Los Cantos de Xochi. Le Sacrement de la Vaccination et le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou

« Riche d’espérance, ferme dans ma foi, je croyais, par des larmes, des soupirs, des contorsions, obtenir du maître des cieux la fin de cette peste cruelle. Maintenant, les suffrages de la foule retentissent à mon oreille comme une raillerie. Oh ! si tu pouvais lire dans mon cœur, combien peu le père et le fils méritent tant de renommée ! Mon père était un obscur honnête homme qui, de bien bonne foi, raisonnait à sa manière sur la nature et ses divins secrets. Il avait coutume de s’enfermer avec une société d’adeptes dans un sombre laboratoire où, d’après des recettes infinies, il opérait la transfusion des contraires. C’était un lion rouge, hardi compagnon qu’il unissait dans un bain tiède à un lis ; puis, les plaçant au milieu des flammes, il les transvasait d’un creuset dans un autre. Alors apparaissait, dans un verre, la jeune reine aux couleurs variées ; c’était là la médecine, les malades mouraient, et personne ne demandait : “Qui a guéri ?”. C’est ainsi qu’avec des électuaires infernaux nous avons fait, dans ces montagnes et ces vallées, plus de ravage que l’épidémie. J’ai moi-même offert le poison à des milliers d’hommes ; ils sont morts, et, moi, je survis, hardi meurtrier, pour qu’on m’adresse des éloges!» Faust de Goethe. Traduction de Gérard de Nerval..

Ce Fauci, se prend-il pour un Faust moderne? Se pourrait-il que Goethe, dans son génie extrêmement visionnaire, eût perçu le dément Fauci participer au lancement de cette plus grande fraude médicale de l’histoire humaine?… et de ce plus grand crime jamais intentionné.

Ceux qui vont survivre à cette Tragédie de génocide planétaire, orchestrée par un petit gang de criminels déments Transhumanistes, vont devoir se métamorphoser en animaux humains percevant authentiquement parce que percevant esthétiquement: le Goût Sauvage de la Beauté. S’ils veulent continuer à survivre… Et ce, afin d’initier, ou d’accompagner, la phase subséquente de l’évolution de l’Anthropos – à savoir, sa mutation. Le message fondamental de Goethe – et c’est, également, le message vital des Muses du Tantra Planétaire – c’est que la perception authentique, innée et naturelle, est une immersion fusionnelle, et dépourvue d’ego, dans les vagues océaniques de Beauté extatique qui émergent et émanent de Gaïa, vers ses témoins humains, depuis des millions d’années.

*******************

Pour Fauci le Gris, le Grand Prêtre du Covidisme – dans sa quête infernale à la solde des Banksters eugénistes – le Vaccin représente, depuis quarante années, la quintessence du sacrement par le sacrifice d’une partie des Peuples de l’Humanité – car tel est le bon vouloir des Xenosh.

Pour rappel, les termes “sacrement”, “sacré”, “sacrifice”, etc, participent de la même étymologie, “Sak” en Sanskrit, signifiant “la force, la puissance” – à savoir le pouvoir.

Avec les inclusions de nano-particules métalliques d’oxyde de graphène, et autres magnétite et ferrite – et, peut-être, de nitrure de bore – dans les vaccins/injections, depuis quelques années, les psychopathes sont passés à un autre niveau de “pouvoir”, sur les injectés, grâce à la capacité de l’oxyde de graphène de résonner, et de s’activer, à certaines fréquences – en particulier celles de la 5G – et donc de magnétiser, cancériser, irradier, bruler le graphénisé.

