Nouvelles des Brigades Anti-Graphène

Depuis le 27 août 2021, c’est sur cette présente nouvelle page que je présente mes informations quotidiennes que j’ai dénommées “Nouvelles des Brigades Anti-Graphène” – tout en tentant, en même temps, de me focaliser, avec autant d’attention, sur les ramifications tentaculaires de la seconde partie de ce dossier consacrée, une fois de plus, aux pénuries alimentaires, au Grand Minimum Solaire, à la destruction programmée de l’agriculture et de l’élevage par les Guignols de Davos, à la destruction de l’agriculture de par les conséquences du Grand Minimum Solaire ( à savoir des extrêmes de température et d’hygrométrie), aux fausses viandes à base d’insecte, aux fausses viandes cellulaires, à la grande réinitialisation du dément Bolchévique Klaus Schwab, etc, etc. 

Pour d’autres nouvelles régulières, concernant le dossier de la contamination par le graphène, prière de consulter le blog: Bistro Bar Blog. Ce blog existe depuis 10 années et il porte sur de nombreux sujets: la  Nouvelle Médecine Allemande de Hamer, la fausseté du paradigme Pasteurien, les dangers du graphène dans les injections, etc. 

*********************

Nouvelles du 23 septembre 2021

Breaking-News d’Israël, le Laboratoire du Monde pour Pfizer

En Israël, la vidéo du “Testimonies Project” vient d’être lancée afin de créer une plate-forme pour tous ceux qui sont affectés par les injections de la Mafia Pharmacratique, en particulier par celles de Pfizer qui détient le monopole de la “vaccination” CoqueVide/19. [1601]  [1602]

Il faut avoir le coeur bien accroché car il s’agit de plus d’une heure de témoignages d’effets adverses post-vaccinaux… en Israël.

 

Nouvelles du 22 septembre 2021

Serait-ce le début de la Guerre de Guérison en Australie?

Il faut l’espérer car les images, d’une vidéo qui vient d’émerger, sont très réconfortantes: le Peuple Australien descend en foules, à Melbourne, afin de bloquer la principale autoroute, et chasse les voitures de police venues les gazer, à la Castaner/Darmanin. [1666]

Le contrôle d’une grande partie de la population, par une très petite bande de voyous à la solde des Banksters, ne dépend que de la docilité et de la servilité d’une partie des Forces de l’Ordre – en l’occurence les Forces du Désordre globaliste et transhumaniste.

Ces foules en rage hurlaient qu’elles descendront dans la rue tous les jours … jusqu’à ce que le gouvernement cède. Pour rappel, l’Australie constitue, aujourd’hui, avec la France, l’une des pires dictatures sanitaires au prétexte d’une pandémie inexistante.

La Chasse aux Prédateurs est, résolument, Ouverte!

*************

Un magnifique exemple de corps humain magnétisé!

J’invite, aujourd’hui, tous les médecins, biologistes, généticiens, lanceurs d’alertes, journalistes et investigateurs… qui sont beaucoup trop terrorisés pour oser confronter la réalité de la magnétisation des patients injectés avec des poisons vaccinaux Coquevide/19 – à savoir, trop terrorisés pour oser confronter la présence de nécro-nano-particules dans les “Vaccins” – à visionner cette vidéo issue de l’un des derniers programmes de la Quinta Columna. [1594]

Cette vidéo, absolument indéniable, présente un couple de deux compagnons, de Barcelone, dont l’un est injecté Coquevide/19 et pas l’autre. Celui qui est injecté, Paco, est à ce point magnétisé que des cuillères et un IPhone lui collent, très fortement, à la peau – tant sur la poitrine que sur le dos. Lorsque les cuillères sont lancées à 1 mètre de distance, elles lui collent, tout autant, à la peau.

Il existe des millions de telles vidéos présentant des personnes injectées qui sont devenues magnétisées et/ou luminescentes à l’approche de certains types de lumière – à la suite des injections CoqueVide/19.

J’invite, donc, aujourd’hui, tous les médecins, biologistes, généticiens, lanceurs d’alertes, journalistes et investigateurs sincères – qui ne jurent que par la protéine Spike comme l’élément déclencheur post-vaccinal de décès et de pathologies – à bien analyser cette vidéo pour en tirer des conclusions fertiles sur la nature du génocide présent… et, peut-être, à en tirer des conclusions, inéluctables, sur la nécessité de “réinitialiser” les psychopathes déments, et criminels, qui sont à l’origine de cette pandémie de graphénisation.

*************

Breaking-News du Génocide en Israël

Au 20 septembre 2021, ce sont, déjà, 3 millions d’Israéliens qui ont reçu leur troisième injection de Pfizer – tandis que 6 millions d’Israéliens en sont encore à la seconde dose.

Si l’on en croit la présentation par Kim Iversen, aux USA, des statistiques récentes, des deux premières semaines de septembre 2021, concernant la situation des décès “Covidiens” en Israël, il s’agit, de nouveau, d’une hécatombe induite par la troisième injection d’oxyde de graphène – sur mode Pfizer. [1587]

Les Autorités Israéliennes ont commencé à préparer, psychologiquement leur population – pour la prochaine phase de cette expérimentation – qui, rappelons-le, constitue “le Laboratoire du Monde” [1543] pour Pfizer: à savoir l’imminence de la quatrième injection graphénisante.

Ainsi que l’expliquent le Professeur Amit Assa, le directeur de l’hôpital Assouta, à Ashdod, ainsi que le Professeur Eli Schwartz de l’hôpital Shiba, il est très aisé de soigner les gens atteints de Covidisme: il n’est que de leur prescrire de l’Ivermectine – pour quelques euros par jour. Mais il précisent que tout cela n’intéresse pas vraiment la Mafia Pharmacratique – pour cause de très peu de gains… sans évoquer trop peu de génocide. L’étude du Professeur Eli Schwartz, sur l’Ivermectine, a été publiée fin mai 2021. [1588] Voir une vidéo présentée sur le post 164 du blog Antidote. [1589] Pour rappel: l’Ivermectine est efficace à l’encontre des symptômes Covidiens dénommés “Delta”, parce que c’est, également, un anti-inflammatoire et qu’elle supprime les cascades de cytokines induites par l’oxyde de graphène.

Selon un article du blog le Libre Penseur, [1600] le Dr. Eli David aurait tweeté, le 13 septembre, que «Le Premier ministre Israélien reproche à 6 patients hospitalisés dans le cadre du programme Covid de ne pas avoir été “complètement vaccinés” parce qu’ils n’ont reçu que deux injections, et pas la troisième. Bientôt dans tous les pays : les doublement vaccinés seront persécutés par les triplement vaccinés, tout comme les non-vaccinés sont aujourd’hui persécutés par les doublement vaccinés».

Ce qui est vrai jusqu’à un certain point car plus la population lobotomisée va céder aux caprices des Vaccinalistes – et se faire injecter une dose de graphène tous les 5/6 mois – plus elle va péricliter, s’étioler, devenir folle, décéder… et disparaître, inexorablement, du tissu social. Faut-il en rire ou en pleurer? Les Vaccinalistes jouent, ainsi, un jeu dangereux car les injectés – qui sont assez lobotomisés pour ne pas voir leurs objectifs génocidaires – sont ceux-là même qui constituent leur soutien indéfectible.

*************

Témoignages d’infirmières à propos de l’Hécatombe post-vaccinale dans les hôpitaux US

Aujourd’hui, trois témoignages, très poignants, sont présentés sur la Toile. Le premier témoignage émane de Deborah Conrad, une infirmière en salle d’urgence hospitalière avec 15 années de pratique médicale. Dans cet interview, Deborah explique qu’elle fut très étonnée le jour où elle a découvert qu’il existait, aux USA, un système de déclarations des effets adverses vaccinaux – dénommé VAERS. Tout soignant, aux USA, qui ne déclarerait pas effets adverses vaccinaux se place, en effet, dans une situation de faute professionnelle grave. C’est, du moins, en théorie, car afin de ne pas gêner la Mafia Pharmacratique, ce ficher VAERS est relativement méconnu.

Lorsque Deborah Conrad a commencé à enregistrer et rapporter officiellement les effets adverses vaccinaux des injections CoqueVide/19, dans son hôpital, elle pensait que ce serait une tâche quotidienne parmi d’autres. Elle s’aperçut, en fait, que cela devenait une occupation à plein temps… de par l’hécatombe post-vaccinale CoqueVide/19. Dans cet interview, elle raconte comment ces “vaccins” ont détruit la vie des gens en induisant une pléthore de pathologies – dont, dans son hôpital, une multitude de problèmes pulmonaires. [1592]

Je renvoie le lectorat vers la dernière traduction, par Apolline, sur son blog BistroBarBlog, d’une contribution de la Quinta Columna sur ce qu’ils appellent le “poumon covid”. Ce post s’intitule: “Oxyde de graphène + syndrome d’irradiation aiguë = poumon-covid” et il s’agit d’une explication de l’émergence de pneumonies au début de la fausse pandémie.

«Ce que nous connaissons en tant que Covid-19 n’est pas une nouvelle maladie. On l’a décrite auparavant comme un Syndrome d’Irradiation Aiguë (SIA). Il y a pourtant quelque chose en particulier qui le différencie, comme nous le savons, du SIA classique : la présence de cas de pneumonie uni, ou bilatérale, chez les patients affectés. Quelle est la raison de cette différence ? Selon le Dr José Luis Sevillano, il faut jusqu’à trois mois pour que l’oxyde de graphène inoculé circule et s’installe dans les poumons pour être dégradé et éliminé par les poumons. Une fois ce temps passé, il suffit d’irradier les gens intoxiqués avec des fréquences électromagnétiques spécifiques pour qu’ils commencent à exprimer les symptômes de SIA et de « poumon-covid ». Cet organe est plus touché que le reste parce qu’il est imprégné d’un nanomatériel capable de recevoir et de multiplier des ondes non-ionisantes à des niveaux qui sont fortement préjudiciables à la santé ». Traduction et Soulignement par Apolline [1593]

Le second témoignage accablant émane du projet Véritas [1591] et implique, Jodi O’Malley qui a décidé de révéler publiquement ce qui se passe réellement dans les hôpitaux – à la suite des injections CoqueVide/19. Jodi O’Malley travaille pour le Indian Health Service – qui est le service dédiée aux Amérindiens des USA (dont ceux d’Alaska).

Les médecins interviewés – du Phoenix Indian Medical Center en Arizona – commentent les situations extraordinaires et dramatiques, auxquelles ils sont confrontés, et précisent, tous, qu’aucun effet adverse (décès ou infirmités) post-vaccinal n’est rapporté au VAERS pour la simple raison que chaque dossier requiert une demie-heure de bureaucratie et qu’il n’existe pas assez de personnel médical pour accomplir ces déclarations – obligatoires.

Cette vidéo ne constitue que la première partie du dernier dossier de révélations du Projet Véritas. Il faut retenir de ces deux témoignages, en situation hospitalière, qu’il n’existe, le plus souvent, aucun système d’enregistrement des effets secondaires délétères des injections, aux USA. C’est donc la  triste réalité que d’affirmer que ce n’est qu’un infime pourcentage  de décès, et autres effets adverses post-vaccinaux, qui sont rapportés au VAERS, ou à d’autres agences officielles d’enregistrement de telles données. La situation est, strictement, identique en Europe.

En fait, selon un rapport récent rédigé par la Dr. Jessica Rose – qui détient deux doctorats en biologie moléculaire et biologie computationnelle, de l’Université de Bar Illan et de l’Université Hébraïque de Jérusalem, ainsi que d’autres diplômes en mathématiques et en immunologie – il est nécessaire de multiplier les données du VAERS par un facteur de 41. Selon son analyse [1595] des décès post-vaccinaux CoqueVide 19, ce seraient 150 000 personnes qui sont décédées des injections, en date du 28 août 2021, aux USA.  Dr. Jessica Rose était l’une des trois médecins experts conviés au comité consultatif de la FDA qui a siégé, récemment, et déclaré son opposition à la troisième injection de Pfizer – en cédant, subséquemment, pour les plus de 65 ans.[1596]

Le troisième témoignage émane d’une infirmière, Belinda Blease, dans le Minnesota… qui va, vraisemblablement, se faire licencier en raison de s’être transformée en lanceuse d’alerte. Belinda a confirmé – durant son interview, très émotionnel, par Stew Peters, aux USA [1597] – qu’elle n’a jamais vu aucune alerte pandémique dans son hôpital depuis le lancement de la crise du CoqueVide/19. La seule alerte pandémique qu’elle lève, aujourd’hui, c’est celle de l’hécatombe vaccinale qui se traduit par des attaques cérébrales, des problèmes cardiaques, un effondrement du système organique – dans toutes les tranches d’âge.

*************

Hécatombe post-vaccinale des foetus et des bébés allaitants

Le Blog Cogiito a présenté, le 7 septembre 2021, un article intitulé “Outre les morts fœtales, les bébés allaités meurent ou tombent malades à la suite des injections COVID de leur mère” [1598] qui est une traduction de l’original rédigé par Brian Shilhavy.

Hier, Brian Shilhavya proposé un nouvel article, sur le site de Global research au Canada dont l’intitulé est “Thousands of Fetal Deaths and Injuries Now Reported Following COVID-19 Injections of Pregnant Women”. L’auteur reprend l’argumentation de la Dr. Jessica Rose – ci-dessus mentionné – et multiplie par un facteur de 41 les chiffres officiels du fichier VAERS aux USA. Il estime, ainsi, qu’un chiffre très conservateur serait de plus de 66 000 morts foetales et de près de 4000 décès de bébés allaitant – à la suite de l’injection CoqueVide/19. [1599]

Il n’est pas mentionné dans ces statistiques les morts subséquentes des mamans enceintes – à savoir après la perte du bébé.

 

Nouvelles du 21 septembre 2021

Quelle est la relation entre la Guadeloupe, le pharmacien et lanceur d’alertes Serge Rader et le Graphène?

Aujourd’hui, le témoignage de l’infirmière Saya Soumiah, en Guadeloupe, est saisissant et très révélateur du niveau de criminalité des Autorités dans la gestion, à savoir l’orchestration, de la pandémie, non existante, générée par un “virus invisible”. Ce témoignage est présenté sur le site du Média en 4 -4 2 de Marcel. [1583]

Il y est question d’euthanasie, d’interdiction de l’ivermectine, des décès cardiaques des “vaccinés”, etc – en Guadeloupe. Dans cet interview très émouvant, Saya Soumiah explique, calmement, que des collègues lui téléphonent en pleine nuit pour lui avouer qu’ils viennent de tuer des patients. Comment? En leur administrant, selon les “recommandations” de l’hôpital, de la morphine en sus d’Hypnovel – dont le principe actif, le midazolam, est l’équivalent de celui du Rivotril, le clonazepam. Qui sont ces patients? Des personnes âgées (et vaccinées) souffrant de “covidisme” – à savoir s’étiolant sous les effets de la graphénisation provenant des injections CoqueVide/19.

Pour rappel. A la mi-aout 2021, les Antilles sont devenues le théâtre d’une immense manipulation médiatique par la PharMacronie. Le larbin de préfet de la Guadeloupe a fait dans le catastrophisme alors que selon les pompiers, la situation était complètement normale. La métropole a envoyé du personnel soignant, strictement vacciné, et des avions d’oxygène – alors que les stocks locaux, bons pour cinq années, ont été bloqués par l’ARS. Quant aux stocks d’ivermectine, et d’azithromycine, en Martinique, ils ont été confisqués par la gendarmerie locale, sur ordre de l’Etat, dans toutes les pharmacies de l’ile, et ont été mis sous scellés au CHU de Fort de France – afin que les médecins ne puissent pas prescrire ces remèdes allopathiques qui, rappelons-le, possèdent la capacité de réduire les tempêtes de cytokines provoquées par l’empoisonnement au graphène.  

Ce qui se passe dans les Antilles est, très précisément, expliqué par Franck Renda dans une vidéo. [1115] Alors que, normalement, la dengue est active, tous les ans, aux Antilles, de mai à octobre, la PharMacronie a décrété qu’une épidémie exceptionnelle de dengue avait duré 78 semaines, depuis octobre 2019, et qu’elle s’était volatilisée, très exactement, le 21 mai 2021. En conclusion, tous les contaminés aujourd’hui par la dengue, dans les iles, sont considérés comme des cas Covidiens… d’où les mesures dictatoriales de confinement, bla bla bla.

Pour rappel, c’est le pharmacien Serge Rader qui a sonné l’alerte, en début avril 2020, pour dénoncer ces mêmes “recommandations” – qui émanaient des Hautes Autorités du Coviet Suprême, à savoir de la PharMacronie –  dans une vidéo intitulée “On achève nos personnes âgées dans les Ehpad par sédation Rivotril” [1584].

C’est Serge Rader, avec lequel j’ai correspondu quelques fois, qui m’a signalé, en mars 2020, une étude de Cochrane stipulant que «seulement 11% des syndromes grippaux sont des grippes, 68% ne sont pas identifiés, 6% sont dus au virus syncitial respiratoire, 3% au rhinovirus, 3% au virus influenza like et 9% à d’autres agents».‌

Pour rappel, Serge Rader est décédé, en Guadeloupe, en mai 2021, dans des circonstances que d’aucuns pourraient considérer comme relativement mystérieuses. A l’époque, la Meute Médiatique s’était même empressée de proférer des commentaires désobligeants à son égard. En effet, Serge Rader gênait très fortement la Mafia Pharmacratique de par ses révélations quant à la présence d’une pléthore de contaminants (plusieurs centaines) dans les “vaccins” de la Pharmacratie.

Il me semble d’ailleurs, avisé de reproduire, dans l’un des posts suivants de ces Nouvelles, un texte qu’il a rédigé sur le VaccineGate et qui a été publié sur le Fakebook de Info Vaccins France.

Dans de telles circonstances, et connaissant le niveau extrêmement élevé de perversion des psychopathes en contrôle, il est très aisé d’imaginer que Serge Rader ait été “euthanasié”, en Guadeloupe – où il était venu apporter son aide de pharmacien – par cette même substance… que lui-même avait dénoncée, au printemps 2020, à savoir le Rivotril, ou son équivalent, dont l’utilisation “recommandée” est dénoncée par Saya Soumiah dans cet interview.

De plus, selon Saya Soumiah: «On a tous des comorbidités. Vous prenez une vaccination. Vous décédez. Ce n’est pas les comorbidités qui font mourir… Il y a beaucoup d’arrêts cardiaques. Les pompiers ne comprennent pas. Quand je leur demande si les gens sont vaccinés, ils me disent oui. Début août, avant le début de la quatrième vague, on a gommé dans les dossiers de soin le fait que les patients soient vaccinés ou non. On nous a expliqué que les assurances ne prendraient plus en charge les patients qui auraient eu des effets secondaires suite à la vaccination. »

Selon l’article du Média en 4 -4 2, quant à la gestion des malades souffrant de “covidisme”, en Guadeloupe: «La seule pratique en cours consiste à prescrire du Doliprane aux malades puis à les renvoyer chez eux ». Le Doliprane est du paracétamol. Et ces malades sont des vaccinés souffrant du graphène.

Pour rappel. Le paracétamol – qui est le médicament allopathique le plus prescrit en France – réduit les taux de glutathion, dans le foie, de 70 à 80%. [490] Par conséquent, de par le fait que, déjà, l’oxyde de graphène détruit le glutathion dans le corps, il semble suicidaire de continuer à prescrire le paracétamol, avant et après les injections anti-CoqueVide/19, afin d’en atténuer les effets secondaires ainsi que certains pharmaciens le conseillent – telle que Marianne Gazzano, pharmacienne biologiste à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris [488] ou tel que le psychopathe, Alain Fisher, en charge de la stratégie vaccinale de la PharMacronie. [1116]

Voir, à ce sujet, l’article très éclairant, intitulé “Pas de paracétamol dans la Covid, erreur thérapeutique majeure!”, qui a été publié par la rédaction de l’AIMSIB, fin août 2021. [1555]

*************

Pourquoi les injections induisent-elles du magnétisme – selon le Dr. Andrew Goldsworthy de l’Imperial College de Londres

Le Dr. Andrew Goldsworthy n’est pas un conspirationniste/complotiste: c’est un professeur retraité de l’Imperial College de Londres [1578]  [1582] et un membre du Life Sciences Advisory Group de l’Agence Spatiale Européenne.

Le Dr. Andrew Goldsworthy est l’auteur d’une étude, de 2012, intitulée “The Biological Effects of Weak Electromagnetic Fields. Problems and solutions”. [1580]

Le Dr. Andrew Goldsworthy a présenté, cet été, quelques commentaires afin de tenter d’expliquer ce qui se passe sur le plan de la magnétisation des injectés CoqueVide/19 [1579]:

«Le magnétisme, induit par les vaccins, dépend de la possibilité qu’un composé à base de graphène ait été utilisé comme adjuvant afin d’accroitre le taux d’intégration de l’ARNm. Comment cela peut-il se manifester dans la mesure où ni le graphène, ni l’oxyde de graphène sont magnétiques? Parce que le graphène, tout autant que l’oxyde de graphène, peuvent véhiculer assez d’électricité au travers des membranes cellulaires pour magnétiser des particules supraparamagnétiques avoisinantes, telles que la ferritine et la magnétite, en générant une magnétisation généralisée des individus qui ont reçu le vaccin. Il en est de même du coeur ferrique, d’un électro-aimant, qui se magnétise lorsque l’on fait passer un courant électrique dans la bobine de fil enroulée autour.  

Afin de préciser quantitativement cet argument. La conductivité électrique du graphène, sur l’échelle nano, est de deux ordres de grandeur plus élevée que le cuivre. [1581]

Que cela signifie-t-il pour des cellules vivantes? Tout d’abord, le voltage transmembranaire, des cellules vivantes, est de l’ordre de 10 millions de volts par mètre (100 mV au travers d’une membrane de 10 nm). Cela signifie qu’un brin transmembranaire de graphène, ou d’oxyde de graphène, (provenant du vaccin) pourrait véhiculer un énorme courant électrique et être, ainsi, capable de magnétiser des substances supraparamagnétiques à proximité – telles que la ferritine et la magnétite.

Cette réaction pourrait se disséminer, comme un incendie, au travers de la membrane lorsque chaque particule magnétisée magnétise ses voisines, et ainsi de suite, de sorte que l’effet de magnétisation s’accroisse. Eventuellement, cette réaction pourrait se répandre dans l’intégralité de l’organisme au travers du flux sanguin, en commençant par les cellules sanguines – incluant ces globules blancs nécessaires à notre système immunitaire – et en s’étendant, ensuite, aux veines, au coeur, aux poumons pour finir par le cerveau.

Cette réaction, partout où elle se répand, pourrait provoquer une catastrophe sur le plan de la perméabilité cellulaire et induire toutes sortes d’effets biologiques – incluant des crises cardiaques, des formes précoces de la maladie d’Alzheimer et, lorsque les mitochondries sont affectées, de la fatigue chronique.

De plus, les lésions membranaires, affectant nos cellules sensorielles, pourraient les rendre hyperactives et les faire envoyer des signaux erronés vers le cerveau en provoquant des symptomes très similaires à ceux générés par l’hypersensibilité électromagnétique: à savoir, des maux de tête lors de l’utilisation d’un téléphone mobile, des picotements à proximité d’un router Wifi, des vertiges et des nausées pour n’en nommer que quelques-uns.

Le plus grand danger, sans doute, peut se manifester si vous subissez un IRM lorsque l’aimant extrêmement puissant de la machine va tenter de fair sortie ces particules magnétisées hors de votre corps. Dans le cas d’un IRM du cerveau, ou de la moelle épinière, il pourrait en résulter des lésions immédiates et, potentiellement, permanentes.

Lorsque l’IRM a pour objectif d’autres parties du corps, il se peut que les réactions adverses soient moins évidentes, à court terme, et qu’elles se manifestent, subséquemment, en tant que pathologie “idiopathique” inexpliquée». Traduction de Xochi.

Afin d’illustrer ce que le Dr. Andrew Goldsworthy évoque quant au fait que «le graphène, tout autant que l’oxyde de graphène, peuvent véhiculer assez d’électricité au travers des membranes cellulaires pour magnétiser des particules supraparamagnétiques avoisinantes, telles que la ferritine et la magnétite, en générant une magnétisation généralisée des individus qui ont reçu le vaccin», je renvoie le lectorat vers une étude, de 2006, intitulée “A mixture of ferritin and magnetite nanoparticles mimics the magnetic properties of human brain tissue”. [1590]

Comme son intitulé l’indique, cette étude porte sur un mélange de nano-particules de ferritine et de magnétite qui peut reproduire les propriétés magnétiques du cerveau.

«Les tissus du cerveau humain contiennent, au moins, quatre composants magnétiques différents. Le signal magnétique dominant émane des tissus fortement diamagnétiques constituant la matrice en laquelle les autres composants sont enchâssés. Le second élément dominant est le fer hémique du sang – qui est presque paramagnétique quant à ses qualités magnétiques. La ferritine constitue le troisième élément, qui est responsable pour le stockage intracellulaire du fer, et est présent dans l’intégralité du cerveau. La ferritine est constituée d’un élément central de ferrihydrite antiferromagnétique (5Fe2O3·9H2O), de 5 à 8 nm de diamètre, entourée d’une enveloppe protéique; elle est supraparamagnétique à température ambiante. Durant la dernière décennie, de la magnétite/maghémite a été découverte dans les tissus cérébraux». Traduction de Xochi.

Dans cette étude, les chercheurs ont utilisé des nano-particules de magnétite de 10 à 20 nm de diamètre ainsi que de la ferritine de rate de cheval de 5 à 8 nm de diamètre.

*************

Dans la région d’Extremadura, en Espagne, 85,4% des décès “Covidiens” sont “vaccinés”.

Ce sont des chiffres officiels qui sont fournis par la Junta de Extremadura et qui concernent les 4 semaines allant du 15 août au 11 septembre 2021. [1577]

*************

VaccineGate. Présentation et Traduction par feu Serge Rader,

pharmacien et lanceur d’alerte.

Face à la naïveté, à l’ignorance béate, ou à la lâcheté, d’un grand nombre de médecins, de biologistes, de lanceurs d’alertes, d’investigateurs… face à la présence d’oxyde de graphène dans les injections CoqueVide/19, en particulier, et face à la présence d’une multitude de contaminants, et de nano-particules, dans les injections de la Mafia Pharmacratique, en général, il me semble fort avisé de re-publier les traductions par Serge Rader d’un interview – sur Radio Gamma 5 du 19/12/2018 – du Dr Loretta Bolgan, qui a supervisé les analyses, par le journaliste Marcello Pamio qui l’a intitulée “VaccineGate, composition biologique et chimique des vaccins”. Ce texte est, actuellement, présenté sur le Fakebook d’Info Vaccins France. [1586]

Confronté à l’explosion des effets collatéraux des vaccins, le CORVELVA (Comité Régional de Vénétie pour la Liberté Vaccinale) a engagé, face à l’inertie des autorités sanitaires Italiennes, une série d’analyses  de leur composition, effectuées dans des centres hautement qualifiés. Il a été financé par divers dons notamment celui de l’Ordre National des Biologistes italiens dont le Président, le Dr Vincenzo d’ANNA, ex-sénateur, subit depuis les premières annonces de résultats, une attaque particulièrement agressive du monde médical officiel. L’AME (Agence européenne du médicament),  l’AIFA (Agence italienne du médicament) et l’ISS (Institut Supérieur de la Santé) ont été alertés et des échanges sont en cours.

Voici la traduction de l’interview sur Radio Gamma 5 du 19/12/2018 du Dr Loretta BOLGAN, qui a supervisé les analyses, par le journaliste Marcello PAMIO qui l’a intitulée «VACCINEGATE, composition biologique et chimique des vaccins ». Loretta BOLGAN est docteure en chimie et technologies pharmaceutiques et docteure en sciences pharmaceutiques de la Harvard Medical School de Boston. Elle a été auditionnée dans le cadre de la Commission d’enquête parlementaire, concernant les polyvaccins administrés aux quelque 4.000 militaires italiens atteints de cancers, qui a rendu ses conclusions le 8 février 2018 après 18 ans d’enquête (Chambre des Députés – XVII è Législature, Doc 22-BIS, N°23). Une des conclusions a été qu’il n’existe pas d’analyses complètes des produits finis et qu’elles sont effectuées uniquement en amont. Or ils sont des produits biologiques issus de lignées cellulaires même si quelques-uns sont actuellement obtenus par ingénierie génétique. Donc on ne sait pas exactement ce qu’ils renferment à la fin. Au niveau du matériel génétique, ils renferment des virus ou des bactéries et des contaminants viraux ou des fragments du processus de fabrication.

Nous avons effectué des analyses au niveau biologique, chimique et protéique de 7 vaccins (6 injectables et 1 oral) ; et 2 autres vont sortir concernant l’Hexyon hexavalent et le Gardasil 9 anti HPV injectables, soir 9 en tout. Il est programmé aussi le Vaxelis.

Priorix tétra = rougeole, oreillons, rubéole et varicelle (=RORV, non disponible en France qui utilise Priorix trivalent ROR ou MMRVAXPRO),

MMRVAXPRO = rougeole, oreillons, rubéole,

Measles live vaccine B.P= monovalent rougeole, autorisé avec une procédure nationale en Suisse et importé d’Inde. (Non commercialisé en France qui a supprimé son équivalent Rouvax en janvier 2018),

Infanrix Hexavalent = diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, HI type b, hépatite B,

Infanrix Pentavalent = le même sans l’hépatite B,

Fluad = grippe (non commercialisé en France),

Vivotif (oral)= typhoïde (non disponible en France où existe Tyavax injectable).

