Los Cantos de Xochi. Un Temple de la Sorcellerie sur les Cendres de la Cathédrale Consumée?

Envoûtons la COP 25, à Madrid, d’une Tornade de Neige Ensorcelante!

Aujourd’hui, l’émergence d’un Refroidissement Atmosphérique Planétaire, concomitant du Grand Minimum Solaire de Zharkova, va faire exploser la Magnétosphère factice, fétiche, fantoche et fantomatique que les Banksters ont orchestrée autour de la psyché humaine, et au coeur du tissu social, depuis quelque trois dizaines d’années, en les contaminant avec des peurs millénaristes quant à des fournaises Atmosphériques inexistantes – de mémoire de dioxyde de carbone! Cette émergence du Refroidissement Atmosphérique n’est pas brutale car elle fut, même, très annoncée – entre autres, par moi-même, dans mes quatre articles de l’automne 2009 – à tous ceux qui ont des oreilles pour écouter au-delà du Voile des Envoûtements Néo-Sionistes, sous toutes guises de mensonges, de duplicités et de falsifications – réchauffées ou non.

Aujourd’hui, la vérité du désastre alimentaire, aux USA, par exemple, est en cours de percer les divers Voiles muselant: la moitié du maïs, et sans doute des pommes de terre, dans ce pays, sont encore sous la neige et elles vont le rester – par exemple. De plus, arrive ce que j’avais annoncé, en début octobre, dans mes premiers essais sur la catastrophe alimentaire et sanitaire: à savoir que la pénurie de carburants allait continuer à ruiner l’agriculture et à exacerber, d’autant plus, la crise de la sécurité alimentaire. Aujourd’hui, au nord des USA, ou dans le Mid-West, les agriculteurs qui ont accompli l’exploit de récolter leurs grains (blé, soja, avoine, maïs, etc) dans les tempêtes de neige récurrentes, durant tout le mois d’octobre, sont, maintenant, dans l’incapacité totale de les sécher dans leurs hangars par manque de propane. Pourquoi? Parce que le propane est acheminé vers les cités pour chauffer les foules en raison de températures excessivement froides. N’est-ce pas logique et irréfutable?

Aujourd’hui, nous sommes témoins, sous l’impact du Réel Atmosphérique, de l’effondrement intégral de l’envoûtement de l’Arnaque Climatique sous tonalité Réchauffée Carbonée. Cette farce a été propagée par des milliers d’ONGs à la solde des Banksters et autres Soros (souffrant d’un syndrome de quasi-divinité). C’est une forme de Sorcellerie médiatique pour niveau intellectuel relativement primaire, à savoir celui des Néo-Darwinistes lobotomisés et fanatiques – et fiers de l’être… car ils prétendent avoir été sélectionnés, par la Sélection Aveugle, pour prouver que cette Sélection Aléatoire, sur mode Néo-Darwiniste, est à l’origine de leur brillante intelligence. Tout va bien?

C’est le syndrome Néo-Darwiniste de la grenouille dans la casserole d’eau, dont la température augmente de 0,002 °C par seconde, et qui va mourir ébouillantée… parce qu’elle n’a pas vu l’échelle pour en sortir – à cause du Voile de vapeur Atmosphérique.

A Madrid, en Espagne, du 3 au 11 décembre 2019, 25 000 personnes vont venir, de la planète entière, afin de célébrer un immense rituel d’envoûtement fournaisé pour Sauver le Climat: la COP 25, la “Conference Of the Patsies”, la “Convention des Gogos”, dans son 25ème épisode. La COP 25 est, ainsi, sous l’égide du GIAC (les Guignols de l’Intox Atmosphérique Carbonée) qui est un Théodule de l’ONU (l’Organisation pour le Nivellement Universel) pour les crédules et émules de l’objet d’adulation, offert en sacrifice aux foules, Greta Thunberg, la nouvelle Jeanne d’ARC-en-Ciel, l’Apôtre du Réchauffement Climatique.

Puis-je, donc, proposer, en tant que Sorcier farceur, un sujet de Sorcellerie Atmosphérique, pour débutants? L’objectif en serait, tout simplement, de solliciter de la Mère – par le biais de ses Dakinis et des flux de poussières de cristal de diamant dans la Haute Atmosphère – une petite Tornade de Neige, pas piquée des Hannetons d’Isis, qui recouvrirait la région de Madrid d’un bon mètre de neige bien lourde et humide exactement durant la période de la COP 25.

France-Météore, bonjour. Voici une alerte météorique à l’usage de tous les Zorros du Carbone Zéro: une Tornade de Neige Ensorcelante, pour la région de Madrid, a fait l’objet d’un Préavis de Sorcellerie, pour la période du 3 au 11 décembre 2019, émanant du Syndicat des Sorcières Féministes Débridées!!

Je vais jouer du Tambour Shamanique, tous les jours, afin de faciliter ce transit intestinal Européen, du Jet Stream, vers cette cible privilégiée… afin de générer quelques contingences intestines (sur le plan des pressions Atmosphériques) au coeur de l’Espagne qui est, déjà, bien en ébullition sociale. 

Aujourd’hui, le Grand Théâtre de l’Agriculture Pharmacratique est en cours d’effondrement – sous l’impact des tempêtes de neige. C’était, en vérité, un Cirque: les Lions, les Pumas et les Tigres se sont révoltés et se proposent pour faire le ménage dans la grande ménagerie. 

 

L’Antique Pilier des Nautes

au Coeur du Nouveau Temple de la Sorcellerie?

Ce n’est pas une coïncidence: j’étais justement en cours de rédaction, pour le sixième épisode de ma séquence “2020: Catastrophes Alimentaires et Sanitaires”, de passages circonstanciés eu égard aux manques d’égards, vis à vis de la Sorcellerie Européenne, durant les périodes de très Grands Refroidissements Atmosphériques – tel que le tout récent Grand Minimum Solaire de Maunder, de 1618 à 1715. Ainsi, de voir, aux côtés de l’hystérique Marlène Schiappa, une grande experte en attaques de crucifix et de cathédrales… à savoir, la cheftaine des Femen, Inna Shevchenko, ne peut être que de très bon augure pour proposer d’édifier, très rapidement, un Temple de la Sorcellerie régénérée, à Paris, sur les cendres de la Cathédrale de la Fausse Dame.

Ainsi donc, quel dommage que le Mégacomplexe d’EurOpacity ait été décommandé! Pour déficit ou pour surplus, trop perçu, d’opacité? En effet, il eut été tellement lucratif d’y canaliser tous les drogués de la Cathédrale de la Fausse Dame combustée – parce que trop Réchauffée de sa soupe virosée.

Ces dizaines de millions de touristes ne sont pas, en effet, envoûtables par la toute nouvelle Sorcellerie de la Dame Fesse très décomplexée et très décompressée – pour ne pas dire la Sorcellerie des Cons pressés (dans le sens Latin de “cunus”, tel que “cunilingus”) de palpiter sur ce nouveau balai d’expression ludique, en marge du Patriarcat. Ces hordes de touristes auraient pu être suggérées vers ce nouveau méga-camp, de déconcentration mentale, les ensorcelant sur le mode des antiques Bouffonneries de cirques pour attardés mentaux: les Fêtes Foraines aux petits fours et fou-rires, les fausses sorcières de Disney Land et autres Fakebookisations de dis/traction des masses – à la pelle mécanique neuronale. 

A savoir un Temple du Paganisme, donc un Temple de l’Animisme – pour rendre Hommage à la Vraie Dame, à la Déesse, à la Mère Matriarcale Suprême, à la Terre-Mère. Tout cela restant, bien sûr, une évocation Atmosphérique… parce qu’il n’existe pas de Temple plus splendide, et plus orgasmant, que celui de la Nature, que souhaitent invoquer les Animistes Gaïens authentiques… et parce que leurs passions de Vie constituent un Plaidoyer perpétuel pour l’Emerveillement et pour l’Hommage à cette Beauté inégalable.

Notre Dame qui Jouit en Terre, Baisez pour Nous!

Ainsi, donc, pourquoi pas un Temple de la Sorcellerie avec l’antique Pilier des Nautes en son coeur, en guise de lingam Shivaïste – en hommage à Jupiter, l’authentique, et pas le surfait de la Banque au Fer Rouge? Afin que les nouvelles Sorcières, auto-proclamées, puissent célébrer, sur mode très orgiastique, leurs cultes de Fertilité sur les cendres de cet édifice…

envoûté par des siècles de maléfices patriarcaux et monothéistes, et qui fut consumé par des envies trop humaines – ou, peut-être, tout simplement, par un acte de Sorcellerie non revendiqué par des dévotes enflammées d’ISIS… la Mère Egyptienne.

N’est-il pas troublant, en effet, que pendant que les Femen féministes font mine de minauder – sur les places publiques, pour amuser la galerie, en tenue d’Eve réchauffée du climat – le fondement même de l’invasion de la Gaule, par la Peste Chrétienne, se consume en flammes – comme par Magie? J’ai, même, cru ouïr que certains pratiquants modernes, de cet art autrefois persécuté, se réjouissent, ouvertement, de ce qu’ils considèrent comme une revanche de Pan le Vert, Pan le Bouc, le Kokopelli des Terres d’Europa – à l’encontre du virus extraterrestre monothéiste.

Il s’avère plus évident d’appréhender, maintenant, pourquoi la Macronie a décidé de dissoudre la Miviludes, le 1er Octobre 2019, selon des manières bien discrètes et feutrées. La Miviludes – la “Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires” – fut une mission très missionnaire et très fortement subventionnée par le Nain Hongrois et le Dément Catalan de l’Otan. Il est à espérer, aujourd’hui, que les bureaucrates vicieux, qui ont persécuté des associations très honorables, de par le passé, vont être portés devant les Tribunaux de l’Injustice universalisée. La Miviludes, durant ce même passé très récent, publia, d’ailleurs, un rapport gouvernemental sur les dérives de la Néo-Sorcellerie, du Néo-Shamanisme et de la Nutrition.

Ce rapport était alarmant et à juste titre… car la Miviludes a fort bien pressenti, alors, que la Macronie allait la faire passer à la trappe afin de lancer, sur rails, sa nouvelle croisade. Aujourd’hui, cette croisade de Sorcellerie féministe, très décomplexée, est promue par Inna Shevchenko, et par Marlène Schiappa…

… pour tous les petits chats pas échaudés, encore, en chats châtiés, et chats châtrés, car se croyant très chats bottés, alors qu’en proie de devenir des souris bottées, en touche, et sans beauté, et bien toxoplasmosées, en overdoses, par ce bouillon de culture pathogène, suicidaire et génocidaire.

Je soupçonne, également – et ce sera le thème de mon septième épisode, alimentaire et sanitaire – que la dissolution de la Miviludes (qui fut beaucoup trop voyante, missionnaire et zélée) fait partie du grand plan, pour parachever le génocide nutritionnel des Peuples de France, par la promotion de toutes les fadaises proposées sous le nom de fausse viande, de viande à base de cultures cellulaires, etc – par exemple, la fausse viande confectionnée, aux USA, avec du soja chimérique fermenté à la levure chimérique.

Et, tout cela, bien sûr, pour Sauver le Climat de la Fournaise.

Les lobotomisés, obsédés, et autres martyrisés des fours à gaz de serres, ont contaminé l’espace public, et le psychisme collectif, du monde entier, d’une hallucination morbide. Le Réchauffement Atmosphérique est inexistant et je l’appellerais, même, de tous mes voeux de Sorcier, s’il s’avérait que la Sorcellerie noble puisse moduler les pressions atmosphériques de la planète Terre lovée dans un système solaire au sein d’une galaxie.

N’est-il pas fascinant, d’ailleurs, que la maison familiale soit, également, dénommée le Foyer? – et il est fort rare que le Foyer ne soit pas Ardent. La maison, le temple, la chambre, la ruche, etc, se disent en Grec “Oikos” et ce terme a, lui même, engendré une grande famille de mots: écologie, économie, oecuménisme, voisin, vicinité, etc.

L’oecuménisme est un concept récupéré par les Culs-Bénis de toutes purulences Abrahamiques ou non. Ce terme vient du Grec “οἰκουμένη” / “oikouménê” qui est une forme, en participe, du verbe “oikéô” signifiant “j’habite”. L’expression entière en Grec est, “oikouménê Gé”, signifiant : je vis au coeur de Gé, au coeur de Gaïa. Gaïa est mon Oikos, mon Foyer.

Les sectes religieuses de toutes confessions ont, en effet, récemment, récupéré ce terme “oecuménisme” pour en concocter, de sa levure chimérique, une soupe populaire sur mode de fusion atomique de toutes les religions lobotomisatrices – à savoir, toutes donc. Le ChrIslam, ou toute autre religion universelle, est une potentielle prochaine carte dans le château collapsant des psychopathes néo-sionisants.

Le seul oecuménisme qui vaille d’être évoqué, et encouragé, aujourd’hui, c’est l’union de tous les Peuples et Ethnos de la Terre à l’encontre de l’Ennemi commun, à savoir à l’encontre des Ennemis de la Vie. Faut-il l’exprimer avec plus de diplomatie?

Et pour rebondir sur le Foyer au coeur de la Sorcellerie: les authentiques Sorcières et Sorciers Animistes, Gaïens et Païennes sont également très ensoleillés et solarisés… et souvent, sinon obligatoirement, très réchauffés de la Kundalini. Ils sont, parfois, même très “insolents” – quant à leur usage des divers Chaudrons Alchimiques de leur Mère. Ils sont même, parfois, très allumés lorsque ces Chaudrons leur confèrent des substances Magiques qui les accompagnent sur l’échelle du Réchauffement Anthropique – en mode MahaKundala.

