Los Cantos de Xochi. Au Festival des Quenelles de l’Humour: Macron dégage!!!

Au Festival des Quenelles de l’Humour: Macron dégage!!!

Un pamphlet à l’encontre de La France en Marche pour Quiches… au Bal de Marrakech et à l’encontre de toute la gente politique serpillère des Banksters.

C’est à Dieudonné M’bala-M’bala que je dédie, bien sûr, ce pamphlet de Quenelles de Gueux. Tout d’abord, au titre de la libre expression car cet artiste a été persécuté, durant de trop nombreuses années, par les Autorités Israéliennes de la France et par toutes les serpillères en charge de la Ripoublique. Secondement, parce qu’il est l’un des plus courageux trésors d’humour et dons de l’amer, que la Mère Noire ait fait fertiliser dans les Terres Païennes d’Europa.

L’essai d’introduction à cette satire est présentée sur un autre post: 

Paroles de Réfractaire Gaulois

********************

Macron dégage avant la Rage – populaire

Macron dégage avant l’Orage – de la Mère

Macron dégage avant la Cage – dans les fers

Macron dégage de ton perchoir – beaucoup trop cher

Macron dégage : les Peuples sont en Marche!

Comme tous les politiques pervers

Séniles sénateurs éructant leurs guéguerres

Compensant l’érectant trop souvent en bannière

Sinistres ministres experts en éphémère

Députés dépotés dépités en tous vers

Des putes louvoyant en toutes odeurs de mers

Toutes administrées par le gang d’Outre-Mère…

Dont la clique des faux-Verts

Mené par le Bendit à la langue de bois vert

Avec leur Effet de Serre

Et leur noir Péché de Carbone en l’Air

Pour assommer les Peuples de taxes carbonifères.

Tu n’es qu’un polichinelle sous couvert

Un pleurnichard en niche, rongé par les ulcères

Aux yeux de Jupiter : un esclave-serpillère

Aux services et sévices de tes Maîtres-Banksters

Qui s’en essuient leurs pieds ensanglantés des chairs

Qu’ils bombardent en incessantes guerres

Au nom de la libération génocidaire.

Tu as voulu nous enfumer, nous museler et nous climatiser

Macron dégage: les Quenelles sont de retour

A la brochette, bien chaudes aux fours

En sauce moutarde, au Pérille Jaune, sur tous les carrefours.

 

Macron dégage avant la Rage – populaire

Macron dégage avant l’Orage – de la Mère

Macron dégage avant la Cage – dans les fers

Macron dégage de ton perchoir – beaucoup trop cher

Macron dégage : les Peuples sont en Marche!

 

Trop tard pour le Mac Rond, la pomme est trop amère

Il est Temps de tourner la page biocidaire

De ton vaniteux Fakebook suicidaire

Avant que tu n’en deviennes le Fakebook-émissaire

Car bien trop périmé pour tes Parrains-Gangsters…

Coupées sont déjà les ficelles de leur marionnette

Aux maquillages de sa ripoublique en miettes

Aux ficelles élimées de sa presse en courbettes.

Tu as voulu nous enfumer, nous museler et nous climatiser

Macron dégage: car les Peuples ont brandi leurs cordes de chanvrette

Pour convier les déments au fond des oubliettes

Et confier leurs démons aux grands vents des tempêtes

Purifiant l’Atmosphère de toutes leurs sornettes.

 

Macron dégage avant la Rage – populaire

Macron dégage avant l’Orage – de la Mère

Macron dégage avant la Cage – dans les fers

Macron dégage de ton perchoir – beaucoup trop cher

Macron dégage : les Peuples sont en Marche!

 

Il est Temps de tomber le rideau de fer

Sur ton macabre théâtre aux inflations autoritaires

Et tout en Effets de Serres

De pantin aux doigts crochus sanguinaires.

Tu n’es qu’une pitoyable chimère

Qui se prenait pour Jupiter

En oubliant qu’Il délétère

Tous ceux qu’Il jette plus bas que terre

Lorsqu’Il conspire avec la Mère

En libérant toutes ses Furies, dont la Mégère

En déchaînant ses Dakinis – aux cimeterres

A l’assaut de tous les prédateurs qu’Elles enserrent

Afin d’en purifier notre Jardin, la Terre.

Tu as voulu nous enfumer, nous museler et nous climatiser

Macron dégage: les Toiles Jaunes sont de retour

Place de l’Etoile et sans détours

Pour le Festival des Quenelles de l’Humour

 

Macron dégage avant la Rage – populaire

Macron dégage avant l’Orage – de la Mère

Macron dégage avant la Cage – dans les fers

Macron dégage de ton perchoir – beaucoup trop cher

Macron dégage : les Peuples sont en Marche!

