Los Cantos de Xochi. Aux Armes d’Instructions Massives!

Pour la présentation de cet ouvrage “Los Cantos de Xochi”, j’ai tenté, dès le printemps 2019, plusieurs envolées d’introductions, aux multiples déclinaisons, qui se sont, éventuellement, soudées en introduisant des contributions conséquentes – et que je souhaite fertiles de conséquences d’Instructions Massives car cela le fut, grandement, pour moi-même: “En Toutes Improbabilités”, “Les Muses Atmosphériques en ont plein leur Musette!” et “Le Temple de Yaldabaoth a brûlé!”. L’été arrivant – à saute-moutons de grands froids et grands chauds annonciateurs du Grand Minimum Solaire –  je partis, début mai, sur un article consacré à la dé/Sélection Gaïenne du Néo-Darwinisme – un thème, ou mème, se présentant à mes connexions synaptiques, de manière récurrente, depuis 2012… afin de mettre en lumière l’hallucination collective que représente le Néo-Darwinisme. Il se manifeste, ainsi, très long et pour l’aise, je le sectionne, tel que, dans le sommaire, exceptionnellement.

Ces envolées d’introductions se sont, ainsi, métamorphosées, et parfois métaphorées, en Cantos – souvent élaborés en de multiples longs couplets accouplés de moult appositions – car les Muses sont très bavardes, en ce moment: elles sont excitées comme des puces, et elles piquent, et surpiquent, au vif des sujets pléthoriques, car l’Atmosphère de la Biosphère Vivante est prégnante de Corrections, sous toutes coutures et sous tous aspects – et très bientôt, je l’espère, sous tous Respects.

L’Atmosphère est en Feu mais cela n’a rien à voir avec le dioxyde de carbone, l’une des sources structurantes de la Vie. Il s’agit des Dakinis qui s’agitent en toutes danses de feux de joie! Des Feux d’Artifices Gaïens! Des Feux d’Alchimie Correctrice – sur un mode, très exotique, de Lucy in the Sky with Diamonds! Et parfois, même, dans leurs grandes envolées lyriques, Païennes et Telluriques, ce sont des Feux d’Artifesses –  si je puis avoir le plaisir de parader Gaulois.

Mais c’est une autre courroie de Transmission, très électrique et éclectique et super-électrifiante, corrélée intimement au Serpent des Kaulas et au Canal Historique – l’authentique, le Canal Historique de la Femme – non altérée sur l’autel des cobayes du Transhumanisme – et le Canal Historique de la Mère Planétaire, par excellence, vers le Plérome Galactique. Car les Trous Noirs sont tout autant fantasmagoriques que les Big Bangs Biologiques du Néo-Darwinisme. Je renvoie les lecteurs intéressés à ma traduction de l’essai, de John Lash, intitulé “La Magie Sexuelle dans les Tribus de Kali” (en ligne sur le site Magie Tantrique Gaïenne) ainsi qu’à mon Canto “La Guerre des Etoles de Sion: la Croix de Dieudonné ou la Torah de BH Lévy?”

Les Muses se sont, en effet, acharnées – pour ne point dire gavées – car elles savent être féroces et gourmandes – et aujourd’hui, après plus de deux lunaisons d’écriture, j’ai commencé, en fin de comptes – mais toujours en faim de contes et de belles histoires – à mettre cet article, sur l’effondrement du Néo-Darwinisme, en pagination, car à près de 70 pages, en grand format, cela frise le petit opuscule. Je souhaite à tous les lecteurs potentiels – qui ont envie ou qui osent, car certains passages sont peu digestes – tout le plaisir que cela m’a suscité.

Et cela m’a tellement fasciné qu’il va falloir que je parlemente avec les Muses qui en émaneraient bien un ouvrage complet, à savoir un Super Canto sur le collapse du Néo-Darwinisme – donc, sur l’Intention Intelligente et Ingénieuse de la Mère – tellement elles ont les dents acérées et Apocalyptiques contre tous ces voyous. “Apocalypse” dans le sens de “Révélation” et dans le sens antique Grec de “Démasquage”. La Bête, la Mère Animale Planétaire, est en cours de démasquage correctif de toutes les déviations mortifères Sionistes, et Néo-Sionistes, de la Vie – sous toutes guises de masques et de mascarades.

[Cinq jours après la publication de ce présent Canto, le branquignole Branco s’est fendu d’une crise vidéo rocambolesque, en mascarade ombrée, qui est tout autant lacrymogène, quant à la forme, que crimogène, quant au fond. Pour mémoire, Juan Branco est un employé de la Banque au Fer Rouge – donc un suppôt du Sionisme – sous couvert, dont la mission est de brouiller les cartes, sous coupe verte, quitte à se prendre moult coups verts de par sa très forte inclination à la langue de bois. Qui plus est, l’intitulé de sa pastèque lacrymogène, “Aux Armes de l’Esprit”, pue le plagiat de mon propre titre. Juan Branco ne peut que faire cela dans la vie, plagier – et, de préférence, ses Maîtres, les Banksters, telle une bonne serpillère].

Au fil des lunaisons, et donc aux fils des Dakinis des Muses, les caprices et les intensités de ces Furies “évoluent”, parfois, sur mode très non-linéaire, et chaotique – en Source Ouverte d’inspirations tissées et tressées des Fils de la Vierge de la Mère Araignée. Donc, en juillet 1969, atterrirent-ils donc sur la Lune? Point ne sais-je mais, par contre, je puis témoigner que la Lune s’empresse, en ce moment, d’amerrir, ses Shaktis, dans les grands Tsunamis annonciateurs de vagues séquentielles et parfois sub/séquentes et, donc, sub/mergeantes pour le mal-entendement dont souffre, actuellement, la presque-totalité de la société humaine. Il faut, ainsi, bien s’accrocher aux rames de la pirogue – lorsqu’elles ne flottent pas, elles-mêmes, dans cette même ambiance de furies tournoyantes et tourmentées… en cette saison chamboulée de voyage planétaire, celui de la Terre Mère en son Vaisseau Galactique.

Et un voyage d’autant plus chamboulé – pour les êtres humains à la mémoire “climatique” en mode passoire laminée par les vents – que le Grand Minimum Solaire est en processus. La Revue Nature vient juste de publier, en juin 2019 – donc, avec autorisations estampillées conformes, par qui de droit – les travaux de la Russe Professeure Valentina Zharkova dont l’étude est intitulée “Oscillations of the Baseline of Solar Magnetic Field and Solar Irradiance on a Millennial Timescale”.

Quelles sont les conséquences d’une Atmosphère baignant dans un Grand Minimum Solaire? Elles sont diverses et variées – et point n’est besoin d’en accuser Poutine, ou plus  globalement les Russes! Par exemple, le 15 juillet 2019, le navire brise-glace Norvégien, le Crown Prince Haakon, a du rebrousser chemin car la glace faisait plus de trois mètres d’épaisseur! Sa mission au Pôle Nord sera pour l’an prochain – du moins si les glaces le permettent… Et, comble de clins d’oeils de la Destinée, le navire brise-glace Norvégien a fait demi-tour, justement, aux alentours de Svalbard, où sévit la “banque de semences congelées”, des Criminels Banksters Génétiques – une banque congelée mais prétendûment en décongélation à cause du Réchauffement Climatique Anthropique!!!! Se rappelle-t-on des pleurnicheries pathétiques, d’alors, du secrétaire général de l’ONU – l’Organisation pour le Nivellement Universel?

Mais les conséquences vont être, avant tout dramatiques, à savoir répercutées sur l’ensemble des populations de la planète. Ce nouveau cycle de Grand Minimum Solaire est annoncé pour une période allant de 2020 à 2055 – et selon mon Nagual préféré et maître Sky-Watcher – c’est en décembre 2019 que le détonateur se fera sentir. La NASA, quant à elle – qui d’habitude ment, comme elle conspire, à ces sujets – commence à prévenir les foules qu’il faille s’attendre, dans les années à venir, à un cycle solaire similaire à celui dénommé le “Minimum Dalton”. Il ne s’agit pas du petit râblé chez les Frères Dalton, des bandes dessinées, mais le minimum de températures qui a sévi de 1790 à 1830, avec de terribles famines, par exemple, en 1816. La diminution annoncée, d’intensité solaire, durant le cycle de 35 années à venir, pourrait être de l’ordre de 60%.  Cela n’est une  bagatelle si l’on veut continuer à nourrir le petit peuple affamé de baguettes de pain blanc déminéralisant – un cadeau bien glutineux, et toxique, de la mafia boulangère à la solde de Limagrain.

Vu l’extrême gravité de la catastrophe, sur le plan alimentaire, déjà en cours, j’invite tous les jardiniers à agrandir leur jardin potager. Et je les invite surtout à consacrer beaucoup plus d’énergie aux espèces potagères dites Européennes – habituées qu’elles sont à des biotopes tempérés ou froids (carottes, côtes de blette, panais, choux, betteraves, chicorées, etc). Ou bien alors, pour les espèces plus chaudes, de privilégier les variétés privilégiées par l’Association Kokopelli pour des cycles courts – par exemple des tomates mûrissant à 55 jours après repiquage.  Se reporter à mon ouvrage “Semences de Kokopelli” – qui est, aussi, un manuel de production de ses propres semences en autonomie. L’Association Kokopelli pourvoit les semences bios et les instructions pour les produire soi-même. Bravo. Car ce sont des variétés en pollinisation ouverte.

Pour mémoire fertile, l’Association Kokopelli possède la collection la plus belle, la plus innovatrice, la plus nutritionnelle et la plus étendue au monde de semences bios de variétés en pollinisation ouverte. Ce n’est pas une rumeur, c’est un fait non divers et Kokopelli sera de moins en moins un fait divers – de par ses variétés extrêmement résilientes – et surtout, de plus en plus, un grand fait d’Hiver lorsqu’un petit âge hivernal très glaciaire va se profiler au détour des jardins et des champs. C’est pour demain.

Vu l’extrême gravité de la catastrophe alimentaire en cours et de la méta-catastrophe alimentaire, en gestation – avec de multiples répercussions dans la sphère de la catastrophe sanitaire ambiante – je vais en émaner prochainement un “Canto de Métamorphoses Atmosphériques et Alimentaires”. Et je vais me régaler – du moins sur le recours à des Armes d’Instructions Massives, car le sujet n’est pas drôle en soi – parce que cela fait maintenant 10 années (depuis mes quatre articles de l’automne 2009 annonçant les grands froids et dénonçant le carnage de l’Afrique sur mode de sauvetage climatique) que l’on me pourrit la Vie sur la Toile en me Traitant de climato-sceptique, de négationniste climatique, de suppôt des pétroliers et autres intempéries neuronales issues de cerveaux maniaco-dépressifs.

A propos du carnage en Afrique, je renvoie le lectorat intéressé à mon ancien article ““Effets de Serres” et Révolution Verte Eugénique” ainsi qu’à mes trois plus récents, présentés dans ce présent ouvrage: “Les Multinationales des Nécro-Technologies à l’Assaut des Semenciers Industriels Africains”, “Les Maïs pour l’Afrique du CIMMYT : Mythe ou Réalité?” et  “Pas de bol: les riz chimériques sont de retour !”.

Pourquoi appelais-je, donc, mes essais, des “Cantos”? Tout d’abord, je chante tous les jours, à la guitare, ou au tambour, et ce sont des chants spontanés – ayant recours, normalement, à des phonèmes propres à la culture (ou aux langages) du chanteur spontané, mais pas systématiquement. C’est une pratique de l’Innovation perpétuelle qui ne peut se découvrir qu’en la pratiquant – en l’évoluant et en l’innovant soi-même. C’est une forme de rituel chanté qui émane dans l’innovation du moment présent.

Soi-même étant une façon de parler, d’ailleurs, car le propos est, justement, de toujours visualiser la mort de l’Ego, sans trop la visualiser – pour ne pas s’attacher au résultat. Toute autre explication intellectuelle, et égotique, ne peut que s’avérer vaine et burlesque.

A propos, en parlant d’expression humaine quotidienne – et donc de communication, à priori – avons-nous perçu, à sa juste démesure, l’aliénation, la perversion, la destruction des harmonies musicales au sein des langages Européens de par leur ponctuation répétitive, obsessionnelle, rythmique, de termes évoquant – sur mode préférentiel dissonant et insultant – le scatologique, le religieux, l’eschatologique, le sexuel et l’animal? Il n’est sans doute pas besoin de dresser une liste trop exhaustive: mon dieu, putain, fuck you, au diable, tous les saints du paradis, la vache… sans parler de Goyim, mais c’est une autre problématique très épineuse de coups rogues… lorsqu’on ne sait pas naviguer sa pirogue au travers des mailles des filets du CRIF, à large drainage. Ce mode préférentiel, dans la vie quotidienne des animaux humains (chez les petits, les moyens et les grands), d’expressions dissonantes et insultantes, est le fruit pourri de deux milles années de collusion monothéiste victime/perpétrateur: je t’aime, je te hais.

Avez-vous lu les Méditations de l’Empereur Marcus Aurelius (121-180 EC)? C’est une quintessence d’éthique Païenne.

Le chant spontané est, ainsi, une pratique hygiénique, plaisante, qui me permet de me libérer l’âme de quelques lourdeurs, non plaisantes, qui y stagneraient mais, c’est une pratique plaisante, et aphrodisiaque, surtout, sur les modes d’Hygieia dont la racine PIE, “aiw”, signifie “force vitale, vie, longue vie” – d’où le nom Eiwa de la Mère, dans le film Avatar et, peut-être même, d’où le nom Europa. A savoir, une pratique engendrant de la bonne humeur – et des bonnes humeurs, dans le sens antique Grec et Arabe.

Avez-vous vu la scène magnifique d’Avatar au cours de laquelle Neytiri la Bleue connecte ses tresses à la Terre?

Il est, ainsi, facile d’imaginer que la Mère Animale Planétaire n’ait pas besoin de nos tresses pour nous sentir ou nous sentir connectés, organiquement. Des tresses qui sont, très souvent, stressées par la modernité imitatrice et génératrice d’objets et de pensées clonées et dépourvues d’innovations. Elle nous palpe, nous suce, nous tète, nous goûte, et sous tous aspects. C’est notre Mère, qui nous confère, à chaque seconde de notre vie – la Sienne en fait – une Etincelle de Vie.

Et elle préfère nous Humer, nous les animaux Humains, émergés et émanés de l’Humus de sa Terre, en très bonne santé et de très bonnes Humeurs! Et sous un bel éclairage, fertile et optimiste – mais cependant très réaliste et transparent – quant à notre vision et conception de notre Humanité propre, individuelle et spécifique. Et donc, par conséquent, quant à notre vision, et conception, de tout ce qui peut s’opposer à l’épanouissement harmonieux et paisible de notre Humanité, de notre Humanitas, tant sur le plan de l’animal humain individuel, que des Races et des Peuples Humains de l’Espèce Anthropine. La Mère nous désire, purement et simplement, et le Désir, d’ailleurs – et d’ici, surtout, sur Terre – est une propriété, une tonalité, de la sphère électro-magnétique de la Terre Mère.

L’étymologie de “désir” est, de toutes façons, très galactique. Le terme vient de “de/sideror”, en Latin, venant de “sidus” pour “astre, étoile”. Il en est de même du terme “désastre”, du Latin “dis-astro”, coupé de sa bonne étoile. En cette fin de Kali Yuga, la faillite du désir authentique est un tel désastre car l’animal humain est coupé de son étoile, à savoir de sa Source Organique – il s’est laisser aliéner de son essence innée, de son essence “intrinsèque”. Il est “en laisse”… et qui la fait, donc, gigoter?

Avez-vous ouï dire des enseignements occultes, du Bouddha historique – le Prince Siddhārtha Gautama, appelé Shakyamuni – quant à, non pas la “libération de ses propres désirs”, mais quant à la “libération au travers de ses propres désirs”?

Je les appelle “Cantos”, de plus, car tout ce que j’écris: depuis un quart de siècle, je le lis, je le clame, je le chante, la tête dans les voiles, de mystères azotés, des Dakinis courroucées et la tête dans les vents de fuseaux éminçants, des Muses déchaînées – en delirium tremens. Les Muses et Dakinis sont très précieuses, et précises, et, souvent, même, elles “se fendent” de postures d’instructions qui défient toute imagination humaine, non assistée. Elles préfèrent que les mots chantent en résonances – qui chassent les dissonances et les maux déchanteurs. Il faut déSioniser notre mental Humain – et notre ADN. La Chasse aux Dissonances Mentales Prédatrices est Ouverte – proclament-elles! Qui va donc, alors, chanter les Cantos nous autorisant, nous-mêmes, et nos neurones, à nous libérer et purifier de notre contamination génétique, de la Peste Sioniste – en notre ADN?