L’Insolence sauvage et authentique, à savoir l’incapacité innée de se vautrer dans les habitudes de l’indolence et de l’indécence, sans poser de questions Justifiées, est un don de l’animal humain. C’est une discipline existentielle pour la Survie Biologique de l’individu ou des Peuples. C’est ce que John Lash dénomme “la Télestique” et “l’Arrogation”.

Le Palais princier, des oligarques au pouvoir, possède une pléthore de remises pour les vieux meubles usagés de la Ripoublique – bien élimés par des années de lobotomisation. Le Réchauffement Climatique Anthropique et le GIEC feront, aussi, très rapidement les frais de ce brassage et recyclage permanent de dissonances cognitives… vers la lobotomisation finale et létale de tous les êtres humains – en phase vers l’extermination.

Tout cela étant avant-proposé, pourrait-on, tenter d’ores et déjà, d’éviter de brûler les Sorcières et les Sorciers, lors du prochain Grand Refroidissement Atmosphérique? Et cette question ne s’adresse pas à ceux qui se cachaient, et qui se cachent encore,  un petit peu seulement, derrière le “on”, mais bien à tous ceux, d’entre nous, qui sommes prêts à stopper tous les génocides qui sont orchestrés au nom du “on”, au nom de Dieu, au nom des Autorités, au nom de la France, au nom de l’Europe, au nom de la Morale, au nom de la Civilisation Judéo-Chrétienne, au nom de l’Islam, au nom du Néo-Darwinisme, au nom du Nom, etc. Et pour stopper les génocides, il serait plus aisé de commencer par tous les génocideurs experts en Mal Social et en manipulation des foules, depuis des millénaires, au nom de la Guerre éternelle… afin de les empêcher de nuire et de pourrir la Vie des Peuples.

Ce serait toujours plus agréable à Vivre… malgré les frimas naturels et cycliques de la Biosphère Terrienne, lovée au coeur de notre Galaxie, la Voie Lactée.

*************************

La Sorcellerie Féministe au Secours du Réchauffement Gynopique.

Lorsque je découvris l’information selon laquelle l’Antarctique [520] avait enregistré, pour la première fois – du moins, de mémoire humaine technologique – une Bruine, durant sept heures et demies, sur une étendue d’un millier de kilomètres, avec une température ambiante de -25°C…

probablement une offensive patriarcale andropique très carabinée, carbonée, et réchauffée d’anthropique – ou peut-être, tout simplement une Bruine Magique, de Temps de Sorcières qui, voguant sur leurs Balais de Sortilèges, sillonnent les cieux pour les imprégner de Ballets Gynopiques aux Chemtrails malicieux.

… je pressentis que la Mère était houleuse et c’est alors que je vis Marlène Schiappa sur un écran – un tout petit, heureusement, car je suis parfois sujet aux palpitations de rages des Muses courroucées. La secrétaire des tas à l’égalité forcée – entre les hommes, les femmes et les indifférencié(e)s – lançait, à tous crans et tous crins déployés, sa nouvelle croisade hystérique de Réchauffement de la Sorcellerie Féministe, pour tenter de sauver le Climat social, du Refroidissement Macroniste, en évoquant la carbonisation fournaisée, sur bûchers punitifs, des Sorcières, à savoir des «femmes pourchassées et assassinées par des dizaines de milliers de personnes au cours de l’Histoire, simplement parce qu’elles vivaient en marge de la société patriarcale»

… j’ai pensé, l’espace d’un instant, que je ne m’étais pas incarné, ce matin-là, sur la planète adéquate, en fonction de mes missions galactiques. Car il en est, ainsi, de la vie des Bardes et Sorciers… cela déménage et cela barde – parfois. L’un de mes Maîtres à Chanter, et Bardes Médicinaux, Asuramaya, vit sur la planète Yambuvika dans la Galaxie Andromède… et ce n’est pas la porte stellaire à côté.

Je me suis donc précipité pour aller danser, sans détours, et sans atours, les plus beaux, une danse de l’Ours – sur l’un de mes chants Païens Guerriers favoris, en frénésie d’Omnia – afin, illico, de lancer dans l’Atmosphère Vivante, de notre Mère la Terre, une contre-offensive d’impulsions Païennes et Gaïennes authentiquement Sorcières. D’ailleurs, si Marlène Schiappa devient la nouvelle papesse matriarcale et climato-féministe, de la Sorcellerie Macroniste décomplexée, je lève les voiles, définitivement, vers Andromède.

En fait, on” est, ainsi, passé, subrepticement, des Sorcières de la Saga Harry Potter, pour tous les dés/oeuvrés en mal de prétentions de passes magicomiques, en papier crépon recyclé carbone-zéro, à des Sorcières Harricoteuses, sous déguisements de Potiches très attifées et, déjà, bien entichées, de leur capacité sortilégendaire à Harry Potter les foules. Et ce, en guise de distractions Macronistes, à grandes envolées de grenades lacrymogènes et hallucinogènes, afin de libérer et de libéraliser la marge du Patriarcat… Des distractions qui frisent la passe crasseuse pour junkies toxoplasmosés, en manque de collusion victime-perpétrateur: le syndrome des souris bottées à la louche sous une pluie de grenades civilisatrices – sur mode Ruquier, ou Castaner, car il est toujours plaisant de bénéficier d’alternatives.

D’ailleurs, Emma Watson, l’actrice d’Harry Potter, vient de sortir, du bois d’Hollywood, pour promouvoir sa “sologamie”, le mariage solitaire, “solus/gamos”, prétendument le mariage avec soi-même, pour éviter les mauvaises gamelles conjugales et tous les écueils existentiels – du syndrome de l’écuelle désaffectée.

La sologamie ne reste qu’un concept dissonant de plus car, au contraire de l’autogamie chez les plantes, à savoir la possibilité de fusionner avec soi-même – et encore, avec des bémols, à cause parfois de processus d’auto-stérilité programmés chez certaines espèces – la fertilisation n’est pas possible chez une femelle animale esseulée sauf insémination in vitro… Ou in miraculo, dans le cas exceptionnel (c’est à dire, hors du cadre néo-darwiniste ou même pas vraiment??) de la Vierge Marie effarouchée, un avatar de sorcière refoulée sauvée de la stérilité, in extremis, par Gaby, un archonte de passage qui faisait sa ronde quotidienne, au service satellitaire du Renseignement YIWI (Yahvé Is Watching You).

Puis-je, une nouvelle fois, m’aventurer à imaginer que la sologamie, tout comme l’homosexualité, ne soient que des coquetteries culturelles au mieux – et des impasses biologiques, au pire? Mais que savons nous, par ailleurs, des Voies, et des Voix, impénétrables de Kali la Régénératrice?

Peut-être que Kali n’est pas d’humeur caline, récemment. La Mère Kali n’est, peut-être, plus encline à susurrer des “Kalimera ti kanete?”. Je serais même intentionné à supputer que la Maha Kali est toute prête à en envoyer, certains, se faire voir chez les Grecs qui ne sont plus d’humeurs badines, dernièrement, tant ruinés, déjà, par les Banksters du FMI, et tant impactés qu’ils sont par les vagues de migrants du Pacte de Marrakech – un ultime coup de baguette magique d’émigration forcée, de l’Organisation pour le Nivellement Universel, pour toutes les Quiches En Marche.

Très récemment, lors de notre promenade quotidienne dans les bois, derrière la maison, je posai la question à Sofy, ma Shakta, eu égard à ce que l’on peut témoigner, en termes d’érudition, ou d’Armes d’Instructions Massives, lorsque l’on rencontre, au détour d’un chemin, non pas l’Ourse, ou le Puma –  qui en savent toujours beaucoup plus que nous – mais une voisine sous perfusions médiatiques multiples chroniques, très visibles sur le plan cérébral, d’impacts hallucinogéniques téléportés par des ondes invisibles. Une forme de Poupée de Vaudou Virtuel – en Toile Patriarcale et Pérecutante.

En toute arrogation, il n’y a plus rien à témoigner car nous n’avons plus de temps à perdre avec les lobotomisés: l’Alerte est Biologique. Et il ne s’agit pas, du tout, de Sorcellerie, mais de simple érudition, la première phase – vers l’Illumination Gaïenne. Le terme “érudition” signifie “dégrossissement”, du Latin “ex/rudus” et du PIE “reu” pour “arracher”. Est-il raisonnable de tenter d’arracher une parcelle de bon sens de Schiappa ou d’autres Sinistres de la Macronie – gisant dans leur gruyère fondant sur tous les feux de joie des carrefours, Jaunis par les Temps?

Certains groupes de ce que l’on appelle, communément et universellement, l’espèce humaine – mais qui, nonobstant, se considèrent, eux-mêmes, d’une autre race – ont très largement outrepassé les limites de leurs libertés d’expressions, et surtout de leurs libertés d’actions et, donc, de leurs libertés d’intentions – à savoir leur désir dément, et suicidaire, de génocide universel. L’Alerte est Biologique.

Socrate, le génie de l’Arrogation, ne s’est sûrement pas inspiré des élucubrations sanguinaires du Deutéronome Judaïste – le fondement du génocide actuel – pour offrir, à tous ceux qui veulent se réveiller, sa Maïeutique et sa Dialectique. Au fait, qui a tué Socrate? Trois siècles après la rédaction du Deutéronome, la Peste Judaïste avait-elle, déjà, commencé à contaminer la Grèce classique? Au fait, quels étaient les Instructeurs de Socrate, et quels étaient les Instructeurs de ces derniers? Vraisemblablement, une bande de joyeux Sorciers et Sorcières, les Mages – les Telestai, les Instructeurs d‘antan.

Je me plais, parfois, à imaginer que ce qui caractérise, dans leur grande majorité, les serpillères politiques, souffrant de psychopathie terminale – femmes et hommes sur le même plan d’iniquités et d’indécences – c’est leur manque d’érudition flagrant qui explose au visage. Ces lanceurs de grenades, d’insanités mentales, pullulent dans la sphère politique et publique, alors que les Peuples ont un besoin urgentissime de lanceurs d’Alertes Biologiques.

Se rappelle-t-on, en hors d’oeuvre attractif, et distractif, de “Dissonance Cognitive Climatique”, que Marlène Schiappa, et sa clique d’Euro-Féministes, lancèrent, en mai 2019 – à la volée médiatique et sous l’aile protectrice de Loiseau, la tête de lisier de la Macronie “Renaissante”, de son compost – un nouveau Voile hypnotique: un “Pacte Simone Veil” pour l’Egalité des Sexes? A savoir, combien de sexes, au fait? Un Pacte qui évoquait, même, l’impact des dérèglements climatiques sur la condition orgasmique de la femme…

Il est vrai qu’auparavant, les Autorités, plus prudentes, formataient leurs serpillères politiques, les plus exposées publiquement, au sein des Grandes Loges, ou des Grandes Ecoles, avec un minimum de vernis culturel. Aujourd’hui, c’est la crise du délogement, dans les écoles pour serpillères politiques qui, de leurs couveuses lobotomisantes pour lobotomisateurs, sont délogées et décollées prématurément, à cause d’un turn-over précipitant – et exponentiel, au vu des Temps qui s’annoncent.

En parlant de vernis culturel, quelque peu limé et rouillé, et s’il n’est pas impénitent de saborder le sujet de la “liberté d’expression” de Ruquier – eu égard à un étron intronisé sur une chaine de TV publique… Il semblerait qu’il l’ait échappée belle, dernièrement, car si l’avocat de Marine Le Pen avait pu prouver que dans sa famille Bretonne, autrefois, le facteur était du Peuple Elu, la chair étant faible… le jugement suprême de la Cour de Cassation aurait statué sur le crime anti-Sémite plutôt que sur “une liberté d’expression” tout bonnement exercée dans le respect de la légalité du CRIF… concernant les Goyim.

A revers, par exemple, et au hasard. Si Dieudonné M’Bala M’Bala, toujours sur des charbons ardents médiatiques, avait inclus Marine Le Pen, dans son barbecue d’humoriste, ou plutôt dans sa grosse marmite maléfique de Sorcier Camerounais… S’il lui avait projeté des sorts noirs à la volée d’une eau bénite ensorcelée sous une pyramide en forme de Crucifix sanguinolent de Jaune – en chantant, Juste, qu’il a chaud à la tête, écoperait-il, quand même, de huit mois de prison ferme?

 

Le Sabbat des Sorcières de Goya: le moto privilégié de Juan Branco?

Lorsque que l’on voit Juan Branco se cacher derrière un écran sépia pour chuchoter, dans sa moustache, ses secrets de grandes portes défoncées toutes ouvertes, on pressent que BH Lévy et Jacques Attali sont très pressés d’actionner les portes tournantes, pour une nouvelle ronde des gallinacés dans les prés gras de l’OTAN –

sous l’oeil vigilant, nonobstant, de la faction non-OTAN, prétendument, adverse des Juste Elus notifiants. Des portes tournantes pour une nouvelle valse des tambours aux vitres bien solarisées  et bronzées – de peur que la chaleur, en trop, pique la curiosité des non initiés.   [527]

Le branquignole expert, ex guignoleries complotistes, Juan Branco, vient, d’ailleurs, d’assassiner Macron dans son ouvrage récent, “Crépuscule”, plébiscité par la Presse aux Ordres – et distribué gratuitement, aux frais d’une Princesse aux Ordres – et dont l’objectif serait de désactiver les raisonnements complotistes… C’est tout un programme. Financé par quelles instances? Les mêmes Banksters qui ont financé Macron? Branco versus Macron: on brasse les lettres, on brosse dans le sens des poils… pour briser toute dissension et prévenir toute perte de pouvoir de la Mafia Sioniste. 

Juan Branco est contresigné et contregriffé par le CRIF. Il n’y a, déjà, rien à voir mais pour brouiller les cartes, le petit malin Branco s’expose sur fond de logo d’un Bouc dévoreur d’enfants – tel qu’il est dépeint dans le Sabbat des Sorcières du grand malade et torturé Goya. Dans quelle intention? Et avec quel message?