Les 3 premiers sont à virus vivants atténués et nous avons trouvé, surtout pour le RORV, de l’ADN fœtal en quantité élevée, provenant des cultures cellulaires de départ ainsi que des cellules entières mortes. Au niveau de la cancérogénicité, l’EMA préconise un maximum de 10 nanogrammes d’ADN, nous y avons trouvé entre 1730 à 3700 nanogrammes ! donc des conséquences sur le patrimoine génétique, ce qui n’est pas acceptable.

Les antigènes trouvés doivent correspondre à une séquence unique pour chaque antigène du vaccin, or ces populations mutent entre elles avec une compétition entre les virus et la création de nouvelles espèces dans l’environnement, source d’épidémies sélectionnées par les vaccinations (l’EMA nous dit qu’elles sont atténuées donc sans importance….), mais nous pensons que le vaccin dans ces conditions ne peut  pas éradiquer la maladie, et pire, en génère d’autres par mutations génétiques. Nous sommes en train d’effectuer des examens complémentaires pour trouver ces nouveaux virus avec un impact possible sur la sécurité.

L’organisme humain est constitué de beaucoup plus de micro-organismes viraux et bactériens que de cellules humaines ; nous avons dans notre ADN des virus intégrés ; il y a donc un risque sur l’auto-immunité et sur le microbiote intestinal.

Un corps sain est donc l’expression d’un équilibre qui peut être rompu sous l’action des antibiotiques ou des vaccins, et déclencher ainsi la maladie : cancers, maladies auto-immunes ou neuro-dégénératives.

De plus, dans le vaccin PRIORIX TETRA (rougeole, oreillons, rubéole, varicelle), produit à partir de cellules embryonnaires de poulet  et de cellules diploïdes humaines MCR5 fœtales, nous n’avons pas retrouvé l’antigène rubéoleux ; il n’y a donc pas d’immunisation pour la rubéole ! En outre, le génome du virus oreillons du vaccin a montré 1 mutant par rapport à la souche Jerryl Lynn enregistrée dans la composition et celui de la varicelle, 4 mutants par rapport à l’herpès virus 3 enregistré. Donc ce vaccin n’est pas conforme. Nous y avons retrouvé :

Une protéine humaine allergisante reconnue, la sarcoplasmic calcium binding protein qui, injectée, peut entraîner allergies et maladies auto-immunes. Elle provient de la lignée cellulaire MRC 5, qui est de type fibroblastes embryonnaires humains et va en sénescence après 50 cycles de division. Selon les études du Dr Theresa DEISHER (SCPI de Seattle – WA/USA), l’ADN de cette lignée est cancérogène.

2 protéines animales, l’actine et la vimentine, provenant des milieux de culture respectivement d’origine bovine et de poulet,

De nombreux rétrovirus contaminants adventices : l’endogène humain K, le virus de l’anémie infectieuse équine, celui de la leucose aviaire, le HERV-H/env62, etc.

D’autres contaminants :

115 substances chimiques dans un lot de vaccin dont seulement 29% sont identifiés dans les ATCC data banks, et 173 substances dans un autre lot dont 43% classés.

Nous allons poursuivre ces études en recherchant toutes ces substances,

Des  herbicides comme le morfamquat, la fluchloraline non autorisée dans l’UE.

Un acaricide : le cyflumétofène,

Des alcaloïdes du monde végétal : colchicoside, cassythine, etc.

Des antibiotiques variés : lincomycine, amoxicilline, céphalosporines (cefalexine, cefroxadine …)

Des contaminations croisées d’autres lignes de production des vaccins. C’est normal ! paraît-il ? qui s’additionnent à celles présentes (tamsulosine alpha-bloquant anti-adénome prostatique, sildenafil ou viagra, gabapentine antiépileptique, atovaquone antimalarique, AMD 070 médicament expérimental anti-HIV…).

Ces substances ne doivent pas être présentes dans le vaccin.

Les études faites sur les vaccins ne sont pas indépendantes et ne sont réalisées que par l’industrie productrice. Il existe une carence évidente sur la sécurité, on cache cette problématique. Le vaccin ne doit être considéré qu’au plan scientifique, mais il a été porté au niveau politique uniquement pour sa propagande… si on revient au scientifique, la responsabilité en revient à l’Etat qui doit exiger des éclaircissements.

INFANRIX HEXA (diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, haemophilus influenzae type b, hépatite B): Il n’a pas été retrouvé d’ADN ou de contaminants de ce type car le formaldéhyde (=formol) et le glutaraldéhyde du procédé de fabrication ont détruit le matériel génétique. On s’attendait à trouver les 3 virus polio inactivés mais ils sont absents et l’EMA nous a répondu qu’avant leur destruction au formol, ils se répliquent pour former des protéines antigène D qui entraînent la réponse en anticorps.

Alors, nous avons regardé : présence de 65 contaminants chimiques avec des contaminations croisées et 7 toxines chimiques reconnues toxiques même en quantités réduites, des composés soufrés, de l’acide formique en sel sodique, un polymère de contamination par le polyéthylèneglycol.

Les protéines présentes  sont des peptides bactériens à chaîne courte en acides aminés, d’origine bactérienne des lignées de culture pour produire les toxines et elles sont reconnues comme allergènes et pouvant entraîner des maladies auto-immunes. Nous avons trouvé de l’ADN de singe des cellules de culture Vero immortalisées et potentiellement cancérigènes.

Nous n’avons pas retrouvé les différents antigènes (=Ag) du vaccin, ni le formol, ni les vitamines, et les traces de néomycine et polymyxine B ne sont pas décelables. Nous nous attendions à observer les  antigènes protéiques modifiés par le traitement au formol mais analysables mais NON, aucun Ag ! Nous avons donc digéré l’échantillon avec la trypsine pour découper les protéines et utilisé le spectromètre de masse pour voir la séquence des acides aminés et pouvoir la comparer avec les data banks. Nous n’avons rien retrouvé : pas de protéines, donc pas d’Ag ! ce qui paraissait impossible !

Nous avons donc pratiqué un test colorimétrique et trouvé une grosse macromolécule unique réagissant au réactif des protéines, en concentration de 1 mg/ml, qui reste en suspension en donnant une coloration opalescente au vaccin ou précipite au fond mais qui ne se ré-suspend pas  car elle est insoluble. Cette macromolécule est donc différente au niveau chimique par rapport à un antigène. Nous sommes donc perplexes car il existe des ponts liant les protéines entre elles et on introduit donc des groupes chimiques nouveaux avec des molécules non identiques aux Ag de départ. Donc  on doit se demander à quoi correspond la formation d’Ac, contre quoi ?

Les contacts ont été pris avec l’EMA et l’AIFA qui doivent se retourner vers l’industrie.

Nous avons observé beaucoup de contaminants qui ne doivent pas exister dans le vaccin. L’Etat est informé. Il nous restera à qualifier et quantifier les métaux lourds présents, que le Dr Stefano Montanari  et la Pr Antonietta Gatti ont révélé au niveau qualitatif et dimensionnel, car ils sont des catalyseurs de réactions chimiques, d’où une problématique de sécurité mise en cause. Nous reverrons tous ces points le 25 janvier 2019 lors du Congrès avec l’Ordre des Biologistes concernant la sécurité des vaccins, où seront présents de nombreux experts indépendants. Nous devrions aboutir à la publication de nos travaux dans une peer review pour faire valoir le principe de précaution et non la thèse du complotisme.

Le Pt Vincenzo d’ANNA a présenté ces premiers résultats dans le quotidien Il Tempo du 23.12.2018.

Le 08.01.2019, d’Anna rend public dans ce même quotidien une étude financée sur fonds publics mais restée méconnue depuis 2013 où elle a été seulement publiée dans « Epicentro », le portail épidémiologique relié à l’OMS de l’Institut Supérieur de la Santé italien (notre HAS), dont le Président Walter Ricciardi a démissionné le 18.12.2018. Menée par le Dr Paolo Pellegrino de l’unité de pharmacologie clinique de l’Université de Milan (unité de recherche hospitalière Luigi Sacco), elle relate 404 cas d’encéphalomyélite aiguë disséminée post-vaccinale, surtout après vaccins anti-HPV et anti-grippe, mais aussi anti-rougeole, hexavalent, anti-hépatite B et anti-méningocoques (source VAERS Etats-Unis et Eudravigilance Europe).

Ce 8 janvier 2019, le Dr Loretta Bolgan a présenté ces résultats devant le Parlement polonais à Varsovie, accompagnée du Pr Christopher Exley, du Keele Institute de G.B,  grand spécialiste de la neurotoxicité de l’aluminium contenu dans les vaccins. Le 19/02 à 12H, le Dr Stefano Montanari et le Pr Antonietta Gatti y seront aussi auditionnés sur la présence de nanoparticules dans les vaccins, objet d’une plainte de l’AIMSIB à la DGCCRF le 26.03.2018 retransmise à l’ANSM le 24.09.2018.

12.01.2019 : nouvelles analyses relatives aux Vaccins HEXYON et GARDASIL 9 (parues en primeur dans le quotidien Il Tempo):

HEXYON  est le vaccin hexavalent, concurrent de l’Infanrix hexa, administré au nourrisson à 2, 4 et 11 mois. Il est arrivé sur le marché en Mars 2016, en remplacement de l’ancien HEXAVAC supprimé par l’AME en septembre 2005 suite à 6 morts subites du nourrisson. Il est 2 fois plus dosé en Ag de surface de l’hépatite B et en aluminium.

Il n’a pas été retrouvé l’Ag de surface du virus de l’hépatite B,  ni les virus inactivés polio de type 1, 2 et 3, ni le polyoside de l’haemophilus influenzinum type b. Aucune présence non plus des excipients de sa formule : formol, néomycine, streptomycine, polymyxine B ; et les 2 phosphates, disodique et monopotassique, n’ont pas été décelés. Par ailleurs ont été déterminées plus de 70 contaminations protéiques mais surtout chimiques, issues du process de production des Ag et d’autres process de fabrication (atovaquone antimalarique, celecoxib AINS, lovastatine anticholestérol, sildenafil ou viagra, tamsulosine alphabloquant antiadénome prostatique, etc.).

Au niveau génomique, on retrouve divers ADN/ARN provenant des cultures bactériennes utilisées pour la production des toxines (D,T,Coq), et des Ag de HIb. Cet ADN est immunogène et capable de stimuler la formation de cytokines inflammatoires et provoquer des réactions auto-immunes. S’il intègre l’ADN humain, il peut provoquer des mutations génétiques observées par exemple dans les cancers et autismes infantiles. D’autant plus s’il est lié à l’adjuvant aluminium qui le protège de la dégradation. Exemples :

ADN/ARN de singe cercopithèque venant des cellules Vero éternelles et potentiellement cancérigènes. Pourquoi ? Il aurait dû être détruit par l’action du formol et du glucaraldéhyde.

Des virus adventices comme les phages de clostridium tetani ou les vecteurs utilisés pour le clonage, pouvant donner des maladies auto-immunes.

Des fragments d’ARN du process de fabrication de l’Ag de l’hépatite B. Des ARN de poliovirus 1 et 2 !                                                                                                                 

Donc du matériel génétique venant des milieux de culture qui ne devrait pas être dans le vaccin et source éventuelle de maladies auto-immunes, d’inflammations locales ou systémiques et de mutations  génétiques.

GARDASIL 9 : c’est le nouveau vaccin antipapillomavirus humains qui a été autorisé au remboursement en Août 2018 et amené à remplacer le Gardasil 4 sérotypes (6 – 11 – 16 – 18) auxquels il a été ajouté les types 31, 33, 45, 52 et 58. Un projet de loi porté par 8 députés a été déposé à l’A.N. en juin 2018 en vue de son administration obligatoire aux jeunes filles et garçons.

Il n’a pas été détecté la protéine L1 des HPV de type 11 et 58, ni l’excipient polysorbate 80 de la formule, le chlorure de sodium et le borate de sodium n’ont pu être décelés. Il a été trouvé plus de 70 contaminants chimiques.

Au niveau du matériel génétique adventice, il a été trouvé de:

L’ADN bactérien venant des levures = 54% de l’ADN total, 

L’ADN humain = 9% (le HPV est prélevé sur tissu humain),

L’ADN de souris = 9% ; ces ADN  démontrant des contaminations des matières premières,

Des virus adventices :

  • fragments L1 du HPV à double hélice d’ADN qui a été retrouvé lié à l’aluminium dans le cerveau de 2 jeunes filles décédées après vaccination au Canada,
  • des phages qui peuvent interagir avec la flore bactérienne intestinale,
  • du Molluscum contagiosum virus appartenant aux pox virus,
  • rétrovirus dont l’endogène humain K, et le virus de la leucémie de la souris.

De l’ARN de synthèse du process de fabrication,

De l’ARN de levure et ses virus (virus L-BC et narnavirus),

De l’ARN de virus de l’anémie équine infectieuse venant des matières premières.

Ces ADN peuvent se lier à l’adjuvant aluminium du vaccin et migrer avec lui dans tout le corps et provoquer  ainsi allergies, inflammations, maladies auto-immunes, neurologiques et même des décès comme le rapportent le VAERS/US et le CDC européen.

PS/ TECHNOLOGIES UTILISEES : Les analyses des impuretés et contaminations chimiques et protéiques ont été effectuées par le système LC-SACI/ESI-MS associé à la plateforme SANIST. Celles du matériel génétique par la méthode du Next Generation Sequencing.

Dans l’intérêt de la Santé Publique, il serait temps que l’Etat et ses Institutions assument leurs responsabilités de contrôle de la qualité des vaccins, aussi bien au niveau de leur efficacité que de leur sécurité.        

 

Nouvelles du 20 septembre 2021

La FDA s’oppose, formellement, au gang de Gates/Fauci/Biden

quant à la troisième injection Pfizer

C’est la panique aux USA: Fauci le Gris – la pelle-mécanique fossoyeuse, obsédée de rappels “vaccinaux”, à la solde de l’Eugéniste Bill Gates –  a été stoppé net dans son offensive génocidaire de graphénisation de la population. En effet, le comité consultatif de la FDA, le 17 septembre 2021, a refusé la troisième injection “booster” de Pfizer – booster dans le sens de plusieurs autres dizaines de milliards de dollars dans la cagnotte de Pfizer – que l’administration Biden voulait lancer dès le mois de septembre. 

Le triste et pandémique Fauci le Gris est l’un des orchestrateurs principaux de la fausse pandémie – et de l’intensification de la graphénisation de la population par le biais d’injections contenant, prétendument, de l’ARNm ou de l’ADN tout autant chimérique… et quelques autres adjuvants, strictement, inoffensifs.

Pour rappel, le 1er septembre 2021, les deux directeurs de l’Office de Recherche sur les Vaccins, de la FDA, Dr. Marion Gruber et Dr. Phillip Krause, ont démissionné à l’annonce que le duo Biden/Fauci annonçait une troisième injection “booster” de Pfizer, pour septembre 2021, avant même que la FDA se soit prononcée sur la question.[1238]  [1239] En fait, il s’avère que les Dr. Marion Gruber et Dr. Phillip Krause ont pris les devants, en démissionnant, car la publication d’une étude, dont ils sont des co-auteurs, par le Lancet le 13 septembre 2021 allait, sûrement leur attirer les foudres des Autorités Vaccinalistes. Cette est intitulée “Considerations in boosting COVID-19 vaccine immune responses” et elle remet en cause, totalement, les décisions du couple infernal Biden/Fauci. [1585]

On pourrait, également, dire la triplette infernale car l’archi-criminel Neil Ferguson – l’autre valet de chambre de Bill Gates responsable du confinement de toute la planète – a bien évidemment promulgué, lui-aussi, une troisième injection Pfizer.

Avec cette prise de position innovatrice, de la part du conseil consultatif de la FDA, la Meute Médiatique, en France, s’est déchaînée pour tenter de maîtriser les dégâts.

Le titre de France Intox est grandiose de fake-news: “Etats-Unis : un comité consultatif recommande une troisième dose du vaccin anti-Covid de Pfizer pour les 65 ans et plus” [1570]. Selon une autre perle de cet article intox, «Sur les 18 experts membres de ce comité – chercheurs, épidémiologistes, spécialistes des maladies infectieuses – 16 s’étaient prononcés contre une campagne de rappel pour la population générale dès 16 ans». Soulignement de Xochi.

C’est en fin d’article. Ce n’est pas “s’étaient prononcés”: ils se sont prononcés à l’encontre de toute troisième injection de Pfizer pour la population adulte au-dessus de 16 ans. Ce n’est qu’ensuite qu’ils ont cédé, seulement, sur les plus de 65 ans.

Selon France Intox, de nouveau: «Ils ont notamment mentionné des inquiétudes concernant les risques de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, chez les jeunes adolescents et adultes masculins». Soulignement de Xochi.

C’est en fin d’article. Et c’est même le dernier paragraphe. Des inquiétudes, selon France Intox… alors que Steve Kirsch, le directeur du COVID-19 Early Treatment Fund – et l’un des trois médecins invités à participer au débat – affirma, tout d’abord, que le vaccin tue plus qu’il ne sauve. Selon lui, par exemple, l’injection Pfizer génère 71 fois plus de problèmes cardiaques que n’importe quel autre vaccin sur le marché – du génocide. Steve Kirsch estime que ce sont, au moins, 150 000 personnes qui sont décédées de l’injection Pfizer.

Steve Kirsch pense que la moitié des vaccinés de plus de 90 ans d’âge, en Israël, sont décédés – à cause de l’injection Pfizer.

Il n’est que de visionner la vidéo des trois médecins lanceurs d’alertes, invités par le comité consultatif de la FDA, pour mettre en exergue la déformation de l’information de France Intox – si tant est que l’on ait besoin de preuves supplémentaires. [1576]

En France, que vont faire les représentants de commerce pharmaceutiques de la PharMacronie – Macron, Castex, Véran et leur clique de faux experts corrompus par la Pharmacratie? Car cela chauffe pour leurs fauteuils éjectables…

En effet, que se passe-t-il aux USA pour qu’un conseil consultatif de la FDA ose s’opposer, publiquement et vertement, à Tony Fauci, le représentant, sur Terre, de la Science Vaccinale? Sans évoquer le fait que les trois médecins lanceurs d’alertes, que la FDA a invités, sont très clairs et précis quant au génocide vaccinal sur mode Pfizer…

Tony Fauci est même intervenu, personnellement, auprès du CDC afin que cette institution, toute puissante, modifie, de fond en comble, la notion de “vaccin”. Le vaccin, aujourd’hui, n’est plus un conglomérat de substances (suspectes) qui immuniserait – car ce fut la thèse officielle depuis quelques siècles. Pasteur l’Imposteur a bâti toute sa réputation, usurpée, sur cet axiome: le vaccin immunise.

Ce qui est fascinant, avec cette fausse pandémie, c’est le chapelet fantasmagorique de déclarations saugrenues, opposées, ridicules, hystériques – et dissonantes – qui ont pu être débitées sur le thème de la fonction des vaccins, des rappels, des virus, des variants, de la dissémination, des masques, de la distanciation sociale, de l’immunité de troupeau, etc, etc, ad nauseam.

Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’être les témoins enthousiastes de l’effondrement du paradigme arnaqueur, et génocidaire, du Pasteurisme et de sa théorie des germes – un effondrement impulsé par ses propres promoteurs dans la déroute provoquée par la Transparence en Marche.

D’ailleurs, rappelons que, afin de toujours plus tenter d’occulter le génocide vaccinal, le CDC, aux USA, a déclaré que toute personne décédant dans les deux semaines post-vaccinales n’était pas considérée comme “décédée vaccinée” … car le statut vaccinal ne s’applique qu’à partir du jour 15 post-vaccination. Faut-il repréciser que selon certains médecins, authentiques et sincères, ce sont, sans doute, environ 80% des décès post-vaccinaux qui arrivent dans les 3 à 4 jours suivant l’injection.

Que se passe-t-il, donc? De deux choses l’une. Ou le reste de la Mafia Pharmacratique n’est pas disposée à laisser Pfizer rafler toute la mise aux USA. Business as usual.

D’autant plus que le scandale du contrat, occulte, d’exclusivité, entre Pfizer et le ministère de la santé en Israël, fait des vagues dans un pays qui se découvre comme “le laboratoire du monde”… permettant de prédire la situation, aux USA, deux mois plus tard. [1543]

Ou, plus certainement, certains sont en cours de se préparer un atterrissage en douceur, en parachute, afin de se prémunir de tout risque de mise en responsabilités… lorsque les Peuples vont commencer à mutualiser, et à planétariser, les informations locales, et authentiques, quant à la pseudo-réalité pandémique locale et quant au génocide vaccinal local.

Car lorsque les procès vont pleuvoir, où vont se cacher tous les perpétrateurs de ce plus grand crime jamais intentionné à l’encontre de tous les Peuples de l’Humanité? Car il n’est même pas sûr qu’ils soient bien accueillis en Israël au vu de la colère grandissante de la partie la moins lobotomisée de la population.

En attendant, le gang de Fauci ne va pas se laisser déposséder de sa capacité génocidaire aussi aisément. Fauci a, déjà, déclaré qu’il ne va pas tenir compte de cet avis consultatif et il en est de même de Francis Collins, le directeur du NIH (National Institutes of Health). [1571] Fauci n’a pas hésité, le 19 septembre, à affirmer qu’il soutient Biden, dans l’administration d’une troisième injection à toute la population de plus de 16 ans… car Biden est en avance de la “Science”.  [1572]

C’est dans le texte. Le président Biden, Senile Joe – qui a beaucoup de problèmes cognitifs – est en avance sur la “Science”. Le président Biden est un prophète de la science vaccinale dans la nouvelle religion du Covidisme Vaccinal.

“En même temps”, Fauci s’est félicité de ce que les données scientifiques de Pfizer allaient arriver, bientôt, sur son bureau et qu’il pourrait envisager, dès octobre, de vacciner la tranche d’âge de 6 mois à 12 ans. [1573]

Les Vaccinalistes sont des Violeurs d’Enfants.

 

Nouvelles du 19 septembre 2021

Le Symbole du Graphène dans une vidéo pédagogique de Pfizer sur la “Transparence”

C’est une découverte de Dani du canal Info Vacunas. Sur le site Espagnol de Pfizer, il existe une petite vidéo “pédagogique” – pour les adultes lobotomisés – dont l’objectif est de mettre en exergue la “transparence” de Pfizer.

Et cette vidéo est, effectivement, très transparente car, à la seconde 36, apparait un charmant petit croquis illustré d’éprouvettes, d’un signe atomique, d’un microscope,  d’un flacon de sérum physiologique, d’un patient allongé, et branché, sur un lit d’hôpital… et de deux magnifiques symboles du Graphène – bien en évidence en haut du croquis!!! [1565]

Rappelons que le graphène constitue l’unique forme de carbone hexagonale – à part le diamant découvert sur des sites d’impact météorique. Le graphène est un matériau bidimensionnel, constitué d’atomes de carbone arrangés en hexagones – sur un seul plan, à savoir avec une épaisseur d’un dixième de nanomètre – qui a été isolé et produit synthétiquement, en 2004, à partir du graphite tridimensionnel.

Officiellement, le symbole du graphène est constitué de trois hexagones réunis ensemble. [1566]  [1567]

Il serait, ainsi, fort intéressant que Pfizer explicite la présence aussi prépondérante du graphène dans son schéma de transparence!

*************

Un article très affligeant, de Réinfo-Covid, sur le Graphène

Mise à jour. Quelques heures après la publication de ce post, le Collectif Réinfo-Covid a supprimé la page présentant leur article ci-dessous commenté. J’estime que c’est très raisonnable, si je puis, et je les remercie de leur attitude de précaution eu égard à certains éléments de l’article qui, prêtaient, pour le moins, à confusion.

Je laisse mon présent essai tel quel, cependant, car au-delà le l’aspect épiphénoménal de cet article, en partie erroné, du Collectif Réinfo-Covid, il prévaut, actuellement, un blocage mental chez une partie des investigateurs sincères, quant à ces diverses problématiques que j’aborde – dont le graphène et l’absence de pandémie. C’est ce que je viens, une nouvelle fois, de signifier à Christian Vélot qui me boude… depuis que j’anti-graphénise sur ses plates-bandes de biologiste généticien. Tous ceux qui refusent d’enquêter sur la présence d’une multitude de nécro-nano-particules, et autres contaminants, dans les injections de la Pharmacratie, depuis une pléthore d’années, se rendent complices de ce crime vaccinal.

J’en profite pour remercier Louis Fouché pour la qualité de son combat. Quant à moi-même” – si je puis me permettre cette approximation existentielle – cela fait un demi-siècle que j’ai abandonné les prétentions vaines de la non-violence. Aujourd’hui, la Chasse aux Prédateurs est Ouverte car l’Alerte est Biologique.

Ce matin, je fus atterré en lisant l’article publié par Réinfo-Covid qui est intitulé “Les nanoparticules de graphène : Propriétés, applications, toxicité et réglementations”. [1568] J’ai, de suite, rédigé un courrier, à l’adresse du Collectif, demandant à être mis en contact téléphonique avec l’auteur de cet article navrant – sous certains aspects.

Depuis de très nombreuses années, je ne fais que des incursions rapides sur Fakebook – dans les situations d’extrême urgence – car j’y suis fortement allergique. J’utilise cet outil de surveillance pour placer quelques messages de temps en temps. Et j’en ai laissé un, ce matin, sur le Fakebook de Louis Fouché pour tenter de l’éveiller à l’existence du graphène, dans l’Industrie, et à sa présence, de plus en plus prépondérante, dans les injections, sérums physiologiques, masques faciaux, tests PCR, cosmétiques, fertilisants de synthèse, emballages alimentaires, pesticides, etc, etc… pour ne parler que de la vie quotidienne et non pas de l’industrie électronique.

Je ne vais pas désespérer et je vais continuer, tranquillement, à tenter de commencer à inviter à se réveiller… tous ceux qui ont peur de regarder l’oxyde de graphène en face… et en phase d’envahissement. Pour surfer sur un mème d’actualité, en parlant du graphène, il s’agirait même d’un Grand Remplacement. Dans l’industrie électronique, afin de remplacer le silicium trop lent.

Dans l’industrie vaccinale, afin de contaminer les injections, depuis quelques années, et de générer plus de magnétisation, plus de handicaps… et plus de génocide. Et surtout, du génocide en Europe de l’ouest qui est hyper injectée – à savoir hyper injectée tout autant de vaccins que d’antennes 5G dans l’Atmosphère. Pour quelle raison si ce n’est d’orchestrer un autre Grand Remplacement – au parfum du Pacte de Marrakech?

Qui ne sera qu’un Grand Remplacement temporaire en attendant le Grand Remplacement final: l’ère du cyborg, le rêve des Transhumanistes et le cauchemar des Peuples Humains.

Tous les jours, je me pose la question: pourquoi sommes-nous, très souvent, bloqués,  et ostracisés, très efficacement, tant au niveau de la remise en cause de la virologie pasteurienne, que de la mise en exergue de la présence d’oxyde de graphène dans les injections, par des médecins, des chercheurs et des biologistes qui devraient, plutôt, enquêter en toute ouverture d’esprit?

Je comprends que la remise en question du paradigme pasteurien – celui des germes et vaccins concomitants – puisse en effaroucher certains … qui seraient aussi, peut-être, alors, obligés de remettre en question la totalité du paradigme farceur de la secte néo-darwiniste – qui contamine l’intégralité des branches dites scientifiques de la vie moderne. [1569]

Je comprends beaucoup moins pourquoi ces médecins, chercheurs et biologistes sont terrifiés d’aborder la problématique de la présence du graphène dans les applications dites bio-médicales – qui prévaut depuis de nombreuses années.

Très franchement, en quoi la présence d’oxyde de graphène est-elle plus illogique – d’un point de vue génocidaire – que la présence, dans le “vaccin” Infanrix Hexa, de GSK/Pfizer, de 65 contaminants dont 35% strictement inconnus? A savoir, des antibiotiques (Amoxiciline, Cefroxadine…), des acaricides (Cassythine), des métabolites de la morphine, du carbure de tungstène, du Viagra, des herbicides (Pachyrrhizone), des antiépileptiques (Vigabatrine et Gabapentine), un médicament anti-VIH, de l’Atovaquone, etc, etc… en sus d’une très grande quantité d’ADN foetal.

C’est ce qui a été révélé par le VaccineGate en Italie… et la Meute Médiatique n’a pas jugé opportun, en France, d’aborder un tel thème tabou.

C’est ainsi que, dans mon dossier sur les anti-oxydants, j’ai tenu à rendre hommage, de nouveau, au pharmacien Serge Rader – décédé, en Guadeloupe, en mai 2021, dans des circonstances relativement mystérieuses – car ses traductions [606]  [607] ont permis de découvrir les analyses de l’association Italienne, Corvelva, en 2017, concernant un certain nombre de vaccins conventionnels de la Mafia Pharmacratique. Serge Rader est également l’auteur de l’ouvrage “Vaccins – Oui ou Non ?: Les analyses et les photos au microscope électronique de substances contenues dans les vaccins”. 

Sur le plan de l’amplitude génocidaire, si je puis me permettre cette expression, quelle est la différence entre les injections anti-CoqueVide/19 de Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Sinovac, etc, d’une part, et le Cervarix ou l’Infanrix Hexa, de GSK/Pfizer? A priori, au vu de l’hécatombe de décès post-vaccinaux qu’elles ont induites, depuis le début de l’année 2021, ce sont les injections anti-CoqueVide/19 qui possèdent la première place au palmarès du génocide universel “vaccinal”.

Il est clair, nonobstant, que le Gardasil/Cervarix est réputé, stériliser, instantanément 25% des femmes injectées.

De plus, ainsi que je l’exprime auprès du collectif de Réinfo-Covid, pourquoi dans leur article n’est-il pas question du phénomène de magnétisation de certains injectés?

