Nouvelles des Brigades Anti-Graphène. Novembre 2021

Cliquer ici pour les Nouvelles des Brigades Anti-Graphène

du mois de septembre 2021 

du mois d’octobre 2021

du mois de décembre

Pour tous les gens pressés, j’ai créé un Sommaire des Nouvelles qui – avec photographies à l’appui – portent, strictement, sur le contenu des vaccinations CoqueVide, ou autres vaccinations ou autres médicaments, en terme de nano-particules et, en particulier, en terme de diverses formes de graphène. 

Notre canal Telegram est le suivant: https://t.me/brigadesantigraphene

*************

Nouvelles du 30 novembre 2021

La nouvelle collection “Tocsin” de Vaccins ARNm – garantis au graphène – est en gestation dans les coulisses de la Mafia Pharmacratique

La Mafia Pharmacratique a réalisé l’exploit – grâce à la propagande et à la répression – de vendre des milliards de doses d’un produit dénommé vaccin CoqueVide… à l’encontre d’un virus invisible et d’une pandémie inexistante. La Mafia Pharmacratique souhaite encore mieux prospérer – sur le dos des patients impatients de se laisser injecter/intoxiquer – et est, donc, en cours, de multiplier l’offre de ses “Vaccins ARNm” très innovateurs… surtout sur le plan de la graphénisation des organismes.

Soyons conscients qu’en sus des injections CoqueVide, le graphène, sous diverses formes, est présent dans de nombreuses autres injections et médications, dans les tests PCR, dans les masques faciaux, dans les sérums physiologiques, dans les cosmétiques, dans les emballages alimentaires, dans les encres des vêtements et dans les chaussures (au prétexte de bio-senseurs), dans l’épuration des eaux, dans les fertilisants de synthèse agricoles, dans les biocides agricoles, etc, etc, ad nauseam.

Il est présent, par exemple, dans l’insuline, Toujeo, de Sanofi-Pasteur; dans le vaccin anti-grippal,  VaxigripTetra, de Sanofi-Pasteur; dans le vaccin anti-grippal,  Agrippal, de GSK; dans le médicament Favipiravir, etc.

C’est ainsi que la revue Nature, le mois passé, a présenté un article intitulé “mRNA flu shots move into trials”. [603] Cet article décline la quinzaine de “vaccins anti-grippaux” qui sont, actuellement, en phases clinique ou pré-clinique. Chez Qui Qui? Chez Moderna, Pfizer, Arcturus et, bien sûr, l’incontournable Sanofi-Pasteur, ou plutôt Sanofi-Pasteur/Translate Bio… car cette société, non bio, a été rachetée par Sanofi, en septembre 2021, afin d’accélérer le déploiement de la technologie de l’ARNm pour le développement de nouveaux vaccins et agents thérapeutiques. [604]

“Phases clinique ou pré-clinique”… à savoir selon leurs termes, et prétentions, car tout cela n’est que de l’esbroufe et du pur théâtre.

Selon cet article de Nature, ces “vaccins anti-grippaux” sont tous des “vaccins ARNm” parce que les “vaccins anti-grippaux” classiques (sur mode, prétendument, de virus inactivé ou de protéines recombinantes) ne seraient efficaces qu’entre 40 et 60%… tandis que les “vaccins ARNm” pourraient, éventuellement, potentiellement, et même peut-être, conférer quelque peu, relativement, plus de protection à l’encontre de la grippe banale  – quelle que soit la définition que l’on donne au terme “grippe”… qui constitue un véritable fourre-tout sémantique.

L’une des perles criminelles de cet article est la suivante – et il en existe une pléthore dans cet article, dément et indécent: «Mais les vaccins ARNm, du moins lorsque formulés dans des nanoparticules lipides, sont enclins à générer des problématiques de tolérance. Les injections autorisées de Moderna, et de Pfizer/BioNTec, induisent, souvent, des douleurs dans les bras, des maux de tête, des fièvres peu fortes et de la fatigue. Les mêmes symptômes sont susceptibles de se manifester avec des injections anti-grippales approuvées mais ils sont, typiquement, beaucoup moins sévères».

Il est vrai que si les injections anti-grippales avaient été aussi efficaces que les injections CoqueVide, sur le plan des millions de décès, et des centaines de millions de handicaps, de par le monde entier, cela se serait su, sans doute…

*************

Dans la rubrique “rideaux de fumée” : la presse Espagnole tente d’expliquer pourquoi la majorité des hospitalisés CoqueVide sont doublement vaccinés!!!

La presse Espagnole pose, ainsi, cette question fondamentalement essentielle: “¿Cómo es posible que la mayoría de hospitalizados por covid-19 sean personas vacunadas?” Leur explication est très simple: les vaccins fonctionnaient, ils continuent, présentement, de fonctionner et ils vont continuer, dans le futur, à fonctionner. [601]

Cela date de l’été mais cela participe de l’effort permanent, de la presse Espagnole, d’établir des rideaux de fumée, pour cacher la misère post-vaccinale des pathologies cardio-vasculaires, en invoquant le changement climatique, le cholestérol, l’hérédité, le changement d’heure d’été, etc. En 2019, certains articles avaient, même, commencé à évoquer le changement climatique comme étant responsable de récentes faiblesses cardiaques des bébés dans la matrice!

Donc, pourquoi la majorité des hospitalisés CoqueVide sont-ils doublement vaccinés!!! La réponse unanime, de la presse Espagnole, est d’une simplicité désarmante: c’est parce que ce sont les personnes “à risques” qui ont été vaccinées en premier! Cet article s’accompagne de schémas que l’on dirait tout droit sortis d’un manuel scolaire  d’éducastration pour des enfants d’écoles primaires ou pour des adultes handicapés mentaux.

Ainsi donc, la presse Espagnole, corrompue jusqu’à la moelle, et financée par Bill Gates, a totalement raison: les vaccins fonctionnent… dans la mesure où ce sont des armes biologiques dont la fonction est de graphéniser/magnétiser/génocider.

Pour rappel. Selon les Autorités, l’Espagne serait vaccinée, doublement, à 85%. Ce qui est, déjà, assurément, un symptôme d’handicap mental pour une grande partie de la population. En fait, il s’avère qu’une grande partie de cette population Espagnole est considérée “à risques” – à savoir, déjà, sur le plan du développement cérébral et des capacités mentales.

D’ailleurs, des internautes ont proposé – à l’image de l’échelle Scoville, pour les piments, et de l’échelle Richter, pour les tremblements de terre – d’ériger une nouvelle échelle: une “échelle de Pfizer” qui permettrait de mesurer le délitement de la capacité cérébrale d’un individu en fonction du nombre de doses de vaccins toxiques qu’il a, volontairement, accepté de subir en tant que cobaye de la Pharmacratie. 

Nouvelles du 29 novembre 2021

Le tout nouveau “Rapport Campra” vient d’être publié avec des photographies saisissantes! Sont-ce des nano-routeurs dans les “vaccins” de Pfizer?

A chaque fois que le Professeur Pablo Campra publie un rapport, c’est une descente vertigineuse, et microscopique, dans le contenu des fioles des injections CoqueVide de la Mafia Pharmacratique. [600] 

Voici, en PDF, le rapport Professeur Pablo Campra: Rapport Campra

On s’imaginerait plonger dans un univers de science fiction nano-technologique… mais, malheureusement, il s’agit de ce qui se trouve dans l’organisme des injectés/vaccinés/graphénisés… après avoir séjourné dans les fioles des “vaccins”.

Ce rapport présente une trentaine de nouvelles photographies qui toutes, quasiment, mettent en exergue la quasi-probabilité que ces objets soient des nano-routeurs.

*************

Les nano-tubes de carbone fonctionnalisés peuvent servir de systèmes d’administration de vaccins

En parcourant la Toile, je suis tombé sur le site de la société Allemande Hielscher – qui commercialise, des homogénéisateurs à ultrasons pour procédés liquides. Cette page est intitulée “Ultrasons Puissants pour des Nanoparticules Pharmaceutiques”. [599]

Les jets de liquide résultant de la cavitation ultrasonique peuvent atteindre des vitesses allant jusqu’à 1000 km/h.

Voilà, ci-dessous, un extrait de leur article parce qu’il propose une présentation des nano-tubes de carbones fonctionnalisés, à paroi unique ou à multiples parois, et parce que, surtout, il affirme, en toutes lettres, que l’une des fonctions de ces nanotubes de carbone fonctionnalisés est «également de servir de systèmes d’administration de vaccins».

«Comme les nano-matériaux sont définis comme des particules d’une dimension inférieure à 100 nm, cela signifie que la production et le traitement de ces substances nécessitent des efforts plus importants. Pour former et traiter des nanoparticules, les agglomérats doivent être cassés et les forces de liaison doivent être surmontées. La cavitation à ultrasons est une technologie bien connue pour dés-agglomérer et disperser les nano-matériaux. La diversité des nano-matériaux et des formes ouvre de nombreux changements pour la recherche pharmaceutique. Les nanotubes de carbone (NTC) ont un grand volume interne qui permet à plus de molécules de médicament d’être encapsulées, et ils ont des surfaces internes et externes distinctes pour la fonctionnalisation. (Hilder et al., 2008) Par cela, les nano-tubes de carbones sont capables de transporter diverses molécules telles que des agents actifs, de l’ADN, des protéines, des peptides, des ligands de ciblage etc, dans des cellules. Les nanotubes de carbone ont été reconnus comme les nano-matériaux par excellence et ont acquis le statut de l’un des domaines les plus actifs de la nanoscience et de la nanotechnologie.

Le nano-tube de carbone à multiples parois est composé de 2 à 30 couches graphitiques concentriques dont les diamètres sont compris entre 10 et 50 nm et dont la longueur est supérieure à 10 μm. D’autre part, le nano-tube de carbone à paroi unique est beaucoup plus mince, avec un diamètre allant de 1,0 à 1,4 nm. (Srinivasan 2008) Les nanoparticules ainsi que les nanotubes peuvent entrer dans les cellules et peuvent être complètement absorbés par eux. En particulier, les nanotubes de carbone fonctionnalisés (f-CNT) sont connus pour améliorer la solubilité et permettre un ciblage tumoral efficace. De ce fait, les nano-tubes de carbones fonctionnalisés, les nano-tubes de carbones à paroi unique, ou à multiples parois, sont empêchés d’être cytotoxiques (= toxiques pour les cellules) et d’altérer la fonction du système immunitaire. Par exemple, les nano-tubes de carbones à paroi unique de haute pureté peuvent être produits de manière sono-chimique. Les nano-tubes de carbones à paroi unique de haute pureté peuvent être obtenus dans une solution liquide en soniquant la poudre de silice pendant 20 minutes à température ambiante et pression ambiante. (Srinivasan 2005).

Les nano-tubes de carbone fonctionnalisés (f-CNT) peuvent également servir de systèmes d’administration de vaccins. Le concept de base est de lier l’antigène aux nanotubes de carbone tout en conservant sa conformation, induisant ainsi une réponse d’anticorps avec la bonne spécificité.»

Cet article pourvoit des informations très intéressantes, également, au sujet de la fonctionnalisation ultrasonique des nanoparticules – polymères, liposomes, dendrimères, nanotubes de carbone, points quantiques, etc – de la formation de liposomes ultrasoniques, etc.

On y apprend, par exemple, que les nano-tubes de carbone se font “fragmenter”, dans l’organisme humain, par ultrasons.

« Fonctionnalisation par ultrasons des SWCNT par PL-PEG. Zeineldin et al. (2009) ont démontré que la dispersion de nanotubes de carbone à paroi unique (SWNT) par ultra-sonication avec du phospholipide-polyéthylèneglycol (PL-PEG) le fragmente, interférant ainsi avec sa capacité à bloquer l’absorption non spécifique par les cellules. Cependant, le PL-PEG non fragmenté favorise l’absorption cellulaire spécifique des nanotubes de carbone à paroi unique ciblés vers deux classes distinctes de récepteurs exprimées par les cellules cancéreuses. Le traitement par ultrasons en présence de PL-PEG est une méthode courante utilisée pour disperser ou fonctionnaliser les nanotubes de carbone et l’intégrité du PEG est importante pour favoriser l’absorption cellulaire spécifique de nanotubes fonctionnalisés par ligand. Puisque la fragmentation est une conséquence probable de l’ultra-sonication, une technique couramment utilisée pour disperser les SWNT, cela peut être une préoccupation pour certaines applications telles que l’administration de médicaments».

*************

Le Dr Andreas Noack a-t-il été assassiné, le 25 novembre 2021, par les Autorités Autrichiennes, pour avoir divulgué ses recherches portant sur le graphène dans les vaccins CoqueVide? 

La compagne du Dr. Andreas Noack, enceinte et en pleurs, a annoncé, lors d’une vidéo, qu’il n’avait pas survécu, le 25 novembre. A quoi?  Le Dr Andreas Noack avait, déjà, été arrêté par la police Allemande, le 18 novembre 2020, tel un vulgaire malfaiteur. Son arrestation fut filmée en direct car Andreas Noack était en train de présenter, publiquement, une séquence sur ses recherches. [594]   La police, déclara, subséquemment, qu’ils s’étaient trompés d’appartement. 

 La compagne d’Andreas Noak s’est exprimée le 29 novembre, sur une nouvelle vidéo, sur la mort de son compagnon. [595]  La transcription en Anglais est ici: [644].

Addendum. Le 1er décembre, la dernière vidéo d’Andreas Noak a été traduite en Français. [633]

« Selon les nouvelles qui circulent: Andreas Noack aurait été assassiné le 25 novembre 2021. Il serait mort subitement après qu’il ait lancé une bombe la veille sur Internet, où il a publié le résultat de ses recherches sur la dangerosité du “vaccin” anti-Covid. Il y a présenté les travaux des chercheurs de l’université d’Almeria sur l’oxyde de graphène et les a complétés avec sa science de chimiste : structure chimique du graphène et des effets obtenus après son application dans le corps humain. 

Le Dr Andreas Noack est celui qui, lors d’un de ses séminaires retransmis sur YouTube le 18 novembre 2020, a vu son domicile pris d’assaut par les SEK – Spezialeinsatzkommandos, Commandos d’intervention spéciaux, des structures régionales allemandes incorporant des unités d’intervention de la police de chacune des 16 polices d’Etat allemandes – bavarois équipés de pistolets-mitrailleurs (MP), qui lui ont ordonné de s’allonger sur le sol, de décliner son identité et ont procédé à son arrestation. Militant anti-confinement, il avait apporté une assistance médicale à des centaines d’opposants lors de manifestations contre le verrouillage, décrété par une loi anticonstitutionnelle du gouvernement.» [596]  [597]  [598]

Andreas Noack (né le 3 mai 1964) était un docteur en chimie Allemand, lanceur d’alerte et entrepreneur de l’industrie allemande des compléments alimentaires et du graphène. Il se définissait lui-même comme “chimiste, ingénieur, inventeur et explicateur de nutriments”. Noack était, également présenté, comme un expert de la médecine alternative à base d’oxygène ou de ce que l’on appelle l’or monoatomique. Il était président d’une association, Ursprunc e.V., dont le siège est à D-90579 Langenzenn. C’était, également, un spécialiste du charbon actif.

Addendum. Aujourd’hui, les conditions de son décès sont relativement troublantes dans la mesure où son premier malaise survint très peu de temps après la publication, en ligne, de sa vidéo sur le graphène dans les vaccins. 

*************

Nouvelle vidéo: du graphène dans du gel désinfectant

C’est une vidéo seulement disponible en Allemand – qui est intitulée “MIkroskop: GraphenOxid im Desinfektionsgel bei Dollarama” [587] – mais dont l’original est commenté en Anglais. Il s’agit de la mise en exergue de la présence d’oxyde de graphène dans un gel désinfectant vendu dans l’un des magasins de la chaine Dollarama au Québec.

C’est, en fait, un investigateur qui vit au Québec, à Gatineau.

*************

En Turquie, du Graphène dans le Favipiravir, un “anti-viral” contre le CoqueVide

Il a été découvert de l’oxyde de graphène, en Turquie, dans le médicament distribué commercialement sous le nom de Favicovir – un autre nom du Favipiravir. [589]

Le Favipiravir a été utilisé, en premier lieu, à l’encontre du CoqueVide/19, à Wuhan même, le siège de lancement de la fausse pandémie. Il a obtenu, ensuite, une “autorisation d’urgence” dans de nombreux pays: Italie, Japon, Russie, Ukraine, Uzbekistan, Moldavie, Kazakhstan, etc.  [590]  [591] La posologie est de 3600 mg le premier jour – à savoir 18 comprimés – et, ensuite, de 1800 mg les jours suivants.

Le Favipiravir – ou T 705 – est une pyrazine organofluorée qui est produite par la société japonaise Toyama Chemical, une filiale de Fuji Film, et commercialisée, depuis 2014.

*************

Synthèse de micro-bulles aux parois de nano-tubes de carbone

Il m’a semblé important de traduire le résumé de cette étude publiée, en Corée du sud, en janvier 2020, d’autant plus que cette étude est accompagnée de photographies très explicites – eu égard à l’objet de notre quête, à savoir la dénonciation de la graphénisation de tous les secteurs de la vie quotidienne – qui sont, strictement, similaires à celles réalisées par divers investigateurs découvrant du graphène sous différentes formes, dans les injections CoqueVide. Cette étude Coréenne est intitulée “Microfluidic Synthesis of Carbon Nanotube-Networked Solid-Shelled Bubbles” [592]  [593].

En effet, il est patent que la photographie extraite de cette étude représente le même “objet” que, par exemple, ceux filmés dans la vidéo Allemande d’une fiole de Pfizer – présentée dans mes Nouvelles du 27 novembre.  [574]

Au centre, en haut, une micro-bulle à base de nano-tubes de carbone fonctionnalisés avec de l’Octadécylamine.
Micro-bulle filmée dans une vidéo, réellement extraordinaire, qui est présentée, anonymement, en Allemagne, du contenu d’une fiole du vaccin CoqueVide de Pfizer.

«Les nano-tubes de carbone ont attiré une attention considérable en raison de leur haute conductivité électrique et de leurs propriétés mécaniques étonnantes. C’est ainsi que de nombreuses tentatives ont été effectuées afin de configurer des nano-tubes de carbone en structures diverses pour un recours dans un spectre étendu d’applications. Cependant, le fort rapport d’allongement, des nano-tubes de carbone, ainsi que la déformabilité qui en résulte, ont empêché la fabrication de structures sophistiquées fondées sur des nano-tubes de carbone – et ce, en particulier, dans le cas des architectures cellulaires en 3D. Afin de dépasser cette limitation, nous présentons une méthode innovatrice permettant de fabriquer un réseau cellulaire tridimensionnel, à base de nano-tubes de carbone, à partir de l’assemblage de micro-bulles, aux parois de nano-tubes de carbone, synthétisées sur un mode micro-fluide.

Nous avons, ainsi, réussi à produire des micro-bulles, aux parois de nano-tubes de carbone, sphériques et stables, et possédant une excellente uniformité de taille et de forme en contrôlant, de manière précise, les dimensions des micro-bulles en modulant les variables de micro-fluidité. Nous avons, également, développé une compréhension essentielle de la stabilité des micro-bulles qui nous a permis de supprimer la déformation induite par le rétrécissement. Les micro-bulles ainsi synthétisées, aux parois de nano-tubes de carbone, furent assemblées en une structure 3D compacte. Il fut, ensuite, appliqué un traitement de réduction thermique afin d’induire une liaison interfaciale ainsi qu’une transformation en une structure de réseau cellulaire fermé. En conclusion, cette recherche propose une nouvelle stratégie d’assemblage des nano-matériaux en 1D constituant les composés de base d’architectures cellulaires, en 3D, fermées et bien régulées, se caractérisant par une amélioration de leurs propriétés structurelles ou physiques». Traduction par Xochi.

Images montrant l’évolution progressive de la déformation des micro-bulles aux parois de nano-tubes de carbone

Nouvelles du 28 novembre 2021

Omicron: un micro-rhume selon la Dr Angelique Coetzee, présidente de l’Association Médicale d’Afrique du sud!!!

Rien ne va plus sur le plan des concertations Globalistes: le Times of India, ainsi qu’une pléthore d’autres organes de presse – y compris Française… si tant est que l’on puisse employer cette dénomination pour la presse corrompue – donne la parole à la Dr Angelique Coetzee, présidente de l’Association Médicale d’Afrique du sud, qui affirme que le CoqueVide au parfum du variant Omicron, ce n’est qu’un petit rhume! [579]  [580] 

L’Omicron est tout aussi inexistant que le Delta, le Beta – ainsi que leur père virtuel, le CoqueVide/19. En fait, “Omicron”, en Anglais, est un anagramme de “Moronic” qui veut dire “débile”, “stupide”. On vit une époque formidable!!

On sent que la PharMacronie est à bout de souffle quant à proférer ses litanies de mensonges criminels concernant la fausse pandémie et le virus inexistant. C’est aussi parce que Fauci – l’un des plus grands criminels Pandémistes et Covidistes à être jugés très bientôt – est à bout de souffle aux USA… et c’est la panique chez les Globalistes. Vont-ils tenter de lancer un autre Joker? Un confinement climatique, peut-être, sous prétexte de Réchauffement Climatique au dioxyde de carbone… afin de cacher la misère du Grand Minimum Solaire, et du refroidissement planétaire global, qui se profile depuis 2019… et, sans doute, jusqu’en 2055?

Et si l’on en juge par leur site internet [581], l’Omicron, pour les médecins d’Afrique du sud, constitue un non-événement car il n’est, aucunement, mentionné ni dans leurs news, ni dans des alertes… D’ailleurs, le ministre de la santé, d’Afrique du sud, Joe Phaahla, vient de préciser qu’il n’y avait rien à voir et il se demande bien pourquoi tout le monde (globaliste) s’agite de cette manière. [582]

Attention Joe Phaahla! Que va dire l’autre Joe, le Sénile, à la Maison Blanche? Affirmer que l’Omicron n’existe pas, c’est risquer la crise cardiaque – comme deux présidents Africains anti-vaccinalistes – car, aux USA, Tony Fauci le Pandémiste ne va pas l’apprécier!!

Aujourd’hui, les médecins d’Afrique du sud sont, sûrement, beaucoup plus préoccupés par la pandémie de décès, de myocardites, et d’autres pathologies cardio-vasculaires, car c’est le pays le plus vacciné/injecté/graphénisé d’Afrique avec 35% de vaccinations CoqueVide – contre 6%, seulement, pour la moyenne Africaine. De plus, ainsi que je l’ai mentionné, récemment, c’est en Afrique du sud que se concentre la quasi-totalité des antennes G5 de toute l’Afrique… ce qui permet d’activer le graphène dans les injections de la Mafia Pharma.

*************

Nouvelle vidéo: du graphène dans des masques supposés sans graphène

C’est une vidéo seulement disponible en Allemand – qui est intitulée “Strukturen in Maske unter dem Mikroskop sehen aus wie Graphen” [584] – mais dont l’original est commenté en Anglais. Il s’agit de la mise en exergue de la présence d’oxyde de graphène dans des masques faciaux qui sont des masques normaux… et non des masques onéreux, et durables, vendus avec la mention “au graphène” et valant plusieurs dizaines d’euros.

*************

Du graphène sur la plage de Melbourne!

Graphène, sur la plage de Melbourne, qui est attiré par un aimant

Je l’ai évoqué à plusieurs reprises: des vidéos, et des analyses, ont prouvé la présence de graphène dans les eaux de pluie – en France, en Espagne.… Cette vidéo, [583] très manifestement, filme du graphène répandu sur une plage de Melbourne. Sinon, que serait-ce d’autre? De l’oxyde de fer? Mais pourquoi faire de l’oxyde de fer… alors que les Globalistes sont en cours de graphéniser la planète entière?

Je renvoie le lectorat, intéressé par cette problématique, à mon article, dans les Nouvelles du 31 octobre, sur la présence de graphène dans les chemtrails: “De l’Oxyde de Graphène dans les Chemtrails en sus du strontium, du baryum, de l’aluminium, du titanium…”.

Voir également cette séquence vidéo, filmée à Düsseldorf, en Allemagne, le 14 août 2021: de l’oxyde de graphène partout!! [588]

Voir, également, cette courte séquence vidéo à l’intérieur d’un Boeing 707 [569] qui est en cours de libérer des substances dans l’Atmosphère.

*************

Concernant le film “Hold-On”: un Message de Pierre Barnérias

Pierre requiert que les internautes jouent fair-play eu égard à son film Hold-On. Ce film est accessible, seulement, à partir des plates formes : https://holdup-lefilm.fr/. et  https://citizen-light.fr/.

En effet, le film est sorti le 23 novembre et a été piraté, de suite, sur divers sites et réseaux sociaux. Pierre Barnérias précise, donc, que ce film a été piraté par ceux-là même qui sont supposés soutenir ce genre d’initiatives face à la censure des GAFAM.

*************

Destruction des globules rouges par les vaccins CoqueVide: une courte séquence extraite du film “Hold On”

C’est une très courte séquence, proposée sur Twitter par l’économiste Philippe Murer, qui est extraite du nouveau film-documentaire de Pierre Barnerias, “Hold On”, qui a interviewé un pharmacien Suisse. Elle expose les mêmes conclusions tirées par de nombreux chercheurs au monde: les vaccins CoqueVide détruisent les globules rouges.  [576] I

Soutenons le collectif de journalistes qui a réalisé Hold-On. Il est magnifique que ce film commence à circuler chez des intellectuels que l’on n’a pas trop entendus l’an passé – lorsque la fausse pandémie se mettait en branle chez les psychopathes. Est-ce pour sauver leur peau… ou le peu de réputation qu’il leur reste?

*************

Nouvelle Vidéo intitulée “L’analyse concrète après 9 mois de vaccination Covid montre des conséquences dévastatrices”

C’est une vidéo de 15 mn, sur la pandémie de décès post-vaccinaux, réalisée par la kla.tv, et traduite en Français. [575]

*************

Suite aux divagations criminelles, et infanticides, du toxique et dément médecin de plateau TV, Gilbert Deray

Continuation de l’épisode. Suite aux divagations criminelles, et infanticides, du toxique et dément Gilbert Deray, LCI a prouvé, catégoriquement, qu’il s’agissait, strictement, de fakenews. [577]

Que fait-donc la police des informations de la fameuse commission “Bronner” chargée, par le petit PharMacron, de lutter contre les Fakenews?

Ce que promeut Gilbert Deray: du graphène dans les vaccins CoqueVide… afin de génocider les enfants.

Même France-Intox [578] a du tenter, le 25 novembre, de contrôler les dégâts en titrant “Le chef du service de néphrologie à la Pitié-Salpêtrière à Paris grossit le trait. Pour l’instant, encore peu de pays vaccinent les très jeunes”. Deray avait asséné que «À l’heure actuelle si vous prenez les pays qui vaccinent les 5-11 ans, c’est la moitié de la planète». Et France-Intox de noyer le poisson: «Dit comme ça, c’est exagéré ». C’est un doux euphémisme pour parler d’une demi-douzaine de pays qui lancent la vaccination des 5/11 ans: USA, Cuba, Cambodge… Gilbert Deray est un fieffé menteur!

Donc, il ne s’agit pas de dire que Gilbert Deray grossisse le trait! Il faut affirmer que Gilbert Deray est un criminel récidiviste à l’image de tous ses complices de la PharMacronie.

*************

Les hommes n’ont tellement plus de couilles qu’ils sacrifient leurs gosses…

C’est la chanteuse et vlogueuse dissidente, Amélie Paul, qui le dit… ou qui le chante. [585] Il est clair que le syndrome LGBT – initié par ceux-là même qui ont orchestré cette fausse pandémie Covidienne et ce plus grand crime jamais intentionné à l’encontre des Peuples – n’a rien arrangé quant à l’incapacité de beaucoup de mâles de se tenir debout.

Ne parlons pas, même, des hommes, hétérosexuels et Blancs… C’est une portion du génocide humain qui est très privilégiée par les Xenosh.

Et la contamination au graphène ne va rien arranger, non plus, car il s’attaque aux testicules et aux ovaires – en priorité. Comme dirait l’autre démente, de la PharMacronie, qui se prend pour une sorcière de cabaret, sur mode French Cancan, le graphène a de “l’appétence” pour le système de reproduction humain – à savoir le système de reproduction animal, généralement parlant.

Comme le disait Nicki Minaj, à ses 152 millions d’adorateur: méfiez-vous des vaccins car cela fait gonfler les testicules!!

En fait, pour les Guerriers Gaïens, ainsi que pour les Guerrières Gaïennes, la copulation  avec risques de graphénisation constitue une problématique d’amplitude tout autant que la constituent, selon d’autres modes d’intimité, les multiples vecteurs de sucs et fluides humains: salive, transpiration, larmes, urines, menstrues, etc… sans oublier les sucs féminins qui sont nombreux et généreux – sur mode, parfois même, de Tsunamis.

Bravo Amélie, je le clame dans mes Cantos depuis une pléthore d’années. Et on peut se poser la même question, également, eu égard aux femmes. Où sont les Guerriers, et les Guerrières, qui vont chasser les psychopathes déments et criminels?

Où sont les Hommes? Où sont les Mâles Authentiques dont la mission est de protéger les multiples souches biologiques, de l‘espèce humaine, à l’encontre de cette guerre au mental humain et à l’encontre de cette prédation intra-spécifique?

Une manifestation de Gaïa au coeur du Volcan Fagradalsfjall de Geldingadalur. https://youtu.be/FMgV-VwvWeg. C’est notre Histoire Originelle: la co-évolution et la co-émergence avec la Beauté, les Désirs, les Intentions et la Puissance de Complexité Irréductible de la Terre-Mère, la Grande Mère Animale Planétaire?

Où sont les Femmes? Où sont les Femelles authentiques dont la mission est de réconcilier les multiples souches biologiques, de l‘espèce humaine, avec leur même et unique Histoire Originelle: la co-évolution et la co-émergence avec la Beauté, les Désirs, les Intentions et la Puissance de Complexité Irréductible de la Terre-Mère, la Grande Mère Animale Planétaire? 

J’ai donc envoyé, à Amélie Paul, un petit message pour l’inviter à consulter mon Canto intitulé “Le Sacrement de la Vaccination et le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou”. Le bébé, ou le nourrisson, percé, persécuté et crucifié de toutes parts par de multiples vaccinations – quand il a eu la chance d’échapper à la circoncision pour les mâles et à l’excision du clitoris pour les femelles – c’est, également, le syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif” – sous un autre déguisement mais vers le même génocide fondé sur les religions de l’Enfant immolé et mutilé

Les vaccinalistes sont des violeurs d’enfants. Tous ceux qui masquent les enfants sont des violeurs d’enfants. Tous ceux qui empêchent les enfants de s’embrasser et de se toucher sont des violeurs d’enfants. Tous ceux qui graphénisent les enfants avec force masques faciaux, injections, et tests PCR, sont des violeurs d’enfants. Toux ceux qui pratiquent le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou sont des violeurs d’enfants.

Nouvelles du 27 novembre 2021

Des nano-routeurs à base de graphène, dans une injection de Pfizer, dans cette vidéo spectaculaire?

C’est une vidéo, réellement extraordinaire, qui est présentée, anonymement, en Allemagne, du contenu d’une fiole du vaccin CoqueVide de Pfizer. [574]

Si je n’étais pas sur le dossier du graphène et des nano-routeurs, à base de graphène,  et des micro-bulles de graphène, et des points quantiques de carbone, dans les injections CoqueVide – et donc dans l’organisme humain – j’aurais pensé, de suite, à un fake, ou à un montage virtuel, tellement il est difficile, pour le commun des mortels, d’imaginer que cela puisse circuler, impunément, dans une fiole de “vaccin”. Malheureusement, ce genre de nano-particules rectangulaires, et autres nano-particules en bulles, en filaments, etc, a été mis en exergue par plusieurs chercheurs, déjà, de par le monde.

*************

Des nano-routeurs dans les injections CoqueVide de Pfizer?

Dans la continuation du travail excellent réalisé par le blog C0r0n@ 2 Inspect, je vais, aujourd’hui, entamer la traduction de sa dernière étude qui est intitulée “Identificación de patrones en vacunas de c0r0n@v|rus: nanorouters”. [555] Cette étude est à mettre en corrélation avec tous les articles qui ont été rédigés, dernièrement, sur l’apparition de directions MAC émanant de personnes injectées CoqueVide.