Le Sabbat des Sorcières, comme arrière-plan du cabinet d’avocat de Juan Branco, était-ce pour préparer l’avènement du futur nouveau Messiah féministe propulsé par Marlène Schiappa,  Inna Shevchenko…? A savoir, l’avant-garde d’une nouvelle Sorcellerie Féministe hystérique sur mode Barbie, barbituriques… et je te tire la barbichette, ou, bien encore, sur mode danse des canards barbotant, la barbe aux vents, dans la mare de l’OTAN.

Branco, c’est du vite bâclé… mais il leur est de moins en moins évident de combler le vide de leurs démences et déjections morales.

Nonobstant, aujourd’hui, les messagers et portes-mensonges, des Banksters, sont embauchés pour être dissonants. L’incohérence et la dissonance cognitive font parties intégrantes du coeur structurel du discours, et donc du message. A dessein… et à seins nus, la marque déposée des Femen, dans le cas de cette croisade de réhabilitation des Sorcières, puisque Inna Shevchenko, la cheftaine de ce groupuscule, de la Mouvance de George Soros, fait partie du gang officiel, et publicisé, des anti-masculinistes pro-Sorcières. D’ailleurs, c’est Change.org, l’une des boites à pondre des pétitions (en sus du gang militariste d’Avaaz) par dizaines de milliers, du même Soros, qui gère cette campagne de libéralisation de la Sorcellerie – sur des airs de flonflon, de froufrou, de dentelles et de godichettes.

 

What the Fake is going on here?

A quand le Moulin Rouge de la Sorcellerie Féministe Androclaste?

A quand le Moulin Rouge de la Sorcellerie Féministe hyper décomplexée – et fort iconoclaste – si ce n’est androclaste et pourquoi pas, même, gynoclaste? Pour encore plus de dissonances cognitives…

Inna Shevchenko est, en effet, très réputée pour ses destructions de Crucifix, à la tronçonneuse carbone-zéro, et ses attaques contre les cathédrales. C’est, donc, un immense plaisir de voir cette coalition de 200 femmes libérées, féministes, anti-religieuses et sorcières à souhaits… soutenir et encourager la destruction des fondements religieux, pernicieux, vicieux, patriarcaux, persécuteurs d’enfants et génocidaires du Christianisme – et de toutes les mutations monothéistes Abrahamiques du virus PATRIARCAL, et extraterrestre, émanant de Yahvé/Yaldabaoth – dénommé, par les Instructeurs Telestai, Samaël l’Aveugle.

Le monde de la Sorcellerie et du Shamanisme n’a jamais été polarisé sur un genre plutôt qu’un autre. Nous sommes des Sorciers et des Sorcières appartenant à l’un ou l’autre des lignages qui remontent à des milliers d’années dans le passé, et qui ont, tous, pour origine, une source universelle Tellurique: l’Animisme. J’invite tous ceux qui souhaiteraient comprendre ce que cela signifie à se joindre à la danse… mais c’est une danse, perpétuellement, sur corde raide entre le monde ordinaire et celui qui est Voilé – entre le Tonal et le Nagual. L’Animisme n’est pas la croyance selon laquelle le monde est Vivant, cela en est la perception intime et sensible – telle que la développa Goethe, le Sorcier des Plantes, des Nuages et du Verbe qui, lui, avait soulevé le Voile.

A propos, le monde de la Sorcellerie, du Shamanisme et de la Magie Gaïenne, ce n’est ni Hollywood, ni Halloween…

“Tu ne laisseras point vivre la Sorcière”. Bible. Exodus. 22:18

Cette injonction Yahvéiste ancienne équivalait au mot d’ordre “Balance ta Sorcière” qui n’est pas sans rappeler le récent “Balance ton Porc”. Il est vraisemblable que le porc n’apprécie pas, vraiment, à sa Juste valeur – comme disent les Tzaddik – la balance qui va le métamorphoser en charcuterie. Il est, tout autant, imaginable que les Sorcières n’apprécient pas plus cette balance pecatogénique de la Jewstice, ou ses divers avatars et déguisements monothéistes, qui va la métamorphoser en combustible humain de bûchers expiateurs de péchés climatiques.

Ainsi donc, si pour être “Sorcière”, il suffit de vivre en marge de la société patriarcale, comme le prétend Schiappa, alors je suis “sorcière” – depuis tout bébé. Avant de naître Xochipelli, je suis né Breton – Hervouet, Hervé et Hubert! C’est tout un programme et, c’est ainsi, que je ne suis pas en Paix et que je professe une Haine infinie vis à vis de tous les génocideurs – ou génocideuses. Car la Chasse aux Prédateurs et Prédatrices est, aujourd’hui, bien Ouverte.

Et j’ai la Haine à fleur de peau. Mais ma Haine, je la réserve et je la dédie, strictement, à tous les génocideurs et, aucunement, aux génocidés. A tous les génocidés, ou en voie de l’être, qui ne sont pas psychopathes – chez les Chrétiens, les Néo-Darwinés, les Stupéfiés, les Islamisés, les Sans-Dents… – je ne peux que souhaiter bonne chance car les génocideurs sont très pressés, récemment, par les contingences d’une forme d’Evolution sous pressions permanentes des Mutations Aléatoires de la Sélection Exterminatrice… non participative – sur mode Yahvéiste.

Je suis tombé dans le chaudron de l’Arrogation dès le berceau: une Féemelle, du Clan de Keridwen, inspira, mes ancêtres, de ces patronymes guerriers et valeureux. Hubert signifie “mental ardent” et c’est, carrément, chez les chrétiens, le patron des Chasseurs, en toute coïncidence. “Hervé/Hervouët”, en Breton et en Gallois, “Houarn Bev” et “Huiarnviu”, signifient “fer étincelant/digne au combat/guerrier”.

Si Marlène Schiappa est une Sorcière Animiste, je me fais missionnaire religieuse catholique transgenre, et je m’exile, sous Voile ChrIslamique, loin du faux-matriarcat, pour convertir, au Réchauffement Climatique Anthropique, les Pingouins, sur leurs banquises qui flottent – aux Tropiques.

Les Sorciers et les Sorcières ont été persécutés, exterminés, génocidés depuis près de deux millénaires. Par qui, en Europe, sinon par les Autorités ecclésiastiques? Justement, j’étais, très récemment, en cours de rédaction de récits afférents, pour le sixième épisode de mon cycle de Canto: “2020: Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires”, à savoir des récits décrivant l’exécution de centaines, de milliers, de dizaines de milliers, de centaines de milliers de “sorciers et sorcières” pour “péchés climatiques” – et autres abominations monothéistes. En voilà quelques uns, de ces récits, pour une tranche de vie Européenne sur mode “sorcellerie”, au sein d’une civilisation Judéo-Chrétienne.

Selon Emily Oster dans son essai “Witchcraft, Weather and Economic Growth in Renaissance Europe”, on estime à 1 million, le nombre de victimes, de la Chasse à la Sorcellerie, en Europe seulement, et entre le 13 ème et le 19 ème siècles, seulement. [516].

L’ouvrage catholique “Malleus Maleficarum” fut publié en 1487. C’est l’ouvrage de contre-sorcellerie, par excellence, qui codifie la chasse aux sorciers, et bien évidemment, surtout, la chasse aux sorcières. En effet, il semblerait que les Exécuteurs  Protestants tiraient dans le tas car ils ne souffraient pas du même syndrome, de martyrisation privilégiée des femmes, qui est, bien évidemment, propre à tous les Exécuteurs du clergé Catholique – gisant, encore plus, dans leurs misères et frustrations sexuelles que leurs collègues non inféodés à Marie.

 

Chasse à la Sorcellerie durant le Grand Minimum Solaire de Maunder

Cette Chasse à la Sorcellerie fut initiée par le Pape tortionnaire Innocent VIII qui écrivit en introduction de sa bulle papale “Summis Desiderantes”, en 1484 : «En effet, il est récemment parvenu à nos oreilles, avec grande douleur, que dans certaines régions de l’Allemagne supérieure, ainsi que dans les provinces, les villes, les territoires, les régions et les diocèses de Mayence, de Cologne, de Trèves, de Salzbourg et de Brême, un grand nombre de personnes, hommes et femmes, sans aucun égard pour leur propre salut et se retranchant de l’Eglise catholique, se sont abandonnés aux démons, aux incubes [démon mâle, ndt], aux succubes [démon femelle], et par leurs incantations, leurs sortilèges, leurs conjurations, par d’autres sorts de malédictions et d’autres œuvres, par d’énormes et horribles offenses, ont assassiné des enfants dans le ventre de leur mère, ainsi que des petits d’animaux. Ils ont aussi détruits les produits de la terre, les grappes de la vigne, les fruits des arbres, hommes et femmes, bêtes de somme, troupeaux, ainsi que toutes sortes d’animaux, vignobles, vergers, prairies, pâturages, maïs, blé, et toutes les autres céréales. En outre, ces misérables affligent et tourmentent les hommes et les femmes, les bêtes de somme, les troupeaux, ainsi que des animaux de toutes sortes, avec des maux terribles et des maladies douloureuses, à la fois internes et externes. Ils causent la stérilité chez les hommes et empêchent les femmes de concevoir, de telle sorte que les époux ne peuvent connaitre leurs femmes, ni les femmes recevoir leurs maris. En plus de cela, ils blasphèment et renient la foi qu’ils ont reçue de par le sacrement du baptême et, sous l’influence de l’ennemi du genre humain, ils n’hésitent pas à commettre les plus immondes abominations, les plus sales excès au péril mortel de leurs propres âmes, par lequel ils outragent la Majesté Divine et sont une cause de scandale et de danger pour beaucoup».

De nombreux procès, à l’encontre de la Sorcellerie, furent orchestrés au tout début du Grand Minimum Solaire de Maunder, et durant tout ce cycle de catastrophes alimentaires et sanitaires. Par exemples:

Les procès de sorcellerie, en Allemagne, dits de Würzburg, eurent lieu entre 1626 et 1631. Le 27 mai 2016, à la suite d’un hiver terriblement rigoureux, toutes les vignes furent détruites par la gelée, de même que les champs de céréales. Les paysans demandèrent aux autorités ecclésiastiques de ne plus tolérer la destruction de leurs récoltes par les sorciers et les sorcières. Ce sont, dans cette principauté seulement, 900 hommes, femmes et enfants qui furent emprisonnés, torturés et exécutés car ils furent accusés et convaincus de “sorcellerie climatique”. Ils furent brûlés après avoir été décapités.

Toujours au sujet des Sorciers et Sorcières, dans le Malleus Maleficarum: « Il est donc raisonnable d’en conclure que tout comme ils déclenchent des tempêtes de grêle, ils peuvent de même déclencher la foudre et des tempêtes en mer; et il n’existe aucun doute sur ces points».

D’autres procès de “sorcellerie climatique”, eurent lieu en Allemagne: les procès dits de Bamberg entre 1626 et 1631, ont exécuté environ un millier de personnes; les procès dits de Trier, entre 1581 et 1593, ont exécuté environ un millier de personnes dans ce diocèse; les procès dits de Fulda, entre 1603 et 606, ont exécuté environ 250 personnes.

Vers 1650, le Parlement Ecossais accusa la sorcellerie croissante, dans les campagnes, de provoquer des années sans récoltes, et il autorisa plus d’exécutions de sorciers et de sorcières pour apaiser la Colère Divine. En Amérique du nord, les campagnes hystériques, à l’encontre de la sorcellerie, se manifestèrent lors des périodes de très grands froids: entre 1635 et 1645 et durant les procès de Salem en 1691/1692.

Certains historiens affirment que ce sont plus de 110 000 procès pour sorcellerie qui eurent lieu à partir de la bulle papale en 1484 – jusque vers la fin du Grand Minimum Solaire de Maunder.

Des ouvrages entiers ont été rédigés sur le génocide des Sorcières et des Sorciers, des Shamans, des Guérisseurs, des Sages-Femmes… qui fut orchestré par les Chrétiens de toutes sectes purulentes, en Europe, et durant presque deux millénaires. Plusieurs ouvrages ont même été rédigés sur les relations très précises existant en la résurgence des procès de sorcellerie et le Refroidissement Planétaire global lors du Petit Age Glaciaire, à partir de 1450, et surtout lors du Grand Minimum Solaire de Maunder, entre 1618 et 1715.

Vers 2010, lorsque je fus au Bhoutan, les Chrétiens venaient juste de pendre une Sorcière. En 2012, lorsque nous étions au Pérou, en cours de préparation du Festival Kokopelli-Pachamama, les Evangélistes Chrétiens venaient de trucider une vingtaine de shamans dans la jungle, en vendetta organisée. Ainsi qu’il le fut expliqué, par la presse nationale, car il est peu commun que les NewsFakers s’intéressent au sort de pauvres sorciers dans les forêts Amazoniennes.

Le génocide des Sorcières et des Sorciers, des Shamans, des Guérisseurs, des Sages-Femmes, fut également orchestré sur tous les continents. Ainsi, les hordes Judéo-Bolchéviques de Staline exterminèrent tous les shamans, hommes et femmes, des Terres Sibériennes, à partir de 1930. Staline détruisit intégralement la culture shamanique de Sibérie: les enfants furent envoyés dans les camps d’éducastration nationale et les patients dans des cliniques aseptisées.

Tout comme, aujourd’hui, encore, les Pygmées sont chassés en battue organisée, car ils ne possèdent pas de passeport et d’existence légale, il en fut, de même, pour une multitude des 300 Peuples Indigènes qui peuplaient ces territoires volés par l’URSS. Aujourd’hui, personne ne sait combien de millions de personnes furent exterminées par les hordes Judéo-Bolchéviques de Lénine et de Staline: entre 60 et 120 millions d’âmes sont les chiffres proposés (qui intègrent, également, les 25 millions de décès dans ce pays, lors de la Seconde Grande Boucherie Mondiale).

