinda Gates.

Notez la chronologie : Le développement du vaccin nCoV 2019 a été annoncé au Forum Economique Mondial de Davos (WEF) une semaine avant le lancement officiel par l’OMS d’une urgence de santé publique mondiale (30 janvier), alors que le nombre de cas confirmésdans le monde (hors Chine) était de 150 (dont 6 aux États-Unis).

Le CEPI cherche à obtenir un rôle de monopole dans le domaine de la vaccination, dont l’objectif est un projet mondial de vaccins, en partenariat avec un grand nombre de candidats. Il a annoncé le financement de son partenariat existant avec Inovio et l’Université du Queensland (Australie). En outre, le CEPI a confirmé (le 23 janvier) son contrat avec Moderna, Inc. et l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) dirigé par le Dr Anthony Fauci, qui a joué un rôle déterminant dans la campagne de peur et de panique menée dans toute l’Amérique : Dix fois pire que la grippe saisonnière”». [107]

Pour rappel historique. Robert Langer, du MIT, est le co-fondateur du laboratoire Moderna – financé par la Fondation Bill Gates [264] [300] et le Ministère de la Défense US. C’est Moderna qui est la société Pharmacratique la plus médiatisée de par l’introduction, dès l’automne 2020, de son nouveau vaccin anti CoqueVide/19, le mRNA-1273 – une création d’un Israélien dénommé Tall Zacks qui travaillait auparavant avec GlaxoSmithKline. [270] C’est ce même Robert Langer qui a collaboré avec son grand ami Bill Gates pour développer, en Afrique, une nouvelle technologie de vaccinations avec tatoos lisibles – par la caméra d’un téléphone portable. Une autre de leurs inventions communes est l’insertion, dans le corps humain, d’une puce électronique, contrôlable à distance, libérant des substances contraceptives. [263]

Les lecteurs intéressés par l’opération vaccinale “Warp Speed”, aux USA, dont le responsable est le Dr Moncef Slaoui, sont invités à lire l’excellent récent article de William Engdahl. Moncef Slaoui est un ancien de GSK et le développeur de l’un des vaccins les plus génocidaires au monde, le Cervarix. Moncef Slaoui, un collaborateur de Bill Gates, a fait partie du conseil d’administration de Moderna et il détient toujours 10 millions de dollars de stock options dans ce laboratoire. [278]

Pour rappel final. Bancel, le directeur de Moderna, était présent au Forum Economique Mondial de Davos… en janvier 2019. Il en revint, aux USA, avec la certitude que tous ses obstacles allaient disparaître, comme par enchantement, car une pandémie allait s’abattre sur le monde entier… qui lui permettraient de faire fi de toutes les expérimentations qui prennent plus de dix années pour les “vaccins normaux” – une terminologie absurde qui donnerait à croire qu’il existerait réellement des “vaccins”.

Cette fausse pandémie coronavirale fut programmée des années en avance mais elle fut annoncée, officiellement, à un petit gang de crapules pharmaceutiques criminelles lors du Davos de janvier 2019 – dont Stéphane Bancel et dont Paul Stoffels, l’un des directeurs de Johnson & Johnson, le producteur de l’injection Janssen. [267]

Au sujet de la composition des injections de Moderna, il est intéressant, par exemple, d’étudier les multiples compositions proposées dans le brevet de Moderna intitulé “DLIN-KC2-DMA lipid nanoparticle delivery of modified polynucleotides” avec le n° US8754062B2 – en date de 2011. [114]

En date d’août 2020, Moderna avait 126 brevets et 154 applications pour de nouveaux brevets.

Ce brevet mentionne – comme composants de futurs vaccins Moderna: des nano-particules, des petites molécules organiques, des composés inorganiques, le virus Vaccinia, des enzymes, des matières fluorescentes (luminol), des matières bio-luminescentes (luciférase, luciférine, aequorine), des nano-particules d’or, des particules d’oxyde de fer super-paramagnétiques, des nano-particules d’oxyde de fer super-paramagnétiques, des nano-particules d’oxyde de fer mono-cristallin, des micro-bulles, des lipodoïdes, des liposomes, des polymères, de l’hydrogel de fibrine, des nano-particules lipides, des perfluorocarbures, du gadolinium, du sulfate de baryum, du manganèse, de l’acridine, etc, etc. Il mentionne, également, énormément de teintures colorantes: du jaune brillant, du vert malachite, du Alexa Fluor 647, etc, etc.

Ce brevet mentionne le terme “vaccin” 166 fois et les “luciférases” 215 fois. Les quelques références, dans le texte du brevet de Moderna, à des nano-particules magnétiques, ou super-paramagnétiques, renvoient vers deux autres brevets US: US20120265001A1 avec comme intitulé “Composite magnetic nanoparticle drug delivery system” (Université de Wichita) [115] et US20120283503A1 avec comme intitulé “Nanoparticle loaded stem cells and their use in mri guided hyperthermia” (Université John Hopkins). [116]

 

Nouvelles du 30 octobre 2021

Nouvelles photographies issues de l’analyse microscopique d’une injection de Moderna par le Dr. John B

Le 11 octobre 2021, le Dr. John B a proposé une nouvelle série de photographies issues de l’analyse microscopique d’une injection CoqueVide de Moderna [226]

Photographie (2/n). Lorsque l’on se focalise sur le bord de la goutte (astérix jaune), on perçoit des structures et des particules de tailles et de réfractions lumineuses diverses.

Photographie (3/n). Un plus fort agrandissement révèle un large spectre de structures incluant, par exemple, une structure en forme de bâtonnet (flèche jaune) avec une longueur d’environ 14 µm (à savoir deux fois plus longue qu’un globule rouge).

Photographie (4/n). Les particules les plus petites possèdent un diamètre d’environ 300 nm.

Photographie (5/n). De nombreuses particules sont visibles possédant un diamètre allant d’0,6 à 1 micron.

Il est à noter que ces particules, dans l’injection de Moderna, sont des micro-bulles ou des nano-bulles de graphène. Pour rappel. La taille des micro-bulles de Graphène se situe entre 2 et 100 microns tandis que celle des nano-bulles de Graphène est, théoriquement, en dessous de 200 nm (nanomètres) selon certains et, selon d’autres, de 0,37 nm à quelques microns. Tout, en fait, dépend de l’élément qui y est encapsulé.

Photographie (6/n). On peut observer des structures en forme de bâtonnets avec ou sans particules attachées (flèche jaune).

Photographie (7/n). De multiples structures courbées sont détectées avec des longueurs d’environ 5-10 µm. Ces structures intéressantes possèdent souvent un épaississement à l’une des extrémités, ou aux deux.

*************

Pandémie de Thromboses post-vaccinales CoqueVide

avec syndrome de Thrombocytopénie

Diverses études ont été, très récemment, publiées portant sur la pandémie de Thromboses, avec syndrome de Thrombocytopénie, générées par les injections CoqueVide d’Astra-Zeneca et de Janssen – à savoir générées par les diverses formes de graphène, et autres entités non identifiées, présentes dans les injections CoqueVide de la Mafia Pharmacratique.

Une thrombocytopénie est une affection hématologique caractérisée par un nombre de plaquettes, ou thrombocytes, en dessous de la normale

Il s’agit des études suivantes publiées en septembre et en octobre 2021:

“COVID-19 Vaccine-Associated Thrombosis With Thrombocytopenia Syndrome (TTS): A Systematic Review and Post Hoc Analysis”. [227]

“A case series of vaccine-induced thrombotic thrombocytopenia in a London teaching hospital”. [228]

“Shedding Light on the Possible Link between ADAMTS13 and Vaccine-Induced Thrombotic Thrombocytopenia”. [230]

“COVID-19 Vaccine-Induced Thrombotic Thrombocytopenia: A Case Series”. [231]

“Autoimmunity elicited by the chemokine response to adenovirus vector vaccines may underlie vaccine-induced immune thrombotic thrombocytopaenia: a hypothesis”. [232]

Signalons, également, une étude très éclairante portant sur la pandémie de myocardites et de péricardites induites par les injections CoqueVide de Moderna, de Pfizer et de Janssen – en comparaison avec d’autres vaccines (Variole, Anthrax): “Shedding the Light on Post-Vaccine Myocarditis and Pericarditis in COVID-19 and Non-COVID-19 Vaccine Recipients”. [229]

*************

Complément de photographies issues de l’analyse microscopique d’une injection de Pfizer par le Dr. John B

Le 4 octobre, dans mes Nouvelles, j’avais présenté quelques photographies proposées, le 3 octobre 2021, sur le Twitter du Dr. John B. Ce sont les photographies de deux échantillons du contenu d’une fiole d’injection CoqueVide de Pfizer. [31]

Je les représente, aujourd’hui, dans leur totalité avec la traduction des légendes, car elles sont d’une très grande clarté et précision – avec leurs dimensions en nanomètre (nm) ou en microns (µm).

J’invite tous les chercheurs, biologistes, investigateurs, journalistes… qui ne jurent que par l’existence de la protéine Spike, du coronavirus invisible, à tenter, publiquement, d’expliciter le contenu de ces photographies en référence à leur sacro-saint paradigme de la virologie Pasteurienne.

Photographie (2/n). En se focalisant sur le bord de la goutte (flèches jaunes), on distingue des petites particules de tailles et de réfractions lumineuses diverses.

Photographie (3/n). En agrandissant, les particules les plus larges s’avèrent posséder une taille d’environ 1 µm. Pour comparaison: un cheveu humain possède un diamètre d’environ 70-90 µm; les globules rouges font d’environ 8 µm.

Photographie (4/n). Les plus petites particules font environ 0.5 µm (= 500 nm) de diamètre.

Il est à noter que ces particules, dans l’injection de Pfizer, sont des micro-bulles ou des nano-bulles de graphène. Pour rappel. La taille des micro-bulles de Graphène se situe entre 2 et 100 microns tandis que celle des nano-bulles de Graphène est, théoriquement, en dessous de 200 nm (nanomètres) selon certains et, selon d’autres, de 0,37 nm à quelques microns. Tout, en fait, dépend de l’élément qui y est encapsulé.

Photographie (5/n). Certains agrégats particulaires sont également visibles dans le liquide.

Photographie (6/n). Des structures en forme de fibres peuvent être observées. Leur diamètre est de l’ordre des nm. Certains structures sont constituées d’une fibre continue (a, c) et d’autres de fibres avec embranchements (b, d).

Photographie (7/n). D’autres structures en fibres avec une structure de forme circulaire perçue une seule fois.

Photographie (8/n). Une autre classe de particules: relativement grandes et possédant des propriétés uniques de réfraction lumineuse. Elles sont de formes diverses (carrées, en forme de bâton, etc)

Photographie (9/n). Autres particules de la même classe.

Photographie (10/n).  Autres particules de la même classe.

Photographie (11/n). D’autres objets aux formes inhabituelles: par exemple, une structure en forme de long ruban de 45 µm (b) et une particule d’environ 10 µm (d) avec des “spikes” attachées.

Photographie (12/n). Certaines portions du liquide cristallisent au bout de 15 mn. Des régions encapsulées peuvent être perçues avec, à l’intérieur, des objets cristallisés de tailles diverses. C’est presque beau.

Photographie (13/n). Parfois, ces régions cristallisées encapsulées (flèche blanche) contiennent des objets manifestant des propriétés différentes de réfraction de la lumière en comparaison des particules qui les entourent (flèche jaune).

Photographie (14/n). On peut percevoir des structures cristallisées encapsulées en forme d’ovale.

Photographie (15/n). Ces structures cristallisées encapsulées en forme d’ovale possèdent des sous-structures complexes avec des compartiments et des particules de tailles diverses.

Photographie (16/n). Une structure cristallisée encapsulée en forme d’ovale est attachée à un objet en forme de fibre (flèche jaune) avec un diamètre d’environ 10 µm.

 

Nouvelles du 29 octobre 2021

Nouveau Rapport de l’Institut Supérieur de Santé de Rome:

Aucune Pandémie!

Selon le dernier rapport de l’Institut Supérieur de Santé de Rome, ce ne sont que 2,9% des 130 468 décès officiellement attribuées au CoqueVide/19, depuis février 2020, qui seraient effectivement imputables à une grippe ou au spectre très large de symptômes dénommés Covidiens – à savoir au spectre très large de symptômes de l’empoisonnement au graphène.  [222] Selon ce rapport, ce sont, en effet, 97,1% des personnes décédées qui présentaient, déjà, entre une et cinq pathologies avant d’être cataloguées “décédées du CoqueVide”.

Il ne faut pas oublier que, déjà, l’empoisonnement au graphène, ou aux autres nano-particules, sévissait de par leur présence, validée en laboratoires depuis des années, dans une pléthore de dizaines de vaccins. La Lombardie, avant de succomber à une mystérieuse pandémie Covidienne, avait été largement injectée à l’encontre de la méningite, deux semaines auparavant.

Selon l’article de France-Soir [223]: «Si ce n’est pas le virus qui tue les Italiens, alors pouvez-vous m’expliquer pourquoi la science a imposé tout ce que nous avons vu en ces 18 derniers mois ? Des masques, la distanciation, le confinement et ainsi de suite ?», s’est ému Franco Bechis dans les colonnes du quotidien italien Il Tempo. [224]

La Science n’a rien imposé du tout, ce sont les divagations des Autorités politiques et de leurs experts-bidons de plateaux-télévisés tous corrompus par la Mafia des Banksters eugénistes. Le ainsi de suite signifie-t-il bien les injections et les injonctions dictatoriales de passeports dénommés sanitaires?

Puis-je rappeler que le rapport récent de l’Institut Supérieur de Santé Italien est, absolument, en phase avec ce qu’il était, déjà, au printemps 2020? En effet, dans mon Canto intitulé “Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses. 02. La Pharmacratie Orchestre un Holocauste Vaccinal Universel au Sein des Nations Transformées en Camps de Concentration et de Confinement” [225], publié les 20 mars 2020, j’écrivais:

Rappelons que 99% de ces décédés Italiens, attribués au CoqueVide/19, souffraient d’une, deux ou trois pathologies majeures (cancer, pathologie cardiaque, etc) et que la moyenne d’âge des décès, attribués au CoqueVide/19, est de 80,5 ans (79,5 ans pour les homme et 83,7 ans pour les femmes). Selon les analyses de l’Institut Supérieur de Santé de Rome, seulement 0,8% des décès attribués au CoqueVide/19 n’avait aucune pathologie chronique antérieure – à savoir qu’ils sont décédés de psychose… donc, d’insuffisance respiratoire existentielle

En Italie, une étude publiée, en août 2019 et intitulée “Investigating the impact of influenza on excess mortality in all ages in Italy during recent seasons (2013/14–2016/17 seasons)”, stipule que ce sont de 7000 à 25 000 personnes qui décèdent, annuellement, de cette pathologie fourre-tout que l’on appelle la grippe.

Le 20 mars 2020, alors que la presse Italienne, au sommet de son hystérie, rapportait que 800 personnes décédaient du CoqueVide/19, par jour, le directeur de la Protection Civile Italienne rappela [63] que ce nombre de décès concernait des personnes “testées positives”… et rien de plus.

La narration au sujet du virus constitue le Virus!

*************

Flocons d’oxyde de graphène enrobés d’acide usnique 

Dans la rubrique “graphénisation de la vie quotidienne”, des chercheurs de l’Université Chalmers, en Suède, ont publié une nouvelle étude intitulée “Sustained release of usnic acid from graphene coatings ensures long term antibiofilm protection”, durant l’été 2021. [221]

Pour mémoire, la mafia transhumanoïde du Graphene Flagship Project est sous l’égide de l’Université Chalmers en partenariat étroit avec la Multinationale de la Pharmacratie, AstraZeneca. Ce consortium travaille, très activement, sur le développement de multiples nanoparticules lipides – qui constituent le principal vecteur pour convoyer, prétendument, de l’ARNm au coeur des cellules.

A droite, les flèches rouges signalent des formes cristallines d’acide usnique attachées aux flocons d’oxyde de graphène

Cette étude porte sur la vectorisation d’acide usnique, dans l’organisme, au moyen de flocons d’oxyde de graphène.

L’acide usnique est un benzofurane naturel, de formule C 18 H 16 O 7,  qui a été identifié dans de nombreux genres de lichens, notamment les genres Usnea, Evernia, etc, de la Famille des Parmeliaceae ainsi que le genre Cladonia de la Famille des Cladoniaceae. L’acide usnique est particulièrement thérapeutique à l’encontre de certains cancers (poumons, sein, vulve, etc). Il possède, également, une activité anti-bactérienne, anti-parasitaire, analgésique, anti-oxydante, anti-mitotique, etc.

 

Nouvelles du 28 octobre 2021

Angleterre: 87% de vaccinés/graphénisés chez les décès CoqueVide en septembre 2021

En Angleterre, au mois de septembre dernier, 87% des décès attribués au CoqueVide étaient vaccinés/injectés/graphénisés – dont 72% avec double dose. Selon les sources de Public Health England. [218]

Pendant ce temps, les Autorités criminelles et les médias corrompus n’ont de cesse de répéter qu’il s’agit, en fait, d’une vague de décès de non-vaccinés.

 

Nouvelles du 27 octobre 2021

Nouvelles Photographies Microscopiques de la Quinta Columna:

du Graphène dans l’anesthésique Lidocaïne?

La Quinta Columna vient de publier les photographies microscopiques de nano-particules à l’intérieur d’un flacon de lidocaïne – et ce sont vraisemblablement, comme à l’accoutumée, des nano-particules d’oxyde de graphène. [215]

La lidocaïne est l’un des anesthésiques locaux les plus communément utilisés. Cette molécule a été développée en 1943 par Nils Löfgren. Il est intéressant de noter que, par voie intraveineuse, la lidocaïne a été employée en cardiologie et en réanimation comme anti-arythmique d’urgence. En effet, l’une des conséquences du graphène est de générer des arythmies cardiaques mais serait fortement déconseillé de traiter un patient avec une substance anti-arythmique elle-même gavée d’oxyde de graphène.

