Récapitulatif des articles, études et vidéos, prouvant l’inexistence du Sars-CoV-2

Ce sont 181 institutions (principalement des institutions sanitaires et scientifiques), dans plus de 30 pays, qui n’ont pas réussi à fournir, ou à citer, ne serait-ce qu’un seul document décrivant le prétendu “Sars-CoV-2” qui aurait été trouvé dans un humain malade et purifié, afin de le séquencer et de le caractériser et de l’étudier avec des expériences contrôlées.

Merci à Christine pour cet excellent travail. [507]

En d’autres termes, aucune de ces institutions n’est en mesure de prouver que le prétendu génome ARN, de 30 000 paires de bases, avec une enveloppe protéique en forme de pointe existe réellement…. et encore moins qu’“il” provoque une prétendue nouvelle maladie respiratoire qui se propagerait d’hôte en hôte par contagion.

Personne sur la planète ne dispose d’un échantillon pur du prétendu virus.

Il n’existe aucun test validé. La validation d’un test pour un “virus” nécessiterait un étalon-or – le prétendu virus.

Vous trouverez, dans le dossier joint, une liste des institutions. Notez que, pour plusieurs de ces institutions (c’est-à-dire le CDC, Public Health England, le DHSC du Royaume-Uni, l’ICMR de l’Inde), nous avons reçu plusieurs réponses – négatives. [508]

Au 20 avril 2022, ce sont 181 institutions, de par le monde, qui sont incapables de fournir une preuve de l’existence du Sars-CoV-2 

Victoire en Suisse: Les Autorités ne parviennent pas à prouver l’existence du Sars-CoV-2

La Fraude du Covid 19 et la Guerre à l’encontre de l’Humanité 

Article de Torsten Engelbrecht et de Konstantin Demeter sur l’inexistence du Sars-CoV-2 … et sur l’ineptie des tests PCR 

La Couronne Nécro-Moléculaire de Graphène

Traduction Française d’une vidéo du Dr. Andrew Kaufman: La preuve que le corona virus n’a jamais été isolé ni purifié.

Publication, en Français, de l’interview de la Dr. Valentina Kiseleva

Les Virus sont créés par les fréquences radioactives (5G) stimulées par la Vaccination…

Une preuve irréfutable? Article de Tom Cowan

Personne à ce jour n’a pu identifier ni isoler ce fameux virus, qui reste introuvable !!!

Photographie, en microscopie, montrant des couronnes qu’ils nomment des couronnes bio-moléculaires – et que je nomme des couronnes nécro-moléculaires. Ces couronnes ont été, dans le cas présent, induites par des nano-particules d’argent qui font, environ, 50 nm de diamètre.

Ce sont 181 institutions (principalement des institutions sanitaires et scientifiques), dans plus de 30 pays, qui n’ont pas réussi à fournir, ou à citer, ne serait-ce qu’un seul document décrivant le prétendu “Sars-CoV-2” qui aurait été trouvé dans un humain malade et purifié, afin de le séquencer et de le caractériser et de l’étudier avec des expériences contrôlées.

Merci à Christine pour cet excellent travail. [507]

En d’autres termes, aucune de ces institutions n’est en mesure de prouver que le prétendu génome ARN, de 30 000 paires de bases, avec une enveloppe protéique en forme de pointe existe réellement…. et encore moins qu’“il” provoque une prétendue nouvelle maladie respiratoire qui se propagerait d’hôte en hôte par contagion.

Personne sur la planète ne dispose d’un échantillon pur du prétendu virus.

Il n’existe aucun test validé. La validation d’un test pour un “virus” nécessiterait un étalon-or – le prétendu virus.

Vous trouverez, dans le dossier joint, une liste des institutions. Notez que, pour plusieurs de ces institutions (c’est-à-dire le CDC, Public Health England, le DHSC du Royaume-Uni, l’ICMR de l’Inde), nous avons reçu plusieurs réponses – négatives. [508]