Les champignons enthéogéniques, sans nul doute, par exemple, introduits en France par l’une de mes Etoiles Juives, le très génial et Humaniste Roger Heim. Aujourd’hui, Roger Heim serait dans les geôles de l’Etat Profond pour promotion de substances interdites –  dans le cadre législatif de la protection des peuples, à l’encontre d’eux-mêmes.

A ce propos, puis-je me permettre de préciser qu’avant que Vincent Verroust, un jeune enthousiaste, se donne la mission de raviver les flammes de Roger Heim, enterrées dans les poubelles de l’Histoire, j’estime avoir été le seul, depuis belle lurette, et en 2009, à lui rendre un fort bel hommage.

Cela étant dit, en toutes bogues adéquates, pour tous ceux qui me cherchent des châtaignes dans la vie – des châtaignes “anti-sémites”, cela va sans dire, qui sont, plutôt, en fait, des châtaignes “anti-leurs mythes”, en ce qui me concerne. Et ce n’est pas qu’un jeu de mots : les mythes génocidaires, sur modes “religieux” monothéistes, constituent l’une de mes cibles favorites dans la Vie – et au Plaisir de la Vie.

Aucune Loi, émanant de Frenchies sans Franchises et Franchement Frits des neurones, ne me fera changer de mission Vitale. De quoi l’Etat se mêle-t-il? Et si je puis me répéter…

Aucune Loi ne me fera changer de mission Vitale. De quoi l’Etat se mêle-t-il?

Et comme le monde est petit, à l’instar d’une autre de mes étoiles, Juives dissidentes aux multiples Antennes Gaïennes, Lynn Margulis – l’une de nos plus belles “perles” humaines dans le diadème de la biologie moléculaire en quête de l’Intelligence Sophianique –  championne du monde, devant l’Eternelle, de lancer de grenades anti-néo-darwinistes (et qui, manifestement, ne prisait, pas plus, les Elohim et les Tzaddik), l’une de mes prétentions, ouvertes et transparentes,

c’est que mes Cantos puissent enchanter les neurones de mes compatriotes et com/matriotes animaux humains, de sorte à constituer de très fertiles

Armes d’Instructions Massives!

Pour mémoires racinaires, les termes “arme”, “armée”, “armement”, etc, viennent du Latin “armus” signifiant “épaule”. Le terme “armus” vient du Proto Indo Européen “ar-m” qui signifie “jointure, assemblage”. Ce même terme PIE a donné “arm” pour “bras”, en Anglais et en Allemand. C’est très Franchement, et très Druidiquement, une étymologie fascinante. Et le Nagual, très sûrement, en dirait tout autant afin de ricocher sur le point d’assemblage “épaulé” – dont les sorciers et sorcières Toltèques jouent, par exemple, pour bondir et rebondir, de rocher en rocher, au-dessus des cascades, selon un autre Carlos. Et la Chouette, sur quelle épaule de l’animal humain est-elle en faction permanente?

Mes Cantos sont constitués, et élaborés, d’assemblages – trop improbables de jointures excentriques – invitant le mental aux acrobaties non linéaires, au milieu des rochers, en cavales de fractales, s’arrimant, s’animant, aux cascades d’un Flux de Vie tissé de chaotique.

Et tellement chaotique qu’une autre de mes prétentions, ouvertes et transparentes, est d’être non-classable – en toutes arrogations. Et surtout non-classable par la gente Sioniste et Néo-Sioniste sous toutes chapelles, contaminations, contagions et purulences. Je ne reconnais, à cette gente, d’une dépravation éthique sans bornes, aucun droit quelconque à me classer. Je ne suis pas classable, tout comme bien d’autres, par cette gente dépravée, car notre filiation a pour source une Origine qu’ils qualifient d’étrangère – quand c’est leur propre virus extra-terrestre qui est totalement aliéné de notre Terre-Mère.

J’ai, de plus, une horreur sacrée de surfer sur les Tsunamis qui ne sont pas les miens! Sacrée, dans le sens Sanskrit de “sak”, à savoir, “qui confère du pouvoir”. La “classe” de notre classe Gaïenne est, en effet, d’être hors-classe et hors-caste – hors-bord, aussi, bien souvent. Hors-Caste sociologiquement et Hors-Cast, sur le plan du scénario de la filmologie Sioniste! Dès l’âge de 15 ans, je suis passé, subrepticement, d’une bobine à une autre. Je préfère être un sujet très actif de l’Histoire Réelle – à savoir, celle de Gaïa, en primeur – plutôt qu’un assujetti aux chaînes, télévisées et télé-vissées, des histoires falsifiées de la Peste Sioniste.

Ainsi donc, il est aisé de comprendre que certains se défoulent en montant des barricades sur les voies publiques – afin de profaner l’Etat. Nonobstant, il semble qu’il serait plus “judicieux”, sur le plan de la survie à l’encontre de la menace Judéo-Christiano-Islamiste, de se dé/barricader le cerveau afin de s’en purifier les voies et connexions synaptiques… Afin de se purifier les neurones de toutes les voix qui s’y font entendre – d’ailleurs et d’extra-terrestre aussi – car tout ce qui émane du cerveau humain n’y prend pas, forcément, son origine…

Comme Lynn, je suis très prolifique en graines germées: hors des sillons en délires, j’ai le mental qui foisonne de greniers explosant de grenades très gredines. Kokopelli est le Séducteur, le Troubadour, le Dissident, le Joueur de Flûte, qui fut coopté en “Semencier Bossu”, dont par moi-même, pour les besoins d’une noble cause de libération semencière. Et ce, en dépit du dépit des érudits Hopis qui me le contèrent, avec force verbale. Que les érudits Hopis me pardonnent cet emprunt à leurs cultures de déserts, les Temps changent… et il nous faut lutter contre une autre anti-culture originaire des déserts: les déserts des embouteillages neuronaux de la pensée monothéiste – pour paraphraser le poète Higelin, reparti récemment vers la Mémoire de Gaïa. Kokopelli est, ainsi, doté d’une flûte – comme Pan, le Bouc Vert et Krishna le Bleu – ainsi que d’une gamme généreuse d’antennes et d’un pénis proéminent qui l’est tout autant – généreux et générateur. Comprenne qui pourra… et tous les raccourcis, fussent-ils en pétroglyphes, mènent à Gaïa.

Pour rebondir sur une autre bombe lâchée dans les Actualités, vers la mi-juillet 2019, (en France, par le Journal Ouest-France), un ouvrage a été publié aux USA, “Bitten: The Secret History of Lyme Disease and Biological Weapons” dont l’auteur Kris Newby présente des interviews avec Willy Burgdorfer. Un expert en armes biologiques, Willy Burgdorfer est crédité comme le découvreur du pathogène provoquant la pathologie répandue de manière archi-considérable sur la planète, dite Maladie de Lyme. Et je suis personnellement, dans une étude bien approfondie des trois ouvrages de l’herbaliste-shaman Stephen Harrod Buhner, strictement sur la problématique dramatique du Borélia à l’origine de la Maladie de Lyme et des diverses co-infections. Les ouvrages de Stephen Buhner, que l’on ne peut que conseiller fortement, sont intitulés: “Healing Lyme: Natural Healing of Lyme Borreliosis and the Coinfections Chlamydia and Spotted Fever Rickettsiosis”, “Natural Treatments for Lyme Co-Infections (Anaplasma, Babesia, Ehrlichia)” et “Healing Lyme Disease Co-Infections (Bartonella and Mycoplasma)”.

Le Représentant de la Chambre US, Chris Smith, a fait passer, très récemment, un amendement lançant une investigation officielle quant aux manipulations génétiques – très fortement suspectées et orchestrées par le Pentagone, entre 1950 et 1975 – de tiques et autres insectes suceurs de sang afin d’en générer des armes biologiques. Selon l’auteur de l’ouvrage, les militaires ont répandu, volontairement, de tels insectes manipulés génétiquement, à très grande échelle et sur leurs propres populations. Ils l’ont fait, également, dès les années 1940, pour les premières bombes atomiques, au Nevada, etc. Avez-vous vu des photos d’individus Noirs, aux crânes ouverts, sujets d’expérimentations radioactives durant le siècle passé, aux USA? Faut-il en informer Christine Angot? Il semblerait, en effet, que cela ne soit pas au programme de la Traite des Noirs bien Traités.

Quant aux insectes manipulés génétiquement, je renvoie le lectorat intéressé à mes deux articles, dans ce présent ouvrage, sur ce sujet archi-brûlant – et dont personne ne parle jusqu’à présent: “La loi Biodiversité de juillet 2016:  un tremplin pour les insectes chimériques dans l’agriculture” et “Les insectes chimériques sont-ils le dernier radeau de l’agriculture pesticidée?”.

Pour rebondir sur cette bombe de la Maladie de Lyme, programmée génétiquement dans le Laboratoire de Plum Island, dans l’Etat de New-York, et pour rebondir sur les grenades de Lynn… Que dirait-elle, aujourd’hui, elle qui avait annoncé que le Sida n’est qu’une vaste supercherie – un “inside job” – et n’est, en fait, qu’une forme de syphilis? Rappelons que Lynn Margulis avait, même, participé à un film sur la démolition contrôlée des tours du WTC… Elle lançait beaucoup de grenades d’instructions à l’encontre des Fakenews et des activateurs du Mal Social. Pour mémoire, j’ai évoqué moi-même, vers 1992, cette supercherie du Sida dont les cartes, en Afrique, coïncidaient avec des cartes de campagnes de vaccinations lancées, en grandes pompes, par les Pompidou – à savoir, les employés de la Banque Rothschild dépêchés pour détruire l’Afrique et pour, aussi, assujettir la France aux Banksters Sionistes – à savoir confier la gestion de l’argent du Peuple Français, dès 1972, aux voyous criminels de la Finance Internationale. Faut-il l’expliquer moins crûment? Que fait Macron, de la Banque Rothschild, sinon parachever le sabordage et la mise en esclavage économique du Peuple Français – sur tonalité Marque au Fer Rouge?

Aujourd’hui, la Deutsche Bank est décédée – et toutes les banques vont chuter en dominos. Selon certains commentateurs et analystes économiques dissidents, tel que Jovanovic, l’Allemagne est morte. C’est très crû comme information. Et quid du Peuple Allemand? Est-il dans la même misère que la Deutsche Bank et que “l’Allemagne”? Quant au Peuple Français, va-t-il aussi être convié à participer à la dette des Allemands? Se rappelle-t-on qu’en 2008, lors de la crise financière manufacturée par les Banksters, 10 % du PNB “Européen”, au moins, fut subtilisé pour “sauver” les Banques? Et cette fois-ci, ce sera quel pourcentage?

Avons nous remarqué, à sa juste démesure, ô combien les Sionistes en contrôle des flux financiers (un euphémisme permettant de qualifier les Mafieux de façon peau-lissée) s’acharnent depuis un certain nombre de siècles à détruire, à annihiler, en bref à génocider la Russie, l’Allemagne et la France? Pourquoi?

Lorsque je commençai à l’évoquer, vers 1992, j’étais conscient, et je l’écrivais, que Kokopelli était bien doté de tout un arsenal d’Armes d’Instructions Massives – sur un mode galactique. Et, pour me répéter, c’est ainsi que l’Association Kokopelli est, aujourd’hui, encore bien vivante, malgré les attaques incessantes de la Mafia semencière et de leurs commanditaires. Mais, je n’avais pas vraiment intégré le processus de relais. Depuis lors, Kokopelli m’a souvent soufflé dans l’âme tandis que le Nagual – aux mêmes parfums du sud-ouest désertique – me soufflait dans les bronches! Les huitres de la claire audition sont, parfois, à huit-clos…

Dieudonné – le disséminateur de grenades lacrymogènes de rires – dont les spectacles frisent, parfois, les Armes de Distractions Massives, sous tous aspects, est-il sensible au fait qu’il ridiculise son cul-béni, en beauté de jaguar d’ébène, en le bennant de telle sorte à lui faire chevaucher, en Croix, la Poupée de Vaudou Juif…. Et ce, afin de propulser ses propres couronnes d’épines, très émoussées, et ses colères chocolatées en mousses vaporeuses, sur les concepteurs mêmes, de cette fabulation génocidaire, qui trop s’en émoustillent!! Car il n’est pas en Paix – mais qui l’est, lorsque les psychopathes nous la pourrissent en permanence?

Une fabulation génocidaire qui a détruit les Africains après avoir anéanti les Celtes. Et après avoir détruit les Instructeurs Gnostiques, Païens et Sophianiques, et après avoir  Holocausté la totalité de leurs Bibliothèques – à savoir des centaines de milliers d’ouvrages écrits ou copiés à la main. C’est une énorme problématique et je ne peux que conseiller, de nouveau, la lecture de ma traduction de la Passion de la Terre (Not in His Image) de John Lash. En ligne, c’est gratuit, et bientôt de nouveau disponible à la vente en ouvrage.

Le Charnier Historique de Dieudonné, sur fond de jaune d’oeufs, est-ce un joke, dans le joke, dans le yoke? La Croix du Supplicié, comme stratégie de combat innovatrice, c’est un peu comme le jaune d’oeuf qui roule au creux de la main, c’est insaisissable. Croix qui roule n’amasse pas masse – sur le plan de l’Instruction. Et, c’est un méga-euphémisme. Quant à la destruction des âmes, on sait fort bien qui est à l’origine du moto, du logo et de la propulsion… La Croix de la Poupée de Vaudou Juif est un vecteur, une arme extra-terrestre, de Destruction et de Distraction Massives.

La Croix du Supplicié roule pour eux afin de faire faussement orgasmer (du Grec, gonfler de désir) les masses populaires sous toutes glorifications de la souffrance – à savoir, sous toutes glorifications du non-plaisir et de la Haine de soi. La religion monothéiste, par essence, est une religion pour esclaves – en perpétuelles génuflexions! La génuflexion, sur mode monothéiste, est une déflexion de génie: elle constitue leur principal vecteur pour faire fléchir le génie humain. Ainsi, lorsque Dieudonné taquine Etienne Chouard, au sujet de ses génuflexions auto-assujetties, c’est un peu la marmite qui traite le chaudron de cul noir! Dieudonné joue au Druide Noir brandissant la Poupée de Vaudou Juif, aux genoux fléchis-brisés sur la croix, selon le mythos pervers – et je ne peux que lui souhaiter de chuter dans le Chaudron Magique et régénérateur de Keridwen.

Il en est de jouer, avec les joues doublement tendues, et avec les jougs auto-infligés, comme de jouer avec les boomerangs des Aborigènes: les Dakinis, en furies dans le Temps de Rêve, les renvoient parfois, avec force, dans tous les culs bénis – car ils se trompent de yoga. Et lorsqu’ils se trompent de Canal Historique, il arrive même que les Cathédrales s’en embrasent – comme par magie! Not in His Image, never more. Il n’est qu’un seul yoga de Tantra Gaïen, c’est celui du genou, le symbole de la génération, fléchi en Hommage à la Mère dont nous sommes les Enfants Magiques et Géniaux.

L’Apocalypse, qui prend tout le monde de court – sur le plan des supputations et des interprétations – est en cours, en fait, pour démythifier, et miner, les nombreuses mutations mortifères, et génocidaires, du Sionisme et du Néo-Sionisme. Qui, donc, chevauche la Bête à Sept Têtes Kaliesques? Qui, donc, chevauche la Mère Animale Planétaire?

Pour ricocher sur cet énorme pavé, de moult dizaines de pages, dans la mare de purulences des loosers néo-darwinistes, il va sans dire que le peu de formatage universitaire dont je souffris dans ma jeunesse – il y a de cela un demi-siècle – était plutôt de l’ordre, ou des Ordres, philosophico-religieux, à savoir d’un désordre total. J’ai, par conséquent, fait de mon mieux, selon la formule banale, pour rester au plus près du texte scientifique, en tentant de me mettre dans la peau de l’ennemi linéaire, pour les très nombreuses traductions que je dus réaliser. Des traductions, au demeurant, dont certaines m’ont fasciné par la qualité des informations qu’elles invitaient, tant bien même certaines sont totalement, et irréductiblement, nimbées, et sur-timbrées, de Téléonomie Néo-Darwiniste. J’ai découvert, une fois de plus, d’ailleurs, des études excellentes réalisées par des équipes Françaises – rémunérées avec de l’argent public – dont les seuls textes publiés n’existent qu’en langue Anglaise. J’ai déjà signalé ce phénomène scandaleux dans mes essais, très circonstanciés, sur la Malaria – mais qui s’en chaut?