Parce que tout d’abord, selon l’argumentation, archi très restreinte, de l’auteur, «le magnétisme n’est pas une propriété inhérente de l’oxyde de graphène mais liée à la quantité de défauts de structures et son analyse physique est en cours». 

Ensuite, parce que selon l’argumentation, tout autant archi très restreinte, de l’auteur, «l’élimination rapide par phagocytose des nanoparticules d’oxyde de graphène» et «l’oxyde de graphène serait dégradé par une enzyme (la myéloperoxydase) produite par des globules blancs (neutrophiles) arrivant sur un site d’infection».

Tout au contraire, la magnétisation de certains injectés prouve que le graphène perdure dans le corps.

L’auteur se réfère, très malheureusement, pour certaines de ses affirmations, à la mafia du Graphene Flagship Project qui est subventionnée par la Commission Européenne à hauteur d’un milliard d’euros.

Se référer au Graphene Flagship Project, pour évoquer l’innocuité du graphène, c’est un peu se référer à Monsanto quant à la non-dangerosité du glyphosate… ou à Pfizer quant à la non-dangerosité de leurs “vaccins”.

Et ce qui est encore plus affligeant, l’auteur se réfère à la composition officielle de ces injections, selon leurs fabricants mafieux et menteurs, tout autant qu’à la Réglementation Européenne – sous la coupe des lobbies de la Pharmacratie. Selon l’article: «…Ces données issues de tests standardisés sont nécessaires aux fins d’autorisation réglementaire et cela exclut l’usage actuel dans le domaine des vaccins, même si cela est envisagé» ou encore «Au regard de la réglementation, les études de toxicités des NP de l’oxyde de graphène ne permettent pas encore une application pratique dans le domaine des médicaments, des vaccins ou des dispositifs médicaux».

On croirait lire l’argumentation des Fact-Checkers de l’AFP (Manel Menguelti et Clémence Overeem) ou des Décodeurs de l’ImMonde (la bande à Foucart): il ne peut pas y avoir de graphène dans les injections car cela n’est pas notifié dans la liste d’ingrédients!

Les 65 contaminants dans le “vaccin” Infanrix Hexa, de GSK/Pfizer, ne sont pas listés, non plus.

L’auteur a même un paragraphe intitulé “Retour à la Rumeur”. Tu parles d’une rumeur, mon pote! Le canal Télégramme de la Quinta Columna a plus de 150 000 abonnés. Et encore, c’est parce que les organisations dénommées “Biologistas por la Verdad” et “Periodistas por la Verdad”, en Espagne, censurent totalement tout ce qui a trait à la présence potentielle du graphène dans les injections – ou dans le reste de la vie quotidienne. Pourquoi? An bénéfice de qui? De Qui? Cui bono?

Eu égard à la contamination des décharges publiques Japonaises par 2,6 millions d’injections Moderna et X millions d’injections Pfizer – pour cause de contaminants non déclarés dans la “liste des ingrédients officiels” et non répertoriés par les “réglementations en vigueur” – le premier ministre Japonais a donné sa démission. C’est d’autant moins une “rumeur” que le Professeur Robert Malone, le co-inventeur des vaccins à ARNm, s’est fendu, à cette occasion, d’un tweet en évoquant le fait que des analyses Japonaises allaient pouvoir confirmer, ou non, la présence d’oxyde de graphène dans ces injections.

Je présume que le Professeur Robert Malone faisait allusion à des analyses “potentielles” d’autant plus que le discours officiel Japonais a effacé toute trace des déclarations originelles… quant à la présence de particules métalliques magnétiques. La version officielle, pour Moderna du moins, évoque, maintenant, la présence d’acier inoxydable et de débris de capuchons – provenant de dysfonctionnements de l’usine Espagnole. Le secret de fabrication des injections anti-CoqueVide/19, promues par l’eugéniste Bill Gates, est, une fois de plus, sauvegardé de toute divulgation.

En fait, les révélations de l’hôpital de Bratislava, en Slovaquie, au printemps 2021, et ensuite, les recherches et découvertes de Quinta Columna et Info Vacunas, en Espagne, durant l’été, tout autant que les recherches du naturopathe Young aux USA, et celles d’autres équipes en Allemagne, ont permis que de nombreux individus se réveillent à la présence de contaminants et de nano-particules dans les injections de la Mafia Pharmacratique.

Cela étant dit, il ne faut pas se tromper de combat ni d’ennemi. Aujourd’hui, l’ennemi commun à tous les Peuples de l’Humanité – du moins, le vecteur privilégié de l’ennemi commun à tous les Peuples de l’Humanité – c’est la Religion du Covidisme Vaccinal.

Et l’instrument de persécution favori, de cette religion, c’est l’injection CoqueVide/19… aux effluves d’oxyde de graphène.

 

Nouvelles du 18 septembre 2021

Des diodes et des transistors dans les injections anti-CoqueVide/19?

Depuis la découverte de l’oxyde de graphène dans les injections “vaccinales” – et dans de nombreux produits de la vie quotidienne – ainsi que depuis la découverte de la magnétisation des injectés, des médecins et des chercheurs ont lancé l’alerte sur la présence de composants électroniques dans ces injections. Et ce, en particulier, en Amérique du sud.

Je vais donc présenter, aujourd’hui, les exposés de Guillermo Iturriaga, un ingénieur électronicien et bio-physicien Chilien, et ce qu’il affirme avoir découvert, dans l’injection d’AstraZeneca. Guillermo Iturriaga a découvert que lorsqu’il secouait, vigoureusement, cette fiole d’injection AstraZeneca, il en détectait un champ électrique. Il y a découvert, également, des semi-conducteurs: des transistors, des capaciteurs, des diodes et des diodes en cascades. [1556]  [1557] 

Son rapport de 88 pages, récemment publié, est disponible sur le site d’Orwell City ou sur le canal Télégramme de la Quinta Columna. [1559] Il est intitulé “Detection of ferrous/non-ferrous metallic substances in aqueous suspension and measurable side-effects”.

Dans son rapport, Guillermo Iturriaga décline les diverses mesures électriques qu’il a pu constater sur le plan de la résistance, de la capacitance, des champs électriques, etc. Il présente, également, énormément de photographies prouvant, chez certains injectés, la présence de magnétisme ou d’hypersensibilité aux fréquences radio.

Selon une partie de ses conclusions: «L’étude de ces échantillons met en exergue une présence hautement probable de composants électroniques et semi-conducteurs à l’échelle micro-métrique/nano-métrique. Le résultat le plus étrange, et le plus perturbant, de tout ce que nous avons pu remarquer dans ces fioles, consiste dans la découverte de champs électriques, jusqu’à une valeur de 50 v/m lorsque la fiole est vigoureusement secouée. Nous ne connaissons aucune autre substance artificielle possédant de telles caractéristiques électroniques qui puisse être, de plus, injectée dans les organisme humains.

… Des individus qui manifestent d’étranges phénomènes magnétiques (post-injection avec Sinovac) ou une hypersensibilité aux fréquences-radio, ont été analysés, sur mode externe et non-invasif, avec des instruments capables de mesurer des matériaux ferreux et non-ferreux et des champs électriques. Des luminescences inhabituelles de pigments sont, également, détectées, à proximité d’éruptions de l’épiderme avec des lumières UV dans le spectre de 365 à 395 nm».

Comme je suis un béotien, et c’est un euphémisme, sur le plan de l’électronique, je suis allé voir ce que recouvraient les termes diodes et transistors. Et je suis tombé sur cet exposé très intéressant de Gérard Desmaretz, sur AgoraVox, “Les semi-conducteurs : diode & transistor”. [1558]

Selon Gérard Desmaretz: «Un circuit intégré peut regrouper plusieurs dizaines de milliers de transistors sur quelques centimètres carrés de silicium. Le circuit monolithique gravé sur une plaquette monocristalline de silicium (matériau le plus courant) peut recevoir des milliers de composants interconnectés, une résistance est un simple couche de semi-conducteur isolée, un condensateur une petite jonction pn en polarisation inverse. La taille de la gravure des microprocesseurs actuels tourne vers 14 nanomètres (10^-9) et un microprocesseur peut contenir un milliard de transistors !»

Cela, afin de mettre en exergue que dans le domaine des nano-technologiques, plus c’est petit, moins cela occupe d’espace… et plus cela devient relativement “invisible” pour le commun des mortels.

D’ailleurs, le graphène est en cours de remplacer le silicium dans les transistors en raison de nombreux facteurs dont une mobilité des porteurs supérieure, un très haut gain de trans-conductance, etc.

Dans mon dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”, j’ai brièvement évoqué le fait que depuis le début de la fausse pandémie, ce sont de nombreuses études qui ont vu le jour portant sur l’invention de nano-senseurs à transistors basés sur diverses formes de graphène:

Les deux dernières années de la fausse pandémie ont vu surgir des études (et, également, des applications médicales réelles pour, supposément, tester le CoqueVide/19) portant sur la confection de nano-senseurs à transistors, à effet de champ, à partir de nano-tubes de carbone ou d’oxyde de graphène. [1059]  [1060]  [1061]  [1062]

Des transistors, à effet de champ, à base de graphène, sont proposés dans le catalogue Sigma-Aldrich – qui appartient, aujourd’hui, à la multinationale de la Pharmacratie, Merck, sous les références GRFETS20 et GRFETS10. [1066] Ils sont, également, proposés par Alfa Chemistry. [1560]

La société Jiangsu XFNANO Materials distribue, également, des transistors à effet de champ et il est à noter que cette société Chinoise – qui distribue du graphène à ses quelque 20 000 clients de par le monde – commercialise un certain nombre de produits à base de nitrure de bore hexagonal pour la confection de ces transistors à effet de champ. [1561]

Pour rappel, le nitrure de bore constitue le sujet de l’une de mes Nouvelles du 7 septembre – car il est très similaire au graphène de par certaines propriétés. Le nitrure de bore hexagonal, ou graphène blanc, est, également, utilisé dans des applications biologiques et médicales – même si cet usage est moindre que celui du graphène.

Une étude récente, d’avril 2020, intitulée “Distortion-Free Sensing of Neural Activity Using Graphene Transistors” explique ce que sont les mécanisme de distorsion dans les transistors à effet de champ, à base de graphène, afin de mieux percevoir l’activité neuronale. [1562]

Se reporter, également, à l’article, de janvier 2019, “Le graphène : pour une meilleure interface cerveau-ordinateur”. [906]

Pour rappel. Au printemps 2021, le Graphene Flagship Project a publié un article intitulé “Graphene sensors read low-frequency neural waves associated with distinct brain states”. Il s’agit d’un article portant sur l’invention d’un implant biocompatible, basé sur du graphène, qui, en toute sécurité, mesure et prédit les états du cerveau. [579] Cet article commente une étude publiée dans la revue Nature, le 11 janvier 2021, intitulée “Graphene active sensor arrays for long-term and wireless mapping of wide frequency band epicortical brain activity”.

Le résumé de cette étude est présenté comme suit: «Les senseurs actifs au graphène ont démontré des capacités prometteuses pour la détection des signaux électrophysiologiques dans le cerveau. Leur propriétés fonctionnelles, conjointement avec leur flexibilité tout autant que leur stabilité et leur biocompatibilité avérées,  les ont propulsées au rang d’éléments prometteurs pour la confection d’interfaces neuronales sensibles de grande amplitude. Cependant, afin de pourvoir des outils fiables, pour les neurosciences et les applications d’ingénierie biomédicale, la maturité de cette technologie doit être intégralement étudiée. Nous avons ici évalué les performances de senseurs au graphène, à 64 canaux, en termes d’homogénéité, de sensibilité et de stabilité en ayant recours à un casque sans fil, quasi-commercial, et nous avons démontré la biocompatibilité d’implants épicorticaux permanents au graphène. De plus, afin d’illustrer le potentiel de cette technologie de détection des signaux corticaux émanant de bandes de fréquence allant d’extrêmement basses à très hautes, nous avons réalisé une démonstration de faisabilité d’enregistrement, sans fil, sur le long terme, chez un rongeur libre de ses mouvements. Notre recherche démontre la maturité de la technologie fondée sur le graphène qui représente, ainsi, un candidat prometteur pour les interfaces de senseurs neuronaux à larges bandes de fréquences». [1563] Traduction et Soulignements de Xochi.

Cette étude a été réalisée conjointement par divers partenaires du Graphene Flagship Project: Catalan Institute of Nanoscience and Nanotechnology (ICN2), Microelectronics Institute of Barcelona (CSIC), CIBER-BBN et ICREA en Espagne; Université Ludwig-Maximilians en Allemagne; Université de Manchester au Royaume Uni; en collaboration avec la société Multi Channel Systems GmbH, en Allemagne.

Selon l’article du Graphene Flagship Project, il s’agit d’un implant biocompatible, au graphène, qui, en toute sécurité, mesure et prédit les “états cérébraux”. Il peut séjourner de manière permanente dans le cerveau – de par sa grande stabilité.

«Le consortium a démontré que des senseurs, à base de graphène, permettent d’accéder à une région insaisissable de l’activité cérébrale: celle des très basses fréquences. Les méthodes courantes, permettant de détecter les ondes cérébrales, ont recours à des électrodes métalliques qui ne sont pas adaptées à mesurer une activité de très basse fréquence. Grace à la sensibilité du graphène, les scientifiques peuvent maintenant, aisément, collecter des informations émanant de ce spectre de fréquences et dépeindre un meilleur tableau de l’activité cérébrale animale. Ces recherches pourraient former le fondement de nouveaux types de technologie médicale neurothérapeutique…

Les scientifiques du Graphene Flagship ont créé un chip de transistors qui enregistre et  qui transmet l’information concernant l’activité cérébrale lorsqu’il est implanté dans le cerveau. Ce senseur possède de petits canaux à sa surface: lorsqu’ils entrent en contact avec les tissus cérébraux, les signaux électriques, au sein du cerveau, induisent de petits changements dans la conductivité. Ces changements génèrent un signal et ils sont enregistrés afin de créer une “empreinte” d’activité cérébrale.»

Selon Jose Garrido (du ICN2 en Espagne): «Dans le cerveau, il existe une corrélation entre les fréquences les plus basses et les plus hautes de l’activité cérébrale de sorte que les plus basses fréquences ont tendance à illustrer ce à quoi ressemblent les plus hautes fréquences. En mesurant l’activité de fréquences extrêmement basses, avec des fréquences inférieures à un dixième d’hertz, nous avons démontré que nous pouvons décoder les “états cérébraux” des organismes animauxTraduction et Soulignements de Xochi.

Et si l’on écoute ces déments, ces senseurs à base de graphène non seulement ne génèrent aucune inflammation du cerveau – car ils sont biocompatibles – mais, de plus, ils seraient thérapeutiques dans la mesure où ils permettraient de déceler, avant leur manifestation, des pathologies cérébrales telle que l’épilepsie.

Depuis moult années, les promoteurs du graphène sous toutes ses formes – oxyde de graphène, oxyde de graphène réduit, nano-tubes de carbone, fullerènes, points quantiques de carbone, etc – pour toutes formes d’applications médicales, vaccinales, cosmétiques, alimentaires, agricoles, etc, n’ont qu’un grand mot à la bouche: “biocompatibilité”. Pourquoi? Parce que le graphène est hautement toxique pour la santé humaine et pour toute la Biosphère.

Et d’autant plus toxique si certains ont raison de mettre en exergue la corrélation très étroite, et génocidaire, entre la présence d’oxyde de graphène, dans les injections, et la présence irradiante d’antennes 5G – munies de logiciels permettant de les activer à telle heure, telle fréquence, telle direction, etc. Répétons une nouvelle fois que l’Europe de l’est n’abrite qu’environ 1500 antennes 5G lorsque l’Europe de l’ouest en abrite environ 40 000 – dont environ 7000 en Allemagne. [1202]

Quant à la France, elle possède, sur son territoire, environ 18 000 antennes 5G opérationnelles. A savoir, 18 300 selon le logiciel d’Ookla et 17 559 selon l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences). Il faut préciser que cette agence, à ce jour, a autorisé 28 821 sites 5G en métropole. [1564]

Quelle est la raison de cette irradiation, extrêmement intense, du Peuple Français, par le biais d’une couverture 5G… que les Autorités PharMacroniennes ont tout fait pour précipiter? Serait-ce la même raison qui pousse la PharMacronie à vouloir vacciner hystériquement, et dictatorialement, la totalité de la population Française?

Et ce cauchemar doit être arrêté au plus vite car le Chine et les USA sont fort bien partis avec la 6G car ils possèdent, respectivement, 40%  et 35% des quelque 20 000 brevets 6G déposés en date d’août 2021. La 6G est supposée être dix fois plus rapide que la 5G. [1574]

*************

Ingrédients officiels et non-officiels des injections anti-CoqueVide/19

Le site Nobulart vient de publier un article intitulé “Ingrédients du Vaccin Covid-19” [1552] qui liste d’une part les ingrédients officiels et, d’autre part, les ingrédients découverts par les diverses analyses.

Sur cette page, sont d’un intérêt particulier les photographies qui sont attribuées à des couronnes moléculaires de graphène. D’autant plus que j’étais hier en discussion avec l’animateur, de l’excellent blog “Eloge de la Raison Dure”, sur ce sujet primordial de la taille des prétendues protéines Spike versus celle des couronnes moléculaires induites par le graphène. [1553] François Roby pense, en effet, que l’on ne peut pas parler “d’effet corona” pour certaines des photos présentées par Young dans son dossier récent.

Le thème de la couronne nécro-moléculaire de graphène constitue un thème essentiel sur lequel, j’espère, de nombreux chercheurs et médecins vont se pencher au plus vite.   Selon la littérature scientifique de la dernière quinzaine d’années, le phénomène de la constitution d’une dénommée “couronne bio-moléculaire” est indubitable. Cette couronne va se former de par la fusion entre un fluide humain et la nano-particule qui a été insérée dans l’organisme. Dans le cas des nano-particules d’oxyde de graphène, par exemple, leur taille peut varier entre 50 nm et 1500 nm.

La taille des nano-particules d’oxyde de graphène fonctionnalisées avec de la magnétite (Fe3O4) – utilisées comme vecteur de médication ou de vaccins – est généralement de 260 nm. [1554]

 

Nouvelles du 16 septembre 2021

Nouvelles de l’Holocauste, sur mode Pfizer, en Israël.

Une chaine de télévision Israélienne, Canal 12, vient de révéler, le 10 septembre 2021, un appel Zoom fuité impliquant le Dr. Philip Dormitzer, vice-président et directeur scientifique chez Pfizer – qui s’exprimait sur le peu d’efficacité des injections  Comirnaty à l’encontre du prétendu CoqueVide/19. Le Dr. Philip Dormitzer, dans cette séquence Zoom, affirme, en langue Anglaise, que Pfizer possède un contrat d’exclusivité avec le ministre de la Santé en Israël et qu’Israël constitue, pour Pfizer, le laboratoire du monde! Selon Dormitzer, en observant ce qui se passe avec la population Israélienne, hautement vaccinée, Pfizer peut, ainsi, prédire, par exemple, ce qui va se passer aux USA deux mois plus tard. [1543]

Pour mémoire. Vladimir Zelenko a même évoqué, dernièrement, le génocide, et donc l’Holocauste, du Peuple d’Israël – par le biais des injections anti-CoqueVide/19 – avec un comité de rabbins Juifs Orthodoxes anti-vaccinalistes… que Rudy Reichstadt, le conspirationniste [1131], qualifierait, assurément, de rabbins “anti-sémites”. [1129]  [1130]

C’est Arad Nir qui présente son rapport sur la chaine Canal 12. Il déclare qu’Israël étant une démocratie, le consentement de la population aurait du être obtenu avant de participer à une “expérimentation clinique” orchestrée par une société privée. Arad Nir estime qu’un référendum aurait du être organisé afin de savoir si la population d’Israël accepte de devenir le “Laboratoire de Pfizer”.

De plus, il précise que le contrat d’exclusivité qu’il mentionne est totalement en contradiction avec les déclarations du ministère de la Santé qui a, publiquement, affirmé le contraire – à savoir qu’il n’existe aucun contrat d’exclusivité entre Pfizer et Israël. Trois semaines auparavant, Arad Nir avait, en effet, demandé à la Dr. Sharon Alroy-Preis, la directrice de Public Health Services, en Israël, pourquoi les citoyens Israéliens constituent un marché captif pour Pfizer – qui lui avait répondu qu’il n’existe pas de contrat d’exclusivité. Arad Nir précise, ensuite, que si Israël pouvait utiliser d’autres injections, il y aurait peut-être moins de cas de myocardites dans la jeunesse injectée.

Pour mémoire. En février 2021, le biologiste Hervé Seligmann (de nationalité Israélienne-Luxembourgeoise) et l’ingénieur polytechnicien Haim Yativ (de nationalité Israélienne) ont analysé les données vaccinales d’Israël dans un article publié sur le site nakim.org. Ils évoquèrent une seconde “Shoah” et prouvèrent que, depuis la vaccination mARN de Pfizer, en Israël, le taux de mortalité, attribué au CoqueVide/19, est 40 fois supérieur chez les personnes âgées et 240 fois supérieur chez les personnes jeunes. [283]  [284]  [285]

La vidéo sur Bitchute, proposant cette séquence de Canal 12, présente, également, de nouveau, l’interview, par une autre chaine de télévision, le Canal 13, du Dr. Kobi Haviv, le directeur de l’hôpital Herzog, à Jérusalem, qui affirme que 90% des patients – admis dans son hôpital pour motif Covidien – sont doublement injectés.

Cet interview date de fin juillet et la situation, en Israël, était déjà intenable. Aujourd’hui, le lancement officiel de la troisième injection, et bientôt de la quatrième injection, de Pfizer, va relancer l’hécatombe vaccinale en Israël. Je renvoie le lectorat vers mes Nouvelles du 1er septembre qui évoquent la situation dramatique qui prévaut, aujourd’hui, en Israël, au sein de la population injectée (doublement ou triplement) par Pfizer – à savoir 62% de la population globale selon les statistiques officielles.

Le terme Holocauste provient du terme Grec “Holókaustos” signifiant “tout brûlé”. Dans le cas des injections vaccinales agrémentées d’oxyde de graphène, ou d’autres nano-particules métalliques et magnétiques, il s’agit bien de cela:

Les injections vaccinales de la Mafia Pharmacratique sont des vecteurs de combustion, d’oxydation, d’inflammation. Le corps humain, sous l’effet de l’oxyde de graphène, se métamorphose en four à micro-ondes – pour ne pas dire en mini four crématoire. D’autant plus, selon les chercheurs de Quinta Columna, lorsque la 5G est activée car les effets délétères et meurtriers de l’oxyde de graphène sont, alors, extrêmement amplifiés.

D’ailleurs, d’aucuns attribueraient, surement, une corrélation très étroite entre les vagues, très hautes, d’hospitalisés et de décès post-vaccinaux, en Israël, et la présence d’une grosse cinquantaine d’antennes 5G  – dont la majorité est concentrée dans la grande région de Tel-Aviv. [1202]

*************

182 000 commentaires concernant des décès post-vaccinaux à Détroit

WXYZ TV Channel 7, la télévision locale de Détroit, aux USA (une ville de plus de 4 millions d’habitants) a lancé un appel public, le 10 septembre 2021, afin de recevoir des témoignages de personnes ayant perdu des proches ou des amis, non vaccinés, qui ont décédé du CoqueVide/19. Cet appel était sur Fakebook.

Ce sont plus de 182 000 commentaires que cette chaine de télévision locale a reçus… mais tous émanant de personnes affirmant avoir perdu des êtres chers, ou des voisins, à cause de la vaccination anti-CoqueVide/19 et demandant pourquoi les news locales n’évoquaient pas cette hécatombe. [1542]

Selon les commentaires du site Health Impact News, présentant cette information, Fakebook ne pouvait pas décemment supprimer une telle avalanche de commentaires remettant en cause les injections de la Mafia Pharmacratique.

*************

40% des patients autopsiés par Dr. Schirmacher, en Allemagne, sont décédés à la suite des injections CoqueVide/19

En juillet 2020, Stoian Alexov, le président de l’Association Bulgare des Pathologistes, avait déclaré que jamais personne n’était décédé du CoqueVide/19 et que l’OMS est une organisation médicale criminelle. [545]  [546]

Aujourd’hui, c’est Peter Schirmacher, le directeur de l’Institut de Pathologie de l’Université d’Heidelberg, qui lance l’alerte. Il est, en effet, responsable d’un projet d’autopsie des décédés suivant une injection anti-CoqueVide/19 et il en a, lui-même, effectué plus d’une quarantaine. Ses conclusions sont sans appel: c’est, selon lui, jusqu’à 40 % des patients qui sont décédés à cause des vaccins. Selon le Dr Peter Schirmacher, il est très urgent de pratiquer plus souvent des autopsies dans le cas de décès vaccinaux. [1545]

Pour rappel, l’Association Fédérale des Pathologistes, en Allemagne, avait requis du ministre de la Santé, Jens Spahn, qu’il instruise le corps médical d’opérer plus d’autopsies sur les injectés décédant de quelques jours à quelques semaines à la suite de l’injection. Leur requête est restée sans réponse, à ce jour. [1544]

Suite à ses déclarations, Peter Schirmacher s’est vu, abondamment attaqué, par tous ceux qui ne souhaitent pas que la vérité éclate eu égard au génocide vaccinal. Peter Schirmacher a du informer ses détracteurs qu’il n’est pas anti-vaccinaliste et que lui-même a été injecté à l’encontre du CoqueVide/19.

*************

Une hécatombe de fausses couches chez les femmes injectées/graphénisées

“En même temps” que les propos de Nicki Minaj défraient les chroniques, et rivalisent en viral sur la Toile, à propos de “testicules enflés” post-vaccinaux – et d’autres syndromes d’infertilité mâle – [1546] voici le témoignage de la Dr. Rebekka Leist qui est gynécologue. [1547]

Dr. Rebekka Leist est signataire du manifeste Allemand intitulé “Covid. Désastre permanent et énormes dégâts: les conséquences inévitables”. [1548]

Et c’est bien ce qu’évoque le tweet de Nicki Minaj: avant de vous faire injecter, écoutez ce que disent les mâles du quartier… quant à leurs capacités post-vaccinales – car il s’agit, parfois, de séquelles permanentes. Nicki Minaj, l’une des idoles des libéraux, des progressistes et de tous les bien-pensants est devenue, du jour au lendemain – en raison d’un tweet unique sur des testicules gonflés de poison vaccinal –  une conspirationniste et une anti-wax. Les médias se sont jetés sur elle… mais c’est sûrement une erreur car elle est suivie par 150 millions d’adorateurs sur Twitter.

Dr. Rebekka Leist a lancé un appel, récent, très urgent à toutes les cliniques de fertilité en Allemagne, et de par le monde, afin d’analyser ce qui se passe chez les femmes vaccinées CoqueVide/19 sur le plan de la grossesse. Selon son propre témoignage, elle n’a vu qu’une seule grossesse initiée sur 15 fécondations.

Son témoignage rejoint de nombreux autres témoignages étouffés par les médias et les Gafam et afin de replacer, en perspectives, ce témoignage ainsi que la contribution,  très fertile au débat, de Nicki Minaj, je vais reposter aujourd’hui ce que j’ai écrit, à propos des effets toxiques du graphène sur le système de reproduction, dans le dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?” – qui est tellement copieux qu’il est surement peu aisé de s’y retrouver:

Et toujours à propos de “tsunami cérébral”… que se passe-t-il sur le plan de la sexualité féminine? Des femmes âgées ménopausées et vaccinées recommencent à saigner après la vaccination. Des jeunes femmes deviennent pré-ménopausées après leur injection. En règle générale, les femmes injectées font l’expérience de crampes extrêmement douloureuses, d’hémorragies, de caillots, etc, etc – pendant des mois. [1027]

Rappelons que, à la mi-juin 2021, une étude a été publiée dans le New England Journal of Medicine qui est intitulée “Preliminary Findings of mRNA Covid-19 Vaccine Safety in Pregnant Persons”. Certaines autorités médicales, authentiques, ont mis en exergue que les responsables de cette étude avaient, à dessein, tenté d’aménager, à savoir maquillé les chiffres de conclusion afin d’occulter le fait que 82% des femmes enceintes vaccinées durant les 20 premières semaines de grossesse subirent une fausse couche. [520]  [521]  [522]

Une étude, publiée en juin 2020, a mis en exergue le fait que les femmes sont beaucoup plus susceptibles de développer des réactions adverses aux remèdes et vaccins allopathiques de par leur équilibre hormonal extrêmement sensible. [1028]

Ainsi, au Royaume-Uni, selon le MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency), en date de juillet 2021, ce sont, déjà, 13 000 femmes qui ont rapporté des transformations drastiques de leur cycles menstruel. [1026] La Meute Médiatique a ridiculisé, en permanence, les plaintes de ces femmes vaccinées – en les affublant d’un nouveau syndrome: “anxiétés féminines pré et post-vaccinales induites par une over-dose de complotisme”. [1029]

Ainsi, au Royaume Uni, Sir Christopher Chope, un courageux membre du Parlement britannique a, récemment, détaillé la liste des effets secondaires dus aux injections CoqueVide/19 – dont 35 000 rapports de réactions adverses provoquant des troubles menstruels. [1549]

Le biologiste Dr. José Luis Sevillano, de la Quinta Columna [1036], précise que s’il est vrai que les nano-particules s’accumulent dans les testicules, dans les ovaires, dans les cellules de Sartoli, dans l’utérus, etc, il reste que c’est au niveau du cerveau que l’oxyde de graphène perturbe, intégralement, le système hormonal – en particulier le long de l’axe hypothalamo-pituitaire-adrénalien.