*************

Des Chrétiens se rebellent contre les injections CoqueVide au Graphène!

Et qui sont les auteurs du Crime? Qui? QUI?

Que Gaïa, note Terre-Mère, en soit honorée! L’archevêque Carlo Maria Viganò est parti en guerre contre les injections CoqueVide génocidaires et, en particulier, en guerre à l’encontre du graphène présent dans ces injections criminelles.

Ainsi que je l’évoquais, récemment, avec John Lash, mon Nagual bien-aimé, je suis fort aise que des blogs d’inspiration “chrétienne” aient le courage de dénoncer la guerre génocidaire que les Globalistes eugénistes ont lancé à l’encontre de tous les Peuples de la Planète. Et, bien sûr, nous ne pouvons que prier afin que les Chrétiens se réveillent, un jour, au fait incontournable que ce sont les mêmes qui leur ont conféré le cadeau empoisonné des religions monothéistes.

En effet, dans sa lettre du 23 octobre 2021, adressée à quelques archevêques et autres prélats, Carlo Maria Viganò dénonce les effets secondaires des injections vaccinales CoqueVide – entre autres sur les enfants allaitants et les femmes enceintes – ainsi que la présence d’ADN foetal humain et de graphène. [216]  [217]

Les blogs d’inspiration “chrétienne” qui dénoncent la pandémie inexistante, et le génocide vaccinal sont, par exemple, le blog de Guy Boulianne, le blog d’Olivier Demeulenaere, le blog de Nicolas Bonnal, le blog Pro Fide Catholica de Laurent Glauzy, etc.

 

Nouvelles du 26 octobre 2021

Le Molnupiravir : un remède anti-CoqueVide pour les non-injectés… ou pour fortifier, chez les injectés, les hydrogels à base d’oxyde de graphène?

Le psychopathe Véran vient de commander 50 000 doses du Molnupiravir – EIDD-2801/MK-44827 – un médicament dont la molécule principale, la N-hydroxycytidine, fut découverte il y a 40 ans. [205] La cytidine est le précurseur de nombreuses médications prétendument anti-virales.

La molécule N-hydroxycytidine fut découverte à l’Université Emory en Georgie, aux USA. Elle fut rachetée par le laboratoire Ridgeback Biotherapeutics qui s’est associé à la mutinationale biocidaire Merck pour fabriquer ce remède prétendument anti-viral à l’encontre d’un coronavirus inexistant. 

Il est à noter – mais ce n’est, sûrement, qu’une fâcheuse coïncidence – qu’une étude de 2012, intitulée “Graphene oxide-based supramolecular hydrogels for making nanohybrid systems with Au nanoparticles”, [206] a mis en exergue que l’oxyde de graphène forme un hydrogel très stable en présence d’un faible taux d’acide aminé – à savoir, arginine, tryptophan ou histidine – ou d’un nucléoside – à savoir, adénosine, guanosine ou cytidine.

Il existe, même, une étude de 2019 qui a inventé des nano-particules composites de graphène et de magnétite (enrobées de polyéthylénimine et fonctionnalisées avec de l’acide phytique et des ions de titanium) et qui met en exergue que ce composé nano-particulaire possède la capacité d’extraire des nucléosides – hypoxanthine, adénosine, cytosine, inosine et cytidine – à partir des champignons Chenille (Cordyceps sinensis) et Lentin du Chêne (Lentinus edodes)… et d’échantillons de plasma sanguin. [207]

Est-ce dire que l’hydrogel de graphène présent dans les fioles de vaccins – et ensuite dans le corps des injectés – va extraire la cytidine du plasma sanguin afin de s’auto-consolider ?

De plus, il existe une étude, de 2020, qui met en exergue qu’il est très aisé de synthétiser des nano-cages de graphène à partir d’une bio-masse de cytidine sur des nano-cristaux de chlorure de sodium. [208]

*************

Un nouvel écran de fumée: l’émergence du Covid-Cerveau!!!

“En même temps” que des scientifiques corrompus lancent une offensive médiatique afin de convaincre le public que la pandémie de myocardites, de crises cardiaques, d’arythmies, etc, chez les enfants et les adolescents, a toujours été prévalente au coeur de notre société parce qu’elle d’origine héréditaire et génétique… d’autres scientifiques, tout aussi corrompus, tentent d’introduire le concept de “Covid-Cerveau”. En effet, une équipe Européenne vient de publier, le 21 octobre 2021, une nouvelle étude intitulée “The Sars-CoV-2 main protease Mpro causes microvascular brain pathology by cleaving NEMO in brain endothelial cells”. [201]

L’un des auteurs est Vincent Prévot qui est Directeur de Recherche Inserm  et responsable de l’équipe “Développement et plasticité du cerveau neuroendocrine”.

Cette étude prétend que le Sars-CoV-2 – qui n’a jamais été isolé ni caractérisé et qui n’existe que par la vertu de séquences mathématico-virtuelles intronisées par l’imposteur Drosten en Allemagne – détruirait, dans certains cas, la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau. 

Ce “Covid-cerveau” se traduirait, selon cette étude, par des troubles cognitifs et neurodégénératifs, voire des démences – à savoir des symptômes très caractéristiques de la contamination par le graphène.

Selon l’information Presse de l’Inserm: «Dans le cadre d’une collaboration internationale financée par le Conseil Européen de la Recherche, les auteurs de l’étude se sont intéressés aux cellules endothéliales vasculaires du cerveau et aux conséquences d’une infection par le SARS-CoV-2 sur leur fonctionnement. Grâce à des modèles d’étude précliniques mais également en étudiant le cortex de patients décédés des suites d’une infection au SARS-CoV-2, les chercheurs montrent que l’infection entrainerait la mort des cellules endothéliales du cerveau, ce qui donnerait lieu à l’apparition de “vaisseaux fantômes” dans le cerveau (c’est à dire des tubes vides, sans cellules endothéliales). En conséquence, ces cellules essentielles ne pourraient plus assurer leur fonction au niveau de la barrière hémato-encéphalique. Comment cette mort des cellules endothéliales survient-elle ? Quels sont les mécanismes impliqués ? Grâce à des techniques de pointes, l’équipe a découvert que le SARS-CoV-2 fait fabriquer, à partir de son propre matériel génétique, des ciseaux moléculaires par les cellules endothéliales qu’il infecte. Ces ciseaux vont couper une protéine appelée NEMO, indispensable à la survie des cellules endothéliales qui vont donc mourir. » [202]

Cette nouvelle étude-bidon participe d’une offensive généralisée dont l’objectif est de prétendre qu’il existe différents types de CoqueVide: un covid-poumon, un covid-cerveau, un covid long, un covid testicule, un covid-ovaire, etc, etc… afin d’occulter les effets catastrophiques du graphène – présent dans les injections CoqueVide – sur l’intégralité de l’organisme humain.

Ainsi que des dizaines d’études l’ont mis en valeur, depuis 2004, le graphène, sous toutes ses formes attaque le cerveau. Les nano-particules, inférieures à 100 nm, traversent la barrière hémato-encéphalique avec une très grande aisance. Le graphène possède une forte attractivité envers les cellules neuronales sur lesquelles il se greffe.

Les cellules endothéliales ne sont strictement pas détruites par des ciseaux moléculaires fabriqués à partir du propre matériel génétique du CoqueVide. Il s’agit de pure science-fiction. Ce qui détruit les cellules endothéliales, ce sont l’oxyde de graphène, les nano-tubes de carbone, les poulpes de carbones, les micro et nano-bulles de graphène, etc, dont les injections CoqueVide/19 sont gavées… tout autant que de multiples autres vaccins.

*************

Juste des Chiffres!

Selon la Dr. Kilian Rochagné, en date de début octobre 2021, 80% des patients qu’elle traitait en tant que médecin urgentiste étaient doublement vaccinés – et souffraient de troubles non habituels pour ne pas dire mystérieux. Kilian Rochagné vit a Owen Sound, dans l’Ontario, au Canada. Elle a, depuis, démissionné.  [190]

Une étude a été publiée, par des chercheurs de Harvard, le 30 septembre 2021, qui est intitulée “Increases in COVID-19 are unrelated to levels of vaccination across 68 countries and 2947 counties in the United States”. Caveat: il faut lire le titre comme révélant que la vaccination contre le CoqueVide n’empêche pas de l’attraper… bien au contraire. En effet, les conclusions de cette étude sont formelles et les chiffres le prouvent: plus les gens sont vaccinés, plus ils sont Covidés – à savoir, plus ils sont malades et contaminés par le graphène sous toutes ses formes. Et plus ils sont hospitalisés… et plus ils décèdent. [191]  [192]

Le Portugal est gratifié du plus haut de vaccination au monde: 84%. Qui dit mieux? 81% pour l’Union des Emirats Arabes, 77% pour Singapour, 73% pour la Chine, 69% pour le Japon, 68 % pour la France… et 62% pour l’Europe. Tout cela si l’on en croit les Autorités… qui mentent comme ils conspirent. [193]

Le chiffre est bas pour l’Europe car l’Europe de l’Est est très peu vaccinée, injectée, graphénisée – avec seulement 1500 antennes 5G contre 40 000 antennes 5G en Europe de l’Ouest. C’est une question de priorité génocidaire. Klaus Schwab, et sa bande de voyous criminels, souhaitent graphéniser et génocider, d’abord, les Peuples de l’Europe de l’Ouest. Pourquoi? Il n’est que de lire l’Histoire, l’authentique, pas celle que les Globalistes ont fabriquée de toutes pièces – afin de mieux enfariner tous les glutinés du cerveau… qui sont, d’ailleurs, les premiers à se précipiter pour mieux l’agglutiner au parfum vaccinal d’oxyde de graphène.

Quant à la prévalence du variant Delta, au Portugal, la situation, selon les Autorités psychopathiques, est d’autant pire que le nouveau variant du variant Delta, à savoir un sous-variant du Delta, est sur le point d’avarier la situation sanitaire. Il s’agit du variant AY4.2 du variant Delta qui serait, également, en cours de semer la panique selon les Autorités Britanniques guignolesques.

En Ecosse, au début octobre, ce sont 30% de sur-mortalité qui sont enregistrés – toutes tranches d’âge confondues… du moins en âge d’être injectées CoqueVide. J’invite les lecteurs à consulter l’article de Patrice Giberty “Une vague de surmortalité en Europe, aux Etats Unis et ce n’est pas la covid….”. C’est un article très clair, avec des tableaux, quant à la mise en exergue de la surmortalité “post-vaccinale CoqueVide” de 2021 en Europe. [194]

Il prouve ce que nous annonçons depuis le début de l’année 2021: il existe une énorme surmortalité qui est due à la contamination du graphène, et autres entités, dans les injections CoqueVide. Alors qu’il n’existe aucune surmortalité, pour 2020, dans l’ensemble de l’Europe – car le coronavirus n’existe pas et car la grippe saisonnière fut légère – à l’exception, de quelques pays, tels que l’Espagne, qui, manifestement, distribuaient, déjà, des injections anti-grippales gavées de graphène.

Au Canada, selon les statistiques du ministère de la santé publique – ou prétendu tel – en ce qui concerne les “événements adverses”, il faut noter que le nombre de myocardites a doublé, en l’espace de 2 mois, pour la tranche d’âge de 11 à 17 ans. Quelle en est la raison donnée par les Autorités médicales?  [203]  [204]

Des scientifiques corrompus sont en cours de lancer une offensive médiatique afin de convaincre le public que la pandémie de myocardites, de crises cardiaques, d’arythmies cardiaques, etc, chez les enfants et les adolescents, a toujours été prévalente au coeur de notre société parce qu’elle d’origine héréditaire et génétique.

En Angleterre, les décès d’enfants, depuis que l’offensive génocidaire les a ciblés pour l’injection CoqueVide, ont augmenté de 52% par rapport à la moyenne de ces 5 dernières années. [209]

En Allemagne, l’office gouvernemental des statistiques a mis en exergue une sur-mortalité d’environ 10% depuis le début de la campagne d’injections graphénisantes dénommées vaccins CoqueVide. [210] De plus, dans ce pays, les unités d’urgences accueillent de plus en plus d’enfants et d’adolescents. [211]

Il semblerait que la situation de sur-mortalité, post-vaccinale CoqueVide, pour 2021, soit identique en Espagne et selon certaines données, l’Espagne aurait le palmarès de la sur-mortalité pour l’Europe – avec plus de 10% d’augmentation. [212]

Selon une étude de la Hans Böckler Foundation, c’est près de la moitié des citoyens Allemands qui remettent en question la fabulation grotesque que constitue la fausse pandémie Covidienne. [213]

En Belgique alors que l’infectiologue Erika Vlieghe avait, effrontément, menti lors de l’émission télévisée, De Afspraak, quant au statut vaccinal des hospitalisés CoqueVide [214], Pedro Facon, le commissaire aux comptes (bancaires de Big Pharma) du coronacircus Belge, a avoué, lors d’une conférence de presse, que ce sont 55% des des hospitalisés CoqueVide qui sont vaccinés.

Comme ils mentent tous effrontément, il doit plutôt s’agir de 80 à 95% comme en Israël.

En Espagne, le mois de septembre a vu un nombre record d’accidentés de la route. Les Autorités prétendent que c’est à cause du fait que de nombreux véhicules ne passent pas le contrôle technique. [219]

Ricardo Delgado, de la Quinta Columna, a mis en exergue, dans un certain nombre de cas, que l’accident routier était survenu à très grande proximité d’une antenne 5G – à savoir activant le graphène dans le corps de l’automobiliste vacciné et provoquant une mort subite par arythmie cardiaque.

En Espagne, dans la communauté d’Andalousie, les accidents du travail ont augmenté  de 100% dans la province de Cordoba, de 87,5 % dans la province de Cadix et de 80% dans la province de Jaen. [220]

Les principales causes de décès, durant le travail, ont été les attaques cérébrales et les infarctus. Cette augmentation drastique est due, bien évidemment, à la présence du graphène dans les vaccins induisant une pandémie de morts subites.

*************

Supra-conductivité du Graphène à double couche

avec un angle magique de torsion

Une nouvelle étude a été publiée, dans la revue Nature, le 20 octobre 2021, qui est intitulée “Evidence for unconventional superconductivity in twisted bilayer graphene”. [196] Le propos de cette étude est de mettre en exergue que l’émergence de supra-conductivité, dans le graphène à double couche avec un angle magique de torsion, a soulevé la possibilité que son mécanisme de couplage puisse être totalement distinct de celui des supra-conducteurs conventionnels – tel qu’il est décrit par la théorie BCS, de Bardeen-Cooper-Schrieffer, en 1957.

Ce type de graphène est dénommé, officiellement, en Anglais, “magic-angle twisted bilayer graphene” et il est à noter l’emploi de l’adjectif “magique”. Il s’agit de deux monocouches de graphène déposées l’une sur l’autre dont l’angle de torsion est d’environ 1,1°.

La supra-conductivité du graphène à double couche, avec un angle magique de torsion, fut la grande découverte de l’année 2018 – telle qu’elle est annoncée dans les articles de Nature publiés en mars 2018: “Unconventional superconductivity in magic-angle graphene superlattices” [197] et “Correlated insulator behaviour at half-filling in magic-angle graphene superlattices” [199].

De plus, une nouvelle étude a été publiée, dans la revue Nature, le 1er septembre 2021, qui est intitulée “Superconductivity in rhombohedral trilayer graphene”. Cette étude porte sur l’observation, “surprenante”, de la supra-conductivité du graphène à trois couches en empilement rhomboédrique. [198] Surprenante… car cette supra-conductivité n’existerait pas chez le graphène hexagonal à trois couches.

Se référer à un article de Jean-Michel Muyl “Des physiciens du MIT découvrent que le graphène tricouche « Angle magique » peut être un supraconducteur rare et résistant aux aimants”. [200]

Il faut préciser que ces expérimentations de graphène bi-couche ou tri-couche, avec un angle magique d’environ 1,1°, ont été réalisées à des températures extrêmement basses (près de 0 degrés Kelvin). Nonobstant, elles signalent la possibilité qu’en combinant le graphène avec d’autres éléments supraconducteurs, il pourrait devenir supra-conducteur à température ambiante.

 

Nouvelles du 24 octobre 2021

La Triple Pandémie Respiratoire qui vient…

Le 23 octobre, hier, le journal The Guardian présentait un article intitulé “UK government paves way to bring in tough ‘plan B’ Covid rules”. Cet article annonçe que, selon les experts médicaux – les médecins de plateau-télé – il faut s’attendre, durant l’hiver, à une triple pandémie respiratoire: le CoqueVide/19, la Grippe saisonnière et le virus respiratoire syncytial. [195]

Pour rappel: Moderna a annoncé, en début septembre, qu’ils se lançaient dans une nouvelle recette ARNm combinant un booster vaccinal, contre le CoqueVide/19, et une dose de vaccin contre la grippe. [1657] Selon Stéphane Bancel, le PDG Français, criminel et dément, de Moderna : «Nous pensons qu’il y a une très grande opportunité devant nous, si nous pouvions mettre sur le marché un rappel annuel pan-respiratoire hautement efficace».

Pour Rappel. En France, la presse corrompue par la Pharmacratie est en cours de “vendre” les injections anti-grippales à l’ARNm à la population Française. En course: Moderna et Pfizer: “Grippe : bientôt tous vaccinés à l’ARN messager ?” [129]. Moderna s’est mis, dans la poche de sa trésorerie, une quinzaine de milliards d’euros et Stéphane Bancel souhaite vacciner la planète entière avec de l’ARNm.

Tout cela signifie que Boris, le Guignol génocideur, va reconfiner le pays – une bonne fois pour toutes – en invoquant la nécessité de s’inoculer à l’encontre de la grippe saisonnière, du virus respiratoire syncytial et du CoqueVide/19 sur mode sous-variant AY4.2 du variant Delta.

Cela signifie, peut-être, aussi, que cette triple pandémie fictive est au programme, pour la France, du tout autant Guignol génocideur, Olivier Véran et sa bande de malfrats de pseudo-experts médicaux PharMacronistes… en vérité, les représentants de commerce de la Pharmacratie mondiale.