Quoique les censeurs fassent de leur mieux pour éliminer toute information authentique, concernant le génocide vaccinal au graphène, il est indéniable que certains vaccinés/injectés CoqueVide – donc, magnétisés et graphénisés – émettent une direction MAC alpha-numérique.

« Depuis que l’on a découvert de l’oxyde de graphène dans les vaccins du coronavirus, toutes les découvertes et les conclusions réalisées n’ont fait que confirmer sa présence. (Campra, P. 2021). A ce jour, il a été découvert des indices et des preuves, plus que raisonnables, de l’existence de nano-tubes et nano-poulpes de carbone, de sphères creuses mésoporeuses, de nano-robots colloïdaux – à savoir, des objets qui ne devraient pas compter parmi les composants d’un quelconque vaccin et qui ne sont pas déclarés comme en étant des composants. De plus, il a été identifié, et validé, d’autres objets dans les photographies d’échantillons de sang de personnes vaccinées avec les vaccins du coronavirus. Ce sont, concrètement, des micro-nageurs, des nano-antennes de graphène cristallisé et des points quantiques de graphène.

A cette occasion, en analysant l’une des photographies obtenues par le Dr. Campra – correspondant à un échantillon du vaccin Pfizer – il a été découvert, avec une grande probabilité, un nano-routeur ou une partie de ses circuits. Dans la photographie originelle, on peut apercevoir une goutte bien délimitée en laquelle apparaissent des structures cristallines de forme rectangulaire ou cubique. Lorsqu’on l’observe avec attention, des marques s’en détachent, avec une forme régulière, bien délimitée dans certains cas – mais, cependant, restreinte de par l’optique du microscope.

Figure 1. Des formations cristallines qui présentent des formes similaires à des circuits. Entre ces objets, il a été découvert le circuit de ce qui pourrait s’avérer être un nano-routeur. Photographie, d’un vaccin de Pfizer, obtenue par le Dr. Pablo Campra. 2021.

La détermination a été possible en isolant chaque rectangle cristallin et en lui appliquant un format raster, une focalisation et une délimitation des bordures de l’image – afin de mettre, encore plus, en exergue les marques observées. Une fois complété ce processus, il a été dessiné un brouillon avec les lignes et les formes inscrites dans le cristal en créant un profil net de ce qui apparaissait, en réalité, comme un circuit. Il fut très saisissant de rencontrer des lignes parallèles, et perpendiculaires, avec une distribution éloignée des structures fractales – ce qui a permis d’en déduire, automatiquement, la possibilité que cela fût un produit de manufacture. C’est pour cela que j’ai cherché des structures similaires, dans la littérature scientifique, qui possédaient une forme similaire au circuit que je venais de finir de dessiner. Le résultat de cette recherche fut quasi-immédiat lorsque je découvris la structure d’un nano-routeur de points quantiques – tel qu’on peut l’observer dans la figure 2.

Figure 2. Un nano-routeur potentiel, de points quantiques, observé dans un cristal rectangulaire, dans une photographie obtenue par le Dr. Pablo Campra. 2021. Dans le coin inférieur droit, on peut observer le circuit, du nano-routeur de points quantiques, qui fut publié par Sardinha, L.H.; Costa, A.M.; Neto, O.P.V.; Vieira, L.F.; Vieira, M.A. 2013. La similarité est évidente entre l’esquisse, la forme inscrite dans le cristal et le circuit de points quantiques.

Cette découverte possède une importance fondamentale non seulement afin d’élucider la finalité authentique et les composants des vaccins pour le coronavirus mais, également, afin d’expliquer l’existence du phénomène des directions MAC qui sont visibles au travers du système Bluetooth de nombreux téléphones portables». Traduction de l’Espagnol par Xochi.

Traduction du reste du document à suivre… car je suis débordé! 

.*************

Dans la rubrique “Sur-mortalité des injectés CoqueVide”

Un tableau vaut toutes les explications du monde – surtout lorsque le tableau est d’origine officielle et gouvernementale.

Le premier tableau met en relief les décès des vaccinés/injectés/graphénisés en Suède.

Le second tableau met en relief la sur-mortalité en Australie – depuis le début de la campagne de vaccinations CoqueVide.

En bonus, voici une petite séquence vidéo avec le témoignage de la Dr. Clare Craig qui s’exprime sur la pandémie de pathologies cardio-vasculaires… post-vaccinale – en Angleterre. [564].

*************

L’activité hospitalière en 2020 : la vraie version

France-Soir a publié, aujourd’hui, un article extrêmement lucide, de Pierre Lecot, qui analyse le récent rapport d’analyse, de l’agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), quant à l’impact du CoqueVide sur les hospitalisations durant l’année 2020. [571]

Selon l’auteur: «En conclusion, nous pouvons dire que nous avons montré dans de nombreux articles et vidéos que la mortalité sur l’année 2020 ne peut en aucun cas être attribuable à la seule Covid et est bien trop faible pour justifier la moindre mesure coercitive. Grâce à l’ATIH, nous savons dorénavant qu’il en est de même pour les hospitalisations. Le catastrophisme médiatique est toujours une mise en scène justifiant la répression».

La Répression… c’est un euphémisme! Si je puis, il s’agit de l’orchestration d’un génocide vaccinal et/où d’une vaste expérimentation nano-particulaire au parfum de graphène – dont le sujet fondamental est le cerveau humain. L’unique pandémie, aujourd’hui, est une pandémie de graphénisation de l’organisme humain – tout autant que de l’Organisme Biosphérique. Qui sont les donneurs d’ordre de cette graphénisation? Qui? QUI?

Il n’existe aucune pandémie – seulement une pandémie de handicaps mentaux agrémentés d’une pandémie de tests PCR fallacieux. Toujours au risque de passer pour un hédoniste auto-consolidant ses propres territoires de gratification: c’est ce que j’ai clamé, depuis mars 2020, et, en particulier, dans mes deux essais intitulés “Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses”. [572]  [573]

C’est la narration au sujet du virus qui constitue le Virus. Et qui sont les inventeurs de cette narration? Et qui sont les experts en Mal Social qui orchestrent la pandémie de lobotomisations mentales – depuis des lustres?

*************

Pourquoi l’Omicron s’est-il matérialisé, ex nihilo, en Afrique du sud… et non point au Mali?

Pourquoi l’Omicron s’est il matérialisé, ex nihilo, en Afrique du sud… et non point au Mali? Il s’est matérialisé en Afrique du sud car c’est l’unique pays Africain où sévit, présentement, une sur-mortalité, à savoir une mortalité au-dessus de la norme. Pourquoi donc?

Ce fut la course entre l’Omicron et le Nu, en provenance du Botswana – mais ce dernier a été disqualifié pour manque d’ondes électro-magnétiques conséquentes dans la brousse. De plus, au 25 novembre, seuls 4 cas avaient été découverts au  Botswana! [570] Le cru Botswana est dénommé 8.1.1.529 et c’est un cousin du Delta et du Beta. A quand la photo de famille, en microscopie électronique, ou mieux, afin de prouver qu’il s’agit bien d’entités réelles et non pas de spectres fantomatiques mathématico-virtuels?

Pour Rappel et Booster. Si Google est capable de proposer la carte d’un cerveau humain présentant la bagatelle de 50 000 cellules et 130 millions de synapses – d’un poids virtuel d’1,4 pétabyte, à savoir l’équivalent de la capacité de 700 ordinateurs [334] – il doit être possible, techniquement parlant, de photographier un virus de 125 nanomètres… si ce virus constituait, vraiment, LA Pandémie des Pandémies. N’est-ce pas?

Tout d’abord, parce que l’Afrique du sud est vaccinée/injectée/graphénisée à plus d’un tiers. Au 21 novembre, ce seraient  24 646 053 doses de vaccins CoqueVide qui auraient été distribuées. Selon les Autorités, ce seraient 10,7 million de personnes pleinement injectées. Cela signifie que 35% de la population serait injectée, ou partiellement injectée – en Afrique du sud.

Alors que la presse corrompue déclarait, en juillet 2021, [561] que la flambée de CoqueVide s’accroissait en Afrique, aujourd’hui, les scientifiques se disent “mystifiés” car l’Afrique a échappé au CoqueVide – ainsi que je le commentais dans mes Nouvelles du 22 novembre. [517]

C’est une proportion importante de la population: l’Afrique du sud est, bien évidemment, le pays le plus injecté CoqueVide du continent Africain qui n’est injecté CoqueVide qu’à 6%, pas plus.

Par exemple, le Nigeria est vacciné à 1,6% et le CoqueVide/Delta – empoisonnement au graphène – y est inexistant. [516]

Pourquoi bien évidemment? Parce que l’Afrique du sud concentre la grande majorité des antennes 5G installées, présentement, en Afrique. Selon Ookla-5g-map [558], il existerait, au moins, 62 antennes 5G en Afrique du sud, 3 au Kenya, 1 au Togo, 21 aux Canaries, 2 à Madagascar, 2 à Mauritius et 2 à Victoria.

L’empoisonnement au graphène est activé, dans l’organisme, par divers vecteurs dont les ondes électro-magnétiques.

En Afrique du sud, les antennes 5G sont concentrées plus spécifiquement dans certaines régions et il n’est que d’examiner la carte des CoqueVidés, au 16 octobre, dans ce pays, pour s’apercevoir que les deux cartes coïncident plutôt bien. [559]

En Arabie Saoudite, vaccinée à 67%, il sévit 84 antennes 5G; au Qatar, vacciné à 80%, il sévit 26 antennes 5G (mais 115, en plus, en face, à Bahrain!); et en Israël vacciné à 65%, il sévit 79 antennes 5G. Il existe le nombre étonnant de 226 antennes 5G au Koweit, pour 3 millions d’habitants, mais le taux de vaccination CoqueVide n’en est pas trouvable aisément sur internet.

Le nouveau variant fantomatique Omicron est, également, dénommé “B.1.1.529”: c’est, en effet, beaucoup plus classe pour caractériser un virus extrêmement dangereux car ces mutations seraient au nombre de 32 – en ce qui concerne la mythique protéine Spike.

L’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, a lancé l’alerte, sur mode presto ma non troppo: ce variant est, en effet, considéré non plus d’intérêt mais d’inquiétude. [560]

Selon la presse corrompue: «Les scientifiques considèrent que B.1.1.529 est le “pire variant” depuis le début de la pandémie. Les scientifiques ont détecté pas moins de 32 mutations dans la protéine Spike ». Tous aux abris! Plus il y aurait de mutations – selon les experts fouettards, plus le virus, inexistant, serait dangereux… car tel se présente un nouveau diktat des déments vaccinalistes.

Ce serait, donc, la faute du fatidique domaine de liaison aux récepteurs, de la Spike, qui se serait laissé aller à des folies bergères de 10 mutations tellement aléatoires, aveugles et non intentionnées… qu’elles s’en seraient métamorphosées en mal intentionnées et très létales. Que fait donc la Police des Mutations?

Le paradigme néo-Pasteurien, qui a été mis en place, vers décembre 2019, afin de remplacer l’ancien paradigme Pasteurien – devenu caduque parce la Science a changé!!! – nous réserve beaucoup de surprises quant à la modification des antiques fondements, et concepts, de la virologie Pasteurienne et du vaccinalisme Pasteurien – qui en découle. Le tout nouvel éclos paradigme néo-Pasteurien est tout aussi dément que le précédent mais son inclination au génocide, de par sa fonction, est sur le point de remettre en question la survie de nombreux segments de la population humaine. Et qui sont les donneurs d’ordres? Qui? QUI?

Selon le Crédit Suisse, qui s’est lancé, à fond les ballons, dans la nouvelle virologie vaccinaliste du néo-Pasteurisme, l’Omicron serait aisément traçable, grâce aux tests PCR bidons, car il aurait muté, au coeur de sa Spike, de façon telle à faciliter les tests PCR bidons – ce qui, quand même, est plus prospère pour les laboratoires de tests de la Mafia Pharmacratique.

La Dépêche titre: “Nouveau variant du Covid-19 : il y a une crainte qu’il puisse contourner l’efficacité vaccinale”.

Effectivement, c’est une crainte très grave dans la mesure où l’ancien Variant, Delta, avait déjà réalisé des “percées vaccinales” – selon le nouveau concept du vaccinalisme néo-Pasteurien – à ce point percutantes que les patients hospitalisés, ou décédés, sont vaccinés à 90 à 100%, en fonction des pays.

Quant à Pfizer, son PDG flaire un bon coup. A savoir de continuer à promouvoir la troisième (ou quatrième dose en fonction des pays) de son vaccin classique et, au dernier moment, dans l’urgence de lutter contre le tellement mortel Omicron, de proposer une nouvelle version, beaucoup plus chère… mais tellement plus efficace (promis-juré) contre tous les variant Africains.

Cette nouvelle version va demander, à Pfizer, trois petits mois – juste le temps de faire imprimer les étiquettes pour les nouvelles fioles… et de concocter de nouveaux composés de nano-particules à base de graphène afin de continuer les expérimentations “géniques” qui, si l’on en juge par la pandémie de décès, ne paraissent pas très hygiéniques, eu égard au sens étymologique de pratiques de bonne santé.

Edward Snowden considère que ce terme Omicron (une lettre grecque) est réminiscent du nom d’un robot roi maléfique dans un film des années 80. Au niveau des consonances, ce terme rappelle aussi un autre dément robotisé qui se prenait, auparavant, avant de se prendre les pieds dans le tapis élyséen, pour Jupiter incarné en chair robotique.

Pour les besoins d’une cause lambda, il semblerait que le Variant Nu se soit ridiculisé de par son peu de compétitivité. Quant à adopter la lettre suivante Xi, il ne fallait pas incommoder Xi Jinping, le leader suprême, et quasi divinisé, du parti communiste Chinois… qui a, récemment, pondu une encyclique instituant, comme pour le pape catholique, son infaillibilité quant à son interprétation des évangiles Marxistes dans la conduite de la Chine vers la suprématie totale… de la Surveillance d’Etat.

Disons que le terme Omicron sied bien à la toute nouvelle génération de vaccins à base de nano-particules de graphène, ou autre métal, car les nano-particules peuvent être du domaine des “microns” ou des “nano-mètres”. De plus, le terme Omicron correspond d’autant mieux qu’avec le graphène, sous toutes ses formes, et les ondes électro-magnétiques, en 5G ou autre G, la Mafia Pharmacratique commercialise des vaccins graphénisés “au micro-ondes”!

Addendum du 30/11. De plus, on peut imaginer que le choix de l’Afrique du sud – qui, aujourd’hui, est complètement paralysée de l’extérieur, sur décision des Globalistes – fut peut-être dicté en répression. En effet, c’est le 26 novembre que l’OMS a jeté son dévolu sur l’Omicron et l’Afrique du sud… alors que ce pays, le 24 novembre, avait prié Pfizer, et Johnson and Johnson, de cesser d’envoyer des doses CoqueVide… au vu du peu d’inclination de la population locale à se faire, encore plus, injecter/graphéniser… et périr de pathologies cardio-vasculaires.  [602]

*************

Dans la rubrique “Sacrifice des Enfants”: la dernière étude démente des scientifiques criminels de l’Institut Pasteur

Pendant que le Sinistre macronien des transports public, Jean-Baptiste Djebbari, affirme, avec aplomb, que «les transports en commun ne sont pas un lieu de contamination particulier», les violeurs d’enfants les masquent dans les écoles, dans les cours de récréation, dans les espaces publics et, bientôt, dans leur propre chambre – afin de ne pas contaminer les nounours…

Afin d’accélérer le viol des enfants – par les masques, les injections, la distanciation sociale, les test PCR, etc – les scientifiques déments, corrompus jusqu’à la moelle, et criminels, de l’Institut Pasteur viennent de pondre, ex nihilo, une étude “scientifique” prouvant que les enfants sont des super-spreaders. Cette étude, complètement débile, de l’Institut Pasteur, évalue à 30% le risque supplémentaire de contracter le CoqueVide lorsqu’un foyer compte en son sein un collégien!!! [563]

Elle a été publiée dans le Lancet [562] et les auteurs criminels de ce torchon sont: Rebecca Grant, Tiffany Charmet, Laura Schaeffer, Simon Galmiche, Yoann Madec, Cassandre Von Platen, Olivia Chény, Faïza Omar, Christophe David, Alexandra Rogoff, Juliette Paireau, Simon Cauchemez, Fabrice Carrat, Alexandra Septfons, Daniel Levy-Bruhl, Alexandra Mailles et Arnaud Fontanet. Ces pseudo-chercheurs sont payés, très cher, avec de l’argent public, pour participer à la plus grande arnaque médicale de l’Histoire humaine.

Tous ces chercheurs sont complices du génocide vaccinal, des enfants et des adolescents, orchestré par la PharMacronie. Ce sont, d’ailleurs, les mêmes auteurs, ou en partie, qui ont publié une étude tout aussi corrompue sur l’efficacité des vaccins ARNm à l’encontre du coronavirus inexistant: “Impact of original, B.1.1.7, and B.1.351/P.1 SARS-CoV-2 lineages on vaccine effectiveness of two doses of COVID-19 mRNA vaccines: Results from a nationwide case-control study in France”. [565]

*************

“Covid-19. Pas nos enfants”. Un nouveau film, sur la vaccination CoqueVide, signé Armel Joubert des Ouches

Le journaliste indépendant, Armel Joubert des Ouches, vient de publier une petite vidéo afin de dénoncer la censure dont il est la victime.  [568] En effet, YT lui a censuré l’un de ses films [566] – ce qui est de bonne guerre, de leur part, car il dénonce la pandémie de décès post-vaccinaux.

Son dernier documentaire, de 32 mn, est intitulé “Covid-19. Pas nos enfants.” [567]

Nouvelles du 26 novembre 2021

Au sujet de la Mélatonine

Je découvre, aujourd’hui, une traduction, chez Sott.fr, d’un article du Dr. Mercola vantant les mérites de la Mélatonine afin de lutter contre le CoqueVide. [556]

Aux USA, le blog du Dr. Mercola est à l’image des blogs de Zéro Hedge ou de Mike le Rangers, si ce n’est que ce dernier a changé son fusil d’épaule, dès avril 2021, en concédant que – sous prétexte d’une pandémie de CoqueVide que lui-même, avait promu pendant plus d’une année – cela commençait à se tramer nano-particulaire… [557]

Je n’avais pas l’intention de parler de la Mélatonine mais cela me permet, une fois de plus, de mentionner que le Dr. Mercola, avec tout le respect que je lui porte, cautionne l’Eglise de la virologie pasteurienne covidienne… en faisant comme si le Sars-CoV-2 possédait une quelconque existence.

Je vais en profiter pour re-proposer, ci-dessous, la portion de mon dossier “Sources d’Anti-Oxydants pour Détruire la Couronne Nécro-Moléculaire d’Oxyde de Graphène” qui concerne la Mélatonine.

Si la Mélatonine bénéficie d’une pléthore d’études récentes – 128 études pour les seules années 2020 et 2021 [1307] – eu égard à sa capacité de lutter contre les symptômes du CoqueVide, cela ne signifie en rien que le Sars-CoV-2 existe.

En 2020, il n’y eut aucune épidémie, aucune sur-mortalité, et le dénommé CoqueVide/19 a tout simplement remplacé la grippe. Par contre, il s’est, sûrement, manifesté une première vague de cas d’empoisonnements, à l’oxyde de graphène, de par le fait que la Mafia Pharmacratique a commencé à graphéniser certains vaccins anti-grippaux, et autres, dès 2019, au moins… car les nano-particules, de tous métaux, sont présentes depuis, déjà, un certain nombre d’années dans les vaccins infantiles, les vaccins anti-méningites.

Pour rappel. J’utilise le terme “vaccin” mais je ne lui attache, strictement, aucun signifiant… car je ne crois pas à l’existence de vaccins en tant que substances nous protégeant à l’encontre de virus inexistants. Les vaccins ont toujours été des armes biologiques. J’ai éduqué 5 enfants sans vaccinations – en réalisant des faux durant toute leur jeunesse et adolescence.

En 2021, il n’existe aucune épidémie se poursuivant, à cause du Sars-CoV-2 – pas plus qu’en 2020. Aujourd’hui, la seule pandémie qui prévale, c’est la pandémie de pathologies cardio-vasculaires, de femmes stériles, de bébés mort-nés, etc.

La Mélatonine va être bénéfique pour toutes formes de forte grippe, par exemple, dans la mesure où elle prévient le déclenchement des cascades de cytokines.

De plus, en ce qui concerne l’Alerte Biologique actuelle, c’est un puissant anti-oxydant et elle constitue l’un des éléments essentiels de divers protocoles proposés, récemment, pour permettre de se désintoxiquer de l’empoisonnement au graphène prévalant dans les injections CoqueVide, dans de nombreuses autres injections et médications, dans les tests PCR, dans les masques faciaux, dans les sérums physiologiques, dans les cosmétiques, dans les emballages alimentaires, dans les encres des vêtements et dans les chaussures (au prétexte de bio-senseurs), dans l’épuration des eaux, dans les fertilisants de synthèse agricoles, dans les biocides agricoles, etc, etc, ad nauseam.

La mélatonine est sécrétée par la glande pinéale du cerveau (épiphyse) de la tombée de la nuit à la levée du jour. La mélatonine est réputée synchroniser les oscillateurs périphériques et permet, ainsi, une organisation harmonieuse des fonctions biologiques au travers des rythmes circadiens. La mélatonine constitue une substance thérapeutique primordiale en ce qui concerne sa détoxification des radicaux libres, son action anti-oxydante, les troubles psychiatriques, les problèmes cardio-vasculaires, les pathologies du système de reproduction, les dysfonctions neuronales, les troubles gastro-intestinaux, les septicémies, etc.

La mélatonine est un anti-oxydant qui, de plus, joue un rôle dans l’activation d’autres anti-oxydants. La capacité de la mélatonine d’accroitre le taux de glutathion dans le corps – en particulier dans les tissus du foie, du cerveau, des muscles et du sérum sanguin – a été validée scientifiquement.

Une requête, sur le site PubMed du Ministère de la Santé US, avec les termes “Melatonin” et “Covid”, renvoie vers 128 études – pour les seules années 2020 et 2021. [1307] Selon ces études, dont certaines cliniques, la mélatonine est très efficace à l’encontre du tableau de symptômes du CoqueVide/19: inflammations, oxydation, problèmes respiratoires, tempêtes de cytokines, anxiétés, troubles du sommeil, délirium, fibroses pulmonaires, problèmes cardiaques, myocardites [1308], problèmes neurologiques [1309], troubles du rythme circadien [1310], apoptosis, perméabilité des vaisseaux sanguins, etc.

Une étude, d’octobre 2020, intitulée “Melatonin restores neutrophil functions and prevents apoptosis amid dysfunctional glutathione redox system”, a mis en exergue les capacités de la mélatonine a régénérer le niveau de glutathion dans le corps. [1311]

Comme de nombreux scientifiques ne peuvent pas s’empêcher de jouer avec le feu, il existe, même, quelques études sur la faisabilité de véhiculer, prétendument plus efficacement, de la mélatonine dans le corps… en la fusionnant avec des nano-particules solides aux lipides ou des nano-particules polymériques. [1312]   [1314] Il existe, par exemple, une étude récente, de 2020, proposant un traitement anti-cancéreux composé de doxorubicine et de mélatonine véhiculées par des nano-particules de graphène et de magnétite ( Fe3O4). [1313]

Par exemple, une étude Allemande, publiée en juin 2020, a mis en exergue les capacités thérapeutiques de la mélatonine à l’encontre des inflammations pulmonaires. «Les capacités protectrices de la mélatonine ont été mises en exergue en raison, principalement, de ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Cette protection a été validée dans des pathologies aussi diversifiées que: inflammations allergiques des voies aériennes, lésions pulmonaires aiguës induites par des toxines ou des radiations, pathologies respiratoires telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive, apnées obstructives du sommeil, syndrome néonatal de détresse respiratoire, asphyxie et dysplasie bronchopulmonaires, problèmes respiratoires induits par une septicémie, fibroses pulmonaires idiopathiques et hypertension pulmonaire?. Les résultats prévalant ont été une protection ou une amélioration grâce à la mélatonine conjointement à une réduction de l’expression et de la libération de cytokines pro-inflammatoires, telles que IL-1β, IL-2, IL-6, IL-8 et TNFα, qui est souvent explicitée de par l’interférence avec les récepteurs de type toll, l’inhibition de l’activation  de l’inflammasome NLRP3 et la suppression des signaux NF-κB». Traduction de Xochi. [1315]

Selon Stephen Harod Buhner, dans son ouvrage “Herbal Antivirals”, les plantes médicinales permettant de réduire les tempêtes de cytokines TNF-α incluent: Sureau (Sambucus nigra), Réglisse (Glycyrrhiza glabra), Gingembre officinal (Zingiber officinale), Kudzu (Pueraria montana), Polygale de Virginie (Polygala tenuifolia), la Scutellaire du Baïkal (Scutellaria baicalensis), Poivre de Chine (Houttuynia cordata), Eupatoire perfoliée (Eupatorium perfoliatum).

Selon Stephen Harod Buhner, les plantes médicinales permettant de réduire les tempêtes de cytokines IL-1β incluent: Scutellaire du Baikal (Scutellaria baikalensis), Eupatoire perfoliée (Eupatorium perfoliatum), Kudzu (Pueraria lobata), Sénéga Chinois (Polygala tenuifolia). Les plantes médicinales permettant de réduire les tempêtes de cytokines IL-6 et IL-8 incluent: Pastel des Teinturiers (Isatis sp.), Scutellaire du Baikal (Scutellaria baikalensis) et Astragale (Astragalus membranaceus). Sont, également, très bénéfiques, pour ces types de tempêtes de cytokines, les champignons Cordyceps.

Selon Stephen Harod Buhner, les plantes médicinales permettant de moduler la protéine NF-κB (impliquée dans la réponse immunitaire et les tempêtes de cytokines) incluent: Astragale (Astragalus membranaceus), Réglisse (Glycyrrhiza glabra), Gingembre officinal (Zingiber officinale), Kudzu (Pueraria montana), Scutellaire du Baikal (Scutellaria baikalensis), Poivre de Chine (Houttuynia cordata), Eupatoire perfoliée (Eupatorium perfoliatum).

La mélatonine est synthétisée à partir de la sérotonine qui est, elle-même, constituée à partir du tryptophane, un acide aminé essentiel, que l’on trouve, principalement, dans: poissons, produits laitiers, céréales, viandes, légumineuses noix et graines, chocolat, fruits… [1481]

Nouvelles du 25 novembre 2021

Complément de traduction du rapport “La Fraude du Covid 19 et la Guerre à l’encontre de l’Humanité”

J’ai rajouté la traduction de la partie concernant le second pilier de la Fraude du Covid 19: le séquençage génomique. Le premier pilier est la prétention à l’isolement, purification, caractérisation et photographie… du Sars-CoV-2.

*************

Les divagations criminelles du médecin de plateau, de télé-fission mentale, le Dr Gilbert Deray

Le blog d’Olivier Demeulenaere [549] met en exergue les récentes divagations criminelles du Dr Gilbert Deray alors qu’il exposait, en toute arrogance, le programme vaccinal génocidaire, à venir, de la PharMacronie – à savoir de tous ces psychopathes qui sont les représentants de commerce de la Mafia Pharmacratique.

Il fut, d’ailleurs, arrêté, dans son envolée, par Pujadas qui veillait au grain – le même Pujadas qui raconta, un jour, que sa collaboratrice s’était fait covider à la suite de sa première injection… de graphène. Sûrement que Pujadas l’arrêta, dans son enthousiasme de vouloir vacciner la planète entière, parce que l’animateur de TV savait que les doses vaccinales ne sont pas encore livrées.

Selon ses assertions catégoriquement proférées: «La 3ème dose redescendra assez rapidement sur les enfants… quand on aura fait les 5-11 ans ça descendra». Gilbert Deray a, même, osé affirmer que la moitié de la planète avait déjà vacciné ses enfants. Sans plaisanter?

C’est le même expert, Gilbert Deray – payé par Big Pharma [550] – qui, le 26 juin 2020, twittait que le Remdesivir n’est pas néphro-toxique. Dans quel sens? Dans le sens que ce ne serait pas les reins qui lâchent lorsque 25% des patients traités avec cette médication de Gilead – au coût, parfois, de près de 3000 dollars – décèdent.

Aux USA, selon les données officielles du fichier Medicare, sur 7960 patients ayant été traités avec le Remdesivir, 25,9% décédèrent et 46% des décès eurent lieu dans les deux semaines suivant ce traitement très onéreux de 5 jours – coûtant entre 2340 et 3120 dollars.

Peut-être que le Dr. Gilbert Deray ne parle pas Anglais. En effet, la recherche, sur PubMed, avec les termes de requête “Remsidivir” et “nephrotoxicity”, proposent 11 études scientifiques [551] qui mettent en exergue, sans la moindre espèce de doute, l’extrême néphro-toxicité et hépato-toxicité du Remsidivir.

Une étude, de juillet 2021, précise même qu’il n’existe, strictement, aucune différence, en termes de néphro-toxicité et d’hépato-toxicité, entre la solution injectable et la forme lyophilisée de Remsidivir. [552] En effet, des rumeurs avaient couru sur le fait que cette solution injectable pourrait être deux fois plus néphro-toxique que l’autre de par sa teneur double en sulfobutyléther β-cyclodextrine.

*************

Hold-On, la suite de Hold-Up

Hold-On, la suite de Hold-Up est, maintenant, disponible, en 2h30, sur Odysée [547] et, même, en version YT. [548]

Comme je n’ai pas visionné ce documentaire, j’ose, juste, espérer que cela se soit un peu calmé, dans les sphères activistes, quant à cette obsession avec la protéine Spike. Si je puis me permettre de paraître désagréable, aux yeux de certains:

Il semblerait que certains activistes, et lanceurs d’alerte, qui dénoncent, à bon escient, la dictature vaccinale imposée par la nouvelle religion Covidienne soient enclins, eux-mêmes, à ériger une forme de culte autour de la mythique protéine Spike de l’inexistant Sars-Cov-2, dénommé CoqueVide/19.

A les écouter, les vaccinés/injectés constitueraient des bombes biologiques vivantes de par leur projection de protéines Spike chimérisées – sur mode de grenades à la Castaner! Leur version très Pasteurienne, de cette plus grande fraude médicale que constitue le CoqueVide, ne diffère pas trop, en fait, de la version officielle des Autorités psychopathiques. Pour les uns, les trillions de protéines Spike chimérisées proviennent des vaccins; pour les autres, le virus provient ou des chauve-souris, ou de Wuhan, ou des USA. Ou encore, même, de la mutation aléatoire du tout autant mythique H1N1 à l’origine de la grippe Espagnole qui fut une pneumonie bactérienne à 99,5%… alors que seuls les vaccinés mouraient, déjà à l’époque.

En vérité, certains vaccinés/injectés CoqueVide constituent des bombes métalliques irradiantes – de par leur haut niveau de graphénisation. La religion de la mythique protéine Spike constitue un rideau de fumée occultant l’empoisonnement réel, matériel, et irradiant, des organismes par le biais de diverses formes de graphène. 

Pour rappel. Le mâle humain graphénisé se transforme en bombe génocidaire lors de la fusion sexuelle avec la femelle humaine. Il s’agit, en fait, d’une forme de prédation intra-spécifique. Faut-il préciser qu’ill existe les mêmes risques, chez les mâles, de se faire contaminer/irradier par des femelles qui auraient été graphénisées? En effet, le graphène possède une attirance particulière tout autant vis à vis du système de reproduction mâle que femelle – ainsi que je l’ai mis en exergue dans mon dossier “Toxicité des nano-particules de Graphène pour le système de reproduction des insectes, des poissons et des mammifères”.

Cela veut, donc, dire que la femelle humaine graphénisée peut se transformer en bombe mutagène et/ou génocidaire lors de la fusion sexuelle avec un mâle humain. Que font, donc, les Me Too?… alors que les psychopathes ont attaqué, de plein fouet, la reproduction humaine? Il est vrai que, de par le bâillonnement de la population, certaines fadaises ne font plus l’affaire. 