Il existe diverses études portant sur la toxicité de l’oxyde de graphène sur le système de reproduction: “Potential adverse effects of nanoparticles on the reproductive system” [1034]; “Effects of Nano-Graphene Oxide on Testis, Epididymis and Fertility of Wistar Rats” [1035]; “Dose-dependent effects of nanoscale graphene oxide on reproduction capability of mammals” [1037]; “Reproductive toxicity of nanoscale graphene oxide in male mice” [1038]; “Metal Oxide Nanoparticles: Evidence of Adverse Effects on the Male Reproductive System” (août 2021) [1039]; “ZnO Nanoparticles Induced Male Reproductive Toxicity Based on the Effects on the Endoplasmic Reticulum Stress Signaling Pathway”. [1040] 

José Luis Sevillano pose ensuite la question de la destinée des enfants à naitre lorsque la maman a été graphénisée durant la grossesse – à savoir lorsqu’ils ont survécu dans la matrice maternelle. Vont-ils naître en bonne santé? Vraisemblablement non.

Voir l’étude intitulée “Effects of graphene oxide on the development of offspring mice in lactation period”. [1041]

 

Nouvelles du 15 septembre 2021

Au sujet des analyses, et vidéos, qui ont été effectuées – tant à partir des injections CoqueVide/19 que du sang des patients injectés.

* Le 28 août, dans ces Nouvelles, j’ai présenté le document du naturopathe Dr Robert Young – qui reprend, en grande partie, les photographies de la Quinta Columna, [1123]  [1180] 

Ce document a été traduit en Français et est, maintenant, disponible sur le site de l’Association Réaction 19. [1537] Merci au traducteur.

* Le 15 septembre 2021, le site Timtruth.com a mis en ligne une nouvelle vidéo présentant les analyses, par une médecin, du sang de ses patients injectés CoqueVide/19.Cette vidéo est intitulée “More#ClotShot  Bloodwork Analysis:Another Doctor Blows Whistle On Post-Vaccine Anomalies.” [1541] Cette médecin, avec 30 années de pratique médicale, est convaincue qu’il s’agit d’oxyde de graphène sur les photographies du sang de ses patients.

* Dans mon dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”, j’ai mentionné la vidéo postée, fin août 2021 – sur CrowdBunker par Ethic Citizen – sur les effets des injections anti-CoqueVide/19, sur le sang, tels qu’ils ont été découverts par le Dr Armin Koroknay. [1133] 

Le texte Français de cette courte vidéo est, aujourd’hui, disponible sur le site de Businessbourse avec le titre “Selon le Dr. Armin Koroknay chez les vaccinés, le sang serait chargé de fibrine et circulerait au ralenti au sein des artères et des veines ! Cela s’accentue et s’aggrave juste après la 2nde injection !! !!”. [1538]

* Le 28 août, j’ai, également, mentionné qu’est maintenant disponible la traduction Anglaise de la vidéo réalisée au sujet des découvertes de médecins Allemands quant aux analyses de sang qu’ils ont effectuées avec certains de leurs patients injectés anti-CoqueVide/19. Cette vidéo, de 17 mn, s’intitule: “Vaccine & Blood Analysis Under Microscope”. Attention, certaines images peuvent s’avérer choquantes pour un public non averti. 

Attention, certaines images peuvent s’avérer choquantes pour un public non averti. [1042]

Pour rappel, cette vidéo, très récente, présente les découvertes de deux médecins Allemands, Dr. von Bärbel Ghitalla et Dr. Axel Bolland – accompagnés de deux avocats, Holger Fischer et Elmar Becker. Ces médecins expliquent avoir observé le sang de douzaines de leurs patients, injectés CoqueVide/19, et avoir découvert que leurs globules rouges ont perdu leur charge négative, qu’ils sont complètement détruits et qu’ils sont entourés de nano-tubes luminescents à l’éclat métallique. Ces médecins ont, également, observé, au microscope, une fiole de “Vaccin” CoqueVide/19, de Johnson and Johnson, et y ont découvert des nano-structures bizarres en formes de tubes et autres.

Il semblerait que cette découverte corrobore celles de la Quinta Columna en Espagne – et celle de ce médecin Anglais, le Dr. van Welbergen, qui a découvert que les globules rouges de ses patients (injectés avec Pfizer ou AstraZeneca) étaient sévèrement endommagés et qu’ils étaient entourés, également, de nano-tubes luminescents. [1043]

* Dans mon dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”, j’ai également mentionné une vidéo [1179] que j’ai corrélée, à tort, avec les recherches, sus-citées, des médecins Allemands, Dr. von Bärbel Ghitalla et Dr. Axel Bolland. Cette vidéo est apparue, avec des sous-titres Allemands, sur divers canaux Télégram le 9 août 2021.

Cette vidéo, de presque 13 mn, filme des gouttes de l’injection de Pfizer sous microscope standard. Elle révèle une multitude de petits points de matière particulaire lumineuse qui se meuvent et qui forment, entre eux, des réseaux qui se métamorphosent, ensuite, en d’autres réseaux de structures antennaires aux ramifications cristallisantes. Il est précisé que la température ambiante de la lampe, du microscope, est de 30°C et que le taux de grossissement est de 28X8. Cette vidéo est signée par Daniel et Robert.

Cette vidéo illustre, fort bien, graphiquement parlant, ce qui se passe dans les globules rouges et autres cellules, et dans les neurones, d’un personne injectée avec ce poison graphénisant. L’injection induit la formation d’une multitude très mobile, et même frénétique, de nano-cristaux formant des réseaux et des fractales en forme d’antennes.

Ainsi qu’un blog le commente, ces réseaux cristallins ne sont pas sans rappeler les photographies présentées par cet hôpital de Bratislava, en Slovaquie, qui a découvert l’hydrogel au graphène du DARPA sur les cotons des tests PCR. Selon les chercheurs de cet hôpital de Bratislava l’objectif de cet hydrogel nanotechnologique serait de créer des nano-antennes afin de connecter le corps humain à un réseau numérique. [325]  [326]  [327]  [328]  [329] Voir ce blog [1539] qui présente les diverses photographies sur la même page, pour comparaison.

* Il existe une autre vidéo, qui a émergé vers le 12 août 2021, et qui émane d’un médecin US souhaitant garder l’anonymat. Il s’agit, également, de nano-particules mouvant et s’auto-assemblant mais, cette fois, dans quelques gouttes d’une injection de Moderna – dont la fiole venait juste d’être ouverte. Les images mettent en exergue des structures en forme de vers et des points. [1540]

* Stefan Kochanek, et ses collègues de l’Université d’Ulm, en Allemagne, ont publié, en mai 2021, le résultat de leurs analyses de trois lots d’injections AstraZeneca – à savoir le ChAdOx1 nCov-19. Selon leurs recherches, ces injections étaient excessivement contaminées par des substances étrangères. [1550]  [1551]

*************

Contamination des injections de Pfizer au Japon

Le 5 septembre, j’écrivais quelques commentaires, dans ces Nouvelles, eu égard au transfert de 2,6 millions de doses d’injections Moderna dans les décharges publiques Japonaises… suite à la découverte de substances illicites dans les fioles.

J’avais remarqué que, dans le discours officiel originel, des sous-Autorités préfectorales Japonaises, il était expressément question de particules noires magnétiques – à l’intérieur des fioles d’injections ModeRNA. Le discours officiel Japonais – celui des Autorités centrales directement sous le joug des globalistes – fut, ensuite, transformé et évoqua la présence d’acier inoxydable… provenant de dysfonctionnements dans les processus de fabrication – impliquant une friction entre deux pièces de métal dans une machinerie du laboratoire Espagnol. [1352] Quant aux particules noires, selon la nouvelle version officielle, il ne s’agissait que de débris de capuchons de fioles en caoutchouc – qui passaient par là.  [1388]  [1389]

Aujourd’hui, au Japon, selon l’Agence Bloomberg, le nouveau scandale concerne les injections de Pfizer. Dans ces injections, les particules découvertes sont, cette fois, de couleur blanche. Il s’agit du lot FF5357. Elles ont été décelées dans deux préfectures du Japon, celle de Kanagawa (dans la ville de Kamakura City) et celle d’Osaka (dans les villes de Sagamihara et de Sakai City). A Sagamihara, ce sont trois sites de vaccinations qui ont rapporté des impuretés flottant dans les fioles d’injections. [1535]

Ainsi que je l’avais annoncé, on attend toujours les résultats d’analyses de laboratoires Japonais quant à la nature des contaminants découverts dans les lots de Moderna.

Yoshihide Suga, le premier ministre du Japon, ne va pas démissionner à cause de ce nouveau scandale vaccinal… car il a, déjà, démissionné dans la foulée du premier.

 

Nouvelles du 14 septembre 2021

Le certificat de vaccination numérique de l’OMS

Le 1er septembre, dans ces Nouvelles, j’écrivais que l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, venait de publier un document sur le certificat de vaccination numérique: [1258] [1259] 

Je n’ai pas réussi à dénicher, sur le site de l’OMS, une traduction en Français de ce document. [1532]  [1533]  [1534]

Ce document de l’OMS a été financé par la Fondation Bill  Gates, par le gouvernement d’Estonie, par la Fondation Botnar, par l’état du Koweit et par la Fondation Rockefeller.

A la lecture de ce document de 99 pages, il semblerait que cela soit plus qu’un certificat de vaccination. C’est tout simplement, ainsi que je l’ai maintes fois annoncé, le prototype des futurs passeports identitaires numériques  – sur mode crédit social à la Marxiste Chinoise.

Le gouvernement de l’état de Colombie Britannique, au Canada, a devancé l’OMS en lançant, le 21 août 2021, une Identité biométrique. Cette identité est agrémentée d’un crédit social, au parfum de communisme Chinois,  qui est fondé sur le statut vaccinal concernant le CoqueVide/19. Cette Identité BioMétrique va fusionner les données biologiques, identitaires, médicales, vaccinales et sociales (quant au crédit). [1536]

D’ailleurs, les commentaires vont bon train quand au fait que ce nouveau système soit fondé sur la technologie Blockchain et quant au fait que l’eugéniste Bill Gates, toujours lui, et Microsoft, ont déposé une demande pour un premier brevet [730], dont le n° est US20200097951A1, avec comme intitulé “Cryptocurrency system using body activity data”, le 21 septembre 2018, et pour un second brevet [731], dont le n° est WO 2020/060606, avec comme intitulé “Cryptocurrency system using body activity data”, le 20 juin 2019

L’application pour le premier brevet fut abandonnée. Ainsi que son intitulé l’indique, il s’agit de brevets de type “cyborg” portant sur un système de cryptomonnaie connecté aux données émanant du corps physique de l’utilisateur – que je suppose être un être humain. 

Avec un tel intitulé, WO 2020/060606, il n’en fallait pas plus pour que les Chrétiens Intégristes, Traditionnalistes – et Survivalistes – sautent, à pleines jambes de bois, dans le énième traquenard, sous mode “666”, que leur tendaient les Xenosh.

Donc, dans le jargon de l’OMS, il s’agit d’un Digital Documentation of COVID-19 Certificates: Vaccination Status – en bref, un “DDCC:VS” – que l’on peut traduire par “Documentation Digitale de Certificat de Covid-19: Statut Vaccinal”, à savoir “DDCC:SV”.

En page 9, les technocrates de l’OMS s’excitent sur le DDCC:VS et ne mâchent pas leurs mots afin de clamer l’inutilité de ce passeport vaccinal: «Tout d’abord, le recours à un DDCC:SV, en tant que pass sanitaire, induit un spectre distinct de risques en raison des incertitudes scientifiques courantes en ce qui concerne les vaccins Covid-19». Traduction et Soulignements de Xochi.

C’est bien l’OMS qui commence à faire des ronds de jambes sur le sujet épineux de la dangerosité des injections – pour ne pas dire sur le sujet de l’épine dans le pied que constitue la découverte d’oxyde de graphène magnétique dans les fioles de ces injections.

Et de rajouter: «Tant bien même les vaccins Covid-19 ont démontré leur efficacité à prévenir les pathologies graves et les décès, l’amplitude de la protection à l’encontre de la transmission du SARS-CoV-2, vers des individus susceptibles, reste à déterminer. Pendant combien de temps chaque vaccin conférer sa protection à l’encontre d’une maladie grave à à l’encontre de l’infection et dans quelle mesure chaque vaccin protège à l’encontre des variants présents et futurs du SARS-CoV-2 doit être, régulièrement, déterminée.

Dans ce contexte d’incertitudes scientifiques, le recours à un DDCC:SV, en tant que pass sanitaire fondé exclusivement sur la vaccination individuelle, peut engendrer le risque de dissémination de la maladie. C’est particulièrement le cas lorsque des individus, avec un DDCC:SV, sont complètement exemptés de mesures sociales et sanitaires dans la vie publique ou lorsqu’il est difficile d’obliger les individus à accepter les mesures sociales et sanitaires durant une activité (par exemple, porter un masque facial et appliquer la distanciation physique durant un concert) qui leur est autorisée en raison de leur DDCC:SV». Traduction et Soulignements de Xochi.

En bref, l’OMS déclare que les injectés sont des contaminateurs, pour ne pas dire des  “super-spreaders” – alors que le Sinistre Olivier Variant a toujours affirmé le contraire, jusqu’à aujourd’hui; ensuite, que l’injection n’apporte pas, obligatoirement, une protection contre les variants; et, enfin, que le passeport sanitaire fondé sur le statut vaccinal n’est que de la pure esbroufe.

On comprend mieux, du dernier épisode entre Véran et Cohen, qu’une certaine Meute Médiatique, elle, est au vif du sujet de ce qui se passe dans les coulisses de l’organisation financée par Bill Gates et les multinationales de la Pharmacratie.

Le premier objectif de tout ce galimatias… est de générer de la dissonance cognitive – business as usual – chez les lobotomisés. Chez tout être humain, doté d’un minimum de bon sens et de logique non virtuelle, la première question qui se pose est de savoir quelle est, alors, l’utilité de l’injection dans un tel “contexte d’incertitudes scientifiques”?

En fait, l’OMS avoue que l’objectif réel de ce pass sanitaire est de pousser les gens à se faire vacciner non pas pour qu’ils bénéficient des avantages conférés par la vaccination mais des avantages conférés par le pass sanitaire:

«La création d’un DDCC:SV, suivant la vaccination individuelle, peut inciter plus de personnes à recevoir un vaccin afin d’accéder aux bénéfices d’un DDCC:SV. Cependant, il peut, également, augmenter l’hésitation vaccinale en raison de la protection de la vie privée ou autres soucis liés au fait que les informations vaccinales pourraient être connectées à des informations personnelles et être utilisées pour d’autres objectifs que ceux originellement intentionnés (par exemple, surveillance du statut individuel de santé) ou par d’autres tierce-parties (immigration, entités commerciales, chercheurs).»Traduction et Soulignements de Xochi.

En bref, l’OMS a peur que le pass sanitaire obligatoire soit un obstacle… à l’encontre d’une vaccination inutile!

Est- ce pour cela que Bojo vient de l’abandonner en Angleterre?

Est-ce pour cela que le ministre de la santé, Nitzan Horowitz, s’est laissé piéger sur micro, en direct, en concédant que le pass sanitaire n’a, strictement, aucune justification médicale? Tout cela constitue un gigantesque théâtre dont la fonction est de dissoner encore plus les individus fragiles psychiquement – à savoir une bonne partie des populations.

*************

Preuves de l’existence du SARS-Cov-2 requise des Autorités Espagnoles

En Espagne, le 10 septembre 2021, le juge administratif du Contencioso de Madrid a donné 20 jours au Ministère de la Santé afin que ce dernier amène la preuve de l’existence du SARS-Cov-2, à savoir la preuve qu’il ait été isolé et caractérisé. [1503]

Pour rappel, la Cour Suprême d’Espagne a jugé, en juillet 2021, que le confinement orchestré par les Autorités Espagnoles est strictement anti-constitutionnel. [584]

En août, divers tribunaux Espagnols ont jugé que le passeport sanitaire est strictement anti-constitutionnel.

*************

En Israël, le pass sanitaire n’est qu’un vecteur de coercition

En Israël, le ministre de la santé, Nitzan Horowitz, s’est fait piéger sur micro, en direct, et a concédé que le pass sanitaire n’a, strictement, aucune justification médicale: il s’agit, Juste, de coercition afin de pousser la population à se faire injecter les poisons de Pfizer.

Voir l’article “Le ministre israélien affirme que le « pass sanitaire » ne repose pas sur l’épidémiologie” chez les Déqodeurs. [1530]

On se rappelle que l’Institut Pasteur (expert en impostures tout comme son malfrat de parrain) a même pondu, pour l’occasion, une fausse étude validant, médicalement le passeport sanitaire de la PharMacronie. Elle a, depuis, été rétractée…

Voir l’article de France-Soir intitulé “Pasteur rétracte son étude bidon sur le passe sanitaire, mais persévère !”. [1531]  Lorsque les Peuples descendront dans la rue afin de réinitialiser la destinée des serpillères politiques et des journalistes corrompus… il ne faudra pas oublier les scientifiques complices de ce génocide.

 

Nouvelles du 12 septembre 2021

Au sujet de l’oxyde de graphène “magnétique” modifié avec de l’oxyde de fer (Fe304)

Dans le dossier “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”, j’ai évoqué que parmi les produits, à base de graphène, distribués commercialement par Jiangsu XFNANO Materials, se trouve une poudre d’oxyde de graphène “magnétique” modifié avec de l’oxyde de fer (Fe304) [851] – accompagnée d’un avertissement, à savoir d’opérer avec prudence en relation avec le virus et le coronavirus CoqueVide/19.

Ce produit est présenté avec les fonctions suivantes: «Composé d’oxyde de graphène, chargé de nano-particules magnétiques de Fe304, l’oxyde de graphène magnétique possède de nombreuses qualités incluant la capacité de réaction magnétique, des propriétés catalytiques (qui peuvent être utilisées pour la séparation magnétique de molécules), une catalyse biologique enzymatique simulée, la pollution environnementale, la construction de matériaux composés polymères dopés, la construction de nano-vecteurs de médications, le développement de senseurs et de méthodes de détection biologiques, etc». Traduction et Soulignements de Xochi.

Un composé d’oxyde de graphène réduit, chargé de nano-particules magnétiques de Fe304, est, également, commercialisé par Merk. [1480]

Il existe, en fait, une étude très récente, publiée en mai 2021, qui est intitulée “Preparation of rGO@Fe3O4 nanocomposite and its application to enhance the thermal conductivity of epoxy resin”. [1470]

«Les nano-particules magnétiques sont composées de nano-particules d’alliages, ou de métaux de transition, enchâssées dans des vecteurs non-métalliques. Elles possèdent les doubles caractéristiques de particules magnétiques et de nano-matériaux. Le fait de charger des nano-particules magnétiques, sur la surface du graphène, afin de préparer des matériaux composites, non seulement profite des propriétés intéressantes du graphène mais confère, également, la pleine expression des avantages de nano-matériaux magnétiques – tels qu’un super-paramagnétisme, une haute activité catalytique ainsi qu’une bonne bio-compatibilité. Il en découle que ces matériaux peuvent avoir des applications pour de nombreux usages. Cakmak et al. ont synthétisé  des nano-composés ternaires rGO–Fe3O4–TiO2 et les ont dispersés dans de l’éthylène glycol afin de préparer des nano-fluides. [1471] Il a été découvert que les nano-fluides composés d’éthylène glycol, et de rGO–Fe3O4–TiO2, possèdent une conductivité thermique stable, à des températures différentes, et peuvent être utilisées pour des applications de transfert de chaleur». Traduction et Soulignements de Xochi.

Il existe une pléthore d’études, depuis une dizaine d’années, sur les nano-particules d’oxyde de graphène réduit fusionnées avec de l’oxyde de fer, ou magnétite (rGO–Fe3O4) pour des applications bio-médicales, pour des processus de décontamination, pour du stockage d’énergie, etc.  [1472]  [1473]  [1474]  [1475]

Par exemple, une étude de 2017, intitulée “Application of Fe3O4/RGO Nanocomposite as a Sorbent of Pesticides”, porte sur la décontamination de raisins secs contaminés avec les pesticides suivants: diazinon, chlorpyrifos, ethion, perméthrine, cyperméthrine, fenvalérate. [1476]

Par exemple, une étude de 2017, intitulée “Chitosan overlaid Fe3O4/rGO nanocomposite for targeted drug delivery, imaging, and biomedical applications” porte sur l’utilisation de nano-particules de rGO–Fe3O4–TiO2, fonctionnalisées avec du chitosan, pour des applications bio-médicales (transfert de médications), pour la cosmétique et pour les industries alimentaires. [1477]

Par exemple, une étude de 2019, intitulée “Multifunctional graphene oxide/iron oxide nanoparticles for magnetic targeted drug delivery dual magnetic resonance/fluorescence imaging and cancer sensing” porte sur le transfert de médication et de vaccins tout en affirmant que ces nano-particules sont moins toxiques que les nano-particules d’oxyde de graphène.

Une étude, de 2020, intitulée “Efficacy and Molecular Effects of a Reduced Graphene Oxide/Fe3O4 Nanocomposite in Photothermal Therapy Against Cancer” a mis en lumière que les nano-particules de rGO@Fe3O4 peuvent accroître la température cellulaire de 18°C – en seulement cinq minutes. [1479]

Il existe, d’ailleurs, une étude, de 2016, portant sur une méthode “écologique” de réduire un composé d’oxyde de graphène/oxyde de fer/palladium avec un extrait de Withania coagulans – une espèce d’importance médicinale, et économique, en Inde – qui, tout comme Withania somnifera, possède de fortes capacités anti-oxydantes. Les Withania sont les Ginsengs de l’Inde. [1496]

Il existe, également, des nano-vecteurs de remèdes, ou vaccins, composés de points quantiques de carbone fusionnés avec des nano-particules composées de magnétite et de silice (Fe3O4@SiO2). [1478]

 

Nouvelles du 11 septembre 2021

Corruption financière de l’Association Espagnole de Pédiatrie… très vaccinaliste

L’Association Espagnole de Pédiatrie, qui regroupe plus de 9000 pédiatres, s’est fortement engagée dans l’injection des poisons Pfizer, Moderna, etc, chez les enfants de moins de douze ans d’âge, afin de lutter contre la pandémie inexistante. Et ce, au travers de la bouche de Francisco Álvarez, le secrétaire de sa section Vaccins.

Ainsi que le commente un article, rapportant leur intervention médiatique, ce ne sont que 10 enfants de moins de dix ans qui sont décédés, prétendument, du CoqueVide/19, depuis juin 2020, en Espagne. Sans commentaires.

Faut-il préciser que la Fondation de l’Association Espagnole de Pédiatrie a reçu, de Pfizer, la modeste somme de 304 464 euros?… sûrement afin de financer les faux frais de certains, au mieux, ou de financer des masques au graphène pour les nourrissons, au pire. [1468]

 

Nouvelles du 9 septembre 2021

Des particules magnétiques de graphène en suspension dans l’Atmosphère?

Si l’on en croit l’une des séquences d’une vidéo récente, de la Quinta Columna, des investigateurs Espagnols ont mis en exergue qu’après une pluie, le sol et les agrégats déposés sur les pare-brises de voitures étaient complètement magnétiques – à savoir graphénisés ou ferro-magnétisés par des substances proches. [1438]

Si la couche supérieure du sol, ou la couche minérale sur le pare-brise d’une voiture, est magnétique, cela signifie que des poussières de graphène, ou autre type de particules magnétiques, se baladent en suspens dans l’Atmosphère… en attendant de chuter , avec les pluies, lorsque les conditions atmosphériques s’y prêtent.

Cette information est à mettre en corrélation avec les découvertes d’un médecin, aux Canaries, qui, par analyse, a découvert la présence de graphène dans l’eau de pluie. [1437]

Ce type d’informations va impulser les activistes, et les lanceurs d’alertes, à se munir de gros aimants – en sus des compteurs Geiger et autres instruments de mesures de radiations.

*************

Bravo Cassandre Fristot!

“En même temps” que Eric Zemmour est absolu de tout péché de racisme [1440] suite à une violente diatribe contre l’Islam et l’immigration, prononcée en 2019 – et les parties civiles s’en sont médusées – la jeune Cassandre Fristot [1442] risque d’écoper de trois mois de prison [1441] avec sursis pour sa pancarte Qui? Qui? – car cette pancarte serait symbolique et représentative d’un mouvement, sans cesse croissant, de remise en cause des “Mites et des Mythes anti-Sémites”. [939]

Tout le monde n’est pas Charlie au pays de la Jewstice! Tu m’étonnes, mon pote, que le mouvement est sans cesse croissant car ils commencent à nous les casser… les neurones – sans évoquer leur graphénisation “universelle”. Par conséquent, il y a fort à imaginer que toute personne décente, aimable et mutualiste, soit encline, un jour béni et étoilé, à se casser des territoires concentrationnaires ou bien à en casser les fils barbelés, physiques ou virtuels – ou les têtes de ceux qui les ont concoctés.

Lorsque j’évoque la Jewstice en ces occasions – et ce, d’autant plus que l’épisode Charlie fut une opération psychologique spéciale sous la houlette du Dément Catalan de l’Otan – c’est sans retenue! Car l’excellence de la quête de la Transparence requiert que les retenues soient brisées afin de laisser libre flux à la dissémination de ce qui est véridique, authentique.

 

Nouvelles du 8 septembre 2021

Injonctions vaccinales du Conseil de l’Ordre des Médecins

Dans ma monographie médicinale “Les Qualités Médicinales, Narcotiques et Aphrodisiaques du Pavot Somnifère” [1393], j’avais évoqué, en mars 2021, le projet d’un collectif d’associations de patients, et de syndicats de médecins, dont la finalité est d’obtenir la dissolution de l’Ordre des médecins qu’ils jugent inutile et nocif… [1394] Et c’est un euphémisme car il s’agit d’un gang de corrompus très rompus au double langage – car ils ont, même, signé le Serment d’Hippocrate.

Cela fait une quarantaine d’années que je dénonce cette organisation pseudo-médicale mafieuse, “inutile et nocive”, à la solde de la Pharmacratie génocidaire. L’Ordre des médecins fut créé par le Maréchal Pétain en même temps que des Ordres similaires pour les vétérinaires et les pharmaciens… tous unis dans le même désordre Pharmacratique – qui s’avère un désordre fatal, et souvent létal, chez l’homme et autres animaux, pour leurs sphères génétique, cellulaire, etc… Ces Ordres n’ont jamais été remis en question, ou soumis à la Question – de savoir quelle est leur mission authentique – par toutes les serpillères politiques qui se sont succédées à la tête des Ripoubliques.

Aujourd’hui, on apprend que l’Ordre des médecins réclame un accès immédiat, à une troisième dose d’injection anti-CoqueVide/19, pour les professionnels de santé déjà bien malmenés. [1395] Et même parfois très malmenés et très persécutés tels les Dr. Henri Joyeux, Martine Wonner, Louis Fouché, Didier Raoult, etc, etc, que l’Ordre des Médecins pourchasse afin de les expulser de la pratique médicale.

D’ailleurs, lorsque j’entends Didier Raoult tirer sa barbichette en se demandant qui faut-il vacciner, j’ai envie de lui hurler à l’oreille… de redescendre sur Terre. [1398] Le Dr. Didier Raoult est, surement, un très bon thérapeute… du moins, si l’on en reste dans la sphère des junkies aux médications allopathiques qui, en effet, induisent, toujours, des effets adverses secondaires, ou primaires. Le Dr. Didier Raoult pourrait-il avoir la condescendance, et l’amabilité, de prêter l’oreille à tous ceux qui dénoncent la présence de nano-particules d’oxyde de graphène dans les injections – tels que les 2,6 millions de vaccins ModeRNA jetés dans la décharge publique au Japon.

A propos, si l’hydroxychloroquine est efficace à l’encontre des symptomes du CoqueVide/19, donc à l’encontre des symptomes de l’empoisonnement au graphène, on ne peut que conseiller, également, l’usage des Artemisia, en particulier Artemisia annua ou Artemisa afra. Je renvoie le lectorat vers mes diverses monographies sur les Artemisia sur mon site xochipelli.fr. Non, le Dr. Didier Raoult n’a jamais répondu à mon courrier eu égard à l’usage des Artemisia. Didier Raoult survit dans un paradigme toxique – car le néo-darwinisme est aux abois… tout comme la théorie des germes, de Pasteur l’Imposteur, qui en constitue une branche déjà bien étiolée.

Selon leur communiqué: «Face au risque de baisse d’efficacité des vaccins au-delà de six mois après un schéma vaccinal complet, en particulier contre le variant Delta, il est aujourd’hui nécessaire de permettre aux publics les plus exposés et les plus fragiles d’avoir accès à un rappel vaccinal. L’Ordre des médecins demande que les médecins et tous les professionnels de santé soient considérés comme prioritaires pour l’accès à ce rappel, comme ils l’ont été au début de la campagne de vaccination, pour se protéger et protéger leurs patients». [1396]

Au sujet du fait que le personnel soignant devrait être prioritaire pour une troisième injection, la dernière newsletter de Néo-Santé, d’Yves Razir, tombe à pic. «Un de mes arguments majeurs, que je répète inlassablement car il n’est jamais  soulevé ailleurs, est que les soignants n’ont pas payé un lourd tribut à la pseudo-pandémie. C’est une fiction entretenue par les autorités sanitaires  pour appuyer leur narration mensongère mais ça ne correspond nullement à la réalité. Etc». [1397]

L’Ordre des médecins vient, donc, aujourd’hui, au secours de l’hyper-vaccinaliste hystérique, Olivier Véran, qui vient de se prendre une volée de bois vert par un Patrick Cohen qui semblait suinter la haine du vaccin par tous les pores de son micro – médiatiquement, s’entend, car la députée Avia Sion drone dans les coulisses.