Je vais donc rappeler ce que j’ai écrit, antérieurement, dans ces Nouvelles afin d’annoncer, à ceux qui ont des oreilles perceptives, qu’il se tramait des “événements” en connexion avec le dénommé virus respiratoire syncytial – la banale et bénigne bronchiolite.

Qu’en est-il de la caractérisation, et de l’existence, du dénommé virus respiratoire syncytial? Est-elle à l’aune du dénommé VIH et du dénommé Sars-Cov-2?

Ainsi, donc, que je l’écrivais, dans mes Nouvelles du 5 septembre:

Le 3 août 2021, la FDA (Food and Drug Administration) a accordé un processus de développement d’urgence – dénommé “fast-track designation” à la société Moderna afin de développer une nouveau vaccin à l’encontre du danger virulent que serait en cours de devenir le virus respiratoire syncytial. [1335]

En effet, avec la dictature de la Nouvelle-Zélande en tête, certains pays, tels que le Japon, le Canada, la France et les USA, sont, présentement, en train de lancer une nouvelle fausse alerte sur une nouvelle pandémie: le rhume banal chez les nourrissons. Et le danger extrêmement virulent viendrait du fait qu’il se déclare, dans certains pays, hors saison. [1336]  [1337]  [1338]  [1339]

En France, la Meute Médiatique s’est chargée, également, de lancer cette fausse alerte… et les adjectifs pleuvent: grave, mortel… [1340]  [1341]

Selon la mythologie virale en cours, la quasi-totalité des enfants l’ont, dans le corps, avant l’âge de deux ans. Selon une étude, de 2010, le nombre de nourrissons décédant, prétendument, dans le monde, de ce virus respiratoire syncytial serait entre 66 000 et 199 000 (à la grosse louche) – par année.

Pour comparaison, le nombre d’enfants qui meurent de faim et de malaria est (environ… car peu s’en soucient, réellement)  de 40 000 – par jour.

Selon les informations officielles en France: « Dans la très grande majorité des cas, la bronchiolite est bénigne et évolue de manière favorable. Dans 5 à 7% des cas, la bronchiolite du nourrisson impose l’hospitalisation, voire une admission en réanimation. Les décès imputables à la bronchiolite aiguë chez le nourrisson sont très rares (moins de 1% des cas) ». Santé publique France. [1332]

Selon une étude de 2012, en France, intitulée “Bronchiolite aiguë du nourrisson en France : bilan des cas hospitalisés en 2009 et facteurs de létalité”, et publiée dans les Archives de Pédiatrie: «Une analyse de tous les séjours de nourrissons de moins de 1 an au cours de l’année 2009, pour lesquels le diagnostic de bronchiolite aiguë avait été enregistré dans le PMSI, a été effectuée. Les facteurs associés au décès au cours de l’hospitalisation ont été étudiés par régression logistique. Le taux d’hospitalisation avait été de 35,8 pour 1000 nourrissons de moins de 1 an. Vingt-deux nourrissons étaient décédés, soit une létalité de 0,08 % pour l’ensemble des cas et de 0,56 % pour ceux hospitalisés en service de soins aigus. La mortalité parmi l’ensemble des nourrissons de moins de 1 an avait été de 2,6/100 000». [1333]

Il est, donc, décédé 28 nourrissons, officiellement, en France, en 2009, de la bronchiolite aiguë – à savoir du dénommé virus respiratoire syncytial qui en serait la cause majoritairement.

 

Nouvelles du 22 octobre 2021

Nouvelles Découvertes, aux USA, du Dr. Carrie Madej, dans le Vaccin CoqueVide de Pfizer

La Dr. Carrie Madej a présenté, le 20 octobre, sur le show de Stew Peters, ses nouvelles photographies de particules – de type graphène comme elle le précise – et d’autres entités non définissables, dans une fiole du Vaccin CoqueVide de Pfizer. [177]

Cet entretien est traduit, en Français, dans sa totalité, et proposé sur le blog de Guy Boulianne.  [178]

Cette séquence semble présenter des micro-bulles ou nano-bulles de graphène qui, selon la Dr. Carrie Madej, paraissent libérer une charge. Encore plus étrange, une particule rectangulaire tourne autour de cette micro-bulle comme si elle y était attirée par magnétisme.

 

Nouvelles du 21 octobre 2021

Nouvelles Photographies Microscopiques de la Quinta Columna:

du Graphène dans le Vaccin Pneumovax 23L?

La  Quinta Columna vient de présenter ses nouvelles photographies microscopiques mettant en exergue la présence de Graphène dans le Vaccin Pneumovax 23L – de Sanofi-Pasteur. [176]

Sanofi-Pasteur pourrait-il tenter d’expliquer pourquoi ses injections anti-grippales, ainsi que son insuline Toujeo, ainsi que son vaccin Pneumovax 23L, contiennent de l’oxyde de graphène?

*************

Olivier Véran, menteur, criminel, psychopathe, génocideur…

Hier, je terminai mon article, concernant le décès de 30 000 personnes au Pérou, en l’espace de 6 mois, suite à des thromboses post-vaccinales, en précisant qu’en France, les thromboses post-vaccinales sont interdites par la toute nouvelle commission Bronner pour la liberté d’expression de l’Etat et pour la répression d’expression de ses citoyens. Pourquoi? Parce que Véran, le menteur, le criminel, le psychopathe ministre de la dictature sanitaire, prétend, devant les députés de l’Assemblée, qu’il n’existe aucun décès post-vaccinal CoqueVide en France.

Le 15 octobre 2021, Olivier Véran déclarait, en effet, que «Il n’y a, à ce stade, pas de décès avéré imputable à la vaccination» et que «Je vois passer des chiffres complètement farfelus sur Interne». [165]

Hier, Éric Verhaeghe s’est fendu d’un article intitulé “Véran parjure ? Ces plus de 900 morts du vaccin dénombrés par l’ANSM”. [163] Son défi a été commenté dans un article de France-Soir intitulé “Olivier Véran et les chiffres de l’ANSM : Eric Verhaeghe met le ministre au défi de la vérité”. [164]

Selon les chiffres de l’ANSM, ce sont plus de 4.000 hospitalisations dues au vaccin Pfizer, dont 906 décès… en quelques mois. Il s’agit de la France… ou de ce qu’il en reste.

Selon Éric Verhaeghe: «En consultant attentivement le site de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), et nous remercions ici les internautes qui nous ont mis sur la voie, on s’aperçoit en effet que le ministre, au 15 octobre 2021, disposait de chiffres particulièrement accusateurs sur la mortalité du vaccin [167] qui, dans une démocratie normale et non hypnotisée par les laboratoires pharmaceutiques, justifierait une interruption immédiate de la campagne de vaccination. Dans la pratique, ces chiffres ne sont pas simples à trouver, quoiqu’ils figurent sur le site de l’ANSM. Ils sont dissimulés dans la bibliothèque de téléchargements (les “uploads”) qu’on ne trouve que si l’on dispose de l’adresse. Dans le cas contraire, on doit se contenter des chiffres mis en évidence sur le site, qui ne font état “que” de 20.000 et quelques cas d’effets secondaires graves sans préciser le nombre de décès. Et il est vrai que, à la lecture de ces chiffres “grand public”, on peut se laisser aller à l’illusion (que nous avons dénoncée il y a quelques semaines) [168] selon laquelle le vaccin handicaperait, engagerait le pronostic vital, paralyserait, diminuerait, mais ne tuerait pas».

Cela étant dit, il est absolument nécessaire de répéter que si la situation en France, et en Europe, est identique à la situation aux USA, en termes de rapports, et de statistiques officielles, concernant les décès et effets adverses post-vaccinaux, cela signifie que ce n’est qu’un tout petit pourcentage de la catastrophe vaccinale actuelle, en France, qui est officialisé.

Aux USA, une étude de 2017 a mis en exergue que ce sont à peine 0,3 % des “réactions adverses” aux médicaments qui sont rapportées à la Food and Drug Administration US et que ce sont, seulement, 1 à 13% des effets graves qui lui sont signalés. Quant aux vaccins, ce ne sont que 1% des “réactions adverses” qui sont rapportées. [170] 

Selon un rapport récent rédigé par la Dr. Jessica Rose – qui détient deux doctorats en biologie moléculaire et biologie computationnelle, de l’Université de Bar Illan et de l’Université Hébraïque de Jérusalem, ainsi que d’autres diplômes en mathématiques et en immunologie – il est nécessaire de multiplier les données du ficheir VAERS, aux USA, par un facteur de 41. Selon son analyse [169] des décès post-vaccinaux CoqueVide 19, ce seraient 150 000 personnes qui sont décédées des injections, en date du 28 août 2021, aux USA – à savoir, juste pour le fichier VAERS. 

Dr. Jessica Rose était l’une des trois médecins experts conviés au comité consultatif de la FDA qui a siégé, récemment, et déclaré son opposition à la troisième injection de Pfizer – en cédant, subséquemment, pour les plus de 65 ans.

Si nous extrapolons ce calcul pour la France, il s’agirait de 900 décès multipliés par un facteur de 41, à savoir 37 000 décès seulement pour le vaccin de Pfizer – sans, même, évoquer plus de 160 000 hospitalisations.

Ainsi que je l’évoquais dans mon Canto “Nous Sommes en Guerre de Guérison à l’encontre d’un Virus bien Visible” [171], il est possible qu’un jour les Tribunaux des Peuples doivent rétablir la peine capitale. Pourquoi? Tout d’abord, parce que les prisons sont chères à entretenir. Ensuite, parce que la vengeance, cela s’entretient… surtout si l’on s’inspire des codes de vie, et d’honneur, des guerriers Païens avant qu’Europa ne fut contaminée par la peste monothéiste et avant que les Peuples Européens ne succombent au cercle infernal de la collusion victimes-perpétrateurs. Finalement parce qu’il est bien réconfortant et satisfaisant de donner une leçon aux Archontes et à tous leurs proxies potentiels.

Selon les chiffres d’Eudravigilance, pour l’Europe, [172] nous approchons des 30 000 décès et des 3 millions d’effets adverses post-vaccinaux CoqueVide. Il semblerait, d’ailleurs, que le Sinistre Olivier Variant ait oublié que la France fasse, encore, partie de l’Europe. Si nous considérons que la population de la France est d’environ 1/7 ème celle de la population Européenne, cela signifie que le chiffre le plus extrêmement conservateur de décès post-vaccinaux CoqueVide, en France, serait d’environ 4000 décès. Si on multiplie cette approximation par un facteur de 41, nous obtenons un chiffre de plus de 160 000 décès post-vaccinaux CoqueVide pour la France. 

*************

Analyse du Réseau “Complexe Corona” en 170 pages

Le mois passé, j’avais reçu un dossier fascinant, en PDF, mais sans lien pour le télécharger, qui présente les partenariats prévalant entre les principaux criminels instigateurs de la fausse pandémie Covidienne et de l’orchestration d’un génocide vaccinal au graphène. Ce document est disponible sur le site du Netzwerkanalyse-Corona-Komplex [173]. Deux courts articles, en Français, commentent le travail formidable présenté sur ce site: le premier de Christian Goldbrunner [174] et le second de Markus Langemann [175]. 

Ce document de 170 pages, avec une foultitude de croquis et de schémas, décline les connexions entre: Fondation Bill Gates, Wellcome Trust, Organisation Mondiale de la Santé, GAVI (l’Alliance du Vaccin) les multinationales de la Pharmacratie et une pléthore d’ONGs corrompues jusqu’à la moelle.

Il contient, également, plus de 6500 entités (personnes, compagnies, NGOs, documents) avec plus de 7200 connexions entre elles.

Selon Markus Langemann: «Il existe des réseaux qui fonctionnent essentiellement dans le secret, comme ceux que vous pouvez rejoindre : les réseaux d’anciens, ceux des Rotariens, et. Ensuite, il y a ceux que vous ne reconnaissez que lorsque vous connectez des points. Joindre les points. Lorsque vous les connectez, les relations, les dépendances et les clusters deviennent visibles. Si vous les voyez clairement devant vous, vous pouvez par exemple mieux comprendre et classer les décisions politiques et les motivations qui les ont précédées. Avec cette vidéo, je publie un document réseau unique au monde et qui rend pour la première fois visible le réseau complexe des relations entre les organisations non gouvernementales (ONG), les entreprises, les documents et les personnes. Il y a 6 500 objets et plus de 7 200 liens, dont les flux de paiement et, en partie, les montants qui ont afflué. Dans le cas de la Fondation Bill & Melinda Gates, vous pouvez déjà voir à la page 4 du document que cette fondation a dépensé environ 43 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis entre 1994 et 2021 et distribué environ un demi-milliard de fonds en Allemagne au cours de cette période. . Le dossier compte 170 pages. Nous le mettons à votre disposition pour téléchargement et distribution».

 

Nouvelles du 20 octobre 2021

Sont-ce 30 000 personnes qui sont décédées, de thromboses, au Pérou, en l’espace de 6 mois, à la suite du vaccin graphénisant?

Au Pérou, le directeur de l’unité de thrombose de l’Hôpital Nacional Edgardo Rebagliati Martins, à Lima, le Dr. Fernando Cauvi, vient, récemment, d’informer la presse [162] que depuis 6 mois, son hôpital avait accueilli les victimes d’une nouvelle pandémie: à savoir, 60 000 patients pour des causes reliées à la thrombose. Il s’agit, donc, de 330 personnes quotidiennement. Il a précisé que la moyenne de décès est de 25% dans le cas de ces thromboses. Les Autorités médicales Péruviennes encouragent, ainsi, toute personne, sujette à cette pathologie, de bien prendre ses médications allopathiques… juste au cas où la pandémie ne passerait pas très loin de chez eux!

Les articles de presse ne précisent pas, bien sûr, que l’émergence de cette pandémie de thromboses est subséquente à l’offensive vaccinale CoqueVide généralisée.

Il serait fort intéressant – sur le plan de l’appréciation de l’étendue du génocide vaccinal – de connaître le rayon d’action de ce grand hôpital de Lima quant au nombre de personnes qu’il dessert… car il s’agit, ni plus ni moins, de 15 000 décès de thromboses en 6 mois pour cette localité.

L’Hôpital Nacional Edgardo Rebagliati Martins est doté de 1604 lits… mais avec la PharMacronie, il faut bien préciser que le nombre de lits d’hôpitaux doit être strictement mis en regard d’une population donnée car les menteurs sévissent dans les organes de presse (purulents de putréfaction) tous les jours, de chaque semaine, afin de persécuter les Peuples.

Selon Fakypedia, pour valoir ce que de droit, cet hôpital desservirait une population de près de 15 millions d’habitants avec environ 60 000 visites par mois. On comprend dans ce cas qu’il s’agisse d’une pandémie de thromboses car cette pathologie représente, aujourd’hui, dans ce plus grand complexe hospitalier du Pérou, le sixième des visites de patients.

Comme le Pérou accueille, environ, 31 millions d’habitants, cela signifie que 30 000 personnes seraient décédées de thromboses, au Pérou, en l’espace de 6 mois.

En France, les thromboses post-vaccinales sont interdites par la toute nouvelle commission Bronner pour la liberté d’expression de l’Etat et pour la répression d’expression de ses citoyens. Pourquoi? Parce que Véran, le menteur, le criminel, le psychopathe ministre de la dictature sanitaire, prétend, devant les députés de l’Assemblée, qu’il n’existe aucun décès post-vaccinal CoqueVide en France.

*************

Les Guerres Cognitives de l’OTAN

et la Toile Graphénisante en Guerre contre le Cerveau Humain

Comme le titre RT France, aujourd’hui, “«Guerre cognitive»: l’être humain et son cerveau, nouveaux champs de bataille de l’OTAN” [158], il s’agit de museler le mental humain et, plus spécifiquement, le mental de certains Peuples d’Europa qui souffrirait de la fâcheuse inclination, selon les Autorités, démentes et criminelles, à remettre en question l’autorité authentique des dites Autorités – et, plus particulièrement, celles de l’OTAN, l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord.

Aujourd’hui, donc, ce n’est sûrement pas une coïncidence si l’OTAN déclare que «Le cerveau sera le champ de bataille du 21e siècle» et que «L’objectif de la guerre cognitive est de faire de tout un chacun une arme» quand, “en même temps”, la PharMacronie en France et la Mafia Pharmacratique des Globalistes, de façon plus générale, sont en cours de graphéniser l’entièreté des populations par le biais de multiples vecteurs. Ces vecteurs de graphénisation universelle sont, bien évidemment, principalement, les injections dénommées “vaccins” à l’encontre du CoqueVide, des grippes et tutti quanti mais ce sont aussi les masques faciaux, les tests PCR, les sérums physiologiques, les amalgames dentaires, l’insuline et de multiples autres médications, les bio-senseurs et les nano-bio-capteurs, les cosmétiques, la filtration des eaux, les emballages alimentaires, les fertilisants de synthèse, les biocides agricole, les teintures pour cheveux, etc, etc, ad nauseam – y compris les injections dans lAtmosphère afin de détruire, prétendument, le prétendu contaminant que serait le dioxyde de carbone.

Selon l’article de RT France: «L’idée de François du Cluzel est d’exploiter les «vulnérabilités du cerveau humain» – de «hacker l’individu» – afin de mettre en œuvre dans les pays visés une ingénierie sociale poussée qui, in fine, permettra de vaincre un adversaire selon le principe fondateur de Sun Tzu : «L’art suprême de la guerre est de soumettre l’ennemi sans combattre.» Bien entendu, ce concept qui se rapproche de la guerre de l’information n’a en lui-même rien de révolutionnaire. Il a toujours existé et a d’ailleurs pris ces dernières décennies une nouvelle dimension sous l’impulsion des théories d’Edward Bernays, père de la manipulation de l’opinion publique, ou encore des travaux du très controversé lieutenant colonel de l’armée américaine Michael Aquino. Mais l’angle sous lequel l’envisage aujourd’hui l’OTAN est beaucoup plus vaste, à la mesure des «opportunités» qu’offrent les avancées technologiques»

A la mesure des «opportunités» qu’offrent les avancées technologiques… A savoir, les multiples formes de graphène que sont l’oxyde de graphène, les points quantiques de carbone, les nano-tubes de carbone, les fullerènes, les micro bulles et les nano-bulles, les nano-poulpes, les sphères creuses mésoporeuses, etc, etc.