Qui s’inquiète de l’existence du virus de la nécrose de la fève qui se réplique par le biais de ses huit segments génétiques disséminés dans des cellules différentes, et dont la seule présence sur Terre, non autorisée par les probabilités statistiques, ruine l’intégralité du paradigme fourvoyant du néo-darwinisme?

La nouvelle farce de l’Evolution synthétique néo-darwiniste, sur mode Téléonomique, n’ose jamais dire ce qu’il est interdit de proférer, à savoir que le Dessein est Intelligent – et que l’Intention est d’autant plus Illuminée qu’elle est Gaïenne et Sophianique, à savoir prégnante de Sagesse Galactique.

A propos, connaissez vous la différence existant entre un Bouddha Illuminé et un Aveuglé par sa propre hubris – par exemple, un néo-darwiniste? Le néo-darwiniste ne voit, strictement, lui, aucune différence qui luise. Quant au Bouddha Illuminé, il n’en à rien à cirer car il va nu pieds sur la Terre Mère qu’il adore – c’est sa Maman, la Maman des Bouddhas – et parce qu’Il n’a pas de temps à perdre avec les cas désespérés. Mais alors: Quid du Voeu du Bodhisattva? Franchement, il s’auto-missionne pour accompagner les animaux humains dans la détresse – et non pas la racaille psychopathique et criminelle qui la martyrise, la génocide et se prévaut, même, d’une origine extra-terrestre et non Anthropine. Gaïan Tantric Science, Baby!

En parlant de cas très désespérés, dans les tranches les plus décadentes de news et fakenews, sur tonalités de décadence morale, que je me force à ausculter quotidiennement, j’ai relevé les baffreries de l’écologiste de Rugy – qui point ne rougit, semble-t-il, des indigestions populaires que cela puisse engendrer. Un épiphénomène, nonobstant, qui frise le bouc-émissariat de le voir ainsi propulsé en première ligne des tomates pourries – dont l’usage est invalidé, d’ailleurs, dorénavant, par la nouvelle Loi sur les Tomates Pourries en Ligne.

De Rugy fait, sans doute, les vrais frais, de ses faux frais, de quelques vengeances entre serpillères politiques qui, en permanence, s’entre-essorent… et qui d’ailleurs, aussi, entrent et sortent, de nulle part, en “ministères”, pour repartir toujours plus riches aux dépens des peuples. Business as usual. Dans d’autres pays, sans doute plus décents, la démission est instantanée. En France, cela pinaille pour dégager lorsque pris la main dans le sac de la ripaille aux frais des sans-dents. Des frais qui, pour le nec-plus-ultra du ploutocratique, très condescendant, ne sont souvent que pécadilles – malgré que très descendants pour le Budget Public car ceux de cette gente sont sans bornes… kilométriques, alcooliques, pantagruéliques… et parfois même matraquantes et lacrymogènes. Et, en ce qui concerne les Gilets Jaunes, c’est plutôt, même, sur mode très oligarchique, avec une nuance sociétale pré-dictatoriale, sur mode “Benne à la Pelle”, si ce n’est à la Pêle-Mêle… à la Benala! En attendant à la Ben Allah!

Avez-vous lu les ouvrages de science-fiction des pionniers – ceux qui ne se forçaient pas… pour ne pas faire de copier-coller? J’entends dans les années 60/70, au risque de passer pour un vieux crouton, les Herbert, Brunner, K. Dick, Le Guin…? Avez-vous lu “The Sheep Look Up”/“Le Troupeau Aveugle”, l’ouvrage d’écologie-fiction archi-prophétique de John Brunner, rédigé en 1973? Il m’inspira beaucoup, dans ma jeunesse, et ce n’est sûrement pas une coïncidence que j’ai eu le privilège de rédiger tous ces essais sur la Bio Piratée – que vous trouverez en fin d’ouvrage.

“Le Troupeau Aveugle”: le titre, à lui seul, vaut son pesant de fiente de Baleines à Bosse – suractivée par leurs chants glorieux – car Yahvé/Yaldabaoth fut aussi nommé, par les Instructeurs Telestai, “Samaël l’Aveugle”. Yahvé est le Gardien Aveugle du Troupeau Sioniste et c’est Melchisédech, le Prince des Tzaddik, le Prince des Justes, qui joue du quantique improbable, sur tonalités de Trou Noir et autres faridondaines, pour guider son Troupeau Aveugle, dans sa traversée des déserts de sables idéologiques et mouvants – des déserts qui n’en finissent, jamais, de se désertifier car, à ce point, déconnectés de la Source Organique et Vivante.

« Seule la connaissance de ce qui est Vivant peut bannir la Terreur». Wilhelm Reich dans “La Fonction de l’Orgasme”.

Aujourd’hui, le Troupeau Aveugle des sans-dents (déminéralisés par la nutrition toxique de la Mafia Agro-Chimio-Radioactive, initiée dans les années 1840 par le chimiste Justus Liebig) s’avère, de plus en plus, dissident… Le Troupeau Aveugle commence, même, à percevoir la lumière au fond du tunnel: il voit jaune! La perception xanthopsique, sous colorations jaunes (très solaires), constitue – selon les Autorités du Ministère des Fakenews et de la Dissonance Mentale – un trouble, pathologique et officiel, de la vision “populaire”, et d’autant plus pernicieux, pour la sécurité de la pudeur publique, qu’il se découvre et s’évolue en processus d’auto-corrections de grilles mentales paradigmatiques et d’auto-éliminations de grilles de prisons psychiques.

Une vision “populaire” se “popularisant” à la vitesse de la lumière solaire, de la Transparence, d’autant plus que le gigantesque charnier médiatique des fakenews – et autres nouvelles mortes-nées et mortes-vivantes, de source Zionbie… – est en plein effondrement sous la pression de la dé/sélection de la populace. Une populace qui, aux dires de BH Lévy, est trop populiste pour que les Autorités et les “intellectuels”, et autres “universitaires”, qui les soutiennent – pourris jusqu’à la moelle de leur ADN Sionisé – puissent prendre au sérieux les votes non rationnels, et non humanitaires, du petit peuple.  A savoir, des votes qui, manifestement, n’ont pas intégré, à sa juste mesure, la vision de BH Lévy – “Looking for Jewrope” – quant à son Tikun Olam privilégié, sur mode “terre dévastée”: la Terre Gaste de l’Europe Celtique.

A propos, avez-vous ouï dire de cette femme universitaire patentée (qui semble avoir chu, bébé, dans une marmite de polenta neuronale) qui traite Alain Soral de promoteur de l’anti-intellectualisme en France? Cela pue les cours du soir, au CRIF ou à la LICRA, sur le Tikun Olam, version “inversion accusatoire” – au vu, à vol d’aigle, à cause du risque de contagion, de son quotient de graphes sous griffes, artificielles et non constitutionnelles. Maintenant, il est vrai qu’une perception holistique du site d’Alain Soral, “Egalité et Réconciliation”, renvoie à la pré-histoire de la Transparence des Lumières, malgré la formule proposée “Soral a toujours raison, ou presque”. Aujourd’hui, Voltaire serait dans les prisons de la liberté d’expression – version Macron et Avia/Sion.

La réconciliation religieuse est un leurre pour esclaves, en besoin de béquilles, tandis que l’égalité est un fourre-tout humaniste qui pue l’universalisme Sioniste. Egalité de quoi? Et si l’on parle d’Egalité des citoyens devant les Tribunaux, et les Tribunes, de la Jewstice, l’optimal serait sûrement d’éliminer ce type de Tribunaux et de Tribunes, à jamais… Avant que ces déments tentent de nous imposer leurs rêves nocturnes les plus fantasmagoriques: à savoir que le Tribunal Suprême, du Tikun Olam planétaire, soit sis à Jérusalem, sans sursis. Et l’optimal, pour une bonne réconciliation, serait d’éliminer, par la même occasion, toute trace idéologique pernicieuse et génocidaire du Rabbin séculaire, Charles Marx. N’est-ce pas Alain Soral?

Et hier, encore, c’était la présentation de la “Loi contre la Haine en Ligne”: vais-je manquer de qualificatifs? Quels sont les manants qui ont émané cette horreur haineuse au service de leurs Maîtres Banksters?

Qui est, donc, cette femme, sur l’écran virtuel, qui, dépitée, ne semble pas transpirer la joie de vivre et qui affirme, même, qu’on pourrait dire d’elle qu’elle est “bête”? Ne sommes-nous pas tous des animaux? Et si elle hypothèse, en fait, que d’aucuns pourraient estimer qu’elle ne possède pas le quotient intellectuel qui sied à sa fonction, ou à leurs propres formats normatifs d’une telle fonction, ce n’est pas très grave… Car cela arrive à tout le monde – une façon de parler! – d’imaginer qu’il faille un haut quotient intellectuel, ou qu’il en faille un tout court, d’ailleurs, pour avoir quelque chose à dire dans la Vie – ou pour être ministre ou députée. Fantasme-t-elle, donc, de se hisser aux première Loges de la Sélection Génocidaire? Pour le jour où les chefs d’escadrilles, chez les Tzaddik, seront des Cheftaines? Ce qui n’est pas demain la veille, sauf altérations contre-nature que pour l’instant les Sionistes réservent aux idiots utiles, de la victimisation “transgénérique”, qui sont leurs cobayes bien-aimés sur l’autel de leurs expérimentations criminelles – et qu’il faut absolument libérer, bien évidemment.

D’ailleurs, le ministre Israélien de l’éducation vient d’en appeler à des thérapies de conversion, dans des camps volontaires de ré-éducation, pour tous les homosexuels en Israël. Et pour certains LGBT, serait-ce aussi des thérapies de reconversion forcée dans des camps de ré-édu/castration?

En effet, les Sionistes attendent leur Grand Soir du Transhumanisme lorsqu’ils pourront troquer certains de leurs organes sclérosés pour du cybernétique éternel. Qu’allons nous faire pour les arrêter de nuire?

Je n’ai jamais voté de ma vie – que Gaïa me protège – et je considère que la fonction des députés, et de bien d’autres, relève, avant tout, de la pornographie politique – dans le sens Grec de la vente d’obscénités – émanant de serpillères pré-sélectionnées sur lesquelles leurs Maîtres, les Banksters, s’essuient, quotidiennement, leurs pieds ensanglantés par leurs guerres de libération humanitaires, génocidaires et progressistes. Si je puis me répéter.

De plus, ceux et celles qui sont rémunérés, parfois même pour la vie éternelle, comme les ministres et les journalistes – très cher et, souvent, aux frais des sans-dents ou aux frais des dents plombées, pour les moins pauvres – pour bonimenter, mentir, fourvoyer et falsifier, ne sont, bien évidemment, d’un point de vue déontologique, pas tenus au code d’honneur qui prévalait du Temps des Gaulois Dissidents et autres Celtes Réfractaires: à savoir l’honneur de la parole donnée. Avez-vous bien entendu la porte-parole, de Macron le Guignol des Banksters, le pourfendeur des fakenews, faire l’apologie de news mensongères? Comme l’affirmait si clairement le Sioniste, de la LICRA, sous-cité: «le mensonge fait partie des axes de défense». Effectivement, c’est aussi l’axe de défenses de Zuckie et de Macron, dont la mission auto-proclamée est de dé/faker, au quotidien, les fakenews diverses et avariées.…

La réputation de Macron, dans la guise du grand défakeur de fakenews, a fait le tour du monde. Par exemple, Jonathan Turley – Professeur Shapiro de Public Interest Law à l’Université George Washington, ce qui ne s’improvise pas… –  vient juste de demi-plaisanter que Macron avait tenté d’introduire deux espèces invasives dans la société de libre-parler US: un arbre mort-vivant (qui ne survécut pas à la quarantaine hygiénique de rigueur) et la suppression de la liberté d’expression…: «Non découragés, cependant, Macron, et d’autres en Europe, sont en cours d’orchestration d’un contrôle unilatéral de l’expression sur internet en commençant par de nouvelles législations en France et en Allemagne». Jonathan Turley déclare, dans cet article, que la France, autrefois un bastion de la liberté, est devenue une menace internationale à la liberté d’expression.

Que fait la Police du Discours, et des Moeurs, de l’ONU supposée protéger constitutionnellement, et universellement, tous les citoyens du monde? Le seul fait de poser la question contient, intrinsèquement, la réponse!

Parlez-en aux Gilets Jaunes qui en diront, de but en blanc, tout autant que le professeur Shapiro, surtout qu’ils sont, souvent, en ligne de mire de ceux qui sont instruits de bien buter du Blanc – surtout du Blanc, mais pas exclusivement, du coloré aussi… mais pas pour les mêmes raisons. Voyez-vous bien ce que je veux dire?

L’honneur de la parole donnée est tout simplement antinomique des fondements vérolés et falsifiés de la Démocratie Occidentale. L’honneur de la parole donnée, de nos jours très Sionisés, pourrait aisément être considéré, même, comme anti-démocratique et anti-social et relever, quasiment, d’un discours de Haine punissable par les articles de la Loi sur le bla bla en ligne – tellement il remet en cause les fondements mensongers, pervers, vermoulus et usuriers de l’Idéologie Judéo-Chrétienne ou Judéo/Jésuite. Faut-il l’envelopper plus sereinement?

En parlant d’honneur, d’horreur, et de ses légions et de sa Légion, Jakubowicz, le grand inquisiteur de la LICRA, et expert en inversion accusatoire, vient, juste, d’être promu Officier de la Légion d’Horreur par son obligé sus-cité – et peut-être, aussi, son co-suscité? Se rappelle-t-on de cette fameuse prise de judo judéo-sioniste lorsque Jakubowicz empoigna le bras de son président bien obligé et tant mal-aimé…? La foire d’empoigne des serpillères politiques, en disponibilités surveillées, est sans bornes. Et quels sont les Borgnes guidant, ainsi, toutes leurs serpillères politiques obligées – et aveuglées par leur propre hubris? Des serpillères politiques qui sont, également, protégées de leurs turpitudes, et exonérées des conséquences de ces turpitudes, par les écrans de fumées des multinationales des médias à la botte du complexe militaro-industriel Sioniste.

Ai-je ouï dire, également, par cette femme bizarre, que plus personne, dorénavant, ne pourrait, le nez dans le vent, critiquer les religions? C’est fort attristant pour tous ceux qui adorent les critiques les plus circonstanciées, et fondées, des religions les plus esclavagistes. Par exemple, tous ces enfants qui ont souffert d’abus – ritualisés ou non – dans les mains de tous ces diplômés ecclésiastiques experts en Rituels Chrétiens de pacotilles, de bric à bracs et cannibales – et autres pratiques superstitieuses cannibales, et immondes, sur mode “chair et sang”… en transsubstantiation (juste pour jouer!!).

Quant à moi-même, Xochi, depuis tout mignon chevreau – et apprenti-Pan, sur le chemin de la Déesse, j’entends – j’espère de tout coeur, je l’appelle de mes voeux, être témoin de l’effondrement total du Christianisme, de mon vivant, selon la formule accomplie. Ce fut mon plaisir grandiose de traduire, et de publier, l’ouvrage majeur de John Lash, “La Passion de la Terre”.

Je vais continuer à lutter, de tout mon enthousiasme, et de toutes Ses forces, contre les religions monothéistes dont l’éradication intégrale, et universelle, constitue la condition, sine qua non, de la libération de l’espèce humaine – du moins en Europe et souvent ailleurs. A propos, n’est-ce pas le rabbin séculaire Sioniste, Charles Marx, en personne, qui braillait que les religions constituaient l’Opium des Peuples? Allo TiSion, ici c’est Zuckie: les Décodeurs viennent de découvrir un autre prédicateur anti-religieux, et Haineux, avec une grosse barbe et une peau écaillée: envoyez les obus… quel Charles? Non pas Darwin, Marx. Darwin était “fervent” et il croyait en Dieu, lui! 

Et qui se soucie, de plus et d’ailleurs, de la couleur de la peau, ou du tambour, quand la forme et le contenu du discours, ou de la musique, respirent la joie de vivre, le Tango, l’éthique – et les bonnes intentions? Sans parler du “franc-parler” qui, normalement, devrait être du “parler franchement” – et en toutes libertés “constitutionnelles”. La bonne blague que voilà! La Loi sur la Haine en Ligne est arrivée – avec en ligne de mire tout ce qui est dissident, tant bien même de droit “constitutionnel”, comme certains s’évertuent à le pleurnicher – et pourquoi pas de droit divin, tant qu’ils en sont. De quels droits parlons-nous et qui les attribue, donc? Et par quelles Vertus? Il est vrai que, depuis fort longtemps, les anti-valeurs Judéo-Chrétiennes ont annihilé les Vertus Franches, à savoir les Vertus des Francs et des Celtes.