L’Ordre des médecins est-il bien conscient que l’influenceur Patrick Cohen, en personne, vient de promouvoir la décharge publique pour les 1800 millions de doses d’injections Pfizer – anti multi-variants de CoqueVide/19 – commandées par la Commission Européenne et qui devront être payées par les contribuables… même si leur sort est de graphéniser, encore un peu plus, la Biosphère? En effet, c’est dans le contrat… en grosses lettres.

En même temps, aux USA, l’équivalent de l’Ordre des médecins, l’AMA, American Medical Association, vient de se prendre une volée de transparence car son document “AMA Covid 19 Guide”, à l’usage des médecins, vient d’être publié. Il constitue un tissu de propagande, de mensonges et, surtout, d’invitation à la pratique du mensonge, de la dissimulation, de la dissonance cognitive et du double langage.  [1399]   [1400]

Le lectorat anglophone peut consulter l’interview du Dr. Bryan Ardis, par Stew Peters, qui expose toutes ces manigances criminelles par l’American Medical Association. [1439]

 

Nouvelles du 7 septembre 2021

Du nitrure de bore hexagonal dans les injections?

Dans la rubrique nano-particules métalliques dans les vaccins. J’ai découvert, hier, l’existence du nitrure de bore hexagonal [1356]… qui est fort réputé pour posséder des propriétés physiques similaires au graphène.

C’est, d’ailleurs, pour cela que le nitrure de bore hexagonal est, parfois, appelé, graphène blanc.

Le nitrure de bore existe, également, sous d’autres formes: rhomboédrique, cubique en forme de diamant et en structure de wurzite. Cependant, sa forme la plus stable, à température ambiante, est hexagonale.

En effet, le nitrure de bore hexagonal est, extrêmement, similaire au graphène dans la mesure où ces deux matériaux sont constitués de réseaux hexagonaux d’atomes. Dans le cas du graphène, ces atomes sont des atomes de carbone tandis que dans le cas du nitrure de bore hexagonal, ce sont trois atomes de bore et trois atomes d’azote qui constituent son hexagone.

La structure hexagonale du nitrure de bore se caractérise par des liaisons covalentes robustes dont l’espacement est similaire à celui du graphène. Sa formation en couche a été exploitée afin de réaliser différents types de nano-structures: nano-tubes de nitrure de bore, nano-couches, nano-aiguilles et autres nano-particules possédant diverses configurations. 

Comme les liaisons carbone-carbone sont les plus robustes, dans la Nature, le graphène s’avère un peu plus robuste que le nitrure de bore hexagonal. En effet, le graphène se caractérise par une pression de 130 gigapascals et par 1,0 térapascal pour l’élasticité tandis que le nitrure de bore hexagonal se caractérise par une pression de 100 gigapascals et par 0,8 térapascal pour l’élasticité. Par contre, sur le plan de la résistance aux craquements, le nitrure de bore hexagonal s’avère 10 fois plus résistant que le graphène – selon une étude publiée en juin 2021 “Intrinsic toughening and stable crack propagation in hexagonal boron nitride”. [1356]  [1357]

Selon cette étude, le nitrure de bore hexagonal constitue, déjà, un matériau extrêmement important pour l’électronique flexible en 2D – et pour d’autres applications – en raison de sa résistance à la chaleur, de sa stabilité chimique et de ses propriétés diélectriques. Cela permet de l’utiliser comme base de support et comme couche d’isolation entre des composants électroniques.

Selon Jun Lou, l’auteur de cette étude à l’Université Rice, de Houston, au Texas, en sus des applications pour des textiles électroniques, par exemple, l’électronique flexible en 2D peut être utilisée pour des applications plus exotiques – tels que des implants et tatous électroniques greffés, directement, sur le cerveau.

Le nitrure de bore hexagonal est également utilisé dans des applications biologiques et médicales – même si cet usage est moindre que celui du graphène.

En fait, il existe une pléthore de recherches sur des dispersions de nano-particules de nitrure de bore, dans des solutions aqueuses, et autres aérogels, pour des applications bio-médicales depuis au moins 2008. [1362]  [1363]  [1364]  [1365]

Ainsi, une étude a été publiée, en 2015, avec comme intitulé “Polyethyleneimine-functionalized boron nitride nanospheres as efficient carriers for enhancing the immunostimulatory effect of CpG oligodeoxynucleotides”, qui porte sur la fonctionnalisation de nano-particules de nitrure de bore hexagonal, avec du polyéthylèneimine, afin d’accroitre l’impact des oligodéoxynucléotides – qui sont des adjuvants pour les vaccins. [1366]

Ainsi, une étude a été publiée, en 2015, avec comme intitulé “Hexagonal boron nitride nanoplates as emerging biological nanovectors and their potential applications in biomedicine”, qui porte sur des solutions aqueuses à base de nitrure de bore hexagonal en tant que plates-formes médicales, excellentes, pour les interactions nanoparticulaires-biomoléculaires – en particulier pour la conception de vaccins à base de nano-particules. [1367]

Ainsi, une étude a été publiée, en 2015, avec comme intitulé “Evaluation of Boron’s Adjuvant Activity in Inactive Bacterin Vaccines Using the Mice Model” qui porte sur l’utilisation de nitrure de bore hexagonal en tant qu’adjuvant dans les vaccins. [1368]

Ainsi, une étude a été publiée, en 2018, avec comme intitulé “Boron nitride nanomaterials: Biocompatibility and bio-applications” [1358] par des chercheurs de l’Université de Chalmers. Cette université est, d’ailleurs, le siège du Graphene Flagship Project et est en partenariat étroit avec la Multinationale de la Pharmacratie, AstraZeneca. Ces chercheurs ont étudié la bio-compatibilité de nano-particules de nitrure de bore hexagonal pour des applications médicales: transport de médications et de vaccins, bio-senseurs et stimulation cellulaire.

La responsable de cette étude, Alessandra Merlo, a réalisé sa thèse sur les bio-senseurs à base de graphène dans les applications bio-médicales. Le second chercheur, de cette étude, V. R. S. S. Mokkapati, a travaillé sur des membranes au graphène destinées à l’hyperfiltration des fluides corporels. Les deux autres auteurs, Santosh Pandit et Ivan Mijakovic, sont, également, deux experts dans le champ des applications bio-médicales à base de graphène.

Selon ces chercheurs de l’Université de Chalmers, le nitrure de bore hexagonal est, chimiquement, beaucoup plus stable que les nano-matériaux à base de graphène et, par conséquent, sa dispersabilité dans des solutions aqueuses n’en est que plus efficace. Il est pour l’instant beaucoup moins utilisé que les nano-structures à base de carbone, dans les applications bios-médicales, mais, selon ces chercheurs, il pourrait, progressivement, les supplanter dans la mesure où la problématique de la toxicité, des nano-matériaux à base de graphène, n’est pas totalement résolue. Et c’est un euphémisme!

Le nitrure de bore est commercialisé, pour des applications bio-médicales, par Jiangsu Xfnano Materials Tech Co, en Chine – la même entreprise qui commercialise une gamme très étendue de produits à base de graphène et une pléthore d’autres nano-particules. [1360] Jiangsu Xfnano distribue, par exemple, des nano-particules de nitrure de bore en solutions aqueuses,de qualité médicale – à savoir permettant de confectionner des sérums physiologiques et des bases de vaccins. [1361]

Il est intéressant de noter que l’introduction de fluor, dans un réseau bi-dimensionnel de nitrure de bore hexagonal, modifie sa structure électronique. [1369]  [1370] D’isolant électrique, le nitrure de bore hexagonal se transforme, alors, en semi-conducteur.

Selon Pulickel Ajayan de l’Université Rice, de Houston, l’introduction de fluor modifie, également, les propriétés magnétiques du nitrure de bore hexagonal – en raison de l’impact des atomes de fluor sur le spin des atomes d’azote. C’est une information importante dans la mesure où la Mafia Industrielle a contaminé, le corps humain, et toute la Biosphère avec du fluor – dont les eaux, distribuées au robinet, sont gavées.

Il faut, également, mentionner que la mode étant au graphène, il existe un certain nombre de recherches portant sur des technologies fusionnant le graphène hexagonal avec le nitrure de bore hexagonal.

“Boron nitride substrates for high-quality graphene electronics” [1371]; “Boron Nitride is a Promising Path to Practical Graphene Devices” [1373]; “Graphene, hexagonal boron nitride, and their heterostructures: properties and applications” [1374]; “Graphene and boron nitride make a semiconductor junction” [1379]; “Graphene + Boron Nitride = Semiconductor” [1380];   “Graphene-Boron Nitride Composite: A Material with Advanced Functionalities” [1375]; “Graphene on boron-nitride: Moiré pattern in the van der Waals energy” [1376]; “Enhanced thermal conductivity of functionalized-graphene/boron nitride flexible laminated composite adhesive via a facile latex approach” [1377]; “Boron nitride assists in protecting graphene in order to achieve next-gen electronics” (août 2021) [1378]; “The stability of graphene and boron nitride for III-nitride epitaxy and post-growth exfoliation” (2021) [1372].

La très récente étude, intitulée “Boron nitride assists in protecting graphene in order to achieve next-gen electronics”, publiée en août 2021, est très enthousiaste quant à la capacité de protéger le graphène avec du nitrure de bore: «La technique, telle que déclinée, consiste à utiliser une monocouche de nitrure de bore hexagonal – un isolant bi-dimensionnel – comme un niveau de protection au-dessus du graphène. La monocouche de nitrure de bore hexagonal est assez fine d’épaisseur pour ne pas avoir d’impact, autre que négligeable, sur la qualité de la diélectrique, mais assez épaisse, cependant, pour protéger le graphène du plasma d’oxygène utilisé dans la technique de déposition par plasma. De plus, le plasma crée des sites de nucléation, sur la monocouche de nitrure de bore hexagonal – ce qui permet la croissance rapide de films diélectrique de haute qualité.» [1386]

Aujourd’hui, où trouve-t-on du nano-nitrure de bore dans la vie quotidienne – en dehors des secteurs de l’industrie lourde et électronique? Par exemple, le nitrure de bore, se retrouve, présentement, dans des cosmétiques – sous la forme de nano-tubes. Cependant, aux USA, par exemple, les nano-particules de nitrure de bore ne sont pas considérées comme nano-particulaires dans les formulations cosmétiques. [1381]

Alerte: certains produits, comme les fards à paupières, peuvent en contenir 25%. Tout comme l’oxyde de graphène, le nitrure de bore est toxique.

Aux USA, il semblerait que le nano-nitrure de bore soit présent dans 28 produits cosmétiques et dans 23 formulations de cosmétiques – dont un certain nombre de produits anti-vieillissement et anti-rides distribués par la multinationale Pharmacratique Merk. [1387]

Le nitrure de bore est-il toxique? A n’en pas douter, selon de très nombreuses études… malgré que quelques études tentent de prouver que ce matériau possède des qualités bactéricides, bla bla bla.

Il n’existe aucune restriction en Europe quant à la présence de nano-particules de nitrure de bore dans les cosmétiques. [1390]

Une étude, de 2018, s’intitule “In vivo toxicity evaluation of boron nitride nanosheets in Bombyx mori silkworm model” [1382] et porte sur l’impact de nano-couches de nitrure de bore sur des gènes du midgut du vers à soie, Bombyx mori – induisant, potentiellement, des dysfonctionnements.

Une étude, de 2017, s’intitule “Toxicity evaluation of boron nitride nanospheres and water-soluble boron nitride in Caenorhabditis elegans”. [1383] Elle porte sur les seuils de tolérance de ce petit ver, d’un millimètre environ, à l’encontre des nano-sphères de nitrure de bore.

Une étude, de 2019, s’intitule “Nanotoxicity of Boron Nitride Nanosheet to Bacterial Membranes”. [1384] Elle porte sur les capacités anti-bactériennes de nano-couches de nitrure de bore. Question: ses capacités anti-bactériennes, peut-il les appliquer à l’intérieur du corps humain et vis à vis de quelles classes de bactéries… car le corps possède autant de bactéries que de cellules – en sus des virus qui nous composent à 85%.

Une étude, de 2017, s’intitule: “Acute in vitro and in vivo toxicity of a commercial grade boron nitride nanotube mixture”. Elle porte sur l’extrême toxicité des mélanges de nano-tubes de nitrure de bore “de qualité commerciale”. [1385]

L’étude, de 2015, intitulée “In Vivo Biodistribution and Toxicity of Highly Soluble PEG-Coated Boron Nitride in Mice” a mis en exergue que les nano-particules de nitrure de bore, enrobées de polyéthylène glycol (PEG), se concentrent avant tout dans le foie, dans les poumons, dans la rate et dans le cerveau – tout comme les nano-particules d’oxyde de graphène. D’ailleurs, l’une des photographies présentées, de nano-particule de nitrure de bore, semble très proche des photographies d’oxyde de graphène. [1391]

 

Nouvelles du 6 septembre 2021

Patrick Cohen défonce le Sinistre Olivier Véran

Dans la rubrique: retournements, virevoltes, voltefaces, mensonges et dissonances cognitives. Cela fait quelques semaines que j’alerte quant à un changement imperceptible, mais de plus en plus perceptible, d’orientation du discours officiel des Autorités – qui ne sont que le paravent, et parfois le paratonnerre, des Banksters.

Et aujourd’hui, je découvre un épisode hilarant [1346] entre l’animateur, de télévision, Patrick Cohen et le Sinistre Olivier Variant sur l’inutilité des injections… rendues obligatoires par la PharMacronie. On vit une époque formidable!

J’écrivais, en effet, dans mes Nouvelles du 27 août 2021, que… si l’on en juge par les titres de certains journaux (Bloomberg, BBC, etc),  [1350]  [1351] il semblerait que les donneurs d’ordres commencent à infléchir légèrement la courbe. Serait-ce afin de lancer leur prochain joker? Un confinement Climatique? Un effondrement de l’internet? Avec ou sans crash financier? Une attaque, sous faux-pavillon, de méchants Extra-Terrestres? Sous la Férule de Yaldabaoth? Avec ou sans Petits Gris déjà graphénisés depuis l’Aube des temps?

Bloomberg a, même, titré un de ses très récents articles [1349] sur le fait que le business des vaccins, à l’encontre du CoqueVide/19 allait devenir un business juteux et que là résidait bien le problème. C’est un euphémisme: en Israël, les Autorités lancent leur campagne pour une quatrième injection Pfizer [1353] – en fait, tous les 5 mois, en rappel/booster comme l’a annoncé Fauci le Gris, le grand prêtre du Culte du Covidisme.

On se rappelle que le Projet Véritas a publié, cet été, une vidéo dans laquelle l’un des directeurs techniques de CNN, Charlie Chester, piégé par la journaliste, annonce, entre autres aveux: «Préparez-vous, cela vient. Le Changement Climatique va être le prochain truc COVID pour CNN». C’est une traduction littérale de: «Be prepared, it’s coming. Climate change is going to be the next COVID thing for CNN». Charlie Chester précise que sa chaine va, de nouveau, exploiter le filon du Réchauffement/Changement Climatique qui s’avère beaucoup plus durable que le filon de la Pandémie – pardon, de LA Pandémie.  [1347]  [1348]

Ainsi que l’évoque un article récent de France-Soir [1346], il est révélateur de voir que France 5 s’auto-censure quant à la disponibilité de la scène télévisée, durant l’émission « C à Vous », du 30 août 2021. Durant cette scène, l’animateur Patrick Cohen pulvérise le Sinistre Olivier Variant, sur place, en envoyant bouler, publiquement, les injections anti-CoqueVide/19 dans les oubliettes de l’Histoire: «Ce n’est pas ce vaccin qui va nous débarrasser de ce virus. L’immunité collective, qui était censée éteindre l’épidémie avec une population vaccinée à 75 ou 80 % était un mirage, une illusion, la plupart des spécialistes en conviennent aujourd’hui, ce concept ne marche pas, il ne peut pas marcher, hélas, avec ce coronavirus.»

Cette scène, est présentée, sur une autre vidéo, avec des scènes, en parallèle, mettant en exergue, une fois de plus, la démence du sinistre de la destruction de la santé publique – dont les mensonges et la dissonance cognitive semblent constituer les principaux outils médiatiques. [1378]

Patrick Cohen profita, bien évidemment, de cette démonstration de force médiatique, pour cautionner l’existence du virus invisible, parce qu’inexistant, et sa pérennité… comme la grippe:

«Le Delta a rendu les vaccins moins efficaces, son risque de transmission n’est réduit par les vaccins que d’environ 50 %, ça veut dire que le virus continue de circuler chez les vaccinés, qu’il sera impossible de contenir la pandémie par la seule vaccination, que la propagation de ce virus va lui offrir de nouvelles possibilités d’évolution, de mutation vers de nouveaux variants, et qu’il y a de grands risques qu’il devienne endémique, c’est à dire qu’il faudra vivre avec encore et toujours des précautions, gestes barrières, pour combien de temps ? En tout cas c’est un nouvel espoir déçu dans cette crise interminable».

D’ailleurs, les chiffres officiels, pour 2020, du taux de létalité du CoqueVide/19 sont de 0,15% des “contaminés”… tout comme la grippe – et de 83/85 ans d’âge moyen de décès. La Pandémie Covidienne est une construction médiatique. Quant à la Pandémie de Graphène, c’est une autre Histoire.

Donc, au-delà de son auto-censure, quelle est la nature du message de l’émission “C à Vous”? Patrick Cohen signifie-t-il, expressément, à Véran que, les “données scientifiques” ayant changé, son fauteuil éjectable est maintenant en mode allumage… en attendant qu’il soit convié, aux premières loges, dans un autre fauteuil… pour crimes à l’encontre des Peuples de l’Humanité? Car, eux, les Cohen médiatiques, et autres journaleux prostitués, auront toujours le loisir de tenter d’excuser leurs mensonges, leurs turpitudes et leurs ignominies – et leurs crimes de complicité et de trahison – en se cachant derrière les “politiques”.

D’ailleurs, ne s’agit-il pas d’une auto-censure modulée… lorsque le message a, déjà, été expédié? Pour valoir ce que de droit – et surtout ce que de Juste… car Big Tzaddik is Watching you! Aujourd’hui, qui fait Danser les Seringues des Transfusions cérébrales de la Meute Médiatique: Cohen ou Véran? Qui?

Patrick Cohen, le journaliste, laisse-t-il entrevoir, subrepticement, un changement de ligne d’orientation (de tentative de soumission populaire)… dont le ministre Véran n’est pas, franchement, conscient? Parce que, comme tous les autres ministres, Véran n’est qu’une misérable serpillère – recyclable ou non en fonction de la capacité de l’individu à s’humilier publiquement – sur laquelle ses maitres-vaccinalistes, et autres Banksters, s’essuient, quotidiennement, leurs pieds ensanglantés de millions de décès post-vaccinaux et de dizaines de millions d’handicaps à vie. 

La vidéo est-elle interdite de vision parce le message de Cohen est quelque peu prématuré? Parce que Véran peut encore servir à pousser l’arnaque de la troisième injection… comme il l’a bredouillé, médusé, face à Cohen? Car ce serait, selon le ministre de la dictature sanitario-génocidaire, l’injection salvatrice… On croirait entendre un junky plaider pour une dernière petite dose!

Surtout qu’aujourd’hui, il est quelque peu difficile d’occulter des chiffres émanant des Autorités, même truqués, lorsqu’ils mettent en exergue que la quasi-totalité des Covidiens hospitalisés, décédés, etc, sont vaccinés – et doublement. Et ce, aux USA, en Israël, en Mongolie, au Cambodge, au Royaume Uni, en Islande… et même en France car Véran ne nous dit pas toute la vérité. Avez-vous écouté les témoignages des infirmiers dans les services d’urgence… post-vaccinale?

C’est d’ailleurs pour cacher des chiffres (que Fauci le Gris ne saurait voir) que le CDC, aux USA, a imposé que les décès “Covidiens” de vaccinés, se manifestant durant les deux premières semaines après la vaccination, soient considérés comme décès non vaccinés – au prétexte que le vaccin met deux semaines avant de s’activer. Comme une bonne partie des décès post vaccinaux se manifestent durant ces deux premières semaines, ils sont, donc, enregistrés, par le CDC,  décès “Covidiens” de non- vaccinés – alors que ce sont, réellement, des décès de Graphénisation.

Malgré ce que prophétisait Charlie Chester de CNN [335], face à la fatigue pandémique des masses populaires, les Xenosh en commande n’ont pas enclenché, de suite, sur l’arnaque du Réchauffement Climatique Anthropique, mais en ont remis une saucée sur mode de l’alpha et de l’omega de “Variants” extrêmement dangereux tout en étant extrêmement contagieux… bla bla bla. Et, aux USA, c’est Anthony Fauci, le grand mis-leader mondial de la soupe vaccinale métallique, qui se délecte, et qui se vautre médiatiquement, dans les multiples Variants qui voguent, par centaines de milliers, de séquences génétiques informatiques virtuelles, dans les méga-ordinateurs des laboratoires, et autres officines, de la plus grande arnaque médicale de tous les temps.

*************

Le CoqueVide/19 est 341 fois plus mortel pour un habitant du New-Jersey que pour un habitant de Singapour.

Un investigateur US [1345] a analysé les chiffres officiels relatifs à la prétendue prévalence du CoqueVide/19 dans 4 pays d’Asie du sud-est (Taiwan, Singapore, Japon et Corée du sud) et 4 états du nord-est des USA (New York, Massachusetts, New Jersey et Connecticut) en partant du principe que ces huit juridictions possèdent le même niveau de technologies, d’hôpitaux, d’universités médicales, de laboratoires… Ces chiffres furent ensuite présentés avec les populations afférentes.

Etat de New-York: 19,5 millions d’habitants avec 66 millions de tests PCR bidons.

Taiwan, Singapore, Japon et Corée du sud: 207 millions d’habitants avec 58 millions de tests PCR bidons.

Les habitants du Massachusetts ont été testés, au PCR, 22 fois plus que les Japonais.

Etat de New-York: 19,5 millions d’habitants avec 54 895 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

Taiwan: 23,8 millions d’habitants avec 837 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

Etat du Massachusetts: 6,9 millions d’habitants avec 18 272 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

Singapour: 5,9 millions d’habitants avec 55 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

Corée du sud: 51,3 millions d’habitants avec 2303 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

New York, Massachusetts, New Jersey et Connecticut: 38,7 millions d’habitants avec 108 480 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

Taiwan, Singapore, Japon et Corée du sud: 207 millions d’habitants avec 19 308 décès, prétendus, du CoqueVide/19.

Le CoqueVide/19 est, donc, 341 fois plus mortel pour un habitant du New-Jersey que pour un habitant de Singapour. Tout va bien?

Cela confirme, une fois de plus, que la fausse pandémie a principalement sévi – par les destructions de toutes les libertés, des chaines alimentaires et du tissu sociétal – dans les pays d’Europe de l’ouest et d’Amérique du nord – ainsi que je l’ai prouvé maintes fois. Il en est, de même, pour la vaccination/injection/graphénisation qui est focalisée, principalement, sur le génocide et la magnétisation de ces mêmes populations.

Cela étant dit, le génocide est planétaire et universel – car tel est le souhait des Xenosh.

 

Nouvelles du 5 septembre 2021

Contamination au graphène dans les injections de Moderna au Japon?

Aujourd’hui, un article de Joseph Mercola, présenté sur le site de Global Research, au Canada, alerte ses lecteurs sur une autre mauvaise nouvelle – émanant de la FDA corrompue et concernant la Mafia Pharmacratique du Laboratoire Moderna – très réputé pour ses vaccins/injections anti-CoqueVide/19 … dans les fioles desquels flottent des particules métalliques magnétiques de toutes couleurs – dans différentes préfectures du Japon. [1331]

Cela fait, maintenant, plus de deux mois, de par le monde, que de nombreux investigateurs, biologistes, médecins, enquêtent à partir d’analyses des vaccins/injections anti-CoqueVide/19 – de Moderna, de Pfizer, d’AstraZeneca, etc, etc –  et, également, d’analyses d’échantillons de sang de leurs patients injectés. Afin d’y déterminer la nature des nano-particules – tel que l’oxyde de graphène – et autres abominations, qui s’y trouvent.

Est-ce à cause du scandale des vaccins contaminés de Moderna que Yoshihide Suga, le premier ministre du Japon, vient d’annoncer sa démission? [1334]

D’ailleurs, j’avais remarqué – et cela a été souligné, également, récemment, par les chercheurs oeuvrant avec la Quinta Columna – que, dans le discours officiel originel, des sous-Autorités préfectorales Japonaises, il était expressément question de particules noires magnétiques – à l’intérieur des fioles d’injections ModeRNA. Aujourd’hui, le discours officiel Japonais – celui des Autorités centrales directement sous le joug des globalistes – évoque la présence d’acier… provenant de dysfonctionnements dans les processus de fabrication en Espagne. Il s’agirait d’une friction entre deux pièces de métal dans une machinerie du laboratoire Espagnol. [1352] Quant aux particules noires, selon la nouvelle version officielle, il ne s’agirait que de débris de capuchons de fioles en caoutchouc – qui passaient par là.  [1388]  [1389]

Il semblerait, ainsi, que certaines instances, étrangères, soient intervenues pour inviter le Japon à faire du ménage, tant au niveau de son discours médiatique, sur les nano-particules magnétiques dans les injections de ModeRNA, que de la position de son premier ministre qui vient de déménager, de son poste de 7 années – après avoir déménagé, officiellement, quelques 2,6 millions de doses ModeRNA, contaminées, dans les décharges publiques… qui s’en trouvent, ainsi, graphénisées.

J’ai, également, retenu du dernier échange entre Ricardo Delgado et des médecins et chercheurs d’Amérique du sud, qu’il est vraisemblable que les nano-particules aient floculé – et soient devenues magnétiques – de par le fait que la chaine du froid n’ait pas été respectée. En fonction des injections, c’est une contingence jusqu’à -80°C – dans le cas de Pfizer.

Et, pour la récréation, il faut signaler qu’en mai 2021, la FDA a décrété que l’injection de Pfizer pouvait endurer, après décongélation, un mois entier en réfrigération, entre 2°C et 8°C – au lieu de 5 jours, comme auparavant décrété… car la Science avait changé! [1342]

Le 3 août 2021, la FDA (Food and Drug Administration) a accordé un processus de développement d’urgence – dénommé “fast-track designation” à la société Moderna afin de développer une nouveau vaccin à l’encontre du danger virulent que serait en cours de devenir le virus respiratoire syncytial. [1335]

En effet, avec la dictature de la Nouvelle-Zélande en tête, certains pays, tels que le Japon, le Canada, la France et les USA, sont, présentement, en train de lancer une nouvelle fausse alerte sur une nouvelle pandémie: le rhume banal chez les nourrissons. Et le danger extrêmement virulent viendrait du fait qu’il se déclare, dans certains pays, hors saison. [1336]  [1337]  [1338]  [1339]

En France, la Meute Médiatique s’est chargée, également, de lancer cette fausse alerte… et les adjectifs pleuvent: grave, mortel… [1340]  [1341]

Selon la mythologie virale en cours, la quasi-totalité des enfants l’ont, dans le corps, avant l’âge de deux ans. Selon une étude, de 2010, le nombre de nourrissons décédant, prétendument, dans le monde, de ce virus respiratoire syncytial serait entre 66 000 et 199 000 (à la grosse louche) – par année.

Pour comparaison, le nombre d’enfants qui meurent de faim et de malaria est (environ… car peu s’en soucient, réellement)  de 40 000 – par jour.

Selon les informations officielles en France: « Dans la très grande majorité des cas, la bronchiolite est bénigne et évolue de manière favorable. Dans 5 à 7% des cas, la bronchiolite du nourrisson impose l’hospitalisation, voire une admission en réanimation. Les décès imputables à la bronchiolite aiguë chez le nourrisson sont très rares (moins de 1% des cas) ». Santé publique France. [1332]

Selon une étude de 2012, en France, intitulée “Bronchiolite aiguë du nourrisson en France : bilan des cas hospitalisés en 2009 et facteurs de létalité”, et publiée dans les Archives de Pédiatrie: «Une analyse de tous les séjours de nourrissons de moins de 1 an au cours de l’année 2009, pour lesquels le diagnostic de bronchiolite aiguë avait été enregistré dans le PMSI, a été effectuée. Les facteurs associés au décès au cours de l’hospitalisation ont été étudiés par régression logistique. Le taux d’hospitalisation avait été de 35,8 pour 1000 nourrissons de moins de 1 an. Vingt-deux nourrissons étaient décédés, soit une létalité de 0,08 % pour l’ensemble des cas et de 0,56 % pour ceux hospitalisés en service de soins aigus. La mortalité parmi l’ensemble des nourrissons de moins de 1 an avait été de 2,6/100 000». [1333]

Il est, donc, décédé 28 nourrissons, officiellement, en France, en 2009, de la bronchiolite aiguë – à savoir du dénommé virus respiratoire syncytial qui en serait la cause majoritairement.

Le processus de développement d’urgence, accordé à Moderna, concerne un vaccin/injection à base d’ARNm et des mêmes nano-particules lipides que pour les injections anti-CoqueVide/19 – à savoir agrémentées d’oxyde de graphène toxique afin de génocider et/ou magnétiser les injectés.

Il semblerait donc qu’il ne leur suffise pas de graphéniser les injections anti-grippales de Sanofi-Pasteur  (VaxigripTetra) ou de Novartis/GlaxoSmithKline (Chiromas) [1205]: ils sont en cours de programmer, pour un proche futur, une campagne de vaccination graphénisante massive des nourrissons à l’encontre du rhume banal de la prime enfance.

Cela étant dit, n’oublions jamais que certaines solutions aqueuses (donc, des sérums physiologiques) sont concoctées à partir d’oxyde de graphène, proposées en brevet depuis 2012 et commercialisées, depuis la Chine, depuis 2015, au moins. Par conséquent, aujourd’hui, qui sait combien de vaccins/injections contiennent de l’oxyde de graphène – et depuis quand?

