Los Cantos de Xochi. En Guise de Déguisements Sémantiques et Mantiques

Je souhaite présenter une récréation car les sujets que j’aborde sont scabreux mais il faut avoir le courage de contempler au fin fond du puits noir pour y discerner la Lumière de la Source qui tout fond, de sa fontaine de Clairaudience. D’aucuns s’étonnent de ma faconde intarissable, au fil des mois et depuis, en fait, presque deux années – lorsque je me libérai, intégralement, la Parole: j’écris sous Muses et elles sont pressées, et pressantes, car l’Alerte est Biologique.

En toute transparence, de nouveau, je n’écris que pour ceux qui possèdent la capacité de me lire (ou qui osent) et je suis très conscient que je ne déploie aucun effort surhumain pour écrire à l’intention de ceux qui ne sont pas capables de me lire – ou qui n’osent pas.

Comme je n’ai jamais eu l’occasion de passer par une phase de Nirvana – et que  je ne l’ai jamais quêté, en fait, parce que, franchement, Gaïa ne m’a pas incarné pour que j’aille me balader au coeur de la Stase Eternelle de Brahma, si tant est qu’elle soit Réellement accessible – je ne m’exprime, modestement, que sur trois plans d’attention. Et comme le disait un humoriste, récemment, au collapsus évocateur, c’est “un tel plaisir de rendre plaisir”… aux Muses en leur offrant un spectacle de jongleries littéraires – Sémantiques et Mantiques – cabriolant sur trois plans d’attention et de tension mentales humaines.

Le terme “Sémantique” a pour origine le Grec “σημαντικός/sêmantikós” signifiant “significatif”. Ce terme est, lui-même, dérivé du PIE “dʰḙiə-”, pour “montrer” corrélé au Grec “thaûma” signifiant “merveille”. La Sémantique est, ainsi, l’art de “signifier” ce que les experts en Sémantique ont “entendu” du “signifiant” intrinsèque à chaque vecteur de communication. Depuis des milliers d’années, les Orchestrateurs du Mal Social sont de très grands experts en Manipulations Sociales parce qu’ils sont de très grands experts en Sémantique. Ainsi, le terme “Démocratie” – malgré son signifiant intrinsèque et étymologique, de “Pouvoir du Peuple” – n’est, en fait, que la trame vide, la prétention, d’un tissu social qui n’a, strictement, jamais été tissé. Ainsi va le système des psychopathes en Autorités: ils Duplicitent pour Diviser, Dominer et Détruire les Peuples.

Quant au terme “Mantique”, il vient du Grec “Mantis” signifiant “Devin, Oracle, Prophète” et “Mantike” signifiant “Divination”. Ces termes sont issus du PIE “men-” signifiant “pensée, mental”. D’où le qualificatif qui caractérise le mieux les psychopathes sanguinaires et orchestrateurs du Mal Social: ils sont totalement et terminalement “Déments”, dé/ments – ils sont hors-circuit mental. Leur démence représente un danger fatal et létal pour tous les Peuples de la Terre. L’Alerte est Biologique.

Dans mes Cantos, j’en appelle, ainsi, à la première attention logique, linéaire et séquentielle, en proposant des faits strictement confirmés, d’un point de vue historique ou traditionnel ou scientifique (non corrompu) – et en en tirant les conclusions qui s’avèrent incontournables. Dans le Ciel de Gaïa, c’est la Vision de l’Archer Céleste, du Sagittaire, dont les flèches, les sagittes, sont intentionnées droit vers le but. L’Intention est ici de faire s’agiter, s’éveiller l’animal humain à la Télestique – ce que faisaient les Telestai, les Instructeurs d’antan, durant des milliers d’années. Selon John Lash, « La Télestique est une faculté extraordinaire de la conscience humaine, une mégasécurité intégrée, qui, non seulement, la prémunit à l’encontre de toutes illusions et nuisances auto-générées mais, également, qui auto-corrige le mental individuel et le réoriente vers un cours d’action harmonieux et non périlleux ». [551]