Pourquoi le graphène? Parce que le graphène permet de subjuguer le cerveau humain à l’aide des bandes de fréquences adéquates.

Aujourd’hui, le graphène s’attaque au sang pour génocider l’Anthropos. Aujourd’hui, le graphène s’attaque à son cerveau pour le lobotomiser, le subjuguer, le contrôler, le dominer – et le détruire, éventuellement.

Ceux qui veulent orchestrer cette “ingénierie sociale poussée” sont, déjà, depuis quelques millénaires, passés maîtres dans l’exercice du Mal Social. Le graphène va maintenant – si nous les laissons, docilement, nous subjuguer/génocider – leur permettre d’activer, sur mode exponentiel, une chape nano-particulaire et magnétisante autour du mental Humain – tout autant qu’autour de multiples autres organes vitaux.

Il s’agit d’une sorte de toile d’araignée de graphène. La cible en est, avant tout, la cellule neuronale – à savoir, l’intégralité du cerveau Humain qui constitue, partiellement, le vecteur de son Mental.

Q’allons nous faire pour nous protéger – et protéger nos enfants – de ces déments. Et qui sont-ils, d’ailleurs? Qui? QUI? Et d’où viennent-ils, d’ailleurs? D’Ailleurs?

J’ai, déjà, consacré un chapitre – dans mon dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?” – aux hydrogels à base de graphène et, en parlant de guerre au mental, je reproduis ici un paragraphe extrait d’un texte anonyme, intitulé “Talking Points for Graphene Hydrogel Quantum Dot Application and Mechanisms”, qui a été publié, en mai 2021, sur le site de la journaliste d’investigation, Celeste Solum [548].

«… Les personnes qui autorisent l’hydrogel à pénétrer dans leur corps hybrident ce dernier et le transforment en robot biologique. L’hydrogel de remplissage agit comme une colle à l’intérieur de votre corps pour le mettre en réseau avec l’intelligence artificielle, comme une interface informatique réduite à un nœud dans l’Internet des objets… Votre corps devient un polymère vivant, une substance qui a une structure moléculaire constituée principalement ou entièrement d’un grand nombre de matériaux organiques synthétiques utilisés comme plastiques et résines qui finiront par remplacer votre ADN, votre sang, vos cellules, vos tissus et vos organes au fur et à mesure de l’auto-assemblage des nanoparticules d’hydrogel. Considérez cela comme une invasion invisible vous transformant d’un être humain en une entité synthétique…. Cela signifie que l’hydrogel va remplir toutes les fissures et les crevasses de votre corps. Il n’y aura aucune zone cachée ou sûre qu’il n’envahisse pas… Votre corps ne rejettera pas cette invasion car il ne la considère pas comme un ennemi, hostile à votre humanité. Au fur et à mesure qu’il absorbera l’eau de votre corps, vous dépérirez et deviendrez malade jusqu’à ce que, comme un élastique étiré au maximum, vous vous cassiez, physiquement, mentalement et spirituellement… Le graphène possède également des qualités magiques et conductrices qui font de votre corps ou de votre esprit un récepteur pour tout message que les contrôleurs veulent intégrer… Les scientifiques et les chercheurs utilisent le gélateur auto-assemblable pour créer un échafaudage synthétique à l’intérieur de votre corps. Tandis que le gélateur remplace vos parties humaines par des parties artificielles prédisposées à un ordre “collectif” ou fasciste mondial… Lorsque l’hydrogel est absorbé dans le corps, il modifie non seulement le corps humain mais aussi l’interaction avec d’autres formes de vie telles que les bactéries, les virus et les champignons».

Aujourd’hui, par “hasard” guidé, je suis tombé sur une étude de 2017 intitulée “Graphene Improves the Biocompatibility of Polyacrylamide Hydrogels: 3D Polymeric Scaffolds for Neuronal Growth”. [159] Et les chercheurs l’avouent, en toute franchise:

«Les hydrogels sont des matériaux synthétiques largement utilisés afin d’obtenir des constructions tissulaires réalistes car ils ressemblent à des tissus vivants. Dans cette étude, nous avons synthétisé divers hydrogels, contenant divers niveaux de graphène, par une polymérisation radicale d’acrylamide, in situ, dans des dispersion aqueuses de graphène. Les hydrogels furent caractérisés en fonction de la contribution du nano-matériau au réseau polymérique. Nos résultats suggèrent que le graphène n’est pas, simplement, un nano-matériau enchâssé au sein de l’hydrogel mais qu’il représente, plutôt, un élément essentiel de ces réseaux en possédant un rôle spécifique dans l’émergence de ces structures. De plus, un hydrogel hybride – avec une concentration de graphène de, seulement, 0,2  mg mL-1 – est utilisé afin de soutenir la croissance de cellules neuronales cultivées et le développement de l’activité synaptique avec pour objectif d’exploiter des matériaux nouveaux afin de créer l’interface neuronale d’instruments pour le cerveau dans le futur. La conclusion principale, de cette étude, est que le graphène joue un rôle important dans l’amélioration de la bio-compatibilité des hydrogels de polyacrylamide permettant une adhésion neuronale. » Traduction et Soulignements de Xochi.

Il est, par exemple, conseillé d’apprécier, dans toute son horreur, l’expression euphémisante “adhésion neuronale” – à savoir, la marque du cyborg.

Cette solution aqueuse avec une concentration de graphène de 0,2  mg mL-1 n’est pas juste une expérimentation de laboratoire. Elle est commercialisée, dans le monde, par la multinationale Merck [160] – prête à l’emploi neuronal – qui en commercialise de nombreuses autres avec différents taux de graphène. [161]

 

Nouvelles du 19 octobre 2021

La Quinta Columna: nouvelles photographies d’Oxyde de Graphène dans l’Insuline Toujeo de Sanofi-Pasteur

La Quinta Columna vient de présenter de nouvelles photographies [156] prouvant la présence de Graphène dans l’Insuline Toujeo de Sanofi-Pasteur. L’Insuline Toujeo constitue leur insuline basale «à durée d’action prolongée en une prise par jour pour améliorer le contrôle de la glycémie chez l’adulte atteint de diabète de type 1 et de type 2» – selon leur propagande. [157]

Cela veut dire que les diabétiques qui prennent une dose d’insuline Toujeo, quotidiennement, se graphénisent tout autant quotidiennement. Sanofi-Pasteur pourrait-il tenter d’expliquer pourquoi ses injections anti-grippales, ainsi que son insuline Toujeo, contiennent de l’oxyde de graphène?

*************

La Lysine comme anti-oxydant pour éliminer le Graphène

Dans mon très long dossier intitulé “Sources d’Anti-Oxydants pour Détruire la Couronne Nécro-Moléculaire d’Oxyde de Graphène” [138], j’ai mentionné, vers la fin, la lysine parmi une longue liste de réducteurs d’oxyde de graphène afin d’initier de nouvelles pistes de recherches quant à la destruction, dans l’organisme, des diverses formes de graphène.

La Lysine est un acide aminé essentiel que l’organisme ne peut produire et qu’il doit, donc, trouver dans son alimentation quotidienne. Les aliments les plus riches en lysine sont: les viandes, les oeufs, les produits laitiers, les poissons, les légumineuses et les céréales.

Je découvre aujourd’hui un nouvel article publié par le Dr Mercola aux USA [139] qui évoque son utilisation très efficace pour lutter contre les symptomes du dénommé CoqueVide. [143]  [144]  [152]

Même si le Dr Mercola continue, mordicus, de faire référence au CoqueVide comme un “virus”, il suffit, comme d’habitude, de considérer que le variant Delta correspond strictement à l’empoisonnement au graphène – qui est présent dans les injections anti-grippales, depuis des années, et sans doute dans de nombreuses autres injections dénommées vaccins.

Il est notoire que la lysine est très efficace pour soulager les herpès et il existe, également, un certain nombre d’études mettant en exergue la capacité de la lysine de soulager les tempêtes de cytokines. [142]

Il est tout aussi notoire que la lysine est d’autant plus efficace, dans le soulagement des herpès, lorsque le taux d’arginine est réduit dans l’organisme. Certaines voies thérapeutiques, à l’encontre des symptômes du CoqueVide, étudient même la suppression de l’arginine dans l’alimentation. [153]

De plus, je l’ai cité dans ma longue liste d’anti-oxydants – pour une thérapie anti-graphène – parce que la lysine est un réducteur avéré de l’oxyde de graphène ainsi qu’il l’est stipulé dans diverses études de ces dernières années. Par exemple: “Reduction of graphene oxide with l-lysine to prepare reduced graphene oxide stabilized with polysaccharide polyelectrolyte” [140], “L-lysine Functionalized Graphene Oxide as Highly Efficient Electrocatalyst for Enhanced Oxygen Evolution Reaction” [141], “The Electrochemical Society, find out more A Highly Effective Electrochemical Chiral Sensor of Tryptophan Enantiomers Based on Covalently Functionalize Reduced Graphene Oxide with L-Lysine” [150], etc.

Il existe même de l’oxyde de graphène réduit et fonctionnalisé avec de la lysine pour transporter des nano-particules de cuivre – qui auraient, prétendument, une activité anti-bactérienne à l’encontre de bactéries pathogènes telles que Staphylococcus aureus et Escherichia coli [145]. L’oxyde de graphène est réduit et fonctionnalisé avec de la lysine afin, également, de concocter des bio-senseurs capables de détecter des benzodiazépines tel que le diazépam [146], ou des cellules cancéreuses [147], ou du glucose [148], ou de la dopamine [149], ou du tryptophane [150], ou du bleu de méthylène [151], etc.

En fait, aujourd’hui, de nombreux acides aminés sont utilisés pour réduire l’oxyde de graphène ou pour “fonctionnaliser” diverses formes de graphène pour de multiples objectifs tant bio-médicaux qu’industriels. 

Par exemple, il est à noter que des expérimentations impliquent l’arginine, également, dans la fonctionnalisation du graphène – par exemple, dans cette étude intitulée “Poly arginine-graphene quantum dots as a biocompatible and non-toxic nanocomposite: Layer-by-layer electrochemical preparation, characterization and non-invasive malondialdehyde sensory application in exhaled breath condensate”. Cette étude concerne la fonctionnalisation de points quantiques de graphène avec de l’arginine afin de confectionner des électrodes en carbone vitreux. [154]

Fonctionnalisation de points quantiques de graphène avec de l’arginine afin de confectionner des électrodes en carbone vitreux

*************

Les “nano-bio-senseurs”/ “nano-bio-capteurs” à l’oxyde de graphène

J’ai évoqué, à de nombreuses reprises, dans mes derniers essais et dossiers, que le graphène entre dans la composition de ce qui est appelé des “bio-senseurs” – qui sont, en fait, très souvent, des “nano-bio-senseurs”.

C’est la société Profusa – en partenariat avec la Silicon Valley et le Ministère de la Défense US – qui, en mars 2018, déclarait, en titre, sans ambages: «Les senseurs corporels injectables conviant votre chimie personnelle, vers votre téléphone mobile, sont proches de la réalité». [523] Profusa précisait, plus avant, «que ces bio-senseurs minuscules font un avec le corps physique… et transmettent des données vers votre téléphone, et vers le Cloud, pour une utilisation personnelle et médicale».

Les bio-senseurs de Profusa ressemblent à des petits vers de 3 mm de longueur et de 500 microns de diamètre. L’article de Defense One, du Ministère US de la défense, déclare que: «Le senseur possède deux parties. L’un est un filament d’hydrogel de 3 mm de longueur constitué d’un matériau dont le réseau de chaines de polymères est utilisé dans certaines lentilles de contact et dans d’autres implants. Inséré sous la peau avec une seringue, le filament inclut une molécule spécifiquement conçue qui envoie un signal fluorescent en dehors du corps lorsque le corps commence à lutter contre une infection. L’autre partie est un composant électronique attaché à la peau. Il envoie de lumière au travers de la peau, détecte le signal fluorescent et génère un autre signal que le porteur peut envoyer vers le docteur, vers un site internet, etc. C’est tel un laboratoire d’analyses sanguines sur la peau qui recueille les réactions du corps vis à vis d’une maladie avant la présence d’autres symptomes, telle que la toux». Il va sans dire que l’hydrogel  de Profusa est un hydrogel à base de graphène.

Sur ce même thème, j’invite les lecteurs à consulter l’article de Lilane Held-Khawam intitulé “A quoi pourraient bien servir des bio-nanocapteurs en oxyde de graphène? A l’Internet des corps (IoB)”. [155]

Dans cet article, Liliane Held-Khawam propose, entre autres, la traduction, en Français, d’une vidéo sur “l’Internet des Corps”.

 

Nouvelles du 17 octobre 2021

Le “Passeport Covid” du gang Transhumaniste du Forum Economique Mondial

Le Forum Economique Mondial – le petit gang Transhumaniste animé par le dément Klaus Schwab – vient de présenter une vidéo sur ce qu’ils ont dénommé un “Passeport Covid”. [136]

Le Forum Economique Mondial, qui s’est auto-proclamé en contrôle du Tikun Olam mondial – sur mode transhumaniste/cyborg au parfum de graphène – prend, manifestement, ses rêves pour des réalités. Le Forum Economique Mondial – the World Economic Forum – a, pour acronyme, WEF qui donne FEW, à l’envers. Et c’est bien cela leur programme: une dépopulation débridée.

Selon la vidéo du Santa Klaus des Transhumanistes: « Les utilisateurs auront leur sang analysé, par un laboratoire CovidPass agréé, avant de recevoir un QR code sécurisé de visa sanitaire par le biais de leur téléphone qu’ils pourront présenter dans les aéroports, aux frontières ou à des événements publics.» La vidéo continue son bla bla en affirmant qu’il n’existe aucune technologie de traçabilité, dans ce passeport, et que son usage ne sert qu’à exclure toute personne infectieuse de certains types d’activités… qui auront été déterminés par les psychopathes au pouvoir.

C’est, ainsi, clairement un aveu, de la part de ces criminels déments, qu’ils possèdent un moyen de vérifier le statut vaccinal de toute personne par une simple analyse de sang.

Puisqu’ils savent que le coronavirus n’existe pas, il leur suffit, en effet, de s’assurer de la présence de graphène dans le sang de l’analysé. Pas de graphène, pas de QR code et, donc, plus de vie sociale.

C’est, également, une menace de plus, vaine et hystérique, qui émane du puits insondable d’immoralité qui caractérise ces psychopathes génocideurs.

*************

La Quinta Columna: Photographies d’analyses de sang de vaccinés CoqueVide

Voici quelques photographies de ce qui a été découvert dans les analyses de sang de deux vaccinés CoqueVide, en septembre 2021. Ces photographies sont proposées dans le programme 159 de la Quinta Columna – à 1h06’ de la vidéo. 

Il est clair que les globules rouges sont dans un mauvais état. De plus, si des entités nano-particulaires, ou autres, se retrouvent dans le sang des vaccinés, c’est qu’elles étaient, auparavant, dans les fioles des injections CoqueVide/19. N’est-ce pas?

*************

Teslaphorèse des Nanotubes de Carbone / Poulpes de Graphène

Pour faire suite à ma présentation, dans mes Nouvelles du 12 octobre, des découvertes du médecin Polonais, Franc Zalewski, dans les injections de Pfizer, j’invite les lecteurs à consulter un essai très documenté concernant la Teslaphorèse des nanotubes de carbone qui a été publié, par Guy Boulianne, sur son blog. [131] En effet, ainsi que je l’ai expliqué, dans mes Nouvelles du 7 octobre, ce sont des nano-poulpes de graphène que divers chercheurs ont découverts dans leurs analyses des fioles d’injections CoqueVide.

Pour rappel. Non seulement les nano-tubes de carbone, et autres poulpes de graphène, sont excessivement toxiques en soi, pour le corps animal, mais que, de plus, leur croissance nécessite l’apport de nano-particules catalysatrices tout autant toxiques. Le bureau Européen des brevets a, d’ailleurs, présenté, en 2015, une invention de nano-structures de carbone sans le recours à des catalyseurs: «…Sous sa direction, Akira Koshio et Masako Yudasaka ont apporté leur collaboration pour développer une méthode afin de créer des nanotubes de carbone sans particules catalysatrices métalliques, qui sont toxiques pour les humains et qui contaminent également le matériau. Connu sous le nom de méthode plasma, cette méthode consiste à vaporiser des tiges de carbones dans du plasma chaud, ce qui crée des nanotubes de carbone à parois multiples très purs, avec des pointes tranchantes pouvant être utilisés pour la fabrication de systèmes d’affichage. Une production sans métal signifie que les nouvelles structures en carbone peuvent même être utilisées dans le domaine de la biomédecine. » [84]

Poulpes de Graphène

Selon l’article de Guy Boulianne, la Teslaphorèse des nanotubes de carbone «a été prouvée par des scientifiques de l’Université Rice qui ont découvert que le fort champ de force émis par une bobine de Tesla provoque l’auto-assemblage des nanotubes de carbone en longs fils, un phénomène qu’ils appellent “Teslaphorèse”. Cette expérience a été publiée dans le magazine ACS Nano, [130] le 26 avril 2016. Il est évident que depuis ce temps, cette technologie a du bien progresser… Le système fonctionne en faisant osciller à distance des charges positives et négatives dans chaque nanotube, les obligeant à s’enchaîner en longs fils. La bobine Tesla spécialement conçue par Cherukuri génère même un effet de faisceau tracteur lorsque les fils de nanotubes sont tirés vers la bobine sur de longues distances.» [131]

Voir quelques vidéos sur la Teslaphorèse des nanotubes de carbone. [132]  [133]  [134]

Selon Paul Cherukuri, de l’Université Rice: «Avec la Teslaphorèse, nous avons la capacité d’augmenter massivement les champs de force pour déplacer la matière à distance… C’est une chose tellement étonnante de voir ces nanotubes prendre vie et se coudre en fils de l’autre côté de la pièce… ».