Le Génocide Vaccinal est, ainsi, un Holocauste Universel de tous les Peuples de la Planète Terre. Depuis près de deux siècles, cet Holocauste Universel, par essence – et par combustible – a été orchestré par une poignée de criminels déments, psychopathes et génocidaires afin de brûler, de consumer, de léser, d’oxyder, de cancériser, de mutagéner, les tissus organiques des animaux humains – ainsi que l’intégralité du tissu Biosphérique. Les vecteurs de cet Holocauste, à très forte carburation et désintégration cellulaires, sont, premièrement, et fondamentalement, les vaccins et, ensuite, tous les poisons pharmaceutiques, les poisons agricoles, les poisons industriels, les poisons radioactifs, les poisons chimériques, les poisons électro-magnétiques, etc, etc.

Aujourd’hui – deux mille années plus tard, à la louche – les Xenosh tentent de rejouer le scénario de la couronne d’épines: la couronne d’épines de Jésus le Crucifié, Cloué, Epiné et Percé d’une lance – en bref, la Poupée de Vaudou Juif – s’est métamorphosée en Couronne de Protéines Spikes, ou Fers de Lance, d’un coronavirus fantôme contre lequel les Autorités tentent d’imposer leurs tout nouveaux Clous du Spectacle: un Chapelet d’Injections Graphénisées, une Couronne de seringues vaccinales, avec trois injections, pour l’apéritif, suivies d’un rappel tous les 6 mois – ad vitam eternam – au titre de la persécution sadique et gratuite… et très onéreuse pour le persécuté.

En vérité, le danger, pour la survie des Peuples, n’émane pas de la couronne de protéines Spike: il émane de la couronne nécro-moléculaire personnalisée entourant les nanoflocons d’oxyde de graphène envahissant le corps humain. En effet, c’est une couronne de protéines qui se forme à l’entour des nano-matériaux lorsqu’ils sont exposés aux fluides biologiques humains (sérum, plasma, fluide cérébro-spinal, etc).

Le vaccin représente la quintessence du sacrement, par le sacrifice, également, parce que les fondements prétendus de notre civilisation Européenne font appel à la Poupée de Vaudou Juif au prétexte que notre Europe aurait des racines Judéo-Chrétiennes – sur lesquelles d’aucuns politiques séniles souhaiteraient, récemment, même, légiférer. La Poupée de Vaudou Juif, c’est l’enfant sacrifié sur la Croix de bois, tous les ans, depuis 2000 années, trois mois après sa naissance dans la crèche… avé le boeuf et l’âne. La Poupée de Vaudou Juif, c’est le Crucifié Sanguinolent persécuté de la lance, des clous et d’une couronne d’épines – qui hante, et qui contamine, l’atmosphère psychique d’Europa depuis… autant d’années.

La Croix de la Poupée de Vaudou Juif est un vecteur, une arme extra-terrestre, de Destruction et de Distraction Massives. Depuis 2000 ans, la Poupée de Vaudou Juif représente le parangon de l’Humanité Universelle suintant l’amour immodéré. Ecce Homo! Jésus est, ainsi, une forme de vermicelle universel, déversé à la brouette, tel du vermicompost – afin de conférer un peu de consistance, et de piment, au brouet très léger et fadasse, sur le plan théologique, de la fabulation christocentrique, sous toutes nuances de démences ecclésiastiques, apostoliques… et, universelles, of course – et toujours en cours.

Et ces démences ecclésiastiques, apostoliques, et universelles, sont nombreuses et en multiplications exponentielles… comme les petits pains. Ce sont les saints anges, les anges protecteurs, les anges déchus, les archanges inséminateurs de vierges… Ce sont, également, les mosquées, Melchizédech, le petit Jésus dans la crèche, Jéhovah, les prophètes, les synagogues, Satan, le Paradis, les églises, Yaldabaoth, le Diable, la Vierge Marie, les prêtres abuseurs, les évêques homosexuels, les drapeaux de guerre bénis au nom du dieu d’amour, les imams prêcheurs de guerre civile, l’Enfer, la sharia, etc, etc. Sans oublier le crime de la circoncision, le crime de l’excision du clitoris et, pour l’apothéose, à toutes les “croisées” des chemins, le “sauveur” en “cruci/fixion” – pour bien fixer sa croix dans le mental humain. Avec quel objectif, cette fiction d’une rédemption universelle par la glorification de la souffrance?