*************

Un nouvel écran de fumée: une étude du CDC tente de CoqueVider le décès des femmes enceintes, et la pandémie de bébés mort-nés

Le 19 novembre 2021, le CDC, aux USA, a publié une étude intitulée “Risk for Stillbirth Among Women With and Without COVID-19 at Delivery Hospitalization — United States, March 2020–September 2021”. [544] Le CDC tente d’imputer au CoqueVide le décès des femmes enceintes, et la pandémie de bébés mort-nés, en invoquant l’existence d’un nouveau Coque Vide, le Coque Vide-grossesse… à la suite du Coque Vide-cerveau, du Coque Vide-poumons, du Coque Vide long, du Coque Vide coeur…

En toute ingénuité, ces chercheurs concèdent que le carnage, chez les femmes enceintes, était beaucoup moins prépondérant durant la période pré-Delta – à savoir avant le début de la campagne massive de vaccination/injection/graphénisation. Tout en sachant que certaines femmes enceintes ont du se faire vacciner, également, à l’encontre de la grippe… et les injections anti-grippales sont tout autant gavées d’oxyde de graphène.

*************

Une pandémie de bébés mort-nés à Waterloo, dans l’Ontario. Et partout ailleurs?

La Dr. Daniel Nagase dénonce, dans cette vidéo, la pandémie de bébés mort-nés à Waterloo, dans l’Ontario – une petite ville de 100 000 habitants. La moyenne de bébés mort-nés est, normalement, de 5 à 6 chaque année. Durant les premiers 6 mois, de janvier à juillet 2021, ce sont  86 femmes, pleinement injectées/graphénisées, qui ont donné naissance à des bébés morts. [541]

Il s’agit d’une augmentation de près de 20 fois la norme chez les femmes vaccinées CoqueVide, à Waterloo … tout en sachant que la seconde moitié de l’année 2021 sera encore plus mortelle.

Et partout ailleurs? Par exemple, au Brésil, selon un article datant de juin 2021, il s’agissait, déjà, d’une pandémie de femmes-enceintes mourant des variants du CoqueVide – à savoir décédant de l’intoxication au graphène présent dans les injections. [542]

Et partout ailleurs? Aux USA, en date du 20 août 2021, le CDC annonçait, déjà, que – selon ses fichiers archi-minimalistes – ce sont 18 262 femmes enceintes qui avaient été hospitalisées… pour cause de CoqueVide, officiellement. Quel est le pourcentage de ces femmes enceintes qui ont été vaccinées/injectées/graphénisées. [543]

Et partout ailleurs? Il s’agit d’une pandémie de décès chez les bébés nouveaux-nés en Ecosse. [546]

*************

Seconde partie du documentaire Hold-Up

La seconde partie du documentaire Hold-Up – ou du moins, la seconde partie de Hold-Up – est disponible sur Odysée [539]. Elle est présentée, sur le site de Réseau International par le Général Dominique Delawarde… le célèbre dénonciateur de la “Meute Médiatique”. [538] Et qui contrôle la “Meute Médiatique”? Qui? QUI? Ceux-là même qui sont les instigateurs de la fausse pandémie qui a détruit l’intégralité du tissu social, économique et culturel du monde entier.

La Chasse aux Prédateurs Vaccinalistes est Ouverte!

*************

Traduction d’une vidéo d’Info Vacunas sur le thème des nano-bulles et micro-bulles de Graphène dans les injections CoqueVide

Cette vidéo, de 40 mn, est présentée, sur Odysée, par Clément Smith, avec l’intitulé “Les microbulles de graphène : la pièce manquante du puzzle”. Elle a été réalisée par Dani d’Info Vacunas, à Barcelone. Bravo et Soutenons-les. [537]

Nouvelles du 24 novembre 2021

Comment franchir la barrière hémato-encéphalique avec des nano-structures de graphène?

C’est l’objet d’une étude récente, publiée en septembre 2021, qui s’intitule “Crossing the blood–brain barrier with graphene nanostructures”. [531] Je vais me contenter de traduire le résumé (car l’étude vaut 55 dollars) à l’intention de tous ceux qui prennent  leur rêve, de protéine Spike, pour une réalité. Cela fait des années que les déments psychopathes savent comment franchir la barrière hémato-encéphalique avec des nano-structures de graphène, ou autres nano-particules inférieures à 100 nm – et c’est, exactement, ce qui se passe, présentement, avec la pandémie de morts subites induites par une pandémie de graphène dans les injections CoqueVide de la Mafia Big Pharma.   

« Les approches thérapeutiques, dont la finalité est de convoyer des médications vers le système nerveux central, sont entravées par la présence de la barrière hémato-encéphalique; triompher de cette barrière hémato-encéphalique constitue l’objectif clinique dans le traitement des pathologies neurologiques – dont les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. La barrière hémato-encéphalique est une barrière cellulaire, d’une nature hautement imperméable, qui est formée, en prédominance, par une couche continue, et très compactée, de cellules endothéliales; elle agit, tel un portier, afin de restreindre, dans le système nerveux central, la libre diffusion de pathogènes véhiculés par le flux sanguin. Divers systèmes de délivrance des médicaments ont été explorés, durant la dernière décennie, eu égard à leur capacité de franchir cette barrière hémato-encéphalique.

Très récemment, des nano-structures de graphène ont démontré un potentiel considérable de franchissement de cette barrière hémato-encéphalique en raison de leurs caractéristiques exceptionnelles – telles qu’une mobilité électronique élevée, une facilité de synthèse et de fonctionnalisation, tout autant que le contrôle de leur taille et de leur forme ainsi que leur profil de délivrance de médications. Le graphène évolue, en tant que système, non seulement pour détecter des lésions pathologiques, mais, également, en parallèle, pour traiter des désordres neurologiques tout en générant des effets secondaires à minima. Etant donné les développements rapides de plates-formes de vectorisation de médications innovatrices, basées sur le graphène, la présente revue met en exergue le statut et les potentialités du graphène pour franchir la barrière hémato-encéphalique en améliorant, conservant, ou sauvegardant, les dynamiques du cerveau. Pour ce faire, cette étude se focalise, plus particulièrement, sur les capacités du graphène d’altérer le fonctionnement cellulaire neuronal». Traduction et Soulignements de Xochi.

*************

Enorme surmortalité post vaccinale, en Allemagne, qui suit la courbe des vaccinations

En Allemagne, la parlementaire Ute Bergner a mandaté deux statisticiens, les Dr. Rolf Steyer et Dr. Gregor Kappler, afin d’analyser la période allant de la semaine 36 à la semaine 40. Les conclusions sont dramatiques… mais à l’aune de tout ce qui se passe ailleurs, dans les pays vaccinés. Il existe une sur-mortalité post-vaccinale, dans les 16 Länder d’Allemagne et, de plus, cette sur-mortalité suit la courbe des vaccinations. A savoir que plus les Länder sont vaccinés/injectés/graphénisés, plus haut est le niveau de sur-mortalité. [534] [535]

Les Länder de Saxe et de Thuringe sont les moins vaccinés avec une sur-mortalité seulement de 2 et 4%, respectivement. Le Länder de la Mecklembourg-Poméranie-Occidentale se caractérise par le taux le plus élevé de sur-mortalité, à savoir 15,7%.

*************

Des e-mails fuités, de Pfizer, laisseraient entrevoir la présence d’oxyde de graphène dans leurs injections CoqueVide

Selon une séquence récente du Stew Peters Show, aux USA. [536] Voici le contenu de certains e-mails de responsables quelconques de la communication, chez Pfizer – en traduction littérale afin de ne pas trahir l’intention des auteurs… à savoir celle de colporter des mensonges… et autres dissonances – concernant la question de comment répondre à d’éventuelles, et de plus en plus nombreuses, questions concernant la présence, éventuelle, et de plus en plus certaine, d’oxyde de graphène dans les injections CoqueVide de Pfizer.

Ces e-mails impliquent Sandra VanZyl, Sarah Weiser et Steven Hays – chez Pfizer. Une question est libellée ainsi:  «Does the standard MANU statement apply here?», à savoir, si l’assertion standard suivante peut toujours être proposée aux personnes s’enquérant, malencontreusement, de la présence d’oxyde de graphène dans les injections de Pfizer:

«Une révision de la liste des ingrédients, sur l’étiquette du produit, montre que l’oxyde de graphène ne fait pas partie de la formulation, cependant, Pfizer ne fabrique pas, spécifiquement le vaccin ARNm Covid-19 BNT162b2 pour être exempt d’oxyde de graphène, donc, nous ne pouvons pas garantir que cela soit de “l’oxyde de graphène”».

La tournure de la phrase laisse à désirer, c’est le moins que l’on puisse dire, sur le plan du signifiant. Quel est, en effet, le message que le communicateur tente de communiquer? Celui de garantir qu’il n’y ait pas d’oxyde de graphène ou bien de garantir qu’il ne peut pas garantir qu’il n’y en ait pas – ou bien qu’il y en ait? Do you see what I mean?

En bref, le show de Stew Peters fait grand cas de ces e-mails qui, au regard du travail – d’analyse microscopique et spectroscopique Raman – réalisé par des investigateurs, tels que le Dr Pablo Campra, ne prouve pas grand chose… si ce n’est le fait que les communicateurs de chez Pfizer pataugent dans la choucroute eu égard à ce dossier très nano-particulaire et métallique.

D’ailleurs, selon la presse, [554] Pfizer vient de porter plainte pour vol à l’encontre d’une collaboratrice,  Chun Xiao Li, directrice des statistiques, qui aurait téléchargé 12 000 fichiers sur son ordinateur avant de prendre la poudre d’escampette. Selon Pfizer, certains documents contiendraient des informations extrêmement confidentielles – et potentiellement liées aux vaccins contre le CoqueVide. Portant sur la présence de graphène, de micro-chips, de routeurs… dans ses fioles de vaccins?

*************

Dans la rubrique “états d’âme” et “états d’homme” : la vaccination constitue une manifestation du syndrome de la Poupée de Vaudou Juif

Voici ma réponse à Eric qui, en réaction à l’un de mes essais, s’épanchait, sur la page Fakebook de RéinfoCovid, sur son amour du petit Jésus, et sur les prétendues prophéties bibliques annonçant quelque forme de réinitialisation, etc, etc.

Attention aux âmes monothéistes très sensibles: il leur vaut mieux s’abstenir car je m’auto-absous, d’office, de toute responsabilité individuelle, ou planétaire, suite à des effets primaires, ou secondaires, collatéraux… qui pourraient être induits par une prise de conscience éveillante, bienveillante et salvatrice de certains engrammes toxiques dormant au coeur de la psyché humaine depuis quelques millénaires et qu’il est grand temps de dissoudre et de réintégrer dans l’abysse dont a émergé leur originateur... car il en va de la Survie Biologique.

Tous les jours, je prie notre Mère, la Terre, afin qu’elle orchestre un méga Reset, une méga Réinitialisation – foudroyante à l’image des arythmies cardiaques post-vaccinales – de tous les psychopathes déments et criminels qui se sont immiscés, inexorablement, dans tous les postes d’Autorités… alors qu’ils sont, intégralement, dénués d’éthique, de mutualisme, d’humanisme, d’autorité naturelle, de bonté naturelle, d’empathie, etc.

Eric bonsoir. En réponse à votre propos qui semble déborder du cadre de cette page Fakebook – du moins, quant à son manque de corrélations évidentes avec l’objet. Je vous invite à remonter aux sources originelles. Pourquoi? Parce que l’on ne peut pas faire l’économie de l’analyse des origines d’un phénomène si tant est que l’on veuille, authentiquement, en décliner les caractéristiques et/ou fonctions.

Le culte du Covidisme, et du Vaccinalisme Covidien – une branche du vaccinalisme Pasteurien, qui est, elle même, une sous-branche de la secte d’attardés néo-Darwinistes – constitue une religion fondée sur le sacrifice de l’enfant. La source de la psychopathie vaccinale criminelle prévalente, et de toute autre forme de  psychopathie criminelle, à l’encontre des Peuples, git dans le virus extra/terrestre – celui de Yahvé/Jéhovah/Yaldabaoth – qui a généré les 3 religions monothéistes. Ces religions sont, en effet, fondées sur le sacrifice de l’enfant: tout d’abord, sur l’autel de pierre, selon le mythos biblique pernicieux, et, ensuite, dans le berceau de paille de l’enfant (imaginaire)… qui est crucifié, trois mois plus tard, chaque année, inexorablement, depuis 2000 années – du moins, depuis que les Chrétiens ont commencé à imposer leur religion d’esclaves aux Peuples d’Europa.

Je ne vais pas ré-aborder, aujourd’hui, le sujet de la circoncision, ou de l’ablation du clitoris, ou, même, du port du masque obligatoire pour tous les enfants scolarisés – pendant que l’élite oligarchique auto-proclamée ripaille et ripouille – qui constituent tous des manifestations patentes de Viol d’Enfants.

Tous ceux qui masquent, vaccinent, distancient, testent et torturent nos enfants sont des violeurs d’enfants. 

L’enfant hyper vacciné, injecté, piqué, transpercé, persécuté avec 11 injections obligatoires (depuis le 1er janvier 2018, grâce au couple fatidique Macron/Buzyn), en sus des injections CoqueVide, est une manifestation du syndrome de la Poupée de Vaudou Juif qui est transpercée – d’une couronne d’épines, de clous et d’une lance.

Le Génocide Vaccinal est, ainsi, un Holocauste Universel de tous les Peuples de la Planète Terre. Depuis près de deux siècles, cet Holocauste Universel, par essence – et par combustible – a été orchestré par une poignée de criminels déments, psychopathes et génocidaires afin de brûler, de consumer, de léser, d’oxyder, de cancériser, de mutagéner, les tissus organiques des animaux humains – ainsi que l’intégralité du tissu Biosphérique. Les vecteurs de cet Holocauste, à très forte carburation et désintégration cellulaires, sont, premièrement, et fondamentalement, les vaccins et, ensuite, tous les poisons pharmaceutiques, les poisons agricoles, les poisons industriels, les poisons radioactifs, les poisons chimériques, les poisons électro-magnétiques, etc, etc.

Aujourd’hui, il ne s’agit ni d’une couronne d’épines sanglantes, ni des mythiques couronnes de protéines Spike – du coronavirus inexistant. Il s’agit de la toxique couronne nécro-moléculaire de graphène (ou de toute autre nano-particule métallique) qui se constitue lors de la fusion entre l’oxyde de graphène (ou toute autre forme de graphène) et les fluides de l’organisme humain.

Aujourd’hui – deux mille années plus tard, à la louche – les Xenosh tentent de rejouer le scénario de la couronne d’épines: la couronne d’épines de Jésus le Crucifié, Cloué, Epiné et Percé d’une lance – en bref, la Poupée de Vaudou Juif – s’est métamorphosée en Couronne de Protéines Spikes, ou Fers de Lance, d’un coronavirus fantôme contre lequel les Autorités tentent d’imposer leurs tout nouveaux Clous du Spectacle: un Chapelet d’Injections Graphénisées, une Couronne de seringues vaccinales, avec trois injections, pour l’apéritif, suivies d’un rappel tous les 6 mois – ad vitam eternam – au titre de la persécution sadique et gratuite… et très onéreuse pour le persécuté.

Les vaccins CoqueVide constituent, très réellement, des vecteurs de génocide et/ou de stérilité. Aujourd’hui, nous assistons à une pandémie de bébés morts-nés – entre autres calamités post-vaccinales.

Je vous invite donc à consulter divers essais que j’ai traduits de John Lash… quant à sa lecture Païenne, et Gaïenne, de l’Apocalypse. La Bête, c’est la Terre-Mère, la Mère Animale Planétaire. L’Apocalypse nous annonce la victoire de la Terre, de la Terre-Mère, de la Vie… sur les forces de la destruction – ou du génocide vaccinal, par exemple.

Je vous invite à consulter, également, mon Canto intitulé “Le Sacrement de la Vaccination et le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou”.

La Poupée de Vaudou Juif, c’est l’enfant sacrifié sur la Croix de bois, tous les ans, depuis 2000 années, trois mois après sa naissance dans la crèche… avé le boeuf et l’âne. La Poupée de Vaudou Juif, c’est le Crucifié Sanguinolent persécuté de la lance, des clous et d’une couronne d’épines – qui hante, et qui contamine, l’atmosphère psychique d’Europa depuis… autant d’années.

La Croix de la Poupée de Vaudou Juif est un vecteur, une arme extra-terrestre, de Destruction et de Distraction Massives. Depuis 2000 ans, la Poupée de Vaudou Juif représente le parangon de l’Humanité Universelle suintant l’amour immodéré. Ecce Homo! Jésus est, ainsi, une forme de vermicelle universel, déversé à la brouette, tel du vermicompost – afin de conférer un peu de consistance, et de piment, au brouet très léger et fadasse, sur le plan théologique, de la fabulation christocentrique, sous toutes nuances de démences ecclésiastiques, apostoliques… et, universelles, of course – et toujours en cours.

La Chasse aux Prédateurs Vaccinalistes, et Violeurs d’Enfants, est Ouverte.

*************

Panique en direct, à la télévision Italienne: un médecin-pédiatre Italien, le Dr. Franco d’Urso, affirme la présence d’oxyde de graphène dans les injections CoqueVide

Le pédiatre Italien, le Dr. Franco d’Urso, dans le programme télévisé Dritto e Rovescio,  a récemment annoncé que les vaccins CoqueVide contenaient de l’oxyde de graphène. [528] Ce fut la panique dans le studio!

A quand les mêmes annonces, prochainement, sur la chaine télévisée, C News, dont certains animateurs, manifestement, commencent à ruer dans les brancards de la censure programmée? Afin de sauver leur peau?

*************

Sur-Mortalité post-vaccinale dramatique en Angleterre et au Pays de Galles. Et partout ailleurs?

Selon des statistiques très récentes, émanant de l’Office for National Statistics, ce sont 20 823 décès en excès (eu égard à la moyenne des 5 dernières années) qui ont été enregistrés durant les 18 dernières semaines, seulement, en Angleterre et au Pays de Galles. [530] Quelles sont donc les causes principales, et officielles, de cette sur-mortalité? Il s’agit de pathologies du système cardio-vasculaire: crises cardiaques, attaques cérébrales, arythmies, etc

Il s’agit d’une sur-mortalité moyenne, pour ces deux pays, d’environ 1150 décès par semaine. La seule semaine, finissant le 5 novembre, a présenté une sur-mortalité de 1659 décès.

Selon les statistiques, moins récentes, du gouvernement d’Angleterre – entre le 19 mars et le 19 septembre, les vaccinés CoqueVide meurent deux fois plus que le non-vaccinés – témoin le croquis ci-joint. [529]

*************

Manipulations Potentielles: Yves Rasir s’exprime sur la situation en Belgique

La dernière newsletter de Néo-Santé, rédigée par Yves Rasir – et corrigée par Apolline, du Bistro Bar Blog – a été publiée aujourd’hui. Elle s’intitule “Manipulations potentielles” et elle porte sur la Vérité de la Vérité de la situation sanitaire en Belgique – qu’il faut chercher, telles des perles précieuses, au milieu de la mare purulente des fake-news lobotomisantes de la presse aux ordres de la Pharmacratie. [532]

En extrait. «En trois mois, on est passé du mythe des 98% de non-vaccinés parmi les hospitalisés à 70%, puis 50% et maintenant 35 %. L’argument de leur surreprésentation a du plomb dans l’aile car la campagne d’inoculation fait du surplace et les proportions continuent à bouger. Si la tendance se poursuit, il y aura bientôt quasiment autant de vaxxés alités en hôpital que de gens vaxxés dans la population générale (75%). Le graphique à suivre des yeux, c’est celui figurant en page 19 de ce rapport de surveillance publié hier. [533] Il montre clairement que les infections de percées contribuent de plus en plus à alimenter l’épidémie…. En bas de ce schéma, vous pouvez également vérifier le subterfuge constamment employé depuis le début de la campagne : ne sont comptabilisés comme dûment vaccinés que les mougeons ayant reçu une ou deux doses depuis plus de 14 jours.»

Nouvelles du 23 novembre 2021

Vaccins CoqueVide = thromboses, cardiomyopathie et autres pathologies cardio-vasculaires, selon la dernière étude de l’American Heart Association

Le 8 novembre 2021, l’American Heart Association a publié une étude magistrale – sous la guidance de Steven R. Gundry – qui s’intitule “mRNA COVID Vaccines Dramatically Increase Endothelial Inflammatory Markers and ACS Risk as Measured by the PULS Cardiac Test: a Warning”. [520]

L’American Heart Association considère que c’est un avertissement qu’elle présente… car il s’agit, réellement, d’un génocide vaccinalFaut-il préciser que la revue Circulation, qui a publié cet article extrêmement important, de l’American Heart Association, est la revue la plus cotée sur le plan de la cardiologie?

Voilà ses conclusions qui sont sans appel: les injections CoqueVide de la Mafia Pharma constituent de la dynamite cardio-vasculaire.

«Le risque de développer un syndrome coronarien aigu s’est accru, de manière conséquente, chez les patients ayant reçu les vaccinsARNm Covid-19 – selon un rapport présenté durant les Sessions Scientifiques qui se sont tenues du 13 au 15 novembre 2021.

Cette étude impliqua 566 hommes et femmes, de 28 à 97 ans d’âge, qui étaient des patients suivis, depuis un grand nombre d’années, dans le cadre de la prévention de pathologies cardiaques. Tous les patients subirent un nouveau test cardiaque, PULS Cardiac, de 2 à 10 semaines suivant la seconde injection Covid-19. Le résultat du test fut comparé au bilan de celui réalisé de 3 à 5 mois avant la vaccination. Le test PULS Cardiac mesure de multiples biomarqueurs protéiques – incluant le facteur de croissance hépatocytaire, le soluble Fas et l’interleukine 16 (IL-16) – et utilise les résultats afin de calculer une potentialité de développer un nouveau syndrome coronarien aigu dans les 5 années à venir. Le bilan du test PULS augmente avec un accroissement au-dessus de la normale. Tous les participants subirent ce test, tous les 3 à 6 mois, durant 8 années.

De la pré-vaccination à la post-vaccination, les niveaux de l’interleukine 16 s’accrurent de 35=/-20 à 82=/-75 au dessus de la norme. Le Soluble Fas montra une augmentation 22±15 à 46=/-24 au dessus de la norme. Quant au facteur de croissance hépatocytaire, il s’éleva de 42±12 à 86±31 au dessus de la norme. Par conséquent, la potentialité de développer un syndrome coronarien aigu, dans les 5 années, augmenta de 11 à 25 %.  Au moment où le rapport fut publié, les transformations avaient persisté pendant deux mois et demis, ou plus, à la suite de la seconde injection.

L’auteur de l’étude a conclu que les vaccins ARNm accroissent, de manière dramatique,  l’inflammation de l’endothélium, ainsi que l’infiltration du muscle cardiaque par les cellules T – ce qui peut expliquer les observations portant sur l’augmentation des thromboses, des cardiomyopathies et autres pathologies cardio-vasculaires». [520] Traduction de l’Anglais, et soulignement, par Xochi.

*************

En Suisse: accroissement dramatique de myocardites, de péricardites et de périmyocardites post-vaccinales CoqueVide

La revue Global Cardiology, en Suisse, vient de publier une étude intitulée “Myocarditis and pericarditis in association with COVID-19 mRNA-vaccination: cases from a regional pharmacovigilance centre”. [521] Ce sont 17 cas qui ont été étudiés dans un centre régional de pharmacovigilance.

Répétons que ces cas ne constituent qu’un petit pourcentage de la réalité du génocide cardio-vasculaire. De même que pour l’article précédent, les auteurs de cette étude Suisse évoquent un accroissement dramatique des pathologies cardio-vasculaires.

*************

Selon le fichier de pharmacovigilance VAERS, à la suite des injections CoqueVide: 50 fois plus de grossesses extra-utérines

Au vu des nombreux articles que j’ai rédigé, dernièrement, quant à une pandémie de bébés morts-nés, de fausses couches, etc… il n’est pas étonnant que les femmes soient sujettes à 50 fois plus de grossesses extra-utérines qu’en temps normal. [522]

Il s’agit de 52 grossesses extra-utérines rapportées dans le fichier VAERS. Rappelons qu’il faut multiplier ce chiffre officiel par un facteur de 10 à 40 – afin d’obtenir une vision de la réalité authentique sur le terrain.

*************

Pandémie de bébés mort-nés suite aux injections CoqueVide

Récemment, en Colombie Britannique, au Canada, deux médecins ont porté plainte, près de la police, à l’encontre des autorités sanitaires de cet état Canadien, le 11 novembre. [523] Pour quel motif? Parce que l’hôpital Lions Gate, au nord de Vancouver, est le théâtre d’une pandémie de bébés morts-nés. Cet hôpital – qui ne voit qu’un seul bébé mort-né, en moyenne, par mois – en a vu, par exemple, 13 en l’espace de 24 heures.

Si l’on multiplie 13 par 30 jours, on obtient 390 bébés mort-nés, à savoir une augmentation de 390 fois la norme.

En Australie, un média alternatif a rapporté qu’il s’agit d’une pandémie de bébés mort-nés dans les hôpitaux Australiens. C’est ce dont a témoigné un responsable funéraire  qui évoque 15 bébés morts-nés en une semaine à l’hôpital John Hunter, New South Wales, en Australie et qui affirme que lui-même ne gérait que 2 ou 3 cas, par an, et qu’en une seule journée il a géré 7 cas de ce qu’il appelle des “angel-babies” – à savoir des bébés qui ne verront jamais la lumière du Soleil car ils sont décédés dans la matrice. [522]

Pour rappel, le 13 novembre, j’ai posté un article intitulé “Pandémie de bébés dans les morgues d’Angleterre. Et ailleurs?” Wesley, un directeur d’un service de pompes funèbres, évoquait trois fois plus de décès chez les jeunes de moins de 40 ans et, environ, 10 fois plus de décès de bébés – dont ceux décédés avant terme.

Le 18 novembre, la presse annonçait que le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), ainsi que le Groupe de recherche sur les infections pendant la grossesse (GRIG), ont recommandé, dans un communiqué commun, l’injection d’une troisième dose de vaccin aux femmes enceintes. [524] La momie Delfraissy y est allée, également, de son couplet génocidaire, afin de promouvoir le booster à l’intention des femmes enceintes, en priorité.

C’est un très grand nombre de pseudo-experts, corrompus jusqu’à la moelle, qu’il va falloir, très prochainement, porter devant les tribunaux. 

A quand le rétablissement de la peine capitale en France? Car les sujets ne vont pas manquer, bientôt…

*************

Pour la Récréation:  “Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale”

Pour la récréation – et aussi parce qu’un peu d’auto-consolidation des territoires de gratification ne peut que favoriser une bonne santé de l’âme lorsque l’arrogance est placée à bon escient – je rappelle à tous ceux qui arrivent, ou atterrissent, sur ce blog, par des chemins divers et variés, qu’en mars 2018, j’ai rédigé une satire très annonciatrice de la situation dictatoriale prévalente. Elle se nomme “Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale”. [201]

J’y présente le petit PharMacron comme le Grand Coquin Premier, l’Archonte du Grand Crêtin Universel, le Pontifex de l’Eglise des Coqs Culbénis et l’héritier des Saigneurs Banksters de la Clanerie des Pharisianidae.

Ce fut mon propre Evénement 201, rédigé en mars 2018, sous forme d’avertissement, anti-asservissements, à l’intention du poulailler Gallique dont l’emblème national est le Coq – un coq fort châtié et châtré par la Macronie déliquescente, dernièrement… mais les ergots sont, de nouveau, à l’affûtage et à l’affut.

Dans cette, longue, satire prophétique, j’annonce le confinement, les lignes “blanches” à ne pas franchir, la surveillance cybernétique, l’extrême censure sous tous aspects, le “marquage”, les mensonges de la Macronie, la dépopulation génocidaire… et, surtout, l’offensive et l’hécatombe vaccinales “en échange” de l’ouverture des cages et de la fin des restrictions dictatoriales… Mais les cages n’ont jamais été ouvertes que pour mieux les refermer afin de propulser les gentils citoyens acquiescant vers les camps de concentration modulés par les passeports sanitaires, lesQR codes, les injections génocidaires, les injonctions terrorisantes des  serpillères politiques et médiatiques… et tutti quanti.

C’est pourquoi l’Archonte du Grand Crêtin Universel, le Pontifex de l’Eglise des Coqs Culbénis et l’héritier des Saigneurs Banksters de la Clanerie des Pharisianidae…

friands de cotes et co-dettes tout autant que de coqs sanglants

car souffrant du syndrome du Cock sans Gland

une déformation congénitale – pour ne pas dire, sans génitale

comme aurait pu le préciser Wilhelm – pas Grimm mais Reich,

… le Grand Coquin Premier, amplement fêlé de la crête, s’est fendu de quelques coquetteries à ce point purulentes, et dictatoriales, que l’on peut humer que le point d’époullition, de la cocotte-minute, a été largement sous-estimé! Sans ergoter, et pour sauver la Ripoublique de la vermine idéologique, ne voilà-t-il pas qu’il dé/crête restaurer la censure dans les menus du Poulailler. Interdiction formelle, sous peine de poulaillers de concentration, mobiles et fixes, de cocoriquoter quotidiennement et librement entre minuit et 23h59 – la dernière minute étant une minute de silence, volontaire et obligatoire, en hommage à la persécution de la race opprimée par une industrialisation prospère des champs de concentration: l’antique poulet de Bresse, l’ancêtre du Poulet de Graisse certifié hormoné, une AOI, une Appellation d’Origine Incontrôlée – une forme de Label à la Langue de Bois Dormant.

Nouvelles du 22 novembre 2021

Des micro-sphères d’aérogel d’oxyde de graphène réduit, fonctionnalisées avec du carbure de titane, dans les injections CoqueVide d’Astra-Zeneca?

Lors de son dernier interview, de plus d’une heure, avec Pedro Rosillo (el Archonte) [499], le Professeur Campra a évoqué, à plusieurs reprises, qu’un certain nombre d’objets ne portaient pas, strictement, la signature d’une forme de graphène, en spectroscopie Raman, et que le pic Raman de ces objets  – tels que les disque noirs, les nano ou micro-bulles – étaient autour de 1450 cm-1 dont les objets présentés sur les photographies suivantes.

La signature réelle du graphène, en spectroscopie Raman, est aux alentours de 1580 cm-1 et j’invite les lecteurs à consulter l’étude intitulée “Towards Understanding the Raman Spectrum of Graphene Oxide: The Effect of the Chemical Composition” pour plus de précisions quant aux variations du pic Raman de l’oxyde de graphène. [506]

Il existe, également, une étude de 2010, qui a déterminé que les pics Raman pour des nano-rubans de graphène, en mono-couche, ou en multiples couches, se situaient entre 1450 et 1530 cm-1. [507] De même, en février 2020, un chercheur d’Inde demandait pourquoi il avait découvert un pic raman de 1450 cm-1 avec des points quantiques de graphène. [508] De même, un autre chercheur d’Inde se demandait ce que signifiait ce pic précis avec un composé impliquant un échantillon de ferrite. [509] Une étude de 2012 porte, également, sur le pic Raman de 1450 cm-1 concernant un composé de graphène et de phtalocyanine de cuivre. [510]

Alors que j’écumais la littérature scientifique, afin de tenter de percer l’identité de ces entités, j’ai découvert une étude, en phase de pré-publication, pour 2021, qui s’intitule “Hybrid MXene/reduced graphene oxide aerogel microspheres for hydrogen evolution reaction”. [500] Cette étude présente quelques photographies [501] qui mettent en exergue la similarité patente entre les objets non identifiés par le Professeur Campra, dans le vaccin d’Astra-Zeneca, et les composés nano-particulaires étudiés par cette équipe de chercheurs.

Ces objets non identifiés, par le Professeur Campra, portent également une signature Raman de 1450 cm-1.

S’agit-il, en fait, de micro-sphères d’aérogel d’oxyde de graphène réduit, hybridées avec du carbure de titane? [502]

Par contre, cette étude n’étant pas encore publiée, à part le résumé et les photographies principales, elle ne mentionne aucune indication de leur pic en spectroscopie Raman.

Le carbure de titane peut être obtenu, par exemple, en réduisant du dioxyde de titane avec du carbone. Il existe des nano-particules de dioxyde de titane dont la taille moyenne varie entre 10 et 50 nm.

Pourquoi fusionner de l’oxyde de graphène réduit avec du carbure de titane? Parce que, prétendument, le carbure de titane possède des qualités anti-microbiennes mais que, surtout, ses nano-particules sont déjà utilisées pour des applications biologiques – telle que la création de bio-senseurs et, en particulier, en se combinant avec diverses formes de graphène.  [525]  [526]  [527]

Il existe diverses études portant sur la fabrication d’aérogel d’oxyde de graphène réduit hybridé avec du carbure de titane. [503]  [504] J’invite les lecteurs anglophones, intéressés par les divers types d’aérogel à base de graphène, à consulter l’étude, de 2017, intitulée “Graphene aerogels: a review”. [505]

Pour tous ceux très intéressés par les aérogels à base d’oxyde de graphène réduit, voici un tableau déclinant leurs diverses capacités d’absorption électro-magnétiques en fonction de leur composition.