 

Nouvelles du 4 septembre 2021

Rudy Reichstadt:  Guru Conspirationniste de la Meute Médiatique

Pour la récréation… afin d’évoquer la Vie! Et afin de dénoncer, et de torpiller, les handicapés de la Joie de Vivre… qui n’ont de cesse que de nous la pourrir – la Vie. Au prétexte de quelle pathologie et à la solde de quelle idéologie?

Aujourd’hui, ce sera un épisode dans la rubrique “Rudy ment… sous tous rudiments!”

Certains jours, lorsqu’il a plu 70 mm d’eau en quelques heures d’orage – que l’on espère la moins graphénisée possible… et c’est l’avantage des régions abandonnées – sur des terres assoiffées et tellement pauvres, et érodées, d’avoir tant été labourées… il y plane un sentiment de libération.

A quand l’Orage qui va nous libérer de la PharMacronie?

Chloé Frammery [1327], que je ne connaissais pas vraiment, vient de se fendre d’une vidéo sur le promoteur des fadaises globalistes, vaccinalistes, Bolchéviques et Transhumanistes, le mono-spirationniste Rudy Reichstadt dont la mission, dans sa vie de zombie Archontifié à mort, est de poursuivre et de pourfendre ceux que les Autorités dénomment des con-spirationnistes. Cette vidéo [1323] apparait, quelques jours, seulement, après que j’eusse envoyé – en toute espièglerie – un mail requérant, de ce personnage nauséabond… qu’il me fasse un peu de publicité tapageuse.

Je dois dire que je n’ai jamais pris le temps de répondre au torchon [1326] que cet ignoble personnage a rédigé sur mon fils Ananda et moi-même – en 2019. Lorsque Rudy ment, ses argumentations ne sont, en fait, que des rudiments – à savoir, dans le sens Latin étymologique, des raclures. La Caravane passe et fertilise, dans le Mutualisme du voyage et dans la Transmission source d’éveil… pendant que les parasites picorent les miettes – et autres raclures. Démonter la “dialectique” de Rudy Reichstadt… comme le disait Kary Mullis, au sujet de Fauci le Pandémique, cela prend une dizaine de minutes – sans même se focaliser et en vaporisant une bonne ganja bio de celles qui font chanter les neurones!

Alors, il faut Chanter… Danser encore et Danser sur eux!

Mon Rigpa m’avait alerté, en effet, quant à la présence de molécules toxiques, celles du Watcher Reichstadt, rodant dans l’Atmosphère… et ce n’est que Justice que les lanceurs d’Alertes Biologiques dénoncent cette ignominie cachée derrière un écran virtuel. Quand allons-nous voir Rudy Reichstadt dans la Rue? Sans doute jamais – à l’image de Karl Marx, à la peau lézardée… qui ne communia que très rarement à la simple présence de l’altérité humaine. Rudy Reichstadt se cache dans les terriers les plus profonds, de la Meute Médiatique, pour mieux rabattre son gibier: ceux qui osent sortir des Sillons de Sion et s’opposer à ses envoûtements. 

En ce qui concerne l’accusation de complotisme – et autres conspirationnismes. Les termes “plot”, “complot”, et  donc “complotiste”, font tout simplement référence, étymologiquement, à un petit morceau de terre, à un coin de terroir – et à ceux qui l’habitent, qui l’animent ou qui le fertilisent . Le com/plot signifie ainsi, par extension, une “foule”. Ainsi, une foule d’1 million d’anti-vaccinalistes, dans les rues, constitue, dans ce sens, un “complot”.

Une “conspiration” signifie tout simplement une “con/spiration”, à savoir une respiration commune – lorsque tout le monde respire le même air. Etymologiquement, il s’agit de “cum” / “spirare”, à savoir de “respirer avec”, de “respirer ensemble”. Ainsi, une foule d’1 million d’anti-vaccinalistes, dans les rues, constitue, dans ce sens, une “conspiration” car ils respirent un même air mutualisé – souvent, d’ailleurs, dans un esprit de requête… de plus de mutualisme social.

Le terme “conspiration” provient, donc, du terme Latin “spiro, spirare” signifiant “souffler” – lui-même issu du terme Proto Indo Européen “(s)peis” signifiant, de même, “souffler”. Il s’agit, d’ailleurs, de la même étymologie que pour le terme signifiant “pistolet” car en Tchèque, par exemple, un sifflet (soufflant) se dit “píšťala”.

C’est, exactement, cela: les Français, et toute l’Humanité, ont envie de “souffler”: Macron dégage, avant l’Orage! [1322]

La plupart des con-spirationnistes, déclarés tels par qui de Juste, sont souvent, également, des multi-spirationnistes. Ils respirent le soleil, l’air, la pluie, et toutes les bonnes humeurs – animales/humaines, végétales, minérales, bactériennes… et galactiques –  par tous les pores de la peau, par les oreilles, par les neurones, par les yeux, par le coeur, par les cheveux, en bref, par toutes nos antennes telluriques. Les conspirationnistes respirent la joie de vivre, la curiosité, l’innovation, la bonne santé, l’optimisme, le mutualisme, le partage… Alors, il faut chanter!

Alors, bravo Chloé Frammery! C’est très dévoué d’avoir pris le temps de commenter la crapulerie des animateurs de Conspiracy Watch! Cela fait toujours plaisir de découvrir des animaux humains qui ont quelque chose à dire – et qui le vivent avec passion – car on se sent en Famille. Et ce, d’autant plus lorsqu’ils sont le sujet (ou l’objet?) d’une fiche technique de dénonciation chez Conspiracy Watch – un pseudopode de la communauté qui contrôle la Meute Médiatique… comme dirait le général Dominique Delawarde. Mais contrôlent-ils, seulement, la Meute Médiatique? Et, d’ailleurs, qui sont les contrôleurs de ceux qui contrôlent la Meute Médiatique? Qui?

De plus, Chloé Frammery est une Guerrière qui Rit. Elle chante ce qu’elle dénonce!

C’est une question que Chloé pourrait, également, se poser. Car, franchement, n’est-il pas très périlleux de se prétendre “de gauche” lorsque l’on connaît les origines de cette pathologie néo-Sioniste que constitue le Marxisme? Faut-il rappeler qu’en l’espace d’une vingtaine d’années, l’Humanité a été attaquée, et persécutée, par trois offensives simultanées? Ce furent l’Agriculture chimique (en 1844), le Marxisme (en 1848) et le Darwinisme/Néo-Darwinisme (en 1859) – dont les fondateurs et propagateurs furent des  eugénistes déclarés. Aujourd’hui, les Peuples de l’Humanité, s’ils veulent survivre, doivent impitoyablement éradiquer, de leur sein, ces trois pathologies létales – ainsi que réinitialiser leurs vecteurs principaux.

D’ailleurs, dès 1870, les eugénistes et industriels de la guerre lançaient la première Boucherie Franco-Allemande qui fut suivie, très rapidement, par les deux Grandes Boucheries Franco-Allemandes ( et Internationales) de 1914/1918 et de 1939/1945. Et, contrairement à ce qui se prétend, la suite n’est pas une histoire connue car l’Histoire officielle n’est que la construction élaborée par ceux-là même qui en ont décidé des objectifs.

De plus, n’est-il pas très périlleux – dans cette situation de génocide vaccinal au graphène – de se prétendre “de gauche” lorsque, le Peuple Français est confronté à une vieille clique, dite socialiste, qui s’allie avec une autre vieille clique, dite écologiste, pour requérir la vaccination obligatoire, à base d’oxyde de graphène – à l’encontre de la fausse pandémie du CoqueVide/19. [1324]

Toute vaccination est un acte génocidaire. Toute vaccination, quelle qu’elle soit, prétendument rendue obligatoire, par décret d’Etat, est strictement illégale eu égard à une pléthore de traités, de constitutions, et tutti quanti. Sans parler de l’illégalité – et c’est un euphémisme – de l’introduction, dans ces injections, de nano-particules métalliques, de Viagra, d’antibiobiques ((Amoxiciline, Cefroxadine…), d’acaricides (Cassythine), d’herbicides (Pachyrrhizone), d’antiépileptiques (Vigabatrine et Gabapentine), d’un médicament anti-VIH, d’Atovaquone, d’ADN de foetus humain, d’ADN de foetus de poulet, etc, etc.

Pour qui se prennent-ils donc? Pour QUI?

Donc, selon Rudy Reichstadt, Antoine Daoust et autres tristounets Mendès-France, nous serions, également – en sus de complotistes, de conspirationnistes et d’anti-vaccinalistes – des anti-sémites aggravés de corona-sceptiques.

Rudy Reichstadt et son disciple, l’ancien militaire (en Afghanistan) Antoine Daoust, ne souffriraient-ils pas de troubles aigus de “stress post-traumatique”… selon l’expression médicale?

Eu égard à l’anti-sémitisme, je me suis exprimé, généreusement, dans de nombreux essais, au sujet de cette non-problématique linguistique. Et si nous nous répétons, perpétuellement, eu égard à ce péché capital instauré par les Xenosh, c’est parce que la persécution est tout autant perpétuelle.

Je renvoie les lecteurs intéressés, par cette autre forme de pandémie, à mes précédents Cantos “A chacun Ses Mythes et Ses Mites Anti-Sémites!” [939], “La Guerre des Etoles de Sion: la Croix de Dieudonné ou la Torah de BH Lévy?” [940] et “A l’assaut des Serpillères Sionistes de l’Académie Nationale du Génocide”. [941]

Pour rester bref mais, nonobstant, éducatif – car tel est mon propos face à des Reichstad, et autres Daoust, qui gisent dans une ignorance crasse pathétique – quelle est la définition chez Fakypedia, l’organe officiel d’information/désinformation des Autorités, du vocable “Sémite”? Selon ce qu’il en est dit, les langues Sémitiques, éteintes et actuelles, seraient au nombre de 18, incluant: l’Arabe, l’Hébreu, l’Araméen, l’Amharique (en Ethiopie), le Maltais (à Malte), le Mandéen (en Irak et en Iran), le Syriaque (au Proche-Orient), etc, etc. Est-il bien, donc, bien clair que toutes les ethnies Arabes soient des Peuples Sémites

Fakypedia, d’ailleurs, ne fait que reprendre ce que proposait l’orientaliste Allemand, August Ludwig von Schlözer (1735-1809), qui créa le vocable “Sémitique”, vers 1781, afin de désigner des langues dont la parenté était perçue, dès le Moyen-Age, par les Docteurs Juifs: l’Hébreu, l’Arabe et l’Araméen – selon la définition de l’Encyclopédie Universelle Larousse. [1325]

Voilà un autre bon extrait, de cette Encyclopédie, pour le hors d’oeuvre: « Les langues sémitiques, groupe le plus important de la famille chamito-sémitique, sont parlées actuellement au Moyen-Orient et dans le nord du continent africain. Elles se divisent en 3 sous-groupes : le sémitique oriental (akkadien), le sémitique occidental du Nord (ougaritique, phénicien, moabite, hébreu et araméen), le sémitique occidental du Sud (arabe, sudarabique et langues éthiopiennes).» [1325]

En conclusion, et en quelques mots, la Meute Médiatique se jette sur une pancarte  “anti-sémite”, portant “Qui? QUI?”, durant une manifestation contre le pass de la dictature sanitaire… pendant que, en Europe, des centaines de milliers de personnes sont en train de décéder de suite vaccinales anti-CoqueVide/19 et pendant que des millions d’autres vont rester handicapées à vie en raison des mêmes poisons “vaccinaux” – au parfum, prétendu, d’ARN messager… de la Mort.

Aujourd’hui, j’en profite, ainsi, pour inviter tous les handicapés de la joie de vivre à m’attaquer sur ce thème totalement absurde de “l’anti-sémitisme” (selon la version qu’ils en donnent, évidemment)… car cela fera de la publicité, bien méritée, à mes écrits – car je suis souvent censuré ou black-shadowed par qui de Juste. Qui? QUI? Cela fait 25 années que je travaille avec Mushroom, alias Alan Michaël Kapuler, le meilleur obtenteur, au monde, de nouvelles variétés potagères et florales pour le jardinage biologique… qui vit en Oregon.

Mushroom est un génie Juif Mutualiste qui s’est reconverti de la virologie (professeur de virologie à l’Université du Connecticut à 30 ans d’âge) – en passant par le Kriya Yoga et, même, les champignons enthéogéniques comme Roger Heim – à la promotion et production de semences bios de variétés potagères, céréalières et florales à pollinisation ouverte.

Durant 45 années, Mushroom a été l’ardent défenseur du Domaine Public, du Mutualisme et de la création d’un marché non-captif, à savoir ouvert, de semences bios en pollinisation ouverte – ainsi que le créateur de nouvelles variétés très améliorées sur le plan de la nutrition. J’évoque, abondamment, l’oeuvre de Mushroom, et notre amitié d’un quart de siècle, dans mes divers Cantos et même si nous n’avons jamais communié, ensemble, aux champignons magiques, nous avons partagé moult joints de ganja – et l’une des meilleures car nous savons cultiver de l’excellent cannabis dans ses variétés traditionnelles les plus antiques. Et pas seulement du cannabis, en fleurs ou en semences. L’Association Kokopelli, ainsi que ses ancêtres Terre de Semences et le Jardin Botanique de la Mhotte – que j’ai créés avec Sofy, ma compagne, et notre ami feu Jocelyn Moulin, ne serait pas, totalement, ce qu’elle est sans les très nombreuses variétés potagères, céréalières et florales, à pollinisation ouverte, créées par Mushroom et distribuées par nous-mêmes depuis près de trente années

Il est vrai que j’adore le Génie “Juif” (à chacun ses petites faiblesses) lorsqu’il est en phase avec la Co-Evolution avec la Mère, la Terre-Mère – j’entends, la Mère Animale Planétaire. J’adore le Génie “Juif”, en effet, lorsqu’il a abandonné le mythogène génocidaire et suprémaciste de ses “ancêtres” (putatifs ou réels) afin d’embrasser le Mutualisme.

L’une de mes Etoiles Juives Mutualistes, Lynn Margulis – l’une des biologistes les plus géniales au monde – était archi anti-néo-darwiniste. Lynn Margulis considérait ces perturbés mentaux comme membres d’une secte religieuse d’attardés. C’est, en partie, pour honorer son oeuvre que j’ai écrit mon essai de 67 pages à l’encontre du néo-darwinisme. [451] Une autre de mes Etoiles Juives Mutualistes est Roger Heim (président de l’Académie Nationale des Sciences et directeur du Muséum d’Histoire Naturelle)… et je fus le seul, en France, pendant de nombreuses années, à promouvoir son oeuvre d’humaniste et à le sortir des oubliettes. [1011]  [1012] 

Si je puis me résumer: Lynn Margulis, Roger Heim et Mushroom (alias Alan Michaël Kapuler) constituent les Trois Stars de mon Palmarès d’Etoiles Juives – du moins, dans ma perspective, ma vision et ma perception moléculaire “personnelles” de Goyim, de sang Breton. Ces trois animaux humains ont, très amplement, fertilisé, de leur Mutualisme, le tissu social et économique humain planétaire – et, donc, la Co-Evolution avec la Mère. Lynn Margulis, pour son anti-néo-darwinisme sourcé, son insoumission aux Autorités paternelles et machistes, sa perception et expression de l’endosymbiogenèse et sa Théorie Gaïa. Roger Heim, pour son oeuvre fongique et sa participation essentielle au Renouveau Enthéogénique. Mushroom, pour son apport précieux à la diversité alimentaire planétaire nutritive, résiliente – et en source ouverte – et pour son oeuvre peinte.

Ces trois animaux humains m’ont fait, “personnellement”, vibrer et chanter les neurones. C’est la preuve, pour moi-même, si tant est qu’il en fallût, que les Juifs (principalement d’éducastration et non point de destinée) tout comme les Goyim (les Nations, les Peuples) ont la capacité, le privilège – et la mission – de se guérir du Virus Archontique. En fait, aujourd’hui, après plusieurs millénaires, se guérir du Virus Archontique constitue la Correction essentielle. Si je puis me permettre de faire un emprunt amical… il s’agit de l’authentique Tikun Olam: le Tikun Olam Gaïen, le Tikun Olam de la Mère Animale Planétaire.

Le Virus Archontique, c’est un peu comme le Graphène: cela se greffe sur les cellules du cerveau, cela les lobotomise, les Fakebooke, les soumet… Le Graphène captive le graphénisé/magnétisé par le biais du Réseau numérique. Afin de le soumettre au contrôle de QUI? Le Virus Archontique captive l’archontisé/dévitalisé par le biais de croyances, d’engrammes, de Programmation-neuro-linguistique, etc. Afin de le soumettre au contrôle de QUI?

Le Virus Archontique, c’est un peu comme le Graphène: il n’est que de le désintégrer avec des anti-oxydants… ou, même de la Nicotine. C’est pour cela que les ayahuasqueros, les guérisseuses, les hommes-médecine, les femmes-Bison Blanc et autres shamanes, dans les trois Amériques, soufflent le Tabac: afin de purifier l’atmosphère matérielle, à savoir physique et psychique.

On vit une époque formidable!

Et, pour en terminer avec cette dernière accusation qui nous suit à la trace, celle de “corona-sceptique”. Je n’ai, strictement, aucun doute quant à l’existence de la Couronne – et il ne s’agit pas, cette fois-ci, d’évoquer la catastrophe permanente de ceux qui souffrent d’un syndrome de Couronne Suprémaciste.

Aujourd’hui, le Syndrome de la Couronne, ce n’est pas celui d’un coronavirus inexistant, c’est celui de la couronne de protéines induite par la graphénisation. Le danger, pour la survie des Peuples, n’émane pas de la couronne fantôme des protéines Spike: il émane de la couronne nécro-moléculaire personnalisée qui se forme autour des nanoflocons d’oxyde de graphène envahissant le corps humain.

La Couronne Nécro-moléculaire de Graphène constitue le vecteur – apostolique et universel – choisi, par les Transhumanistes, pour magnétiser et transformer l’Humain en une Antenne d’émission-réception – lorsque cela n’est pas pour le génocider, rapidement.

Sous le contrôle musical, donc le joug, de qui pulse cette Antenne? De QUI?

Aujourd’hui, dans l’Europe, anciennement Païenne et Animiste, le Syndrome de la Couronne Nécro-moléculaire de Graphène est en cours de supplanter, quant à la Marque, le Syndrome de la Couronne d’Epines – qui pollue l’Atmosphère d’Europa depuis près de deux mille années – dans le registre de la glorification de la souffrance, de la persécution, de la collusion victime-perpétrateur, du Mépris de la Vie… et du Refus de rendre hommage à la Beauté Naturelle de notre Mère la Terre.

Aujourd’hui, la Couronne Nécro-moléculaire d’Oxyde de Graphène constitue une première expression, généralisée, du concept de cyborg – à savoir, d’une fusion entre d’une part, le biologique et, d’autre part, le graphène magnétisant… injecté directement  dans le corps physique de tous les “vaccinés” – et, plus généralement parlant, dans le corps physique de tous les graphénisés. La Couronne Nécro-moléculaire d’Oxyde de Graphène est induite par la greffe du graphène sur les cellules – qui est, également, une “griffe”… de par l’étymologie “graphos”. En France, plus particulièrement, cela s’épelle “criffe”… mais c’est un tout autre dossier susceptible de nous entraîner dans les sables mouvants de la mouvance des Qui? Qui?

La Couronne Nécro-moléculaire de Graphène constitue la Marque des bio-terroristes Transhumanistes du Forum Economique Mondial – sous la houlette du dément Bolchévique Klaus Schwab.

La Chasse aux Prédateurs est, résolument, Ouverte.

Pour en finir avec cette crapule de blogger, Rudy Reichstadt, en compagnie de tous ses clones: au nom de quelle Fertilité s’exprime-t-il? Où se cache sa Fertilité authentique? Quelles sont ses oeuvres au plaisir de la Communauté Humaine? Quelles sont ses oeuvres mutualistes offertes pour la co-évolution de l’Humanité avec la Terre-Mère?

Il n’est pas dans mes habitudes de m’épancher sur ma vie “personnelle” et si tant est que des lecteurs soient intéressés par les origines biographiques de mes oeuvres présentes, je les convie, avec plaisir, à visiter deux brèves biographies que j’ai rédigées – afin de faire taire tous les attardés mentaux qui déblatéraient des insanités “sur ma vie”.  [1328]  [1329]

Pour faire bref, parce que l’Alerte est Biologique et que la guerre anti-vaccinale fait rage sur de nombreux fronts: voici quelques extraits, bien compostés, de ma Fertilité.

En l’espace de 45 années, j’ai créé: le Laboratoire DEVA, en 1987,  (avec ma compagne Sofy et notre ami Philippe Deroide); le Jardin Botanique de la Mhotte, en 1992, la société Terre de Semences, en 1994, et l’Association Kokopelli, en 1999 (avec ma compagne Sofy et notre ami Jocelyn Moulin).

J’ai enseigné des pratiques fertiles d’agronomie bio, et de production de semences, dans deux douzaines de pays au monde – et j’y ai distribué des montagnes de semences bios de variétés en pollinisation ouverte.

Je suis l’auteur: en Anglais, de l’ouvrage “Seeds of Kokopelli” avec 440 pages en grand format (2000); en Français, de l’ouvrage “Les Semences de Kokopelli” avec 848 pages en grand format et 18 éditions (2000); en Français, de l’ouvrage, non distribué, “Los Cantos de Xochi” avec 464 pages en grand format (2019).

Mon prochain ouvrage, à paraitre en 2022, est un ouvrage d’environ 600 pages (en grand format) regroupant les dizaines de monographies médicinales que j’ai rédigées sur des Plantes Médicinales, illégales en France, et provenant de diverses Pharmacopées, et qui sont, aujourd’hui, présentées sur mon site Xochipelli.fr.

Je suis, également, botaniste et j’ai découvert deux sous-espèces d’Eriogonum aux USA: une sous-espèce d’Eriogonum umbellatum, sur le Mount Adams, dans l’Etat de Washington, et une sous-espèce d’Eriogonum microthecum, au pied du Mount Shasta, dans l’Etat de Californie – qui porte mon nom.

Je suis, également, le joyeux et fertile auteur des sites internet suivant:

“Liberterre.fr” qui présente mes anciens articles, en Français et en Espagnol; une flore de l’Oregon; les traductions en Espagnol et en Portugais des parties techniques de mon ouvrage sur les semences; ma présentation de l’oeuvre de Roger Heim; de nombreux dossiers sur les substances enthéogéniques, sur la vaccination et sur d’autres sujets sensibles. Ce site n’est plus mis à jour depuis de nombreuses années.

“Eriogoneae.com” présente 150 espèces d’Eriogonum – à savoir de Sarrasins sauvages avec des photographies en haute définition. C’est le seul site web, sur la planète, présentant ce qui constitue le quatrième genre botanique aux USA – avec 400 espèces et sous-espèces. 

“Gaianethnobotany.com” présente une pléthore de plantes sauvages et médicinales  de la côte ouest des USA, dont une collection unique au monde de Lomatiums, un genre suprêmement médicinal dans la Famille des Apiacées. 

“Magie Tantrique Gaïenne” constitue mon oeuvre la plus transgressive : c’est l’équivalent d’une vingtaine de gros ouvrages de traductions de toute l’oeuvre écrite, et en partie orale, de John Lash. J’ai réalisé ces traductions entre 2007 et 2021.

Je conseille à tous ceux qui voudraient me chercher des mites, et autres poux “Anti-Sionistes”, sur la tête de ma Mère, de plonger la leur, de tête, s’ils en ont le courage, dans ce bain de transgression. Cela ne risque en rien de les contaminer, spirituellement parlant, car les Psychopathes ont développé une immunité spéciale à l’encontre de tout ce qui n’est pas mensonges – et, surtout, à l’encontre de l’Authenticité Organique de la Vie.

Mes Cantos, mes articles, mes essais sont constitués, et élaborés, d’assemblages – trop improbables de jointures excentriques – invitant le mental aux acrobaties non linéaires, au milieu des rochers, en cavales de fractales, s’arrimant, s’animant, aux cascades d’un Flux de Vie tissé de chaotique.

Et tellement chaotique qu’une autre de mes prétentions, ouvertes et transparentes, est d’être non-classable – en toutes arrogations. Et surtout non-classable par la gente Sioniste et Néo-Sioniste sous toutes chapelles, contaminations, contagions et purulences. Je ne reconnais, à cette gente, d’une dépravation éthique sans bornes, aucun droit quelconque à me classer. Je ne suis pas classable, tout comme bien d’autres, par cette gente dépravée, car notre filiation a pour source une Origine qu’ils qualifient d’étrangère – quand c’est leur propre virus extra-terrestre qui est totalement aliéné de notre Terre-Mère.

J’ai, de plus, une horreur sacrée de surfer sur les Tsunamis qui ne sont pas les miens! Sacrée, dans le sens Sanskrit de “sak”, à savoir, “qui confère du pouvoir”. La “classe” de notre classe Gaïenne est, en effet, d’être hors-classe et hors-caste – hors-bord, aussi, bien souvent. Hors-Caste sociologiquement et Hors-Cast, sur le plan du scénario de la filmologie Sioniste! Dès l’âge de 15 ans, je suis passé, subrepticement, d’une bobine à une autre. Je préfère être un sujet très actif de l’Histoire Réelle – à savoir, celle de Gaïa, en primeur – plutôt qu’un assujetti aux chaînes, télévisées et télé-vissées, des histoires falsifiées de la Peste Sioniste.

Bom Shakti! 

 

Nouvelles du 3 septembre 2021

Fauci le Gris: le Grand Prêtre du nouveau Culte du Covidisme

C’est une suite de l’épisode hier, concernant, entre autres criminels mafieux, le Dr. vétérinaire Anthony Fauci, le directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (le même gang que le CDC) qui, à Juste titre, peut être considéré comme un vecteur de destruction massive dans le cadre de l’opération psychologique spéciale dénommée “CoqueVide/19”.

Sans doute, même, comme LE vecteur principal de la destruction massive, générée par la fausse pandémie – à l’ombre de l’eugéniste Bill Gates. En France, par exemple, il est clair que le PharMacron n’a pas les capacités mentales d’orchestrer un tel crime à l’échelle planétaire – à savoir un crime ciblant l’intégralité des Peuples de l’Humanité.

Les faux experts “scientifiques”, du conseil sanitaire illégal de la PharMacronie, ne sont que des marionnettes et des larbins prenant, directement, leurs ordres de Fauci le Gris… témoins les, quelques, e-mails de correspondance, publiés/libérés, au printemps 2021, entre le professeur Delfraissy et le prophète Fauci le Gris – le prophète maudit du Covidisme décomplexé. C’est, d’ailleurs, le titre, extrêmement véridique, d’un article de France-Soir intitulé “L’indépendance sanitaire des Français entre les mails du Pr Delfraissy et Anthony Fauci”. [1303]. Entre les mails… et entre les mains criminelles de ces deux individus.

Il est pitoyable, d’ailleurs, de lire les révélations de Delfraissy quant à la pression qu’il subissait, prétendument, pour “libérer” l’hydroxychloroquine. Ce n’est pas Fauci qui allait encourager Delfraissy à la “libérer” car il a surtout réussi à la faire interdire – aux USA et dans de nombreux pays de la planète – alors qu’il la promouvait durant la première fausse pandémie de Sars. Ainsi va la vie de Fauci le Gris… elle suit les méandres de ses suzerains eugénistes, les maîtres-Banksters.

Rien que pour maintenir Fauci le Gris dans la place qu’il occupe, depuis une quarantaine d’années, il fallait que les Démocrates truquent les dernières élections présidentielles – car le président Trump n’appréciait pas plus Fauci que ne l’appréciait Kary Mullis, l’inventeur des tests PCR – et c’est un euphémisme en ce qui concerne ce prix Nobel. Car entre Fauci le Gris et Joe Biden… qui pensez-vous être capable de gérer les diktats sanitario-dictatoriaux des Banksters? Fauci le Gris constitue le pivot principal de la fausse pandémie – qui, elle-même, constitue l’un des deux pivots de la Grande Réinitialisation du Bolchévique Klaus Schwab. Le second pivot est le Réchauffement Climatique Anthropique au dioxyde de carbone – rebaptisé Changement Climatique par les plus frileux. Il est vrai qu’il prévaut, aujourd’hui, un très profond changement au sein de l’Atmosphère – tant au niveau du Grand Minimum Solaire… que de l’activité des Dakinis. 

Donc, le 29 août 2021, Anthony Fauci est apparu sur le programme télévisé, “Meet the Press”, de NBC News. Il y déclara que le gouvernement US allait mettre en application un programme de booster, CoqueVide/19, huit mois après les deux injections de Pfizer ou l’injection de Johnson and Johnson… malgré que Joe Biden soit favorable pour un intervalle de 5 mois. Faut-il repréciser que, deux jours auparavant, ainsi que je l’ai annoncé dans ces Nouvelles, Senile Joe laissait fuiter l’information selon laquelle Fauci souhaitait injecter un booster 5 mois à la suite de la seconde injection. [1304]

Et peut-être, en fait, tous les 5 mois… ad vitam eternam? Telle une forme de fidélisation de la graphénisation… car l’oxyde de graphène a, parfois, tendance à s’éliminer du corps, au bout de quelques mois, lorsque le corps n’a pas, déjà, été décédé ou handicapé à vie.

Anthony Fauci y affirma également que la troisième dose serait, toujours, nécessaire avec Pfizer et la seconde dose avec Johnson and Johnson. Il y admit, de plus, que les injections présentes ne sont pas très efficaces. Quant à l’absence de données, en fait, Anthony Fauci déclara, carrément, que la mission des leaders est de sauver des vies et non pas de fournir des données exactes concernant les vaccins car comme l’affirme, ouvertement, la directrice du CDC, Rochelle Walensky, les données ne sont pas fournies au bon peuple… car elles font défaut – tout simplement.