L’Atmosphère Vivante d’Europa est, en effet, contaminée par des milliards d’exemplaires de la Croix du Jésus Sanguinolent, Supplicié et Rédempteur – d’un péché capital, celui d’être vivant, et libre, au sein d’une Biosphère Magique –  dans les cimetières, sur les places publiques, à toutes les croisées des chemins de campagne, sur la poitrine des individus, dans les discours des psychotiques, dans les sermons de refoulés sexuels qui prennent les enfants et les adolescents pour des toboggans, dans les émissions télévisées publiques peuplées d’énergumènes déguisés et pontifiants en gloses de latin d’église, etc, etc, ad nauseam.

Le bébé, ou le nourrisson, percé, persécuté et crucifié de toutes parts par de multiples vaccinations – quand il a eu la chance d’échapper à la circoncision pour les mâles et à l’excision du clitoris pour les femelles – c’est, également, le syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif” – sous un autre déguisement mais vers le même génocide fondé sur les religions de l’Enfant immolé et mutilé.

Et quel est le plus grand financeur de la religion vaccinaliste si ce n’est Bill Gates – l’Eugéniste, par passion. Il est, d’ailleurs, amusant de voir la Meute Médiatique – qui est, généreusement, financée par ce criminel – voler à son secours avec des titres, puant l’inversion accusatoire, tels que “Bill Gates, «poupée vaudou» des complotistes sur internet”. [1469] Bill Gates constitue – en compagnie de son valet de chambre, Anthony Fauci – l’un des grands initiateurs du Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou.

Ceux qui évoquent le passeport sanitaire de la Pharmacronie comme un passeport de transport bovin ne croient pas si bien dire car le vaccin obligatoire – l’objectif réel  de ce passeport illégal – participe de la Grande Plandémie, de la Grande Machination… qui est une Grande Vachination.

En effet, n’est-il pas troublant, et vertigineux, de découvrir que le terme “vaccin” vient du terme Latin “vacca”, pour vache  – en raison de “variola vaccina” pour “variole de vache”… à l’actif arnaqueur de Pasteur l’Imposteur? En latin, “vaccinus” signifie “de vache”. Le terme Latin est issu de la racine Proto Indo Européenne “waka”. Le passeport vaccinal/sanitaire de la Pharmacronie constitue, ainsi, un passeport bovin pour les Goyims – injectés/graphénisés.

Et la vache est, également, là, dans la crèche en attendant que le bébé, petit Jésus, soit sacrifié… quelques mois plus tard – à l’image du sacrifice de l’enfant d’Abraham, la pierre de fondement des trois monothéismes.

Comble de coïncidence, juste après voir posté cette nouvelle, je découvre que Eustace Mullins a rédigé un ouvrage intitulé “Murder by Injection: The Story of the Medical Conspiracy Against America” – dont la couverture présente l’enfant Jésus, en cours de vaccination, entouré de la vache et de l’âne, dans un environnement de laboratoire. [1354]  [1355] Eustace Mullins est, également, un disciple d’Ezra Pound – ce qui le rend, de suite, extrêmement sympathique.

Jésus, Yeshua, “le Guérisseur”, est crucifié sur la Croix de Bois… tous les ans. N’est ce pas un envoutement – planté dans l’inconscience collective –  très approprié à la destruction totale des médecines naturelles supplantées par les poisons toxiques, et très onéreux, des multinationales de la Pharmacratie?