Voici, par exemple, des photographies d’aérogel d’oxyde de graphène réduit hybridé avec de l’oxyde de cobalt – qui aurait, prétendument, aussi, des applications biologiques et médicales. [519] Elle sont issues d’une étude intitulée “Graphene Based Aerogels: Fundamentals and Applications as Supercapacitors”. [518] On dirait des petits vermicelles… d’oxyde de graphène et d’oxyde de cobalt.

*************

Aux USA, la FDA libère une première vague de documents confidentiels concernant les injections CoqueVide de Pfizer: alerte au génocide!

Le 17 novembre 2021, la FDA a libéré une première vague de documents confidentiels concernant les injections CoqueVide de Pfizer. Il s’agit de documents totalisant 91 pages en PDF. [511] Ainsi que le précise l’article du juriste, Aaron Siri [515], sur Injecting Freedom,  [512] il aura fallu attendre trois mois après l’autorisation, par la même FDA, de l’un (non disponible) des vaccins de cette mafia pharmaceutique criminelle, Pfizer – et deux mois, et un jour, après le lancement du procès à l’encontre de la FDA. [513]

A la page 6 du document intitulé “Cumulative Analysis of Post-Authorization Adverse Event Reports of [the Vaccine] Received Through 28-Feb-2021” [514] – qui ne couvre que deux mois et demis après l’autorisation “d’urgence” de leur injection – Pfizer affirme que : «en raison d’un grand nombre d’événements adverses spontanés reçus pour le produit, [Pfizer] a donné priorité à l’analyse des cas sérieux…» et que [Pfizer] «a aussi entrepris de multiples actions afin d’aider à soulager l’ample augmentation de rapports d’événements adverses» incluant «l’accroissement du nombre de collègues en charge de la collecte des données et de l’analyse des cas» et [Pfizer] «a embauché approximativement… employés supplémentaires à temps complet». Ce chiffre est occulté sur le document officiel.

En bref, Pfizer a été, littéralement, débordé de rapports d’événements adverses spontanés… qui ne représentent, rappelons-le, toujours et toujours, qu’un petit pourcentage de ce qui se passe, réellement, dans la réalité réelle du génocide vaccinal.

Quant au volume de rapports, Pfizer a reçu – durant les deux mois et demis, seulement, suivant l’autorisation d’urgence – 42 086 rapports décrivant 158 893 “événements” qui impliquaient à 70% des femmes… et principalement, entre 31 et 50 ans d’âge. Une partie des événements furent classés comme “pathologies nerveuses”.

*************

En Afrique, quel CoqueVide?

Les scientifiques sont mystifiés car l’Afrique a échappé au CoqueVide… Vu qu’il n’existe pas, et qu’il n’existe aucune sur-mortalité pour 2020, les scientifiques médusés veulent tout simplement signifier que l’Afrique a échappé aux dernières vagues, les vagues 4 et 5, celle des Variants Delta et Scoubidou!  [517]

En bref, l’Afrique est, prétendument, vaccinée Coque Vide à 5%… et des cacahuètes. Par exemple, le Nigeria est vacciné à 1,6% et le CoqueVide y est inexistant. [516]

Par contre, l’Afrique du sud est vaccinée à 23,6%… et c’est une hécatombe chez les vaccinés/injectés/graphénisés.

Ainsi que je l’ai évoqué, à plusieurs reprises, à propos de la relation entre l’activation du magnétisme du graphène, dans l’organisme humain, et les antennes 5G, ce n’est sûrement pas une coïncidence si la vague Delta, à savoir le graphène, a frappé en Afrique du sud où se concentrent toutes les antennes de 5G déployées sur le continent Africain.

Nouvelles du 21 novembre 2021

Des trames géométriques dans le vaccin CoqueVide de Janssen?

Le blog C0r0n@2 Inspect – en langue Espagnole – vient de publier sa dernière analyse qui porte sur des trames géométriques (rides, fissures, etc) dans le vaccin CoqueVide de Janssen. [489] En voici la traduction par Xochi.

L’une des structures les plus énigmatiques, observées dans les vaccins, fut découverte par le Professeur Campra dans les fioles de Janssen. On peut, ainsi, observer une trame quasi-géométrique de filaments qui pourraient presque correspondre à des formes de courbes fractales et, y compris, à des pétales en couches superposées. Cette structure est beaucoup trop régulière, cependant, pour se manifester de façon aléatoire et ce, d’autant plus que nous avons déjà observé – lors d’une analyse antérieure, portant sur les nano-antennes fractales – que les processus de cristallisation générés par la déshydratation, le séchage, l’application de chaleur, ou des micro-ondes, produisent des structures dendritiques. [490]

Dans le but de résoudre la problématique de l’identification de cette structure particulière, il est nécessaire de procéder en deux phases. D’une part, nous allons étudier les formes linéaires, ou les ramifications principales, de la figure 1a et, d’autre part, nous allons étudier les structures lobulaires – à savoir, les formes pétaloïdes – de la figure 1b, 1c et 1e. 

Formes linéaires / ramifications principales

La structure la plus aisée à identifier, dans ces photographies, correspond aux ramifications principales observées dans les fioles du vaccin de Pfizer, en gouttes desséchées. La structure a été identifiée avec les ondulations qui se produisent dans une solution saline sous forme d’hydrogel – tel que le rapporte l’étude de Tatiana Yakhno, en 2008, intitulée “Salt-induced protein phase transitions in drying drops”. [491] Lorsque l’on observe la figure 2, on peut apprécier les similarités entre les deux morphologies, ainsi que les transitions dans la phase de séchage, qui sont identiques en ce qui concerne les points 1, 2 et 3 – mais pas le point 4 ainsi qu’il le sera expliqué subséquemment. La dilatation thermique, induite par le séchage de l’échantillon, provoque son expansion et, par conséquent, l’émergence de diverses régions bien différenciées.

Par exemple, les points 1 de la figure 2 montrent une pellicule uniforme de protéine, ou d’autre substance, qui correspondent dans l’échantillon de vaccin qui se caractérise par sa linéarité diffuse. Dans les points marqués avec le n°2, on peut observer un précipité de la substance, bien qu’il ne se soit pas manifesté par une pellicule uniforme, qui dénote un léger gradient. Il se caractérise, également, en présentant une faible ligne de démarcation. Dans la région 3, on peut observer le dépôt de l’hydrogel. Enfin, dans la région 4, on peut apercevoir des clusters, ou groupes d’hydrogel, proches de la substance de la solution. Dans le cas de la figure 2i de Yakhno (cadre de gauche),  il s’agit de chlorure de sodium (NaCl) et d’albumine de sérum bovin. Dans le cas de l’échantillon du vaccin Janssen, analysé par le Professeur Campra, on sait qu’il contient de l’oxyde de graphène, des nano-tubes de carbone [492] et, en très grande probabilité, quelque type d’hydrogel [493] – ainsi que d’autres entités qui restent à identifier. C’est ce qui explique la différence morphologique des clusters de la région 4.

Structures lobulaires / formes pétaloïdes

Les structures observées par le Professeur Campra, dans le vaccin de Janssen, présentent une morphologie lobulaire avec divers degrés de régularité qui apparaissent se conformer à un motif fractal quant à leur agglomération et composition. En réalité, il s’agit, très probablement, d’ondulations provoquées par la déshydratation, le séchage, ou la chaleur, autour d’une fine pellicule de la substance. Cela peut être observé dans le figure 3 lorsque l’on compare les échantillons du vaccin avec les ondulations hiérarchisées de (Jung, W.B.; Cho, K.M.; Lee, W.K.; Odom, T.W.; Jung, H.T. 2018) dans lesquelles les lignes, que dessinent les plis, sont très similaires. Les photographies de l’échantillon de vaccin Janssen, dans la figure 3 a), b) et c), correspondent à des sections des photographies observées dans la figure 1. Les sections ont été agrandies afin de faciliter le processus d’identification. 

La régularité et la morphologie des structures d’ondulations, dans les échantillons de la littérature scientifique (Jung, W.B.; Cho, K.M.; Lee, W.K.; Odom, T.W.; Jung, H.T. 2018), sont déterminées par le matériau qui a été utilisé, par la température et par la durée d’application. La modulation de ces divers facteurs induit la formation de diverses phases, ou générations, du froissement et possède, donc, une incidence quant à la courbature, et à l’angle, du tracé de son profil. Etant donné que, dans les échantillons présentés par l’équipe de Jung, ces profils sont déjà colorés, j’ai procédé à leur sélection, découpage et superposition, dans les échantillons du vaccin – et, plus particulièrement, dans la figure 3, à droite – car c’est elle qui caractérise le mieux la structure de l’échantillon dans la mesure où elle présente un nombre de phases de plissements similaire à ce que l’on souhaite comparer. En appliquant cette méthode, on a obtenu les résultats que l’on peut observer dans les figures 4, 5, 6, 7, 8 et 9: les structures, qui y présentent une plus grande similarité, sont les nano-tubes de carbone, le graphène et l’oxyde de graphène. Nonobstant, on observa, également, une similarité partielle dans le cas du disulfure de molybdène ainsi que dans le cas de polymères tels que le polystyrène et la polyoléfine.

En ce qui concerne les nano-tubes de carbone et le graphène, ils présentèrent un degré important de coïncidence dans la superposition – ce qui correspond au matériau découvert dans les vaccins du coronavirus. Cependant, les polymères se détachèrent également – et, concrètement, la polyoléfine. On peut en déduire que les hydrogels peuvent être impliqués dans la formation de ces ondulations, durant le processus de déshydratation et de séchage. Cela confirme la présence de polymères dans les validations par spectroscopie Raman [495] qui ont déjà mis en exergue la présence potentielle d’acétate de polyvinyle, de PQT-12 [496], de polyacrylamide et, même, de polypyrrole qui est utilisé afin de conformer des interfaces neuronales. 

*************

Pour la récréation: les Guignols déments de l’Intox vaccinale

Le canal Twitter d’Anonymous UK Citizen, [497] qui présente de nombreuses séquences vidéos des révoltes actuelles anti-vaccinales, et anti-pass sanitaires, dans de nombreux pays, a concocté une vidéo de 2mn20 durant laquelle une palette de psychopathes – les Guignols déments  de l’Intox vaccinale – proclament, haut et fort, que les vaccins CoqueVide sont efficaces à 100%, qu’ils évitent la transmission et tutti quanti: Bill Gates, Tony Fauci,  Joe Biden, etc, etc, ad nauseam. A faire suivre… pour le jour où il faudra rétablir les chaises électriques.  [498]

Nouvelles du 20 novembre 2021

A la suite du rapport de l’ATIH, sur le CoqueVide, le gouvernement Suisse lâche la même bombe! Quel CoqueVide?

C’est officiel: l’Office Fédéral de la Statistique, en Suisse, vient de lâcher la vérité sur le CoqueVide dans leur pays. Tous les anti-vaccinalistes/négationnistes/anti-pandémistes vont s’empresser de la disséminer à très grande vitesse car elle vaut son pesant de francs suisses:

« Pour la première fois depuis 2011, le nombre de personnes hospitalisées a diminué en 2020 dans les maisons de naissance et les hôpitaux en Suisse, et cela de 5,8% par rapport à 2019. Les personnes positives au COVID-19 ont représenté 2,9% des hospitalisations et 4,2% des journées de soins. Parmi les personnes ayant le COVID-19 aux soins intensifs, une sur quatre est décédée». [494]

Cela semble être un copier-coller, à des broutilles près, des mêmes statistiques présentées, très récemment, par l’Agence de l’information sur l’hospitalisation. Quel CoqueVide?

Est-il besoin de répéter qu’il s’agit d’une mise à jour, en date du 19 novembre, de l’Office Fédéral de la Statistique du gouvernement Suisse? Est-il besoin de mettre en exergue qu’au vu des statistiques identiques entre, par exemple, la France et la Suisse, il semblerait qu’il s’agisse non pas d’une pandémie coronavirale… mais d’une simple grippette?

C’est ce que Fauci le Pandémiste déclara, d’ailleurs, dans l’un de ses premiers articles sur ce non-sujet, dans la revue The New England Journal of Medecine, en début 2020: une simple grippette – en toutes dissonances… et jouissance sadique.

Est-il besoin de surligner, en gras, que les personnes positives au COVID-19 ont représenté 2,9% des hospitalisations et 4,2% des journées de soins et que, de plus, l’année 2020 a été très calme sur le plan des hospitalisations. Et qu’en est-il de la mortalité en Suisse, en 2020? Car, dans de nombreux pays d’Europe, il n’y pas eu de sur-mortalité, en 2020, et certains pays nordiques sont même vécu l’année la plus tranquille de leur histoire, sur le plan des décès.

J’invite les lecteurs à consulter l’analyse très circonstanciée, de Liliane Held-Khawan, intitulée “Fausse pandémie! L’arnaque Covid est pire que ce que l’on a pu imaginer!”. [553]

Il n’y a pas eu de surmortalité car il n’a existé aucune pandémie coronavirale – seulement une pandémie de mensonges médiatiques, de mensonges politiques ainsi qu’une pandémie de tests PCR bidons – à savoir une pandémie de multiples crimes à l’encontre des Peuples. En 2021, la pandémie sera, de plus, une pandémie de décès , et de handicaps, post-vaccinaux – par dizaines de millions. Et quid des bébés qui meurent dans la matrice vaccinée? Quel en est le pourcentage?

C’est ce que certains négationnistes clament depuis mars 2020: c’est la narration au sujet du virus qui constitue le Virus. Et qui sont les porteurs du Virus? Qui? QUI?

Est-ce pour cela que des rumeurs courent, présentement, sur des secrets-défense, chaudement gardés par le gouvernement de la PharMacronie? La bonne blague que voilà: il n’est nul besoin de partir en quête de “secrets-défense”. Les mensonges de ces criminels déments sont étalés devant nos yeux. La destruction de tout le tissu social, économique, culturel et agricole git, devant nos yeux. Il en est de même du génocide vaccinal: la mort soudaine (souvent cardiaque) est devenue l’un des thèmes et des mèmes de l’époque récente. La faute en incombe à qui?

*************

Une analyse du rapport de l’ATIH – par France-Soir

J’invite les lecteurs à consulter l’excellente analyse de Biomoon, sur France-Soir, intitulée “Rapport de l’ATIH : une mise en lumière d’un mensonge d’État”. [482]

Mensonge d’Etat: c’est un euphémisme. Il s’agit d’un crime d’Etat, d’un crime du gouvernement Français, d’un crime de la PharMacronie, d’un crime intenté par toute la racaille politique qui a voté de multiples injonctions criminelles: passeport sanitaire, masques faciaux obligatoires, confinements multiples, vaccinations obligatoires, etc, ad nauseam.

Il faut établir une liste bien exhaustive de toute cette racaille politique: tous les députés et sénateurs criminels qui ont cautionné ce crime à l’encontre du Peuple Français – soit en l’entérinant par leur vote affirmatif… ou en n’allant pas voter. Tous les ministres véreux. Tous les experts, et médecins de plateau TV,  corrompus jusqu’à la moelle par la Pharmacratie.

Selon Biomoon: «Bien évidemment, les médias « mainstream », les politiques et les usuriers de la science tentent de minimiser les conséquences du rapport de l’ATIH (Agence technique de l’information sur l’hospitalisation) qui fait mention de seulement 2% d’hospitalisations et 5% des soins critiques dus à la Covid-19. C’est de bonne guerre, ils risquent tous des poursuites pénales, complices de cette mascarade aux conséquences funestes : augmentation de la misère, dépression et suicide au plus haut, droits fondamentaux et libertés publiques bafoués, expérimentation sur l’humain non fondée scientifiquement, etc». [482]

*************

Kary Mullis, l’inventeur des tests PCR, s’exprime sur le VIH et Luc Montagnier

Le blog cv19.fr a mis en ligne, la traduction Française, d’une fascinante contribution de Kary Mullis intitulée “Dr Kary Mullis : Pourquoi j’ai commencé à remettre en question le VIH”. [483] C’est une séquence audio incontournable… à l’usage de tous les croyants fidèles en la nouvelle religion du Covidisme et de sa sacro-sainte protéine Spike!

Si Kary Mullis n’avait pas disparu, subitement, d’une pneumonie, quelle serait, aujourd’hui, sa prise de position eu égard à une pandémie inexistante et eu égard au Sars-CoV-2, un coronavirus jamais isolé, purifié, caractérisé ou photographié?

Dans cette séquence vidéo, Kary Mullis explique comment il a fini par remettre en question l’existence de l’équation Sida = VIH. Il lui fallait mettre en place un dossier de subventions (auprès du NIAID) pour un projet Sida mais il souhaitait, auparavant, établir   – scientifiquement – l’existence du VIH, le virus de l’immunodéficience humaine. Il ne put jamais l’établir, malgré ses nombreuses rencontres avec des experts du “Sida” et sa rencontre ultime – et totalement stérile quant à sa quête – avec le célèbre Professeur Montagnier, à San Diego, en Californie, finit par le persuader qu’il s’agissait d’une gigantesque arnaque: le VIH n’existe pas et n’a jamais existé.

Combien de fois faudra-t-il répéter que le prix Nobel, Kary Mullis, lui-même, l’inventeur du test PCR (réaction de polymérisation en chaîne), hurlait haut et fort que son test n’est pas destiné à des diagnostics humains et que Tony Fauci est un “asshole”? Kary Mullis périt d’une pneumonie, bien venue – pour Fauci, le tzar de la pandémie et le valet de chambre de Bill Gates – cinq jours avant la mise en scène du suicide d’Epstein. Cui bono?

Lynn Margulis, la grande génie de la biologie moderne – et la conceptrice de l’endosymbiogenèse mutualiste – ne croyait pas plus à l’existence du virus du VIH/Sida qu’à la profession de foi des propagandistes du Tikun Olam. Cf. mon essai de 67 pages sur l’effondrement du néo-darwinisme. [451]

Il en est de même de tous les promoteurs de la Nouvelle Médecine Allemande (Ryke Hamer, Stephan Lanka), du Professeur Shiva Ayyadura du MIT (Massachusetts Institute of Technology)… et d’une pléthore de chercheurs sincères et authentiques

A ce sujet, voir l’ouvrage “Virus Mania. Comment l’Industrie Médicale invente sans cesse des épidémies et réalise des milliards de dollars de bénéfices à nos dépens”. [447] C’est une lecture fascinante qui est préfacée par le Professeur Etienne de Harven – trop tôt décédé, en mars 2019, car il aurait violemment dénoncé les propagateurs de la fausse pandémie Covidienne. Etienne de Harven – une éminence mondiale de la microscopie électronique – non seulement, remettait en cause, l’existence du VIH [448]  [449] mais, de plus, contestait, strictement, la validité des tests PCR pour des diagnostics médicaux – tout comme le contestait Kary Mullis. 

*************

La FDA a requis 55 années avant de libérer les données confidentielles du vaccin CoqueVide de Pfizer!!!

Il ne s’agit pas d’un fake ou d’une blague. Ainsi que le commente l’article de Chris Pandolfo, sur Global Research [485], la Food and Drug Administration (dont les anciens directeurs sont maintenant salariés par Pfizer) vient de demander, auprès d’un juge fédéral, qu’on lui accorde 55 années – à savoir jusqu’en 2076 – avant de libérer les données confidentielles du vaccin CoqueVide de Pfizer. [484]

La FDA précise, ainsi, qu’afin de pouvoir honorer une requête, dans le cadre du “Freedom of Information Act”, elle nécessite 55 années afin de processer 329 000 pages au rythme de 500 pages par mois.

Cette requête, dans le cadre du “Freedom of Information Act”, a été formulée [487] par l’organisation Public Health and Medical Professionals for Transparency [486]. Cette organisation – rassemblant experts, journalistes, scientifiques (Yale, Harvard Medical School et UCLA) – a pour unique finalité “d’obtenir et de disséminer les données sur lesquelles la FDA se fonde afin d’autoriser les vaccins Covid-19”.

*************

Google Trends et Morts Subites… Post-Vaccinales

Ce n’est sûrement qu’une coïncidence, comme le disent les grands prêtres de la nouvelle secte Covidienne, mais il semblerait que les requêtes, sur Google Trends, concernant les termes “died suddenly”, soient, en fin d’année 2021, en pleine effervescence.

En effet, la ligne statistique, relativement plate depuis 2004, a pris, carrément, un virage à angle droit. Et quelle en serait, donc, la cause?

Nouvelles du 19 novembre 2021

Des nano-tubes de carbone, avec des perles de graphène, dans les injections CoqueVide de Pfizer?

J’ai abordé le sujet des nano-tubes de carbone – une forme de graphène – présents dans les injections CoqueVide à plusieurs reprises, à savoir dans mes Nouvelles du 17 octobre (Teslaphorèse des Nanotubes de Carbone / Poulpes de Graphène) et du 7 octobre (Des Nano-Poulpes de Graphène dans les injections CoqueVide?).

Le 11 novembre, le blog “C0r0n@ 2 Inspect” a publié une étude, en Espagnol, intitulée “Nuevas evidencias de nanotubos de carbono con cuentas a base de perlas de grafeno líquido y grafito policristalino”, [477] mettant en exergue que certaines entités, indéterminées, apparaissant sur les photographies des analyses du Professeur Campra, ne seraient pas, en fait, des microorganismes non identifiés mais une forme de nano-tubes de carbone avec des perles de graphène.

L’auteur, de ce blog, a consulté la littérature scientifique et a découvert, en effet, qu’il existe diverses études, datant de 2005 et 2009, portant sur ces structures de carbone. Par exemple, les études intitulées “Liquid Carbon, Carbon-Glass Beads, and the Crystallization of Carbon Nanotubes” [478], “Carbon Beads on Semiconductor Nanowires” [479] et “A Carbon Nanofilament-Bead Necklace”. [480]

La découverte de ces perles de graphène liquide date des investigations de De-Heer et al., en 2005 [478]. Ils purent observer ce type de formations grâce à un procédé de fabrication impliquant un arc électrique dans une atmosphère d’hélium. Selon les auteurs de cette étude: «La microscopie électronique montre une couche de carbone amorphe, similaire à un liquide visqueux, qui recouvre les surfaces de structures colonnaires, de taille millimétrique, qui contiennent des nanotubes de carbone à partir desquels se compose le dépôt de la cathode. On découvre, souvent, des perles sphériques de carbone amorphe, de taille inférieure au micron, régulièrement espacées, sur les surfaces de ces structures colonnaires. Apparemment, à l’anode, des gouttes de carbone liquide se forment qui acquièrent une surface de carbone vitreux en raison du refroidissement rapide, par évaporation. Les nano-tubes se cristallisent à l’intérieur des gouttes de carbone recouvertes de verre et super-refroidies. La couche de carbone vitreux, éventuellement, recouvre les nano-tubes, près de leur surface, tout en formant des perles».

La production de nano-tubes de carbone, avec des chapelets de perles de carbone liquide, fut également corroborée par Kohno et al. [479] Cela signifie que les entités observées dans les fioles de vaccins furent fabriquées au moyen de techniques très concrètes dans l’objectif de produire des nano-tubes de carbone à parois multiples en générant, comme résultat subséquent, des gouttes de carbone visqueux.

Selon Song et al., la fonction de ces perles de carbone visqueux serait de renforcer, et d’améliorer, les propriétés mécaniques des nano-tubes de carbone permettant une meilleure fixation et adhérence: «Les perles rapprochées pourraient fournir un point d’adhérence afin de libérer le glissement entre les matrices-hôtes et les filaments. Il a été observé, récemment, des nano-tubes de carbone, recouverts de perles de verre de carbone, qui constituent des produits de décharge de l’arc. Des courtes perles de carbone, avec des cônes saillants, ont été produites par le biais d’un processus de catalyse». [480]

Les photographies ci-dessous montrent clairement la similarité entre les photographies du contenu du vaccin de Pfizer, par le Professeur Campra, et les photographies de la littérature scientifique.

Selon le blog “C0r0n@ 2 Inspect”: «Il semble important de mettre en exergue que les nano-tubes de carbone puissent servir afin de configurer des circuits électroniques fonctionnels sans la présence indispensable de champs électromagnétiques ou d’ondes électromagnétiques. Cela signifie que la teslaphorèse n’est pas, obligatoirement, requise afin de configurer les circuits nécessaires, à divers types de bio-senseurs, dans la mesure où une solution – impliquant des feuilles de graphène, des nano-tubes de carbone et des polymères ou hydrogels – permet de configurer des routes aléatoires, et apparemment désordonnées, par lesquelles s’achemine la conductivité. C’est ce que qu’affirment Yuan et al. [481] dans leur étude, de 2021, se rapportant à l’élaboration de bio-senseurs à partir de nano-composés de polymères de carbone».

Je renvoie les lecteurs intéressés par la Teslaphorèse des nanotubes de carbone à mon très long article dans les Nouvelles du 17 octobre.

De plus, pour ceux qui seraient intéressés par les différences de conductivité électrique entre le graphène, l’oxyde de graphène, l’oxyde de graphène réduit, les nano-tubes de carbone à multiples parois, le graphène au brome… voici un tableau les mettant en exergue. Il est extrait de l’étude ci-dessus mentionnée, de Yuan et al., intitulée “Tactile and Thermal Sensors Built from Carbon–Polymer Nanocomposites—A Critical Review”.

Nouvelles du 18 novembre 2021

Le Paxlovid, la pilule miracle anti-CoqueVide, de Pfizer, à 700 dollars… est-ce pour les non-vaccinés souhaitant un passeport de libre circulation?

Alors que l’eugéniste Bill Gates vient de déclarer, le 10 novembre, que «Nous n’avons pas eu des vaccins qui bloquent la transmission. Nous avons eu des vaccins qui vous aident avec votre santé mais ils ne réduisent que légèrement la transmission. Nous avons besoin de nouvelles méthodes pour faire des vaccins». [464]

Alors que l’eugéniste Tony Fauci vient de déclarer, le 12 novembre, au New York Times, qu’en fait les vaccins CoqueVide ne fonctionnent pas très bien; que les Autorités sont conscientes, quelques mois après la vaccination initiale, d’une “perte d’immunité” à l’encontre de l’infection et de l’hospitalisation et, même, à l’encontre de la mort; que cela implique tous les groupes d’âge et non seulement les gens âgés; que les “percées vaccinales” sont de plus en plus nombreuses; qu’avec les “percées vaccinales”, les patients finissent à l’hôpital… Selon Fauci le Pandémiste:  «Je pense… que l’injection de rappel va devenir un composant essentiel de notre réponse, non pas un bonus, non pas un luxe, mais une partie essentielle du programme». [465]

Ainsi que je l’ai signalé, à diverses reprises, depuis le lancement, en novembre 2020, de la campagne officielle de vaccination, à l’encontre de la pandémie inexistante, l’OMS, le CDC, Antony Fauci, et toutes leurs cliques, ont intégralement modifié les définitions des termes les plus usités par le paradigme farceur de la virologie Pasteurienne: à savoir les définitions de vaccin, de protection vaccinale, d’immunité, d’immunité collective, de délai vaccinal d’immunité, de pandémie, etc, etc.

Pour ce faire, ils ont même inventé une nouvelle expression, les “percées vaccinales”.  Ainsi, en raison des percées vaccinales, les injectés se sont fait percer l’épiderme pour des clopinettes… et parfois, même, ils en meurent.

Alors que l’aspirant dictateur, le jeune psychopathe Gabriel Attal – qui se prend, très sérieusement, pour l’archange annonciateur des divagations du petit PharMacron… ou pour une réincarnation, avant l’heure, de l’autre Attali – annonce une cinquième vague en train d’engloutir la France. [467]

Alors que dans de très nombreux pays, les hôpitaux, dans leurs unités d’urgence, accueillent avant tout des vaccinés/injectés – à hauteur de 90 ou 95%… et même 100% comme c’est le cas pour les hôpitaux d’Anvers, par exemple. [468]  [469]

Alors que l’Autriche vient de décider de confiner la partie la plus intelligente, la plus consciente, la plus dissidente de sa population – à savoir, les non vaccinés. Et alors que la PharMacronie frémit d’impatience de pouvoir, à son tour, imposer une telle ignominie.

Serait-ce pour mieux protéger les non vaccinés à l’encontre des vaccinés/injectés? Car, selon des rumeurs tenaces, les vaccinés/injectés/graphénisés CoqueVide ont 10 fois plus de risques d’atterrir dans un hôpital, et même de mourir.

Alors que le Vieux Défraîchi – la momie Delfraissy, comme le dénomme Olivier Demeulenaere sur son blog [470] – fait son retour, sur les vecteurs de la télé-fission du mental, afin d’annoncer, la main sur le coeur, que la troisième injection de Pfizer, c’est la bonne… car elle est efficace au bout de 48 heures, chrono!

Delfraissy, ce débris dément et criminel, a l’outrecuidance de promouvoir ce booster à l’intention des femmes enceintes, en priorité. Quand allons-nous emprisonner tous ces voyous génocidaires?

Alors que Pfizer a bien déclaré qu’il fallait quelque 5 années d’investigations afin de réelement étudier les risques de myocardites et de péricardites post-vaccinales chez les enfants de 5 à 12 ans, injectés CoqueVide. [473]

Alors que la presse annonce que Pfizer, BioNTech et Moderna engrangent un profit combiné de 65 000 dollars par minute grâce à leurs vaccins contre le Covid-19, à savoir un profit de 1000 dollars par seconde. [466]

Pfizer vient de requérir, le 16 novembre, de la part de la FDA, une autorisation d’extrême urgence afin de commercialiser sa pilule miracle anti-CoqueVide, le Paxlovid. Selon la description qu’en donne la presse: le Paxlovid est «un candidat antiviral oral expérimental destiné au traitement du Covid-19 léger à modéré chez les patients présentant un risque accru d’hospitalisation ou de décès». [471]

L’efficacité du traitement au Paxlovid se chiffrerait à 89%… de réduction du risque d’hospitalisation, ou de décès. Quant à son coût, il est beaucoup moins “léger à modéré”, par contre, car le traitement au Paxlovid se chiffre à 700 dollars! Sans compter les faux-frais, tels que ceux du Ritonavir!

Le Paxlovid (PF-07321332) est un remède anti-viral inhibiteur de protéases. Son administration conjointe, avec le Ritonavir, permet de ralentir son métabolisme et d’augmenter son activité anti-CoqueVide. Le Paxlovid est administré tous les 12 heures pendant 5 jours. [472] Quant au Ritonavir, rappelons que c’est un médicament antirétroviral, utilisé pour le traitement de l’infection par le VIH – une infection tout autant inexistante que le CoqueVide car le VIH n’a jamais été isolé, caractérisé et photographié: c’est une farce.

La première question que l’on pourrait se poser, naïvement, est la suivante. Le Paxlovid miraculeux est-il destiné, en priorité, à tous ceux qui refusent la vaccination obligatoire? Pourrait-on imaginer que la Mafia Pharmacratique propose aux Autorités  gouvernementales d’accorder un “pass sanitaire” – ou de ne pas imposer de confinement –  aux récalcitrants de la vaccination en échange contre une petite pilule?

Pour un coût de 700 dollars, les anti-vax pourraient de nouveau circuler tranquillement, déconfinés… N’est-ce pas tentant? Il est, même, facile d’imaginer que Pfizer pourrait proposer que cette pilule, tout comme le vaccin, ne fonctionne que quelques mois et qu’il faille opérer des boosters, des rappels… par exemple, tous les 6 mois.

Vu que le Paxlovid constitue l’un des prochains vecteurs de la lobotomisation de masse, et de l’enrichissement de Pfizer, il aurait pu, tout aussi bien, être dénommé “Pavlovid”. Et il est aisé d’imaginer Albert Bourla, le PDG de Pfizer, baver de cupidité, à la Pavlovienne, lorsqu’il anticipe tous ces nouveaux milliards de dollars qui vont tomber dans sa cagnotte: par dizaines et peut-être, même, par centaines… de milliards de dollars.

C’est le même Bourla – un grand expert en inversion accusatoire, à la mode Xenosh, qui, début novembre, traitait de criminels tous ceux qui osent affirmer la vérité du génocide vaccinal orchestré par Pfizer et les autres multinationales de la Pharmacratie. [476] Où sont les Tribunaux? Si tant est que cela soit réellement nécessaire… Voyez-vous bien ce que je veux dire?