Voici une partie de la traduction de l’étude, de 2016, intitulée Teslaphorèse des nanotubes de carbone”, réalisée par Guy Boulianne.

«Introduction. Des champs de force électrique non uniformes sont utilisés pour contrôler l’orientation, l’emplacement et l’assemblage d’une variété de matériaux à l’échelle nanométrique (par exemple, les nanotubes de carbone, le graphène, les points quantiques semi-conducteurs) pour l’intégration de leurs propriétés uniques dans les appareils électroniques. La force générée sur les matières particulaires dans un champ électrique à gradient est un phénomène pondéromoteur connu sous le nom de diélectrophorèse, dans lequel les particules neutres se polarisent et migrent vers ou à partir des régions à forte densité de champ électrique. Les champs de force électrique variant dans l’espace sont traditionnellement créés en fabriquant deux électrodes étroitement espacées (μm–mm) avec des géométries de forme appropriée, ce qui entraîne une force diélectrophorétique (DEP) hautement localisée. L’amplitude de la force DEP générée dans ces systèmes est proportionnelle au gradient du carré du champ électrique (FDEP ∇E2) et doit être suffisamment forte pour surmonter le mouvement brownien. Bien que de nombreux systèmes DEP aient été développés pour manipuler la matière à l’échelle nanométrique au sein de ces systèmes de type condensateur fabriqués par lithographie bien définis, ces dispositifs sont intrinsèquement limités à l’assemblage de volumes à petite échelle (μL-mL) et de surfaces (μm2-cm2) en raison de les restrictions physiques imposées par les deux électrodes, qui inhibent leur utilisation pour la nanofabrication évolutive de matériaux et de dispositifs.

Nous avons découvert que les limitations physiques de la diélectrophorèse conventionnelle pouvaient être surmontées en utilisant l’énergie radiofréquence (RF) en champ proche ( λ) transmise par une bobine de Tesla. Bien que Nikola Tesla ait initialement prévu que son appareil homonyme fournisse de l’énergie électrique sans fil dans le monde entier, la bobine de Tesla s’est avérée peu pratique pour la transmission de puissance radiative dans le champ lointain ( λ), reléguant la machine à une relique de la fin du XIXe siècle. dont le seul but aujourd’hui est de créer des éclairs artificiels dans les musées des sciences. Néanmoins, la région de champ proche non radiative d’un émetteur à bobine de Tesla contient une énergie RF de haute intensité et ce champ électrique à fort gradient qui s’étend dans l’espace libre à partir de l’antenne de la bobine de Tesla peut être exploité pour diriger l’auto-assemblage de particules à l’échelle nanométrique et macroscopique sur une longue distance. Étant donné que la région de champ proche d’une bobine de Tesla s’étend à des dizaines de mètres de l’émetteur, nous avons découvert que la bobine de Tesla est remarquablement capable de déplacer, de diriger et d’assembler des particules à l’échelle nanométrique et macroscopique.

Le mouvement dirigé et l’auto-assemblage de matière à distance en utilisant l’énergie de champ proche de la bobine de Tesla est un phénomène que nous appelons Teslaphorèse. Nous avons choisi d’utiliser des nanotubes de carbone à paroi simple (CNT) pour cette étude initiale en raison de leur polarisabilité élevée, de leur anisotropie et de la facilité relative d’étudier le comportement électrocinétique des poudres en vrac et des nanotubes individualisés en suspension. Lorsqu’une petite masse de poudre de CNT est placée dans le champ proche de la bobine de Tesla, l’auto-assemblage explosif et la croissance d’un fil CNT individuel se produisent en quelques secondes. Si, au contraire, les NTC sont dispersés en solution, de nombreux fils de nanotubes commencent à s’auto-assembler rapidement et à se combiner en un ou plusieurs réseaux parallèles plus grands. En outre, bien que la Teslaphorèse présente l’avantage distinct d’un auto-assemblage dirigé sans restriction, nous avons également constaté que l’énergie en champ proche de la bobine Tesla alimente et auto-assemble sans fil les circuits de nanotubes et auto-assemble à distance des réseaux parallèles de nanotubes individuels à partir du bas. en haut.

Conclusion. Bien que notre étude de l’assemblage de TEP se soit concentrée uniquement sur les nanotubes de carbone, nous avons réalisé des expériences exploratoires avec plusieurs autres matériaux et observé leur assemblage dirigé et évolutif. De plus, notre fréquence de transmission de 2 MHz a été choisie parce que les nanotubes et leurs réseaux sont relativement insensibles aux changements dans cette gamme de fréquences, mais les travaux futurs exploreront la dépendance en fréquence des assemblages dirigés par TEP. La capacité intrigante de la force TEP à assembler et paralléliser des semi-conducteurs individuels sur une surface en masse sans aucun gabarit chimique ou lithographie pourrait conduire à son application pour la fabrication évolutive de nanotubes parallèles à haute densité dans des processeurs informatiques ou éventuellement un assemblage ascendant de conducteurs des fibres de nanotubes aussi longues que le champ proche du système (des dizaines de mètres). De plus, notre système TEP à antenne unique se généralise facilement à plusieurs bobines Tesla comme moyen de créer des champs et des structures plus complexes, permettant ainsi un contrôle directionnel encore plus fin sur les constructions souhaitées. Par conséquent, le système et la méthodologie TEP deviendront des outils importants dans la nanofabrication évolutive, et la capacité d’interconnecter, de réparer et d’alimenter des éléments de circuit uniquement en utilisant l’énergie de champ proche de la bobine Tesla offre des perspectives encore plus grandes pour l’utilisation de l’assembleur TEP. au-delà de celle de la diélectrophorèse conventionnelle.» [130] Traduction par Guy Boulianne.

*************

Nouvelle campagne de vaccination anti-grippale et graphénisante en France

Alors que la Fédération des pharmaciens d’officine vient d’annoncer, le 15 octobre, à ses adhérents, [118] que la campagne de vaccination contre la grippe démarrera le 22 octobre, avec quatre jours d’avance, rappelons que la Quinta Columna a découvert de l’oxyde de graphène dans le “vaccin anti-grippal”, VaxigripTetra, de Sanofi-Pasteur, commercialisé en 2019, ainsi que dans le Chiromas, le  vaccin anti-grippal de Novartis/GlaxoSmithKline.

Pour rappel: la liste de la pléthore de contaminants présents dans une foultitude de “vaccins” est disponible sur plusieurs sites web dont celui de Réinfocovid.ca. [126]

En ce qui concerne, par exemple, le Vaxigrip de Sanofi, il contient – ou, du moins, contenait selon des analyses passées – les diverses nano-particules suivantes, en sus de l’oxyde de graphène découvert récemment: ferrochromium, ferrochromium-nickel, fer-silice-magnésium, fer-silice-aluminium, zinc-fer, etc, etc.

Toutes ces informations sont disponibles, en anglais, dans l’étude publiée en 2017, par les Professeurs Antonietta Gatti et Stefano Montanari. Cette étude est intitulée “New Quality-Control Investigations on Vaccines: Micro and Nanocontamination”. [135]

Pour rappel. La campagne 2019/2020 de vaccination anti-grippe – avec deux vaccins tétravalents: l’InfluvacTetra (de Mylan/Pfizer) et le VaxigripTetra (de Sanofi Pasteur) – fut lancée avec force dossiers de presse, en octobre 2019, avec comme logo “Cette année encore, la grippe va faire très mal.” [119]  [121] Comment les Autorités Sanitaires Françaises pouvaient-elles prévoir, en octobre, que la saison de grippe allait être catastrophique?

Est-ce une “coïncidence” que le personnage  présenté en couverture du dossier de presse, le 21 octobre 2019, soit enveloppé d’une tenue hérissée de pointes métalliques très agressives? Pour les croyants superstitieux en l’existence du coronavirus Sars-cov-02, ces pointes métalliques très agressives pourraient représenter les célèbres “Spikes” de la protéine du même nom… En fait, ces pointes métalliques très agressives représente la “couronne nécro-moléculaire” qui se forme au point de fusion des nano-particules de graphène (ou autre métal magnétique ou non magnétique) avec les fluides humains.

Pour rappel. Ainsi que je l’ai abondamment explicité dans mon essai intitulé “Vaccinations Anti-Méningite et Pathologies Respiratoires Imputées au Coronavirus ID/2019” [120], l’émergence du CoqueVide/19 en Lombardie, en janvier 2020, survint juste après une immense campagne de vaccination à l’encontre de la méningite dans cette région de l’Italie.

En avril 2016, un rapport fut publié sur la présence de multiples contaminants dans le vaccin anti-méningite de Pfizer/Nuron Biotech: le Meningitec. A l’époque, 600 familles lancèrent une procédure judiciaire. Selon l’article de Paris-Match, les enfants tombaient comme des mouches. [125] Selon les analyses du Laboratoire Nanodiagnostics, le Meningitec contenait des nano-particules de Fer-Silicium et de Fer-Chrome-Nickel, des débris de tungstène, des débris contenant du plomb, du zinc, du titane, du cérium et du lanthane (terres rares), du zirconium ou de l’oxyde de zirconium (légèrement radioactif). Le scandale de ces contaminations métalliques, dans le Meningitec, durait déjà depuis des années.

En ce qui concerne le vaccin anti-méningite Mencevax, de GSK/Pfizer, il contenait, en 2016/2017: des micro ou des nano-particules de FeCrNi, de ZrAl et de FeCrNiZrAlSi.

Le rapport Barbastro, publié en juin 2020, en Espagne, a mis en exergue que la quasi totalité des personnes âgées décédées du CoqueVide/19, dans l’hôpital de Barbastro (Huesca), avaient été vaccinées à l’encontre de la grippe avec le vaccin Chiromas. [123]  [124] A l’époque, les chercheurs pensaient que le problème pouvait venir d’un adjuvant, le polysorbate 80. Aujourd’hui, nous savons que le Chiromas est graphénisé.

Pour rappel. Est-ce pour mieux graphéniser le Peuple Français que le gouvernement PharMacronien a mis en place, en octobre 2020, un dispositif de communication de grande envergure pour augmenter la couverture vaccinale, à l’encontre de la grippe, de la campagne 2020/2021, avec deux vaccins tétravalents: l’InfluvacTetra (de Mylan/Pfizer) et le VaxigripTetra (de Sanofi Pasteur)? Et ce, malgré que “la grippe”, ait, officiellement, disparu des écrans – virtuels de la virologie. Est-ce pour cela, également, que Pedro Sánchez, le président du gouvernement Espagnol, a lourdement insisté pour que les Espagnols, en septembre 2020, se fassent vacciner contre la grippe (disparue)… afin de mieux lutter contre le CoqueVide/19?!! [640]

Hier, la ministre de la santé Espagnole est intervenue publiquement – en balbutiant des phrases incohérentes – pour annoncer que le masque facial serait, en Espagne, pour l’éternité et qu’il était, de plus, bien raisonnable de se vacciner à l’encontre de la grippe en même temps qu’à l’encontre du Coquevide/19.

Dans un avis rendu lundi 27 septembre, les criminels déments de la Haute Autorité de Santé affirment que la vaccination contre la grippe saisonnière et le CoqueVide/19 peut se faire, sans danger quelconque, simultanément… à condition d’injecter les deux bras: un peu de graphène magnétisant sur l’épaule gauche et un peu de graphène magnétisant sur l’épaule droite.

Le sinistre de la dictature sanitaire, Olivier Variant, a commandé beaucoup plus de vaccins anti-grippaux, chez Sanofi-Pasteur, et, déjà, 10 millions de doses seront disponibles dès fin octobre, dans les réfrigérateurs des pharmacies. Ces vaccins anti-grippaux sont, en priorité, destinés aux 18 millions de personnes qui nécessitent, très rapidement, une troisième injection de rappel CoqueVide… car l’effet des deux premières s’est estompé avec les vents de la pampa.

Il est à noter, d’ailleurs, que, très récemment, la mode vaccinale graphénisante est à la création de vaccins hybrides: à savoir des injections supposément à l’encontre du CoqueVide/19 et de la grippe saisonnière.

En France, la presse corrompue par la Pharmacratie est en cours de “vendre” les injections anti-grippales à l’ARNm à la population Française. En course: Moderna et Pfizer: “Grippe : bientôt tous vaccinés à l’ARN messager ?” [129]. Moderna s’est mis, dans la poche de sa trésorerie, une quinzaine de milliards d’euros et Stéphane Bancel souhaite vacciner la planète entière avec de l’ARNm.

C’est ainsi que Moderna a annoncé, en début septembre, qu’ils se lançaient dans une nouvelle recette ARNm combinant un booster vaccinal, contre le CoqueVide/19, et une dose de vaccin contre la grippe. [1657] Selon Stéphane Bancel, le PDG Français, criminel et dément, de Moderna : «Nous pensons qu’il y a une très grande opportunité devant nous, si nous pouvions mettre sur le marché un rappel annuel pan-respiratoire hautement efficace».

Stéphane Bancel a déclaré, récemment, que le CoqueVide serait toujours là, pour l’éternité, et que l’on s’en accommoderait en s’injectant des rappels, tous les ans, tous les 6 mois, tous les 3 mois… Stéphane Bancel a de très grands projets, mégalomaniaques, pour vacciner toute la planète avec de l’ARNm: à l’encontre du Zika, du VIH, des cancers, du cytomégalovirus, du virus respiratoire syncytial, de la malaria… et, même, de l’arthrite rhumatoïde – ainsi que cela  a été annoncé à la mi-octobre 2021.

Moderna vient d’annoncer un nouveau vaccin à l’ARNm, à l’encontre de l’arthrite rhumatoïde, alors même qu’il s’avère, officiellement, que les vaccins ARNm induisent de la polyarthrite rhumatoïde [127] – une polyarthrite rhumatoïde qui, selon le journal l’ImMonde, serait un effet collatéral du CoqueVide/19! [128]

 

Nouvelles du 16 octobre 2021

La France et Israël sont les deux laboratoires “vaccinaux” de Pfizer

“En même temps” qu’un citoyen d’Israël [105] dénonce, sur le show de Stew Peters, le génocide vaccinal… la France, par la bouche de ses ministres larbins de la Pharmacratie, annonce que le pass sanitaire sera suspendu pour tous ceux qui refusent la troisième injection… de Pfizer. En effet, la situation de corruption financière n’est pas mûre au point d’autoriser un booster de Moderna et comme le titre, donc, la presse corrompue: “Vaccins : Moderna n’est pas recommandé pour l’heure en France pour la 3e dose anti Covid-19”. [104]

Cette affirmation médiatique, néfaste pour le tout-nouveau multi-milliardaire de Moderna,  a, bien évidemment, été autorisée, comme étant scientifiquement fondée, par la toute nouvelle Commission Bronner pour la Liberté d’Expression – version PharMacron.

Ce citoyen d’Israël évoque, également, le grand nombre de fausses couches, dont dans ses connaissances, et surtout le fait qu’un gynécologue reconnaît, au premier examen de la matrice, qu’une femme n’a pas été vaccinée CoqueVide. Cela veut dire que ce gynécologue assume une quasi lésion de la matrice en cas d’injection CoqueVide.

Je renvoie les lecteurs intéressés vers mon essai intitulé “Toxicité des nano-particules de Graphène pour le système de reproduction des insectes, des poissons et des mammifères”. [106]

Pour rappel, le 19 août 2021, la directrice du CDC, aux USA, Rochelle Walensky, a publiquement invité toutes les femmes enceintes à se faire vacciner en déclarant que les données concernant les vaccins ARNm ont mis en exergue l’efficacité et l’innocuité de cette nouvelle technologie pour toutes les femmes enceintes. En fait, le document du CDC [108], en date du 11 août 2021, ne mentionne qu’une seule étude-bidon publiée le 21 avril 2021 et proposant une analyse des données concernant la période du 14 décembre 2020 au 28 février 2021. [109]  [110]

Certaines autorités médicales, authentiques, ont mis en exergue que les responsables de cette étude avaient, à dessein, maquillé les chiffres de conclusion afin d’occulter le fait que 82% des femmes enceintes vaccinées durant les 20 premières semaines de grossesse subirent une fausse couche. [111]

Il est à noter que la PharMacronie criminelle est en cours de développer, en France, les mêmes processus de dictature sanitaire et vaccinaliste – à l’Israélienne. En effet, Israël a décidé que les doubles vaccinés seraient considérés comme non-vaccinés à partir du 15 octobre – à savoir la date fatidique sur laquelle se sont accordés tous les gouvernements scélérats. Et la “France” – à savoir les crapules génocidaires en contrôle du crime – ne va pas tarder à en faire de même. Cette modalité de dictature sanitaire permet de cacher, sous le tapis, les décès imputés au pseudo-variant Delta – à savoir, imputables à la contamination par le graphène dans les injections – chez les doublement injectés… en les mal-traitant de “non-vaccinés”. Ne vit-on pas une époque formidable?

Pour rappel, aux USA, le CDC, afin d’évacuer les décès vaccinaux qui arrivent, en grande majorité, dans les 14 premiers jours, a décidé de ne considérer une personne comme “vaccinée” qu’à partir du quinzième jour suivant l’injection.

*************

A propos de brevets vaccinaux de Moderna avec des nano-particules magnétiques

Moderna, récemment, vient d’annoncer qu’il n’a pas du tout l’intention de partager la recette de son poison vaccinal – afin que les pays pauvres puissent le fabriquer. [107] Question: est-ce un aveu selon lequel la vraie composition n’est pas réellement celle qui a été rendue publique? Vraisemblablement, car le graphène et autres nano-particules et contaminants, biologiques ou non, ne devraient pas se trouver dans des “vaccins”. N’est-ce pas?