Aujourd’hui, quant au franc-parler, dans la sphère des Tambours à Peaux Noires, connaissez-vous Kémi Séba? Je lui ai dédié mon Canto “A l’Assaut des Serpillères Sionistes de l’Académie Nationale du Génocide” – un Canto suscité par les décisions des criminels de l’Académie rejetant, dans les poubelles de leurs interdictions, l’Artemisia annua, la plante, par excellence, dans la lutte contre le paludisme qui sévit en Afrique, surtout, mais aussi ailleurs. Et, je renvoie, également, le lectorat vers mes essais, très longs, sur la Malaria et sur le Vatican de la Malaria.

Je souhaite bon courage, à Kémi Séba – et beaucoup de patience – car parler de réconciliations Pan-Africaines ne sera possible que lorsque toutes les religions monothéistes auront été éradiquées des Terres Africaines. Les monothéismes sont, intrinsèquement, antinomiques à tout concept de ré/conciliation: ils sont d’origine et d’intentions, avouées ou non, suprémacistes. Les monothéismes sont à l’Afrique Noire, Animiste, Naturelle, Sensuelle et Indigène ce que le virus extra-terrestre Yahvéiste est à la planète entière: une abomination à l’encontre de la Vie. Il ne suffit, donc, pas de souhaiter retourner vers la “Tradition Primordiale” et plutôt que de se torturer les méninges quant à son origine Africaine, ou non – qui se soucie de ce que René Guénon pensait? – il semble une question de survie Africaine de la mettre en pratique, tout d’abord.

A propos, Kémi, quelle est la nature et quelles sont les quêtes, et les intentions, de la Tradition Primordiale Africaine? Seraient-elles, génétiquement ou telluriquement, différentes en fonction de la Tradition Maya en Amérique centrale, de la Tradition du Mayavada Vedanta en Inde, de la Tradition des Druides dans la Civilisation Celtique, etc? Et nous parlons bien de la Tradition Primordiale, celle qui s’exprime au travers des Peuples, des Ethnos, des Races, des cultures, des langages, etc, et celle qui exprime la quête absolue de co-évolution avec la Mère Animale Planétaire. Pour répétition, l’Animisme n’est pas la croyance selon laquelle l’intégralité du monde est vivante, cela en est la perception, purement et simplement. 

Dans la sphère des Tambours à Peaux Crème, qui n’a pas entendu parler de Dieudonné B’alam-B’alam – dénommant le Jaguar chez les Mayas d’Amérique centrale? Dieudonné le Monstrueux est, en fait, un Celte déguisé en Camerounais (pour donner le change en leur rendant la monnaie de leur pièce montée) et qui fait mine de faire mine (c’est une mine d’or… mais qui peut exploser à tout moment) d’adorer, minaudant le Doux Coeur de Jésus en Croix, l’initiateur des Grands Charniers Historiques. Au vu de sa propre persécution, par des Autorités en faillite de la moindre parcelle de décence, au prétexte de vices versatiles, je lui ai dédié mon poème satirique “Au Festival des Quenelles: Macron Dégage!”.

Dans l’essence, et dans les sens, authentiques – des discours, des écritures, des mélodies et des chants – dont je suis le vecteur de transmission, je serais plus enclin au mode “Mines aux dents” qu’à celui minaudant que je laisse aux culs-bénis conciliants de confessions monothéistes et autres cultes new-ageux – qui sont, souvent, bien new-âgés sur le plan de l’innovation. J’ai la mine de crayon très explosive, ces temps.

En tout cas… et avec pertes et fracas, car, pour la petite histoire, dès ma dédicace – à celui qui se prend pour la Bête et qui oublie, en fait, de rendre hommage à la Bête authentique, à la Méga Bête, Mega Therion, sa Mère – certaines de mes relations amicales, ou prétendues telles, alors, en ont profité pour s’envoler… à perte de vue, et à perte d’âme – pour se dédi/casser, en fait, à savoir se dédire en se cassant – terrorisées qu’elles furent, comme à l’approche du Voeu du Vaudou, et tellement préfèrent-elles le paradigme, beaucoup plus confortable, et conciliant, de la compassion judéo-christique, ou christo/new-ageuse (tout là-haut dans les nuages, en compagnie de Saint Germain Défaussé et des Mahatmas de Tintin au Tibet) croustillant de larmes cristallisées d’amour sirupeux – sur mode “yeux de veau doux”.

Certains m’on même traité de “Brun” – car cela existe encore, comme nuance colorée d’insultes idéologiques. Le fait est qu’il ne pleut pas des pétales de rose, tous les jours. N’est-ce pas, Dieudo? Et d’ailleurs, le rose a été retiré du drapeau arc-en-ciel, subtilisé par les LGBT, alors que celui qui le fonda et le pétrit – LGBT, à huit couleurs – avait attribué la couleur rose à la sexualité!! N’est-ce pas fascinant? N’est-il pas patent que les mouvements LGBT sont, strictement instrumentalisés, au profit des promoteurs/génocideurs d’une grande soupe universelle dont la recette inclue même le nivellement de la sexualité reproductrice… et son élimination, éventuelle, lors de l’avènement du Règne du Transhumanisme.

Nonobstant, il peut en pleuvoir – des pétales de rose au parfum d’Instruction Sophianique – mais il faut oser soulever le Voile afin de se mettre en odeur de sainteté avec la Déesse!!  Et il faut oser s’aimer, s’ensemencer et se disséminer dans la fluidité, bien azotée, du mental bactérien en délires, sorti des Sillons de Sion, afin de faire fermenter le levain de la Correction Gaïenne.

Dieudonné possède, aussi, l’extrême capacité de faire vibrer mes cordes de guitare, de rage – et j’en casse – de par son aveuglement à envoyer des tartes à la crème, barattée du sang de la Poupée de Vaudou Juif, ainsi que des galettes aux Faux Mages, agrémentées de couronnes d’épines, sur ceux-là même qui sont les auteurs de la recette – et qui se repaissent, goulûment, de sa cuisine au diable sur mode crème très fouettée! Et franchement, les couronnes d’épines du Looser Cosmique, le Fils unique de Yaldabaoth – dont le Temple, à Paris, vient d’être consumé par des appétits, humains trop humains, attisés par de folles Dakinis enflammées – sont tellement émoussées par le Temps qu’il est peut-être temps de cesser de ramper, de se surpasser et d’orgasmer!

Comme le chantaient si telluriquement Friedrich Nietzsche et, ensuite, Wilhelm Reich.

Sa Croix Jaune, ressuscitée de la sanguinolence des Gilets Jaunes estropiés, est profondément détestable: elle pue la victimisation rédemptrice et elle m’a inspiré le Canto ci-dessus cité, et bientôt chanté, “La Guerre des Etoles de Sion: la Croix de Dieudonné ou la Torah de BH Lévy?”.

Vais-je, donc, encourir les articles, de mauvaise Foi, de la Loi sur la Haine Virtuelle? Allons, Dieudo, reviens vite à la Maison, c’est la Mère de la Négritude, c’est Gaïa qui t’appelle! Tu es sans foi, ni loi, ni toit: tu es un léopard aux griffes déployées, tu es un Barde Africain, tu es un Griot Noir! En France, c’est toi qui va te faire CRIFFER: ils veulent te faire la peau en Noir Grillé… que dis-je, en Noir à Fric bientôt Bardé de dettes!

Pour conclure, sur cette problématique houleuse et épineuse, de la Haine en Ligne de mire, je n’ai pas le temps d’émaner un Canto qui serait intitulé, par exemple, “Une Ode à la Haine Fertile” – et qui serait bien d’actualités. Franchement, et Celtiquement, ne pas éprouver de “Haine” envers tous les criminels psychopathes qui détruisent l’Humanité et la Biosphère, est-ce Humain? Où sont les Mâles Authentiques? Ne serait-ce pas plutôt extra-terrestre, comme origine de “sentiment”? De plus, si la définition des Autorités, quant à la Haine, est à l’aune de leur définition du Sémitisme, la très grande prudence reste de mise en ligne de mire – et en lignes de Mère, surtout.

Et il semble bien clair, pour une myriade de gens, sensés et sensibles, que ceux et celles qui veulent illégaliser la Haine en Ligne sont ces mêmes qui l’ont orchestrée et mise en pratiques, génocidaires, depuis plus de deux millénaires – de pratiques quotidiennes de ne voir qu’une seule ligne de têtes… de moutons. Bêh. En tout cas, la mienne de Haine, elle n’est pas virtuelle et, souvent, je la clame, je la chante et je la danse, même, afin de la propulser dans toutes les directions de l’Univers – pour valoir ce que de droit.

Puis-je, une nouvelle fois, exiger que l’Etat se mêle de ce qui le regarde, à savoir, peu de choses, en faits: surtout pas la Haine, ni les semences, ni la pharmacie, ni les vaccinations, ni la nutrition, ni les religions, ni la critique des religions… Que l’Etat s’occupe de ses propres décadences (des urgences hospitalières, par exemple, ou des Gilets Jaunes qui veulent lui faire la peau – neuve) et les moutons ne seront plus gardés… ce qui leur permettra de se libérer de l’enclos, de se faire la valise ou de se les alléger. Car les valises existentielles humaines sont tant alourdies des corruptions, et persécutions, d’Etat ainsi que des Tas d’Urgences… fabriquées par les Maussades, à la petite semaine, en veux-tu, en voilà, en fonction des Caprices du Dément Catalan, du Nain Hongrois, du Guignol Macron ou de tout autre criminel d’Etat.…

Aujourd’hui, dans les tranches “d’Actualités” les plus décadentes de news et fakenews, j’ai vu Zuckie devant un grand écran qui hurlait “Future is Private”. Est-ce le nouveau logo de Fakebook? C’est un scoop de printemps mais comme Zuckie, et son complice Macron, sont très amoureux – des mêmes émissions et missions câblées – et que l’Etat Terroriste est partenaire de Fakebook, et des Décodeurs de l’ImMonde, dans la Quête de la Vérité Médiatique, Universelle et Apostolique, il semble nécessaire, et même urgentissime, de se rafraîchir les neurones.

“Le Futur est Privé”. Est-il “humainement” possible de présenter une telle crise aiguë de dystopie? Sans doute non et, eu égard à l’humain, à l’humanité – ou aux “humanités” qui existaient encore, dans ma jeunesse, lorsqu’il restait un tantinet d’éducation au sein de l’éducastration nationale et universelle –  quelles conclusions devons-nous, donc, en déduire? Le Futur de Fakebook serait Privé…. Privé de quoi, d’ailleurs, sinon de liberté d’expression, comme d’habitude? Ce doit être un joke – ou un vilain jeu de maux – car la 5G va universaliser l’espionnage systématique de tous les animaux humains, tout en les oxydant. Un cadeau très empoisonné de l’Occident Sionisé.

Avons-nous remarqué que les nouvelles technologies de l’information sont dénommées “smart”, signifiant “intelligent”, alors que ce ne sont que des robots programmés pour sembler, pour paraitre intelligents – pour se prétendre intelligents? Google, l’Oracle Google, vient juste de sortir la première couche “smart” pour bébé qui va prévenir – par robot mobile fixé en permanence, en toutes obsessions – son heureux possesseur que le bébé, en relation familiale avec le dit-robot, est à tel stade coloré de béatitude organique!  C’est ce même paradigme inversé, fantasmagorique, pernicieux, et criminel, qui sévit dans l’imposition dictatoriale, par le Néo-Darwinisme, du concept d’Evolution aveugle, aléatoire et dénuée du moindre Dessein Intelligent.

Et sur le petit écran de mon robot, j’ai vu, tout d’un coup, le Professeur Norman Finklestein – tel un diable, sagement assis sur une chaise de salon, émergeant violemment de sa boite! – et, fort heureusement, j’étais assis à terre, à humer ces vapeurs botaniques qui font chanter les neurones, sinon j’aurai chu de surprise d’entendre tel discours sur l’un des canaux de Télévision “Grand Public” – qui sont, très souvent, des canaux de Télé/Sion, donc de Télé/scissions du mental humain. A t-on idée de pareil langage?

Norman Finklestein, ce dissident pestiféré, tranquillement, sans se presser, assène au journaliste de Russia Today des vérités (de petites vérités, pas de panique) dont tellement d’animaux humains sont – intimement, intuitivement et naturellement – persuadés mais qu’ils sont terrorisés de proférer, même à petite voix. Norman Finklestein semble bien courageux – ou très protégé, par la Mère, ou par qui de droit, tout simplement, car au sein du Grand Cirque, il faut toujours se méfier des petits chapiteaux chapeautés par les mêmes!! Noam Chomsky vient de narrer qu’il se rappelle, en 2002, qu’il a très bien prévenu Norman Finklestein qu’ILS allaient le détruire s’il persévérait à traiter les intellectuels US d’un gang de falsificateurs. Et Noam Chomsky, lui, sait très bien où sont ses limites et les frontières à ne pas dépasser – dans sa “liberté d’expression” téléguidée par qui de juste. Voyez-vous bien ce que je veux dire? 

Le cirque de la politique anglaise ne m’intéresse pas plus que celui d’un autre pays d’Europe: ce ne sont que des cirques chimériques et sur mode serpillères – bien purulentes et dégoulinantes de l’impact goulu des Banksters. Je ne connais rien de Jeremy Corbyn quant à ses discours et, surtout, quant à ses intentions. Je traduis l’envolée conspirationniste du Professeur, non conspirationniste auto-déclaré, Norman Finklestein, pour le plaisir de se sentir moins seul, avant tout, pour l’instruction et pour le courage que cela peut susciter chez d’autres animaux humains, décents et non psychopathes. On peut toujours rêver.

Et comme l’ironise mon Nagual préféré, ce n’est, peut-être encore, que du Grand Guignol.  La question se pose pour RT, nonobstant, de supputer s’ils seraient “autorisés” – au risque de devenir auto-risés – à proposer, en France, un tel interview – appelant, par exemple et au hasard, le CRIF, par son petit nom d’intimités: le Lobby d’Israël en France?

A propos (et dans quel propos?), le journal Allemand Der Speigel vient de se fendre d’un article, le 12 juillet 2019, accusant le Lobby Juif Allemand d’interférer dans des affaires démocratiques qui ne le regardent pas… Les réactions vont bon train du côté des experts en persécutions et en inversions accusatoires – en Germanie. A quand la remise en question, dans ce même pays, des législations visant à faire taire tous les dissidents?

Tout cela, d’autant plus, de par la nouvelle Loi intitulée “Avia/Sion” et de par sa capacité à lancer des obus sur les dissidents, mais, attention, des obus sans abus, à savoir sans uranium appauvri qui est strictement réservé, sous contrat Areva/Urino, pour les nations pauvres et non inféodées aux Frères Musulmans – et d’ailleurs, l’Algérie est en train d’y trépasser, aussi, en échange d’une bonne place au football, un autre opium des peuples.

La Loi “Avia/Sion” est une Loi supposée, guider, aiguiller, universellement, toutes les “lignes” de conduite sur la Toile du Poulailler Gallique qui est toute collante de la fiente verbeuse et dépitée des Gaulois Réfractaires. Cela afin d’éviter des embouteillages conspirationnistes – en dehors des lignes d’autoroutes prévues, à cet effet, par les mal-articulés de la Loi aux abois –  et offrir, au petit peuple, perdu dans sa nasse au milieu des langues de bois, une boussole lui permettant de retrouver, intacts, les fondements, et les valeurs, de la civilisation Judéo-Chrétienne. Ainsi que leur origine géographique, la Judée, qui se situe, plus ou moins, au sud-sud-est de la France, vers ce que l’on appelle le Moyen-Orient – à quelques milliers de kilomètres, à vol de molécules Fukushimiesques.

Grand Google, où se situe donc la Judée Moyen-Orientale, le fondement tellement martelé de la civilisation Européenne? «Tais-toi, sans rage, et rame contre les Fadaises!» Ainsi, répondit l’Oracle – qui se racla la gorge car ce jour-là, il est vrai, il était quelque peu enroué des algorithmes. De plus, certaines questions suspectes sont, directement, dirigées, bip bip bip, vers qui de non-droit – et ce ne sont pas les Grandes Oreilles de Moscou.