*************

Dans la rubrique “Sacrifice d’Enfants”: une Elmo Doll vaccinaliste

Il semblerait que cette séquence, présentant une Elmo Doll vaccinaliste qui incite au sacrifice vaccinal des enfants, se passe de commentaires. N’est-ce pas?

Nouvelles du 17 novembre 2021

Mon Message à Florian Philippot

Cher Florian Philippot,

Je vous écris en partant du principe, bienveillant, que vous ne soyez pas un psychopathe… comme tant d’autres guignols politiques qui ne sont que des serpillères pathétiques sur lesquelles, leurs maîtres, les Banksters, s’essuient, quotidiennement, leurs pieds ensanglantés par leurs guerres incessantes à l’encontre des Peuples. De plus, j’ai souvenir que Serge Rader fut votre conseiller scientifique santé et j’éprouve beaucoup de sympathie, de reconnaissance, et de respect, pour ce maître-pharmacien (digne de ce qualificatif) qui fut, vraisemblablement, assassiné par les Autorités, au printemps 2021, en Guadeloupe, de par ses prises de position courageuses, lucides, et scientifiques, à l’encontre des vaccins… ou, même, à l’encontre de l’euthanasie chimique des résidents en EHPAD.

J’ai lu, chez les authentiques journalistes de France-Soir – qui le seraient, d’autant plus, authentiques, s’ils avaient le courage d’évoquer le graphène dans les injections vaccinales –  que vous pourriez, vous-même, constituer un espoir pour la Liberté en France. Tant mieux… tout en sachant que le meilleur espoir, pour la Liberté de la France, serait que le Peuple descende dans la rue afin de chasser les tyrans de la dictature sanitaire, pour ne pas dire sani-terroriste, orchestrée, présentement, par la PharMacronie – à savoir, par les représentants de commerce de la Mafia Pharmacratique en France.

L’autre espoir de Liberté, également, serait de cesser d’appeler “démocratie” ce qui ne l’est pas – et qui ne l’a jamais été. Car les règles de cette “démocratie” ont été érigées par ceux-là-même qui sont en train de les piétiner, actuellement. C’est pour cela que je n’ai jamais voté de ma vie car je suis convaincu que l’on ne peut pas faire l’économie de la Transparence dans une vraie démocratie. Il en est de même, d’ailleurs, des règles de la virologie Pasteurienne, une arnaque monumentale inventée par les mêmes: aujourd’hui, ils les piétinent, ces règles… car ils en ont décidé ainsi. Ils modifient, donc, sans vergogne, leurs propres définitions de protection vaccinale, d’objectif des vaccins, d’immunité collective, de pandémies, etc, etc. Et pourquoi se gêneraient-ils… lorsque les Peuples acquiescent?

Il suffit de voir qu’une petite délégation, par procuration électorale supposée, de 150/200 “députés”, a décidé – pendant que tous les autres sont allés à la pêche, jouer au golf… ou à la roulette Russe vaccinale – d’entraver la libre circulation, en quelque sorte de confiner sous un mode déguisé, jusqu’en juillet 2022, tous ceux ne possédant pas un pass sanitaire. Sans même parler du fait que ces “députés” aient été élus par un tiers de votants qui ont, finalement, daigné, “par devoir”, se déplacer pour cette farce électorale. Certains vont voter, en France, dans le même esprit, et avec le même enthousiasme, avec lequel ils vont se faire injecter: par résignation. C’est ce que d’aucuns ont, encore, l’outrecuidance d’appeler la Démocratie Française!

Il est vrai que le seul fait que vous évoquiez la dissolution de l’Ordre des Médecins me fait frissonner de joie! Et ce, non pas parce que cet Ordre (promouvant, par la chimie, le Désordre cellulaire au sein de l’organisme humain) fut institué, en 1941, par le Maréchal Pétain – car tout cela ne constitue qu’un gigantesque théâtre de dupes. Bien plutôt, parce qu’il représente la Mafia Pharmacratique, dans toute sa Malice pernicieuse, sans même évoquer la Mafia néo-Darwiniste car les fronts sont nombreux – mais cela constitue une autre problématique douloureuse… en ce qui concerne la survie de l’espèce humaine. Quant à la Biosphère, elle en a vu bien d’autres… car la Nature de notre Mère la Terre, est, par essence, auto-poïétique.

En effet, aujourd’hui, l’Alerte, pour l’Anthropos, est, résolument, Biologique. Il semblerait que, face aux menaces de l’empoisonnement systématique de sa biosphère personnelle, et de l’Atmosphère qu’il respire, l’Humain n’ait plus les aptitudes d’auto-poïèse, partielle, que la Mère lui a conférées depuis les Origines des Temps Anthropiques. Si certaines études ont raison d’affirmer que de 82% à 91% de femmes enceintes – et vaccinées CoqueVide durant les 20 premières semaines de la grossesse – ont subi des fausses couches, cela signifie que les bébés sont décédés, à 90%, et que, donc, il va falloir commencer à ne pas tarder à s’éveiller à la prise de conscience d’un génocide vaccinal. Qui plus est, DU génocide vaccinal universel, par excellence,  au parfum de graphène, mis en place depuis une année environ – car l’expression “génocide vaccinal” ne constitue, réellement, qu’une tautologie… depuis 1875. Ainsi, le génocide, au parfum toxique de nano-particules vaccinales, n’a pas attendu cette fausse pandémie Covidienne pour sévir au coeur de la communauté humaine. Prière de se reporter, donc, au VaccineGate, en Italie, en 2016/2017 – sans même évoquer les dossiers précédents des vaccins anti-méningites tueurs d’enfants.

Présentement, c’est avant tout du Graphène nano-particulaire – sous diverses formes mais, surtout, sous forme d’oxyde de graphène – qui a été découvert dans les injections CoqueVide de Moderna, de Pfizer, de Sinovac, de Janssen, d’Astra-Zeneca, etc. Tout autant, d’ailleurs, que dans les injections anti-grippales de Sanofi ou de GSK, dans l’insuline de Sanofi, etc, etc.

Aujourd’hui, il est temps de cesser de clamer qu’il n’existe pas de pandémie… tout en courant, en rond, en quête de la mythique protéine Spike du tout autant mythique, et inexistant, Sars-CoV-2. Ce prétendu coronavirus n’a jamais été ni isolé, ni caractérisé et ni photographié. Les quelques photographies, qui tentent de prouver son existence, sont des photographies de nano-particules présentes dans le corps humain à la suite des injections. Ces nano-particules étaient, déjà, présentes dans les fioles de ces injections commercialisées – aux grands bénéfices multi-milliardaires de la Mafia Pharma.

En effet, aujourd’hui, le danger – à savoir l’Alerte Biologique – est constitué par la couronne nécro-moléculaire du graphène (ou de toute autre nano-particule) qui est, extrêmement, toxique et qui a tendance à se concentrer sur le système nerveux et cérébral, sur le coeur, sur les poumons, sur les ovaires et sur les testicules… d’où les ultimes arnaques, de la Mafia des Globalistes vaccinalistes, qui prétendent qu’il existe un Covid/cerveau, un Covid/poumons, un Covid/testicules, un Covid/cardiaque – et même un Covid long pour tous ceux qui ont survécu au vaccin mais qui en sont handicapés à vie.

Aujourd’hui, il n’est que temps d’appeler les Vagues et les multiples Variants Alpha, Beta, Delta… pour ce qu’ils sont, authentiquement: à savoir les symptômes de l’intoxication au graphène vectorisé par les injections. La preuve par les statistiques et les chiffres: dans les hôpitaux d’Anvers, en Belgique, ce sont 100% des patients, en unités d’urgence, qui sont vaccinés CoqueVide… pas 95% comme en Israël, aux USA ou en Angleterre.

Aujourd’hui, il est Temps de se Révolter car la Chasse aux Prédateurs Vaccinalistes est ouverte.

*************

Révolte Populaire en Guadeloupe contre la tyrannie sani-terroriste

J’invite les lecteurs à consulter le Twitter du Général Officiel [463] pour connaître ce qui se passe à la Guadeloupe à l’encontre de la tyrannie sani-terroriste mise en place par la PharMacronie vaccinaliste et génocidaire.

Caveat. C’est toujours affligeant de voir la trombine de Juan Branco car, avec cet énergumène, nous avons l’exemple parfait de psychopathe avéré possédant une grande expertise dans la pratique de la dissonance cognitive, de la manipulation des foules, des prétentions, du retournement de veste, des triple-jeux, etc, ad nauseam. Juan Branco constitue l’un des pions, pitoyables, des Xenosh… juste au cas où.

*************

Un nouveau rideau de fumée afin d’occulter la pandémie de décès post-vaccinaux cardio-vasculaires: la pollution atmosphérique!

Depuis quelques semaines, les Globalistes déments ont donné comme mot d’ordre, aux médias corrompus, de dresser des rideaux de fumée afin d’occulter la pandémie de décès post-vaccinaux. Les articles de presse se précipitent, au portillon, afin de décliner des “causes” permettant de tenter d’expliquer que les vaccinés/injectés/graphénisés meurent de pathologies cardiovasculaires, par millions, suite aux injections génocidaires de la Mafia Pharma.

Sont ainsi évoqués, dernièrement, le cholestérol, le changement horaire saisonnier, les faiblesses génétiques héréditaires, l’excès de sport, le cannabis et, dernièrement, la pollution atmosphérique – que la presse corrompue vient soudain de découvrir… vers le 15 novembre 2021.

La presse Européenne, de concert, tente, ainsi, de noyer le poisson en invoquant la terrible pollution atmosphérique qui serait responsable de la pandémie actuelle d’arythmies, d’infarctus, etc. [459]  [460]  [461]  [462]

De temps en temps, sont, même, publiés des articles prouvant que cette pandémie de décès est, strictement, liée aux changements climatiques!

Il est essentiel de garder à l’esprit que l’invocation de la pollution atmosphérique Européenne possède deux objectifs: occulter la pandémie de décès post-vaccinaux tout en promouvant la Grande Réinitialisation, prétendument Verte, du criminel dément Klaus Schwab.

Depuis mars 2020, je ne manque jamais de clamer qu’il n’existe aucune pandémie coronavirale et que c’est la narration au sujet du virus qui constitue le Virus. Il n’y jamais eu de sur-mortalité, en Europe, en 2020, provoquée par une pandémie coronavirale – la preuve par les statistiques officielles.

Par contre, la sur-mortalité de 2021 va être exceptionnelle – pour cause de génocide vaccinal au graphène et autres nano-particules.

De plus, suite à la publication, très récente, de statistiques Françaises gouvernementales, quant à la situation hospitalière, il est clair que tout cela n’a été qu’une gigantesque construction médiatique. N’est-ce pas?

Comme le titre le Figaro, et tant d’autres: “Avec seulement 2% de patients Covid en 2020, les hôpitaux ont-ils vraiment été saturés?”. Non, ils ne l’ont jamais été et cela fait près de deux années que nous le clamons.

Ainsi que je l’expliquais dans mes essais du printemps 2020, toutes les images télévisées de situations dramatiques au sein des hôpitaux de France (et du monde entier) ne représentent qu’une arnaque intégrale de manipulation des masses populaires. Pourquoi? Parce que ces images ne sont qu’une représentation d’une situation normale – normale, du moins, du point de vue de la pollution atmosphérique. Et c’est sans, même, évoquer la tout aussi terrible pollution émanant de ce que les gens ingèrent, quotidiennement, comme aliments toxiques et cancérigènes (provenant de la Mafia agro-chimique) et comme médications allopathiques, et cosmétiques,  tout autant toxiques et cancérigènes (provenant de la Mafia pharmaceutique).

Donc, pour remettre les pendules à l’heure de la situation sanitaire “normale” en ce qui concerne la pollution atmosphérique – et son impact sur la sphère pulmonaire et cardio-vasculaire – je vais réitérer ce que j’ai décliné abondamment, au printemps 2020, afin de rafraîchir les mémoires… du moins, celles pour lesquelles le graphène n’a pas encore trop généré de dissonances cognitives.

En Italie, selon des statistiques officielles, portant sur l’année 2014, ce sont 20 234 personnes qui sont décédées de maladies des voies respiratoires et ce sont 33 386 personnes qui sont décédées de tumeurs et cancers de la trachée, des poumons et des bronches. Ce sont, ainsi, 54 000 personnes qui sont décédées de maladies respiratoires, en Italie, en 2014 – à savoir 147 par jour. [67] Pour une population de 60 millions.

En Chine, en 2016, il y eut 870 000 décès dûs à des pathologies respiratoires obstructives chroniques. Ce chiffre est en augmentation constante de par le fait de l’augmentation constante de la pollution atmosphérique dans ce pays. Cela signifie que, chaque jour, ce sont 2400 personnes, au strict minimum, qui meurent, en Chine, de pathologies respiratoires obstructives chroniques. Pour 1350 millions d’habitants. De plus, en Chine, environ 25% des décès de cancers sont imputables au cancer des poumons. Cela signifie, donc, qu’environ 1850 personnes décèdent d’un cancer des poumons, quotidiennement, en Chine – selon des statistiques officielles datant de 2015. C’est, donc, un strict minimum car, dans ce pays, il est estimé que la mortalité par cancer des poumons va augmenter de 40% entre 2015 et 2030. Cela signifie donc qu’en Chine, quotidiennement, ce sont 4250 personnes qui décèdent de maladies respiratoires ou de cancers des poumons. 

Un article de 2015, du Guardian, mettait, déjà, en exergue qu’en Chine, quotidiennement, ce sont 4000 personnes qui décèdent en raison de l’extrême pollution atmosphérique. [189]

En Chine, dans la Province d’Hubei – celle qui fut confinée – pour une population de 70 millions d’habitants, ce sont environ 38 000 personnes qui décèdent, annuellement, de Maladies Pulmonaires Obstructives Chroniques, à savoir 102 décès respiratoires par jour – sans même évoquer l’incidence des cancers du poumon.

En Espagne, le nombre officiel de personnes décédées de maladies pulmonaires est de 46 812 personnes, en 2016, pour une population de 47 millions d’habitants. [70] A savoir 128 personnes par jour.

En France, selon les chiffres apportés par l’Inserm, ce sont environ 17 000 personnes qui meurent chaque année de bronchopneumopathie chronique obstructive – à savoir 47 décès par jour.  En 2013, environ 145 000 personnes atteintes de formes sévères de cette pathologie ont bénéficié d’une oxygénothérapie de longue durée (associée ou non à un traitement par ventilation) – à savoir 400 personnes par jour. Pour une population de 67 millions d’habitants. De plus, en France, selon les statistiques officielles, ce sont environ 31 000 personnes qui décèdent du cancer des poumons, tous les ans – à savoir 85 décès par jour.

En fait, il est très difficile de découvrir les statistiques, à jour, du génocide planétaire généré par l’Industrie.

En Angleterre, un article du 28 décembre 2018 publié par The Guardian [135] affirmait qu’en l’espace d’une décennie, les services d’urgence des hôpitaux Anglais avait vu un doublement du nombre de patients souffrant de pathologies respiratoires – mettant ces services dans de grandes difficultés vu que les hôpitaux Anglais sont tout autant délabrés que les hôpitaux Français. La British Thoracic Society avait indiqué que, pour l’année 2017, les services d’urgence des hôpitaux Anglais avaient reçu 913 646 patients pour des pathologies pulmonaires – pneumonie, grippe, maladies pulmonaires obstructives chroniques et asthme – à savoir près d’1 million de patients souffrant de pathologies respiratoires et deux fois plus qu’en 2011.

Le Royaume-Uni est le pays d’Europe enregistrant le plus de mortalité due à des pathologies respiratoires. C’est la troisième cause de mortalité dans ce pays et 20% de la population en souffre, de manière générale. [136] Ce sont 115 000 personnes qui décèdent de telles pathologies chaque année. A savoir 315 personnes y décèdent, par jour, de pathologies respiratoires – à savoir 13 personnes toutes les heures.

En Inde, le nombre de décès de maladies pulmonaires obstructives chroniques est environ d’1 million de décès annuellement (incluant l’asthme) à savoir 10,9% des décès globaux. Cela signifie que ce sont 2700 personnes qui décèdent, quotidiennement, de pathologies respiratoires, en Inde. [187]  [188] 

Nouvelles du 16 novembre 2021

Un rapport dynamite: The Covid 19 Fraud and War on Humanity 

Le 11 novembre 2021, deux médecins de Nouvelle-Zélande, les Drs Mark Bailey et John Bevan-Smith, ont publié un rapport dynamite sur la fraude du CoqueVide/19 qui s’intitule “The Covid 19 Fraud and War on Humanity”… car il s’agit, effectivement, d’une guerre lancée à l’encontre de tous les Peuples de l’Humanité.

Ce rapport, en Anglais, est disponible sur le site web de ces deux médecins [452]. De plus, la première partie est lue et accessible sur BitChute. [453]

A la suite de la publication, en Français, de l’interview de la Dr. Valentina Kiseleva, c’est le second rapport, en l’espace de quelques jours, qui pulvérise le mythe pernicieux de l’existence du Sars-cov-2! Qui veut participer à sa traduction de l’Anglais?

A noter que la rédactrice de ce rapport est Samantha, l’une des auteurs de l’ouvrage-bombe “Virus Mania” qui, récemment, a été traduit en Français. [458]

*************

En Galicie, Espagne, 3/4 des hospitalisés CoqueVide sont vaccinés

Le titre de cet article de presse est, fantastiquement, trompeur: “Uno de cada cuatro hospitalizados por Covid en Galicia a día de hoy no están vacunados”. Le contenu, de l’article, l’est tout autant, trompeur, qui développe une diatribe à l’encontre des inconscients non vaccinés… en omettant de souligner que ce sont, donc, 75% des hospitalisés CoqueVide (ou mourants) qui sont totalement vaccinés/injectés/graphénisés – en date du 11 novembre 2021. [451]

Ainsi que le précise cet article, la Galicie est fière d’avoir vacciné 94% de sa population… car c’est le meilleur résultat pour toute l’Espagne.

*************

Effets adverses neurologiques des injections CoqueVide

Le 8 novembre, Josef Finsterer a publié une étude intitulée “Neurological side effects of SARS-CoV-2 vaccinations”. [454] Josef Finsterer a recherché tous les articles, publiés dans PubMed et Google Scholar, entre décembre 2020 et septembre 2021, portant sur les effets adverses neurologiques des injections CoqueVide. Il a retenu, et analysé, 28 études – sur 62 titles dans PubMed et 4580 dans Google Scholar.

Voici la liste des effets adverses neurologiques, les plus communs, des injections CoqueVide commercialisées par la Mafia Pharmacratique: maux de tête, syndrome de Guillain-Barré, thrombose des sinus veineux, myélite transverse, paralysie du nerf facial, neuropathie des petites fibres, encéphalite auto-immune, sclérose en plaques, syndrome de vasoconstriction cérébrale, neuromyélite optique, accident ischémique cérébral, saignements intracrâniens, syndrome de Tolosa-Hunt, hypophysite, épilepsie, encéphalomyélite aigüe disséminée, etc.

*************

Hécatombe Vaccinale en Argentine au mois de septembre 2021

Selon les chiffres officiels du gouvernement d’Argentine (à multiplier par un facteur X pour connaître la vérité du génocide vaccinal), ce seraient 207 personnes qui décédèrent du CoqueVide/19 durant le mois de septembre 2021, dans ce pays.  Parmi ces personnes, 181 étaient vaccinées – à savoir 88%. [455]

*************

Médicaments Magnétiques

Depuis plusieurs mois, les censeurs font du mieux afin d’éliminer, de la Toile, toutes les preuves et tous les témoignages portant sur la magnétisation de certains remèdes vendus par les entreprises pharmaceutiques.

Je n’ai jamais pris le temps de rédiger un article complet à ce sujet. Voici une séquence vidéo récente proposée par le canal de la Quinta Columna [456] présentant la magnétisation d’un antibiotique, la Flucloxacilline.

La question est de savoir pourquoi ces remèdes sont magnétiques – à savoir pourquoi ils ont été graphénisés de la sorte. J’accueille bien volontiers tous les témoignages portant sur ce phénomène qui peuvent m’être envoyés par e-mail: xochi(@)magie-tantrique-gaienne.com

*************

Pas de décès post-vaccinaux, selon le criminel Véran!

En date du 6 novembre, EudraVigilance a dans ses fichiers 29 934 décès post-vaccinaux et 2 804 900 effets adverses post-vaccinaux – dont 1 311 861 très sérieux et à vie. Il faut préciser que ces chiffres ne concernent qu’une partie des pays de l’Europe.

Il faut rappeler, de plus, que ces chiffres, doivent être multipliés par un facteur de 10 à 40 afin de se rapprocher de la vie réelle.

Un décompte de ces décès, et effets adverses, par vaccin et par pathologie, est disponible sur le site de Global Research. [457]

Nouvelles du 15 novembre 2021

Des encres à base de graphène comme bio-senseurs dans les vêtements, dans les chaussures… et dans les tatoos!

Ma contribution portant sur le graphène dans les encres industrielles, dans les encres pour les vêtements “smart”, pour les chaussures “smart” et pour les tatoos “smart” s’avérant trop longue, j’en ai fait un article à part. 

*************

Publication, en Anglais, du rapport du Professeur Campra

Le site Not on the Beep vient de publier la traduction, en Anglais, du rapport du Professeur Campra sur la présence graphène dans les injections CoqueVide de la Mafia Pharmacratique. [429]  [430]

*************

Publication, en Français, de l’interview de la Dr. Valentina Kiseleva

La Dr. Valentina Kiseleva est interviewée par Urmie Ray et cet interview d’1h35 est disponible sur le site d’Info VF [431] avec une traduction de Jeanne Traduction [432]. Le transcript est, également, disponible en Français. [433]

Qui est Valentina Kiseleva? Selon la présentation d’Info VF: Titulaire d’un doctorat en médecine (équivalent américain) de l’université de médecine pédiatrique de Saint-Pétersbourg, la Dr Valentina Kiseleva est une experte indépendante en matière de bioéthique et de biosécurité. Elle a notamment été la conseillère personnelle du chef de la mission de Médecins sans Frontières en Russie. Elle a participé à de nombreux processus législatifs touchant à la santé et possède une vaste expérience aux États-Unis, en Russie et en Europe dans le domaine du diagnostic différentiel, à savoir la détection des erreurs médicales et la recommandation de traitements appropriés. C’est ce qu’elle fait actuellement dans le cadre du covid-19.

Quel est son message? Du mythe du virus à celui de la protéine spike, des causes réelles de la maladie attribuée à Sars-Cov-2 à une invention technologique visant à influencer notre système nerveux par des champs électromagnétiques externes de très faible intensité, des résultats les plus récents concernant des objets mystérieux observés dans les injections (nanorobots?) au projet de les remplacer par des médicaments, cette émission jettera un nouvel éclairage sur le plus incroyable mensonge de notre histoire : une pandémie qui n’a jamais eu lieu.

Nouvelles du 14 novembre 2021

Nouvel Interview du Professeur Campra

Pedro Rosillo, pour son canal El Archonte TV, a réalisé un entretien, en Espagnol, du Professeur Pablo Campra – qu’il a publié le 11 novembre. [421]

Cet interview présente une soixante de clichés photographiques avec leurs pics afférents en spectroscopie Raman.

J’en ai extrait, de nouveau, quelques photographies prouvant la présence de graphène (ou autres micro-organismes) dans les injections CoqueVide de la Mafia Pharmacratique – et en particulier des photographies de nano-bulles ou micro-bulles de graphène dans l’injection de Janssen.

Pour rappel. C’est dans les Nouvelles du 5 octobre [422] que j’ai présenté, pour la première fois, les découvertes de la Dr. Zandrée Botha, en Afrique du sud, eu égard à la présence de nano-bulles ou micro-bulles de graphène dans cette même injection de Janssen.

ll existe une vidéo d’une minute montrant l’interaction extrêmement rapide entre des micro-bulles et des cellules. On reconnaît, de suite, qu’il s’agit des mêmes entités photographiées et filmées par la Dr. Zandrée Botha. Même si le texte de cette vidéo ne précise pas qu’il s’agit de micro-bulles de graphène, c’est, sans doute, le cas car ces particules sont magnétisées et s’auto-assemblent.  [95]

*************

Aux USA, ce sont seulement 5% des lots d’injections CoqueVide qui induisent 100% des décès post-vaccinaux

Des chercheurs se sont enquis de découvrir s’il existait une corrélation entre certains lots d’injections CoqueVide et les effets dénommés “adverses” induits par ces injections.  En fait, ce sont seulement 5% des lots d’injections CoqueVide qui induisent 100% des décès post-vaccinaux.

Depuis plusieurs mois, les investigateurs du contenu des fioles, des injections CoqueVide, ont déclaré que certains lots ne contenaient pas, à priori, les nano-particules (et autres entités non caractérisées) qui ont été découvertes, le premier, par le Professeur Campra.

Cette analyse des données du fichier VAERS, aux USA, a été publiée par le blog de The Exposé. [423]

Par exemple, pour un seul lot de Pfizer, le nombre d’effets adverses, officiellement rapporté au VAERS, est de 3563. Par exemple, pour un seul lot de Moderna, le nombre d’effets adverses, officiellement rapporté au VAERS, est de 4967.

*************

Interview de la lanceuse d’alerte de chez Pfizer, Melissa McAtee, à propos de la luminescence des fioles CoqueVide de Pfizer

Le 19 octobre 2021, Brannon Howse a présenté, sur son show télévisé, un long interview de Melissa McAtee qui travaillait, jusque mi-octobre, dans l’usine de Pfizer, dans le Kansas, à McPherson. [425] Selon Melissa, ce sont environ la moitié des 1800 employé [426] qui ne seraient pas vaccinés CoqueVide – malgré que Pfizer ait déclaré que 90% de ses employés l’étaient.

Dans cet interview, Brannon Howse interrogeait Melissa quant à sa découverte de la luminescence – jaune/bleue – dans les flacons de vaccins CoqueVide de Pfizer. Melissa a précisé que l’un de ses collègues de travail – avec 40 années d’ancienneté dans cette usine qui a été rachetée plusieurs fois avant d’être reprise par Pfizer, en 2015 – a affirmé que c’était la première fois qu’il était témoin de l’arrivage d’une solution, pour ces vaccins, qui provenait d’un fournisseur extérieur. Selon Melissa, c’est la première fois que les employés de cette usine de Pfizer sont confrontés à une méconnaissance du réel contenu des fioles – parce que leur préparation, et mélange, ne s’est pas réalisé in situ.

C’est, effectivement, les questions que tout un chacun doit se poser. D’où proviennent les solutions, de base, contenant de l’oxyde de graphène, des micro-bulles de graphène et autres entités non identifiées? Combien de personnes sont, réellement, criminellement responsables (car informées) de par leur connaissance du contenu réel de ces injections?

Il s’agit de cette même Melissa qui s’est confiée au Project Veritas [427] et, en particulier, au sujet de la présence de lignées foetales à l’intérieur des fioles de Pfizer – qui aurait préféré garder ces informations extrêmement confidentielles.

Pour rappel, Brandy Vaughan, la lanceuse d’alerte, ancienne représentante pharmaceutique des laboratoires Merck, a été retrouvée morte chez elle, par son enfant de 9 ans, le 8 décembre 2020. Elle était âgée de 47 ans et elle avait informé ses proches que si on la retrouvait morte, c’est qu’elle aurait été assassinée. Par qui? Par les assassins envoyés par la Mafia Pharmacratique de chez Merck. [428]

Nouvelles du 13 novembre 2021

Traduction en Anglais  de la présentation vidéo, par le Professeur Campra, de son rapport technique sur la présence de graphène dans les injections CoqueVide

Orwell City a réalisé, aux USA, le travail formidable de traduire en Anglais, la vidéo de 2h30 durant laquelle le Professeur Campra présente, pour la Quinta Columna, [411]  son rapport technique sur la présence de graphène dans les injections CoqueVide de Moderna, de Pfizer, d’Astra-Zeneca et de Janssen. Ce rapport technique, définitif, a été publié le 2 novembre.  [291]  [292] 

Pour rappel. Selon le Professeur Pablo Campra Madrid: «L’objectif de cette présente étude est de mettre en exergue un échantillonnage d’observations par spectroscopie Raman qui, corrélées à des images en microscopie optique, permet d’en déduire la présence de dérivés de graphène dans des fioles de vaccins Covid19 commercialisées sous quatre marques différentes. J’ai analysé plus de 110 objets visibles au microscope optique dont l’apparence est compatible avec des structures de graphène. J’ai sélectionné, pour ce présent rapport, 28 de ces objets en raison de leur compatibilité avec la présence de graphène, ou de dérivés de graphène, dans les échantillons tout en prenant en compte la correspondance entre leurs images et les signaux de spectroscopie et ceux émanant d’échantillons témoins et de la littérature scientifique. Parmi ces 28 objets, la détermination de la présence d’oxyde de graphène est concluante pour 8 objets eu égard à sa corrélation élevée en spectroscopie avec l’échantillon témoin. Les autres 20 objets présentent une compatibilité très élevée avec des structures de graphène lorsque l’on prend en compte à la fois les images optiques et les signaux spectroscopiques».

Voir la courte présentation, de quelques minutes, en Anglais, de ce rapport, par le Professeur Campra. [412]

Voici, ensuite, quelques photographies prouvant la présence d’oxyde de graphène dans les injections – au moyen de la spectroscopie Raman.  

*************

Pandémie de bébés dans les morgues d’Angleterre. Et ailleurs?

Olivier Demeulenaere vient de publier sur son blog un résumé [413] d’un lanceur d’alerte, Wesley, qui est directeur d’un service de pompes funèbres. Il décrit la non-existence de la pandémie coronavirale et l’existence réelle de la pandémie vaccinale en Angleterre. [414]

Bravo Wesley, car son témoignage est sincère, lucide, courageux et transparent: il est confronté à un génocide vaccinal. Les Peuples ont besoin de beaucoup plus de Wesley lanceurs d’alertes – des mâles authentiques, des guerriers au plaisir de la protection de la Fertilité.

Il s’agit bien d’un génocide vaccinal en cours, à savoir d’une attaque à l’encontre de tous les organismes vivants – et, qui plus est, d’une attaque à l’encontre de la Fertilité. Wesley évoque trois fois plus de décès chez les jeunes de moins de 40 ans et, environ, 10 fois plus de décès de bébés – dont ceux décédés avant terme.

Il s’agit, avant tout, de myocardites autres pathologies cardio-vasculaires.

En effet, il n’est pas étonnant d’entendre de tels chiffres lorsque l’étude que j’ai évoquée, récemment, dans mes Nouvelles du 8 novembre, met en exergue un ratio très élevé de fausses couches chez les femmes enceintes vaccinées CoqueVide dans les 20 premières semaines de leur grossesse – à savoir de 82 à 91%. En Octobre 2021, le New England Journal of Medicine a, finalement, admis que l’étude originelle [332] ayant servi de support à la campagne de vaccination CoqueVide du CDC et de la FDA, ciblant les femmes enceintes, était corrompue.

En date du 7 novembre 2021, il existe 2433 morts foetales enregistrées dans le fichier du VAERS, aux USA. Il faut, rappeler, de nouveau et sans cesse, que ce chiffre ne représente peut-être que 10%, au mieux, et quelques %, au pire, des véritables effets adverses, des injections graphénisantes, sous prétexte de CoqueVide, se soldant par le décès du bébé dans la matrice maternelle. [331] Certains experts authentiques parlent de, quasiment, 100 000 morts foetales post-vaccinales CoqueVide – pour les seuls USA.

Depuis lors, des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont réalisé une étude correctrice  qui met en exergue qu’il s’agit bien d’un génocide vaccinal. [333] Leur étude correctrice est intitulée “Spontaneous Abortions and Policies on COVID-19 mRNA Vaccine Use During Pregnancy”. En effet, selon les auteurs: «Une nouvelle analyse de ces données indique une incidence cumulative d’avortements spontanés de l’ordre de 82% (104/127) à 91% (104/114) – à savoir de 7 à 8 fois plus que ce présentent les résultats originaux des auteurs de l’étude».

J’invite les lecteurs à consulter l’article “GÉNOCIDE Vax: Les hôpitaux pour enfants sont maintenant inondés de patients souffrant de maladies cardiaques” [415]. Par exemple: «Ma belle-fille, qui n’est pas vaccinée et vient d’accoucher, s’est fait dire par son médecin de ne pas se faire vacciner pendant sa grossesse car ses trois dernières patientes ont toutes fait une fausse couche juste après avoir reçu un vaccin », a expliqué cette personne.