Ce fut une gigantesque Chasse aux Sorcières, sous tous aspects, au nom du Matérialisme Dialectique et au nom de la Lutte des Classes – un cadeau très empoisonné, sous guise néo-sioniste, du Rabbin Karl Marx.

Ainsi les hordes Chrétiennes brulaient, sur des bûchers et par séquence de douze, en l’honneur des apôtres, tous les Indigènes au Mexique pratiquant leurs rituels de figurines en pâte de graines d’amaranthe – ces rituel étant jugés comme de la sorcellerie par les Bons Pères Jésuites et comme un blasphème de la “sainte eucharistie”.

Faut-il poser, vraiment, la question de l’amplitude de dissonance cognitive existant chez des Jésuites pratiquant le cannibalisme religieux catholique de la transubstantiation – du corps et du sang de Jésus crucifié – accusant des Peuples Amérindiens de Sorcellerie parce que modelant des figurines végétales pour célébrer certains de leurs rituels traditionnels et sacrés?

 

Comment l’Espèce Humaine va-t-elle choisir entre la Vision Planétaire

et le Mensonge Patriarcal et Théocratique?

Au-delà du massacre de la Sorcellerie et du Shamanisme, en Europe et ailleurs, puis-je conseiller à tous ceux en quête d’érudition, à savoir cherchant à s’arracher, à se libérer des Fakenews estampillées d’Etat, la lecture de la traduction que j’ai effectuée de l’ouvrage de John Lash “Not in His Image” que j’ai intitulé “La Passion de la Terre: Traité d’Ecologie sacrée” et comme sous-titre: “Comment l’Espèce Humaine va-t-elle choisir entre la Vision Planétaire et le Mensonge Patriarcal et Théocratique?”

Une version, en ligne, en est offerte sur mon site Magie Tantrique Gaïenne. [519]

Pourquoi? Afin de comprendre que c’est tout un monde qui a été brûlé par les Chrétiens, et ensuite, par les Islamistes, à savoir le monde du Paganisme Animiste et Gaïen avec ses Temples, ses Universités, ses Bibliothèques, ses Instructeurs (hommes et femmes sur le même pied de privilèges et d’obligations… en fonction des situations, car le concept d’égalité est un leurre), ses Bardes, ses Enseignements, ses Médecines Traditionnelles, ses Rituels, ses Substances Enthéogéniques. Tout cela fut détruit, brûlé, consumé, exterminé, génocidé – inexorablement.

L’extermination du Paganisme Européen, dans les brasiers ardents du monothéisme, est un gigantesque Holocauste quotidien – inégalé dans son amplitude et dans la ténacité de la persécution au cours du temps – qui dure depuis près de deux mille années. Avec la complicité des Autorités corrompues par les Banksters.

«La souche virulente apocalyptique, inhérente au Christianisme, dériva de l’extrémisme Juif, et plus particulièrement d’une secte, les Zaddikim de la Mer Morte. L’élément apocalyptique s’avéra particulièrement létal, pour la vie de l’âme Européenne, parce que le châtiment divin est une proposition extra-mondaine, et de nature strictement mâle, qui est complètement étrangère aux cultures enracinées dans la religion tellurique de la Grande Déesse. Il est établi par le dieu paternel par l’entremise de ses guerriers bigots, les soldats de son “armée du salut”. Pour qu’une telle conception de violence divine émerge, et soit vécue au sein d’une quelconque culture, il faut qu’il existe une rupture radicale des genres alors que l’équilibre et la santé des sociétés Européennes dépendaient d’une harmonie de ces deux genres. L’apocalypse n’est pas une catastrophe naturelle mais un acte surnaturel par lequel le Dieu Paternel affirme sa puissance suprême et dans lequel la Mère Nature ne joue aucun rôle. En d’autres mots, le jugement apocalyptique est exclusivement un mythe patriarcal. En tant que tel, il aurait été considéré comme étranger et redoutable par les peuples natifs qui vivaient dans des cultures matriarcales et dans des sociétés empreintes d’une harmonisation entre les genres féminin et masculin.

L’intuition fondamentale de l’écoféminisme – un terme originellement utilisé en 1974 par Françoise d’Eaubonne, une sociologue Française – est le fait que la domination de la Nature va de pair avec la domination des femmes. Cette perception relie la problématique écologique à la problématique des relations de genres. La théologienne écoféministe, Rosemary Radford Reuther, affirma ce principe en une phrase: «Il ne peut exister aucune libération des femmes, et aucune solution à la crise écologique, au sein d’une société dont le modèle fondamental est la domination». Avec un certain recul historique, il apparaît maintenant que la religion rédemptionniste n’est pas du tout une religion dans le sens où elle s’intéressait sincèrement au Divin et où elle prendrait en compte, avec compassion et lucidité, les besoins spirituels humains. C’est plutôt un système politique sous un déguisement religieux, un système dont le modèle fondamental est la domination. La fin du monde apocalyptique représente la culmination de la domination mâle. C’est la justification ultime de la puissance patriarcale». John Lash. “La Passion de la Terre”.

Aujourd’hui, si l’on veut vraiment redonner une tribune, et ses lettres de noblesse, à la Sorcellerie, ainsi que l’évoque une certaine presse promouvant cette campagne publicitaire, il ne s’agit plus de tourner – en rond, en Mac Rond et en petits patapons, autour du pot – ou autour du chaudron. Il s’agit de mettre le feu au chaudron de la Sorcellerie afin d’en régénérer les potions magiques.

Quelle est l’origine de cette famille de termes: sorcier, sorcellerie, sorcière, sortilèges,  ensorceleur, etc? Selon les Gloses de Reichenau (du 8 ème siècle), le terme “sorcerus”, pour jeteur de sorts, est la version populaire du terme classique “sortilegus”, pour liseur de sort. Ces termes sont dérivés du Latin “sors”, signifiant “destin” dont l’étymologie n’est pas vraiment très claire et qui pourrait venir du PIE “ser” signifiant “nouer” ou “lier”, d’où la notion de destinée.

En vérité, de très nombreux Shamans, Instructeurs, Telestai, des temps antiques, avaient bien d’autres choses plus fertiles à réaliser que de jeter des sorts ou d’en lire. Il est à noter, d’ailleurs, la proximité sympathique du terme “sorcier” avec le terme “sourcier”, celui ou celle qui est connectée à la Source.

En fait, les Shamans, Instructeurs, Telestai, Mages, Magiciens, des temps antiques, étaient avant tout des astronomes, des liseurs du Ciel de Gaïa. Et ce n’est évidemment pas une coïncidence que Ptolémée, au tournant de l’ère, durant l’émergence de la Peste Chrétienne, ait supprimé la treizième constellation classique du Zodiaque, à savoir Ophiuchus, le Porteur de Serpent, le Porteur de Sagesse, le Shaman Porteur d’Eve.

«Les Constellations sont un déploiement, de cristal liquide, du jeu de l’imagination humaine qui se tisse dans le Rêve de Gaïa. Les Constellations constituent un système de feedback pour lire, enregistrer et guider votre propre puissance de rêve. Quelle est donc la relation entre l’imagination et l’amour? Quelle est la relation entre la puissance de rêve, dans chaque animal humain, et notre simple capacité à aimer?» John Lash. “La Passion de la Terre”.

Eve, le Serpent, confia à l’Humanité le vecteur de la Sagesse Tellurique, à savoir, les vecteurs enthéogéniques vers sa propre Sagesse – celle de l’Humanité et celle du Serpent. Et ce sont les mêmes car “l’Intelligence” n’a pas été cosmiquement “pro/visionnée” et “pré/visionnée” pour émaner de la “non-Intelligence”.

L’étymologie des termes anglais souvent usités tels que “witch”, “wizard”, est beaucoup plus transparente puisque tous ces termes – ainsi que vidéo, vision, visionnaire, etc – viennent du même terme Latin “video”, issu du PIE “weid”, pour “voir”, corrélé aux termes Sanskrits “veda” et “vidya” signifiant “sagesse” – l’équivalent de “Sophia” en Grec. C’est également l’origine des termes Anglais “wit” et “wisdom” signifiant, également, “sagesse”. Ainsi, les Witches et les Wizards authentiques sont des visionnaires, ce sont des porteurs de Sagesse.

L’étymologie des termes “Magie”, “Mage”, “Magicien” est également très claire et remonte, par le Latin, le Grec, l’Iranien, au PIE “mehgh” signifiant en autres “magicien”. L’ordre originel des Mages remonte à un très antique passé des Peuples de la Terre.

«La théocratie, qui est le prototype de la gouvernance patriarcale, est la carte d’atout du jeu victime-perpétrateur, tel que je l’explique amplement dans mon ouvrage, La Passion de la Terre. Si le tyran qui châtie et qui récompense son peuple peut le convaincre qu’il est mandaté par les dieux ou qu’il est lui-même un dieu, alors l’autorité divine est en contrôle (ainsi que Constantin, le faux converti, l’avait si bien compris). Mais la théocratie, et tout le complexe de domination qu’elle incarne, était un concept totalement étranger à la mission que s’était donnée les Telestai d’enseigner, de guider et de faire prospérer – en bref, d’encourager et de cultiver le potentiel humain. On ne peut pas réconcilier la volonté de contrôler et de manipuler le potentiel humain avec une telle mission. C’est pourquoi les Gnostiques originels, les adeptes de l’extase shamanique qui enseignaient au travers de l’initiation par la Lumière, quittèrent l’Ordre des Mages. L’Ordre fut fondé sur le plateau d’Urmia aux alentours de 6000 av. EC, durant l’Age des Gémeaux. La scission eut lieu après 4400 av. EC, lorsque le point vernal passa du Taureau dans le Bélier.

A partir de leur base antique dans le nord-ouest de l’Iran, les Gnostiques auraient été capables d’observer les développements dans le Croissant Fertile, incluant l’émergence de l’urbanisation et de l’agriculture à grande échelle. Leur statut de sages nomades, les célèbres “Chaldéens” de l’antiquité, leur aurait conféré toutes les possibilités d’observer trois développements fondamentaux: le passage du roi sacrificiel (pratique primordiale du bouc-émissaire, la méthode du pharmakon) au roi sacré (rite modifié requérant le hieros gamos, l’accouplement sacré avec la Déesse pour s’assurer de la valeur du roi) et ensuite au roi rédempteur (les hommes sacrant les hommes et au diable l’accouplement sacré). Cependant, ils n’auraient pas pu analyser cette progression ni détecter la violence pathologique impulsée par les croyances rédemptrices aussi profondément que nous le pouvons actuellement. Du moins, je ne le pense pas. Il est possible qu’ils aient été pris par surprise par la très grande force du processus, pour ne pas mentionner les techniques insidieuses des Illuminatis qui pervertissaient les rites régénérateurs des Mystères». John Lash. “La Passion de la Terre”.

A en croire la presse aux Ordres, Marlène Schiappa ne pratique pas la Sorcellerie mais elle aime bien les superstitions Païennes «parce que cela donne confiance». Pour Schiappa, la Sorcellerie, c’est comme le Catholicisme, le Macronisme, la Démocratie, la cocaïne ou l’alcoolisme, ce sont des systèmes de croyances qui donnent confiance. A savoir, le temps d’une dose avant que le système immunitaire ne s’écroule pour en redemander – des élections, piège à cocons. Elle mentionne, même, une Mona Chollet célèbre qui aurait «décrit l’approche de la sorcellerie comme puissance féminine». Franchement? Dans quel sens de féminité? Une féminité féminine, une féminité féministe, une féminité refoulée du pied, une féminité introvertie qui prend son pied ou une féminité masculine qui fait mine?

“Une puissance féminine”, très certainement, et qui plus est “une puissance féline” … et c’est, encore, un euphémisme parce que la pratique authentique, sinon finale, de la Sorcellerie, de la Magie, du Shamanisme, est une pratique de gestion de pouvoir, de puissance, de force – c’est la gestion de la Shakti, celle de la Puissance Féminine en Terre, celle de la Puissance Serpentine en Terre, celle de la Mère Animale Planétaire. Les termes “sacrement”, “sacré”, “sacrifice”, etc, participent de cette même étymologie, “sak” en Sanskrit, signifiant “la force, la puissance”. C’est une sacrée découverte!

 

La Magie Gaïenne: une Guirlande de Cornucopias Médicinales

pour le corps physique et pour l’âme

L’exercice de la Sorcellerie, de la Magie Gaïenne, du Shamanisme, est une pratique exigeante, quotidienne, raffinée, déclinée, intentionnée… Elle offre, et constitue, une Panoplie d’Armes d’Instructions Massives, à multiples têtes chercheuses, car la Magie Gaïenne est une quête – en fait, c’est la Quête.

Le Magicien Gaïen, ou la Magicienne Gaïenne, sont tels Pan le Vert ou Kokopelli, ou Kokopelli-Mana, aux multiples cornes et antennes qui les connectent à la Source. C’est ainsi que les Flutes de Pan le Bouc, ou de Kokopelli, sont les vecteurs de l’Instruction et des Dons de Fertilité de la Mère – qu’ils confèrent, en retour, aux animaux humains lorsque, et si, leur Quête émerge – ou son objet, qui ne font qu’un.

Quelle stupéfaction de découvrir que le terme “antenne” (et toutes ses cousines très proches dans d’autres langues) a pour origine le terme Latin “antenna”, signifiant “verge de bateau”, qui est apparenté aux termes Grecs “ἀνατείνω, anateinô” et “τείνω, teínô” pour “tendre” mais, également, aux termes Latins, “intensio, intentio”, qui ont donné en Français les termes “intention, tensions” et la famille de mots afférents.

En fait, l’antenne du bateau, la vergue (ou verge) du mât, lui permet de tendre la voile et c’est l’origine de toutes ces magnifiques analogies.