Les médecines naturelles ont été à ce point anéanties, ridiculisées, calomniées, pourchassées, illégalisées, etc, qu’aujourd’hui, on peut affirmer que le nourrisson vacciné, l’enfant injecté, est, en vérité, un “Enfant Vaudou”: c’est un enfant piqué de toutes parts par des seringues lui injectant des poisons qui vont modifier sa Destinée… à jamais. Un enfant perforé d’aiguilles de seringues graphénisantes est un “Enfant Vaudou” sacrifié sur l’autel d’Abraham. Un enfant perforé d’aiguilles de seringues graphénisantes est un “Enfant Vaudou”  enlevé du berceau et crucifié trois mois après.

Dans le cas des injections anti-CoqueVide/19, ou des injections anti-grippales de Sanofi-Pasteur – et peut-être d’une pléthore d’autres sur le marché – il s’agit, même, d’un “Enfant Vaudou Cyborg”… car les nano-particules métalliques d’oxyde de graphène, injectées, fusionnent avec les cellules biologiques afin de créer une entité chimérique, magnétisée et potentiellement connectée au réseau informatique.

La manifestation la plus cruelle de la persécution des “Enfants Vaudou” est à l’actif – et au passif criminel… un jour étoilé – des psychopathes Emmanuel Macron et Agnès Buzyn (recyclée, précipitamment, en Suisse). Il s’agit du décret, du 1er janvier 2018, instituant 11 vaccinations obligatoires dans le corps des nourrissons avant l’âge de 18 mois. [1401]

Avant le 1er janvier 2018, seules trois injections étaient obligatoires: diphtérie, tétanos, poliomyélite. Les 8 autres injections ajoutées – pour tous les nourrissons nés après cette date – le sont à l’encontre de: coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae de type B, pneumocoque et méningocoque C.

Agnès Buzyn a, subséquemment, sévi en instituant la vaccination obligatoire, des enfants adolescents mâles, à l’encontre d’un danger quasiment inexistant – à savoir les cancers induits par les papillomavirus – permettant d’écouler des millions de dose de Cervarix ou de Gardasil, pour quelques milliards d’euros, qui constitue l’une des vaccinations/injections les plus génocidaires et stérilisatrices.

Cela ne s’invente pas. C’est, Justement, à l’occasion du cru 2019 de la célébration de la naissance de Jésus, la Poupée de Vaudou Juif – et l’orgie concomitante de consommation industrielle d’objets toxiques et lobotomisateurs de cerveaux enfantins – et en attendant sa crucifixion, lors de la prochaine Pâques 2020, qu’Agnès Buzyn a lancé ses nouvelles fléchettes empoisonnées et mortelles – cette fois, à l’intention des enfants mâles. Agnès Buzyn, en charge, alors, du Sinistère pour le Génocide Sanitaire, a offert, pour son “petit cadeau de Noël 2019”, à la populace, sa prochaine campagne de vaccination obligatoire contre les papillomavirus, pour tous les garçons de 11 à 14 ans – une vaccination induisant, par excellence génocidaire, la stérilité et une pléthore de pathologies auto-immunes. Agnès Buzyn avait, alors, “souhaité” – sur le mode enfariné habituel de la PharMacronie – que cette recommandation “scientifique et éthique” «soit intégrée dans le calendrier des vaccinations 2020 pour une mise en œuvre d’ici à l’été ». Où sont les Tribunaux?

En fait l’Ordre naturel – les Médecines naturelles – a été, définitivement, éradiqué, aux USA, vers la fin de la Première Grande Boucherie Mondiale car l’année 1918 représente tout autant l’année de la destruction achevée des médecines homépathiques et naturopathiques mais aussi le lancement de la Grippe Espagnole de 1918/1920 – qui fut une pneumonie bactérienne – induite, et confortée, par une campagne massive de vaccinations/injections toutes aussi expérimentales les unes que les autres. Je renvoie le lectorat vers la première partie intitulée “Vaccinations Anti-Méningite et Pathologies Respiratoires Imputées au Coronavirus ID/2019” de mon Canto  “Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses”. [295]

Il s’agit, donc, effectivement, d’un “viol par l’aiguille” ainsi que le commente le Dr Ryan Cole… [1402] même si cela n’a rien à voir avec la toxicité de la protéine Spike d’un coronavirus inexistant. La couronne nécro-moléculaire d’oxyde de graphène constitue la véritable Spike qui perce les cellules comme l’injection perce la peau de l’enfant nouveau-né.