Il est à noter, également, que la presse corrompue fait de son mieux pour tenter de persuader les femmes dont les règles ont disparu que tout va bien se passer, que c’est un trouble post-vaccinal sans danger. [416]  [417]  [418]  [419]  [420] 

Aujourd’hui, l’équation est très simple: suppression des règles = stérilité de la femme = orchestration de la dépopulation mondiale.

*************

Dans la rubrique: “Le Manuel des Peuples En Marche”:

Des Manifestations, de par le monde, à l’encontre des dictateurs sanitaires

Partout dans le monde: une vidéo publiée, sur Odysee, le 1er novembre de près de deux heures illustrant la pléthore de manifestations émergeant de par le monde entier à l’encontre de la démence génocidaire de la dictature sanitaire. [408]

A Melbourne: la Rébellion, dans les rues, contre les mandats dictatoriaux édictés par le premier ministre, dément et criminel,  Dan Andrews.  [379]

En Australie, de nouveau, d’immenses manifestations, le 13 novembre. [424]

A Londres: c’est la fête et les pétards s’envolent dans le ciel au-dessus des forces du désordre. [381]

En Nouvelle-Zélande: une démonstration publique de comportement guerrier mâle à l’encontre de Jacinda Ardern, la folle furieuse et hystérique, qui sert de premier ministre à ce petit pays persécuté par les psychopathes Globalistes. [405]

La Chasse aux Prédateurs est Ouverte! Voilà du mâle, de l’authentique, du vrai… pas de la mauviette castrée par la culture Woke promue par tous ceux qui pensent être “éveillés”… alors qu’ils somnolent, profondément, au coeur de l’hypnose collective orchestrée par les Xenosh.

Je ne suis pas en Paix car nous sommes en Guerre. Et qui a lancé cette guerre à l’encontre de tous les Peuples? Qui? QUI?

A Los-Angeles: manifestation conte l’obligation vaccinale. En Californie, les enfants, à partir de 5 ans d’âge, ne peuvent plus entrer dans un restaurant si non injectés CoqueVide. [406]

En Italie à l’encontre du pass sanitaire: [407]

A New-York: gigantesques manifestations à l’encontre du pass sanitaire. [409]  [410]

Où sont les Hommes? Où sont les Mâles Authentiques dont la mission est de protéger les multiples souches biologiques, de l‘espèce humaine, à l’encontre de cette guerre au mental humain et à l’encontre de cette prédation intra-spécifique? Où sont les Femmes? Où sont les Femelles authentiques dont la mission est de réconcilier les multiples souches biologiques, de l‘espèce humaine, avec leur même et unique Histoire Originelle: la co-évolution et la co-émergence avec la Beauté, les Désirs, les Intentions et la Puissance de Complexité Irréductible de la Terre-Mère, la Grande Mère Animale Planétaire? 

Nouvelles du 12 novembre 2021

Dans la rubrique “Implosion de la Plandémie”:

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, en échange avec Tedros Adhanom Ghebreyesus, au Sommet du G20

Le 6 novembre 2021, durant le Sommet de Rome, la journaliste Maria Laura Assis, assise, discrètement, auprès du président du Brésil, Jair Bolsonaro, et du directeur de l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a, tranquillement, enregistré la totalité de leur conversation. [387] Et ce n’est pas banal!

Le criminel marxiste, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a été propulsé à la direction de l’OMS par la Chine alliée à l’empire de la Fondation de Bill Gates, le grand ami d’Epstein. Voir l’article de Lilane Held-Khawam intitulé “Le chef de l’OMS a-t-il été un des acteurs-clés qui se seraient livrés à « des meurtres » et auraient autorisé « la détention arbitraire et la torture d’Éthiopiens »? La plainte qui le discrédite”. [388]

Lors de cet entretien, le président Bolsonaro expliqua à Tedros Adhanom que l’économie mondiale va finir par percuter en raison de tous ces confinements; qu’au Brésil, les gens meurent de “covid” après la seconde injection; qu’il n’est pas capable de stopper, dans son pays, la vaccination des enfants dont la vie est, ainsi, en jeu; qu’il n’est pas capable de poser des questions sur l’innocuité des vaccins car il est censuré au prétexte de fake news, etc…

En septembre 2021, lors de l’Assemblé Générale de l’ONU, l’Organisation pour le Nivellement Universel, le président Bolsonaro du manger une pizza sur le trottoir car, n’étant pas vacciné CoqueVide, l’accès aux restaurants lui était interdit. On vit une époque formidable!

Et, en vérité, durant cet entretien, le patron de l’OMS donna totalement raison au président Bolsonaro en affirmant qu’il faut cesser les confinements; qu’il ne faut pas vacciner les enfants; que le vaccin CoqueVide n’empêche pas de contracter le virus mais qu’il permet de soulager les symptômes et de ne point en mourir. [389]

A la question de Bolsonaro portant sur l’origine du “virus”, Tedros Adhanom Ghebreyesu répliqua, en rigolant, que l’OMS était, toujours, sur l’étude du dossier. Qui en douterait… à part des anti-conspirationnistes de plus en plus nombreux dans les rues.

*************

Dans la rubrique “Les plus timorés, des collaborateurs, sont-ils en train de quitter la péniche douillette de la PharMacronie, voguant à la dérive?”: 

L’épidémiologiste Martin Blachier s’auto-blanchit, en toute sincérité!

Le 10 novembre, l’épidermiologiste médiatique, Martin Blachier – un grand expert en dissonances cognitives et dans la pratique du Mal Social – s’est exprimé en toute transparence: «Sur la totalité de l’année 2020, les patients Covid n’ont représenté que 2% de l’ensemble des patients hospitalisés… L’idée que les patients Covid ont rempli les hôpitaux pendant ces deux ans est une idée fausse… Le Covid deviendra une maladie moins sévère que la grippe». [390]  [392]

Il me semble avoir affirmé, depuis le mois de mars 2020, que c’est la narration au sujet du virus qui constitue le virus. N’est-ce pas?

Le 27 octobre, il s’était déjà exprimé, en toute transparence, sur LCI: «Il n’y a aucune preuve, aujourd’hui, que la troisième dose protège mieux des formes graves que les deux premières doses». [395]

Blachier insinuerait-il, donc, que les “doses” protègent à l’encontre des formes graves du CoqueVide?

Pendant que Blachier tente de se refaire une virginité, sur mode BlaBlachier, l’autre épidermiologiste médiatique, Karine Lacombe, la bonne à tout faire de la PharMacronie, plaidait, le 9 novembre, pour une troisième dose généralisée. [393]

Pour rappel. Martin Blachier, c’est celui qui a affirmé, en juillet, 2021: «Aujourd’hui, il y a une guerre et cette guerre, elle est contre les anti-vax. Je le dis clairement, ce sont des gens qui n’ont aucun scrupule, qui utilisent les pires méthodes et qui font extrêmement mal dans le monde entier… C’est notre vrai ennemi collectif. Ce n’est plus le virus, parce que le virus, on peut le combattre, c’est l’influence des anti-vax». [391]

Pendant ce temps, le Professeur Jean-Bernard Fourtillan a été, de nouveau, arrêté par la police, le mardi 9 novembre, alors qu’il s’apprêtait à parler à la presse. [394] En effet, la PharMacronie, en déroute, en est réduite à psychiatriser ses opposants et les dissidents qui s’opposent à la dictature sanitaire du psychopathe PharMacron.

Martin Blachier, dans son désir brûlant, de devenir ministre de l’insécurité publique, va-t-il lancer une procédure de destitution du Sinistre Olivier Véran afin de le faire interner pour propos incohérents? En effet, au sein de la PharMacronie déliquescente, Véran pourrait, très sûrement, décocher la palme de l’incohérence la plus totale et la plus dévastatrice.

Nouvelles du 11 novembre 2021

Pfizer rajoute, discrètement, dans son injection CoqueVide pour les enfants, de la Trométhamine alcalinisante en cas d’attaques cardiaques

Pfizer, cela est bien connu, est l’une des entreprises pharmaceutiques les plus criminelles de la planète… si tant est, réellement, que l’on puisse dresser un palmarès toxique de toutes ces multinationales des Sciences de la Mort.

Je n’ai pas abordé le dénommé PfizerGate car cela frise l’épiphénomène, et la distraction programmée – et d’amples médias l’ont, déjà, commenté. Pendant que d’aucuns s’égosillent sur une énième arnaque scientifique de Pfizer, cette multinationale continue de nano-particuler, et de graphéniser, à tous vents de vaccination.

D’ailleurs, María Jesús Lamas Díaz, la directrice de l’Agence Espagnole des Médicaments [403], a récemment déclaré que Pfizer, ainsi que d’autres firmes de vaccins, requièrent la confidentialité quant à la présence de certains composants des vaccins. [402] Sans plaisanter?

En effet, Pfizer a remplacé sa solution saline tamponnée au phosphate par de la trométhamine – avec la bénédiction des criminels du gang Pfizer incrustés au coeur de la FDA. [382]  [383] La trométhamine est un médicament de synthèse dont la fonction est de réguler le pH, donc de réduire l’acidité dans le sang – et, ainsi, de stabiliser des personnes ayant souffert d’une crise cardiaque.

Pfizer se protège! N’auront-ils pas tout mis en oeuvre pour remédier aux problèmes cardiaques générés par la présence de graphène dans leurs injections? Au fait, quels problèmes cardiaques? Le Sinistre Olivier Variant (à géométries variables) n’en a jamais zozoté trois mots.

D’ailleurs, Taiwan vient de suspendre la seconde dose vaccin de Pfizer, chez les enfants et adolescents de 12 à 17 ans – pour cause de pandémie de myocardites. [399]

A propos de l’un des multiples “PfizerGate” (car n’est-ce pas un pléonasme?) j’invite le lectorat Français à consulter l’article intitulé “Pfizer contre Pfizer : la dernière étude est frauduleuse” que l’on retrouve sur divers blogs dont celui de l’anthropologue Suisse, Jean-Dominique Michel, qui la commente. [384]  [385]

Il s’agit de l’étude publiée dans le New England Journal of Medecine et elle s’intitule “Safety and Efficacy of the BNT162b2 mRNA Covid-19 Vaccine through 6 Months”. [386] En fait, selon leurs propres tableaux, ils ont arrêté le suivi de 6 mois  après 1 mois seulement à la suite de la seconde dose.

En bref, cette étude frauduleuse a du cacher ses conclusions catastrophiques, discrètement, sous le tapis de la sémantique et des statistiques car il s’avère que les vaccinés Pfizer tombaient comme des mouches de problèmes cardiaques et autres effets adverses – non secondaires. Business as usual.

Ecouter, à ce sujet, l’interview de Surya Arby, informaticien, mathématicien, membre de l’Association Internationale pour une Médecine Scientifique Internationale et Bienveillante (AIMSIB), sur Radio-Courtoisie. [398]

*************

Une Pandémie de morts subites, et d’handicaps à vie, chez les Sportifs

En Espagne, cela fait plusieurs mois que nous sommes les témoins de la nécrologie quotidienne, proposée par les canaux Télégram de La Quinta Columna, et d’Info Vacunas, en ce qui concerne les morts subites de sportifs de tous niveaux.

Voir une nécrologie, de sportifs, en vidéo, de 5 mn, sur le canal de La Quinta Columna. [401]

La Quinta Columna a, même, commenté des morts subites de cyclistes lors de leur passage devant une antenne 5G.

En France, dans un long article, intitulé “Myocardites et pseudovaccin antiCovid : un risque à ne pas courir”, la Dr. Nicole Delépine – qui clame la vérité au sujet des vaccins – pose la question suivante: «Y a-t-il plus de gens qui meurent actuellement “soudainement et de manière inattendue” dans le sport, surtout lorsqu’il s’agit de professionnels et d’athlètes de haut niveau ? Et est-ce à cause de la vaccination ? ou bien avons-nous cauchemardé ?» [372] Nicole Delépine présente, ensuite, une liste de plus de 75 cas connus, au cours des 5 derniers mois, [373]  [374] avant de présenter un long exposé, très intéressant, sur les myocardites – l’une des plaies de la pandémie au graphène.

Nous l’avons échappé belle, car la Dr. Nicole Delépine ne mentionne que deux fois, furtivement, la protéine Spike. Quelle protéine Spike? Celle du coronavirus inexistant? J’ose espérer qu’un jour le couple de très fertiles médecins Delépine s’éveillera à la réalité nano-particulaire des injections modernes.

Ce n’est pas la protéine Spike qui induit une pandémie de myocardites, c’est la couronne nécro-moléculaire de graphène: c’est elle la véritable Spike.

En France, selon FranceBleu: c’est un fléau qui se multiplie sur les terrains de football amateurs: les arrêts cardiaques. [368]

Pourquoi l’Inserm a-t-il annoncé, dès fin mai 2020, [370] que le nombre d’arrêts cardiaques a doublé pendant le confinement en région parisienne? pourquoi? Parce que ces arrêts cardiaques ne sont pas dus au confinement mais tout simplement au graphène dont sont gavés divers vaccins, ou médications, depuis des années – dont les injections anti-grippales (VaxigripTetra) de Sanofi-Pasteur, dont l’insuline (Toujeo) de Sanofi-Pasteur et dont l’injection anti-grippale (Agrippal) de GSK.

En France, sur le blog de Hastable, un article “Ces petits mystères qui ne font pas les gros titres” présente la nécrologie de footballeurs dressée par un fan du ballon rond. [369]

En France, sur le site d’Egalité et Réconciliation, un article “Tous ces sportifs vaccinés qui meurent jeunes ou qui deviennent cardiaques” présente une nécrologie concernant des sportifs Français et étrangers. [371]

Aujourd’hui, les questions essentielles que l’on doit se poser: Pour chaque sportif professionnel décédé ou handicapé à vie, à la suite des injections CoqueVide, combien de sportifs amateurs ont subi le même sort et sont décédés dans l’anonymat le plus complet? 

Pour chaque artiste, modiste, animateur de TV, personnalité politique, etc, décédé ou handicapé à vie, à la suite des injections CoqueVide, combien de personnes ont subi le même sort et sont décédées dans l’anonymat le plus complet? Ce sont des millions.

En France, sur le site du Media en 4-4-2, un article/témoignage “Kellai Rodriguez, 35 ans, souffre de tremblements incontrôlables après la 2e dose Pfizer”. [396]

En France, sur le site du Libre Penseur, un article/témoignage “Kyle Warner, cycliste professionnel, atteint de péricardite, de syndrome de tachycardie et d’arthrite après l’injection Pfizer !” [397]

Au Canada, sur le site de mondialisation.ca, un article sur l’hécatombe vaccinale chez les sportifs “Athletes Suffer Cardiac Arrest, Myocarditis, Blood Clots, Hospitalized after COVID Injections”. [404]

*************

Dans la rubrique “Implosion de la Plandémie”:

Michel de Lorgeri au sujet du scandale vaccinal

C’est au tour de Michel de Lorgeri de s’exprimer sur le scandale vaccinal. Michel de Lorgeri est médecin, épidémiologiste, chercheur au CNRS, expert international en cardiologie et nutrition, membre de la Société Européenne de Cardiologie. et expert es-insécurité des vaccins: «Je ne sais pas d’où viendra le scandale mais c’est inéluctable parce que c’est inacceptable». [366]

Je ne peux que conseiller de consulter les divers essais proposés par ce médecin dont celui intitulé “Les apprentis sorciers sont autant à l’œuvre dans le cardiovasculaire que dans la médecine des vaccins”. [367] Michel de Lorgeri est, également, l’auteur d’un certain nombre d’ouvrages – dont quelques-un sur les vaccins.

Je ne sais pas du tout ce que contiennent ses ouvrages sur les vaccins mais je me suis empressé de l’informer quant aux récentes découvertes de nano-matériaux à base de graphène dans les injections CoqueVide de la Mafia Pharmacratique. En effet, la situation est à ce point inacceptable… que beaucoup de gens ont réellement de la peine à accepter de la voir en face. Ces apprentis-sorciers ne sont ni des sorciers, ni des sourciers: ce sont des criminels déments dont il va falloir se débarrasser au plus vite. Et comment?

*************

Serait-ce, encore, une conspiration à l’encontre de ModeRNA?

Serait-ce une conspiration à l’encontre de ModeRNA? Cela en a bien la chanson dans les médias corrompus qui ne sont, en fait, que le reflet misérable, sur mode serpillère, des Autorités démentes et criminelles – qui ne sont, elles-mêmes, d’ailleurs, que les serpillères des Banksters. Et qui sont les Banksters? Qui? QUI?

En effet, les “régulateurs Européens” (on se bouche le nez… même si l’argent virtuel a encore moins d’odeur qu’au bon vieux temps de la corruption en valises bien remplies – à la mode Sarkozy) viennent d’avertir les femmes enceintes, tout autant que les jeunes de moins de 30 ans, d’éviter de se faire injecter avec le vaccin CoqueVide de Moderna. [378]

Avant-hier, ce furent les “régulateurs Français” (on se bouche le nez, également, car ils se prétendent les sanitaires) qui ont déconseillé à ces mêmes jeunes, de moins de 30 ans, de se faire injecter avec le vaccin CoqueVide de Moderna. [375]

J’ai, déjà, rédigé quelques billets, non doux, dans ces Nouvelles, eu égard à cette mafia criminelle – et à ses mésaventures au profit de Pfizer – et je renvoie, de plus, les lecteurs vers les dossiers très récents de Mike Whitney, traduits en Français, sur l’histoire de ces génocideurs.

Tout en répétant mon caveat: Mike Whitney a fait une chute malencontreuse, dans le tonneau percé de la protéine Spike, dont elle n’arrive pas à se remettre.

Et début novembre, c’est la panique boursière pour Moderna qui a annoncé un résultat inférieur d’1 milliard de dollars à celui escompté. Sans plaisanter? Et c’est cela qui met les marchés en émoi alors que ces voyous sont en cours d’emmagasiner des dizaines de milliards de dollars en vendant des injections génocidaires à l’encontre d’une pandémie inexistante?  [376]  [377]

Ce n’est d’ailleurs, pas ce qui arrive à BioNTech, aujourd’hui, le partenaire de Pfizer qui rapporte des bénéfices supérieurs. [380] Pandemia! Mama Mia!

Nouvelles du 10 novembre 2021

Du Fer et du Chrome dans les vaccins CoqueVide d’Astra-Zeneca, de BioNtech-Pfizer et de Johnson & Johnson

Cette analyse, par microscopie électronique, des vaccins CoqueVide d’Astra-Zeneca, de BioNtech-Pfizer et de Johnson & Johnson, met en exergue la présence de nano-particules de fer et de chrome. Ce document a été publié en Allemagne.

Voici une partie des photographies, en microscopie électronique, prouvant la présence de fer et de chrome dans ces injections CoqueVide.

Pour rappel. J’ai souvent évoqué, depuis plusieurs mois, la présence potentielle d’oxyde de fer – magnétite ou ferritine – dans les injections de la Mafia Pharmacratique… pour cause de magnétisme – à l’instar du graphène.

Quant à la présence de chrome dans ces vaccins. J’ai, déjà, signalé une étude  intitulée “Hexavalent chromium amplifies the developmental toxicity of graphene oxide during zebrafishembryogenesis”. Cette étude, de 2021, démontre que la combinaison d’oxyde de graphène, avec du chrome hexavalent, augmente d’autant plus les problèmes de reproduction chez le poisson-zèbre (Danio rerio). [36]

Pour rappel. En avril 2016, un rapport fut publié sur la présence de multiples contaminants dans le vaccin anti-méningite de Pfizer/Nuron Biotech: le Meningitec. A l’époque, 600 familles lancèrent une procédure judiciaire. Selon l’article de Paris-Match, les enfants tombaient comme des mouches. [125] Selon les analyses du Laboratoire Nanodiagnostics, le Meningitec contenait des nano-particules de Fer-Silicium et de Fer-Chrome-Nickel, des débris de tungstène, des débris contenant du plomb, du zinc, du titane, du cérium et du lanthane (terres rares), du zirconium ou de l’oxyde de zirconium (légèrement radioactif). Le scandale de ces contaminations métalliques, dans le Meningitec, durait déjà depuis des années.

Il existe une autre étude, de 2018, intitulée “Graphene coating on the surface of CoCrMo alloy enhances the adhesion and proliferation of bone marrow mesenchymal stem cells”. Cette étude porte sur les applications bio-médicales d’un nano-composé constitué de graphène, de chrome, de cobalt et de molybdène – en particulier en ce qui concerne l’adhésion et la prolifération de cellules souches mésenchymateuses de la moelle osseuse. [352]

Il existe plusieurs études sur des composés de nano-particules de graphène et de chrome. [353]  [354]  [355]

Il existe, même, une demande de brevet Chinois, éco-compatible, intitulée “Environmentally friendly chromium-graphene composite coating preparation method” avec le N° CN110468431A. [356] Ce brevet, de 2019, porte sur la protection d’un nano-composé de chrome et de graphène.

*************

Dans la rubrique “Les plus timorés, des collaborateurs, sont-ils en train de quitter la péniche douillette de la PharMacronie, voguant à la dérive?”:

Christèle Gras-Le-Guen au sujet des masques faciaux dans les écoles

La Dépêche vient de titrer “Covid-19 : le retour du masque à l’école « n’est pas une mesure rationnelle scientifiquement »”. [357]

Que se passe-t-il à la Dépêche? Certains se précipiteraient-ils en mode “damage control”?

Christèle Gras-Le-Guen, présidente de la Société française de pédiatrie, a en effet déclaré que «Réinstaurer le port du masque à l’école ne me paraît donc pas être ni une mesure urgente, ni scientifiquement rationnelle»… avant de prier les adultes non-vaccinés à aller se faire empoisonner au graphène.

Question à l’attention de Christèle Gras-Le-Guen: si le port du masque à l’école n’est pas “scientifiquement rationnel”, pourquoi donc les Autorités de la Dictature sanitaire ont-elles, donc, torturé les enfants depuis le printemps 2020? Et continuent-elles de le faire?

Autre question à l’attention de Christèle Gras-Le-Guen: l’absence de rationnel scientifique, quant au port du masque dans les écoles, s’applique t-elle, également, en ce qui concerne le port du masque hors de l’école… ou le port du masque en toutes circonstances? Car s’il est un endroit où la promiscuité est très prévalente, c’est bien dans les écoles fermées aux cours de récréation exiguës et aux classes archi-surpeuplées. N’est-ce pas?

Question personnelle, et professionnelle, à l’attention de Christèle Gras-Le-Guen: si le port du masque à l’école n’est pas “scientifiquement rationnel”, pourquoi, donc, la présidente de la Société française de pédiatrie a-t-elle attendu si longtemps avant de s’exprimer?

Les plus timorés, des collaborateurs, sont-ils en train de quitter la péniche douillette de la PharMacronie, voguant à la dérive?

C’est sans doute pour cela qu’en Floride, l’obligation du port du masque est interdite légalement afin de protéger les 21 millions d’habitants, de cet état, de développer de nouvelles pathologies – parfois mortelles.

Parfois mortelles, j’insiste… ainsi que je l’ai mentionné, le 15 avril 2021, dans ma monographie médicinale intitulée “Les Qualités Extrêmement Médicinales et Enthéogéniques des Tabacs”. [358] Pour rappel, je m’exprimai ainsi:

La Mascarade des Masques, déshumanisants et délétères, a constitué l’un des éléments privilégiés de la campagne pandémique de lobotomisation orchestrée, en France, par la Macronie déliquescente, en 2020. Il n’est que de se reporter, à ce sujet, aux multiples déclarations débiles, mensongères et contradictoires, proférées par les Sibeth Ndiaye, Castaner, Macron, Véran, Salomon, et autres experts en Mal social, afin de prendre conscience que l’activation de la dissonance cognitive constitue, authentiquement, l’un des piliers de la zombification, de la victimisation et de l’auto-flagellation des Peuples.

Avez-vous ouï dire que l’Institut National de la Santé US a publié, sur son site internet, une énième étude anti-masques faciaux, intitulée “Facemasks in the COVID-19 era: A health hypothesis”, dont les conclusions fracassantes sont sans appel: les masques sont strictement inefficaces, et dangereux, à l’encontre du CoqueVide/19. Cette étude [287] a été réalisée par Baruch Vainshelboim, un expert en pneumologie, de l’Université de Stanford, en Californie, ainsi que du Rabin Medical Center de Tel Aviv, en Israël. Le criminel Anthony Fauci, le tzar du coronacircus, va surement l’accuser d’anti-sémitisme, de conspirationnisme et de complotisme! L’étude de ce pneumologue Israélien, d’ailleurs, aurait du faire un Tabac… mais elle a été tabassée et propulsée dans les oubliettes des tyrans contrôlant les technologies de “communications”.

PS du 10 novembre: depuis lors, l’auteur a du rétracter son étude car ses conclusions ne satisfaisaient pas la bande à Bibi qui est, d’ailleurs, très amie avec le gang de Pfizer… car il n’y pas que certaines grosses huiles de la Commission Européenne qui se sont engraissées, très généreusement, avec les contrats occultes de la Mafia Pfizer!!!

«Les preuves scientifiques existantes remettent en question l’innocuité et l’efficacité de porter des masques faciaux en tant qu’intervention préventive à l’encontre du COVID-19. Les données suggèrent que les masques faciaux, tant médicaux que non-médicaux, sont inefficaces à bloquer la transmission, d’humain à humain, de pathologies virales et infectieuses, tels que le SARS-CoV-2 et le COVID-19: ces données vont, donc, à l’encontre de l’usage des masques faciaux. De plus, il a été démontré que le port des masques faciaux génère, de manière conséquente, des effets physiologiques et psychiques adverses. Ces effets incluent l’hypoxie, l’hypercapnie, l’essoufflement, une toxicité et une acidité accrues, une activation des réactions de stress et de peur, une augmentation des hormones de stress, de l’immunosuppression, des maux de tête, une diminution des performances cognitives, une prédisposition aux pathologies infectieuses et virales ainsi que du stress, de l’anxiété et de la dépression chroniques. Les conséquences à long terme d’un port de masque facial peuvent provoquer une détérioration de la santé, le développement et la progression de maladies chroniques ainsi qu’une mort prématurée. Les gouvernements, les décideurs politiques et les organisations de santé devraient utiliser une approche correcte et fondée sur des preuves scientifiques quant au port des masques faciaux lorsqu’ils sont envisagés comme une intervention préventive de la santé publique.» Baruch Vainshelboim. Traduction de Xochi. [287] Pour la traduction complète de l’étude en Français: [288]

*************

Sexe, Vaccins and Rock the Dolls!

Le Sperme au Parfum de Graphène: un Terminator de la Fertilité Féminine?

C’est le titre du dernier Canto que je viens de rédiger alors que je subissais, hier, une poussée de fièvre anti-graphène.

Et ce matin, lorsque j’ai lu la déclaration larmoyante, et pathétique, de Réinfo-Covid/Québec, sur le site de Guy Boulianne [345], et que j’ai découvert, subséquemment, que Réinfo-Covid France – le groupe du médecin sympathique (et non-violent), Louis Fouché – avait reposté son article consternant sur le Graphène, [344] ma fièvre est remontée sous l’effet  d’un accès de rage à l’encontre de tous les ramollis des viscères.

*************

Photographies de l’oxyde de graphène dans le vaccin anti-grippal Chiromas

Le 30 août, j’ai publié un petit article sur la présence de graphène dans le “vaccin” anti-grippal Chiromas, de GSK, mais j’ai omis de présenter quelques photographies à l’appui.

Comme c’est l’automne et que les Autorités Françaises de la PharMacronie tentent de nouveau de fourguer leur 3ème injection CoqueVide, tout autant que les “vaccins” anti-grippaux de Sanofi-Pasteur, je vais en présenter quelques-unes aujourd’hui.

Pour rappel. Ce vaccin de Novartis/GlaxoSmithKline porte, également, une pléthore de noms: Chiroflu, Agrippal, Bergripal, Fluad, Influpozzi, Sandovac, etc. Il est, également, très réputé pour tous ses adjuvants: polisorbate 80, kanamycine, sulfate de néomycine, formaldéhyde et le bromure de cétyltriméthylammonium. [1211]

Pour mémoire, cette injection anti-grippale, le Chiromas, fut retirée, en 2012, de la circulation par plusieurs pays dont l’Espagne, l’Italie, la France, la Suisse, le Canada, etc [1206]  [1207]  [1208]  [1209]. Pour quel prétexte? En fait, de par la présence d’amas de particules blanches – dénommés “agrégats de protéines” par l’OMS. Etait-ce, déjà, un essai malencontreusement découvert d’insertion de nécro-nano-particules dans ces injections? Ou juste des adjuvants toxiques conventionnels qui se sont retrouvés, autour de quelques globules rouges, pour le plaisir de floculer?

En temps normal, le Chiromas constitue l’une des injections légalisées pour assassiner les gens âgés dans les hospices. La fiche technique, de ses effets indésirables, est époustouflante sur le plan génocidaire – telle que publiée par la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations. [1212]

Les chercheurs de la Quinta Columna ont, ainsi, découvert, dans le Chiromas, de l’oxyde de graphène, en bonne et due forme, mais ce graphène, telle qu’une vidéo le prouve, évolue en compagnie d’éléments que l’on peut supposer être des composés électroniques. Ce mouvement donne un aspect de vagues luminescentes… au contenu de l’injection anti-grippale. [350] 

Le rapport Barbastro, publié en juin 2020, en Espagne, a mis en exergue que la quasi totalité des personnes âgées décédées du CoqueVide/19, dans l’hôpital de Barbastro (Huesca), avaient été vaccinées à l’encontre de la grippe avec le vaccin Chiromas. [123]  [124] A l’époque, les chercheurs pensaient que le problème pouvait venir d’un adjuvant, le polysorbate 80. Aujourd’hui, nous savons que le Chiromas est graphénisé.

Il est à noter, sur la dernière photographie, la présence d’un symbole hexagonal sur l’étiquette de la fiole du vaccin anti-grippal Chiromas. J’ai, déjà, signalé, dans mes Nouvelles du 19 septembre 2021, que le symbole hexagonal du Graphène est présent dans une vidéo pédagogique de Pfizer sur la “Transparence”. Il ne me semble pas qu’un tel symbole hexagonal, sur la fiole de Chiromas, représente un logo de GSK.

*************

La FDA tente d’interdire un spray nasal anti-CoqueVide. Pourquoi?

Alice Giordano a publié, le 7 novembre, dans the Epoch Times, un article intitulé “Feds Seek to Block Promotion of a Nasal Spray Against COVID-19”. [359] Cet article porte sur la tentative, par la FDA, aux USA, de bloquer la commercialisation d’un spray nasal produit par la société Xlear, dans l’Utah. Pourquoi? Au prétexte que ce serait une fake-news que d’affirmer qu’il puisse, également, être bénéfique à l’encontre des symptômes du CoqueVide, à savoir de l’empoisonnement au graphène, tout comme il l’est à l’encontre des symptômes de la grippe banale.

Quelle est la composition du spray Xlear aux USA – qui est, également, commercialisé en France? [360] Ce n’est pas un secret commercial au contraire des injections génocidaires de la Mafia Big Pharma. Le spray Xlear est composé, tout simplement, d’une solution saline, d’un extrait de Pamplemousse et de Xylitol, à savoir de sucre de bouleau.

Et cette simplicité rend ce complexe d’autant plus suspect aux yeux de l’Administration US – malgré que des études aient été publiées… sur le site internet même du ministère de la santé US. Par exemple, l’étude, de 2020, intitulée “Potential Role of Xylitol Plus Grapefruit Seed Extract Nasal Spray Solution in COVID-19: Case Series” [361] ou l’étude intitulée “Review Confirms Nasal Hygiene Measures Are Effective to Protect Against COVID-19”. [362]

Il est intéressant de noter que le Pamplemousse, tout comme diverses espèces de Citrus, possède des qualités éminemment anti-oxydantes. De plus, ainsi que je l’ai déjà signalé, il constitue, également, un vecteur éco, reconnu, de réduction de l’oxyde de graphène – tel que décrit dans l’étude intitulée “Phytochemicals extracted from Pomelo Grandis and Tamarindus indica and its supercapacitor applications”. [363]

Il est intéressant de noter que le sucre de bouleau constitue une substance reconnue pour ses vertus anti-oxydantes – chez de nombreuses espèces du genre Betula. La bétuline, par exemple, est un excellent agent anti-cancer. C’est, donc, un excellent agent anti-graphène.