Les Magiciens et les Magiciennes, Sorciers et Sorcières, possèdent des Antennes qui leur permettent de lever les Voiles afin de lever le Voile d’hallucination collective – et tout cela avec une Intention. L’Antenne constitue l’Intention et elle est, également, le vecteur de la capacité shamanique d’Attention – vers l’Attention émanant de la Mère.

Les cornes, les antennes des Animaux de Pouvoir sont leurs Intentions – ou les vecteurs de leurs Intentions… ou des Intentions de leur Mère. Avez-vous vu la scène magnifique d’Avatar au cours de laquelle Neytiri, la Sorcière Bleue, connecte ses Antennes Tressées à la Terre?

Pouvons-nous imaginer ce que nous pouvons déduire, de cette origine étymologique, et de cette communion de sens, lorsque la réalité de la situation explose à la conscience? L’Atmosphère Vivante est percée, persécutée de millions d’antennes, et de satellites technologiques – sans évoquer le fait qu’elle soit infusée, en permanence, de particules métalliques “pour refroidir le climat”. Ainsi, des milliards de téléphones portables, dans le monde entier, constituent des milliards d’antennes portables – dirigées droit vers le coeur de l’individu. Quelles sont donc, les Intentions, et donc les messages d’injonction, véhiculés par ces antennes technologiques et cancérigènes – ou, bien sûr, par les réseaux auxquels elles donnent “l’accès” et “l’autorisation”? GIWY: Google Is Watching You!

C’est ainsi que les missionnaires chrétiens, très patriarcaux, ont tout fait pour annihiler Pan le Vert, en Europe, et Kokopelli, en Amérique, pour leur couper les Antennes Telluriques et leur subtiliser leur Pénis gigantesque, symbole de Fertilité. On appelle ce syndrome, la peur de la verge, la vergophobie. L’un des symboles les plus Voilés de la vergophobie, au sein de la civilisation Judéo-Chrétienne, est la Juive Vierge Marie, Voilée, qui enfanta, miraculeusement – à savoir, sans pénétration de verge animale.

J’ai fortement apprécié, in situ et de visu, les représentations de gigantesques pénis, en couleurs vives, sur les murs des maisons des Tibétains (et des Tibétaines) au Bhoutan. Ne pourrait-on pas proposer une délégation sinistérielle Française au Bhoutan, avec Schiappa en tête de peloton, pour aller les moraliser sur leurs pratiques artistiques et culturelles qui pourraient sembler discriminatrices à d’aucunes. Car, où sont-elles les vulves colorées sur les maisons des Bhoutanais?

Et comme il s’agit, somme toute, de décliner des kyrielles de falsifications, de dissonances cognitives, de valeurs inversées, d’inversions accusatoires… pouvons-nous imaginer, enfin, que l’animal totem à antennes des Peuples du Nord, le Renne, ait été coopté, piraté, par le monothéisme chrétien pour sa fête de Noël qui célèbre la naissance de Jésus, la Poupée de Vaudou Juif, dans la crèche, quelques mois avant qu’il ne soit crucifié sur la croix de bois, inlassablement.

Même s’il s’agit d’un tout autre sujet, les symboles de cette célébration macabre – qui plus est, un 25 décembre, en dissonance totale d’avec le Solstice authentique – constituent un pastiche grotesque de la communion enthéogénique chez les Shamans de Sibérie: les couleurs rouge et blanc du Père Noël et de l’Amanita muscaria; les rennes qui consomment l’Amanita muscaria; le Shaman qui boit l’urine des rennes; l’échelle pour descendre, par l’orifice supérieur de la yourte, et distribuer les champignons; les bûches en pâtisserie et le Sapin à cause de la synergie entre les racines des conifères et le mycéliumde l’Amanita muscaria; les gnomes et les petits nains totalement Alien au monothéisme; le traineau qui “plane” dans le ciel; etc, etc…

Les Antennes Telluriques des Sorciers, Magiciennes, Shamans, et autres Artistes De Nature, sont diverses, et variées, et toujours furent-elles une cible privilégiée d’annihilation et d’éradication pour les monothéistes de toutes tendances génocidaires. C’est parce que les monothéistes savent, pertinemment, que les Antennes des Magiciens sont les mêmes que celles de Pan le Bouc; ou celles de Kernunos, le Cerf; ou celles de la Femme Lakota Bison Blanc; ou celles de Kokopelli chez les Hopis et les Navajos; ou celles du Taureau Blanc de Shiva; ou celles de la Licorne Celtique; ou celles des Dragons…

… les cousins des Serpents Instructeurs… dont les cornes sont lovées, en-dedans, pour mieux moduler la dose, en fonction de leur cible à médiciner.

Quelles sont-elles, donc, ces Antennes, Cornes et Cornucopias des Sorciers, des Shamans et autres Magiciennes, de tous temps, car la Dame Sagesse, de ces Cornucopias, n’a point d’âge? En effet, promouvoir la Sorcellerie n’est pas une responsabilité frivole – et c’est en connaissance de cause, toujours, que je le suggère, à demis mots, pour tous les maux de mise lorsque la méprise sévit… comme une épidémie médiatique.

Il serait, en fait, plus sage d’évoquer une Guirlande Magique de Cornucopias car, en effet, chacune de ces Cornucopias est une Magie en soi, au tissu très soyeux, et délicat de détails, qui point ne se satisfait de souillons hystériques.

A propos de guirlande magique, pouvons-nous imaginer comment nous pouvons danser et valser sur la forme archétypique du clitoris en antenne à quatre branches? Du moins, la forme archétypique du point focal dénommé “clitoris” au sein de l’immense organe clitoridien. De plus, ne parle-t-on pas également de “cervix”. Rappelons que le Cerf est l’un des Animaux Totems de Pouvoir les plus révérés en Europe – mais aussi dans le monde entier, en ce qui concerne cette grande famille des Cervidés. Telle une majestueuse ramure cervidée, le clitoris est, en effet, une cornucopia de générosité Gaïenne, en soi, dont l’évocation dépasse l’atmosphère de ce Canto.

Puis-je cependant, pour la récréation, et la régénération, proposer ma traduction de ce poème érotique du Tamil-Nadu, le Kamapanacastiram? Cela, afin de mettre en exergue, et même en haute alitude, le fait que si le “Clitoris” signifiant “petite colline” (du moins prétendument, en ancien Grec) fut nommé ainsi, sûrement par un mâle ecclésiastique, ce n’est peut-être… qu’un problème d’éloquence de langue, car, personnellement, je serai enclin à considérer le Clitoris comme une grosse montagne. Dans le Tantra Gaïen, le Clitoris… cela peut friser le Mont Everest sur le plan de l’extase et des vertiges – par manque d’oxygène.  

D’ailleurs, certains, proposent une étymologie surfant sur le mème de la “clé”:  “kleís” en Grec, “clavis” en Latin, cognat avec “klínō” en Grec, pour “j’incline”, et avec “klîmax”  en Grec, pour “échelle”. En fait, en Anglais, le terme “climax”  signifie, aussi, l’orgasme. Le terme, en Français, “climat” – dont personne ne sait donner une définition – a pour origine cette même racine, également. Au risque de passer pour moqueur, je comprends mieux maintenant que le GIAC, les Guignols de l’Intox Atmosphérique Carbonée, et de nombreux “climatologistes” à la solde des Autorités, prennent la grenouille, qui monte ou descend à l’échelle, comme symbole, lorsqu’ils crapautent dans la marmelade de leur science falsifiée – car en Grec, l’échelle et le climat participent du même concept.

N’est-ce pas époustouflant, pour ne pas dire neurorgasmant? Le Clitoris, dans cette vision étymologique de sexualité exacerbée, est la “clé”, “l’échelle”, “l’orgasme”, “le climat” – en bref une atmosphère de Joie de Vivre. C’est l’une des Clés vers l’Illumination Gaïenne. C’est l’une des Clés vers l’Orgasme Féminin (si je puis oser l’adjectif) qui n’a jamais été, d’ailleurs, que clitoridien car tout est Clitoridien – même sur mode super G. La Montagne qui surgit au coeur de l’Oeuvre est la Clé de la Clé – surtout lorsque les Tremblements de chair, en fond de Vulve Volcanique, déclenchent des Tsunamis de sucs. C’est l’une des Antennes privilégiées vers le sacré Féminin, vers la Mère Orgasmique, la Maîtresse de Danse du Tantra Planétaire.

Voilà donc, pour le dessert, en guise d’acte de bravoure, à consommer de suite et sans modération, un poème Tamil, de la période médiévale tardive du sud de l’Inde, le Kamapanacastiram, qui confère des instructions explicites et exaltées quant aux exsudats oro-génitaux consacrés à la régénération des forces Vitales de l’animal humain – et qui sont des instructions vivant au coeur de toute Sorcellerie authentique, Païenne et Gaïenne.

«En prenant le joyau proéminent et palpitant de son yoni, doucement, gentiment entre tes dents et ta langue, suce-le comme un nouveau-né tète du sein; il va alors s’ériger et briller, il va émerger de son fourreau. Il va s’enfler tel un magnifique rubis. L’épanchement abondant et parfumé, coulant telle une douce écume, entre les lèvres de la vulve, est une boisson régénératrice lorsqu’elle est mélangée avec ton sperme parfumé, épais, brillant et de la couleur du lait.»

 

Promouvoir la Régénération de la Sorcellerie,

c’est promouvoir, intrinsèquement l’impulsion anti-religieuse.

La Cornucopia du Refus d’Entrer en Religion est la première de ces Cornucopias, l’une des plus épicées, et très au sujet du jour, depuis la Nuit des Temps (du moins, depuis l’offensive généralisée des Monothéistes à l’encontre des Animistes). Le Refus d’Entrer en Religion est le refus de ramper aux Ordres religieux, sous tous niveaux de déguisements grotesques – du corps physique et, surtout, de l’âme.

Je raffole de cette Cornucopia et je vais m’en abreuver, à satiété, jusqu’à ma réintégration finale dans la soupe organique de Gaïa.

C’est la liberté d’exister en dehors de toutes les Autorités religieuses ouvertes ou occultées  par des Autorités morales, historiques, scientifiques, universitaires, etc – qui gisent, la plupart du temps, dans un gigantesque vide d’Autorité naturelle, à savoir d’Autorité éthique authentique. Cette liberté nous amène à évoquer la douloureuse problématique que les Autorités, en factions, appellent le droit à la critique des religions. A savoir, plus exactement, de leur point de bévue imposée, le non-droit à la critique des religions – ou le droit à la non-critique des religions – qui est une forme d’invitation à se taire, à ramper, à acquiescer – ce que n’a pas voulu faire Julien Assange qui est un héros, un Sorcier de la transparence, pour ainsi dire, et persécuté comme tel. Au nom de quoi, au fait?

L’Arrogation est la capacité innée à l’animal humain de poser des questions et de remettre en questions toutes les Autorités – et surtout toutes les Autorités auto-proclamées prétendant être congénitalement divines et extra-terrestres. L’Arrogation est un mode de Vie et, surtout, de Survie Biologique, qui est à prendre ou à laisser… mais aussi à surprendre!

Qu’est la Sorcellerie, en effet, sinon une vaste entreprise collective de démolition de la religion? La preuve par la capacité des Autorités religieuses de s’unir avec les Autorités non religieuses (officiellement) et les Banksters pour persécuter les pratiquants de la Sorcellerie, du Shamanisme, de la Magie, pendant des siècles et des siècles – inexorablement. Il est ainsi, pour le moins, surprenant – au premier abord, car n’oublions pas que la dissonance cognitive est le jouet favori des psychopathes, surtout aux abois – de voir 200 femmes, menées par Schiappa, lancer une campagne pour la régénération de la Sorcellerie. Et ce, en pleine nouvelle loi de lutte contre la Haine en ligne et contre la critique des religions, à savoir la loi Avia/Sion, l’un des poisons les plus toxiques de la Macronie

– le pire étant, bien sûr, le génocide accéléré des nourrissons par vaccinations: une “vachination” à l’échelle de tous les Goyim –

Tout cela étant décliné, il est moins surprenant de voir Coco sortir du bois. Comme, récemment, France-Intox l’évoque… Coco, toute en coquetteries de coteries, vient d’invoquer, son droit  inaliénable de critiquer les religions en toute illégalité – eu égard à cette même loi Avia/Sion. Coco est la célèbre dessinatrice du journal hyper-Sioniste, Charlie Hebdo, spécialisé dans la critique de toutes les religions, sauf une… Et même dans la critique féroce de tous les anti-vaccinalistes, du temps de Val, un prédateur valsant sur le même mirliton que l’autre Valls – tous deux, d’ailleurs, de très zélotes experts patriarcaux de la cause des Elus et, également, de très zélotes experts en opérations psychologiques spéciales.

De l’ancêtre de Koko à Coco, et dans le respect de la liberté d’expression tel que stipulé dans le dernier jugement d’octobre 2019, de la Cour de Cassation Française, eu égard au syndrome de l’étron en trop sur une couverture de Charlie Hebdo. Coco pense-t-elle vraiment que ce sont des méchants terroristes (drogués à la quarantaine de vierges, en quarantaine, dans le paradis Islamique) qui ont assassiné ses amis et fauché les jambes de Fabrice? Sans rentrer dans d’autres détails, car là n’est pas le sujet, j’ai une horreur sacrée d’être le sujet de toute Religion d’Etat, surtout celle surnommée Religion d’Etat d’Urgence – qui, dans les rues Jaunies – et Rougies du sang des grenades juteuses de génocide – se métamorphose, trop souvent, en Religion des tas d’urgences – lorsque les services, du même nom, ne sont pas en grève illimitée.