Les vaccinalistes sont des violeurs d’enfants. Tous ceux qui masquent les enfants sont des violeurs d’enfants. Tous ceux qui empêchent les enfants de s’embrasser et de se toucher sont des violeurs d’enfants. Tous ceux qui graphénisent les enfants avec force masques faciaux, injections, et tests PCR, sont des violeurs d’enfants. Toux ceux qui pratiquent le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou sont des violeurs d’enfants.

A propos de masques non seulement inutiles mais extrêmement dangereux et même mortels… Quelle est la différence entre le port du Masque Covidien et le port du Voile Islamique? – ou Chrétien lorsqu’il s’agit de de la Vierge Marie de Judée, la mère mythique de la Poupée de Vaudou Juif. Se rappelle-t-on, au moment de l’épopée des Gilets Jaunes, d’un chapelet de Sinistres Macroniens, tenus en laisse sous Kippa rituelle, évoquer le drame Républicain du Voile Islamiste? De quel drame s’agit-il, alors, lorsque toute une population se cache le visage derrière un masque facial – parfois agrémenté de nano-particules de graphène ou de zéolithe d’argent ?

Au sein de l’Ordre naturel, l’Alimentation naturelle a été, définitivement corrompue avec l’invention de l’agriculture chimique, et toxique, par Justus Liebig Möser, en 1844. Au sein de l’Ordre naturel, les Médecines naturelles ont, de même, été corrompues, vers la même période, de par le lancement des premières campagnes de vaccinations.

En fait, la première obligation vaccinale a vu le jour au Royaume Uni, en 1853, avec une injection anti-variole. Pas de coïncidence: il est à noter que dès 1853Alfred Russel Wallace, crédité comme étant le co-fondateur de la Théorie de l’Evolution, publia ses premiers ouvrages concernant des thèses communes avec Darwin. “On the Monkeys of the Amazons”, “On the Law Which Has Regulated the Introduction of New Species”, “On the Tendency of Varieties to Depart Indefinitely From the Original Type”…

Faut-il rappeler qu’en l’espace d’une quinzaine d’années, l’Humanité a été attaquée, et persécutée, par trois offensives simultanées? Ce furent l’Agriculture chimique (en 1844), le Marxisme (en 1848) et le Darwinisme/Néo-Darwinisme (en 1859) – dont le vaccinalisme Pasteurien est une branche. 

Au fil de l’invasion de la dissémination de la pathologie néo-darwiniste, dans le tissu social et dans les sphères de la science, de la médecine, de la génétique, de l’éducation – en fait, dans toutes les sphères – l’emprise des monothéismes, sur les Peuples, a commencé à se désagréger… d’autant plus que le Siècle des Lumières avait, déjà, bien préparé le terrain.

Tout en sachant qu’un Chrétien peut être néo-Darwiniste, durant la semaine, au boulot, et réciproquement. Pourrait-on même considérer la Juive Vierge Marie comme le sujet chanceux d’une forme de sélection naturelle, sur mode néo-darwiniste, par mutation aléatoire, qui a permis à la souche Juive, de la Race Arménoïde, d’engendrer le Messie tant attendu sur un mode parthénocarpique? A savoir, une conception sans les rites de passage dans la grotte enflammée de sèves extatiques, sans l’Emouvance des Vagues d’une Sainte et Jouve Verge Marine – et, parfois, bien marinée. D’où le syndrome de la Belle au Bois Dormant!

Rien n’est mythiquement simple car, de toutes manières, Jésus ne fut pas le Messie que les Judaïstes attendaient. Jésus était attendu par les Chrétiens qui ne le savaient pas – car ils n’existaient pas encore. Paul de Damas ne les avait pas encore inventés! On vit une époque formidable.