Lorsque l’on prend conscience que Socrates est le seul philosophe digne d’intérêt, aujourd’hui, parce que l’Alerte est Biologique… on s’empresse, alors, d’aller cultiver son jardin et de benner BHL aux Orties de l’Histoire. Cela étant dit, avec tout le respect que je porte à la Famille des Urticacées mais il est vital que toute la Biosphère participe au recyclage de tout ce qui est toxique et contraire aux processus de Vie. On s’empresse, ensuite, lorsque les poireaux sont repiqués, et que les carottes sont désherbées, d’aller cultiver son jardin intérieur en développant sa propre faculté d’Arrogation – qui est la condition, sine qua non, d’une Arrogance bien positionnée. Selon John Lash: «L’Arrogation est la pratique suprême de l’Arrogance: lancer un défi à ce qui est affirmé, demander des preuves et des vérifications, demander à l’encontre, objecter. L’Arrogation, c’est objecter à l’Autorité, à tous les types d’Autorité sociale et intellectuelle, et même à l’Autorité attribuée à Dieu. Cette pratique d’objection est l’essence-même de l’Arrogance Gnostique et l’estocade de la Télestique moderne». [552]  [553] C’est la perception de l’espace en 3D des Guerriers et Guerrières du Mental de Diamant.

J’en appelle, ensuite, à la seconde attention qui est non linéaire, non séquentielle et qui est intuitive, sensible, conviviale, ouverte à l’innovation et imaginative, en proposant une forme d’humour étymologique, racinaire et mycéliale – sur un mode de Gnome Gnostique – dont l’objectif de clarté consiste à réduire l’ouverture du diaphragme pour une plus grande profondeur de champ d’investigation. C’est la Vision de l’Aigle… lorsque le Voile de l’Hallucination Collective a déjà été soulevé par des pratiques rigoureuses et disciplinées de Télestique et d’Arrogation – en l’occurence, en nos temps présents, le Voile de l’Hallucination Collective Néo-Darwiniste.

Lorsque le diaphragme est totalement fermé, et que la vision en est occultée, c’est alors que l’amplitude de profondeur de champ est tellement défocalisée à l’infini qu’elle permet à la Parole de s’exprimer en flux, ou en Cantos, spontanés. La Parole devient, alors, le Réceptacle des Muses qui planent au coeur des vortex générés par le vol des Aigles tournoyant dans l’Atmosphère Vivante de notre Mère la Terre. C’est alors que l’animal humain peut se mettre à l’écoute des Synchronicités. C’est une perception de l’espace en 4D dans le Tantra, ou dans le Tissu, du Temps présent.

J’en appelle, ensuite, à la troisième attention, celle du monde shamanique, en proposant des propositions qui ne prennent du Sens qu’en connaissance de cause du Réel Magique dont elles sont issues. Dans le Ciel de Gaïa, c’est la Vision d’Ophiuchus le Shaman, le Serpentaire, le Porteur du Serpent, le Porteur d’Eve. C’est la Vision des Sorciers, et des Sorcières, lorsqu’est soulevé le Voile entre le monde ordinaire, celui du Tonal, et le monde non-ordinaire, celui du Nagual – tels que l’évoquent les Toltèques – à savoir le Voile occultant le Monde Magique.

C’est une vision qualifiée d’enthéogénique (en/théo/génique) mais que l’on pourrait, tout aussi bien, qualifier de vision Gaïagénique ou de vision Gaïagéniale – d’autant plus que ce sont, le plus souvent, ses vecteurs végétaux ou fongiques qui en sont les acteurs et nos alliés géniaux. C’est une perception de l’espace en XD au coeur de la Magie Tantrique de la Mère Animale Planétaire. C’est une Vision dont les tentatives d’expression cohérente ne sont, parfois, que cela, des tentatives d’expression cohérente – car, au Nexus des bifurcations chaotiques, l’incohérence abonde en fertilités potentielles et non exprimables. La Danse est Ouverte.

Sur la Source de ma Mère, nous vivons une époque extraordinaire et fascinante et, pour la fiente, même, de toutes les Baleines à Bosse, qui chantent de par les océans du monde, jamais je ne donnerai ma langue à croquer à d’autres Chattes bottées que mes Muses et Dakinis en Furies déchaînées.

Xochi. Le 27 novembre de l’An 02 des Gilets Jaunes