De plus, le monde des brevets concernant les injections ARNm est en pleine ébullition… et les procès ne vont pas tarder à émerger (en particulier avec la société pharmaceutique Arbutus Biopharma Corp) car les enjeux sont considérables et se chiffrent en dizaines de milliards de dollars. [112]  [113] D’ailleurs, le DARPA serait co-propriétaire du vaccin CoqueVide, mRNA-1273, de Moderna. [117]

Au sujet de la composition des injections de Moderna, il est intéressant, par exemple, d’étudier les multiples compositions proposées dans le brevet de Moderna intitulé “DLIN-KC2-DMA lipid nanoparticle delivery of modified polynucleotides” avec le n° US8754062B2 – en date de 2011. [114]

En date d’août 2020, Moderna avait 126 brevets et 154 applications pour de nouveaux brevets.

Ce brevet mentionne – comme composants de futurs vaccins Moderna: des nano-particules, des petites molécules organiques, des composés inorganiques, le virus Vaccinia, des enzymes, des matières fluorescentes (luminol), des matières bio-luminescentes (luciférase, luciférine, aequorine), des nano-particules d’or, des particules d’oxyde de fer super-paramagnétiques, des nano-particules d’oxyde de fer super-paramagnétiques, des nano-particules d’oxyde de fer mono-cristallin, des micro-bulles, des lipodoïdes, des liposomes, des polymères, de l’hydrogel de fibrine, des nano-particules lipides, des perfluorocarbures, du gadolinium, du sulfate de baryum, du manganèse, de l’acridine, etc, etc. Il mentionne, également, énormément de teintures colorantes: du jaune brillant, du vert malachite, du Alexa Fluor 647, etc, etc.

Ce brevet mentionne le terme “vaccin” 166 fois et les “luciférases” 215 fois. Les quelques références, dans le texte du brevet de Moderna, à des nano-particules magnétiques, ou super-paramagnétiques, renvoient vers deux autres brevets US: US20120265001A1 avec comme intitulé “Composite magnetic nanoparticle drug delivery system” (Université de Wichita) [115] et US20120283503A1 avec comme intitulé “Nanoparticle loaded stem cells and their use in mri guided hyperthermia” (Université John Hopkins). [116]

 

Nouvelles du 15 octobre 2021

Autres Photographies des Archives du Dr. Campra

Voici une trentaine de photographies extraites des archives du Dr. Campra: elles concernent le contenu des injections CoqueVide de Pfizer, d’AstraZeneca, de Moderna et de Janssen.

 

 

Nouvelles du 14 octobre 2021

Nouvelles photographies, et vidéo, des contaminants dans l’injection Janssen

La Quinta Columna, dans son programme 158, vient de présenter une séquence vidéo, de près de 7 minutes, montrant des photos très claires, et très saisissantes, de ce qui se meut à l’intérieur d’une injection CoqueVide de Janssen. [101]

A partir de la minute 3’42’’, par exemple, on peut observer une multitude de petits disques noirs se mouvant: il s’agit de micro-bulles, ou de nano-bulles, de graphène ainsi qu’elles ont été présentées dans mes Nouvelles du 7 octobre à la suite de leur découverte par la Dr. Zandrée Botha en Afrique du sud.

Quant aux autres entités, ou autres substances, présentes dans l’injection Janssen, la Quinta Columna fait appel aux bonnes volontés, et aux intuitions percutantes, pour tenter d’en percer la nature.

Il semble que certaines photographies présentent ce qui est appelé des “nano-éponges poreuses de Graphène”. [103]

Nano-éponges de Graphène

Nano-éponges de Graphène

*************

Annonce du film “Primum non nocere”

L’annonce du film “Primum non nocere” – qui dénonce la plus grande arnaque médicale de l’histoire de l’Humanité – est disponible sur Crowdbunker.  [102]

 

Nouvelles du 13 octobre 2021

The Vaccine Death Report

Le Dr. Vladimir Zelenko et le journaliste David John Sorensen viennent de publier un dossier, en Anglais, intitulé “The Vaccine Death Report”. [99] Ce dossier reprend une partie des découvertes, de ces derniers mois, afin de mettre en exergue le génocide vaccinal orchestré par les Autorités.

Pour mémoire. Vladimir Zelenko a évoqué, dernièrement, le génocide, et donc l’Holocauste, du Peuple d’Israël – par le biais des injections anti-CoqueVide/19 – avec un comité de rabbins Juifs Orthodoxes anti-vaccinalistes… que Rudy Reichstadt, le conspirationniste [1131], qualifierait, assurément, de rabbins “anti-sémites”. [1129]  [1130]

 

Nouvelles du 12 octobre 2021

Découvertes du médecin Polonais, Franc Zalewski, dans les injections de Pfizer.

L’un des sujets, de mes Nouvelles du 2 octobre, concernait la possibilité que des longs filaments filmés et présentés, en vidéos, par la Quinta Columna, soient des morgellons. [08]

J’invite le lectorat, avec le coeur bien accroché et pas trop graphénisé, à écouter une vidéo récente du show de l’animateur Stew Peters interviewant l’épouse d’un soldat de l’armée US qui à la suite d’un protocole de désintoxication – afin de nettoyer le vaccin – a vu des entités, tels de petits vers très fins, lui sortir de la peau… en la transperçant. Ce couple a filmé l’émergence de ces entités. Non, ce n’est pas un vieux film de science-fiction. [97] La séquence filmée, concernant ces entités, se situe à partie de la minute 8’46’’. Ces entités, en forme de fil, semblaient douées de capacité de motivation car, malgré qu’elles soient tenues entre deux pinces, elles désiraient, réellement, se réintroduire au travers de la peau.

Aujourd’hui, une nouvelle vidéo vient d’apparaître présentant les découvertes du médecin Polonais, Franc Zalewski, dans les injections de Pfizer. Selon lui, certaines fioles ne contiennent qu’une solution salée. D’autres fioles contiennent des entités qu’il a dénommées “The Thing”, “La Chose”, en référence au film de science-fiction d’épouvante, de 1982, “The Thing”.

Ce n’est sûrement qu’une coïncidence mais, entre le 28 janvier et le 30 janvier 2020, il fut annoncé, officiellement, dans divers organes de presse cinématographique, qu’une nouvelle version de ce film était lancée. “The Thing”. C’est, également, le 30 janvier 2020 que l’OMS déclara l’émergence d’une pandémie universelle: “The Corona Thing”.

Dans cette vidéo, il évoque sa découverte stupéfiante d’entités semblant posséder une tête, de 20 microns, et trois tentacules, de 2,5 mm de longueur. Selon lui, ces trois tentacules seraient composés, respectivement, de graphène, d’aluminium et de brome.

J’avais, dans un premier temps, évoqué  le carbone, l’aluminium et le bore car j’avais entendu le Dr. Franc Zalewski dire “bore” en Polonais. Comme le traducteur avait traduit par brome, je me suis enquis auprès de ce médecin afin de savoir ce qu’il en était. Il m’a confirmé que sous l’effet du stress, il avait dit bore en lieu de brome.

Le Dr. Franc Zalewski affirme que cette entité se développe au fil de 4 jours, lorsque dans des circonstances favorables, et que, intrinsèquement, elle est vivante. Selon lui, ce serait une forme de vie basée sur le carbone, l’aluminium et le brome… et qui se développerait à partir d’oeufs injectés dans l’injection. Selon lui, les extrémités des tentacules sont en graphène… et le graphène serait présent pour alimenter les oeufs.

Nous invitons les lecteurs à consulter le site du Carnicom Institute [21] qui se consacre à l’étude des projets du Transhumanisme, des chemtrails, des morgellons, des chimères électronico-biologiques, des nano-particules, etc.

Le Dr. Franc Zalewski présente dans cette vidéo une séquence de photographies de cette entité – que l’on pourrait appeler “The Vaccine Thing”. [98] Son intervention a été, intégralement, traduite en Français et se trouve sur le blog de Guy Boulianne. [100]

 

Nouvelles du 7 octobre 2021

Une magnifique photographie d’une “Couronne Nécro-Moléculaire” d’argent

Alors que je parcourais une multitude d’études et articles de biologistes, d’électroniciens et d’autres scientifiques en laboratoires, en quête de photographies de micro-bulles de graphène, j’ai découvert une magnifique photographie d’une “Couronne Nécro-Moléculaire” d’argent dans un article intitulé “Dynamic protein coronas revealed as a modulator of silver nanoparticle sulphidation in vitro” et publié dans la revue Nature en 2016. [96] C’est une magnifique découverte qui permet d’interroger, encore plus, tous ces biologistes et médecins sincères qui ne jurent que par la protéine Spike du coronavirus tellement “invisible” qu’il en est inexistant…

… ou tellement inexistant qu’il en est invisible. Il est aimable de pouvoir bénéficier d’alternatives.

Je vais, donc, aujourd’hui, représenter, en tant qu’article en soi – intitulé “La Couronne Nécro-Moléculaire de Graphène” – ce que j’ai déjà proposé dans mon très long essai “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”

Voici donc deux premières photographies, en microscopie, montrant des couronnes qui sont dénommées des couronnes bio-moléculaires – et que je nomme des couronnes nécro-moléculaires. Ces couronnes ont été, dans le cas présent, induites par des nano-particules d’argent qui font, environ, 50 nm de diamètre.

 

Nouvelles du 7 octobre 2021

Micro-bulles et nano-bulles de Graphène dans l’injection CoqueVide de Janssen?

Le 5 octobre, j’ai évoqué les nouvelles découvertes de graphène dans des analyses de sang et de fioles d’injections par la Dr. Zandrée Botha en Afrique du Sud. Toutes ces découvertes sont similaires à celles de nombreux autres chercheurs à l’exception de petites sphères noires – présentant une structure à l’intérieur, principalement hexagonale mais pas automatiquement. J’avais alors émis l’hypothèse de points quantiques de carbone, quant à la nature de ces entités, de par leur consistance agglutinée, subséquemment, dans le sang séché d’un patient.

Dans une fiole d’injection Janssen. Sont-ce des micro-bulles de graphène dont la mission est de convoyer des charges utiles?

En quelques jours, les investigations de chercheurs sur la Toile ont permis d’émettre une autre hypothèse très proche, celle de Micro-bulles [86]  [93] et de Nano-bulles de Graphène [90]  [91]  [92].

Dans une fiole d’injection Janssen. Sont-ce des micro-bulles de graphène dont la mission est de convoyer des charges utiles?

La taille des micro-bulles de Graphène se situe entre 2 et 100 microns tandis que celle des nano-bulles de Graphène est, théoriquement, en dessous de 200 nm (nanomètres) selon certains et, selon d’autres, de 0,37 nm à quelques microns. Tout, en fait, dépend de l’élément qui y est encapsulé.

Quelle est la fonction de ces bulles de graphène? En Anglais, cela s’appelle “payload” que l’on peut traduire par “charge utile”. Les micro et nano-bulles de graphène sont des vecteurs, des convoyeurs, ce sont des billes creuses enfermant une charge dite utile… à des visées biologiques et médicales, bla bla bla. Dans le cas des vaccins CoqueVide, c’est une “charge utile” sur le plan des milliards d’euros pour la Pharmacratie, surtout, et une très grande “charge inutile” pour les Peuples – pour ne pas dire une très grande “décharge mortuaire” au vu de l’amplitude du génocide vaccinal.

Il existe plusieurs brevets, dont deux datant de 2012, portant sur des micro-bulles de graphène. [87]  [88]  [89]

Par exemple, selon l’étude intitulée “Dependence of the shape of graphene nanobubbles on trapped substance” [90]: «L’interaction Van der Waals (vdW) entre deux cristaux bi-dimensionels (2D) peut piéger des substances par une haute pression d’une pression d’1 GPa sur des nano-bulles. L’augmentation de l’adhésion entre les deux cristaux accroît d’autant plus la pression et peut induire une transition de phase du matériau piégé. Nous avons découvert que la forme d’une nano-bulle peut dépendre, de manière critique, des propriétés de la dite substance piégée. En l’absence de toute souche résiduelle dans le cristal supérieur 2D, des nano-bulles plates peuvent être formées par de longs hydrocarbones piégés (à savoir de l’hexadécane – C 16 H 34). Pour de plus grandes nano-bulles, avec un diamètre de 260 nm, nos mesures, en microscopie à force atomique, montrent que les nano-bulles emplies d’hydrocarbones (eau) possèdent une forme en symétrie cylindrique (asymétrique) qui s’accorde bien avec nos simulations moléculaires dynamiques. Cette étude pourvoit des éclairages quant aux effets du matériau spécifique et quant à l’interaction Van der Waals sur les détails microscopiques des bulles de graphène». Traduction et Soulignement de Xochi.

Dans l’étude, de 2021, intitulée “Broad Tunability in mechanical properties of closed cellular foams using micro-bubble assembly of Graphene/silica Nanocomposites” [86], j’ai trouvé des photographies de micro-bulles qui ressemblent exactement à ce que la Dr. Zandrée Botha a découvert en Afrique du Sud.

 

Cette étude, d’ailleurs, montre des photos très précises de diverses micro-bulles, d’une fusion entre du graphène et de la silice, quant à la configuration de leur surface qui, en fait, dépend de leur taille – les plus petites tendant à avoir une surface non lisse en flocons.

Voici maintenant des photographies extraites d’une étude, de 2020, intitulée “Microfluidic Synthesis of Carbon Nanotube-Networked Solid-Shelled Bubbles”. [94]

Il existe une vidéo d’une minute montrant l’interaction extrêmement rapide entre des micro-bulles et des cellules. On reconnaît, de suite, qu’il s’agit des mêmes entités photographiées et filmées par la Dr. Zandrée Botha. Même si le texte de cette vidéo ne précise pas qu’il s’agit de micro-bulles de graphène, c’est, sans doute, le cas car ces particules sont magnétisées et s’auto-assemblent.  [95]

*************

Analyse au microscope du vaccin Proquad

La Quinta Columna, le 6 octobre, a présenté une nouvelle vidéo avec les photographies des nano-particules présentes dans le vaccin Proquad – un vaccin rougeole, oreillons, rubéole et varicelle du Laboratoire MSD Vaccins. [85]

*************

Analyse au microscope de la solution aqueuse GOWS-340009, de Graphene Box, contenant de l’oxyde de graphène réduit

La Quinta Columna, le 6 octobre, a présenté une nouvelle vidéo avec les photographies des nano-particules présentes dans la solution aqueuse GOWS-340009 distribuée commercialement par Graphene Box. [85] Selon les archives du Web, cette solution aqueuse est commercialisée depuis, au moins, l’été de 2015[849]

Dans cette vidéo, la Quinta Columna présente des tableaux en comparant les photographies du vaccin Proquad et la solution aqueuse de Graphene Box.

Pour rappel, c’est à partir de ces solutions aqueuses que sont confectionnés les vaccins et les sérums physiologiques. Il existe, ainsi, un brevet portant sur du graphène thérapeutique tel que je l’ai décrit dans mon dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”

Selon le site de la Commission Européenne, il est présenté sous la dénomination “Physiological Saline Containing Graphene”, avec le N° KR20210028062A et une date d’application du 12 avril 2012. [745] Selon le site du Gouvernement Espagnol, il est présenté – par deux fois, dans le PDF sur les brevets CoqueVide du premier trimestre 2021 – sous la dénomination “Physiological Saline containing disperses graphene as a therapeutic agent for coronavirus disease such as Mers and Sars”, avec les N° KR20210028062A et N° KR20210028065A et avec un renvoi vers le document Européen et, donc, la date d’application du 12 avril 2012. [746]

Selon le site de Google Patents, il est présenté sous la dénomination “Physiological saline containing graphene dispersion and corona virus vaccine using the same”, avec le N° KR20210028062A et avec la date d’application du 3 septembre 2019. [747]

Selon le site de Google Patents, cette invention de solution saline au graphène permettrait de lutter contre la démence, la Maladie de Parkinson et autres troubles neurologiques. Qui plus est, la nano-poudre de graphène, dans cette solution, aurait la capacité «d’infiltrer chaque organe microscopique de la protéine Spike du coronavirus afin de réduire la fonction du coronavirus, etc, etc».

Précisons que le propriétaire de ces brevets n’est autre que Kim Han Sik – qui possède une multitude de brevets dans le secteur du solaire, des batteries, de l’électro-magnétisme, etc – qui fut condamné à dix années de prison lors du naufrage du ferry Chonghaejin Marine.

 

 

Des Nano-Poulpes de Graphène dans les injections CoqueVide?

Formation anormale dans une fiole d’injection CoqueVide

Dans mes nouvelles du 1er octobre, j’évoquais l’hypothèse de certains chercheurs quant à la présence d’hydres d’eau douce dans les injections CoqueVide afin d’expliquer les formes tentaculaires apparaissant dans ces fioles – ou dans le sang des injectés CoqueVide. Il existe une autre hypothèse proposée par les chercheurs du blog Corona2inspect – en langue Espagnole. [77]

Formation anormale dans le sang d’une personne injectée CoqueVide

En effet, Dasgupta, et son équipe, en 2013, ont publié une étude intitulée “Growth of carbon octopus-like structures from carbon black in a fluidized bed” [78] qui porte sur la croissance de nano-poulpes de carbone en convertissant du carbone noir, à l’aide de ferrocène et d’acétylène, dans un médium fluidifié.  Les nano-poulpes de carbone constituent, ainsi, un type de nano-tubes de carbone – à savoir l’une des formes du graphène – à partir desquels ils se forment. Les nano-tubes de carbones peuvent être à paroi simple ou à parois multiples mais, dans le cas de la formation de poulpes de graphène, il s’agit de nano-tubes de carbone à parois multiples.