C’est ainsi que chez les Peuples d’Europa – en particulier en l’Europe de l’ouest beaucoup plus vaccinée/génocidée/nano-particulée – le Vaccin est en cours de remplacer l’Hostie dans la fonction de Sacrement essentiel.

A propos des Lumières, et du début de l’effritement du Christianisme, il n’est pas banal que Voltaire ait été l’un des tout premiers à promouvoir le crime de la vaccination. A savoir, dès 1727, dans la XI ème de ses Lettres sur les Anglais – plus connues sous le nom de Lettres philosophiques – intitulée “Sur l’insertion de la petite vérole”, Voltaire évoque les débats que suscitait ce que l’on dénommait alors l’inoculation. Il est vrai qu’il ne pouvait pas imaginer, à son époque, que les vaccins allaient devenir un tel sacrement grâce aux manigances de Louis Pasteur. Pasteur, l’ImPosteur fut, en effet, un faussaire expert et pervers.

D’ailleurs – et c’est la beauté des synchronicités – après avoir rédigé ces quelques paragraphes, je viens de recevoir, d’Yves Razir, de Néo-Santé, une information concernant le documentaire dénommé “Le culte de la virologie”. C’est un documentaire de plus de deux heures qui s’ouvre… avec des images d’une croix en train de se consumer. C’est très à propos. [1458]

Dans ce même flux de pensée considérant “l’Enfant Vacciné” comme “l’Enfant Vaudou”, il est aisé de percevoir, pour ceux qui peuvent encore voir, que l’enfant git telle une victime sur l’autel de la médecine, en attendant d’être percé – d’aiguilles de seringues. Il est une victime non consentante. Et c’est exactement la signification intrinsèque du terme “Hostie” qui vient du Latin “Hostia” – signifiant “victime offerte en expiation”. Hostia est dérivé du Proto-Indo-Européen “ghō̆s” – signifiant “manger” tout comme le Sanskrit “ghas”. Le mème de la “victime offerte en expiation” nous amène à Azazel, dans la mythologie Hébraïque… mais cela constitue un dossier très copieux – d’anathèmes potentiels en tant qu’offrandes – car il s’agit du thème du Bouc Emissaire.

Les Peuples d’Europa, et ensuite de la planète entière, ont été, depuis près de 2000 années, meurtris, persécutés, transpercés, envoûtés par le syndrome de la Poupée de Vaudou Juif, le Jésus Sanguinolent sur la Croix, le Supplicié Sacrifié, le Looser Cosmique, le grand perdant devant l’Eternelle, celui que l’Univers entier abandonna: Eli Eli Lama Sabachthani…

Question: pour quelle expiation “l’Enfant Vacciné” est-il la victime offerte? Et, de façon plus générale, cette question se pose, également, pour “l’Humain Vacciné”, “l’Humain Vaudou” – car dans la vision des initiés d’antan, l’Anthropos est appelé l’Enfant de Lumière.

«Tu te trompes Saklas, dieu aveugle que tu es. Tu n’es seulement qu’un dieu de pacotille infatué, à mauvais escient, par l’illusion de puissance. L’autorité que tu revendiques, dans ton arrogance, dépend de la duplicité et lorsque la duplicité faillira, tu périras. Il existe un Enfant Immortel de Lumière, l’Anthropos, qui vint à l’existence avant toi et qui s’opposera à tes phantasmes. Cet Enfant de Lumière te piétinera de ridicule tout comme l’argile du potier est pilée. Et tu replongeras dans tes origines, l’abysse, avec toutes tes légions. Car lors de la complétude de tes oeuvres, l’anomalie, qui occulte la source authentique de tout ce qui existe, sera abolie et le cosmos défectueux cessera d’exister tel qu’il est et il en sera comme s’il n’avait jamais existé.» Codex de Nag Hammadi. Sur l’Origine du Monde, 103. Quatrième siècle de notre ère. Traduction par Xochi de la version par John Lash de ce codex. [964] 

Aujourd’hui, de fil en aiguille… de seringue, la didacture sanitaire, de la nouvelle secte religieuse du Covidisme, est en cours de tenter une obligation vaccinale – afin de la pérenniser, dans le temps, en boosters subséquents, tous les 5 ou 6 mois… selon les souhaits d’un de leurs grands prêtres, Fauci le Gris.