Il eut été proprement orgasmant de voir Fabrice Nicolino, qui possède un génie d’investigation journalistique très exceptionnel pour notre époque – sauf pour le réchauffement anthropique, mais cela devait être émotionnel – écrire, lui-même, l’ouvrage de la Vérité sur Charlie. Mais on comprend, fort bien, que les Maussades, et les Archontes, ne trainent pas qu’à Jérusalem… pour surveiller tous ceux qui ne se sentent ni Charlie, ni Charles Darwin, ni Charles Marx! En bref, pour surveiller tous ceux, aussi, qui se rappellent, encore, que les Charlies, des Temps premiers, avaient aussi la Gueule Ouverte – vis à vis de toutes les chapelles, et même celle de Charles, à Colombey les deux Chapelles… qui, jamais, d’ailleurs, ne se laissa tant étonné par leur Otan hautain, aux teins teigneux et très mortifères.

J’ai cru ouï dire, au fond des bois de l’Oregon – des rumeurs émanant de l’Ourse – que l’OTAN, en emporte les Vents, serait en “mort cérébrale” annonçant la mort cérébrale, imminente, de son jumeau, en France, le CRIF. Que va devenir la République?

En parlant de république, de ripoux, de puces électroniques, et d’hallucinations collectives (ou pas vraiment collectives?), Coco aurait-elle dans ses projets de dessin – selon les desseins de sa direction – une couverture Charlie un peu détonnante sur le suicide d’Epstein, avec la bandoulière virtuelle de son âme? Un suicide, d’ailleurs, qui ne correspondrait pas aux normes médicales en vigueur, pour les individus choisissant de mettre fin à la leur – en raison de la présence très insigne, de petits os brisés, ne respectant pas les consignes médiatiques.

Coco, que je connais pas, fait partie, peut-être, de ce nouveau chapelet grotesque de sorcières et autres ensorceleuses et jeteuses de sortilèges – et surtout de sorties légères… sur le plan de l’érudition qui, très souvent, chez les Sinistres, et chez les Journalistes, est à l’aune de leur très rude diction. Coco conseille-t-elle de s’adresser, directement, au CRIF, ou à la LICRA, pour bénéficier d’une indulgence d’autorisation quant à la capacité de critiquer la religion non critiquable? Combien cela coûte-t-il pour l’autorisation? Et combien cela coûte-t-il pour les procès subséquents garants de bonnes publicités tapageuses tout en se parant de violents coups bas?

Car la Justice n’est pas Charlie pour tout le monde!!… comme le répète, souvent, Alain Soral – qui semble bien courageux, d’ailleurs, de tant tenter de se désempêtrer du galimatias social généré par une dynamique, annoncée, de réconciliation entre des lobotomisés, et fiers de l’être, encapsulés, et bien emmitouflés, dans leurs diverses chapelles Sionistes et Néo-Sionistes: Christianisme, Judaïsme orthodoxe anti-Sioniste, Islam, Néo-Darwinisme, Marxisme, Communautarisme, ChrIslam, Féminisme, LGBTisme, LGBisme, etc…

Comment Soral ne peut-il pas voir que ce sont, tous, les fruits pourris et génocidaires des mêmes déments très contaminés par un virus extraterrestre qui leur confère des prétentions de suprématie mentale, de race maîtresse et même, de quasi-divinité chez les plus meurtris du cerveau? Comment Soral ne peut-il pas voir que ce sont les fruits pourris et génocidaires émanant de ceux qu’il a pourtant bien repérés? Est-ce au titre de la Réconciliation? Si je puis me permettre cette arrogation, enfin, Soral est-il diabolisé, par les Autorités, afin d’être sélectionné, à l’ultime moment, de son coffre d’épouvantes Soraliennes, comme dernière brouette de secours, pour collecter les tas d’urgence, et les réconcilier, lorsque la société sera en lambeaux?

 

Promouvoir la Sorcellerie, c’est promouvoir les Plantes Médicinales interdites

et, surtout, non reconnues comme telles.

La Cornucopia de Guérison des Plantes Médicinales Maîtresses est l’une des plus essentielles car elle prépare la Survie des Tribus du Futur. Ce n’est pas le thème, de ce Canto présent, pour lequel j’ai, déjà, beaucoup écrit et pour lequel je vais écrire encore beaucoup – tant que la Mère me confère son Etincelle de Vie. Il suffit de préciser que dans la France, à la botte de la Pharmacratie, l’accès aux Plantes Médicinales est réduit, légalement et juridiquement [521], à une poignée grotesque et ridicule de quelque 148 plantes, en vente libre. La Pharmacopée Mondiale, en source ouverte, en contient des dizaines de milliers consignées comme telles, traditionnellement, ou prouvées comme telles, dans des laboratoires modernes – au service de brevets des multinationales et souvent, encore, dans certains pays, au service du Domaine Public.

Ces Plantes Médicinales Maîtresses peuvent être tout autant utilisées pour la guérison des animaux humains que pour la guérison des animaux sauvages et domestiques, que pour la guérison d’autres plantes, ou que pour la guérison des sols et des écosystèmes.

« Bien que cela soit peu le cas, les remèdes de plantes peuvent être utilisés en tant qu’agents médicinaux pour les plantes tout autant que pour les animaux et les humains. De tels remèdes ont des effets similaires, et même identiques, à ceux qu’ils ont sur nous. On peut utiliser du Cordyceps, des infusions de Scutellaria baicalensis ou de Rodiola pour stimuler la production de tissus racinaires dans les plantes – incluant le cerveau des racines – des infusions de Sida acutifolia pour combattre des infections bactériennes, des infusions d’Isatis pour combattre des infections virales, ou même des plantes à haute teneur en brassinostéroïdes pour soutenir la fonction immunitaire d’une plante. Toutes ces plantes médicinales, utilisées sous forme d’infusions, et épandues sur le sol d’une plante, vont avoir un effet d’hormones végétales et stimuler l’élongation et l’expansion cellulaires (dans les racines), stimuler la régénération des tissus lésés et promouvoir la différenciation vasculaire. Elles vont également protéger les plantes durant des conditions de froid et de sécheresse – ou de tout autre stress environnemental – en agissant tels des adaptogènes. Lychnis viscaria, par exemple, possède une haute teneur en brassinostéroïdes et bénéficie très fortement à d’autres plantes à cet égard. Il accroît la résistance aux pathologies des plantes auxquelles il est appliqué sous forme d’infusion. Il est également tout aussi efficace lorsqu’il est placé en compagnonnage dans le jardin, agissant au travers d’associations racines/mycéliums et des divers composés chimiques volatiles qu’il produit et libère ensuite avec ses stomates.» Stephen Harod Buhner. “La Fonction des Psychotropes dans l’Ecosystème”. [530]

Paracelse sauvait les patients de la Peste avec l’Angelica archangelica

Redescendons sur Terre: la Sorcellerie, c’est, aussi, la pratique des Plantes dites de Sorcières, utilisées tout autant par les Sorciers. On parle aujourd’hui, encore, des Plantes Médicinales comme étant des remèdes “de bonne fame” – du Latin “fama”  signifiant “réputation” venant du Grec “famen” signifiant “parler”. Tous ces termes viennent du PIE “bʰā” qui signifie “parler” et qui a donné les termes “parole”, “phonétique”, “bhánati”, en Sanskrit, pour “parler”, etc.

Les Plantes Médicinales Maitresses sont, en fait, des remèdes authentiques, qui “parlent par eux-mêmes” et de “bonne réputation” – et qui sont, souvent aussi, des remèdes de femmes bonnes et de sage-femmes. Ces substances médicinales “parlent par elles-mêmes” au contraire de toutes les abominations, dites pharmaceutiques, d’une certaine “médecine” moderne, qui, au mieux, ne sont que des “prétentions” de thérapeutique et, au pire, des substances chimiques programmées pour induire toujours plus de génocide humain. Une très grande partie de la médecine moderne est génocidaire, donc Sioniste, dans ses fondements, dans ses vecteurs et dans ses objectifs.

Quelles étaient les espèces médicinales utilisées par Culpeper, Hildegard von Bingen, Paracelse? Et par Renward Cysat qui était pharmacien, botaniste, en sus d’être le chancelier et l’historien de la cité de Lucerne, en Suisse et en sus d’être l’un des deux plus éminents observateurs et chroniqueurs atmosphériques Suisses du 17 ème siècle? Ce pharmacien, réputé pour son humanisme, utilisait, en tant que Plantes Médicinales Maîtresses, les espèces suivantes: le Bigaridier, le Laurier-Cerise, le Galéga, le Ricin, le Genévrier, la Gentiane, la Belladone, la Mandragore, l’Aconit, la Jusquiame, la Douce-Amère, le Datura, etc.

Aujourd’hui, ces plantes ne font pas partie de la pharmacopée “libérée” par les Autorités. Elles ne sont pas autorisées parce qu’elles sont interdites. Faut-il l’exprimer plus clairement? Au nom de quoi, sont-elles prohibées? Juste, au nom du Père, du Fils et de la Pharmacratie. Que demande le Peuple?

Promouvoir la Sorcellerie, c’est, ainsi, promouvoir la destruction du “double tabou” qui les entoure et qui étant, aussi, un “tabou inversé” est, en fait, un triple tabou. [522] Ce tabou se décline, tout simplement, comme suit: il est strictement interdit d’utiliser des substances guérisseuses, visionnaires et sacrées et, de plus, il est strictement interdit d’en connaître l’existence même. Mais le plus grandiose, c’est qu’il existe un tabou suprême quant à l’existence même de ces deux tabous. Une grande partie des foules modernes sont inconscientes des tabous et prohibitions qui frappent les Plantes Médicinales, dont, de toutes manières, elles n’imaginent pas même l’existence et, encore moins, les qualités thérapeutiques – de par une pénurie d’imagination générée par un mental lobotomisé .

Ainsi, dans le cas du mental humain, dans le monde entier, sur le plan des inclinations à l’imagination et à l’innovation, il s’agit plutôt d’un refroidissement entropique tant par manque de protéines et de lipides adéquats, et nobles, que d’un déficit de machinerie mentale fonctionnant sur une autre énergie que le vide existentiel – donc le vide d’intentions authentiques et non commercialisables.

« La prohibition Biblique “Tu ne connaîtras pas” constitue un acte clair et délibéré de déni. Elle détermine la dynamique particulière du tabou inversé, la manière dont il occulte ce qu’il interdit. Exprimé en termes plus explicites, le tabou stipule que “tu ne connaîtras pas” ce que tu es interdit de posséder. Le tabou est empreint d’une double malédiction: à l’encontre du partage de la chose frappée de tabou et à l’encontre de la connaissance même de son existence permettant de le partager. Telle est la prohibition extraordinaire et déconcertante stipulée dans la Genèse, le premier livre de la Bible. Le fait que la communauté (c’est à dire l’entièreté de l’espèce humaine) ne soit pas autorisée à connaître ce qui est interdit rend le tabou inversé particulièrement puissant mais également particulièrement vulnérable. Garantir la non-accessibilité de l’objet prohibé requiert des mesures renforcées de tromperie et de dissimulation (afin de ne pas nommer ce qui est dénié). Aucun tabou ordinaire ne requiert de telles mesures ou de telles stratégies pernicieuses.» John Lash. “Le plus vieux tabou au monde”. [525]

En fait, le propre des Plantes Médicinales, et surtout des Plantes Médicinales de Vision, c’est, également, d’ouvrir le Voile occultant leur existence propre.

De plus, il n’existe pas de magie blanche ou de magie noire ou de magie grise – cependant, attention aux Petits Gris qui rodent. Dans la Magie, les substances et les processus sont toujours les mêmes. Par contre, ce sont les Intentions qui comptent: guérir ou occire. Les Sorcières, et Sorciers, qui savent guérir savent aussi occire.

La même espèce botanique médicinale peut tuer en grosse dose pondérale ou guérir en légères doses pondérales rythmiques ou guérir en dilution homéopathique ou déséquilibrer, parfois, en très haute dilution homéopathique non adéquate. Ainsi que pour le venin du serpent, tout est dans la dose.

L’étymologie Proto-Indo-Européenne des termes guérisseur, guérison, guérir est des plus fascinantes qui soient. C’est “wer”, et son cognat en Sanskrit “vāraḥ”, qui est dérivé du verbe “vṛṇoti” (vṛ-) pour couvrir, envelopper, entourer, cacher. Cette racine Sanskrite est attestée dans les composés suivants: “dur-vāraḥ” pour difficile à défendre; “aśva-vāraḥ” pour cavalier/celui qui retient le cheval; “vāṇa-vāraḥ” pour cuirasse/qui protège des flèches. Cette racine Sanskrite vāraḥ est, ainsi, à l’origine des termes suivants: guérisseur, guérison, guerre, guérir, gardien, garantir, guérite, garden, warden, war, warrant…

Mais aussi “jardin” et “garden” (parce qu’ils sont clos et en demande de surveillance permanente) et c’est à prendre ou à laisser, il ne s’agit pas de supputations.

Je reviens toujours sur l’origine des mots car l’appréhension d’un phénomène linguistique, biographique ou social, ne peut pas faire l’impasse quant à la connaissance de l’essence de son origine. Et c’est pourquoi, d’ailleurs, il est peu de choses qui puissent être recyclées du Système Occidental Patriarcal fondé sur des religions messianiques – et d’Outre-Mère parce qu’extraterrestres – qui haïssent la Vie, qui prônent une idéologie de race maîtresse – et donc une idéologie de génocide – et qui sont, depuis des milliers d’années, totalement déconnectées de la Source, de la Mère, de la Terre-Mère, de Pachamama, de Gaïa-Sophia. C’est la philosophie qui m’a amené sur le chemin des plantes médicinales – la Guirlande Magique – et sur celui, ensuite, des plantes potagères. Je parle de PhiloSophia, l’amour de Sophia, l’amour de Sagesse.