Sur PubMed, une recherche sur les termes Betula/birch/anti-oxidant donne 75 résultats d’études publiées.

D’ailleurs, alors que je vérifiais s’il existait une quelconque corrélation entre le sel de table et la réduction de l’oxyde de graphène, je suis tombé sur un article concernant l’hydrosulfite de sodium. [364] Si je comprends bien, les aliments en sont replets car ce serait un antioxydant ou un conservateur et tous les vins, à l’exportation, en seraient parfumés, afin d’éviter leur oxydation.

Question. Quelle peut-être la réaction de l’oxyde de graphène, dans le corps physique, lorsque ce dernier est gavé d’hydrosulfite de sodium? D’autant plus lorsque qu’il s’avère que l’hydrosulfite de sodium constitue le parfait réducteur, éco-friendly, de l’oxyde de graphite. Tel que le prouve cette étude ancienne, de 2010, intitulée “A simple and efficient method to prepare graphene by reduction of graphite oxide with sodium hydrosulfite”. [365]

Cela signifie-t-il que l’hydrosulfite de sodium – archi présent dans les aliments, dans les vins, dans les conserves de fruits, dans les teintures, etc – participe de la réduction de l’oxyde de graphène dans l’organisme?

C’est, sûrement, un sujet sur lequel il va falloir plancher: la relation entre, d’une part, le graphène et, d’autre part, l’Hydrosulfite de Sodium de formule Na2S2O4 – dénommé, également, Dithionite de Sodium.

*************

Réinfo-Covid au coeur de l’opposition contrôlée?

Dans mes Nouvelles du 19 septembre 2021, je rédigeais un long article [346] intitulé “Un article très affligeant, de Réinfo-Covid, sur le Graphène”. Ce jour-là, j’écrivais à plusieurs personnes, de Réinfo-Covid, pour les informer que leur article était consternant, affligeant, erroné et trompeur. L’article fut supprimé au bout de quelques heures.

Franchement, je préférerais écrire sur des sujets plus consternants que celui de dénoncer les divagations de certains membres de Réinfo-Covid… car il ne faut pas se tromper d’ennemis.

Aujourd’hui, à la lecture [348], d’une déclaration, pathétique, larmoyante et affligeante, du groupe Réinfo-Covid au Québec – qui semble s’inspirer, malheureusement, d’un texte similaire du groupe Français – j’ai découvert, à ma très grande stupéfaction, que l’auteur de cet article catastrophique, du 17 septembre 2021, avait récidivé en le repostant – à la suite de quelques modifications – sur le site de Réinfo-Covid/France. Cet article est intitulé “Les nanoparticules de graphène : Propriétés, applications, toxicité et réglementations”. [347]

Je vais, donc, reprendre une partie de mon argumentation car il est tout simplement scandaleux qu’un tel article soit, de nouveau, proposé à tous ceux qui cherchent la vérité sur ce plus grand crime jamais intenté à l’encontre des Peuples de l’Humanité.

Tout d’abord, aujourd’hui, l’auteur ne peut plus se permettre d’affirmer qu’il s’agisse d’une “rumeur”: « RETOUR à LA RUMEUR. La présence de l’oxyde de graphène dans le vaccin est née d’une observation au microscope électronique à transmission demandée par R. Delgado Martin au Prof. Dr. Pablo Campra Madrid (Ecole supérieure d’ingénieurs Univ. Almeria, Espagne). Il ne s’agit donc pas d’un travail de recherche revu par des pairs mais d’une commande privée. Ce dernier a rendu un rapport non publié dans une revue à comité de lecture».

Plutôt que de tirer sur le pianiste, pourquoi le groupe de médecins, autour de Louis Fouché, n’a t-il pas, tout simplement, analysé des fioles de “vaccins” pour y découvrir ce qu’il y avait dedans, ou pas?

Pourquoi non? Par peur de découvrir la vérité? Par peur de découvrir ce qu’ont découvert, dans leurs analyses microscopiques, le Professeur Campra en Espagne, la Dr. Carrie Madej aux USA, le naturopathe Robert Young aux USA, la Dr. Zandrée Botha en Afrique du sud, le chercheur Franc Zalewski en Pologne, plusieurs groupes de médecins en Allemagne, etc, etc.

L’une des photographies du Professeur Campra prouvant, indubitablement, la présence de graphène dans les injections CoqueVide.

En effet, je renvoie les lecteurs à mes Nouvelles du 3 novembre 2021 annonçant la publication du dernier rapport du Professeur Pablo Campra Madrid portant sur la présence de Graphène dans les injections CoqueVide. Le Professeur Pablo Campra Madrid a publié, le 2 novembre 2021, son dernier rapport portant sur la présence de Graphène dans les injections CoqueVide de Moderna, de Pfizer, d’Astra-Zeneca et de Janssen. [291]  [292] Ce sont Ricardo Delgado et Jose-Luis Sevillano, de la Quinta Columna, qui l’ont interviewé, le jour même, lors de leur émission quotidienne transmise à tous leurs abonnés. [303]

Selon le Professeur Pablo Campra Madrid: «L’objectif de cette présente étude est de mettre en exergue un échantillonnage d’observations par spectroscopie Raman qui, corrélées à des images en microscopie optique, permet d’en déduire la présence de dérivés de graphène dans des fioles de vaccins Covid19 commercialisées sous quatre marques différentes. J’ai analysé plus de 110 objets visibles au microscope optique dont l’apparence est compatible avec des structures de graphène. J’ai sélectionné, pour ce présent rapport, 28 de ces objets en raison de leur compatibilité avec la présence de graphène, ou de dérivés de graphène, dans les échantillons tout en prenant en compte la correspondance entre leurs images et les signaux de spectroscopie et ceux émanant d’échantillons témoins et de la littérature scientifique. Parmi ces 28 objets, la détermination de la présence d’oxyde de graphène est concluante pour 8 objets eu égard à sa corrélation élevée en spectroscopie avec l’échantillon témoin. Les autres 20 objets présentent une compatibilité très élevée avec des structures de graphène lorsque l’on prend en compte à la fois les images optiques et les signaux spectroscopiques».

Ensuite, je réitère que faire référence à l’European Flagship Project pour l’innocuité du graphène, c’est comme de se référer à Monsanto quant à la non-dangerosité du glyphosate… ou à Pfizer quant à la non-dangerosité de leurs “vaccins”.

Il semblerait que Réinfo-Covid Québec l’ait, un peu, compris, car leur site web [403] n’hésite pas à proposer, le 16 octobre, l’excellent dossier de Nobular sur la composition des “vaccins”.

Ensuite lorsque l’auteur demande  «Mais, à ce jour, peut-on répondre de la manière la plus objective possible, à la question : est-il possible qu’il y ait de l’oxyde de graphène dans les vaccins et pourquoi y en aurait-il ? », je pose la question primordiale  de savoir pourquoi n’y en aurait-il pas?

L’auteur, en toute naïveté – ou en toute inconscience – se réfère à la composition officielle de ces injections, selon leurs fabricants mafieux et menteurs, tout autant qu’à la Réglementation Européenne – sous la coupe des lobbies de la Pharmacratie. Selon l’article: «Ces données issues de tests standardisés sont nécessaires aux fins d’autorisation réglementaire et cela rend improbable l’usage actuel dans le domaine des vaccins, même si cela est envisagé. Par contre, la présence d’impuretés, même métalliques, reste possible» ou encore «Au regard de la réglementation, les études de toxicités des NP de l’oxyde de graphène sont encore insuffisantes pour permettre une application pratique dans le domaine des médicaments, des vaccins ou des dispositifs médicaux. »

On croirait lire l’argumentation des Fact-Checkers de l’AFP (Manel Menguelti et Clémence Overeem) ou des Décodeurs de l’ImMonde (la bande à Foucart): il ne peut pas y avoir de graphène dans les injections car cela n’est pas notifié dans la liste d’ingrédients. Les 65 contaminants dans le “vaccin” Infanrix Hexa, de GSK/Pfizer, ne sont pas listés, non plus.

Très franchement, en quoi la présence d’oxyde de graphène est-elle plus illogique – d’un point de vue génocidaire – que la présence, dans le “vaccin” Infanrix Hexa, de GSK/Pfizer, de 65 contaminants dont 35% strictement inconnus? A savoir, des antibiotiques (Amoxiciline, Cefroxadine…), des acaricides (Cassythine), des métabolites de la morphine, du carbure de tungstène, du Viagra, des herbicides (Pachyrrhizone), des antiépileptiques (Vigabatrine et Gabapentine), un médicament anti-VIH, de l’Atovaquone, etc, etc… en sus d’une très grande quantité d’ADN foetal.

C’est ce qui a été révélé par le VaccineGate en Italie… et la Meute Médiatique n’a pas jugé opportun, en France, d’aborder un tel thème tabou. C’est ainsi que, dans mon dossier sur les anti-oxydants, j’ai tenu à rendre hommage, de nouveau, au pharmacien Serge Rader – décédé, en Guadeloupe, en mai 2021, dans des circonstances relativement mystérieuses – car ses traductions [606]  [607] ont permis de découvrir les analyses de l’association Italienne, Corvelva, en 2017, concernant un certain nombre de vaccins conventionnels de la Mafia Pharmacratique. Serge Rader est également l’auteur de l’ouvrage “Vaccins – Oui ou Non ?: Les analyses et les photos au microscope électronique de substances contenues dans les vaccins”. 

Ensuite, le clou de ce spectacle archi-affligeant, de la part de Réinfo-Covid, est la dernière partie de la conclusion: «Dans le cas des “vaccins” actuels contre la COVID-19, administrés en injection intramusculaire, l’élimination rapide par phagocytose des nanoparticules d’oxyde de graphène rend difficilement possible la thèse d’une administration frauduleuse en vue d’une connexion furtive à la 5G qui plus est. Il paraît plus probable que si une telle connexion était à envisager entre un serveur et un individu, elle se fera d’abord par des objets connectés portés de manière volontaire ou contrainte (smartphones), puis par une micropuce sous-cutanée implantée, mais pas via une injection systémique de NP dispersées censées s’accumuler dans un organe (cerveau, cœur…), compte tenu de leur élimination rapide que ce soit par réactions d’oxydation pour le GO ou par phagocytose pour le graphène. Par la voie systémique, l’utilisation à venir dans un avenir proche ne peut qu’être ponctuelle comme en imagerie ou en thérapie anticancéreuse par exemple».

Il est strictement scandaleux d’évoquer “l’élimination rapide” du graphène, de l’oxyde de graphène, ou de tout autre nano-matériau à base de graphène – par les moyens naturels de l’organisme animal humain ou non-humain.

J’invite l’auteur de cet article déplorable, ainsi que Louis Fouché et les autres médecins de ce collectif, à s’éduquer sur la toxicité réelle des nano-particules métalliques – dont les nano-particules de graphène sous toutes leurs formes – lorsqu’elles sont introduites dans un organisme vivant… que cela soit le corps d’un être humain ou le corps de la Biosphère.

Aujourd’hui, je déclare que si Réinfo-Covid ne retire pas, immédiatement, cet article scandaleux, de son site internet, il s’agit, alors, réellement, d’une tentative délibérée, et réfléchie, de la part de ce groupe de médecins, d’occulter la présence de nano-particules métalliques, depuis de nombreuses années, dans les injections vaccinales de la Mafia Pharmacratique et, en particulier, la présence de graphène dans les injections CoqueVide à l’encontre d’une pandémie inexistante.

Nouvelles du 9 novembre 2021

Au sujet des Myocardites post-vaccinales chez les enfants et les adolescents

Au sujet des Myocardites. La Dr. Nicole Delépine vient de publier un article intitulé “Myocardites et pseudovaccin antiCovid : un risque à ne pas courir”. Elle évoque la rareté des atteintes cardiaques chez les enfants, la problématique des myocardites et la pandémie de décès soudains chez les sportifs de tous niveaux. [343]

La pandémie de décès soudains chez les sportifs de tous niveaux nécessite de réaliser un dossier en soi qui s’annonce très copieux – nécrologiquement parlant.

Selon RT France, dans un article intitulé “Covid : les vaccins ARN augmentent le risque de myocardite et péricardite selon une étude française” [335]: «Une étude menée par l’Assurance maladie et l’Agence du médicament publiée le 8 novembre confirme le risque de myocardite et péricardite des vaccins ARN Messager, notamment chez les hommes de moins de 30 ans. Il reste toutefois peu fréquent ». Cette étude est intitulée “Myocardite et péricardite après la vaccination Covid-19”. [336] Selon cette étude: «Depuis juillet 2021, les myocardites et les péricardites sont considérées comme des effets indésirables pouvant survenir suite à une vaccination contre le COVID-19 par un vaccin à ARN messager (Pfizer-BioNTech ou Moderna), notamment chez les hommes jeunes. Des données récentes suggèrent que le risque de myocardite et péricardite pourrait être plus élevé après le vaccin Moderna, particulièrement après la seconde dose, qu’après vaccination par le vaccin Pfizer-BioNTech. L’objectif de ce travail était de mesurer l’association entre les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna et le risque de myocardite et péricardite à l’échelle de l’ensemble des personnes âgées de 12 à 50 ans en France ». Selon cette étude, de plus: «Un total de 919 cas de myocardites (âge médian de 26 ans, 21% de femmes) et 917 cas de péricardites (âge médian de 34 ans, 38% de femmes) sont survenus parmi des personnes âgées de 12 à 50 ans en France pendant la période d’étude ».

Par quel facteur doit-on multiplier ce nombre pour être au plus proche de la vérité des faits? Par 10 ou bien par 40?

Selon RT France, dans un article intitulé “La Haute autorité de santé déconseille le vaccin anti-Covid Moderna pour les moins de 30 ans” [337] : «Dans un communiqué publié le 8 novembre, la Haute autorité de santé (HAS) déconseille le vaccin Moderna pour les moins de 30 ans. La HAS recommande l’injection du vaccin Pfizer, où les risques de complications cardiaques graves sont plus faibles». Selon les psychopathes déments et criminels de la HAS: «C’est pourquoi, dans l’attente de données complémentaires sur le risque de myocardites et des conclusions du PRAC attendues dans les prochaines semaines et compte tenu de l’insuffisance de recul sur le risque de myocardites avec le vaccin Spikevax […] la HAS recommande, pour la population âgée de moins de 30 ans et dès lors qu’il est disponible, le recours au vaccin Comirnaty qu’il s’agisse de primo vaccination ou du rappel».

Les risques de complications cardiaques graves seraient plus faibles, pour l’injection du vaccin Pfizer… Est-ce selon les propres études archi-falsifiées de Pfizer?

Selon les aveux, aux USA, du CDC (Centers for Disease Control) – qui fait la pluie et le beau temps de la dictature sanitaire Covidienne orchestrée par Fauci le Pandémiste: «Les myocardites et les péricardites, à la suite de la vaccination Covid-19 sont rares. En date du 27 octobre 2021, le VAERS a reçu 1784 rapports de myocardites et de péricardites chez des personnes de 30 ans d’âge, et en-dessous, qui ont reçu un vaccin Covid-19.  La plupart des cas ont été rapportés à la suite d’une vaccination ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna), plus particulièrement chez des adolescents et jeunes adultes mâles. De par leur suivi, incluant les revues de rapports médicaux, le CDC et la FDA ont confirmé 1005 rapports de myocardites et de péricardites. Le CDC, et ses partenaires, sont en cours d’étudier ces rapports et de considérer s’il existe une corrélation avec la vaccination Covid-19 ». [339]

Selon ce rapport du CDC, les 1784 rapports de myocardites et de péricardites – chez des personnes de 30 ans d’âge, et en-dessous – sont strictement banalisés comme s’ils constituaient la norme au jour d’aujourd’hui. Sans évoquer le fait qu’il faut multiplier ce nombre par un facteur de 10 à 40 pour arriver au plus proche de la réalité des faits.

En Argentine, le journal El Observador de Tucuman vient de perdre son site internet car la censure a frappé à la suite de la parution d’un article libellé “¿Fue la vacunación?: Importante crecimiento de fallecimientos en el país de niños y jóvenes” – qui est, encore, récupérable dans les Archives du Web. [320] Cet article mentionne que depuis le début de la vaccination CoqueVide des enfants, et des adolescents, en Argentine, il se manifeste une pandémie de myocardites, de morts subites, etc… dans cette tranche d’âge. [321]

En Espagne, la Dr. Natalia Prego a publié, le 19 octobre, une vidéo sur les Myocardites post-vaccinales chez les enfants et les adolescents: “Miocarditis post-vacuna Covid: El Problema Real en los Jóvenes”. Elle a été, subséquemment, licenciée de la clinique où elle exerçait. [322]

Aux USA, le rapport scientifique de la Dr. Jessica Rose – et du très réputé cardiologue Peter McCullough – intitulé “A Report on Myocarditis Adverse Events in the U.S. Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS) in Association with COVID-19 Injectable Biological Products”, a été censuré par Elsevier. [323] Sa traduction en Espagnol est, cependant, encore, totalement disponible. [324] Le résumé est encore disponible sur le site de la Commission Européenne. [325]

En Espagne, la presse corrompue a accusé le changement horaire (heures d’été et d’hiver) d’être le responsable d’une augmentation des accidents de la route et des infarctus. [326] Pourquoi se gêner?

Pour rappel. Signalons, également, une étude très éclairante portant sur la pandémie de myocardites et de péricardites induites par les injections CoqueVide de Moderna, de Pfizer et de Janssen – en comparaison avec d’autres vaccines (Variole, Anthrax): “Shedding the Light on Post-Vaccine Myocarditis and Pericarditis in COVID-19 and Non-COVID-19 Vaccine Recipients”. [229]

Pour rappel. Au Canada, selon les statistiques du ministère de la santé publique – ou prétendu tel – en ce qui concerne les “événements adverses”, il faut noter que le nombre de myocardites a doublé, en l’espace de 2 mois, pour la tranche d’âge de 11 à 17 ans. Quelle en est la raison donnée par les Autorités médicales?  [203]  [204]

Des scientifiques corrompus sont en cours de lancer une offensive médiatique afin de convaincre le public que la pandémie de myocardites, de crises cardiaques, d’arythmies cardiaques, etc, chez les enfants et les adolescents, a toujours été prévalente au coeur de notre société parce qu’elle d’origine héréditaire et génétique.

Au sujet des myocardites chez les jeunes enfants, Alain Tortosa vient de s’exprimer au travers d’un magnifique texte intitulé “Je m’appelais Albert, j’avais 6 ans et demi…”. [342]

En France, Antonin Campana a publié, le 4 novembre, un article très intéressant intitulé “Injections : Google Trends montre que quelque chose de grave est en train de se passer”. [349] Il y déclare: «Il est évident que sans les effets secondaires graves des “vaccins”, la courbe des intérêts pour les termes “thromboses”, “myocardites” ou “péricardites” serait sans doute restée aussi plate qu’en 2016-2017-2018-2019 et 2020. Plus grave probablement, la soudaine popularité des termes en question, assez techniques et peu médiatisés, montre qu’un diagnostic ou un avis médical a sans doute déjà été fourni par un professionnel de santé.»

En Espagne, dans la province de Murcia, le nombre de myocardites a doublé par rapport à l’année 2019 et, presque, doublé par rapport à l’année 2020: à savoir, qu’il a doublé depuis le lancement de la campagne d’injections CoqueVide depuis décembre 2019. [400]

Nouvelles du 8 novembre 2021

Au sujet de la pandémie post-vaccinale de morts de bébés “in vivo”

En date du 7 novembre 2021, il existe 2433 morts foetales enregistrées dans le fichier du VAERS, aux USA. Il faut, rappeler, de nouveau et sans cesse, que ce chiffre ne représente peut-être que 10%, au mieux, et quelques %, au pire, des véritables effets adverses, des injections graphénisantes, sous prétexte de CoqueVide, se soldant par le décès du bébé dans la matrice maternelle. [331]

Certains experts authentiques parlent de, quasiment, 100 000 morts foetales post-vaccinales CoqueVide – pour les seuls USA.

En Octobre 2021, le New England Journal of Medicine a, finalement, admis que l’étude originelle [332] ayant servi de support à la campagne de vaccination CoqueVide du CDC et de la FDA, ciblant les femmes enceintes, était corrompue.

Depuis lors, des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont réalisé une étude correctrice  qui met en exergue qu’il s’agit bien d’un génocide vaccinal. [333] Leur étude correctrice est intitulée “Spontaneous Abortions and Policies on COVID-19 mRNA Vaccine Use During Pregnancy”. En effet, selon les auteurs: «Une nouvelle analyse de ces données indique une incidence cumulative d’avortements spontanés de l’ordre de 82% (104/127) à 91% (104/114) – à savoir de 7 à 8 fois plus que ce présentent les résultats originaux des auteurs de l’étude».

Voir l’article de Lalaina Andriamparany intitulé “Des chercheurs contre-indiquent les vaccins anti-Covid chez les femmes enceintes” – sur le blog du Courrier des Stratèges. [338]

Aujourd’hui, le CDC et la FDA continuent de promouvoir la vaccination CoqueVide chez les femmes enceintes malgré que cette étude ait mis en exergue que 82% à 91% des femmes enceintes, vaccinées durant les 20 premières semaines de grossesse, subissaient une fausse couche.

Aujourd’hui, la question essentielle que toute personne vaccinée/injectée/graphénisée doit se poser est la suivante:

Qu’en est-il, par exemple, lors d’échanges intimes et de partages de fluides sexuels, de la potentialité de transmission de nano-particules, telles que de l’oxyde de graphène, entre conjoints ou partenaires sexuels?

Il n’est pas à douter, en effet, que le graphène se fixe sur le sperme, ou sur les sécrétions femelles, par exemple, de par sa très forte affinité pour les organes du système de reproduction.

Le sperme graphénisé constitue une bombe stérilisatrice et génocidaire à retardement. Voir, à ce sujet, mon Canto intitulé “Le Sacrement de la Vaccination et le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou”. [334]

Je renvoie les lecteurs, à ce sujet, à mon essai intitulé “Toxicité des nano-particules de Graphène pour le système de reproduction des insectes, des poissons et des mammifères”. [106]

La même question, essentielle, se pose, bien évidemment, pour toute personne vaccinée/injectée/graphénisée souhaitant faire un don de sang.

Ainsi que je l’ai déjà signalé, les chercheurs corrompus ont pondu un récent concept de CoqueVide/Testicule. Selon ces menteurs, le Sars-cov-2 auraient un impact sur le système de reproduction mâle. On trouve, même, des articles, en Espagne, promouvant la vaccination CoqueVide afin de lutter contre les dysfonctionnements érectiles. [341]

Voir cette vidéo, en Anglais, où des médecins annoncent que les hommes qui ont contracté le CoqueVide sont 6 fois plus susceptibles de souffrir  de dysfonctionnements érectiles!! [340] Cette vidéo pathétique invite les mâles à se faire injecter CoqueVide… pour, tout simplement, mieux bander.

Franchement, en cette situation de génocide vaccinal planétaire, les mâles authentiques – qui ont encore des viscères – doivent se demander, aujourd’hui, s’ils n’ont pas autre à bander que leur pénis… Car l’Alerte est Biologique.

*************

Quelques nouvelles photographies, du contenu des injections CoqueVide, obtenues par le Professeur Campra

Voici, de nouveau, quelques photographies d’oxyde de graphène obtenues à partir des analyses microscopiques, de vaccins CoqueVide de Moderna, Sinovac et AstraZeneca, par le Professeur Campra.

Sur la première photographie, la nano-particule d’oxyde de graphène fait environ 35 microns.

La dernière photographie représente une cristallisation d’hydrogel à base de graphène.

*************

A la suite de l’interdiction de l’obligation vaccinale CoqueVide, la Floride interdit, définitivement, le port du masque facial dans les écoles.

Le 5 novembre 2021, un juge administratif de Floride a définitivement interdit, à certains districts scolaires, de s’opposer à la directive du gouverneur De Santis quant à l’interdiction du port du masque facial dans les établissements scolaires de Floride.

C’est une éclatante victoire, ainsi que le déclare le département de santé de l’état de Floride, pour le droit des parents à protéger leurs enfants à l’encontre des directives pseudo-sanitaires dictatoriales des psychopathes Marxistes en charge du gouvernement US. [317]

Pour rappel, le nouveau secrétaire de la santé, de cet état de 21 millions d’habitants, a récemment prononcé un magnifique discours anti-vaxx. En effet, le Dr. Joseph A. Ladapo, le nouveau chirurgien général de Floride, s’est exprimé publiquement, le 29 octobre 2021,  de façon très lucide sur les injections toxiques CoqueVide.

Selon le Dr. Joseph A. Ladapo: «Vous vous souvenez quand les gens vous disaient que ces vaccins allaient bloquer la transmission et que les taux de protection étaient supérieurs à 90 % ? Eh bien, devinez quoi ? Nous voici environ dix mois plus tard, et nous constatons que les données montrent que pour certains des vaccins, la protection contre l’infection est inférieure à 40 % et même moins que cela pour certains d’entre eux. Comme nous le savons maintenant, ces vaccins ne préviennent pas la transmission. Les personnes en bonne santé qui ont eu des effets indésirables après les vaccins, il y a eu un effort concerté pour empêcher le partage de leur histoire, leur expérience, les empêchant de recevoir l’attention qu’elles devraient manifestement recevoir. » [318]  [319]

*************

Photographies microscopiques du sang d’un injecté CoqueVide

Le Dr. John B. Vient de présenter, sur son canal Twitter, les photographies microscopiques du sang d’un jeune homme de 18 ans – 10 jours après sa première injection CoqueVide. [316]

*************

Mehdi Belhaj Kacem: un philosophe “authentique” qui dénonce la psychopathie Covidienne

Je ne connaissais pas Mehdi Belhaj Kacem et je viens de découvrir sa réponse, cinglante, à Yves Gary, maire de Turenne – un maire lamba qui se fait l’apôtre de la vaccination/graphénisation et l’annonciateur d’une énième vague Covidienne.  [327]

Bravo Mehdi. Dis, pourrais-tu maintenant mettre ton amour de la sagesse au plaisir de la dénonciation véhémente de la présence de moult formes de graphène dans les injections génocidaires CoqueVide de la Mafia Pharmacratique?

Mehdi Belhaj Kacem se présente comme un philosophe authentique et cela pourrait s’avérer une proposition fertile à creuser rien que pour le fait que Mehdi dénonce, ouvertement et très clairement, l’inexistence de la pandémie Covidienne et l’existence d’un génocide vaccinal sous prétexte de CoqueVide – dont une pandémie de pathologies cardiaques chez les enfants, les adolescents et les jeunes.

Personnellement, si je puis me permettre cette approximation sémantique à visée existentielle – car, parfois, il n’y a plus personne qui vive chez certaines personnes – je ne me présente plus… car je ne saurais pas par où commencer. Je présume que c’est l’un des traits caractéristiques des Guerriers Gaïens, pratiquant l’authenticité. Ces Guerriers ne sont ni classables, ni présentables, par les Déments Globalistes Eugénistes qui n’ont pas accès au paradigme adéquat de par leur sujétion à la virose Archontique. A savoir leur sujétion au paradigme de la simulation, de la tromperie, des mensonges, des dissonances cognitives. Il s’agit de “Hal”, en Copte, dans les écrits de la Bibliothèque de Nag Hammadi – qui fut retrouvée en décembre 1945. [330] “Hal” comme le nom du super-ordinateur dément (du moins, disjoncté) dans le film “2001, l’Odyssée de l’Espace”. Hal est une permutation, également, d’IBM. Ainsi va la Mort artificielle de par l’excès d’existentialité virtuelle.

Mehdi Belhaj Kacem se présente, également, comme l’un des quelques philosophes authentiques survivant. C’est, également, une proposition fertile à creuser car depuis Friedrich Wilhelm Nietzsche, la philosophie authentique se laisse à désirer. La seule évocation des philosophes qui sévissent chez les lobotomisés, BHL et Michel Ofray (aux prétendus antipodes du spectre Néo-Sioniste), suffit à conforter les plus lucides, parmi les représentants dignes de ce nom de l’espèce Anthropine, dans leur résolution de ne pas se hasarder sur les chemins toxiques d’une grande partie de la philosophie contemporaine vendue (ou, même, soldée [329] dans le cas des sus-dits) au complexe militaro-industriel Pharmacratique.

Cette fin de Kali Yuga est, réellement, prégnante d’une inclination avérée à l’inversion des valeurs concomitante d’une inclination tout autant avérée à l’inversion accusatoire. Mais les Temps Changent… et il suffit de désincliner les mal-inclinés. Entendez-vous, bien, les Tambours Atmosphériques de Gaïa?

Selon Mehdi Belhaj Kacem : «Car voici en quoi consistent ces effets secondaires : des AVC; des myocardites (en particulier chez les jeunes et les adolescents, ce qui est aberrant); des péricardites; des thromboses; des troubles neurologiques graves; des troubles gastro-entériques graves; des troubles neurologiques graves; la paralysie de Bell; le syndrome de Guillain-Barré; des convulsion violentes; des fausses couches (une fois sur huit…); des épilepsies; des nécroses; des zonas; des cécités; des surdités; et la liste est loin d’être exhaustive… Je peux vous envoyer des listes kilométriques de sportifs de haut niveau décédés suite à des complications cardiaques, ou dont la carrière est finie suite aux injections. Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas entendre parler de ce phénomène “étrange” que rapportent toutes les presses régionales : le nombre inusité d’adolescents qui font des malaises cardiaques pendant qu’ils font du sport au collège ou au lycée ».

Encore bravo Mehdi. Aujourd’hui, où sont-ils les intellectuels authentiques qui dénoncent ce plus grand crime jamais intenté à l’encontre de tous les Peuples de la Planète? Ou sont-ils ceux qui ont le courage de dénoncer les auteurs de ce crime intenté – en les nommant? Qui? QUI?

C’est pour cela que seule la philosophie me fascine dans le sens très étymologique de “l’Amour de la Sagesse” qui est, en fait, “l’Amour de Sagesse”, “l’Amour de Sophia”. Sophia, selon les initiés d’antan, représente le corps de lumière, d’origine Pléromique, de la Terre-Mère. Gaïa – Gé, en Grec – en représente le corps planétaire. Gaïa-Sophia. C’est ainsi que je traduis – au plaisir du Mutualisme – l’oeuvre de John Lamb Lash depuis 2007. En particulier, sur mon site Magie Tantrique Gaïenne. [328] 

«Courageux, insouciants, moqueurs, brutaux – c’est ainsi que nous veut la Sagesse : elle est femme et elle n’aime jamais qu’un guerrier». Nietzsche. Ainsi Parlait Zarathustra.

Et, au sujet de philosophie, je ne puis m’empêcher de représenter cet extrait de Goethe qui fut aussi un philosophe authentique – qui plus est, un philosophe-shaman Gaïen.

« Riche d’espérance, ferme dans ma foi, je croyais, par des larmes, des soupirs, des contorsions, obtenir du maître des cieux la fin de cette peste cruelle. Maintenant, les suffrages de la foule retentissent à mon oreille comme une raillerie. Oh ! si tu pouvais lire dans mon cœur, combien peu le père et le fils méritent tant de renommée ! Mon père était un obscur honnête homme qui, de bien bonne foi, raisonnait à sa manière sur la nature et ses divins secrets. Il avait coutume de s’enfermer avec une société d’adeptes dans un sombre laboratoire où, d’après des recettes infinies, il opérait la transfusion des contraires. C’était un lion rouge, hardi compagnon qu’il unissait dans un bain tiède à un lis ; puis, les plaçant au milieu des flammes, il les transvasait d’un creuset dans un autre. Alors apparaissait, dans un verre, la jeune reine aux couleurs variées ; c’était là la médecine, les malades mouraient, et personne ne demandait : “Qui a guéri ?”. C’est ainsi qu’avec des électuaires infernaux nous avons fait, dans ces montagnes et ces vallées, plus de ravage que l’épidémie. J’ai moi-même offert le poison à des milliers d’hommes ; ils sont morts, et, moi, je survis, hardi meurtrier, pour qu’on m’adresse des éloges!» Faust de Goethe. Traduction de Gérard de Nerval.

Nouvelles du 7 novembre 2021

Costa-Rica: le premier pays au monde à officialiser le sacrifice vaccinal d’enfants – par le graphène. Au bénéfice de Pfizer… et de qui d’autre?