«Il n’existe aucune menace d’anti-sémitisme dans la société Britannique. J’ai lu toutes les données, j’ai tout étudié attentivement. Cela n’existe tout simplement pas. Cela a, juste, été intentionné et orchestré. Comme vous le savez, je ne crois pas dans les théories conspirationnistes mais là, il s’agit d’une conspiration… Donc, oui, il y a celui qui crie au loup mais je pense qu’il existe un problème beaucoup plus important. Si Corbyn perd, beaucoup de gens, dans le Parti Travailliste, vont en accuser les Juifs qui ont fabriqué toute cette chasse hystérique aux sorcières anti-sémites et cela va devenir un problème. Mais savez-vous ce qui représente encore un plus grand problème? C’est la vérité! Les Juifs ont été le fer de lance de cette campagne pour stopper Corbyn. Tout cela va susciter beaucoup de colère au sein du Parti Travailliste. Ce n’est pas de l’anti-sémitisme, cela est fondé sur des faits… C’est vrai, mais ils [les Juifs] jouèrent le rôle le plus visible et le rôle le plus agressif. Les élites Britanniques n’auraient pas pu se sortir indemnes, de qualifier Corbyn d’anti-sémite, à moins qu’elles n’aient eu le soutien, le soutien visible, de toutes les organisations leaders Juives. Il faut vous rappeler que durant l’été dernier, les trois publications Britanniques majeures, pour la première fois dans l’histoire Britannique Juive, présentèrent en même temps le même éditorial dénonçant Corbyn comme un anti-sémite et affirmant que nous sommes, aujourd’hui, au bord d’un autre Holocauste. Ce sont les orchestrateurs de cette conspiration, concertée par l’intégralité de l’élite de la société Britannique, pour détruire Jeremy Corbyn.» Professeur Norman Finklestein, sur RT, sous Traduction de Xochi.

Un tel discours – dont la véracité peut être diversement appréciée en fonction des croyances et prétentions personnelles, innées, acquises ou inculquées de force – est-il, maintenant, et depuis hier, compatible avec les intentions dictatoriales, de la Macronie, de par sa nouvelle Loi sur la Haine en Ligne? Ce qui donne, d’ailleurs, en Anglais, “Hen on Line”, un clin d’oeil vers les petits poulets de Basse Cour (la France du Bas) qui ne sont pas supposés enfreindre les “lignes” blanches, oranges ou de toutes les couleurs, et qui les suivent, très souvent, de peur de se faire aligner – par le CRIF ou par ses obligés. Un clin d’oeil qui renvoie le lectorat vers mon Canto satirique “Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale”.

A propos de couleurs de peaux, de peaux de tambour et de peaux de chagrins – ainsi que de pots de crème médiaticosmétiques – avez-vous remarqué que la “communauté” LGBT, en quête de victimisations permanentes, a été fortement impulsée, par qui de droit (mais de quel droit?) pour voler les couleurs de l’arc-en-ciel qui, dans ma jeunesse, représentaient le drapeau de la Paix (“universelle”), de la Diversité…? Ou qui représentaient, simplement et purement, les couleurs de l’Arc-en-Ciel…

Et à propos des propos du “dissident” Norman Finklestein – quelles que soient les intentions authentiques de sa dissidence – je n’utilise jamais le terme “anti-sémite” dans l’acception falsifiée que les multinationales médiatiques, aux ordres, lui ont, récemment, conférée. J’invite le lectorat à consulter mon Canto “A chacun Ses Mythes et Ses Mites Anti-Sémites!”. L’amusement, inspiré des Muses, est de mise, aujourd’hui, car c’est une faculté innée à l’animal humain – et il n’est que de l’évoluer afin de s’en auto-animer.

D’ailleurs, le jour même où Norman Finklestein s’épanchait, c’était la consternation aux USA car Rafi Peretz, le sinistre de l’éducastration en Israël, venait juste de déclarer qu’Israël avait perdu 6 millions de Juifs d’une seconde Shoah (ou d’une pénultième, en fonction de la démesure)… de par les mariages avec des non-Juifs aux USA. Ce fut une levée de boucliers en Amérique du nord, pour ne pas dire le branle-bas de combat, et Jonathan Greenblatt, le président de la Ligue anti-diffamation”, dut déclarer: « Il est inconcevable d’utiliser le terme “Holocauste” pour décrire les Juifs qui choisissent d’épouser des non-Juifs. Cela banalise la Shoah. Cela aliène tant de membres de notre communauté. Ce genre de comparaison, sans fondement, ne fait rien d’autre que d’enflammer et d’offenser».

Il est vrai qu’à force de banaliser la Shoah, comme en France, à longueurs de journées, d’accusations, de télévisions, d’antennes médiatiques en tous genres, de commémorations, d’excommunions, d’indigestions, de persécutions vis à vis d’Etienne Chouard, il n’est pas étonnant que d’aucuns crient à l’opération promotionnelle très commerciale – et que, même, des artistes, très engagés, se sentent obligés de la commémorer, en longueurs bien empreintes de langueurs, sur la scène de l’Humour et de l’Amour. A chacun ses mises en scène et l’important est d’en être transparent, surtout vis à vis de soi-même. Etienne, vraiment, n’as-tu pas lu les ouvrages adéquats sur le sujet maudit, car tu n’en dis mot? Et si tu sortais de tes gonds, sans prendre de gants, au lieu de te laisser valser sur les gondoles de leurs Venins!

Et comble d’artiste Juif, s’il en est (et dans quelles proportions, aux faits, si la question reste humaine?), durant cette même période, Gilad Atzmon, le très réputé saxophoniste Britannique, se fend d’une satire publiée sur la Toile qui vaut son pesant de fiente de Dauphin à Tête de Chien:

«En Grande-Bretagne, nous sommes conseillés de ne point prononcer la séquence phonétique composée des lettres suivantes, R.O.T.H.S.C.H.I.L.D, car ce mot, ainsi que la puissance mondiale qui lui est corrélée, pourraient conférer une image mauvaise et erronée des Juifs et heurter leurs sentiments. J’estime que c’est une requête raisonnable étant donné que nous aimerions, tous, vivre dans un monde tolérant où chacun respecte et aime autrui. Cependant, les règles se sont quelque peu complexifiées, cette semaine, de par l’arrestation, hier, du délinquant sexuel confirmé, Jeffrey Epstein. Il n’est nul besoin de préciser qu’Epstein est un nom Juif et que son activité, écoeurante et étendue, de trafic sexuel de mineures, ainsi que la puissance associée avec ses activités, pourraient potentiellement, et à tort, susciter des répercussions dommageables pour les Juifs. Je suggère que toute personne, de bonnes intentions, de par le monde, ne prononce, plus jamais, le son généré par les lettres suivantes, E.P.S.T.E.I.N, afin d’éviter la possibilité d’offenser les Juifs ou de les présenter sous un mauvais éclairage. Et la liste continue avec  W.E.I.N.S.T.E.I.N. qui est un mot à éradiquer de votre vocabulaire. Nonobstant, il n’est pas nécessaire que vous effaciez tous les “stein”. Vous êtes plus que bienvenus de faire référence à Albert Einstein et de le célébrer en tant que Juif. De même, ne vous gênez pas  à rendre hommage au génie cinématographique de Sergei Eisenstein et, ce faisant, vous êtes priés de faire référence à son ethnicité…». Gilad Atzmon. Traduction de Xochi, partagée sur le web.

Gilad est encore bien aimable envers cet escroc que fut Einstein, mais c’est un tout autre dossier et ce n’est sûrement qu’une exception qui confirme les règles. Et si je puis me permettre une digression “personnelle”, j’inclue, d’autant plus, ces anecdotes extraites des actualités brûlantes, que certains (Wekstein, le suppôt de la Chimie Agricole Sioniste et d’autres canailles…) ont été, fortement, conseillés, depuis moult années, de me tailler un short en tissu allergénique sur la Toile. Lorsque le chien souffre de la rage “anti-Sémite”, on le pulvérise au bon vieux DDT, le Démiteur de Dissidents Terroristes – enclins à miner et dé/myther les mythologies fantasmagoriques, pernicieuses, et extrêmement dangereuses, pour la survie de l’espèce humaine.

A qui la faute si les mythologies les plus criminelles et les plus génocidaires, prévalentes aujourd’hui sur la Planète Terre, sont d’Origine Sémite? Et personne n’a jamais prétendu que toutes les mythologies d’Origines Sémites fussent criminelles et génocidaires. Certaines sont immensément Païennes et Animistes. Connaissez vous l’Initié Arabe, donc Sémite, à l’origine de l’oeuvre fabuleuse, et extrêmement Sophianique, de l’Allemand Wolfram von Eschenbach, “Parzival”?

Pour en revenir à l’Ecologie – qui est le sujet des sujets puisque nous n’avons qu’un seul “Oikos”, qu’un seul “Foyer”, la Terre. Notre Foyer “ne brûle pas”, ainsi que le posturait une serpillère politique soufflée à l’oreille par une serpillère scénique, et cynique, lors d’un pseudo Sommet de la Terre – en réalité un sommet de sommités fort préalablement sommées, par qui de droit et qui de juste. En vérité, notre Foyer est Sionisé, au coeur profond, et sur mode hyper-génocidaire – toutes contagions et contaminations déployées.

Quel âge faut-il donc avoir, ou de quelle curiosité faut-il être animé, pour se rappeler que Roger Heim écrivit l’introduction du Printemps Silencieux, de Rachel Carson, en 1963. Il y écrivit: «On arrête les “gangsters”, on tire sur les auteurs des “hold-up”, on guillotine les assassins, on fusille les despotes – ou prétendus tels – mais qui mettra en prison les empoisonneurs publics instillant chaque jour les produits que la chimie de synthèse livre à leurs profits et à leurs imprudences?». Roger Heim était Directeur du Muséum d’Histoire Naturelle, Président de l’Académie Nationale des Sciences, mycologue acclamé mondialement, aquarelliste confirmé, promoteur en France des champignons enthéogéniques, etc, etc. Je renvoie les lecteurs intéressés à mon article de 2009 “Hommage à Roger Heim, l’Ecologiste, le Mycologue, le Psychonaute” – imprimé et en ligne.

«Car le procès est dorénavant ouvert, sans risque cette fois d’étouffement. Et c’est aux victimes de se porter partie civile, et aux empoisonneurs de payer à leur tour. Nos avocats seront ceux qui défendent l’Humain, mais aussi la Vie, toute la Vie. C’est à dire notre berceau, puis notre lit de repos, l’air et l’eau, le sol où dorment les semences, la forêt où chante la faune et l’avenir où luit le soleil. En d’autres termes, la Nature. Celle d’où nous venons; celle où nous allons souvent; celle où nous irons à tout jamais». Roger Heim. Hommage à Rachel Carson. 1963/1964. Dans “L’Angoisse de l’an 2000”. Page 261. 1973.

«Le 22 octobre 1963, dans la Salle du Congrès à Washington, devant une assistance attentive et vibrante, lors de la célébration du premier centenaire de l’Académie Nationale des Sciences de Washington, le Président John Kennedy prononça un remarquable discours, qui fut sans doute le dernier avant le drame atroce qui devait éliminer des assises internationales l’un des esprits les plus pénétrants de notre temps. Dans cette allocution, le Président des Etats-Unis, livrant l’exemple à d’autres chefs d’Etat, aborda avec fermeté, avec précision, le thème majeur de la pollution par les corps chimiques répandus à profusion, de la destruction des équilibres naturels, de l’érosion des sols. L’immense assemblée qui l’écoutait savait déjà l’ampleur de l’enjeu. Indiscutablement, elle était éclairée et elle réagit à l’unisson dans une explosion frénétique d’acclamations. Le nom de Rachel Carson, sur chaque lèvre, s’imposait parmi ceux dont le poids ou la lutte étayait un tel propos. John Kennedy mettait l’accent en priorité, sur le problème peut-être le plus grave avec lequel notre siècle se trouve confronté. Ici encore, son intelligence et son courage achevaient de dessiner les contours de l’homme, j’entends de celui qui mérite son nom. Je sortis, de cette cérémonie émouvante, moins pessimiste: il y avait quelque chose de changé aux Etats-Unis». Roger Heim.Hommage posthume à Rachel Carson. 1964. Dans “L’Angoisse de l’an 2000”. Page 282. 1973.

Roger Heim ne pouvait pas prévoir que JF Kennedy allait être assassiné – exactement un mois plus tard. Ce fut le signal envoyé par l’Etat Profond (d’indécences criminelles) à tous ceux qui, comme Roger Heim, pensaient et rêvaient que le complexe militaro-industriel transnational allait perdre la main aussi aisément – à savoir, seulement, parce qu’un président US succombait à des sirènes humanistes suite à une épiphanie. Peut-être, aussi, sur tonalité de Lumière dans la Stratosphère des Diamants?  Le complexe militaro-industriel universel adore les “entre-deux guerres” afin de mieux préparer, paisiblement, les futures Grandes Boucheries, et autres petites guéguerres adjacentes – sous l’égide de la Société des Nations, tout d’abord, et, ensuite, de l’ONU.

Roger Heim fut l’un des tout premiers écologistes authentiques et c’est pour cela que ses ouvrages n’ont jamais été réédités car ils sont beaucoup trop dangereux pour le “Système” – un doux euphémisme permettant de ne pas nommer les criminels Systémiques en contrôle. En 1972, Fournier lança la Gueule Ouverte et ce fut le début du mouvement écologique populaire et non politisé. Ensuite, les Verts sont arrivés (en modulant le Z mais pas celui de Zorro, le renard) et le ver s’est installé, dans la pomme verte – le ver du Judéo-Bolchévisme sous toutes nuances Trotskistes et autres abominations, dites d’extrême gauche.

Aujourd’hui, à la lecture de certains articles des journalistes de l’ImMonde, je crois rêver (sur le glyphosate, sur la pollution des nappes phréatiques, sur Monsanto, etc). Leur aplomb, leur mépris, leur hypocrisie et leur capacité de mensonges sont, en fait, sans bornes.

Tout cela pour persuader la France d’en bas des grands amours entre Macron et l’écologie? A qui le tour, à la suite de Hulot, le guignol, et de de Rugy, le baffreur? Serait-ce bientôt le tour de Yannick Jadot, le vaccinaliste – en Ministre des Décharges Radioactives oubliées par la France? A quand les vaccins anti-radioactivité de Sanofi? Au Royaume des Ploutocrates, aveugles et aveuglés d’hubris, les sans bornes sont rois.

Lorsque dès 1992, j’attaquais la mafia semencière, Monsanto, Limagrain et compagnie, je me faisais abondamment insulter, menacer, etc.

A propos, je viens juste de recevoir une lettre officielle, avec en-tête du cabinet conseil de la multinationale criminelle Bayer, qui m’informe, fort aimablement, que j’ai le privilège de résider sur la “Liste Noire” de la multinationale criminelle Monsanto, rachetée par Bayer. Le contraire eut été bien étonnant dans l’immesure où j’ai catapulté – avec le Jardin Botanique de la Mhotte, puis Terre de Semences et ensuite Kokopelli – des ogives, à multiples charges d’arrogations, dans les forteresses du GNIS, et de la Mafia Semencière, pour les faire imploser sous le poids de leurs propres mensonges.

Depuis la création du Jardin Botanique dans l’Allier, en 1992 – à savoir un cycle Saturnien – la Roue a tourné. Avez-vous vu les réactions paniquées du GNIS, de Limagrain, et de la Mafia Semencière, suite à l’émission TV Cash Investigation du mois de juin 2019? Je suis fort heureux d’avoir eu le privilège – le mérite, dans le sens de la destinée – de ce bon numéro à la Loterie Gaïenne qui m’a capacité à pouvoir faire péter cette forteresse.

Ne pas être en odeur de sainteté, chez Monsanto, est tout à mon honneur… bien que je sois persuadé, depuis belle lurette, que Monsanto n’est que le bouc-émissaire de cette farce écologique – sous nuances macronistes et autres grenellistes. Les Sionistes, et Néo-Sionistes, sont de très grands fervents du syndrome de victimisation et de bouc-émissariat – sur mode Azazel. Ils sont tellement aux petits oignons – à ses égards – que l’on pourrait, bien aisément, les qualifier d’Azazélistes très zélés. Sans même évoquer leur pratique très experte de l’inversion accusatoire qui constitue l’un des fondements de leur orchestration du Mal Social.

L’Association Kokopelli, aujourd’hui, est toujours vivante… parce que Kokopelli est toujours bien vivant. Et Kokopelli, le joueur de flûte antenné, qui est-il donc, sinon le Porteur de la Flûte de Pan? Mais Pan n’est pas Azazel: Pan le Vert est le Bouc Déchainé, le Cerf Kernunnos, le Mâle Tellurique, le Mâle Authentique. Il n’est pas le bouc-émissaire sacrifié sur l’autel du Yahvéisme et de ses sectes génocidaires, il est le Bouc Missionné pour les annihiler…

Tout jardinier est fort conscient qu’un jardin potager agrémenté d’oiseaux est un jardin potager beaucoup plus productif et fertile. Pourquoi? Parce que les chants et les mélodies  des quelque 4 000 espèces du groupe chanteur constituent, dans leur intégralité, la Flûte de Pan, animatrice, génératrice et régénératrice. Et ce sont ces mélodies et ces chants – relayés par les Haut Bois de Kernunnos – qui ensemencent toute l’Atmosphère Vivante de notre Mère la Terre. C’est très Beau.