Il est à noter que le terme booster n’est pas à prendre dans le sens d’activateur énergétique mais, bien plutôt, dans le sens d’activateur de la graphénisation et du génocide post-vaccinal.

Le sacrement de la vaccination/graphénisation va donc être distribué à la population – commercialement, s’entend, à coups et coûts de dizaines et centaines de milliards d’euros – tous les 5 ou 6 mois. Pourquoi aussi rapidement? Parce que cela génère plus de profits outranciers pour la Mafia Pharmacratique. Et parce que l’oxyde de graphène a tendance, au fil des mois, à se laisser métaboliser par des anti-oxydants – si tant est que les injectés aient survécu… et si tant est que les survivants aient assez “d’immunitaire” pour tenter d’imaginer qu’ils puissent maintenir un niveau harmonieux d’anti-oxydants réduisant le graphène.

Il ne s’agit plus de “pic, pic et colégram” mais bien plutôt de “pique, pique et colle le graphène”… car l’oxyde de graphène se colle aux cellules – d’où la formation d’une couronne nécro-moléculaire.

Dans le mythe pernicieux du monothéisme chrétien – sur mode catholique – l’acte de cannibalisme symbolique, avec la chair/hostie du crucifié, est dénommé “communier”. Dans le cas du sacrement de l’Hostie Vaccinale, au parfum de CoqueVide/19, il s’agit plutôt, de “communister”, si je puis me permettre ce néologisme, à savoir de perdre son corps et son âme dans la grande soupe universelle, et bolchévique, que Klaus Schwab prétend nous faire gober… avec sa réinitialisation aux couleurs de dictature verte – et même arc-en-ciel. Car les Progressistes nous ont, même, volé l’arc-en-ciel pour distraire les foules avec leurs LGBT hébétés.

Klaus Schwab, le Bolcho, c’est vous, très bientôt, qui allez être prié de vous faire “réinitialiser”… Pourquoi pas chez les Grecs? En 2019, ils avaient chaud à la tête devant leur barbe-culs encerclant les camps de migrants illégaux – une courtoisie du Pacte de Marakech. En 2021, ils ont chaud à la tête devant les gigantesques feux de forêts dont une bonne partie sont, strictement, des incendies criminels… comme partout ailleurs sur la planète. Qui les allume? Cui bono?

En un quart de siècle de vie sur la côte ouest des USA, nous fûmes, deux fois, à quelques kilomètres d’une zone d’évacuation. Nous vécûmes, un certain nombre d’étés, dans des fumées atroces et dans des pollutions inimaginables… car lorsqu’une petite ville brule dans son entièreté, c’est la Chine qui brule.

En tant que botaniste – avec des dizaines de milliers de kilomètres de routes d’investigations journalistiques, agronomiques et botaniques – je sais à quelles vitesse, et amplitude, les psychopathes en contrôle ont programmé la destruction, par le feu, d’une partie de l’ouest et du sud-ouest des USA. Pourquoi le font-il? Tout d’abord, parce qu’ils sont déments et, ensuite, pour tout détruire. C’est ainsi que j’ai abandonné, toutes ces dernières années, la botanique, dans l’ouest et le sud-ouest des USA, car il était difficile d’y circuler, entre les incendies, et parce que les millions d’hectares de forêts brulées ne constituent pas, réellement, un spectacle bienveillant – seulement une promesse, et une espérance, de régénération.