Costa Rica est, ainsi, le premier pays au monde à officialiser le sacrifice vaccinal  obligatoire – à savoir, non facultatif – d’enfants de l’âge de 5 à 11 ans… au parfum d’injections CoqueVide gavées de graphène. [314]  [315]

Cette annonce fait suite à l’autorisation, très récente, par la FDA aux USA, de l’injection CoqueVide pour les enfants du même âge.

Selon les annonces, peut-être totalement fallacieuses, des Autorités totalement psychopathiques du Costa Rica, ce seraient, déjà, 75% de la population des 12 à 18 ans qui seraient injectés.

Une grande partie de la population, du Costa-Rica, est très lobotomisée et asservie… soit psychologiquement au travers de la pathologie de la “commission” induite par le  tourisme… soit, physiquement, au travers de l’extrême contamination agricole qui sévit dans le pays – sans même évoquer le tourisme sexuel et la plaie de la cocaïne arrivant en demi-sous-marin de Colombie. Costa Rica est, en effet, l’un des pays les contaminés au monde – d’un point de vue agricole. C’est le plus contaminé, en Amérique latine, avec un usage de pesticides agricoles quatre fois plus important que le second dans le rang, la Colombie. Pura Vida! constitue l’emblème du pays… au titre de la dissonance cognitive.

Est-il utile de préciser que le grand bénéficiaire de cet infanticide vaccinal est la mafia criminelle de chez Pfizer? Un jour, ces criminels auront à répondre de tous ces infanticides et autres génocides.

J’ai oeuvré pendant une dizaine d’années au Costa-Rica pour tenter d’impulser de nouvelles dynamiques de production de semences bios de variétés en pollinisation ouverte. Je suis, ainsi, fort bien expérimenté pour affirmer que ce pays de quelques millions d’habitants est un laboratoire de Pfizer – et d’Israël – au même titre que leur propre pays et, bien sûr, la France de la PharMacronie. 

Cela fait une pléthore d’années que je suis fort conscient que Costa Rica constitue l’un des territoires privilégiés d’Israël, en Amérique centrale… et ce, sous haut protectorat US. Ce pays petit est gouverné/contrôlé par quelques centaines d’individus et d’ailleurs, leur grand centre commercial, au coeur de la capitale San José, se dénomme Jérusalem – mais ce n’est, sûrement, qu’une coïncidence.

Nouvelles du 6 novembre 2021

Un nouvel écran de fumée: le CoqueVide Cardiaque!

Une équipe d’Israël vient, tout juste, de publier une nouvelle étude intitulée “Researchers have succeeded in identifying the proteins in the coronavirus that can damage blood vessels”. [309]  [310] Selon Dr. Ben Maoz, l’auteur principal de cette étude: «Nous sommes témoins d’un très haut niveau de pathologies vasculaires et de caillots sanguins, par exemple, de crises cardiaques et d’attaques cérébrales parmi les patients Covid».

C’est, bien évidemment, l’impact des nano-particules à base de graphène dont sont gavées les injections vaccinales de la Mafia Pharmacratique.

Selon Dr. Ben Maoz: «Lorsque le coronavirus pénètre dans le corps, il commence à produire 29 protéines et un nouveau virus se forme; celui-la produit 29 nouvelles protéines et ainsi de suite. Dans ce processus, nos vaisseaux sanguins, qui sont des tuyaux opaques, se transforment en une sorte de résille ou de tissu perméable et, parallèlement, il se manifeste un accroissement des caillots sanguins. Nous avons examiné, intégralement, l’impact de ces 29 protéines exprimées par le virus et nous avons réussi à identifier les cinq protéines spécifiques qui provoquent le plus d’effets adverses dans les cellules endothéliales et dans le fonctionnement et la stabilité du système vasculaire».

Alors que nous assistons à une pandémie de problèmes cardio-vasculaires: crises cardiaques, arythmies cardiaques foudroyantes, myocardites, péricardites, hémorragies, caillots sanguins, attaques cérébrales, thromboses, etc…

Alors qu’une multitude de sportifs de haut niveau, tout autant que de sportifs amateurs et anonymes, sont foudroyés à mort durant leurs activités sportives…

Alors que nous assistons à une pandémie de problèmes cardio-vasculaires dans toutes les tranches d’âge de la société: enfants, adolescents, adultes et personnes âgées….

Alors que les unités d’urgence des hôpitaux ne désemplissent pas assaillies qu’elles sont par une multitude de patients éprouvant des problèmes cardio-vasculaires…

Alors que les premières statistiques émergent sur la sur-mortalité de l’année 2021…

Alors que les décès officiels post-vaccinaux se chiffrent pas dizaines de milliers et que les handicaps officiels se chiffrent par millions de cas – pour la seule Europe – et que ces chiffres, de plus, doivent être multipliés par un facteur de 10 ou de 40 selon les expert authentiques…

Nous sommes en pleine science-fiction. Voici une nouvelle étude, émanant d’Israël, qui prétend que le coronavirus invisible, car inexistant, provoque un bouleversement total du système cardio-vasculaire entraînant de multiples pathologies induisant la mort ou des handicaps à vie.

Depuis l’émergence des vaccins anti-grippaux au graphène, depuis l’émergence des vaccins anti Coque-Vide au graphène, les déments Globalistes invoquent une troisième vague, une quatrième vague de grippe CoqueVide… qui n’ont rien à voir avec le virus inexistant et tout à voir avec l’empoisonnement au graphène. 

Les Globalistes sont, ainsi, obligés de pondre de nouvelles études, à répétition, toutes aussi fallacieuses les unes que les autres, afin de tenter de prouver qu’il existe un CoqueVide/Poumons (avec pneumonies bilatérales caractéristiques de l’empoisonnement au graphène), un CoqueVide/cardiaque, un CoqueVide/ovaires, un CoqueVide/testicules…

Et, quelle coïncidence! Quasiment en même temps que cette étude Israélienne – fake jusqu’à la moelle – vient d’être publiée une autre étude, le 5 novembre 2021, du même acabit: “Infection with SARS-CoV-2 variant B.1.1.7 detected in a group of dogs and cats with suspected myocarditis”. [311]  [312]  [313] Cette dernière étude est de mouture virtuelle Franco-Britannique… et le nom des auteurs est en introduction de l’étude – si un tel torchon puis être qualifié “d’études”.

Nous sommes, de nouveau, en pleine science-fiction – de très mauvais goût. Ne sont-ils pas fascinants ces “chercheurs scientifiques” grassement rémunérés, avec de l’argent public, quant à leurs expertises de pondre, en permanence, de fausses études! Et par qui sont-elles commanditées ces études fallacieuses, mensongères – et génocidaires quant à leurs conséquences sur les corps animaux humains et non-humains – sinon par ceux-là même de la Pharmacratie qui sont en cours de s’enrichir à hauteur de dizaines de milliards d’euros en vendant des poisons toxiques pour lutter contre une pandémie inexistante?

Il y a fort à parier que les déments Globalistes vont bientôt sortir, de leur chapeau de médiatique envoûtante, un nouveau Variant de Grippe Aviaire au parfum de Covid. Afin d’exterminer la volaille et de générer encore plus de pénurie alimentaire…

Cette étude prétend que les chats et les chiens – et, peut-être même, les canaris, les perroquets et les boas apprivoisés – peuvent contracter des formes sévères de myocardites en raison de la transmission, par leurs maîtres et maîtresses bien-aimées, du dénommé Variant Alpha du prétendu sars-cov-2. Le variant B.1.1.7 constitue l’une des millions de séquences génomiques mathématico-virtuelles, initiées par l’imposteur Christian Drosten, en Allemagne, d’un coronavirus pathogène strictement inexistant…

… à ce jour… et, sans doute, depuis quelques milliards d’années! Car le variant B.1.1.7 est une entité mathématico-virtuelle qui ne s’est jamais manifestée sur Terre, en terme de virus – terme dont la définition prête, pour le moins, à de multiples interprétations en virologie. D’autant plus que les “virus” constituent la bagatelle de 85% de notre organisme.

Il est clair que les injections vaccinales vétérinaires sont tout autant gavées de nano-particules que les injections vaccinales humaines. Pourquoi en serait-il autrement?

Il est impératif de se remémorer, en permanence, que l’ennemi en face des Peuples – à savoir, les Banksters et Globalistes Psychopathes et Transhumanoïdes – est dément. Dément. Dément à lier pour l’Eternité.

Il est tout autant impératif de se remémorer, en permanence, de s’enquérir quant à leurs identités, quant à leurs fonctions et quant à leurs missions et objectifs. Au service de qui? De qui… tout autant sur le plan humain que sur le plan non-humain, pour ne pas dire non-planétaire.

Nouvelles du 4 novembre 2021

Des traces de graphène rejetées au travers de l’ADN humain disséminé dans l’Atmosphère?

J’ai abordé, longuement, le sujet des vaccins auto-diffusants dans la rubrique “Qu’en est-il des vaccins auto-diffusants?” du chapitre 3 “L’Odyssée 2021 de la Spike Chimérisée:  le nouveau fer de lance de l’opposition contrôlée?” de mon Canto “Nous Sommes en Guerre de Guérison à l’encontre d’un Virus bien Visible”. [307] J’y ai abordé, également, le sujet des plaintes émises, par les non-vaccinés vivant a proximité de personnes injectées CoqueVide. A l’époque, de nombreux lanceurs d’alerte accusaient des trillions de protéines Spike de tenter de s’évader, de l’organisme, par le biais de la transpiration, des postillons, du sperme et autres sucs révélateurs! Ces lanceurs d’alerte se sont, depuis lors, calmés au fur et à mesure que s’accumulent les preuves indiscutables d’une pléthore de contaminants présents dans les injections CoqueVide – dont toutes formes de graphène toxique…

… et les preuves tout autant indiscutables de la non-existence de la protéine Spike pour cause d’invention totale du sars-cov-2. L’ennemi public, de tous les Peuples de l’Humanité, c’est la couronne nécro-moléculaire d’oxyde de graphène… qui est la véritable protéine Spike, celle qui Perce les cellules.

Aujourd’hui, d’aucuns n’hésitent pas à affirmer que certains injectés sont à ce point magnétisés par le graphène qu’ils en irradient: ils rejettent des émanations de graphène dans l’Atmosphère…. d’autant plus lorsqu’ils sont magnétisés au point d’avoir leur téléphone portable collé à la peau.

Il n’est pas nécessaire que les Décodeurs de l’ImMonde se penchent sur ce dossier fascinant de potentialités (lugubres) car cela dépasse leurs capacités d’imagination.  – tant sur le plan de la magnétisation des injectés que sur le plan de leur capacité à irradier cette magnétisation. D’autant plus qu’une équipe de l’Université Flinders, en Australie, vient de publier les conclusions de ses recherches génétiques récentes. Ils ont, en effet, découvert que lorsque nous nous mouvons, nous libérons dans notre sillage Atmosphérique des particules d’ADN. [308]

C’est de l’ADN en open source et on se demande si la Mafia Globaliste n’a pas, à cet effet, prévu d’installer une myriade de capteurs à membranes de graphène, dans l’environnement –  soit pour piéger cet ADN et le mettre en banque, soit pour l’analyser. On peut, même, imaginer des capteurs, à membranes de graphène, capables d’analyser l’ADN libéré par toute personne passante afin de vérifier, au bénéfice de l’Etat Policier, que son ADN ait bien été vacciné/graphénisé, en bonne et due forme et contamination.

*************

COVIDLAND: un nouveau film sur la fausse pandémie et le coronacircus:

Ce film d’1h48 mn a pour réalisateur le réputé Paul Wittenberger et pour commentateur le non moins réputé lanceur d’alerte, le très chrétien intégriste et offensif Alex Jones. [305] Cela fait bien longtemps que j’ai cessé d’écouter Alex Jones car, de par le passé, du moins, il était fort enclin à omettre de nommer les commanditaires des sous-commanditaires qu’il dénonçait, à Juste titre.

Je n’ai pas visionné ce documentaire mais certaines scènes, d’une introduction proposée, sont extrêmement choquantes. [306]

Rien qu’en Europe, ce sont des millions d’effets indésirables enregistrés officiellement – en vérité, des dizaines de millions d’effets indésirables enregistrés – dont la moitié constituent des handicaps ou des hospitalisations à vie. Quant à la proportion de décès, parmi ces “effets indésirables”, en Europe, on ne peut que la supputer à partir du nombre de décès officiels (40 000 par exemple) qui doit être multiplié par un facteur de 10 à 40, en fonction des experts authentiques qui n’ont pas leur langue dans la poche salariale.

Faut-il préciser que l’expression “effets indésirables” doit être, bien sûr, entendue comme signifiant “effets désirés”… la preuve par le génocide post-vaccinal prévalent. De plus, aujourd’hui, il n’existe aucune preuve photographique de la présence de protéines Spike dans les injections CoqueVide alors qu’il en existe une abondance pléthorique en ce qui concerne la présence de graphène, d’autres nano-particules, de micro-organismes, et d’entités encore non identifiées. Les “effets indésirables” le sont pour la personne vaccinée/injectée/graphénisée. Quant aux “effets désirés”, ils sont le fait des graphénisateurs… qui sont les perpétrateurs.

Et ces scènes, il en existe des quantités inouïes, en vidéos, émanant de millions d’handicapés post-vaccinaux CoqueVide de par le monde. Ces scènes qui hurlent la vérité sur les injections de la Mafia Pharmacratique sont, inexorablement, censurées par les GAFAM. Au service de qui? De QUI?

Ce film est totalement déconseillé à tous ceux et à toutes celles que la vérité effraye, particulièrement la vérité sur la fausse pandémie que constitue la Comédie Covidienne et le coronavirus inexistant.

L’objectif de ce documentaire est de sortir de leur transe hypnotique tous ceux pour lesquels il n’est pas encore trop tard.

Nouvelles du 3 novembre 2021

Publication du dernier rapport du Professeur Pablo Campra Madrid

portant sur la présence de Graphène dans les injections CoqueVide

Le Professeur Pablo Campra Madrid a publié, le 2 novembre 2021, son dernier rapport portant sur la présence de Graphène dans les injections CoqueVide de Moderna, de Pfizer, d’Astra-Zeneca et de Janssen. [291]  [292] 

Ce sont Ricardo Delgado et Jose-Luis Sevillano, de la Quinta Columna, qui l’ont interviewé, le jour même, lors de leur émission quotidienne transmise à tous leurs abonnés. [303]

Je remercie, très chaleureusement, Ricardo Delgado et Jose-Luis Sevillano pour leur persévérance et leur générosité… et pour leur expertise à présenter quotidiennement un reportage sur les injections, les méfaits du graphène, etc. Ces reportages durent entre trois et cinq heures et constituent une cornucopia d’informations fertiles et signifiantes. [304]

«L’objectif de cette présente étude est de mettre en exergue un échantillonnage d’observations par spectroscopie Raman qui, corrélées à des images en microscopie optique, permet d’en déduire la présence de dérivés de graphène dans des fioles de vaccins Covid19 commercialisées sous quatre marques différentes.

J’ai analysé plus de 110 objets visibles au microscope optique dont l’apparence est compatible avec des structures de graphène. J’ai sélectionné, pour ce présent rapport, 28 de ces objets en raison de leur compatibilité avec la présence de graphène, ou de dérivés de graphène, dans les échantillons tout en prenant en compte la correspondance entre leurs images et les signaux de spectroscopie et ceux émanant d’échantillons témoins et de la littérature scientifique.

Parmi ces 28 objets, la détermination de la présence d’oxyde de graphène est concluante pour 8 objets eu égard à sa corrélation élevée en spectroscopie avec l’échantillon témoin.

Les autres 20 objets présentent une compatibilité très élevée avec des structures de graphène lorsque l’on prend en compte à la fois les images optiques et les signaux spectroscopiques.

Cette investigation reste ouverte et se met à la disposition de la communauté scientifique à des fins de discussion, de duplication et d’optimisation.» Professeur Pablo Campra Madrid. Traduit de l’Espagnol par Xochi.

Nouvelles du 2 novembre 2021

Pour n’en point finir avec les nano et micro-bulles de Graphène dans les vaccins CoqueVide

Aujourd’hui, dans les informations proposées par le Dr. John B sur son canal Twitter, ce médecin a rédigé un post sur les dangers de l’huile de silicone dans les seringues des injections. L’huile de silicone est, en effet, utilisée par l’industrie pharmaceutique afin de lubrifier les joints des seringues et des pistolets drogueurs. [282]

Je ne peux que conseiller la consultation du canal du Dr John B. car il présente des cas précis et quotidiens (avec photographies à l’appui) de patients souffrant de pathologies post-vaccinales CoqueVide: hémorragies cérébrales, etc. [281]

Le Dr. John B. A illustré ses propos d’alerte, quant à la nocivité de l’huile de silicone, de photographies portant sur l’un de ses patients – qui venait de recouvrer d’une endophtalmie non-infectieuse – à la suite d’une injection intra-vitréenne anti-angiogénique. La photographie C montre des bulles de silicone dans le corps vitré du patient tandis que la photographie B montre ces bulles de silicone (voir les flèches rouges), dans la fiole de l’injection intra-vitréenne, accompagnées d’autres bulles que le médecin qualifie de “bulles d’air” (voir la flèche bleue).

Je conseille à tous ceux intéressés, par ce phénomène de nano et de micro-bulles de graphène, de consulter mes Nouvelles du 7 octobre ainsi que mes Nouvelles du 14 octobre.

Je lui ai donc demandé, de suite, s’il ne pouvait pas s’agir, en fait, de micro-bulles de graphène car cette problématique a déjà été soulevée, aux USA, lorsque la Dr. Carrie Madej avait, la première, présenté ces structures découvertes dans une fiole de vaccin CoqueVide: des commentateurs avaient évoqué la possibilité que ce soient des bulles d’air mais Carrie Madej avait catégoriquement refusé cette interprétation.

Cette mention de l’huile de silicone a d’autant plus attiré mon attention que l’étude très récente, de 2021, intitulée “Concentric/bipolar ordering of liquid crystalline graphene oxide nanosheets confined in microfluidically synthesized spherical droplets” [300] présente une photographie très explicite mettent en exergue la production de micro-bulles à partir d’une solution aqueuse d’oxyde de graphène et d’une solution aqueuse d’alcool polyvinylique par le biais d’un processus impliquant de l’huile silicone/polydiméthylsiloxane. La photographie présentant deux micro-bulles – de 220 μm  de diamètre – d’une solution d’oxyde de graphène, avec un ratio de 6 mg mL-1, est extraite de la même étude.

Deux micro-bulles – de 220 μm de diamètre – d’une solution d’oxyde de graphène

Ce fut ensuite la Dr. Zandrée Botha, en Afrique du sud, qui proposa des photographies saisissantes de micro-bulles de graphène s’auto-assemblant dans une séquence vidéo. Voir mes Nouvelles des Brigades Anti-Graphène du 7 octobre.

Je me suis donc enquis, sur le web, de l’existence de photographies de prétendues “bulles d’air” ressemblant à des micro-bulles ou nano-bulles de graphène. Il n’en existe que très peu: une dont l’origine n’est pas précisée [283] et deux autres qui sont libellées dans “un fluide surfactant” – et présentées, à la vente, sur Dreamtime [284] ou sur iStock [285]

En toute synchronicité, Dani, d’Info Vacunas, a présenté une vidéo en Espagnol sur son canal Télégram sur ce même thème des micro-bulles de graphène. [286]

Vue la similarité entre ces deux photographies de “bulles d’air dans un fluide surfactant” (avec, exactement, la même légende en Anglais), d’une part, et des photographies archi-authentiques de “micro-bulles ou nano-bulles de graphène”, d’autre part, il semblerait qu’une personne, aux intentions suspectes, ait omis de préciser qu’il s’agit, en fait, de bulles de graphène… Car le graphène est un surfactant, qui peut se présenter sous forme liquide ou solide, n’est ce pas? Puis-je, donc, en déduire, naturellement, qu’il s’agit, authentiquement, de micro-bulles de graphène?

J’en profite pour faire appel à toutes les bonnes volontés anglophones car nous ne sommes que peu à plancher sur le dossier de la graphénisation universelle des Peuples de la Planète. Aujourd’hui, sur Pubmed, le terme “graphène” amène 66 129 résultats d’études dites “scientifiques” dont une bonne partie est, littéralement, pas même bonne à jeter aux Orties – dont les capacités de recyclage des fadaises néo-darwinistes, ou des corruptions pharmaceutiques, sont, quand même, limitées.

Donc, alors que j’avais décidé de plancher sur les différences d’impact entre l’oxyde de graphène et l’oxyde de graphène réduit, sur le plan des pathologies, je me suis mis à farfouiller, durant quelques heures, en quête de trésors photographiques – dont les découvertes sont de plus en plus nombreuses à l’actif des activistes anti-graphène.

Je vais, tout d’abord, représenter cette vidéo d’une minute montrant l’interaction extrêmement rapide entre des micro-bulles et des cellules. On reconnaît, de suite, qu’il s’agit des mêmes entités photographiées et filmées par la Dr. Zandrée Botha. Même si le texte de cette vidéo ne précise pas qu’il s’agit de micro-bulles de graphène, c’est, sans doute, le cas car ces particules sont magnétisées et s’auto-assemblent.  [95]

Ensuite, voici des photographies et vidéos qui sont extraites d’un étude récente, publiée en mai 2021, intitulée “Nanobubble Dynamics in Aqueous Surfactant Solutions Studied by Liquid-Phase Transmission Electron Microscopy”. Il s’agit de l’étude des dynamiques de nano-bulles de graphène dans des solutions aqueuses surfactantes. [287]

Pour rappel: le nm représente 1/1000 ème de micron tandis que le micron représente 1/1000 ème de millimètre.

Sur ces photographies et dans ces vidéos, les nano-bulles de graphène présentées font entre 10 nm et 30 nm de diamètre à l’intérieur de la “chambre”. Cette chambre est constituée à partir de deux couches de graphène et d’une couche poreuse d’oxyde d’aluminium obtenue par oxydation anodique.

Ensuite, j’ai découvert des photographies magnifiques de micro-bulles dans une étude, de 2016, intitulée “Combining microfluidic devices with coarse capillaries to reduce the size of monodisperse microbubbles”. [288] Ces photographies illustrent la fabrication de micro-bulles qui ressemblent, fortement, à des micro-bulles de graphène… alors que le terme “graphène” n’apparait nullement dans la totalité du texte présentant cette étude. Je suis dont aller enquêter sur l’identité, et la fonction, des quatre auteurs PhD de cette étude.

Sans trop de surprises: Le premier, Mohan Edirisinghe, est un expert en graphène pour applications bio-médicales. La seconde, Maryam Parhizkar, est une experte en graphène thérapeutique avec des capacités de modulations. [289] La troisième, Yue Zhang, est une spécialiste de la conductivité du graphène. La quatrième, Xinyue Jiang, est, également, une spécialiste du graphène, sous tous aspects.

Conclusion: les photographies de production de micro-bulles présentées, “anonymement”, dans cette étude, sont les photographies émanant de quatre chercheurs spécialisés dans le graphène ou le graphène thérapeutique. Puis-je, donc, en déduire, naturellement, qu’il s’agit, authentiquement, de micro-bulles de graphène?

Voir une mini-séquence sur la production de micro-bulles de graphène. [299]

Je renvoie les lecteurs intéressés par des photographies supplémentaires, quant à la production industrialo-pharmaceutique de nano et de micro-bulles de graphène, à consulter les études suivantes: “Dynamic behavior of nanoscale liquids in graphene liquid cells revealed by in situ transmission electron microscopy” [293]; “Initial growth dynamics of 10 nm nanobubbles in the graphene liquid cell” [294]; “Graphene Microbubbles” [295]; “Entrapment and Dissolution of Microbubbles Inside Microwells” [296]; “The use of microbubbles to target drug delivery” [297]; “Superaerophobic graphene nano-hills for direct hydrazine fuel cells” [298]; “Broad Tunability in mechanical properties of closed cellular foams using micro-bubble assembly of Graphene/silica Nanocomposites”; [86] “Graphene oxide-deposited microfiber: a new photothermal device for various microbubble generation”. [301]

Formation de micro-bulles d’oxyde de graphène

Au sujet de la présence du graphène dans les injections, qu’en pensent, donc, les Décodeurs de l’ImMonde qui, à la stupéfaction générale, viennent de décoder que l’injection CoqueVide n’est strictement pas nécessaire pour les enfants de 5 à 11 ans (il y a anguille sous roche et les vents changent)? Avant de conclure, nonobstant, par une affirmation péremptoire, et génocidaire, proférée par une criminelle dont les Peuples se souviendront, l’épidermiologiste médiatique, Catherine Hill. [290]

Confection de micro-bulles de graphène avec un instrument micro-fluidique

Et pour la récréation, voici un petit croquis coquin montrant un rat injecté, par seringue, avec des micro-bulles de graphène, fonctionnalisé avec de l’alcool polyvinylique. Ce n’est pas tout: ce rat est électro-activé par voie extérieure…

Et qui sont-ils les petits ratons, en grandeur nature, aujourd’hui, graphénisés par le biais d’injections expérimentales à l’encontre d’une pandémie inexistante? Qui sont-ils les petits ratons? Qui? QUI? Seraient-ce les Peuples de l’Humanité?

Nouvelles du 1er novembre 2021

Au sujet des couronnes nécro-moléculaires

J’ai, déjà, à plusieurs reprises, évoqué le sujet de la couronne nécro-moléculaire d’oxyde de graphène (ou de toute autre nano-particule métallique) et j’en ai même créé un article, à part entière, afin de bien attirer toute l’attention que ce phénomène mérite.

En ce 1er novembre 2021, ce jour férié pourrait être dédié à tous les décès anonymes – des millions – de par le monde entier, des suites des injections CoqueVide graphénisantes, et génocidaires, de la Mafia Pharmacratique.

Aujourd’hui, je vais représenter la photographie d’une couronne nécro-moléculaire sur nano-particule d’argent… afin de la mettre en comparaison de photographies supposées représenter les sars-cov et sars-cov-2. A chacun d’en tirer des conclusions fertiles.

La couronne nécro-moléculaire, sur nano-particule d’argent, est de l’ordre de 50 nm tandis que le prétendu coronavirus invisible serait de l’ordre d’environ 90 nm. Les deux photographies sont issues de la revue Nature. [96]  [277]

Couronne nécro-moléculaire, sur nano-particule d’argent, de l’ordre de 50 nm
Prétendu coronavirus invisible de l’ordre d’environ 90 nm

De plus, il semble essentiel de préciser que l’intrusion offensive, et génocidaire, au sein de notre organisme, d’oxyde de graphène – ou de toute autre forme de graphène et de toutes autres nano-particules – va générer une autre couronne de “spikes” hérissés à la surface des cellules percées, lésées, irradiées et, éventuellement, mourantes d’étiolement… tels que les globules rouges.

Le graphène a la faculté, et la réputation, de déchiqueter les cellules au fil de sa circulation dans l’organisme.

C’est par exemple ce que l’on peut percevoir dans les photographies (à gauche) suivantes de sang humain, injecté CoqueVide, que propose le naturopathe Young – ainsi que d’autres chercheurs et biologistes.

Enfin, j’ai découvert, en parcourant un article sur la thérapie par l’orgone, que Wilhelm Reich – qui est l’un de mes héros – avait déjà étudié cet aspect de la couronne de spikes qui se manifeste lorsque le globule rouge est lésé, attaqué, irradié. Il appelait ces excroissances des “bions” qui constituent, en réalité, des poches de reliquat d’énergie – avant la mort du globule rouge.

La contamination par le graphène constitue une irradiation générant des pathologies d’irradiations.

Les photographies (ci-dessous) proposées par le Laboratoire Heraclitus Microscopic Research – dans le cadre du Reich Blood Test – représentent des échantillons de globules rouges fortifiés ou non par l’orgone. Les grossissements sont de l’ordre de 800 fois. [278]  [279]  [280]

*************

Le 13 novembre 2020, le jour du lancement officiel de la vaccination CoqueVide, l’OMS trafiquait sa définition “d’immunité collective”

L’OMS – l’Organisation pour le Massacre Sanitaire – a modifié sa définition de l’immunité de groupe le 13 novembre 2020. En effet, alors que cette organisation mafieuse lançait, officiellement, son offensive vaccinale génocidaire, en ce même jour, [275] ses dirigeants – sous la pression de Big Pharma – ont modifié, intégralement, la définition classique, et traditionnelle, de l’immunité collective.

Il est possible de récupérer une version, de cette page, antérieure au 13 novembre 2020, dans les Archives du Web, mais seulement pour la langue anglaise. [273] La page similaire, en langue française, a été escamotée de ces Archives.

C’est, d’ailleurs, le 13 novembre 2020 que Benjamin Netanyahu  a signé le tout premier contrat avec Pfizer pour 8 millions de doses CoqueVide/19 – pour le génocide du peuple d’Israël. [276]

Aujourd’hui la définition officielle de l’OMS est la suivante :

«“L’immunité collective” (ou “immunité de la population”) est un concept utilisé pour la vaccination, selon lequel une population est protégée contre un virus donné une fois un certain seuil franchi. Ainsi, on obtient une immunité collective en protégeant les individus contre un virus, non en les exposant à celui-ci. Vous trouverez plus d’informations dans l’allocution du Directeur général lors du point presse du 12 octobre.  Les vaccins entraînent notre système immunitaire à produire des anticorps comme lorsque nous sommes exposés à une maladie, mais – ce qui est fondamental – les vaccins agissent sans nous rendre malades. Les personnes vaccinées sont protégées contre la maladie en question. Vous trouverez plus d’informations sur notre page Web sur la COVID-19 et les vaccins. À mesure que le nombre de personnes vaccinées au sein d’une communauté augmente, le nombre de celles qui restent vulnérables décroît, et la possibilité de transmission de l’agent pathogène d’un individu à l’autre est plus faible. En limitant la possibilité pour un agent pathogène de circuler dans la communauté, les personnes ne pouvant pas être vaccinées en raison d’autres affections graves sont protégées contre la maladie. C’est ce qu’on appelle l’immunité collective. Celle-ci intervient lorsqu’un pourcentage important de la population est vacciné, ce qui empêche les maladies infectieuses de se propager car peu de personnes peuvent être infectées. Vous trouverez plus d’informations sur les vaccins et la vaccination dans notre page Questions et réponses à ce sujet. Le pourcentage de personnes qui doivent posséder des anticorps pour parvenir à l’immunité collective contre une maladie donnée dépend de chaque maladie. Par exemple, l’immunité collective contre la rougeole est obtenue quand environ 95 % d’une population est vaccinée. Les 5 % restants sont protégés du fait que la rougeole ne se propagera pas parmi les personnes vaccinées. Pour la poliomyélite, ce seuil est d’environ 80 %. Les maladies deviennent plus rares grâce à l’immunité collective obtenue au moyen de vaccins sûrs et efficaces, ce qui permet de sauver des vies». [274]

Pour la récréation: l’OMS renvoie, pour plus d’informations sur cette nouvelle définition révolutionnaire de l’immunité de groupe, vers la Dr Soumya Swaminathan – dénommée Scientifique-Cheffe de l’OMS. Pour rappel, aujourd’hui, Soumya Swaminathan est accusée de non-assistance à personne en danger en Inde: elle risque la peine capitale – suite au scandale de son interdiction d’usage de l’Ivermectine. Cette peine capitale, cette criminelle la mérite tout autant que son père, Mankombu Sambasivan Swaminathan, le responsable de la pseudo-révolution verte en Inde, un psychopathe allié à Monsanto qui a détruit la paysannerie du sous-continent Indien.

Quelle était donc la version antérieure de la définition de l’immunité collective? Elle était d’une telle simplicité qu’elle ne prenait que quelques lignes! La voici traduite de l’Anglais:

« L’immunité collective est la protection indirecte à l’encontre d’une maladie infectieuse qui se manifeste lorsqu’une population est immunisée soit au travers de la vaccination soit au travers de l’immunité développée par le biais de l’infection antérieure. Cela veut dire que même les personnes qui n’ont pas été infectées, ou chez lesquelles l’infection n’a pas déclenché une réponse immunitaire, sont protégées parce que les gens, dans leur entourage, qui sont immunisés peuvent constituer des tampons entre elles-mêmes et une personne infectée. Le seuil permettant d’établir une immunité collective pour le Covid/19 n’est pas encore clair. »

L’OMS est une organisation mafieuse à la solde de l’eugéniste Klaus Schwab, des Globalistes Chinois ou non Chinois, de Bill Gates, de Georges Soros, des Gangsters de la Pharmacratie et de tous les Banksters.