«Courageux, insouciants, moqueurs, brutaux – c’est ainsi que nous veut la Sagesse : elle est femme et elle n’aime jamais qu’un guerrier». Nietzsche. Ainsi Parlait Zarathustra.

L’envoûtement qui prévaut à l’encontre des Plantes Médicinales, et Visionnaires, sévit depuis très longtemps. Cet envoûtement patriarcal est explicitement évoqué et magnifiquement dénoncé dans le Perceval de Wolfram von Eschenbach – un chef d’oeuvre littéraire et, surtout, le chef d’oeuvre alchimique et visionnaire d’Europa, la Clé de la Quête de la Vision – dans l’épisode de la Guirlande Magique. Cet envoûtement patriarcal est en train de se déliter sous nos yeux.

En effet, les Autorités peuvent interdire aux Peuples, par la répression, la connaissance de l’existence des champignons et des plantes médicinales et visionnaires – des dons de la Terre Mère – mais ils n’ont pas le pouvoir d’interdire la connaissance qui est conférée par ces plantes et champignons – de par la modulation des seuils de filtration – à ceux qui les consomment. Les Autorités ont toujours été terrifiées par la connaissance extatique car elle constitue l’une des quelques clés, très peu nombreuses, permettant d’amorcer le désenvoûtement – à savoir le Décodage authentique de toute leur trame génocidaire.

 

Promouvoir la Sorcellerie, c’est promouvoir les Plantes Médicinales de Vision

et toutes autres Substances Naturelles Enthéogéniques

La Cornucopia de Sagesse des Plantes Médicinales de Vision, et autres substances qualifiées de psychoactives ou d’enthéogéniques, est pléthorique mais ces générosités de la Biosphère ne sont pas autorisées, au commun du mortel, par les Autorités . Au nom de quoi? Au nom du Père, du Fils et de la Pharmacratie. Et au nom de la sécurité des citoyens qui ne sont pas assez adultes et citoyens pour savoir, intuitivement, ce dont ils ont besoin pour leur thérapeutique ou leur bien-être.

Si elles ne sont pas autorisées, c’est qu’elles sont interdites, n’est-ce pas? La Jewstice n’est pas Charlie pour tout le monde. Pendant que les petits dealers de banlieue moisissent dans les prisons sordides de l’Etat Français, en attendant d’être multi-récidivistes, François Thierry, l’ancien énarque et directeur de ce que l’on appelait, dans ma jeunesse, la Brigade des Stups, se fait gauler avec 7 tonnes de Haschich [528], une substance non autorisée par la Convention Unique sur les Stupéfiants. Comme François Thierry est toujours en liberté non surveillée [529], ainsi que certaines hautes magistrates impliquées – jusqu’au cou et jusqu’aux joints – on présuppose que cela frise la jurisprudence Macroniste quant à la libéralisation, de facto, du Cannabis.

A propos de Conventions Uniques (car suprêmes, Justes et de droit divin) 1961 fut une année fatidique, pour la Liberté des Peuples, qui a vu la Mafia industrielle des Banksters s’arroger tous les pouvoirs en créant une foultitude de pseudopodes: l’UPOV, l’OCDE, le Codex Alimentarius, la Révolution Verte, le remaniement du GNIS (et son emprise sur les politiques agricoles de l’Europe), la Convention Unique sur les Stupéfiants, l’Alliance pour le Progrès, etc, et bien sûr la PAC (Politique Agricole Commune), l’un des principaux vecteurs de la déstabilisation des agricultures familiales et vivrières des pays pauvres, par le biais des subventions agricoles et du “dumping” internationalisé.

Et à propos de dumping officialisé, pourquoi ne pas légaliser, de suite, le trafic direct de Cannabis en Haschich, en provenance du clan royal du Maroc, et orchestré par la Haute Administration Française pour le contrôle des Stupéfiants? Cela ferait baisser les prix pour le lumpen prolétariat déjà affamé. D’autant plus que la région ouest Africaine (Mali, Mauritanie…), est sous contrôle des militaires Français pour le contrôle du trafic de la cocaïne en provenance de l’Amérique du sud  – pour les caisses occultes de l’Etat – et pour le contrôle des brigades Djihadistes en provenance de groupes d’extrémistes extrêmement Islamisés (ou déguisés) qui sont financés par les sus-dites caisses occultes de l’Etat.

Il reste que toutes les autres substances enthéogéniques sont interdites par des conventions diverses, et avariées, toutes issues des cerveaux pathogéniques de quelques bureaucrates ou technocrates véreux et corrompus par la Pharmacratie – telle que la Convention de Vienne de 1988.

Là encore, la Jewstice n’est pas Charlie pour tout le monde. Pendant que des thérapeutes Français sont poursuivis, au tribunal, pour recours à l’Ayahuasca, la soeur du dément Catalan de l’Otan – qui s’est guérie de l’héroïne grâce à l’Ayahuasca et grâce à des shamans Ayahuasqueros en Equateur – devient la coqueluche de la presse people parce qu’elle en a pondu un ouvrage qu’elle autographe à Ibiza. Un ouvrage qui a même soutiré des larmes, d’inspiration cabalistique, à son frère tortionnaire bien-aimé de Bibi. Tout va bien?

Ainsi, promouvoir les Plantes Médicinales d’Instruction et de Vision, c’est prendre la responsabilité, un devoir humaniste, de légaliser et surtout – car qui se soucie de leurs légalisations bidonnées? – de promouvoir le libre accès à l’Ayahuasca, au Peyotl, aux Champignons Psilocybe, à l’Iboga, au Wachuma, etc… Il en existe des centaines de ces entités bienveillantes – que l’on nomme les Alliés des Sorciers et des Sorcières.

Les Plantes Médicinales d’Instruction et de Vision constituent les authentiques Prophètes et Professeurs dans notre Vie Humaine quotidienne. Ce sont des Plantes qui parlent par elles-mêmes. Leurs qualités médicinales sont prévues et conçues d’avance et elles nous sont offertes – devant les yeux. En toute co-évolution et, peut-être même, en toute co-émergence, depuis des millions d’années. N’est-il pas suprêmement évident et fascinant que: « …c’est une partie de la fable enthéogénique inscrite au coeur même de la Légende du Graal: l’histoire d’une “plante qui parle” figure dans la blessure du Roi du Graal, l’image paternelle». [47]

John Lash fait, ainsi, référence – dans son “Histoire de la Guirlande Magique” – au langage codé dans le chef d’oeuvre de Wolfram von Eschenbach, Parzival, lorsque l’auteur évoque le Roi Gramoflanz, à savoir la “plante qui parle”. Avec une compréhension authentiquement Païenne de son oeuvre – la Légende du Graal constitue, en effet,  la colonne vertébrale d’Europa – et du Païen que fut Wolfram von Eschenbach, Gramoflanz est une évocation claire des Plantes Médicinales.  Mais, en fait, c’est, plus particulièrement, une évocation des Plantes Visionnaires, à savoir des Plantes de Sagesse qui, non seulement parlent par elles-mêmes, mais aussi d’elles-mêmes – et qui requièrent, donc, beaucoup plus d’expertise quant à leur approche.

« … Voilà tout le sous-script de Parzival, le coeur de la principale fable enthéogénique dans la légende Arthurienne. Il décrit comment le pouvoir de haine envers la vie, de répression et de négation du sexe, du patriarcat (Klingsor) dénie à l’humanité sa connexion avec la magie mystique des plantes. Mais ce “déni” fait partie de l’enchantement placé par Klingsor et le pouvoir de l’envoûtement paternel est dépendant d’un mensonge. En réalité, le refus de l’accès à la puissance magique de la “plante qui parle” dépend de la plante et non des pouvoirs du patriarcat. Le sorcier place un enchantement sur le bois sacré (“le bois de Klingsor”), mais en réalité, la patriarche blessé n’a pas le pouvoir de contrer la puissance de la plante. Il peut en interdire la connaissance mais il ne peut pas interdire la connaissance qu’elle donne. L’illumination mystique est un exploit héroïque réalisé en décrochant la guirlande, c’est à dire, en ingérant la plante. C’est la plante elle-même, et non point une agence humaine, qui confère ou retire l’accès à ses secrets médicinaux, mystiques et cognitifs. C’est ainsi que Gramoflanz, “la plante qui parle”, garde le bois enchanté». John Lash. “Histoire Alternative du Graal”. [524]

Les Plantes Visionnaires, les Plantes de Sagesse et autres Plantes Médicinales Maîtresses, sont des Messagères de la Biosphère Vivante pour nous rappeler nos origines organiques et Gaïennes et pour nous rappeler nos origines de Peuples Premiers, de Peuples Indigènes, de Peuples Animistes, connectés à un espace spécifique de la Biosphère Planétaire – avec des moeurs, des cultures, des langages, des rituels, des plantes alimentaires, des plantes médicinales, etc.

En parlant d’envoûtement et de culture déplorable – mais il est tant de larmes à verser, déjà, sur la misère de cette fin de civilisation – et en toute compréhension que si les serpillères politiques, et les autres employés de service bancaire, d’un gouvernement lambda, devaient attendre, afin de prendre la parole, qu’ils aient quelque chose d’authentique, d’intelligent, de sensible, de décent, d’éthique, de mutualiste et d’innovateur à proférer, il faudrait, alors, attendre une poignée d’Eternités….

Ainsi, lorsque Schiappa, avec son gang de Sorcières, surfe – sur mode bas laids en rase-motte pour apeurer les caniches agressifs daltoniens – sur le thème de la femme cruelle, injustement célébrée à cause de la Neige Blanche… bla bla bla, cela n’est peut-être qu’une intuition féminine de grand refroidissement atmosphérique, personnel ou collectif – ou juste de désastre nucléaire. Bien que dans la plupart des contes initiatiques, il ne s’agit pas du tout de ces champignons nucléaires radioactifs et toxiques – mais bien plutôt des champignons de vision dénommés des “alliés géniaux”.

En fait, même si cela peut paraître étonnant, les Frères Grimm n’ont jamais écrit leurs contes pour que Walt Disney les pervertisse, les vrille, les inverse, les perverse… De très nombreux contes, qui sont réputés être à destination des enfants, sont, en fait, des contes pour adultes: ce sont des récits d’initiation qui convient, aux initiés, la notion très peu relative de chute libre – au cas où ils n’auraient pas compris le dernier épisode de la vie du Sorcier Carlos Castañeda .

A savoir que, même en s’accrochant, avec foi, à un parapluie cannabinique de Sorcière de grande marque – “Marie-Jeanne Popping in the Brain” – il n’est pas aisé, pour toutes les Sorcières non accomplies, de sauter du haut de la Tour Eiffel, par exemple, en prétendant voguer dans le monde invisible… sans laisser de traces dans le monde visible – plus bas, sur les pavés. La nouvelle vague de Sorcières sologames doit, ainsi, veiller à ne pas prendre les Messies chimériques pour des Lanternes : “Jesus in the Sky with Demons”, ce n’est pas du tout “Lucy in the Sky with Diamonds” – et encore moins “Dakinis of Diamond in the Sky”.

C’est ainsi que les histoires de Blanche Neige, d’Alice, de la Belle au Bois Dormant, du Petit Chaperon Rouge, etc, sont essentiellement des récits d’Instructions transmises à ceux dont les yeux commencent à s’éveiller à la réalité du Voile. Ce sont des contes qui parlent de champignons enthéogéniques, d’initiation, d’Amanites, de transes, de plantes de vision, de régénération, de réveil, de clitoris…

Ainsi, l’une des fonctions des shamans, thérapeutes et autres guérisseuses, c’est d’être à l’écoute des messages des Plantes Médicinales, c’est d’être en perception du réseau d’intimités qu’elles ont tissé, avec les animaux humains, depuis des millions d’années. Un réseau d’intimités à l’image des qualificatifs de la Nigelle de Damas: “Cheveux de Vénus”, “Love in a Mist”, “Barbiche”, “Patte d’Araignée”, etc… cette Nigelle est la cousine de la Nigella sativa, l’une des espèces les plus extraordinairement médicinales de la planète – et l’une des seules capables de venir à bout de la plupart des micro-organismes résistants aux antibiotiques, qui sont légion.  [523]

Les Plantes Médicinales Maîtresses constituent l’authentique “Médecine Prophétique” au plaisir de la santé harmonieuse, physique et psychique, de l’animal humain. A l’image de la Nigelle de Damas, et de ses “Cheveux de Vénus”, les Plantes Médicinales Maîtresses constituent la Toile que la Mère-Araignée a tissée pour le bien-être, et la joie de vivre, des animaux humains. Et se couper du suc, qui le fusionne avec cette Toile Médicinale, signifie, pour l’animal humain, se couper du nectar de vie que la Mère-Araignée secrète – en source ouverte – afin de l’en transfuser.

 

Sorcières de tous les Pays, Unissez vous! Mais, pourquoi faire?

La Sorcellerie, en fait, cela n’a rien à voir avec la série lobotomisante, sur mode Néo-Darwiniste, pour les très jeunes, appelée “C’est pas Sorcier” – qui d’ailleurs, peut fort bien faire l’affaire pour les lobotomisés de tous âges. Car, en fait, la Sorcellerie, c’est du très Sorcier. Ainsi donc, lorsqu’un mouvement de néo-sorcières “féministes” – ou “féminisées”, à savoir, ne portant que des fleurs féministes – lance une opération psychologique spéciale de très grande amplitude, par exemple, celle dénommée, “Balance ton Porc”, en fin d’année 2017… que se passe-t-il, subséquemment, en effet de boomerang non intentionné – et non anticipé?