C’est la Foi et l’Espoir, et la passion de sauver des vies, qui motivent, respectivement, Rochelle Walensky et Anthony Fauci – dans les virages à 180° qu’ils prennent, perpétuellement. Ne faut-il pas en hurler de Rage?

En effet, on ne peut pas exiger, décemment, des Multinationales de la Pharmacratie qu’elles fabriquent, à très grande vitesse, des vaccins/injections – en prenant le soin, d’autant plus, d’y dissimuler de l’oxyde de graphène et d’autres nano-particules métalliques – et qu’elles fournissent, “en même temps”, des données sur des produits vaccinaux qui n’ont jamais été expérimentés sur des animaux de laboratoire… Du moins, avant que des animaux humains ne se dévouent, par compassion, et par centaines de millions, à constituer, eux-mêmes, les hordes de rats de laboratoire au bénéfice de cette vaste expérimentation “vaccinale” à l’échelle planétaire.

Ce qui leur permet, ensuite, en bons citoyens lobotomisés, de se constituer en troupeaux de moutons qui présentent, en restant dans la file, leur passeport sanitaire prouvant qu’ils ont été, dument, vaccinés/injectés/graphénisés avant d’entrer dans l’un de leurs temples favoris de la consommation… Ce qui leur permet, ensuite, en bons parents irresponsables et criminels, d’envoyer leurs enfants, masqués, dans les griffes de l’EduCastration Nationale… dont les centres de vaccination/injection/graphénisation sont très proches de l’école – lorsqu’ils n’y sont pas au coeur. 

Mouche ton nez avant de présenter ton passeport vaccinal aux Autorités!

Mais comme au pays de la Dissonance Cognitive, les “données” et la “Science” évoluent très rapidement, le 3 septembre 2021, les directrices du CDC et de la FDA, Rochelle Walensky et Janet Woodcock, ont conseillé, au gouvernement US, d’attendre quelques semaines, selon un article, payant, du New York Times, [1305] afin que les “données scientifiques”, concernant les boosters, de Pfizer, de Moderna et de Johnson and Johnson, soient plus abondantes – à savoir = + 0.

A propos, Janet Woodcock, directrice de la FDA, est bien celle-là même qui est très empêtrée dans le scandale de l’implication de la famille Sackler et de Purdue Pharma dans l’énorme crise d’opioïdes qui, rappelons-le, est la source d’un gigantesque génocide aux USA chaque année. Janet Woodcock est l’obligée de cette mafia criminelle qui commercialise l’OxyContin, par exemple. Le 1er septembre 2021, un juge fédéral a entériné un jugement par lequel ce sont près de 15 milliards de dollars qui vont être versés en dédommagements – suite aux décès (officiels parce qu’enregistrés…) d’un demi-million de personnes aux USA en vingt ans.  [1306]

Pour Rappel/Booster. Aux USA, en 2017, ce furent 47 600 personnes qui décédèrent suite à un usage intempestif d’opioïdes – principalement de synthèse: Morphine, Tramadol, Hydrocodone, Codéine, Hydromorphone, Buprénorphine, Oxycodone, Méthadone, Fentanyl, Sufentanil, Carfentanil… Le Sufentanil est de 500 à 1000 fois plus puissant que la Morphine. Le Carfentanil est 10 000 fois plus puissant que la Morphine. Mais pour la Mafia Pharmacratique, l’année 2017 fut un petit crû. En effet, selon les chiffres du CDC, en date de décembre 2020, ce furent plus de 81 000 personnes qui décédèrent d’overdoses d’opioïdes, aux USA, de mai 2019 à mai 2020. Cette augmentation s’explique, partiellement, par le désespoir provoqué par la destruction de tout le tissu social et économique – en raison de la pandémie inexistante du Coque/Vide 19.

Donc, non seulement Janet Woodcock, la famille Sackler et Purdue Pharma – et bien d’autres compagnies pharmaceutiques – sont responsables de ce carnage… mais aussi Fauci le Gris, le principal orchestrateur de ce crime planétaire.

 

Nouvelles du 2 septembre 2021

La Foi Vaccinale de la directrice du CDC, Rochelle Walensky

et Ce n’est pas une breaking-news mais elle vaut la peine d’être rapportée car elle concerne le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), aux USA – à savoir, la bande de criminels mafieux, à la solde de la Pharmacratie génocidaire, qui crapouillent autour de Fauci le Gris, depuis une quarantaine d’années. Lorsque Savannah Guthrie, du TODAY show, vers la mi-août 2021, demanda à Rochelle Walensky – la directrice du CDC nouvellement appointée par Senile Joe – si elle possédait des données pouvant valider sa promotion d’une troisième injection Pfizer, ou Moderna, cette dernière répondit qu’elle n’avait pas de données… mais de l’espoir. [1275] Rochelle Walensky bafouilla, également, quelques arguments quant à la faculté potentielle des injections de ralentir la contamination… alors qu’elle avait affirmé, strictement, le contraire lors d’un show sur CNN avec Wolf Blitzer, au début du même mois. La Dissonance Cognitive constitue leur outil suprême… surtout depuis la destruction des sept tours du WTC, en septembre 2001.

Qui est Rochelle Walensky dont l’espoir et la foi vaccinales, plutôt que des données scientifiques et médicales authentiques, impactent la destinée de tous les USA? Parce qu’en ce moment, le CDC fait les lois à cause de l’urgence sanitaire – tout comme en France dans le cas du Conseil pseudo-sanitaire, totalement illégal, présidé par le Pr Delfraissy. 

Tout d’abord, une menteuse puisqu’elle est directrice du CDC et qu’elle fait partie de la bande à Tony Fauci/Bill Gates. Ensuite, d’un point de vue médiatique, elle est présentée comme une experte en virus (tests, prévention et traitements) par le président usurpateur, Joe Biden, et comme une Doctoresse Juive de Boston, au front de la lutte anti-CoqueVide/19, dans sa communauté, par le Jérusalem Post. [1276] D’un point de vue professionnel, elle était, tout bonnement, directrice d’un service dans un hôpital de Boston et professeur de médecine à l’université de Harvard. Fakypedia la présente, de plus, comme une experte en VIH/Sida… ce qui lui va fort bien – puisque le virus du VIH, tout comme le coronavirus de Wuhan, n’a jamais été isolé, caractérisé ou photographié.

Il est certain que Rochelle Walensky possède tout autant d’empathie qu’Erica, le robot humanoïde féminin animateur (au neutre, car il s’agit d’un robot dénué d’intelligence et d’émotions) de news quotidiennes sur une chaine de télévision Japonaise. A l’image de Qui? A l’image du Guignol Bankster qui a instauré la PharMacronie en France.

Il est certain, également, que ces deux personnages sont très doués pour le théâtre. Rochelle Walensky n’hésite pas à s’épancher, vers qui veut l’entendre, au sujet de la consolation perpétuelle que lui confère sa communauté Juive locale face à ce terrible cauchemar que constitue la pandémie, bla bla bla. Rochelle Walensky a même versé, un jour, de chaudes larmes, lors d’une interview télévisée – de promotion de la vaccination, des masques et autres mascarades – tellement son âme était dans la détresse face à un Variant Delta qui est tellement dangereux… que la majorité des hospitalisés, et des décédés, sont déjà vaccinés/injectés/graphénisés deux fois!!! Et ce, tout autant aux USA, en Israël qu’au Royaume Uni, qu’en Arabie Saoudite, qu’en Islande, etc, etc.

Pour en revenir à sa promotion d’une troisième injection, Pfizer ou Moderna, Rochelle Walensky, la directrice du CDC, ne ment pas sur le fait de dire qu’elle manque de données parce que, justement, l’équivalent Européen du CDC, le European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC), a annoncé, le 1er septembre 2021, que les données concernant cette troisième injection étaient insuffisantes. [1279] C’est, exactement, ce qu’a déclaré, le 6 août 2021, l’Agence Européenne du Médicament. [1280] Quoi qu’il en coûte, sur le plan des décès, et en même temps, que le tout et son contraire, la PharMacronie va, nonobstant, lancer une troisième injection d’oxyde de graphène, dès le mois de septembre. Pour les personnes les plus fragiles, s’entend… afin de les occire plus efficacement.

Tout cela constitue un gigantesque théâtre mortifère car les vaccins immunisant à l’encontre d’un virus, ou d’un coronavirus, inexistant… constituent, avant tout, une gigantesque, et inépuisable, arnaque financière. Cui Boni? Si je puis me permettre une modification, espiègle, du Qui? Qui? des Réfractaires Gaulois. Cui Cui… Boni? A savoir, a qui profite… le crime? A Qui?

 

Nouvelles du 1er septembre 2021

Hécatombe Vaccinale en Israël

En Israël, les Autorités ont annoncé que le nouveau pass sanitaire ne serait attribué qu’à tous ceux (âgés de plus de 12 ans) qui ont reçu leur troisième dose d’injection et qu’il ne sera valable que durant 6 mois – en attendant le prochain “booster/rappel”. Depuis le lancement de la troisième injection, le nombre de décès et de contaminations (au graphène) explose… et il s’agit, de nouveau, d’une hécatombe. [1230]  [1231]

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a confirmé l’efficacité de la troisième injection… selon les dernières études!!! [1233]

Les chercheurs Israéliens, Hervé Seligmann et Haim Yativ, qui avaient évoqué une seconde “Shoah”, en février 2021, suite à l’hécatombe vaccinale en Israël, vont pouvoir, de nouveau, affiner leurs statistiques de mortalité CoqueVide/19. Les courbes, de la présente hécatombe en Israël, sont présentées, non pas par des “complotistes” mais par le John Hopkins Center, aux USA, l’allié de l’eugéniste Bill Gates et, donc, elles ne peuvent être que minimalisées.

Pour rappel, de nouveau, Hervé Seligmann et Haim Yativ ont mis en exergue que, depuis le début de la vaccination ARNm de Pfizer, en Israël – en décembre 2019 – le taux de mortalité, attribué au CoqueVide/19, était de 40 fois supérieur chez les personnes âgées et de 240 fois supérieur chez les personnes jeunes. [283]  [284]  [285]

Selon les données du gouvernement Israélien, pour le mois de juillet 2021, les cas de contamination et de décès, attribués au CoqueVide/19, sont vaccinés/injectés: à 77% pour les 20-29 ans; à 78% pour les 30-39 ans; à 84% pour les 40-49 ans; à 86% pour les 50-59 ans; à 92% pour les 60-69 ans; à 93% pour les 70-79 ans; à 90% pour les 80-89 ans; à 88% pour les 90-99 ans. [1232]

Les Autorités extrêmement psychopathiques, et bio-terroristes, d’Israël sont en cours de reproduire le sacrifice antique de l’enfant sur l’autel, par Abraham, le patriarche initiateur des trois religions monothéistes – selon le mythe pernicieux. Aujourd’hui, c’est la partie la plus lobotomisée et vaccinée – à savoir 58% – de la population d’Israël qui est sacrifiée sur l’autel du transhumanisme vaccinaliste. Ce sacrifice vaccinal, au graphène, constitue-t-il un écran de fumée pour occulter le fait irréfutable que les Xenosh sont en cours de lancer une vaste offensive planétaire de dépopulation?

Je ne peux qu’encourager les 22% d’anti-vaccinalistes – sans parler de tous ceux qui regrettent – que compte le Peuple d’Israël, à continuer la lutte à l’encontre de la tyrannie sanitaire dans une contrée qui n’a rien à envier aux dictatures sanitaires que sont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, sur le plan de la pression démente, dictatoriale, criminelle, génocidaire – et, même, anti-constitutionnelle selon les résistants les plus modérés!

Le Comité du Peuple Israélien (Israeli People’s Committee) – qui est un groupe d’experts Israéliens de la santé dirigé par des citoyens – a publié son rapport d’avril émettant un avertissement urgent selon lequel le vaccin de Pfizer attaque pratiquement tous les systèmes du corps. [741]  [742]

Voir, également, l’article du site Swiss Policy Research: Why has Israeli all-cause mortality increased after the vaccination campaign? [1266]

Voir, également, l’article du site Covidémence. Israël, covimorts : On refait le match entre vaccinés et non-vaccinés”. [1267]

Quant au Israeli Public Emergency Council For The Covid19 Crisis, il a publié, vers la mi-août 2021, un très long article sur sa position officielle, d’un point de vue éthique et technique, quant au fait que les non-vaccinés soient blâmés d’être plus contaminés par le CoqueVide/19. [1260]  [1261] Et les statistiques officielles donnent totalement raison à cette organisation – ce sont, majoritairement, les vaccinés/injectés/graphénisés – à double dose – qui sont hospitalisés et qui meurent. 

Maintenant, au risque de poser des questions stratégiquement correctes. En parlant de sacrifice d’une partie du Peuple Israélien – aux mains de Pfizer – mon Rigpa se demande si ce démocide partiel, et bien intentionné, serait à mettre en relation avec le sacrifice “animal” effectué par le Sanhédrin, le 25 septembre 2019. A l’époque, la presse Occidentale, semble t-il, n’a pas jugé nécessaire de répercuter l’invitation du Sanhédrin, pour 70 nations, [1255] à participer à un sacrifice d’animal scellant, en Israël, une nouvelle alliance… ainsi que la création d’un Tribunal International fondé sur les principes de la Bible. [1252]  [1253]

Le 19 octobre 2019, je posais, donc, la question suivante. [1256] Est-ce, vraiment, une coïncidence que Greta Thunberg ait donné son archi-médiatisé discours à l’ONU, à New-York, (“How Dare You”, bla bla bla…) une poignée d’heures avant que le Sanhédrin organise une “nouvelle cérémonie d’alliance”, en Israël – le 25 septembre 2019? Est-ce une coïncidence que cette nouvelle alliance, scellée d’un sacrifice, ait été théâtralisée durant la semaine où Global Climate Strike a organisé de multiples manifestations, prétendument, dans 185 pays?

*************

Ursula von der Leyen, la bonne à tout faire de la Pharmacratie vaccinale en Europe, vient d’annoncer que 70% de la population adulte Européenne est, aujourd’hui, totalement vaccinée avec deux doses. [1240] Ursula von der Leyen avait, déjà, annoncé, en juillet 2021, que 70% de la population adulte Européenne est vaccinée avec une dose.

Il s’agit, manifestement, d’une énorme propagande mensongère lorsque que l’on étudie les chiffres présentés par les transhumanistes déments de la Commission Européenne. Par exemple, selon leurs tableaux, la population adulte Française serait injectée, avec une dose, à 89,8%. [1241] Sans plaisanter?

Ce qui est clair, par contre, selon toutes ces fausses données, c’est que le taux de vaccination/injection est extrêmement plus faible en Europe de l’est. Le génocide  vaccinal Européen est surtout, pour l’instant, concentré et focalisé sur l’Europe de l’ouest.

Par exemple, en Roumanie, les centres de vaccination/injection anti-CoqueVide/19  sont fermés – en raison de la désaffection populaire. Il semblerait que seul un petit quart de la population Roumaine soit totalement injecté à deux doses. La Roumanie est, donc, en train de détruire des millions de doses Moderna et Pfizer – ou de les revendre à d’autres pays tels que l’Irlande, le Vietnam, le Danemark, etc. [1242]

Selon les tableaux de la Commission Européenne, c’est la Bulgarie qui détient le record du refus vaccinal, en Europe, avec quasiment moitié moins de vaccinations par rapport à la Roumanie. Bravo les Bulgares!

Cela fait très plaisir de voir les Slaves se révolter! Pour mémoire, les termes “Slave” et “Esclave” sont identiques, d’un point de vue étymologique. Pourquoi? Tout simplement parce qu’une certaine communauté marchande a orchestré un gigantesque marché d’esclaves Européens Blancs, mâles et femelles – à destination de l’Est, à savoir des pays Musulmans – dès le huitième siècle.

Il faut, également, signaler que si certains ont raison de mettre en exergue la corrélation très étroite, et génocidaire, entre la présence d’oxyde de graphène, dans les injections, et la présence irradiante d’antennes 5G – munies de logiciels permettant de les activer à telle heure, telle fréquence, telle direction, etc – il est clair que l’Europe de l’est n’abrite qu’environ 1500 antennes 5G lorsque l’Europe de l’ouest en abrite environ 40 000 – dont 18 300 en France et environ 7000 en Allemagne. [1202] Cela signifie que les Vaccinalistes déments seront, peut-être, enclins à plus de dictature vaccinale, en Europe de l’est, le jour où la 5G y sera déployée – à savoir s’ils n’ont pas été réinitialisés, avant, par les Peuples en Marche.

*************

Le 27 août 2021, le président Joe Biden – Senile Joe, pour les intimes – a laissé fuiter une information capitale lors de son meeting avec le nouveau premier sinistre d’Israël, Naftali Bennett. [1257] Il confia à son interlocuteur que Fauci le Gris, le matin même, lui avait déclaré – en tant qu’incarnation vivante, et infaillible, de la Science – que la vaccination obligatoire s’effectuerait par booster/rappels… tous les 5 mois, aux USA – et donc, dans le reste du monde, et à la traine de quelques pays Occidentaux (tels que les pays qui contrôlent l’Europe des lobbies) qui prennent directement leurs ordres de cette crapule mafieuse… à l’image du gang bio-terroriste de Jean-François Delfraissy, Jean Castex, Olivier Véran, et tous leurs complices.

On comprend mieux pourquoi Ursula von der Leyen, et les autres marionnettes corrompues de la Commission Européenne, ont commandé 1800 millions d’injections anti-CoqueVide/19, à Pfizer, en avril 2021. Cela représente l’équivalent de 4 injections, d’oxyde de graphène, par citoyen Européen, pour la période de 2021 à 2023. 

Selon ce nouveau paradigme vaccinal farceur néo-Pasteurien, intronisé par Fauci le Pandémique, toute personne – auparavant contaminée ou non par le prétendu coronavirus – n’ayant pas été injectée, par le dernier booster officiel, sera considérée comme non vaccinée… et, même, si elle a été injectée X fois, antérieurement. C’est ce qui se passe, aujourd’hui, en Israël, avec la troisième dose de Pfizer, pour l’obtention du passeport sanitaire/vaccinal/identitaire/numérique…

…pour lequel d’ailleurs, l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, vient de publier un dossier ad hoc – à savoir un document sur le certificat de vaccination numérique. [1258] [1259] A la lecture de ce document de 99 pages, il semblerait que cela soit plus qu’un certificat de vaccination. C’est tout simplement, ainsi que je l’ai maintes fois annoncé, le prototype des futurs passeports identitaires numériques (sur mode crédit social à la Marxiste Chinoise).

D’ailleurs, les commentaires vont bon train quand au fait que ce nouveau système soit fondé sur la technologie Blockchain et quant au fait que l’eugéniste Bill Gates, toujours lui, et Microsoft, ont déposé une demande pour un premier brevet [730], dont le n° est US20200097951A1, avec comme intitulé “Cryptocurrency system using body activity data”, le 21 septembre 2018, et pour un second brevet [731], dont le n° est WO 2020/060606, avec comme intitulé “Cryptocurrency system using body activity data”, le 20 juin 2019.

L’application pour le premier brevet fut abandonnée. Ainsi que son intitulé l’indique, il s’agit de brevets de type “cyborg” portant sur un système de cryptomonnaie connecté aux données émanant du corps physique de l’utilisateur – que je suppose être un être humain. Avec un tel intitulé, WO 2020/060606, il n’en fallait pas plus pour que les Chrétiens Intégristes, Traditionnalistes – et Survivalistes – sautent, à pleines jambes de bois, dans le énième traquenard, sous mode “666”, que leur tendaient les Xenosh.

*************

Les journalistes du canal Periodistas por la Verdad, en Espagne, ont analysé les données officielles du gouvernement Espagnol pour les deux dernières semaines de juillet 2021, avec près de 70% de la population Espagnole vaccinée/injectée, en comparaison des deux dernières semaines de juillet 2020 (sans vaccinations, à l’époque). En juillet 2021, le nombre de “cas” est 15 fois supérieur; le nombre d’hospitalisations est 26 fois supérieur et le nombre de décès est 23 fois supérieur à ce qu’il était pour la même période en 2020. Tout va bien? [1245]  [1246] Que va-t-il se passer, chez tous les vaccinés/injectés/graphénisés, dans les régions d’Espagne qui sont les plus concentrées en antennes 5G, lorsqu’elle sera activée? [1202]

Cet article de Periodistas por la Verdad présente une foultitude d’exemples de “percées vaccinales” – ainsi que la paradigme farceur Pasteurien les dénomme.  Par exemple, les autorités de Navarrés, dans la province de Valence, en Espagne, ont informé, le 8 août 2021, qu’un hospice, pour personnes âgées, a déclaré 57 cas de contamination qui sont tous, strictement, injectés. [1247]

*************

Le 13 août 2021, le gouvernement du Royaume-Uni a répondu, par l’affirmative, à une “Response to a Freedom of Information Request” eu égard au financement de la Medicine and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) – à savoir l’Agence de Régulation des Médicaments en UK – par la Fondation Bill Gates. Pourquoi cette agence gouvernementale, d’un secteur de la santé publique, reçoit-elle 3 millions de dollars de la fondation de l’eugéniste Bill Gates alors que cette entité – à l’actif de 60 milliards de dollars – est très financièrement impliquée dans diverses compagnies de la Mafia Pharmacratique. Il s’agit, par exemple, de: Pfizer, BioNTech, Sanofi, Merck, Eli Lilly and Company, Abbott Laboratories… toutes compagnies développant des injections, des tests PCR et autres médications à l’encontre de la pandémie coronavirale inexistante. Certaines de ces compagnies s’enrichissent même à hauteur de milliards de dollars, par dizaines. Et par centaines de milliards, bientôt?

Selon l’article de Nick Corbischley, paru sur le site de Global Research [1249], l’Agence de Régulation des Médicaments, au Royaume Uni, n’est pas la seule à bénéficier des largesses de la fondation de Bill Gates. Il en est de même de Public Health England, de Health Data Research UK et de UK Research and Innovation – toutes entités du gouvernement UK.

Faut-il préciser que le Dr Ian Hudson [1250] – le directeur de l’Agence de Régulation des Médicaments, au Royaume Uni, de 2013 à 2019 – fait maintenant partie du conseil de la fondation de Bill Gates?

*************

Comme symptôme du baromètre vaccinal et sanitaire de la PharMacronie: une manifestation officielle et annoncée, à Lyon, le 30 août 2021, a rassemblé 70 personnes plaidant pour la vaccination et la passeport sanitaire. [1251] C’est à l’aune de la dernière débâcle électorale de la Macronie – qui ne fait comme si de rien n’était. Ces 70 personnes sont, sans doute, parmi les 3% de votants qui ont voté pour la Macronie déliquescente.

Ces 70 personnes sont complices d’encouragement de crime contre l’Humanité.

*************

Tout le travail d’investigations réalisé par Dany Diaz est disponible, maintenant, en ligne – et non plus seulement sur le Canal d’Info Vacunas. Sa période d’investigations se situe entre le 14 mai 2021 et le 31 août 2021. [1262] Bravo à Dani pour l’excellence de son travail car ce sont souvent les recherches de Quinta Columna qui sont évoquées alors que nombreux investigateurs courageux – tel que Dany Diaz – se plongent au coeur des dossiers toxiques, et donc au coeur du Mal Social, pour découvrir la vérité au milieu des montagnes de mensonges déversées par la Meute Médiatique.

Caveat: ce sont des traductions automatiques des méga-robots de chez Google… qui, nonobstant, sont, strictement, incapables de traduire une partie de ma propre prose.  Les robots de traduction linguistique n’ont pas été, en effet, programmés pour traduire de la poésie ou quoi que ce soit d’authentiquement imaginatif, intuitif, inspiré, visionnaire qui échappe, en fait, intégralement, au mental pathologiquement linéaire des programmateurs.

A propos, connaissez vous la différence existant entre un Bouddha Illuminé et un Aveuglé par sa propre hubris – par exemple, un vaccinaliste? Le vaccinaliste ne voit, strictement, lui, aucune différence qui luise. Quant au Bouddha Illuminé, il n’en à rien à cirer car il va nu pieds sur la Terre Mère qu’il adore – c’est sa Maman, la Maman des Bouddhas – et parce qu’Il n’a pas de temps à perdre avec les cas désespérés. Mais alors: Quid du Voeu du Bodhisattva? Pensez-vous, réellement, que le Bodhisattva ait de la précieuse énergie à dissiper eu égard à une partie de la population qui est à ce point lobotomisée qu’elle se dirige, inexorablement, vers un suicide collectif? D’autant plus que stratégiquement, c’est cette partie la plus lobotomisée, la plus injectée et la plus agonisante au graphène, qui constitue le soutien inconditionnel des ploutocrates qui tentent de garder le contrôle des opérations… malgré que leurs ignominies soient étalées au grand jour de la Transparence.

 

Nouvelles du 31 août 2021

Selon Manual de la OCavazos, le secrétaire de la santé du gouvernement de l’Etat de Nuevo Leon, au Mexique, toutes les personnes hospitalisées et, donc, toutes les personnes décédées, dans cet état – pour cause du dénommé CoqueVide/19 – sont strictement vaccinées avec une ou deux doses. OCavazos insiste, même, plusieurs fois, sur le qualificatif “toutes”. [1223] 

*************

Le 27 août 2021, j’écrivais que la FDA a accordé son autorisation finale à l’injection anti-CoqueVide/19 de Pfizer le 23 aout 2021. [1154] Ou ne l’a-t-elle pas, en fait? En effet, il n’est pas encore très clair, pour tous ceux qui sont réveillés, pourquoi la FDA différencie, du point de vue de la légalité, le vaccin “Comirnaty” du vaccin “Pfizer-BioNTech COVID-19” – au prétexte qu’il existerait certaines différences. Et quelles sont-elles donc?

A la suite de cette autorisation, Senile Joe, le président des USA, s’est empressé de colporter la nouvelle afin que le criminel mafieux, Anthony Fauci, l’un des orchestrateurs principaux de la fausse pandémie, plaide pour la vaccination obligatoire dans l’ensemble du pays.

En fait, et en vérité – selon ce que William Engdhal [1224] et le Dr. Robert Malone [1225] rapportent –  le 23 août 2021, ce sont deux lettres que la FDA a fait parvenir. La première lettre [1236] fut envoyée à Pfizer dans laquelle la FDA lui signifie qu’elle renouvelle l’autorisation d’urgence – en l’absence supposée d’autres médications – pour son vaccin dénommé Pfizer-BioNTech COVID-19”. La seconde lettre [1235] fut envoyée au partenaire de Pfizer, la compagnie BioNTech, situé à Mainz en Allemagne, dans laquelle la FDA lui signifie que son vaccin anti-CoqueVide/19, dénommé “Comirnaty” est pleinement approuvé… sous réserve de quelques tests supplémentaires – sur des nourrissons, des enfants et des femmes enceintes d’ici 2027…

Tout cela hume fort la gigantesque arnaque. D’autant plus que la FDA, dans ses deux lettres, a supprimé, à l’attention du grand public, la mention de la localisation géographique des usines fabriquant les deux types d’injections correspondant aux deux entités économiques différentes.

Faut-il repréciser, ainsi que déjà mentionné, qu’en 2019, Scott Gottlieb, un directeur de la FDA, la quitte afin de rejoindre le comité directeur de Pfizer… trois mois plus tard. [1264] Siège, également, dans ce comité directeur de Pfizer, l’ancienne directrice, jusque l’an passé, de la Fondation Bill Gates, Dr Susan Desmond-Hellmann.

Aujourd’hui, les centaines de millions de doses d’injections disponibles, aux USA, restent sous l’autorisation exceptionnelle d’urgence ( Emergency Use Authorization). Le troisième booster de Pfizer est strictement identique aux deux premières injections: il s’agit du Pfizer-BioNTech COVID-19. [1237] Quant au Comirnaty, il est autorisé pour les plus de 16 ans… lorsqu’il sera disponible, of course! Ce n’est, en effet, que le 25 août 2021 que BioNTech a signé un contrat de fabrication avec la compagnie Chinoise, Fosun Pharma. La production devrait être entamée, à la fin aout, en Chine. [1226]  [1227] 

La fabrication des injections “Comirnaty”, en Chine même, est hautement stratégique car ce pays est la source principale des matières premières sur mode graphène: oxyde de graphène, nano-tubes de carbone, fullerènes, points quantiques de carbone, poudre de graphène, etc… sans évoquer une myriade de nécro-nano-particules métalliques dont les fabricants de “vaccins” raffolent.

En parlant d’arnaque, pourquoi donc Pfizer, en date du 14 août 2021, ne requiert-il pas d’injections anti-CoqueVide/19 de la part de ses employés? Pour une plus grande efficacité au travail ou pour éviter les primes de décès trop onéreuses? [1228]

Il en est, d’ailleurs, de même pour tout le personnel de la Maison Blanche – l’une des plaques-tournantes du génocide Blanc: ils sont exempts d’injections anti-CoqueVide19. [1229] Il doit s’agir d’une clause spéciale, dans le contrat avec Pfizer, pour que le personnel de la Maison Blanche serve de groupe-témoin!