Les nano-poulpes de graphène avaient déjà été découverts, en 2006, par une équipe de chercheurs du Laboratoire des Matériaux, Surfaces et Procédés pour la Catalyse, UMR 7515 du CNRS, à Strasbourg, ainsi que rapporté dans leur étude intitulée “About the octopus-like growth mechanism of carbon nanofibers over graphite supported nickel catalyst”. [79] Ils avaient été, également, découverts et nommés ainsi par l’équipe  de Debabrata Pradhan en Inde, en 2003, de par leur étude intitulée “Nano-Octopus: A New Form of Branching Carbon Nanofiber” [80] ainsi que par Sharon et Sharon, en Inde, en 2006, dans leur étude intitulée “Carbon Nanomaterials and their Synthesis from Plant‐Derived Precursors”. [81]

Selon Dasgupta, les tentacules des poulpes sont des nano-fibres de carbone qui ne sont pas des structures ordonnées. Les poulpes se forment lorsqu’il se manifeste une rupture d’un nano-tube de carbone à partir de laquelle s’agglomèrent des nano-particules de ferrocène et d’acétylène qui induisent une accumulation de molécules de carbone. La forme du poulpe dépend de la taille du catalyseur. Lorsque le diamètre de la nano-particule ferrique est inférieur à 50 nm, elle catalyse des nano-tubes de carbone à parois multiples. C’est lorsqu’il est supérieur à 50 nm qu’il se manifeste des formations en formes de poulpes. Cela signifie que les poulpes de graphène font intrinsèquement partie de la fabrication des nano-tubes de carbone à parois multiples. Ils se caractérisent, de plus, comme possédant un très fort potentiel de supraconduction.

Les catalyseurs pour la formation de poulpes de graphène peuvent être de différentes natures: du nickel, ou du cuivre/nickel avec du camphre, ou une conjonction de ferrocène et d’acétylène, etc.

Les poulpes de carbone ont été, également, étudiés par Luis Sousa Lobo. Selon Lobo, la géométrie du catalyseur, des nano-tubes de carbone, constitue l’un des facteurs-clés quant à la formation de poulpes de graphène. «La géométrie des nano-particules catalysatrices doit être adéquate dans le cas de formation de nano-tubes à partir de particules métalliques. La surface supérieure d’une nano-particule sphéroïde catalysatrice possède la même orientation de cristallisation que sa base. La taille de cette nano-surface supérieure constitue la base du diamètre du nano-tube croissant à partir du graphène initial plat après avoir tourné de 90° en raison de la formation de 6 pentagones de carbone. La croissance d’un poulpe de carbone constitue une démonstration excellente d’un processus de croissance, et des rôles conjoints de la cinétique et de la géométrie, permettant d’obtenir une voie aisée pour la croissance et la nucléation de nano-tubes de carbone à basses températures». [82]  [83] 

Il faut déduire de tous ces exposés que non seulement les nano-tubes de carbone, et autres poulpes de graphène, sont excessivement toxiques en soi, pour le corps animal, mais que, de plus, leur croissance nécessite l’apport de nano-particules catalysatrices tout autant toxiques. Le bureau Européen des brevets a, d’ailleurs, présenté, en 2015, une invention de nano-structures de carbone sans le recours à des catalyseurs: «…Sous sa direction, Akira Koshio et Masako Yudasaka ont apporté leur collaboration pour développer une méthode afin de créer des nanotubes de carbone sans particules catalysatrices métalliques, qui sont toxiques pour les humains et qui contaminent également le matériau. Connu sous le nom de méthode plasma, cette méthode consiste à vaporiser des tiges de carbones dans du plasma chaud, ce qui crée des nanotubes de carbone à parois multiples très purs, avec des pointes tranchantes pouvant être utilisés pour la fabrication de systèmes d’affichage. Une production sans métal signifie que les nouvelles structures en carbone peuvent même être utilisées dans le domaine de la biomédecine. » [84]

 

Nouvelles du 6 octobre 2021

Témoignage émouvant d’une échocardiographiste, aux USA

Heather, très émotionnelle, vient de témoigner, sur le show de Stew Peters, [75] quant à son expérience d’échocardiographiste près d’une base militaire aux USA. 

Il faut, d’abord, admirer le courage de ces lanceurs d’alertes qui risquent leur travail, leur tranquillité sociale, et même leur vie, pour dénoncer ce crime vaccinal génocidaire et eugéniste à l’encontre de tous les Peuples de l’Humanité – et, plus particulièrement, à l’encontre des Peuples de l’Europe de l’ouest. Heather va devoir quitter son travail médical car elle refuse l’injection CoqueVide obligatoire.

Les USA, au vu de l’évolution de la situation actuelle, s’orientent vers une bi-partition. D’un côté, les Etats à gouvernance Démocrate vont imposer l’obligation vaccinale en générant tout d’abord des vagues de décès et d’hospitalisations (annoncées, officiellement, comme des variants CoqueVide) et en générant, de façon concomitante, une saignée du personnel hospitalier refusant les injections. D’un autre côté, les Etats à gouvernance Républicaine vont être plus enclins à inverser ces deux tendances – en n’imposant pas l’artillerie génocidaire des injections, masques, tests, etc.

Heather raconte, ainsi, tout ce dont elle a fait l’expérience, dans son travail d’échocardiographiste auprès du personnel militaire: fausses couches et pathologies cardio-vasculaires. Elle décline: crises cardiaques, myocardites, péricardites, inflammations cardiaques, embolies pulmonaires, caillots sanguins, perturbations du système sanguin – toutes pathologies affectant des gens sans aucune histoire médicale préalable.

Heather a cité quelques exemples d’effets adverses et décès en remerciant Stew de lui permettre de raconter publiquement des histoires, qui, sinon ne seraient jamais racontées… dont des décès quasiment immédiats. En effet, les affligés et décédés post-vaccinaux CoqueVide n’existent pas dans le paradigme farceur des banksters vaccinalistes et de leurs laquais, les Véran, Fauci, Macron, Buzyn, Castex, Lacombe – la petite racaille à la solde de la Pharmacratie.

Heather a affirmé, ce que nous affirmons depuis très longtemps, à savoir que la majorité de ces effets adverses, et décès, ne sont, strictement, pas enregistrés dans les fichiers US ad hoc, tel que le VAERS et que, de plus, les hôpitaux (corrompus) refusent de prendre en considération tout effet adverse, ou décès, pouvant se manifester durant les semaines suivant les injections CoqueVide.

Heather a précisé qu’elle était témoin de pathologies anormales tels que des caillots sanguins se formant dans la partie droite du coeur. Heather a été témoin, également,  d’une énorme augmentation de problèmes sanguins et de pathologies cardiaques.

Cela fait des mois que je travaille sur ce dossier du graphène, et du génocide vaccinal, et je dois dire que, parfois, cela me met dans des états de rage, et de tristesse, de voir l’amplitude de la démence génocidaire de tous ceux qui orchestrent ce crime ainsi que l’amplitude de lobotomisation d’une grande partie de la population qui est incapable de percevoir la différence entre la perle d’huitre et le plastique, la différence entre la Vérité des Faits et les Mensonges des Autorités. Des Autorités, d’ailleurs, qui se permettent, très souvent, d’annoncer, bien en avance, leurs mensonges et leurs turpitudes futures.

Aujourd’hui, cette grande partie de la population ne veut pas écouter les alarmes des lanceurs d’alertes sur le génocide vaccinal – sans, même, évoquer la famine qui vient. Elle est en cours de commettre un suicide collectif – en acceptant, docile et aveugle, qu’on l’assassine vaccinalement. Pourquoi Pas? Le problème est que cette partie de la population terrorisée, et lobotomisée, nous met tous en position de danger car les psychopathes profitent de cette obéissance servile pour imposer leurs injonctions illégales afin de persécuter ceux qui ne veulent pas acquiescer.

*************

Aux USA: les états les plus vaccinés/injectés CoqueVide sont les plus impactés par le Delta

En date du 5 octobre 2021, les états les plus vaccinés/injectés/graphénisés aux USA – le Vermont, le Connecticut, le Maine, le Massachusetts – sont complètement débordés par une vague d’hospitalisations et de décès. [67]

Dans le Vermont, 89% de la population de plus de 18 ans est injectée CoqueVide de même que 88% de plus de 12 ans et quasiment 100% des personnes âgées de plus de 65 ans.

Dans le Maine, 86% de la population de plus de 18 ans est injectée CoqueVide de même que 84% de plus de 12 ans et 99% des personnes âgées de plus de 65 ans.

*************

Etude de cas au centre médical de Meir en Israël: offensive Delta avec 96% de vaccinés

Un article, publié le 30 septembre sur le site d’Eurosurveillance, décrit une pandémie nosocomiale provoquée par le prétendu variant Delta au centre médical de Meir en Israël. Le taux de vaccination/injection CoqueVide, dans cet hôpital, est de 96,2% – à savoir, avec 238 vaccinés/injectés sur 248 individus exposés. Malgré ce taux de vaccination et le port des masques faciaux, selon l’article, 42 cas ont été diagnostiqués avec le “Delta” – dont 39 cas vaccinés et 38 cas doublement vaccinés. Les patients  non vaccinés et diagnostiqués “Delta” n’eurent que de légers symptômes tandis que 6 patients diagnostiqués “Delta” décédèrent. [68]  [69]

*************

Une nouvelle Vidéo de Fauci dans laquelle il annonce la fausse pandémie

Le 29 octobre 2019 – trois semaines avant l’Evénement 201 de Bill Gates et de Klaus Schwab au Centre John Hopkins – Anthony Fauci proposa de contourner les essais cliniques des vaccins à ARNm et, avec l’aide d’une crise “salvatrice”, de les lancer sur le marché sans avoir besoin de dix années de tests en phases1, 2 et 3.

Ce fut lors de la conférence dénommée “Universal Flu Vaccine”. Durant cette conférence, Rick Bright, le directeur du Barda, aux USA, évoqua un virus arrivant de Chine. [71]  Il faut préciser, de nouveau, que cela fait des dizaines d’années que ce vieux sénile criminel de Fauci rêve d’un vaccin anti-grippal universel.

Ce que Antony Fauci, dit Fauci le Gris, annonça durant cette conférence est comme suit: [70] «… Vous devez prouver que cela fonctionne, puis vous devez passer par tous les essais cliniques, phase un, phase deux, phase trois, puis montrer que ce produit particulier sera efficace sur une période de plusieurs années. Seulement au cas où cela fonctionne parfaitement, ce procédé va prendre une décennie. Nous avons donc vraiment un problème de perception de la grippe dans le monde et il sera très difficile de changer cela à moins que vous ne le fassiez de l’intérieur et que vous disiez Peu m’importe votre perception. Nous allons résoudre le problème de manière perturbatrice et innovatrice, car vous avez besoin des deux. »

Dans cette vidéo, Fauci, une fois de plus, annonce l’émergence d’une pandémie coronavirale concoctée ex nihilo… car Fauci a besoin de faire exploser le paradigme vaccinal conventionnel qui nécessite une dizaine d’années avant de mettre un vaccin sur le marché pharmaceutique. Et il a besoin aussi de trouver un épouvantail lui permettant de lancer une offensive vaccinale universelle, générant des fortunes colossales, pour la Mafia Pharmacratique… car, dit-il, le peuple n’a pas assez peur de la grippe banale.

Pour rappel, dans mon très long exposé intitulé “Nous Sommes en Guerre de Guérison à l’encontre d’un Virus bien Visible”, j’ai consacré une pléthore de pages à décrire les simulations et les préparations de cette gigantesque arnaque médicale et pharmaceutique, dans le dernier chapitre Retour aux Origines: des Décennies de Simulations Prophétiques”.  [72] Dans cet exposé, je précise que, le 10 janvier 2017, neuf jours avant l’inauguration du président US Donald Trump, Fauci le Pandémique déclara, lors d’une conférence à l’Université Georgetown de Washington – intitulée “Pandemic Preparedness in the Next Administration”  – que la prochaine administration US allait faire face à une “épidémie surprise”! «There will be a surprise outbreak». Deux ans à l’avance, dixit Anthony Fauci, le complice de l’eugéniste Bill Gates! [73]  [74]

Il y a beaucoup à apprendre de cette vidéo – commentée sur le site de Global Research – et entre autres révélations stratégiques, on y apprend que les patch de vaccins, imprimés en 3D, sont un vecteur vaccinal du très proche futur… à savoir maintenant. Et je vais y revenir. [76]

 

Nouvelles du 5 octobre 2021

Nouvelles découvertes de graphène dans des analyses de sang et de fioles d’injections par la Dr. Zandrée Botha en Afrique du Sud

Le show de Stew Peters, aux USA, a présenté le 4 octobre un interview [64], très éclairant, de la Dr. Zandrée Botha spécialisée dans des médecines non nocives et dans les analyses de sang de ses patients au moyen de diverses techniques microscopiques. Dr. Zandrée Botha pratique la médecine, et les analyses de sang, depuis une quinzaine d’années en Afrique du sud. [63]

Ses découvertes sont étonnantes – sinon explosives – dans ses analyses d’une fiole d’injection CoqueVide de Janssen – confiée par une juriste – et du sang de ses patients injectés CoqueVide. Pourquoi ses patients viennent-elles la voir à la suite de l’injection CoqueVide? Pour de multiples raisons qui sont, clairement, les conséquences de l’empoisonnement aux nano-particules de graphène: manque de respiration, taux très bas d’oxygénation, embolies, déficiences cognitives, douleurs nerveuses, migraines d’une durée de 8 semaines, etc, troubles féminins hormonaux, thromboses, dépression, pertes de mémoire, caillots sanguins, perte de mobilité, douleurs au site d’injection, destruction du système immunitaire, douleurs nerveuses.

Les photographies extraites de la vidéo de Stew Peters montrent, très précisément, l’état catastrophique des globules rouges – chez tous les injectés CoqueVide qu’elle soignent dans sa pratique – ainsi que des inclusions de nano-particules de graphène dans le sang de tous ses patients injectés CoqueVide, également.

Sang de l’un de ses patients avant injection CoqueVide

Sang du même patient à la suite de l’injection CoqueVide

Dr. Zandrée Botha a, en fait, découvert des entités similaires à ce que les autres chercheurs ont découvertes, de par le monde, à l’exception d’une structure composée de disques ronds liés entre eux. Cette thérapeute et biologiste a également affirmé qu’elle ne connaissait pas la nature de ce qu’elle voyait – pour la première fois depuis une quinzaine d’années – mais que ces particules étaient auto-assemblantes… à l’image de ce qui est décrit par de nombreux autres chercheurs, à savoir de l’oxyde de graphène, des nano-tubes de carbone et autres points quantiques de carbone.

A gauche, nano-particule de graphène dans l’injection. A droite, nano-particule de graphène dans le sang d’un injecté.

Sang de l’un de ses patients – avec inclusion de graphène – à la suite de l’injection CoqueVide

Cette vidéo présente, ainsi, entre autres découvertes, une séquence hallucinante de billes noires auto-assemblantes se liant et se déliant filmée lors de l’analyse microscopique d’une goutte extraite d’une fiole CoqueVide de Janssen. L’une des séquences mouvantes, sur la vidéo, est, par exemple, à 8:25. Outre la symétrie de ses formes circulaires, il est important de noter que ces globules ou disques noirs auto-assemblants, lorsqu’ils sont au coeur de la mêlée, pour ainsi dire, ont tous 6 liaisons – sur le schéma de graphène hexagonal. Ces particules reflétaient la lumière. La vidéo présentée ressemble, exactement, à ce que les médecins et chercheurs Allemands ont présenté récemment.

Il s’agit vraisemblablement de points quantiques de carbone.

Des point quantiques de carbone?

Des point quantiques de carbone?

Des point quantiques de carbone?

De par sa technique microscopique, Dr. Zandrée Botha a, également, photographié le sang séché de ses patients injectés: ces globules, ou disques, noirs auto-assemblants ont disparu et se sont métamorphosés en longs filaments noirs qui paraissent dotés de poils courts.  Une seconde, et ultérieure, prise de photographies du sang séché a révélé que ces filaments s’étaient auto-structurés en formes de nervures d’ailes de libellule – qui reflétaient, également, la lumière.

Filaments de graphène auto-structurés en formes de nervures d’ailes de libellule.

Filaments de graphène auto-structurés en formes de nervures d’ailes de libellule.

Dr. Zandrée Botha a précisé qu’elle n’était pas la seule à éprouver des problèmes de santé juste de par son contact prolongé avec des vaccinés/graphénisés.

Voici, ci-dessous une photographie d’une poudre de points quantique de carbone qui se sont auto-assemblés selon un article de Nature, de 2016, intitulé Assembling carbon quantum dots to a layered carbon for high-density supercapacitor electrodes. [65] Il s’agit, exactement, des mêmes structures photographiées par la Dr. Zandrée Botha dans le sang séché de ses patients injectés – à savoir, à la suite de la métamorphose des disques noirs auto-assemblants.

Optical image of CQD assembly powder. (Inset) Optical image of sponge-like CQDs-800 taken
by an optical microscope. The scale bar is 100 μm.

Il existe une étude, de 2019, intitulée “Self-assembling of graphene oxide on carbon quantum dot loaded liposomes” qui porte sur la conception de nano-particules d’oxyde de graphène réduit auto-assemblées sur un composé de doxorubicine, encapsulée dans des liposomes thermosensibles, et de points quantiques de carbone – pour un traitement prétendument anti-cancer. [66]

 

Nouvelles du 4 octobre 2021

Analyse microscopique d’une injection de Pfizer par le Dr. John B

Voici une séquence de photographies d’une très grande clarté et précision – avec les dimensions en nm – présentées le 3 octobre sur le Twitter du Dr. John B. Ce sont les photographies du contenu d’une fiole d’injection CoqueVide de Pfizer. [31]

*************

La Quinta Columna présente une nouvelle séquence de photographies microscopiques de fioles de Pfizer et AstraZeneca

La Quinta Columna présente une nouvelle séquence de photographies microscopiques de fioles de Pfizer et AstraZeneca qui dure une douzaine de minutes. [61]

Certaines de ces images sont, également, présentées dans une vidéo mélangeant les images de nano-particules avec des séquences de vidéos ou des photographies de bébés au graphène. [62]

C’est une image extraite d’une vidéo montrant des nano-particules de graphène qui se meuvent et qui s’agglutinent.

 

Nouvelles du 3 octobre 2021

L’Hydre d’eau douce dans les injections CoqueVide/19?