Je conseillais, dans mon dernier Canto, à tous ceux, se posant des questions, sur l’oeuvre peinte de mon ami Mushroom, présentée extensivement dans cet ouvrage, de tenter d’y pénétrer par l’une de ses propres portes – par exemple les champignons enthéogéniques, la création variétale potagère, le yoga, le cannabis, les semences, la flûte traversière de Kokopelli… En effet, les peintures de Mushroom peuvent surprendre les jardiniers connaissant son oeuvre de création variétale dans le domaine des plantes potagères et des fleurs.

Mais sans vouloir sarcasmer sur l’Evolution, tant galvaudée, il semble peu aisé d’imaginer un obtenteur variétal de l’expertise et de la précision de Mushroom – un créateur pétrissant la matière génétique végétale – en train de peindre des natures mortes! Si donc le génie agronomique de Mushroom – quant à la création de maïs doux, de tomates, de choux, de zinnias, de tagètes, de pois gourmands, etc – est si précieux qu’il se retrouve dans les assiettes et les estomacs des jardiniers, il est sans doute raisonnable d’écouter ce que l’un des premiers biologistes moléculaires peut nous transmettre comme message au travers de ses peintures – un biologiste de génie qui, répétons-le, à l’âge de 30 ans, et Professeur de Virologie à l’Université du Connecticut, partit avec son chien et son bus WW sur la côte ouest afin de humer les modes de vie des Gypsies des années 60.

Lorsque le Voile est soulevé, le défi est de ramener, de l’autre sphère, une infime partie de ce qui a été entendu ou perçu – si tant est que. Parlez-en au Nagual… du Nagual. Les peintures de Mushroom sont, ainsi, l’expression de ses messages de biologie moléculaire, de visions de cataclysmes en gestation, du Réel Biosphérique archi contaminé, de la convivialité des animaux humains… et de ses Hommages à la Mère Universelle, telle qu’il la nomme. Le message fondamental de Mushroom est que nous constituons tous des réfugiés écologiques et qu’il faudrait veiller à se réveiller rapidement les neurones, et les sensibilités, quant à fomenter une nutrition et une pharmacie, pour les Ethnies et Peuples du Futur, qui ne soient pas sous le joug des monopoles génocidaires. Est-ce bien clair?

J’ai l’immense plaisir de considérer – du Latin “con/sidus”, “avec les étoiles” – Mushroom tel une autre de mes Etoiles Juives Dissidentes. Le terme “dissident” signifie, à la racine Latine “dis-sedere“, “qui refuse de s’asseoir”. Il n’est, ainsi, pas corrélé, comme le précédent, aux étoiles (“sidus” en Latin) mais, bien plutôt, à l’étoile intérieure, innée, intrinsèque. Celui qui refuse de s’asseoir est celui qui refuse d’être “sédatisé” par les religions, les mythologies stériles, les fakenews, les idéologies, les chimères politiques et leurs vecteurs, les serpillères politiques… Celui qui est debout est à l’écoute de l’Enfant Immortel de Lumière, dans son coeur humain et au coeur de son ADN.

Il est, d’ailleurs, très difficile pour un citoyen des Etats-Désunis, de concevoir que j’ai lutté,  pendant un quart de siècle, en France et en Europe Soviétiques (et sociéticides), pour conserver notre “privilège” (un “privilège” du point de vue des Autorités démentes) de commercialiser, échanger, donner des semences de variétés potagères non inscrites dans leurs Catalogues Sélectifs. Et cela l’est tout autant, difficile, de concevoir qu’en France, le (trop) doux Etienne Chouard puisse se faire accueillir, sur un “plateau” de télévision, par tel ou tel chapelet de commères Sionistes “Sélectrices”, par la question fatidique sur leurs fours très commémorés. Afin d’offrir la tête chue de Chouard sur un plateau, à leurs maîtres Banksters, et, surtout, afin de faire diversion, de l’empêcher d’émaner son propos authentique sur le pouvoir des peuples – “demo/cratos”.

Ce concile, de certaines de mes étoiles – aux humeurs, colorations et tonalités très ensoleillées – est d’autant plus sympathique que Roger Heim fut, également et suprêmement, l’initiateur de l’introduction des Magic Mushroom (les psilocybes enthéogéniques) en France – dès 1955. Je renvoie, le lectorat intéressé, à mon site liberterre.fr, qui présente de nombreuses aquarelles et essais de Roger Heim, sur les champignons enthéogéniques, que j’ai scannés des Archives du Muséum d’Histoire Naturelle (1958 et 1965/66) – dont il était le directeur. Roger Heim collabora très étroitement avec Albert Hoffman, le concepteur du LSD – son “enfant terrible”, selon ses dires. Je renvoie le lectorat intéressé vers mon essai intitulé “Décodage du double tabou imposé sur les substances guérisseuses, visionnaires et sacrées”, dans cet ouvrage

Mushroom, tout comme Lynn Margulis, a trouvé “refuge”, dès son très jeune âge, dans la biologie moléculaire:

«S’il est vrai que je fus élevé par des gens Juifs – certains Russes, certains Polonais, certains mâles, certains femelles… – ces aspects n’ont, cependant, que peu à voir avec qui je suis. Mon corps remonte à plusieurs milliards d’années. Je possède des trillions de cellules accueillant des ribosomes, pour la plupart. Ces cellules remontent beaucoup plus loin que toutes les religions, que tous les systèmes de croyances et que toutes les réalités particulières. L’intégralité de nos gènes en répliquât, les 22 000, sont entourés et modulés par des ancêtres viraux qui constitue 90% de nos génomes. J’ai donc été comblé de devenir un élément du super-amas galactique des Laniakea… du cosmos… du Réel. Tout le reste n’est que méta-programmation abstruse et superficielle.» Mushroom Michaël Kapuler. Traduction de Xochi.

Mushroom ne manque jamais de me répéter ô combien il est honoré que nos chemins, et nos génies humains, se soient croisés et fermentés, au Plaisir de la Fertilité de la Nutrition Humaine. Une grande partie de cette nutrition humaine, d’ailleurs, est conditionnée, en tant que telle, à la fermentation saine et naturelle… lorsqu’elle n’est pas fermentée, sur-fermentée et putréfiée – ou pétrifiée, au point de matière morte, quand bien même l’artifice médiatique tenterait de prouver le contraire –  très artificiellement et génocidement, sous conditionnements chimico-plastico-irradiants).

C’est effectivement un très grand honneur d’oeuvrer, en telle noble compagnie, au plaisir des Oeuvres Alchimiques de la Mère afin de lui rendre Hommage. Tout en sachant que le plus bel hommage que nous puissions conférer à la Mère Animale Planétaire – et peut-être le seul hommage, car c’est uniquement ce qu’elle n’a pas pu nous donner dans l’inné – c’est de lui offrir l’amour de soi-même qui est la condition irréductible de la compassion harmonieusement vécue. Et il s’avère, subséquemment, que la nature et les intentions de la Compassion sont sûrement sujettes à reprécision et redéclinaison saines et harmonieuses. Et ce, suite à 2700 années, au moins, selon les écrits Malsains de carnage existentiel et atmosphérique, quant aux problématiques brûlantes de la com/passion, des passions partagées et mutuelles… et de l’amour de soi.

En ce qui concerne mon vecteur présent d’expression, à savoir l’écriture, le seul public pour lequel j’écrive, c’est celui qui peut me lire. Sur le plan dramatique, à savoir sur le plan des problématiques qui affectent, présentement, l’entièreté de la société humaine, je n’ai pas d’autres prétentions que cette fonction auto-attribuée… 

si ce n’est, également, sur le plan personnel, de me libérer l’âme afin de pouvoir incarner plus de fertilité dans la sphère du Pharmacon – le fondement essentiel de la survie physique et mentale humaine. Quant à l’auto-attribution de cette fonction, elle se souhaite en co-évolution avec la Mère. Ce qui peut en limiter les savonnettes égotiques, à savoir le syndrome auto-référentialiste ou syndrome d’auto-implication, dans le sens Grec et PIE d’auto-tressage, qui est épidémique en cette fin de civilisation extrêmement narcissique. Le narcissisme se définit comme l’obsession de soi fondée sur l’absence d’un sens authentique du soi – à savoir fondée sur la faillite du sens de sa propre Humanité.

La planète Terre serait un espace beaucoup plus paisible si les prétentions de tout un chacun étaient claires et transparentes. Je parle de “prétentions” dans le sens étymologique du terme, à savoir de “ce qui est mis en avant”, du Latin “praetentus”. Il est impossible, en effet, de ne pas imaginer, de ne pas “mettre en avant”, ce que l’on veut réellement incarner, intentionner.

L’un de mes Gardiens sur le seuil de l’Innovation, c’est le Cannabis sativa mais cette espèce médicinale est parfois espiègle à apprivoiser car elle manie l’élision à foison – en entraînant les inconscients dans les voies de garage de l’inertie plutôt que dans les voix de la rage authentique et fertile. De plus, le cannabis moderne a été extrêmement Sionisé par tous moyens de manipulations génétiques, de prétendue “féminisation”, de grande concentration en THC, etc – en bref, par “mode” d’inactivation, de ses propriétés véritablement médicinales, orchestré à partir de l’Amsterdam des années 1970. Se référer à mes articles sur le Cannabis, dans cet ouvrage.

La “féminisation” des semences de Cannabis – par biais de chimie toxique, de nitrate d’argent, ou quoi que ce soit d’autre –  est à l’aune de la féminisation chimique/radioactive de l’espèce humaine et de nombreuses espèces animales, domestiques et sauvages, impactées par la société humaine. Nous sommes témoins d’une totale décadence et dévolution génétiques de l’espèce humaine – à savoir, une totale décadence et dévolution génétiques de toutes les races qui incarnent l’espèce Anthropine dans le Réel d’un Biologique intimement corrélé à son Tellurique. Une dévolution génétique, par exemple, sous prise d’eau radioactive au Tritium comme pour 6 millions de Bretons – déjà pris au piège des eaux aux émanations au parfum naturel de cochon… Il est à espérer que cela soit du Tritium radioactif d’origine organique afin que les agriculteurs bios puissent continuer de survivre.… libellés qu’ils sont par la mafia certificatrice Bio. Mais comme le précise un article de l’ImMonde, il y a tritium et tritium et une radioactivité peut en cacher une autre… moins radioactive ou plus. De toutes façons, quand les Peuples vont ils prendre conscience que toute l’agriculture chimique est mortifère parce qu’excessivement radioactive? 

De plus, la Sionisation de la psyché humaine est à ce point virulente et contaminante, au sein d’une très grande partie de la Communauté Humaine planétaire, que le cannabis – dans ses usages actuels, du moins – ne possède pas la puissance de Sagesse Tellurique qui caractérise d’autres substances enthéogéniques – telles que l’Ayahuasca, les champignons Psilocybe, l’Iboga, le Peyotl, etc, qui “incarnent” cette Sagesse Gaïenne dans la chair et dans l’ADN humains de ceux et celles dont les seuils de filtration sont accueillants et ouverts à l’Innovation…

C’est la Beauté, la Puissance et la Magie de l’Epigénétique…

au sein de l’Epopée Auto-Poïétique de la Biosphère Gaïenne!

Lorsque je déclare que la seule audience qui puisse m’écouter écrire, c’est celle qui peut m’appréhender en me lisant, c’est une manière de dire que je n’ai pas de public ou de cible “pré-sélectionnée”: je laisse l’obsession de la “sélection” aux néo-darwinistes. C’est, aussi, un mode de dire qu’il s’agit d’un chemin d’apprentissage mutuel: c’est une invitation à la Transmission qui ne se focalise point sur la Réception – tout comme les connexions synaptiques, fonctionnant sur un mode non linéaire, dans le cerveau humain.

Je suis le sujet d’une Imagination qui me fait léviter, sans que je ne puisse l’éviter,

afin de m’éviter que je ne m’Imagine à Sion.

Je n’écris que ce que j’élabore en écrivant et même si ces élaborations présentes sont suscitées par des fondements et recherches antérieures, il n‘en reste pas moins que la répétition du connu, ad vitam perruchetum, est mortelle pour la psyché humaine – originellement pétrie d’innovation. Le connu n’est qu’une forme d’inconnu, dont il faut se libérer, lorsqu’il n’est pas prégnant de mouvement perpétuel.

Tout comme le terme “délire” signifie, littéralement, “sortir des sillons”,

le terme “divagation”, “de/vagor”, signifie, littéralement, “sortir de l’erreur”.

Lorsque j’utilise les expressions dérivées de Sion, “Sionisation”, “Sionisme”, “Néo-Sionisme”, “Désioniser”, “Euro-Sionisme”, “Anti-Sionisme”, etc, ce n’est, strictement, pas dans l’acception proposée par certains mouvements activistes, en particulier défendant les Palestiniens génocidés, à savoir décrivant – et corrélée à – l’Etat Voyou et Terroriste que constitue Israël. L’expression “Terreur d’Etat” n’est-elle pas, d’ailleurs, un pléonasme – dans la Vie de tous les Peuples et de toutes les Nations – une Terreur reprise en boucles exponentielles par la Didacture Soviétique de l’Europe des Banksters. 

Israel n’est que l’arbre mort cachant leur forêt nécrosée  – et non pas fossilisée, car seul ce qui est vivant peut avoir été fossilisé.

J’emploie ces expressions, précisément et intentionnellement, sur un mode “universaliste” car l’obsession des “Autorités”, en contrôle ou prétendu tel, est universelle quant à leurs objectifs génocidaires et quant aux divers vecteurs qu’ils orchestrent à ces fins, à leurs fins – dont ils ont une faim insatiable. Je renvoie, ainsi, les lecteurs, vers mon Canto intitulé “Pour un Anti-Sionisme Correcteur, Rageur, Intentionné et Fondé”.

L’universalisme de leurs objectifs se traduit par la lobotomisation, la mise en esclavage, la mise en religion, la cancérisation, la marchandisation, la mise en divisions, la darwinisation, en bref, l’annihilation de toutes les Races, de tous les Peuples et Ethnos de la Planète Terre – dénommés par eux-mêmes, les Goyim – leur groupe idéologique ne faisant pas partie des sus-mentionnés par décision et privilège extra-terrestres. Faut-il l’envelopper moins crûment? Soyons réalistes, les discours explicites de certains Tzaddik sont partout sur la Toile et il arrive, même, que le Gang G, et consorts, censurent les discours transpirant trop la “haine” – à savoir ceux qui appellent, carrément, à la destruction des Ethnos Blancs sur le mode de la terre brûlée. Comme à Dresde?

Il semblerait que tous les promoteurs du Tikun Olam n’en affichent pas tous, aussi ouvertement, les intentions de correction Yahvéiste.

Le Sionisme antique, issu du Moyen Orient, se définit, très clairement, par trois mutations virales monothéistes – le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam – qui se subdivisent en de multiples sectes, sous-sectes et dessous de sectes (les plus décadents) – qui se haïssent “de tout coeur” et qui se massacrent, pour la vie éternelle. Ces trois mutations mortifères du Yahvéisme constituent des vecteurs de lobotomisation idéologique parfaitement calibrés au défaut de câblage qui caractérise une grande partie du mental de l’espèce humaine – contaminé par le virus extra-terrestre. Sur Terre, des milliards d’esclaves monothéisés rampent au nom de la Religion et du Dieu d’Amour/Vengeur (Yahvé, Yaldabaoth, Samaël, Allah…) au lieu de se tenir debout – et de danser le Tango – afin de rendre Hommage à la Beauté et à la Puissance de la Mère Animale Planétaire.

Dans le cas des Nations, les Goyim, la contamination virale n’est pas directe mais par contagion. Le terme contagion vient du Latin “contagio” signifiant “contact, union, attouchement intime; contagion pathologique; ou contagion morale”. Le terme “contagio” vient du Latin “tangere” pour “toucher” et du Proto Indo Européen “tag”, également pour “toucher”. Par contre, la danse du Tango est, ainsi, nommée car ce terme est dérivé de chez les Ibibios du Nigeria – “tamgú” signifiant “tambour et danse au son du tambour”.