La FDA est déjà, au plus bas, aux USA, quant à ce qu’il reste de sa réputation et ce dernier scandale ne va rien arranger du tout. D’autant plus que deux de ses directeurs viennent de démissionner – suite à l’annonce de la fausse légalisation des injections de Pfizer. Il s’agit de Marion Gruber et de Phillip Krause. [1238]  [1239]

Faut-il, également, préciser que Pfizer et BioNTech sont immunisés à l’encontre de tous problèmes juridiques éventuels (suite à des décès ou des effets adverses post-vaccinaux) pour l’injection “Pfizer-BioNTech COVID-19”, parce qu’elle est sous un régime d’utilisation d’urgence (EUA, Emergency Use Authorization), ainsi que pour l’injection “Comirnaty” qui est sous le régime du “Public Readiness and Emergency Preparedness Act” initié par le président George Bush, en 2005 – à savoir dégageant la Mafia Pharmacratique de toute responsabilité légale. [1265]

 

Nouvelles du 30 août 2021

Dans l’une de leurs dernières vidéos – reprise  par Orwell City [1210] – les chercheurs de la Quinta Columna partagent leurs dernières découvertes relatives à la présence de corps étrangers dans l’injection anti-grippale dénommée Chiromas en Espagne [1205]. Ce vaccin de Novartis/GlaxoSmithKline porte, également, une pléthore de noms: Chiroflu, Agrippal, Bergripal, Fluad, Influpozzi, Sandovac, etc. Il est, également, très réputé pour tous ses adjuvants: polisorbate 80, kanamycine, sulfate de néomycine, formaldéhyde et le bromure de cétyltriméthylammonium. [1211]

Pour mémoire, cette injection anti-grippale, le Chiromas, fut retirée, en 2012, de la circulation par plusieurs pays dont l’Espagne, l’Italie, la France, la Suisse, le Canada, etc [1206]  [1207] [1208]  [1209]. Pour quel prétexte? En fait, de par la présence d’amas de particules blanches – dénommés “agrégats de protéines” par l’OMS. Etait-ce, déjà, un essai malencontreusement découvert d’insertion de nécro-nano-particules dans ces injections? Ou juste des adjuvants toxiques conventionnels qui se sont retrouvés, autour de quelques globules rouges, pour le plaisir de floculer?

En temps normal, le Chiromas constitue l’une des injections légalisées pour assassiner les gens âgés dans les hospices. La fiche technique, de ses effets indésirables, est époustouflante sur le plan génocidaire – telle que publiée par la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations. [1212]

Quinta Columna a, ainsi, découvert, dans le Chiromas, de l’oxyde de graphène, en bonne et due forme, mais ce graphène, telle qu’une vidéo le prouve, évolue en compagnie d’éléments que l’on peut supposer être des composés électroniques. Ce mouvement donne un aspect de vagues luminescentes… au contenu de l’injection anti-grippale. [1210]

Pour rappel. Le 9 août 2021, une vidéo a été postée, sur Telegram et YT, du contenu de l’injection, anti-CoqueVide/19, de Pfizer qui y démontre, clairement, par microscopie, la présence de réseaux cristallins, de nano-tubes, de luminescence… et de mouvements. [1071]

*************

Le 11 juillet 2021, les chercheurs de la Quinta Columna ont découvert qu’un brevet portant sur l’utilisation du graphène, dans les vaccins anti-CoqueVide/19, est soudainement apparu sur la Toile. L’intitulé du brevet est le suivant: “Nano coronavirus recombinant vaccine taking graphene oxide as carrier”.  [600]  [601] L’application de ce brevet date du 27 septembre 2020 et le demandeur est le Shanghai National Engineering Research Center for Nanotechnology. La publication de ce brevet date du 15 janvier 2021. Selon le résumé de la demande de brevet, cette invention – à savoir un vaccin dont le graphène est le vecteur – appartient «au domaine des nano-matériaux et de la nano-médecine et concerne un vaccin, plus particulièrement le développement d’un nano-vaccin recombinant nucléaire à l’encontre du Covid19».

Il s’agit du brevet CN112220919A requis par le Shanghai National Engineering Research Center for Nanotechnology.

Les chercheurs de la Quinta Columna pensaient que ce brevet était un faux car une requête auprès des Archives du Net, en effet, ne fait apparaître cette url que pour le 8 juillet 2021 – et jamais avant. [602] Nonobstant, Dani, du canal Info Vacunas, s’est penché sur cette problématique et a mis en exergue que les PDF, en Chinois – avec quelques infos en Anglais – sont totalement authentiques. Ils sont illustrés de divers diagrammes dont une image d’un rat injecté avec de l’oxyde de graphène. [1196]

On retrouve, d’ailleurs, ce même croquis de rat injecté, avec de l’oxyde de graphène, dans la demande du brevet Chinois  intitulé “Designing a novel nano-vaccine against SARS-CoV-2” –  qui date de 2020 [1197]  [1198]. Ce brevet est requis, également, par le Shanghai National Engineering Research Center for Nanotechnology – et il est fort probable que ce soit une variation du brevet CN112220919A car, malgré que l’intitulé soit différent, elle ne possède aucune numéro de référence.

*************

Un nouvel article, sur le site de Global Research au Canada, analyse les différences patentes du nombre de décès, attribués au CoqueVide/19, en prenant le début de la campagne de vaccination/injection dans chaque pays. [1201] Il est certain que les chiffres officiels doivent être jaugés avec très grande prudence. Nonobstant, d’un point de vue global, ces statistiques ne mentent pas.

L’auteur a sélectionné 10 pays très vaccinés/injectés (anti-CoqueVide/19) – à plus de 50%. Ce sont: Canada, Espagne, Allemagne, France, Italie, USA, Royaume Uni, Brésil, Argentine et Arabie Saoudite. Ils affichent un taux énorme de décès par million d’habitants.

Les décès ne sont pas dus au CoqueVide/19 mais à l’empoisonnement par l’oxyde de graphène dans les injections.

L’auteur a, ensuite, sélectionné 11 pays très peu vaccinés du monde (avec moins de 23%), le taux de décès est très bas, ou quasiment nul, à l’exception de trois pays qui sont l’Iran, l’Ukraine et l’Afrique du sud. Pourquoi? Sans doute parce que l’Iran et l’Ukraine sont deux points chauds, sur le plan international, et que tout est envisageable… du point de vue d’autres vecteurs de contamination au graphène ou autres nano-particules. Quant à l’Afrique du sud, elle concentre 55 des antennes 5G sur les 59 qui se trouvent sur le continent Africain – ce qui n’est pas banal. [1202]

Cet article ne fait que confirmer ce que d’autres médecins et chercheurs ont écrit eu égard à cette problématique très évidente. Pour rappel:

Par exemple, au Cambodge: ce pays n’a connu de décès attribués au CoqueVide/19 qu’en mars 2021 – et jamais avant – à savoir, à partir de la campagne d’injections graphénisantes. Voir l’article de Nicole Delépine au sujet des catastrophes post-vaccinales… même si les Drs. Delépine se cantonnent, encore, malheureusement, dans le paradigme farceur du CoqueVide/19 et de sa coqueluche de Variants à géométrie très variable. [968] Selon le Dr. Gérard Delépine, le Variant Delta est un “tigre de papier” qui se manifeste comme un simple rhume. [744]

Il en est, strictement, de même en Mongolie à partir de mars 2021 ainsi que l’évoque Laurent Muchielli dans son article “La vaccination à l’épreuve des faits. Les chiffres de l’épidémie” [880].

Par exemple, en Israël: en février 2021, le biologiste Hervé Seligmann (de nationalité Israélienne-Luxembourgeoise) et l’ingénieur polytechnicien Haim Yativ (de nationalité Israélienne) ont analysé les données vaccinales d’Israël dans un article publié sur le site nakim.org. Ils évoquent une seconde “Shoah” et prouvent que, depuis la vaccination mARN de Pfizer, en Israël, le taux de mortalité, attribué au CoqueVide/19, est 40 fois supérieur chez les personnes âgées et 240 fois supérieur chez les personnes jeunes. [283]  [284]  [285]

*************

La presse du Royaume Uni, le 20 août 2021, a commenté des statistiques – qui émanent de Public Health England – quant au ratio vaccinés/non-vaccinés dans les décès et les hospitalisations des hôpitaux de ce pays dus, supposément, au Variant Delta. Même si tous ces chiffres sont fantaisistes, de par l’arnaque des tests PCR, il en découle qu’ils ne sont pas flatteurs pour les Vaccinalistes enragés – qui, eux, n’ont pas été vaccinés à l’encontre de pulsions meurtrières chroniques. En effet, selon cet organisme gouvernemental, pour la tranche des plus de 50 années (la tranche des plus vaccinés), les admissions, Delta, dans les hôpitaux concernent, à 69%, des vaccinés anti-CoqueVide/19. Quant aux décès, Delta, il s’agit, à 70%, de vaccinés anti-CoqueVide/19. [1214]

Comme le clame le gang des eugénistes à la traine de Castex et de Véran, avé le vaccin, c’est la liberté absolue… de pouvoir circuler avec un passeport sanitaire comme du bétail. Ceux qui affirment que Goyim n’a jamais signifié bétail ont sans doute raison… mais, seulement, d’un point de vue linguistique.

 

Nouvelles du 29 août 2021

Alors que la Commission nationale d’éthique Suisse s’oppose à la vaccination obligatoire, à l’encontre du CoqueVide/19 [1193] – pour cause de destruction patente de la liberté humaine – le jeune porte-mensonges de la PharMacronie, Gabriel Attal, a laissé entendre, le 29 août 2021, que l’obligation vaccinale pourrait se pointer, soudainement, au détour des chemins. [1194] Gabriel Attal, qui se prend pour le Mercure du pervers narcissique, qui se prend pour Jupiter, semble ne pas avoir les capacités de jauger le mercure de la température sociale qui est en cours de prendre de l’amplitude, et de l’altitude – et qui risque fort de lui brûler les ailes. Attal ne semble pas beaucoup plus doué pour juger que, effectivement, «ça peut venir à un moment» mais qu’il pourrait, nonobstant, s’agir d’un autre type d’injections…

… pour ne pas dire d’un autre type d’éjaculation populaire spontanée, parce que trop compressée, et, toujours, trop précoce au goût de ceux-là mêmes qui ne sont pas très pressés de dégager avant l’Orage – et la Rage du Grand Orgasme Populaire – car leur appétit féroce pour le pouvoir et le génocide les dévore. 

De même que j’ai imaginé le confinement, et la valse de la vaccinade, dans l’un de mes Cantos de Xochi, de mars 2018 – “Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale” [201]  j’imagine, aujourd’hui, une insurrection populaire sous forme d’éjaculation spontanée, fertile, enthousiaste et orgiastique, dont les vecteurs, mâles et femelles, vont aller féconder le souhait perpétuel de la Terre Mère pour l’Humanité: le Mutualisme – car il constitue le fondement de toute Vie en cette Biosphère.

Les activistes, à l’encontre de la dictature sanitaire, proposent, tout simplement, de renverser l’axiome suivant de Gabriel Attal: «si on pouvait ne pas avoir de pass sanitaire, on n’aurait pas de pass sanitaire»… par un axiome beaucoup plus libérateur: «On n’aura pas de pass sanitaire car on peut ne pas avoir de pass sanitaire». Cela va mieux?

Pourrions-nous proposer au jeune Attal, pour son éducation, de consulter la page d’images choquantes – qui témoignent des séquelles des injections anti-CoqueVide/19 à l’oxyde de graphène, et autres ignominies nécro-nano-technologiques – présentée sur le site d’Egalité et Réconciliation? [1195] Il existe, malheureusement, des foultitudes de témoignages, de vidéos, de tweets – qui sont inexorablement censurées par les plates-formes de YT, Facebook et autres mafieux – déclinant les diverses pathologies induites par la graphénisation des individus au travers des injections anti-CoqueVide/19. 

Consulter, par exemple, les deux canaux d’Info Vacunas, sur Télégramme, pour de telles vidéos et témoignages – en diverses langues. Consulter également la page du site Swiss Policy Research. [1263]

Tous ces mensonges, ces volte-faces, ces virevoltes, ces menaces – provenant de la Macronie – participent d’un vaste théâtre dont l’objectif est de terroriser les foules. Emmanuel Macron pourrait fort bien être l’auteur d’un Manuel de la PharMacronie: à savoir, comment lobotomiser et vampiriser la moitié d’une population, tout en la génocidant à petits feux, en jouant, tout bonnement, au poker de la dissonance cognitive. La théâtre de la vaccination obligatoire, et du pass sanitaire, n’est, peut-être, orchestré que pour générer un écran de fumée occultant l’émergence du prochain joker des déments globalistes – en sus, bien sûr, de graphéniser/génocider la partie la plus lobotomisée, et terrorisée, de la population.

Il est vrai que les Xenosh ont quelques millénaires de pratiques assidues dans l’exercice du Mal Social. Leur syndrome de suprématie, donc leur syndrome de Couronne, trouve son expression la plus pernicieuse, en ces jours de pestilence transhumaniste, dans le présent Macron/MaCouronne qui souffre, manifestement, d’un syndrome de couronne Jupitérienne en chute libre… et dont l’absence totale d’empathie n’est pas sans rappeler le syndrome du Golum: My Precious, My Precious.  Ou le syndrome du Petit Gris?

Ce n’est donc pas une coïncidence, sur le plan des mèmes, si, aujourd’hui, l’ennemi public n°1, de tous les Peuples de l’Humanité, est la couronne nécro-moléculaire d’oxyde de graphène… qui est la véritable protéine Spike, celle qui Perce les cellules.

 

Nouvelles du 28 août 2021

Aux USA, l’équipe du naturopathe, Dr. Robert O. Young, a mis en ligne les résultats de ses recherches portant sur les analyses – au moyen d’une dizaine de techniques de microscopie et de spectroscopie – des “vaccins” de Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Jansen. Ils ont, principalement, découvert de l’oxyde de graphène mais, également, en fonction des divers “vaccins”, du titanium, de l’aluminium, du bismuth, du fer, du sélénium, du chlore, du cadmium, du plomb, de l’azote, du silicium, du vanadium, du cuivre, etc.  [1123]  [1180] 

Dans son article, Robert O. Young présente des photographies, saisissantes: des globules rouges ratatinés autour d’un amas d’oxyde de graphène; un amas de nano-particules d’acier inoxydable avec du carbone, du fer et du nickel maintenus ensemble par un gel d’oxyde de graphène (dans l’injection de Jansen); des nano-particules d’oxyde de graphène de 100 microns…

Et, surtout, une magnifique photo d’une couronne bio-moléculaire de graphène: la très célèbre protéine “Spike” qui n’a rien à voir avec le coronavirus inexistant mais qui a tout à voir avec la couronne de protéines qui se forme au contact de l’oxyde de graphène avec des fluides organiques. 

Son équipe a, également, découvert, dans l’injection de Pfizer, des parasites de l’espèce Trypanosoma cruzi.

Voici les conclusions de Robert O. Young: «La pandémie du SARS-CoVid-2-19 a incité  les compagnies pharmaceutiques à développer de nouvelles médications qui sont appelées vaccins. Le mécanisme d’action de ces nouvelles médications – tel qu’il est déclaré par l’industrie pharmaceutique et tel qu’il est mentionné sur les fiches de renseignements des produits vaccinaux – ne permet pas aux scientifiques médicaux de  comprendre que ces nouvelles médications ne sont pas des vaccins mais des produits nanotechnologiques fonctionnant comme une thérapie génique. Il s’agit des vaccins Pfizer–BioNTech mRNA, Moderna-Lonza mRNA-1273, Serum Institute Oxford Astrazeneca et Janssen COVID -19, fabriqué par Janssen Biotech Inc., une filiale de Johnson and Johnson…

Tous ces prétendus “vaccins” sont brevetés et, par conséquent, leur contenu réel est maintenu secret – même pour les acheteurs qui, bien sûr, utilisent l’argent public des impôts. Donc, les consommateurs (qui payent des impôts) ne possèdent aucune information sur ce qu’ils reçoivent dans leur corps par inoculation. L’Humanité est maintenue dans l’ignorance en ce qui concerne les processus technologiques de nano-particules impliqués, en ce qui concerne les effets négatifs sur les cellules du corps et, principalement, en ce qui concerne les effets potentiels, de nano-bio-interaction, magnético-toxiques, cytotoxiques et génotoxiques pour le sang et les cellules du corps. 

Les injections de Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Janssen ne sont pas des “vaccins” mais des agrégats complexes de nano-particules d’oxyde de graphène fusionnés avec divers nano-éléments qui sont attachés à des acides nucléiques d’ARNm, modifiés génétiquement, provenant d’animaux, de cellules vero et de cellules de foetus humains avortés tels que cela est expliqué et démontré ci-dessus. Les ingrédients de ces prétendus “vaccins” sont, éminemment, magnético-toxiques, cytotoxiques et génotoxiques pour les membranes cellulaires des plantes, des insectes, des oiseaux, des animaux et des humains. Ils ont, déjà, provoqué de sérieuses réactions adverses (estimées à 500 millions) et/ou des décès éventuels (estimés à 35 millions).» Traduction de Xochi.

Il est à signaler que le Dr. Robert O. Young, dès juillet 2020, avait déclaré que ce coronavirus n’existe pas et qu’il s’agit, avant toute, d’une pathologie sanguine induite par des contaminations, dont vaccinales. [1188]. En fait, à cette époque, Robert O. Young évoquait l’effet de couronne comme étant une coagulation du sang. Aujourd’hui, de par les multiples découvertes d’oxyde de graphène dans les injections – et dans tous les secteurs de la vie quotidienne – il s’avère beaucoup plus évident que l’effet couronne est généré par la Couronne Nécro-moléculaire de Graphène. [1189]

*************

Il est à remarquer que, depuis quelque temps, il court des articles, des rumeurs, des interrogations sur les injections anti-CoqueVide/19 des personnalités politiques. Ainsi, vient d’éclater la bombe selon laquelle des “hackers” auraient piraté les QR Codes de six politiciens et chroniqueurs du Canada – dont le premier Sinistre. [1185] D’aucuns ne manquent pas de crier au scandale face aux mensonges des Autorités quant à la protection totale des données personnelles – et ce, à Juste titre. Nonobstant, ce “hacking” ne pourrait être qu’une opération médiatique spéciale… pour faire croire au bon Peuple que les Autorités s’inoculent des poisons vaccinaux tout comme la Plèbe.

Au sujet de données personnelles se faufilant dans des fuites informatiques… Selon Médiapart, une importante faille informatique, de la plateforme Francetest, a permis l’accès à plus de 700 000 résultats de tests antigéniques – accompagnés des données personnelles des patients. [1234]

D’autant plus que Médiapart – le site Néo-Sioniste sur mode gauche caviar avarié – laisse delta-planer des interrogations sur la protection vaccinale authentique du couple Macron. [1186]

Et d’autant plus qu’un psychiatre Italien réputé, Alessandro Meluzzi, à juré, récemment, sur la tête de sa fille bien-aimée, que l’Elite lui a proposé un faux vaccin anti-CoqueVide/19 mais qu’il l’a refusé! On vit une époque formidable! [1215]

*************

J’ai découvert, aujourd’hui, une traduction, en Anglais, de la vidéo réalisée au sujet des découvertes de médecins Allemands quant aux analyses de sang qu’ils ont effectuées avec certains de leurs patients injectés anti-CoqueVide/19. Cette vidéo, de 17 mn, s’intitule: “Vaccine & Blood Analysis Under Microscope”. [1190] Attention, certaines images peuvent s’avérer choquantes pour un public non averti.

 

Nouvelles du 27 août 2021

Alors que Fauci le Gris, aux USA, et, dans la foulée, le gang bio-terroriste – de Jean-François Delfraissy, Jean Castex, Olivier Véran, et tous leurs complices – annoncent, en grandes fanfares, une troisième dose, pour les lobotomisés/graphénisés en deux doses… la FDA a accordé son autorisation finale à l’injection anti-CoqueVide/19 de Pfizer le 23 aout 2021. [1154] Ou ne l’a-t-elle pas, en fait? En effet, il n’est pas encore très clair, pour tous ceux qui sont réveillés, pourquoi la FDA différencie, du point de vue de la légalité, le vaccin “Comirnaty” du vaccin “Pfizer-BioNTech COVID-19” – au prétexte qu’il existerait certaines différences. Et quelles sont-elles donc? [1203]  [1204]

Devons-nous, donc, en déduire que les Autorités “sanitaires” vont retirer aux autres injections “expérimentales” (de Moderna, d’AstraZeneca, etc) leur autorisation d’extrême-urgence?… de par l’autorisation légale et officielle, de celle de Pfizer – et, bien sûr, de par l’interdiction, toujours, prévalente de remèdes anti-inflammatoires efficaces à trois sous. 

D’ailleurs, un article de François Roby, paru sur Egalité et Réconciliation, [1174] rappelle bien l’entourloupe de la FDA, en octobre 2020, lorsque le chargé de communication a escamoté, prestement, la page 16 de son rapport – à 2:33:40 d’une vidéo de neuf heures. Cette page 16 décline les très nombreux effets adverses de l’injection de Pfizer: la mort, le syndrome de Guillain-Barré, les méningites, l’épilepsie, les myocardites, les péricardites, les fausses couches, les convulsions, les attaques cardiaques, les thromboses, les caillots, etc, etc… qui sont tous les symptômes de l’empoisonnement à l’oxyde de graphène.

Quant à la troisième dose d’injection graphénisante – sur mode grandes fanfares de la PharMacronie – ce n’est que du voeu pieu, en forme d’envoûtement… car les crapules génocidaires, du gouvernement Français, n’ont pas encore les autorisations adéquates, et officielles, en provenance des technocrates, corrompus, de l’Agence Européenne des Médicaments ou en provenance de l’OMS, la succursale de Big Pharma. [1183]

*************

Ce n’est pas de chance, d’ailleurs, pour le gang criminel de Moderna, au Japon, qui vient de se faire intercepter, le 26 août 2021, 1 630 000 milles doses de fioles d’injections anti-CoqueVide/19… pour motif d’impuretés, y flottant allègrement, perçues à l’oeil nu. [1155] Il y a fort à parier qu’un magasinier lambda – du laboratoire Espagnol incriminé, Laboratorios Farmacéuticos Rovi – ait, par mégarde, pour quelques lots, pourvu aux techniciens laborantins de la poudre d’oxyde de graphène au lieu d’une solution aqueuse, transparente, à base d’oxyde de graphène. [1191]

D’ailleurs, selon un fonctionnaire Japonais, les inclusions semblent “métalliques” car elles réagissent aux aimants – comme du graphène!

Suite de l’épisode. Le 29 aout 2021, la préfecture d’Okinawa a décidé de suspendre les injections Moderna à cause de nouveaux lots contaminés. [1192] La suite des aventures de Moderna au Japon prouvera si les laboratoires Japonais, réalisant les analyses adéquates, sont corrompus ou non.

Suite de l’épisode. Le 30 aout 2021, le Japon retire, de nouveau, 1 million de doses de Moderna. Il y aurait, également, des substances de couleur rose dans certaines fioles. [1213]

*************

De plus, comble de misère pour les Vaccinalistes Eugénistes, le Professeur Robert Malone, le principal inventeur des vaccins à ARNm, s’implique une fois de plus, dans la danse infernale des couronnes protéiques, en déclarant, à propos de la contamination des injections de Moderna au Japon, qu’il s’agirait peut-être de débris de verre, ou autres – comme à l’accoutumée, précise-t-il – mais que cela permettra de savoir ce qu’il en est de la présence potentielle de graphène dans ces injections. [1173]

Un grand merci à Robert Malone pour son soutien dans la lutte contre les eugénistes criminels et déments… et s’il mentionne le graphène, c’est qu’il a fort bien perçu que des débris de verre ne sont pas, franchement, attirés par un aimant!

D’ailleurs, M. Yuki Ishii, le directeur de la Division Pharmaceutique de la Préfecture de Saitama, qui a découvert ces corps étrangers, le 13 août 2021, dans les fioles de Moderna, a précisé qu’il s’agissait de particules noires de moins d’1 mm. Que pourraient être des particules noires magnétiques flottant dans un vaccin de Moderna? Une sorte de floculât de nano-particules d’oxyde de graphène – se regroupant, inopinément, sous l’effet d’une bande passante qui passait par là?

*************

De plus, comble de misère pour les Vaccinalistes Eugénistes, une étude Israëlienne démontre que l’immunité naturelle, à l’encontre de ce qu’ils appellent les “Cas Delta”, est la première défense naturelle du corps. En effet, selon cette étude  – du Kahn Sagol Maccabi Healthcare Center en Israël – les vaccinés/injectés/graphénisés ont 13 fois plus de chances d’être “Contaminés” et 27 fois plus de chances d’avoir des infections symptomatiques. [1175]  [1184]

Au vu de ses conclusions, la clique de la PharMacronie ne peut que traiter cette étude Israëlienne d’anti-vaccinaliste, de complotiste – et, donc, d’anti-sémite – même si elle porte sur 2,5 millions et demis d’Israéliens. [1176]

D’ailleurs, si l’on se replace dans le cadre de la Virologie pathogénique, pure et dure – à savoir celle qui travaille avec des séquences virtuelles représentant, prétendument, un coronavirus qui n’a jamais été isolé et caractérisé – c’est, exactement, semble-t-il, ce que clame le Professeur Didier Raoult, depuis longtemps, et ce qu’affirme, le 25 août 2021, la Dr. Brigitte Milhau sur CNews… [1187] qui continue de se fier à des tests PCR bidon comme si l’OMS n’avait pas déjà enterré, totalement, le process le 20 janvier 2021.

A propos d’immunité naturelle, pourquoi donc ce cher Professeur Didier Raoult a-t-il, donc, plébiscité l’obligation vaccinale des soignants en France? Avec un pistolet carriériste sur la nuque?… mais le jeu n’en valait pas la chandelle. Ou juste pour rajouter une pincée de dissonance cognitive? Le Professeur Didier Raoult pourrait-il nous offrir la preuve de l’isolement, de la caractérisation et de la photographie, en bonne résolution du SARS-CoV-2 – originellement dénommé le “Wuhan-Human1”?

Toujours dans ce cadre de l’immunité naturelle, vis à vis du dénommé CoqueVide/19, selon une étude publiée, le 18 août 2021, dans la Revue Nature, les cellules immunitaires, présentes dans la muqueuse nasale des enfants, sont déjà activées et peuvent donc neutraliser très rapidement le coupable – sans nul besoin d’injections génocidaires. [1243]  [1244]

Pour rappel, les enfants sont naturellement plus résistants à la contamination par l’oxyde de graphène de par le fait que leur taux d’anti-oxydants naturels, tel que le Glutathion, est beaucoup plus élevé que chez le reste de la population.

*************

De plus, comble de misère pour les Vaccinalistes Eugénistes, une étude, du prestigieux Oxford University Clinical Research Group, publiée dans le Lancet, le 10 août 2021, est en train de spolier la soupe, à l’oxyde de graphène, des marchands de poison vaccinal.   En effet, les chercheurs de cette université ont découvert que chez le personnel soignant vacciné/injecté, la charge virale du CoqueVide/19 (sans précision de Variant), présente dans leurs narines, était 251 fois supérieure à la charge virale nasale du personnel soignant non-injecté. [1171]  [1172] Doit-on en déduire – dans le cadre du paradigme farceur Pasteurien –  que les vaccinés sont 251 fois plus contagieux que les non vaccinés, de par leur charge “virale”? Les vaccinés/injectés seraient alors des bombes virales vivantes – qu’il faudrait confiner au plus vite!!! Il faut donc espérer, maintenant, que les injectés/graphénisés ne puissent pas disséminer leurs nécro-nano-particules d’oxyde de graphène à tous les vents de la pampa.

Cette étude, de nouveau, est à prendre avec un grain de bon sens car le CoqueVide/19 n’a jamais été isolé, caractérisé, photographié, etc. Mais 251 fois la charge virale… c’est un peu décourageant, comme challenge, pour les propagandistes vaccinaux qui prennent leur métier, de menteur-bonimenteur, tellement à coeur.

*************

De plus, comble de misère pour les Vaccinalistes Eugénistes, en Angleterre, vers la mi-août 2021, une administration a libéré quelques bribes d’informations “Delta” qui sont loin d’être rassurantes pour les vaccinés/injectés… c’est le moins que l’on puisse dire. Faut-il en rire ou en pleurer? Sur ce registre, entre le 1er février 2021 et le 2 août 2021, les 742 décès attribués au Variant Delta sont vaccinés à 66%, exactement. De plus, ce registre cite 402 décès sur 47 008 “Cas Delta”, chez les vaccinés/injectés, et 253 décès sur 151 054 “Cas Delta”, chez les non injectés.

Il est évident que tout ce qui vient des Autorités est à prendre, avec des pincettes paradigmatiques, surtout lorsque l’on parle de Variants d’un virus invisible et non identifié… parce que non existant. Nonobstant, ces chiffres font désordre si le but est d’injecter/graphéniser la totalité des populations. En effet, selon ces statistiques, il est 5 fois plus létal pour les “Cas Delta” d’être injecté plutôt que non. [1169]  [1170]

En bref, toutes ces études révélatrices ne prouvent qu’une chose: les vaccinés/injectés/graphénisés – par les poisons de la Mafia Pharmacratique – se sont engagés dans une dynamique de suicide collectif. Les centaines de milliers de décès, et les millions d’effets adverses et de handicaps, à vie – et ces chiffres ne sont que la partie immergée de l’iceberg –  ne constituent, présentement, que la première vague d’un vaste génocide d’amplitude planétaire.

Cela étant dit, tout cela ferait-il partie du Grand Plan? Celui de la Plandémie. Car si l’on en juge par les titres de certains journaux (Bloomberg, BBC, etc), il semblerait que les donneurs d’ordres commencent à infléchir, légèrement, la courbe. Serait-ce afin de lancer leur prochain joker? Et que sera-t-il? Un confinement Climatique? Un effondrement de l’Internet? Avec ou sans crash financier? Une attaque, sous faux-pavillon, de méchants Extra-Terrestres? Sous la Férule de Yaldabaoth? Avec ou sans Petits Gris déjà graphénisés depuis l’Aube des temps?