Lorsque l’on prend conscience que Yannick Jadot – le petit chef des Verts de Petits Gris – n’a de cesse que d’imposer la vaccination obligatoire anti-CoqueVide/19, à toute la population de France (y compris ses propres enfants?) on ne peut, alors, qu’oeuvrer fertilement pour réinitialiser l’intégralité du système sociétal dans le sens du Mutualisme et de la Liberté. Et, surtout, réinitialiser les vecteurs, experts en Mal Social, qui sont à l’origine de ce cancer sociétal universel – tels que les déments Transhumanistes du Forum Economique Mondial.

Certains parlent de recycler lorsque d’autres parlent de réinitialiser… Il est toujours aimable de bénéficier d’alternatives… mais que reste-t-il, donc, à recycler de cette société mortifère? Quant aux Transhumanistes, ne se sont-ils pas, déjà, exclus eux-mêmes de toute humanité – en tant qu’essence de l’Humain car l’Humanité n’est qu’un concept nébuleux inventé par ceux-là même qui intentionnent d’en détruire les Peuples et les Ethnos en les réduisant en une soupe universelle et métissée. De plus, les Transhumanistes se sont exclus, eux-mêmes, de tout humanisme… faut-il le préciser? Qu’allons-nous faire, alors?

Les Progressistes ont fait de la dissonance cognitive leur outil le plus agressif. D’une part, nous avons le slogan “mon corps, mon choix, ma liberté,” quand il s’agit d’éliminer le fruit non désiré dans la matrice de la femme. D’autre part, les Progressistes se font les promoteurs les plus acharnés de l’obligation vaccinale, pour toute la population, enfants compris, à l’encontre d’une pandémie inexistante, en brandissant leurs injonctions menaçantes, à visée d’injections, accompagnées du slogan dictatorial “votre corps, notre choix, sans liberté”.

Les Progressistes sont des violeurs d’enfants. Si je puis témoigner: nous n’avons jamais vacciné nos enfants: ce fut notre choix, notre liberté.

Ce sont ces mêmes Progressistes, alliés à une multitude d’autres serpillères politiques, qui violent les enfants en les masquant à longueur de jours et d’années. Ce sont ces mêmes Progressistes qui, pendant des années, ont pris la tête, de tout le Peuple Français, sur le thème du Voile Islamique… comme si ce Voile pût être différent de celui de Marie, la Mère de la Poupée de Vaudou Juif.

Aujourd’hui, la nouvelle Religion du Covidisme – qui est également une Religion des injections, des masques, des tests, de la distanciation, du non-contact et du confinement – est en cours de supplanter les autres religions bien établies… dans la mesure où elle interdit, même, l’exercice de leurs pratiques religieuses collectives afin de stopper la dissémination d’un coronavirus inexistant…

… et dans la mesure, également, où elle a entrepris un délestage populaire, à savoir un dépeuplement planétaire, qui ne fait pas de différence, génocidaire, entre les religions… Mais qui en fait, un peu plus, nonobstant, sur le plan des couleurs car le blanc est particulièrement visé, sur le plan de l’extermination vaccinale… sous prétexte que cette couleur n’existerait pas dans l’arc-en-ciel inclusif – ou que la couleur blanche serait une soupe universelle de toutes les vraies couleurs.

Au Canada, les inclusifs, sur mode woke, ont commencé à brûler des livres en public. C’est effectivement une très bonne idée de brûler des ouvrages intoxicants pour la jeunesse. Je propose que les trois premiers ouvrages à éliminer de la surface de la planète soient la Bible, le Manifeste de Marx et Harry Poter.

La nouvelle Religion du Covidisme est une religion violeuse d’enfants – à l’image des trois religions monothéistes fondées sur le sacrifice de l’Enfant. Qu’allez-vous faire pour libérer vos enfants de ce cauchemar – le Culte Covidien de l’Enfant-Vaudou?