Lorsque la Dr. Carrie Madej, aux USA, présenta les photographies de tous les contaminants qu’elle découvrit, dans son laboratoire, en analysant trois fioles d’injections – de deux lots de Moderna et d’un lot de Johnson and Johnson [09] – des lecteurs commentèrent que la photographie d’une entité tentaculaire pourrait fort bien être celle d’une hydre d’eau douce – Hydra vulgaris.

Ainsi que je l’ai indiqué hier, l’une des récentes photographies de la Quinta Columna présente, également, une entité tentaculaire.

Le 30 septembre 2021, dans un échange avec deux autres médecins US – Dr. Larry Palevsky et Dr. Christiane Northrup – la Dr. Carrie Madej s’est exprimée sur ce qu’elle a découvert quant aux recherches officielles concernant Hydra vulgaris. [16]

L’hydre d’eau douce est immortelle: elle se régénère, intégralement, toutes les trois semaines. Selon la biologiste Celina Juliano, de l’Université Davis en Californie: «Pour autant que je puisse dire, Hydra vulgaris ni ne vieillit ni ne meurt. Vous pouvez couper des petits segments de cet animal et elle va repousser. Et, sans doute le plus étonnant:  vous pouvez dissocier cet animal en cellules individuelles, toutes les mélanger, les remettre ensuite dans un bol et une nouvelle Hydre va croître à partir de ces cellules.» [17]

Hydra vulgaris. Hydre d’eau douce

Elle précise, de nouveau, durant cet échange, qu’il pourrait, effectivement, s’agir d’Hydra vulgaris car cet animal possède la capacité de se positionner sur des pieds adhésifs et c’est exactement ce qu’elle a perçu sous le microscope: une entité capable de se balancer sur une jambe adhésive pour se redresser.

Pour rappel: le micro-organisme Trypanosoma Cruzi a été, également, découvert dans les injections de Moderna et de Pfizer.

Hydra vulgaris est considérée par le Human Genome Project comme l’un de 6 organismes-modèles. Elle est étudiée à l’Université Davis en Californie – grâce à une subvention d’1,5 million de dollars – en raison de ses propriétés remarquables de régénération et de potentielle immortalité. Ce qui intéresse, plus particulièrement, les chercheurs, ce sont ses capacités neuronales et ses circuits neuronaux – dépourvus de cerveau.

De plus, le National Genome Research Institute a lancé un programme intégral de recherches portant sur Hydra vulgaris et dénommé “Hydra 2.0 Genome Project Portal” [18] impliquant plusieurs universités.

Il existe diverses études, impliquant l’hydre d’eau douce, portant, par exemple, sur des processus thérapeutiques dédiés à la vectorisation de remèdes anti-cancers. Ainsi, une étude de 2018, intitulée “DNA – Coated gold nanoparticles for the detection of mRNA in live Hydra vulgaris animals”. [19] Ainsi, une autre étude, de 2019, s’intitule “In Vivo Toxicity Assessment of Hybrid Diatomite Nanovectors Using Hydra vulgaris as a Model System”. [22] Ainsi, une autre étude, de 2015, s’intitule “Impact of Carbon Nano-Onions on Hydra vulgaris as a Model Organism for Nanoecotoxicology.” [23] Les “Carbon Nano-Onions” sont du graphène, ce sont les fullerènes.

Nous invitons les lecteurs à consulter le site du Carnicom Institute [21] qui se consacré à l’étude des projets du Transhumanisme, des chemtrails, des morgellons, des chimères électronico-biologiques, des nano-particules, etc.

Si tant est que des “fact-checkers” souhaitent se moquer, en se demandant bien comment on pourrait intégrer une hydre d’eau douce dans une fiole de “vaccin”, il est déjà aisé de les convier à étudier les recherches de Celina Juliano qui, répétons-le, affirme que «vous pouvez dissocier cet animal en cellules individuelles, toutes les mélanger, les remettre ensuite dans un bol et une nouvelle Hydre va croître à partir de ces cellules.»

D’autant plus qu’il existe une multitude de souches d’Hydra vulgaris – et d’autres espèces – y compris des chimères génétiques de cette espèce bricolées dans des laboratoires car l’Hydre d’eau douce est très malléable. En fait, des lignées transgéniques d’Hydra vulgaris sont en constante production depuis 2006. [24]

*************

Bevan Costello, un leader des Aborigènes en Australie, meurt après sa seconde injection télévisée.

Bevan Costello avait orchestré un show télévisé [26] pour inciter les Aborigènes à se faire injecter le poison au graphène. L’Ancien (âgé de 50 ans) est décédé 6 jours après sa seconde injection. Par son geste, il voulait inciter les très nombreux hésitants à se faire injecter. [25]

Aujourd’hui, son décès ne va surement pas inciter les Aborigènes à se laisser piquer par les eugénistes. Pour rappel, aux USA, les communautés Noires ne sont vaccinées CoqueVide qu’à environ 30%. Pourquoi? Parce qu’elles savent… Comme ce n’est pas le sujet, en ce moment, je ne vais pas raconter tout ce que je sais des expérimentations individuelles, de radioactivité, réalisées, au siècle passé, sur des individus de couleur noire. Tout en sachant que des expérimentations collectives, de radioactivité, étaient réalisées, également, dans des états tel que le Nevada – toutes couleurs de peaux confondues… mais, de préférence, près des réserves Amérindiennes.

 

Nouvelles du 2 octobre 2021

Nouvelles photographies et vidéos, par la Quinta Columna, d’une fiole d’injection CoqueVide/19

La Quinta Columna vient de révéler de nouvelles photographies et vidéos d’une fiole d’injection CoqueVide/19. Il s’y trouve du graphène, des nano-particules non-identifiées, de longs filaments pouvant être des Morgellons, etc. [08]

Une longue série de photographies, extraites de cette conférence de presse, sont présentées dans l’un des dossiers du blog The EveryDay Concerned Citizen. [20]

Il est à remarquer que ces longs filaments – commentés comme étant potentiellement ce que l’on appelle des Morgellons – ressemblent exactement à ce qui apparait dans certaines photographies présentées par la Dr. Carrie Madej, dans les Nouvelles du 29 septembre, suite aux analyses, dans son laboratoire, de fioles de deux lots de Moderna et d’un lot de Johnson and Johnson. [09]

*************

Respirer Encore

En même temps que le petit dictateur, PharMacron – qui se verrait mieux, un jour, en NapoMacron – met en place une commission potiche, la commission Bronner, pour lutter contre le conspirationnisme, le complotisme et la désinformation, il nous est proposé une magnifique reprise de “Danser encore”. Il s’agit de “Respirer encore”.

Pour plagier le titre de l’article de France-Soir – “Respirer encore”, une goutte de bienveillance dans un océan de maltraitance [10] – qui présente ce chant mutualiste, il s’agirait plutôt de hurler “une goutte de bienveillance dans un océan de malveillance”. Et cette Malveillance, de qui émane-t-elle? De qui? DE QUI?

Qui sont les criminels qui nous empêchent de vivre et de respirer? Qui sont ces Violeurs d’Enfants qui les masquent, les injectent, les distancient, les isolent, les schizophrénisent, les poussent au suicide? Qui sont ces violeurs? QUI?

Il s’agit, en effet, de “Respirer encore” car les criminels empêchent des enfants et des adultes de respirer librement au prétexte d’une pandémie inexistante en les affublant de masques faciaux inutiles et extrêmement dangereux – et qui furent, même, interdits et/ou déconseillés, en fonction des injonctions de dissonances émises par les Autorités, au début de l’émergence du virus inexistant.

Tous ceux dont le cerveau est capable d’appréhender une telle vision du masque sont invités à lire l’article de Jean-Claude Paye et Tülay Umay “Coronavirus. Le port du masque: un mimétisme sacrificiel.” [11] Ce n’est pas si souvent que des auteurs s’enhardissent à parler du masque, de la propriété du corps, des thèses de Girard sur le désir mimétique, etc. Et n’oublions pas ce que Girard a mis en exergue et ce que John Lash a magnifiquement décliné: le syndrome de collusion victime-perpétrateur. Il n’est que d’observer la situation du Peuple Français dont une grande partie se vautre dans la soumission bienheureuse aux diktats de ses persécuteurs et génocideurs.

Il s’agit, en effet, de “Respirer encore” et même mieux de “Conspirer encore”. De Conspirer, de Respirer Ensemble. De Conspirer encore et toujours. Pourquoi les Transhumanistes déments et criminels auraient-ils le privilège exclusif de la Conspiration – celle qu’ils orchestrent à l’encontre des Peuples de la Terre?

Aujourd’hui, il est du devoir – de survie biologique et existentielle – de tous les Peuples de la Planète, de Respirer ensemble, de Conspirer, à l’encontre des Transhumanistes eugénistes, de toutes les Autorités psychopathiques, de toute la mafia Pharmacratique, du complexe militaro-industriel globaliste, et de tous leurs laquais d’Etat ou de Media… et à l’encontre des Violeurs d’Enfants.

La Chasse aux Prédateurs est Ouverte!

*************

Des palettes “réfrigérées” d’injections CoqueVide sur le parking du laboratoire Espagnol de Moderna!

La Quinta Columna vient de poster en ligne la vidéo [07] d’un lanceur d’alertes qui montre quelques palettes d’injections CoqueVide sur le parking du laboratoire pharmaceutique de Moderna en Espagne. Vu que la vidéo démontre clairement que ce sont des injections de Moderna, les injections CoqueVide/19 de cette société pharmaceutique sont supposées être conservées avec une chaine de froid à -20°C.

Pour rappel, les injections CoqueVide/19 sont supposées être accompagnées d’une chaine du froid à 20°C/—30°C ou, même, -70°C. Pourquoi? Afin d’empêcher, sans doute, que l’oxyde de graphène puisse se manifester lorsque les fioles sont laissées à température ambiante ou près de sources de chaleur. 

*************

Les deux prétextes du grand Reset: la Pandémie-fantôme et le Réchauffement Climatique Anthropique inexistant

Quelle est la corrélation intime entre le CoqueVide/19 et l’arnaque climatique? Pour lutter contre deux ennemis inexistants – la Pandémie-fantôme et le Réchauffement Climatique Anthropique, tout autant fantomatique – les Globalistes ont tout détruit. Et ce, en même temps que le Grand Minimum Solaire fait son émergence en induisant des destructions agricoles considérables et des besoins extrêmes en énergie – à cause des grands froids.

Aujourd’hui, c’est une catastrophe de pénurie de carburants au Royaume-Uni depuis un certain nombre de jours et la situation commence à se détériorer en Hollande car les grands producteurs agricoles en serre, commencent à broyer du noir en raison de l’obscurité qui désactive leurs processus de croissance… par manque d’énergie dans le réseau national. [12]

La panique de pénurie alimentaire est à nos portes… et là, il va s’agir d’une vraie pandémie de disette.

Il ne s’agira plus de l’inexistant Covid mais de Ventre Vide.

C’est exactement ce que j’ai tenté de hurler, depuis octobre 2019, dans une pléthore de Cantos de ma séquence “2020: Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires” [14]: nous allons vers une catastrophe agricole alimentaire qui est d’autant plus aggravée par la destruction intentionnée, par les Globalistes, les Banksters et autres Transhumanistes eugénistes déments, de tous les secteurs de la vie quotidienne  afin de prétendre lutter contre une pandémie inexistante.

Comme le dit si bien le juriste allemand Reiner Fuellmich, le vaccin n’est pas amené pour le CoqueVide/19, c’est le CoqueVide/19 qui a été concocté, ex nihilo, pour susciter un marché de dizaines et de centaines de milliards de dollars de vaccins ARNm… en sus de génocider, d’handicaper, de graphéniser/magnétiser et en sus d’installer la Terreur d’Etat, le Viol des Enfants, la Dictature des Banksters – comme en France avec le petit PharMacron, le représentant de commerce des armes biologiques de la Mafia Pharmacratique.

Dans ma seconde partie – sur neuf publiées à ce jour – intitulée “Lorsque Greta, le Gratin des Pantins Climatiques, Surfe sur le Sacrifice des Enfants…” [13], j’avais évoqué la situation alimentaire de certains pays nordiques, telle que la Suède, le pays natal de Greta la Fournaise. C’était en octobre 2019. C’est aujourd’hui comme annoncé et décrit.

Comme Arme d’Instruction Massive, à l’intention de toute cette jeunesse auto-proclamée salvatrice de climat, je propose de prendre l’exemple de la Suède, le pays d’origine de la dernière marionnette médiatique des affreux maffieux, Greta Thunberg – un jouet “grands cris” mais de très petit cru, du moins de par ses effets boomerang collatéraux inhibiteurs. Savez-vous, donc, que l’Institut Suédois d’Ingénierie Agricole et Environnementale a publié un rapport, en 2013, pour estimer quel serait l’impact sur l’alimentation Suédoise d’une rupture partielle de carburants ou d’une augmentation drastique de ses prix…

… ou, peut-être même, l’impact de changements atmosphériques induisant des besoins extrêmes et pressants de gouffres d’énergie pour chauffer la population tout en restreignant le trafic de cette énergie pour cause d’intempéries bloquant les accès de circulation.

L’impact serait catastrophique. Dans le pire des scénarios, avec une perte de 75% du carburant, les stocks alimentaires ne dureraient qu’une dizaine de jours, en Suède. En fait, selon certains auteurs, les Suédois ne savent pas, même, qu’ils sont supposés gérer leur autonomie alimentaire, en cas de crise, selon leur gouvernement. Aujourd’hui, la Suède importe 50% de son alimentation (d’Europe et d’autres pays du monde) et si les carburants venaient à flancher – ou à geler – le pays serait incapable, même, de continuer à produire la seconde moitié dans ses fermes hautement mécanisées et dévoreuses d’énergie.

De par le niveau de taxes agricoles, et autres faridondaines, la disparition des petits paysans a été programmée par les euro-technocrates dans toute l’Europe. C’est l’un des fondements du génocide Européen à venir: priver d’alimentation ses populations en en détruisant la petite paysannerie.

Certaines régions Suédoises – comme Stockholm, par exemple – produisent localement, 5% du lait et moins de 10% de la viande, seulement, qu’elles consomment. Selon l’étude d’une organisation travaillant sur le pic du pétrole, dans le pire des scénarios, il n’y aurait plus du tout d’huiles de cuisson et 75% en moins de fruits, 70% en moins de céréales, 40% en moins de lait, 64% en moins de viande de cochon, de poulet et d’oeufs. Si tant est que la luminosité solaire ne soit pas impactée, la seule augmentation possible, en Suède, serait la viande d’animaux en pâtures, tels que les moutons et les vaches.

L’an passé, un journaliste du Guardian mettait en garde ses lecteurs vis à vis de l’incapacité du gouvernement du Royaume-Uni de veiller à la sécurité alimentaire de sa population et citait la Suède, dans le même cas, qui, justement, venait de distribuer, à près de 5 millions de familles Suédoises, une brochure pour commencer à former les citoyens à structurer leur préparation en cas de guerre ou de crise quelconque. Le Gouvernement Suédois conseillait, fortement, à sa population de commencer à stocker de la nourriture sèche, des conserves, etc.

 

Nouvelles du 1er octobre 2021

Le Ministère de la Santé Espagnol ne possède aucune preuve de l’existence du SARS-Cov-2

En Espagne, le 10 septembre 2021, le juge administratif du Contencioso de Madrid avait donné 20 jours au Ministère de la Santé d’Espagne afin que ce dernier amène la preuve de l’existence du SARS-Cov-2, à savoir la preuve qu’il ait été isolé et caractérisé.

Pour rappel, la Cour Suprême d’Espagne a jugé, en juillet 2021, que le confinement orchestré par les Autorités Espagnoles est strictement anti-constitutionnel. [584]

En août, divers tribunaux Espagnols ont jugé que le passeport sanitaire est strictement anti-constitutionnel.

Le Ministère de la Santé Espagnol vient de signifier, aux trois associations qui en avaient fait la requête, qu’il ne possède aucune preuve de l’existence du SARS-Cov-2.  [01]  [02]  [15]

Le Sinistre de la Dictature Sanitaire, Olivier Véran, aurait-il l’extrême amabilité de prouver au Peuple de France que son ministère possède la preuve de l’existence du SARS-Cov-2?

*************

Pandémie “mystérieuse” de crises cardiaques en Ecosse… et sur-mortalité “mystérieuse” en Angleterre et au Pays de Galles

La presse Britannique vient de révéler qu’il existe, en Ecosse, une augmentation “mystérieuse” de crises cardiaques dues à des caillots sanguins. Les médecins corrompus tendent de gérer les dégâts en prétendant qu’à cause des retards de soins, soudainement, il y aurait eu une augmentation de 25% des crises cardiaques… tandis que d’autres experts plaident pour de multi-facteurs, de 5 à 10 – en omettant strictement de mentionner que les injections pourraient induire une multitude d’effets adverses. [03]

Cette augmentation de crises cardiaques dues à des caillots sanguins n’est “mystérieuse” que si l’on omet de factoriser l’oxyde de graphène vaccinal dans l’équation Covidienne. Les Ecossais sont injectés à deux doses à 71% et à une dose à 77%.

La presse Britannique a, également, révélé que la Grande Bretagne subit, actuellement, une autre crise sanitaire – et cette fois, elle est réelle. Il existe une énorme sur-mortalité depuis début juillet en raison de : cardiopathies ischémiques, insuffisances cardiaque,  accidents vasculaires cérébraux et les ruptures d’anévrismes et autres pathologies du système circulatoire.  [04]  [05]

Les injectés décèdent de l’empoisonnement à l’oxyde de graphène.

Pour mémoire, en Angleterre, le prétendu variant Delta est apparu dominant en mai 2021. Cela signifie que la pandémie d’effets vaccinaux adverses  – dénommés “variant Delta” – a commencé à sévir vers mai 2021 au Royaume-Uni [06] alors que les campagnes offensives de vaccination battaient leur plein pour en arriver à 77% de la population de plus de 16 ans vaccinés en date d’août 2021…

… à savoir environ 42 millions de personnes graphénisées.

Cliquer ici pour les Nouvelles des Brigades Anti-Graphène

du mois de septembre 2021