 

Tu as voulu nous vampiriser

Tu as voulu nous mijoter, aux phéromones

Tu as voulu nous pâquifier, sous tous sons de cloches

Tu as voulu nous picorer nos libertés

A la sauce Zuckerberg de tes décodeurs sucrés:

Les imMondes pieds-nickelés,

Ruth de la Brigade des Femmes-Mâles paniquées,

Le Rut de l’Empire… et le Pire du Ruquier

Et tous les scribouillards, en laisse, du vil Libérons/Sion…

Scions, scions de la langue de bois à la mode Nicolas

L’infiltré de la CIA, grand expert de fornique aux liasses

Qui voulait balayer les banlieues au Karcher

Et qui pour occulter les traces de ses misères

Transforma la Libye en vaste cimetière

Sous une pluie de bombes d’uranium appauvri nucléaires…

Pavant la croisade de Manu la Tremblote, Manu le Hoquetant

Le hochet Catalan des déments de l’Otan

L’hystérique fou allié des Isra Alien d’Outre-Terre

Qui voulait faire valser les banlieues au Kosher

Et qui transforma la Syrie en enfer

Et la France en bunker sécuritaire…

Pavant la croisade de Manu Jupes en terre

Pour plus de Judes en terres :

La France en Marche pour Quiches

Pour mieux la laminer sur un mode de pleurniches,

Au Bal de Marrakesh pour élites super-kitsch.

Tu as voulu nous enfumer, nous museler et nous climatiser

Macron dégage: les dépaveurs sont sur ta piste

Sous les pavés, la plage de grains de sable jaune

Qui enrayent à jamais la Terreur Etatique et tous ses Torahristes   

Tel un pavé dans leur Mare à Sketches militaristes.

 

Macron dégage avant la Rage – populaire

Macron dégage avant l’Orage – de la Mère

Macron dégage avant la Cage – dans les fers

Macron dégage de ton perchoir – beaucoup trop cher

Macron dégage : les Peuples sont en Marche!

 

En suce de saccager nos enfants dans les camps de lobotomisation

Et d’auto-flagellation du Sinistère de l’EduCastration

Une autre Appellation de l’Appel à Sion pour la Pelle à Scions

Tu as voulu les génocider, les transpercer

Les Pèresécuter, les Vacciner

Et de ta Marque, les Criffer

Selon la fable de l’Arabe nouveau-né

Hybride de berger d’ânes et du Melchi Sadique

Tout juste émergé d’un néant fatidique

Pour y retourner perpétuellement crucifié

Afin de nous envoûter et de nous ensorceler

Dans nos vies et dans nos talents

Sur le bois mort et dans nos psychés

Afin de nous empoisonner et de nous viroser

Du syndrome de la Poupée de Vaudou Juif.

Pour tous les Goyim, sous les griffes du CRIF:

JéhoVaccinal! Deus ex Vachina! Oh, la Vache.

Pour transformer la France en Camp de Vaccination

Variola Vaccina: l’apothéose de la Vachination

En Marque, En Marque vers la Grande Hommelette Finale.

Tu as voulu nous enfumer, nous museler et nous climatiser

Macron dégage: les Lumières Jaunes sont de nouveau en lice

Afin d’illuminer tes occultes malices

D’immenses feux de joie brûlant tes artifices.

 

Macron dégage avant la Rage – populaire

Macron dégage avant l’Orage – de la Mère

Macron dégage avant la Cage – dans les fers

Macron dégage de ton perchoir – beaucoup trop cher

Macron dégage : les Peuples sont en Marche!

 

Tu as voulu nous enquicher, nous guignoler, nous théâtrer

A grands renforts de pain béni, de gazouillis, de castagnettes.

Tu as voulu nous asperger, nous surgazer, nous castagner

Tu as voulu nous bombarder, nous mutiler,

Sous une pluie de matraques, de grenades et de balles

Libéralement mitraillés par ta police zombifiée à l’emballe.

Nous ne sommes ni Charlie, non plus des Pâtes à Glands

Nous vîmes Coulibaly menotté dans son sang

Victime fanatisée des Maussades qui grouillent.

Il est donc périmé de nous Strasbourrer le mou.

Ta Jewstice n’est qu’embrouilles

Magouilles et grosses arnaques 

Les Gentils ne le sont plus, ils en ont marre des claques

Ils ont ouvert leurs cages

Ils en ont plein la Rage

De voir tous ces poltrons patauger dans le potage

Prêts à sauter dans leur hélicoptère

Au moindre soubresaut des Peuples très en colère.

Tu as voulu nous enfumer, nous museler et nous climatiser

Macron dégage: les Gilets Jaunes se feront trop plaisir

De tous se cotiser pour ton ultime carrière:

Un bagne sur Europa, la lune de Jupiter

Pour soulager, tout seul, tes fantasmes de guerre.

Un Kalika en Rage.

Xochi. Le 31 décembre 2018

Ce pamphlet a été rédigé alors que la Lune transite la Nébuleuse du Nid d’Abeilles dans la Constellation du Crabe qui manifestement – de par cette synchronicité – en pince pour les Gilets Jaunes.

Une première interprétation musicale vient d’en être réalisée et postée sur Youtube.