C’est Beau… et c’est pour cela que les Africains ont été génocidés – ou civilisés culturellement, selon certains Néo-Sionistes. Le Sionisme éprouve une haine profonde à l’égard des Tambours Shamaniques – toutes couleurs de peaux confondues – et surtout à l’égard de la Beauté Nue. Car Samaël est Aveugle!

Les Nations sont ainsi touchées, contactées et mises sous contagions (physiques et morales) par divers vecteurs d’attouchements génétiques, parasitaires et mentaux: la procréation patrilinéaire ou matrilinéaire, la toxoplasmose et, bien évidemment, la contamination mentale qui, grâce à la révolution de la technologie d’information, permet d’universaliser, à la vitesse de la lumière, la désinformation, les fake-news, les duperies, les mensonges, les falsifications et les versions archi-vrillées de l’Histoire, à savoir l’Histoire du Sang Humain versé, par centaines de millions d’âmes, sur les champs de batailles pour le grand plaisir et la prospérité des marchands de canons – et autres promoteurs de canons monothéistes dont le contenu philosophique et théologique est, généralement, du niveau de la mythologie de type Disney Land. 

Lorsque l’on découvre le “miracle” d’archi-improbabilités statistiques (d’un point de vue néo-darwiniste) que représente la réplication du virus de la nécrose de la fève (celle des Fabacées et non pas celle des Faux Mages) au travers du réseau de ses huit segments génétiques répartis dans diverses cellules – ainsi que je l’ai narré dans le prochain Canto – il est plus facile “d’appréhender” (sur le plan de la compréhension et sur le plan de l’appréciation de la menace extra-terrestre) comment la contagion Sioniste et Néo-Sioniste est orchestrée – au sein des tissus humains.

Elle opère par mode de fragmentation universelle dont l’objectif est de fragmenter le corps mental humain, de dissonances cognitives, et de fragmenter le corps physique humain, de cancérisations cellulaires. Le réseau de psychés fragmentées génère, à son tour, un inconscient collectif, tout aussi fragmenté, qui promeut un cercle vicieux (un champ morphogénétique) de fragmentation collective – à l’image du cercle vicieux de victimisation (ou du cercle vicieux de collusion victime-perpétrateur) fort bien mis en exergue, et en lumière, par le philosophe Chrétien René Girard (1923-2015) et surtout par notre Nagual John Lash.

Aujourd’hui, on peut, assurément, affirmer qu’une petite partie de ces milliards d’esclaves monothéisés a cessé de ramper car, même si la contamination monothéiste est profondément incrustée en notre ADN, il est vrai que la désagrégation des églises christocentriques en Europe va bon train. La désagrégation religieuse est, également, à l’honneur dans les pays Musulmans si l’on en croit la BBC News Arabic qui rapporte une étude, très récente, effectuée par l’Arab Barometer.

En Europa, l’une des dernières vagues d’anti-religiosité, celle des Lumières, fit suite à celle de l’Amour Courtois et des Troubadours. Mais une fois que les Lumières Européennes furent éteintes, perverties, détournées, falsifiées, les Sionistes en ont appris les leçons… et ils en ont généré d’autres églises et sectes que l’on peut, donc, qualifier de Néo-Sionistes – car elles datent d’hier, quasiment.

Je ne vais pas réitérer ce que j’ai abondamment exposé dans certains Cantos de ce présent ouvrage. Je souhaite, tout simplement souligner la synchronicité, pour peu dire, d’événements qui ont permis à de nouvelles Sectes Néo-Sionistes de se manifester, d’évoluer, au même moment, en plein coeur du 19ème siècle, afin de prendre la relève de la religion ou, même, de la complémenter – tellement le mental humain est fragmenté de dissonances et qu’il n’en perçoit point de différences. Mais ces Sectes n’ont pas émergé et évolué, ex nihilo, comme tout le reste de la Biosphère l’aurait, selon les inepties des néo-darwinistes. Les Sectes Néo-Sionistes sont Intentionnées: leur objectif est de sectionner, en multiples sous-sections et partitions, l’espace mental humain, tant sur le plan individuel, que sur le plan ethnique, que sur le plan collectif, à savoir spécifique.

Ces partitions mentales ne sont pas harmonieuses, pour notre musique neuronale: elles sont orchestrées pour annihiler les capacités innées des animaux humains de co-évoluer avec les Désirs de la Mère et de co-émerger avec sa Beauté, tout en rendant hommage à sa Complexité Irréductible fondée sur une Puissance peu concevable par l’imagination humaine – non assistée par la Grâce ou par les Alliés Géniaux.

Ces sections et partitions mentales, sur tonalités Néo-Sionistes, sont orchestrées pour nous empêcher de vivre, harmonieusement, notre “schizophrénie” naturelle, à savoir la danse du funambule entre l’ego et la mort de l’ego. Notre schizophrénie naturelle est “innée”: elle est “intrinsèque” à notre essence, d’Enfant Magique de la Déesse, incarné en tant qu’animal “Humain”, à savoir doué de Culture (de Cultures, en fait, qui sont foison) au sein d’une Nature – qui est aussi notre Nature car il n’existe aucune différence entre le dedans et le dehors. Les frontières, entre l’humain et son environnement supposé, n’existent que dans le mental linéaire très meurtri par deux millénaires de monothéismes de la pensée – à savoir de contaminations par le virus extra-terrestre.

A l’automne 2019, nous allons publier un ouvrage chef-d’oeuvre sur la vie et sur l’oeuvre de Maurice Chaudière aux génies, non-linéaires et multiples: apicoles, arboricoles, dramaturges, sculpturaux…. Depuis de très nombreuses années, je répète à mon vieil ami Maurice, qui a bien dépassé les neuf dizaines d’âge, qu’il est vain de tenter d’élucider le mystère de la dichotomie, de la fracture, chez l’animal humain, entre la Nature, d’une part, et la Culture, d’autre part. Pourquoi? Parce qu’il n’existe pas de mystère: Sophia a dessiné l’animal humain “culturel” – sans part et d’autre. L’expression “animal humain culturel” est une redondance néfaste qui pourrait suggérer ou conférer la notion selon laquelle l’animal humain puisse s’incarner non “culturel”. Par conséquent, la partition réelle, au sein du mental humain, réside principalement dans la croyance superstitieuse (monothéiste) en l’existence de cette partition entre la Culture et la Nature.

C’est une croyance que les Sionistes ont inculquée en notre ADN – par le biais de l’épigénétique (de la lobotomisation) religieuse génocidaire et suprémaciste. Une croyance qui est telle que la minorité Sioniste entraîne l’intégralité des Peuples de la Terre vers l’acceptation de technologies mortifères, issues de la culture humaine, qui détruisent réellement la Biosphère… qui va en tirer les conséquences. Des conséquences qui sont, déjà, à la Tribune Correctionnelle de la Mère.

A propos, n’est-il pas fascinant, et très plaisant, d’un point de vue Télestique, de découvrir que, “intrinsèque”, viendrait, selon Wiki, du Latin “inter/secus”. Si je puis me permettre, ne serait-ce pas plutôt “intra/secus”? En effet, “secus” vient du PIE “sek” qui signifie “suivre”.  “Intrinsèque” ne signifie pas, de plus, “entre-sectionné”, comme on pourrait l’erroner, mais signifie, en vérité, “suivre à l’intérieur”, à savoir suivre son étoile “innée”.

Le terme “sectionnement”, quant à lui, viendrait d’un autre  PIE “sek”, qui signifie “couper”. Cette coïncidence linguistique, issue d’un monde lointain, semble bien intéressante, comme thèmes de ré/flexion présente, si tant est que cette pratique d’attention ne soit pas tombée totalement en désuétude – en cette fin de Kali Yuga. D’autant plus que la pléthore de sectionnements, de l’espace mental humain, permet, très efficacement, aux Autorités psychopathiques, et autres technocrates vérolés “Européens” (SOS. Nux Vomica en Korsakovienne à la puissance infinie!) au service du Sionisme et du Néo-Sionisme, de générer une multitude de lignes – de contre-lignes et d’inter-lignes – de conduite que le Troupeau Aveugle est “prié”, de ne pas enfreindre, sous menaces de répressions immédiates et autres con/séquences. L’animal humain est ainsi, fortement, invité à abandonner toute notion “d’inné” qui pourrait le faire dévier des lignes directrices, très volontairement, imposées. Et par qui donc, au juste? Tout bonnement par qui de non-droit, à savoir qui de Juste… Supreme Tzaddik is listening to you!

Par exemple, avec la Loi récente de “l’Avia/Sion”, sur la “Cyber/Haine” – supposée dépêcher les dissidents vers des camps de dé/concentration et de dis/tractions – que je vais m’empresser de mépriser et, même, de Haïr, tout en continuant mon Bon Homme, charmant, de chemin et mon train-train habituel – et très multitone d’étonnements, de tonnerres de verbe et d’autres Cantos délirants et démythifiants. Avec un énorme plaisir emplumé de couleurs de Muses parfois tant amusantes.

Ainsi, en 1844, Liebig/Möser – Justus, de son petit nom, et cela ne s’invente pas, du point de vue des Tzaddik! – publia son “Précis de Chimie” qui signa l’arrêt de mort de l’agriculture naturelle, dite biologique. Ce fut le lancement de la Secte Néo-Sioniste sous toutes nuances Industrielles Agro-Pharmaco-Chimiques et ce fut dramatique pour le monde entier, et cela l’est encore, ainsi que pour l’intégralité de le Biosphère Vivante qui en est très impactée.

Ainsi, en 1848, Karl Marx, le Rabbin séculaire, d’une longue lignée de Rabbins, publia son “Manifesto”, alors que la Ligue Communiste avait déjà été créée, en 1847, sur les cendres de la “Ligue des Justes” – et le nom ne s’invente pas, du point de vue des Tzaddik! Ce fut le lancement de la Secte Néo-Sioniste sous nuances Judéo-Bolchéviques (le Marxisme, le Matérialisme Dialectique et la Lutte des Classes) et ce fut dramatique pour l’Europe – nuances, au pluriel, étant un euphémisme car, à l’image des sectes Chrétiennes et Musulmanes, les groupuscules Marxistes sont en lutte permanente.

Ainsi, dès 1853, Alfred Russel Wallace, crédité comme étant le co-fondateur de la Théorie de l’Evolution, publia ses premiers ouvrages concernant des thèses communes avec Darwin. “On the Monkeys of the Amazons”, “On the Law Which Has Regulated the Introduction of New Species”, “On the Tendency of Varieties to Depart Indefinitely From the Original Type”…

Ainsi, en 1859, Charles Darwin publia son ouvrage “L’Origine des Espèces”. Ce fut le lancement de la Secte Néo-Sioniste sous nuances Darwiniste et Néo-Darwiniste et ce fut dramatique pour le monde entier, et cela l’est encore, surtout sur le plan des fragmentations et dissonances mentales. Et a tous âges vu l’éducastration républicaine disponible et obligatoire à partir de l’âge de trois ans.

Comme le diraient les néo-darwinistes, en leur langage circulaire, la vitesse d’évolution de la Peste et du Virus Sionistes, durant le milieu du 19ème siècle, s’est rapidement accélérée, en l’espace incroyable d’une petite quinzaine d’années, sous l’effet des pressions urgentes de la Sélection Génocidaire Yahvéiste (non naturelle et non aléatoire), impulsée il y a 2700 ans, et qui fut totalement dépassée par l’effet de la surpopulation planétaire – les animaux humains se multipliant, sans discrimination et sur mode lapinou, en l’absence de tous prédateurs naturels.

Il en émergea, ainsi, une diversité incroyable de Sectes Génocidaires dont, manifestement, l’objectif clair et avoué était d’eugéniser le trop plein humain afin de libérer de l’espace vital pour notre Terre Mère – selon les dires, mêmes, des psychopathes les plus aplombés et qui sont sûrement, aussi, les plus urgents à plomber…. Eugéniser, dans le sens de jouer le rôle de prédateur naturel, en toute convivialité et par pure compassion, bien sûr…

Afin de faire bref, on peut tout simplement résumer la situation en affirmant que les Néo-Sionistes, dès le milieu du 19ème siècle, ont orchestré deux guerres très offensives -Marxiste et Darwiniste – à l’encontre du mental humain, afin de détruire le bon sens et la santé mentale, de l’animal humain, ainsi qu’une guerre très offensive à l’encontre de son corps physique, par le biais de l’alimentation et de la pharmacie – ces deux termes étant ainsi employés, par eux-mêmes, dans un sens grossier et grotesque. Cette dernière guerre physique se manifeste au travers des abominations suivantes extraites de cette industrie: nourriture chimique, empoisonnée et irradiée; médicaments chimiques; vaccinations; chimères génétiques;  etc, etc, ad nauseam.

Tous mes articles et Cantos sont imprégnés d’un Anti-Sionisme passionné, enthousiaste, réfléchi, communicatif – parce que viscéral sur le plan de la survie. Mon Anti-Sionisme est intégral et brut de Source Gaïenne. Il est essentiel, si nous souhaitons survivre, de dénoncer et d’éradiquer la psychopathie au sein des Peuples de la Terre sous tous ses vecteurs de contamination idéologique (Judaïsme, Christianisme, Islam, Marxisme, Néo-Darwinisme, Communautarisme, etc…), sociale (Etats, Eglises, Partis, Syndicats, ONGs, etc…) et biosphérique (vaccins, chimères génétiques, poisons agricoles, poisons nucléaires, pollution électromagnétique, etc…). 

Afin de complémenter leur arsenal de dé/Sélection génocidaire, les Sionistes ont également instauré un cercle répétitif – auquel les esclaves de chair à canon se sont habitués – un cycle de guerres et d’entre-deux guerres, d’entre-guerres, d’après-guerres et d’avant-guerres. Ce cycle est, bien évidemment, sous la guidance des Institutions Internationales qui sont en charge de la promotion de la paix durant les guerres et de la promotion de la guerre durant les entre-guerres… Et ce, afin de faire bref, à savoir de génocider les populations – sur mode dé/Sélectif très accéléré – sans passer par les cases de la religion, de la radioactivité, des vaccinations, des maladies iatrogéniques, etc… et sans attendre que des catastrophes virales et bactériennes, naturelles ou provoquées, purgent les trop-pleins de Goyim à louchées de dizaines de millions d’âmes. 

En fait de fait, j’avais initié, en 2012, le premier très long Canto de cet ouvrage, sur la déSélection du Néo-Darwinisme, en l’intitulant “Les Aliments-Poisons et les Famines: une double stratégie eugéniste d’extermination massive”. Et je l’avais arrêté net, en pleine écriture sur les débuts de l’eugénisme aux USA et sur les relations intimes entre la Fondation Rockefeller et certains partenaires dans l’Allemagne dénommée de “l’entre-deux guerres”.

L’Histoire des deux derniers millénaires, en Europa, est farcie “d’entre-deux guerres”. A qui la faute? Et dans quelle intention? La “France” – à savoir le complexe militaro-industriel multinational – est le second, ou troisième, vendeur d’armes au monde (en fonction des génocides programmés par l’ONU) pour la promotion de tous ces carnages universels qui précèdent et suivent les “entre-deux guerres”.

A cette époque, je n’avais pas encore compris, ou du moins pas encore totalement intégré et “réalisé”, que l’histoire officielle des trois dernières Grandes Boucheries Franco-Allemandes, ainsi que celle de la pseudo Révolution Russe – un coup d’état Judéo-Bolchévique – n’est qu’une gigantesque falsification orchestrée par le complexe militaro-industriel Sioniste. En effet, pourquoi faudrait-il croire, “sur paroles”, toutes ces serpillères politiques, aux services et sévices des Banksters, dont le mensonge est le vecteur, l’essence même, à savoir la fonction intrinsèque?

Aujourd’hui, lorsque l’on voit l’hystérie déchaînée par quelques représentations de la “Croix Swastika” qui constitue – quelle que soit sa rotation – un symbole essentiel des cultures Européennes, Asiatiques et Planétaires, on serait enclin à s’auto-conférer le privilège de “remettre en question” – en arrogation – la présence de milliards d’exemplaires de la Croix du Jésus Sanguinolent et Supplicié, la Croix de la Poupée de Vaudou Juif, qui contamine l’atmosphère physique et psychique, consciente et inconsciente, d’Europa – depuis près de 2000 années. Le Looser Cosmique, sacrifié sur le bois mort, est présenté comme le parangon de l’Humain et, qui plus est, comme le sauveur de toute l’humanité et celui qui donne du sens à l’humanité quant à son humanitas.

Quel est, donc, le sens personnel que vous conférez à votre Humanité? Ce sens vous a-t-il été prêté, donné… ou échangé contre l’inné – pas assez linéaire aux yeux des faiseurs de mirages?