Cela me rappelle les graines de Cannabis féminisées pour ne porter que des fleurs femelles: le même syndrome promu “100% Dames”, par la Mafia d’Amsterdam, depuis les années 70, pour tous les gogos affligés de vergophobie cannabinique: la peur du mâle chanvré, la peur des fleurs femelles de pollen trop chambrées… Une pollinophobie viscérale qui est bien cambrée dans la réalité enfumée, et fumeuse, des gogos vergophobes, façonnés à coups de publicités mensongères, et grillés, en plein vol planant, par des abominations génétiques cannabinées, très carabinées en THC, et teintées d’ADN de cochon – pour encore mieux planer, en roues libres, sur mode Nirvana vrillé de Dissonance Cognitive Islamique… en route pour l’implosion terminale. So far, so good… So far, so good…

Quelques mois plus tard, au printemps 2018, la Fièvre Porcine Africaine, qui sommeillait tranquillement, dans quelques pays d’Europe, arriva en force sur les terres de Chine, ce qui déclencha une épizootie mondiale. Aujourd’hui, la Chine a perdu, pour le moins, 220 à 250 millions de porcs, à savoir le quart de la population mondiale de porcs – en une petite poignée de mois.

La campagne, “Balance ton Porc”, fut balancée au visage des foules juste quelques mois avant l’émergence et l’explosion exponentielle de la Grippe Porcine Africaine pour laquelle il n’existe aucune parade, du moins, officiellement, à savoir gérable, ou prétendument gérable, par la Pharmacratie – de type vaccins contaminés de souches crasseuses cancérigènes, remèdes inefficaces et très onéreux, etc.

Cette petite grippette, rêvassant benoitement, au coeur de l’Europe, en attente de virulence, fut-elle, soudainement, ensorcelée, sur mode Vaudou, dans le grand Fourneau des Sortilèges, de la Négritude Africaine, qui eussent été sournoisement soudoyés et piratés par de dangereux terroristes Islamistes – dont l’objectif est l’éradication idéologique de tous les porcs domestiques et sauvages de la planète?

Ou alors, est-ce une coïncidence, une simple Synchronicité? Ou est-ce parce que la bande d’authentiques Sorcières de Gaïa – ses Dakinis et ses Grandes Sagesses, les MahaVidyas et autres Muses – se sont amusées à semer la zizanie génétique dans le cheptel de porcs industriels? Juste pour jouer, ou pour rigoler un bon coup – aux bons soins de Vajrayogini, la Dakini à tête de Sanglier? Ou, alors, peut-être, comme un test alpha? Quelle en serait, donc, la prochaine cible? 

Au vu de l’extermination grippée de la population porcine, dans le monde entier, suite à un tel sortilège lancé par des Sorcières Féministes Véganes, en sus peut-être, d’être anti-Islamophobites, je me demande si un tel succès pourrait être reproductible avec un slogan tel que “Balance ton Archonte” ou encore “Balance ton Bankster”. Et pourquoi pas, d’ailleurs, “Balance ton Petit Gris”? Car si même RT commence à reporter, sur les ET et les Petit Gris – comme sur cette vidéo Turque saisissante si non truquée [536] –  où va la presse dite libre?

Sans parler de la concurrence déloyale que les Petits Gris (même asexués et, par conséquent, LGBT-compatibles) risquent de constituer – vis à vis des Sorcières Féministes en formation accélérée – en termes d’envoûtements (supposés ou avérés) d’animaux humains déjà bien assaisonnés, depuis des siècles, par un Holocauste chimique, électromagnétique et radioactif permanent – partageant du syndrome du four à micro ondes. Les déments sont, en effet, en cours de transformer la Biosphère en gigantesque Four à Micro-Ondes… et j’invite tout contradicteur à me prouver le contraire. 

Sans même parler des hallucinations collectives, générant une combustion des neurones, et autres connexions synaptiques, par excès de chaud à la tête – pour plagier goulument l’humoriste Celtico-Camerounais, qui, durant ses heures de loisirs non humoristes, exerce en tant que féticheur en commercialisant des T-Shirts d’épouvante factice pour tous les sanguinolents de la Joie de Vivre – en quête d’une dose d’extase pécatogénique en contemplation devant LA Croix.

Il est vrai que les toute nouvelles lois, pro-Sorcellerie Macroniste décomplexée, vont, extrêmement, faciliter le commerce légal d’amulettes, fétichettes, fléchettes et sortilèges en tous genres de plastiques…  balistiques et Kabbalistiques. La combustion du Temple de la Fausse Dame a fortement ébranlé, en effet – avec des amulettes sous guise d’allumettes réelles ou sous guise de fléchettes magiques – ce marché infiniment exponentiel de par l’inclination des lobotomisés à en engendrer d’autres qui le sont encore plus – et par milliards, exacerbant, ainsi, le syndrome de l’extraction intrinsèque à la société moderne: j’extrais, donc j’existe.

Tout cela s’explique fort bien du point de vue des champs morphogénétiques: la lobotomisation est un cercle vicieux qui entraine les foules vers la désintégration finale. Et bien sur, en raison de cette pathologie de l’extraction couplée à une procréation souvent non-intentionnée et non-intentionnelle, on appelle, également, ce phénomène suicidaire, le syndrome des Lapins dans le Tunnel. L’extraction et la procréation sont, en effet, les deux mamelles génocidaires de la Matrice, contrairement à toutes les apparences. Comme le dirait le concierge de service, à l’Elysier – qui est, également, le broyeur en chef, de la Renaissance de la République Judéo-Laïque, pour l’égalité des tas de compost dans les champs des Goyim: ce sont des litières à Bombes à Retardement!!

Car tout est question de dose et de cible… sinon, gare aux effets de boomerang car ce sont des Effets Mère… très souvent, non éphémères. La preuve par la Grippe Porcine Africaine qui va annihiler la totalité des porcs sur la planète, inexorablement.

La preuve, sur le plan des Synchronicités (syn/chronos) par la combustion de la Cathédrale de la Fausse Dame à Paris – Notre Dame de la Sacrée Quenelle.

Je n’ai malheureusement pas le temps de monter sur scène pour délivrer Dieudonné de son envoûtement monothéiste et pour le propulser sur mode Gaïadonné…

De par le passé, j’avais déjà commencé à informer Dieudonné qu’il était grand Temps que des millions de tambours Africains recommencent à résonner en harmonie avec des millions de tambours Sibériens réprimés, pendant un demi-siècle, par la peste Judéo-Bolchévique sous persécutions Lénino-Staliniennes. Et que le Grand Esprit de la Forêt Camerounaise allait commencer à cracher des flammes devant la trahison christocentrique de l’un de ses Sorciers Noirs bien-aimés.

En effet, le 15 avril 2019, à la vue de l’effondrement de ce méga-foyer d’envoûtement monothéiste – et en proie à l’émotion sincère de tout Païen et Gaïen Gaulois, donc Celtique, ayant été le témoin du génocide des Peuples Européens par les Sionistes de toutes persécutions (Chrétiens, Judaïstes, Judéo-Bolchévistes, Islamistes, Néo-Darwinistes, Communautaristes, LBGTistes, Thunbergistes, etc)…

Le Temple de Yaldabaoth a brûlé!!!

… j’ai de suite envoyé une missive à Dieudonné, restée sans réponse à ce jour, pour l’informer que je l’avais prévenu, dès le 14 mars 2019, qu’il n’était pas prudent de jouer au Boomerang avec le Chapelet de Pestes Sionistes et que la réponse au lancement de son Canal Historique, et de son Crucifix Jaune Ananas, allait générer des retours de manivelle et dégénérer et générer, de même, des retours de manies-vieilles: un Mur de Pleurnicheries et de Lamentations sur le Patrimoine National… alors que Jospin, le Judéo-Bolchéviste, sous tonalité de Trotskyste enkysté, voulait raser la Basilique du Sacré-Coeur!

C’est, d’ailleurs, sa copine de gouvernement, Dominique Voynet, une Sorcière Vert-Petit Gris, sur tonalité Trotskyste surkystée, qui promut le rase-motte chimérique, au coeur de l’Agriculture Française, en introduisant les chimères génétiques d’Al Gore, l’inventeur du Réchauffement Climatique Anthropique avec le jeune socialiste Obama et le vieux socialiste Maurice Strong – l’inventeur du New-Age. C’est un tout petit monde que celui des psychopathes très avérés – qui surfent, la bouche enfarinée, de chimères génétiques en chimères climatiques, par le biais de moult chimères médiatiques. En attendant leur Grand Soir, lorsqu’ils pourront surfer, pour l’Eternité, dans des corps de cyborgs trans-humanistes – à mi-chemin entre le Zombie, dernier crû des matrices, et l’IPad, dernier cri des lobotomisatrices.

 

Magie Tantrique Gaïenne

La Sorcellerie Gaïenne, ainsi, est à prendre avec des pincettes, pas forcément au bulldozer! Il faut veiller à ne point trop agacer les Muses qui sont fort courroucées. Elles en ont plein la musette de toute cette agitation Atmosphérique de fausse alerte climatique et de vraies alertes de pollutions catastrophiques, de perfusions multiples de particules métalliques, de perfusions multiples de milliers de satellites…

Les Dakinis ont la Rage à fleur d’Orage: l’Atmosphère Vivante de notre Mère la Terre saigne, de toutes parts, transpercée qu’elle est d’une multitude, en multiplication exponentielle, de satellites, de navettes, de sondes, de missiles, de missiles anti-missiles… dans l’Atmosphère lointaine  – celle qui s’étend jusque bien au-delà de la Lune – et de pylônes électriques et, surtout, d’antennes/relais de télé-communications en tous genres, et en toutes nocivités, dans l’Atmosphère proche, celle que l’on respire à chaque seconde de notre vie. Ce sont les antennes/relais des technologies appelées 3G et 4G – et très bientôt 5G, aujourd’hui-même. Cette dernière constitue l’une des inventions technologiques humaines les plus dangereuses, létalement, pour l’intégralité de la Biosphère. Et la Chine est déjà sur la 6G…

Pouvons-nous imaginer que l’ingénierie climatique – de perfusion de l’Atmosphère par des technologies de dissémination de particules métalliques – soit, ainsi, une Vaccination à l’échelle Atmosphérique? Pouvons-nous imaginer que cette perfusion – par des particules diverses et variées, tel que l’aluminium, l’oxyde d’aluminum, le barium, le strontium – soit à l’image des tonnes de métaux qui sont déversées, quotidiennement, en guise d’adjuvants, dans le corps des bébés et des enfants gavés de vaccinations toxiques? Cela me déplait très fortement de l’imaginer, ainsi, mais je l’imagine, nonobstant. Car, quelle autre analogie serait plus vivifiante des connexions neuronales?

L’ingénierie climatique, à l’échelle de l’Atmosphère – pour la rédemption du Péché de Carbone et pour Sauver la Planète de la Fournaise – ne serait-elle pas une nouvelle abomination pécatogénique sur tonalité de Poupée de Vaudou Juif? A savoir, un copier-coller du Jésus crucifié sur LA Croix pour sauver toute l’Humanité de l’Enfer consumant – de par l’emprise du péché originel sur son âme.

De même que la télévision lobotomise en tant que vecteur matériel électro-magnétique  – et de par son contenu, en tant qu’“écrans” à la solde du Sionisme, mais c’est un autre sujet – de même, tout ce sytème d’antennes/relais de télé-communications des 3, 4 et 5G est pervers en soi, à savoir destructeur du cerveau humain (tout autant que les milliards de mini-vecteurs que sont les téléphones portables) et pervers de par le fait qu’il permet la mise dans l’esclavage de la communication virtuelle – et, surtout, de la non-communication – d’une grande partie de l’humanité hypnotisée. La nouvelle technologie 5G va couvrir les villes de milliards de nouvelles petites antennes – qui seront les relais de plusieurs dizaines de milliers de nouveaux satellites dans le ciel – un ciel déjà bien trop percé, transpercé, croisé, traversé, sillonné… de millions d’objets en tous genres de folies humaines. Et la Chine est, déjà, en train d’expérimenter avec la 6G.

Pouvons nous imaginer que ces Antennes technologiques, qui sont les vectrices d’un monde virtuel, sont, réellement et strictement, la contre-image des Antennes Shamaniques des Animaux de Pouvoir et des Alliés des Dakinis – tels Pan le Vert et Kokopelli – mentionnés ci-dessus? Pouvons-nous imaginer que ces Antennes colportent et véhiculent les Intentions non pas de ceux qui sont en réception mais bien de ceux qui sont en émission?

Tout au contraire des Antennes Shamaniques des Animaux de Pouvoir, et des Alliés des Dakinis, qui confèrent des Messages émanant de la Source, en soi-même ou en l’Altérité, car notre Source est unique, lorsque le Voile est ôté.

Comment l’ôter. Je vous invite à visiter mon site Magie Tantrique Gaïenne qui présente, gracieusement, mes traductions, durant 14 années, des contributions gracieuses du Nagual et Terton John Lash. [531]

A propos d’ôter, si je puis oser. La solution à l’Alerte Biologique, c’est d’ôter, en quelque sorte, aux orchestrateurs de cette Alerte, la capacité de nuire encore plus. Ainsi, cela fait des années que, lors de mes voyages planétaires, je convie les Magiciens, les Sorcières et les Shamans à s’unir… justement pour partager ensemble d’une même Intention de Survie et pour mutualiser, en quelque sorte, des Vecteurs Shamaniques qui permettraient de moduler une solution finale à la problématique, très cruciale d’urgence.

A savoir une solution finale et létale vis à vis de cette Guerre menée à l’encontre de la Vie, vis à vis de cette Intention de Génocide universel qui caractérise tous les déments en contrôle – comme s’ils adhéraient tous à la même Histoire commune sur tonalité de génocide, de race maîtresse, de suprématie intellectuelle, de virus extra-terrestre, de complexe messianique, de syndrome de quasi-divinité, etc.

Magiciens, Sorciers, Sorcières, Shamans de tous les Peuples et Ethnos de la Planète Terre, Unissez-vous car l’Alerte est Biologique.

Xochi. Le 7 novembre de l’An 01 des Gilets Jaunes.