De plus, est-il humainement possible de décliner le nombre de centaines de millions d’êtres humains qui ont été exterminés (dé/sélectionnés) par le Christianisme – au nom de LA Croix? Sans même parler des autres mutations virales, non spontanées et non aléatoires, du Monothéisme Yahvéiste au cours de son évolution très “dirigée” par un petit gang de psychopathes, les Tzaddik. Vers 1500, le marché de la ville de Mexico, d’alors, pouvait s’entendre à plus de 10 kms à la ronde. Les estimations raisonnables supputent la présence, à cette époque, de 500 millions d’habitants dans les trois Amériques. (Se reporter à l’ouvrage “1491”). Quelques dizaines d’années plus tard, il n’en survivait que quelques pour cent. Le génocide est toujours en cours aux USA, au Canada, au Guatemala, au Chili…

Et quelle est l’amplitude des génocides Celtiques et des génocides Africains, par exemple? Et quid de la répression à l’encontre des Gilets Jaunes avec des armes de guerre, par le couple Macron-Castaner? Serait-ce un début de génocide d’Etat? Il n’est que de poser la question à Christine Angot, par exemple, l’une des Sionistes de la Télévision Publique – estampillée pure souche “agressionisme” par le CRIF et la LICRA – qui semble être une experte auto-proclamée es-Génocides et es-Sélections.

En effet, Christine Angot aurait-elle pour projet – de sécurité “nationale” aux services d’intérêts étrangers – de proposer un Sélectionnage gradualisé des génocides planétaires, et historiquement répertoriés, dont la Shoah serait, bien évidemment, l’étalon, l’unité de mesure juste et par excellence – ou, de démesure, en fonction des paradigmes. On suppose, alors, que seraient exclus d’office, de ce Cataloguage sélectionné, tous les génocides à caractère socio-culturel qui seraient rétrogradés au niveau de simples dérapages, ou dommages collatéraux, d’oeuvres civilisatrices Judéo-Chrétiennes visant à sortir les Indigènes Païens de leur animisme viscéral et superstitieux.

Il en serait, ainsi, vraisemblablement, de la Traite des Noirs qui, selon Christine Angot, avait pour objectif fondamental de mettre les Africains au travail civilisateur car dans leur milieu “naturel”, ces animistes nus se contentaient de chasser, de cueillir et de pêcher – et plus, si affinités – en toute oisiveté. Sans même parler de leur non-usage de papiers d’identité… ou autres papiers non hygiéniques. En compensation de ce travail civilisateur, les Noirs Traités l’étaient fort bien: à savoir, nourris, logés, habillés, éduqués et religiosés dans l’amour du petit jésus. Les plus privilégiés, et les mieux Traités, étaient même fouettés, sur mode thérapeutique, afin d’améliorer leur flux sanguin. Les très privilégiées, et les très mieux Traitées, étaient même engrossées, par les civilisateurs, afin d’améliorer leurs lignées sanguines – en toute convivialité.

Multiples Questions – à têtes chercheuses d’Armes d’Instructions Massives – pour Christine Angot – qui, au vu de son petit nom cherche, peut-être, à faire mine de ne pas rouler en cadillac Tzaddik. Dans le cas de la Chasse aux Pygmées, en battues organisées – ainsi qu’un Missionnaire Catholique me l’avait conté, vers 2010, sur le Salon Bio de Primevère à Lyon – peut-on prétendre à un cataloguage génocidaire pour des individus Noirs, très petits et passant inaperçus – et sans papiers d’identité, de surcroît? Les encore très récents holocaustes d’enfants d’Indigènes, sur le territoire nommé Canada, par exemple, dans les chaudières de leurs pensionnats civilisateurs, seraient-ils dus à un recyclage écologique à la suite de glissades impromptues dans des couloirs fraichement aseptisés?

Existe-t-il des quotas, quant au nombre, pour que les génocides puissent être officialisés en tant que tels par le futur Haut Comité à l’Officialisation des Génocides Civilisateurs? Les Génocides Civilisateurs, directement sous le haut patronage de l’OMS – telles que les campagnes (présentées, et décodées, sur leur propre site web) de stérilisation des jeunes femmes, par vaccination anti-tétanique, dans un certain nombre de pays pauvres – peuvent-ils concourir?

Les campagnes de vaccination anti-tétanique, stérilisatrices de jeunes femmes pauvres, présentées sur le site web de l’Organisation Mondiale de la Santé – ou dans les articles de la Revue Médicale Britannique The Lancet – ne seraient-elles pas des manifestations patentes de promotion de la Haine en Ligne? Faudrait-il imprimer ces textes, transparents de la Toile, et les faire avaler de force aux journalistes qui se sont auto-déclarés, sans garanties de contrefaçons, Décodeurs de l’ImMonde”? (SOS, Nux Vomica!) Des Décodeurs qui sont en contact étroit avec l’Etat et avec le gang de Fakebook pour nous dépouiller de toutes nos libertés.

Et malgré que Zuckie nie que ses potes iront, itou: il vient de lancer, avec You Tube, Google, Twitter, Fakebook, etc, une vaste campagne d’élimination de toute opposition sur internet – sous l’égide de la Conspiration, ou Constipation, juste née, le Trust Project, et de tous les larbins d’Etat, tel que le Guignol Macron, le grand ami de Zuckie, aux discours tellement sucrés… et humaniterroristes. L’objectif du Trust Projectest, ainsi, de regagner la confiance des masses dans la manne médiatique, et providentielle, que You Tube, Google, Twitter, Fakebook, déversent, quotidiennement, de leurs camions-bennes télé/visant, sous toutes guises d’écrans virtuels et d’écrans de fumée réelle. Les Bull-Doseurs de Bulles de vent, et autres Fakenews télé/visées-câblées, opèrent directement, à cerveau ouvert, vers les circuits neuronaux de leurs esclaves humains – qui en sont tellement reconnaissants, par milliards.

I Fake you, I Fake you too! But, what the Fake is going on here?

“Le Futur est Privé”, prétendent-ils… Ne pourrions-nous pas, exiger, surtout, que LEUR Futur ne soit plus privé”. Et, de plus, ne serait-ce pas le moment, adéquat, de les en priver, justement et tout simplement, EUX, de Futur?

A savoir de les dé/Sélectionner – et sur quel mode? C’est, ainsi, que j’ai appelé le premier Canto de cette séquence – en toutes con/séquences – “L’Hallucination Collective Néo-Darwiniste dans l’Oeil du Cyclone de la Dé/Sélection Gaïenne,

au Plaisir de la Survie des Peuples”. Il est, peut-être, temps d’en appeler, en rescousse, à Pan le Bouc, pour encorner le Fakebook!!!

N’est-il pas fascinant, lorsque l’on creuse dans l’inconscient linguistique Européen (bien modulé, consciemment, dans le sens de la perversion, par des forces extra-terrestres) de découvrir que l’origine des termes liés au concept de “sélection” – qui est une forme de grille de lecture – est corrélée au Latin “lego”, pour “loi”, issu du Grec “légô” signifiant “cueillir, parler, choisir”, du PIE “leĝ” signifiant “cueillir, parler, rassembler”. Le terme convie, également, des évocations de thérapeutique: par exemple “médecin”, “soin, soigner”, “remède”, dans certaines langues Européennes, en particulier, Slaves.

En fait, et dans la réalité des très multiples langages et des cultures “Européennes”, (le Judéo-Bolchévisme, dès 1918, s’est acharné à détruire 300 Ethnos dans la seule Russie d’alors avec le génocide de dizaines de millions d’Indigènes Russes), la racine PIE, “leĝ”, a généré une pléthore de termes: intelligence, lecture, privilège, logos, catalogue, reléguer, légende, apologie, collègue, doxologie, légitime, etc, etc.

Le propos de la chapelle Néo-Darwiniste, de la Secte Néo-Sioniste, est, ainsi, d’imposer une grille de lecture permettant de sélectionner, et donc de cataloguer, les animaux humains les plus aptes à la survie (dans le Système paradigmatique du Néo-Darwinisme) en invoquant une Evolution aveugle, opérant par des sélections hasardées et aléatoires, afin de prouver que l’Intention de la Biosphère n’est pas Intelligente – contrairement à ce que prétendent leurs collègues tant apologétiques du Dessein Intelligent – et que les dotations innées de la Biosphère, à l’animal humain, ne sont pas un privilège mais un accident de parcours…. Et qu’il faut, donc, reléguer la légende du Dessein Ingénieux, illégitime, dans les poubelles de l’Histoire et surtout ne pas se référer au Logos antique en sombrant dans la doxologie…

Il est une autre problématique, très sérieuse, à savoir raciale/ethnique et aujourd’hui, c’est le sujet des sujets, le coeur du sujet. Et ce n’est que la conversion d’une autre problématique, tout autant au coeur du sujet, à savoir la prédation qui se manifeste sous forme de prédation humaine intra-spécifique ainsi que de prédation humaine extra-terrestre.

Le fait que les petits, les moyens et les grands, aient été éducastrés, en Europe, et ailleurs, pour croire, avec un tel empressement, que l’humain (à savoir les Pygmées, les Masai, les Hopis, les Celtes…) descende du gorille, du singe, du chimpanzé ou de l’orang-outang, constitue un stratagème néo-darwiniste pour faire ingurgiter le gavage/lavage, de cerveau, de la grande soupe de l’humanité universelle – sur mode I love you, I love you too. Ainsi, les guerres universelles, et toutes les Grandes Boucheries Mondiales, qui durent depuis deux millénaires, sont présentées, par les Autorités – et leurs historiens patentés très tentés par les falsifications et les fabulations les plus grotesques les unes que les autres – comme de fâcheux accidents de parcours: l’exception confirmant la règle de l’universalisme d’amour universel dans lequel baigne l’humanité simiesque – et si mièvre.

La solution universelle, à la fin de toutes les guerres, est toute simple, selon les Autorités: il suffit d’éliminer les races, les ethnies, les cultures, les langages, les traditions, les coutumes, les cosmologies, les astronomies, les pharmacies, les cuisines, … afin d’oblitérer toutes différences chez les animaux humains qui se reconnaîtront tous, ainsi, de la même soupe humaine spécifiquement générique.

Les Chrétiens, quant à eux, ont adopté le cadeau empoisonné que le Judaïsme leur a transmis, en toute objectivité: la Poupée de Vaudou Juif comme le parangon de l’humanité universelle suintant l’amour immodéré. Ecce Homo! Jésus est, ainsi, une forme de vermicelle universel, déversé à la brouette, tel du vermicompost – afin de conférer un peu de consistance, et de piment, au brouet très léger et fadasse, sur le plan théologique, de la fabulation christocentrique, sous toutes nuances de démences ecclésiastiques, apostoliques… et, universelles, of course – et toujours en cours.

Les diverses sectes du Sionisme, et du Néo-Sionisme, ont comme finalité d’exterminer, d’oblitérer toutes les Races et les Ethnos, de les convertir en un gigantesque melting-pot, accueillant la grande soupe universelle. Et, bien évidemment, en priorité, toutes les nuances ethniques Blanches pulvérisées en bouillie européanisée, à la soviétique, et islamisée, à la mode ancienne – à savoir, sur mode mosquées, voiles à la volée et tapis sur rue arrimés vers la Mecque.

La preuve par ce que l’on peut percevoir de “bains de sang”, selon l’expression consacrée (du sang consacré à qui, d’ailleurs?) libéralement déversés sur les sols d’Europa depuis deux millénaires. Pour la jouissance de qui? La preuve par les prétentions universelles du catholicisme et autres christianismes, du communisme, du communautarisme islamico-laïque, du Pacte de Marakech… Sans parler de la farce de la “lutte des classes”, du “matérialisme dialectique” et de la “didacture du prolétariat” du Rabbin Charles Marx.

Il n’est qu’une lutte “classe” qui vaille la chance et le mérite, de la destinée Gaïenne: c’est la lutte des animaux humains contre tout ce qui, sur Terre, manifeste, et orchestre, sur modes contagieux, la contamination du virus extra-terrestre Sioniste.

Il m’est extrêmement peu aisé de présenter cette lecture, de la situation présente extrêmement dangereuse, de façon plus sereine. Tous ceux qui ne goûteraient pas ces vérités, à leurs justes parfums et saveurs, peuvent toujours emprunter la prochaine péniche spatiale programmée pour se perdre dans le non-vide Galactique. Le retour est gratuit, chez le bouffon transhumaniste Elon Musk, mais non garanti.

A propos, le Bouffon des Transhumanistes vient juste de dévoiler sa nouvelle technologie neurologique, une arme de guerre – sous guise d’un singe au cerveau implanté d’une puce afin qu’il puisse contrôler un ordinateur. Afin de commander des bananes bios sur Amazon? Elon Musk est archi désolé de devoir opérer de telles expérimentations sur des singes, ou des rats, et a annoncé, triomphalement, que d’ici 2020, les expérimentations seraient réalisées sur des animaux humains. La finalité annoncée d’Elon Musk est d’implanter une puce dans le cerveau humain afin que cet organe puisse recevoir des “signaux” et en transmettre.

Tous les animaux humains décents, et dignes de ce nom, sont invités à prêter l’attention aux “signaux” envoyés, médiatiquement, par les Transhumanistes. Premièrement, afin de les ausculter à l’aune de la discrimination Télestique afin d’en percer les objectifs réels et souvent non avoués – si tant est que ces signaux soient fondés. Secondement, lorsque les Transhumanistes annoncent être en démesure d’orchestrer leur rêve le plus dément, la symbiose avec l’intelligence artificielle – à savoir la symbiose entre le vivant organique et la robotique électronique – il est sage de prêter plus qu’attention lorsqu’ils commencent à évoquer la puce permettant de recevoir des “signaux” dans le cerveau humain. Des signaux en provenance de qui et transmis dans quelle intention?

L’humanité générique, et universelle, des Sionistes, est une fraude, une falsification. L’Anthropos est imaginal. L’espèce Anthropine est imaginale, archétypique, extra-biologique, à savoir non incarnée. Seules les races et les ethnos sont incarnés dans un terroir et émanés de la Terre Mère. Seules les races et les ethnos sont Biologiques, Réels et Existentiels. Tout à l’image des Tribus, et des sous-Tribus, du monde végétal (ou du moins, de la botanique taxonomique, qui les perçoit ainsi), les Races – colorées de peau -et les Ethnos – colorés de cultures et de langues – constituent les Tribus Humaines émanées du Réel Tellurique, de l’Humus de la Terre-Mère. C’est cette “réalisation” qui constitue l’Humilité de l’animal Humain.

Pourquoi parler de réconciliation? Il n’est nul besoin de réconcilier des confessions religieuses monothéistes, qui, par essence, sont antinomiques de toute réconciliation. Les religions, les églises, les partis politiques, etc, sont des opérations psychologiques spéciales: ce sont de purs instruments – de mise en conditions et de mise en esclavages – intentionnés, par les Sionistes, pour l’exercice du Mal Social en 3D: Division, Duplicité, Domination… à visée éventuelle de Destruction.

La problématique de la réconciliation disparaitra, comme par désenvoûtement, lorsque les Peuples y renonceront, à savoir lorsqu’ils renonceront aux baudruches religieuses, partisanes, politiques…

De plus, pourquoi parler de réconciliation lorsque l’on n’est pas en Paix? Je ne suis pas en Paix car je suis en Guerre continuelle à l’encontre de tous les psychopathes qui ont déclaré la Guerre à la Vie. Et je vais affiner, avec très grand plaisir, et parfois avec Haine, tout mon arsenal disponible, d’Armes d’Instructions Massives – à transmettre, d’animal humain à animal humain, car nous sommes dans le Tantra Planétaire,

sur une tonalité de Tango strictement trans-maîtres.

Le Tango du Tantra Planétaire est un mode de transmettre qui ne se focalise point sur la Réception. C’est une tonalité de fréquences, ou de canaux, composant une mélodie unique de Transmission – sans propos de Réception. La Réception n’existe que lorsque le Réceptacle humain s’auto-active en mode de Transmission.

L’unique réconciliation nécessaire, et urgentissime pour la Survie des Peuples de la Planète, c’est la réconciliation avec soi-même – “intrinsèquement”, à savoir à la claire audition de sa guidance innée. L’unique réconciliation, c’est de s’aimer en tant qu’Enfant Immortel de Lumière, en tant qu’Enfant Magique de la Mère. L’unique réconciliation qui soit exigée, des animaux humains, c’est d’oeuvrer en conciles de co-évolution et de co-émergence avec les Désirs, les Intentions, la Beauté et la Puissance de Complexité Irréductible de la Mère Animale Planétaire. Bom Shakti!

Xochi. Juillet de l’An 01 des Gilets Jaunes.