La Couronne Nécro-Moléculaire de Graphène

Alors que je parcourais une multitude d’études et articles de biologistes, d’électroniciens et d’autres scientifiques en laboratoires, en quête de photographies de micro-bulles de graphène, j’ai découvert une magnifique photographie d’une “Couronne Nécro-Moléculaire” d’argent dans un article intitulé “Dynamic protein coronas revealed as a modulator of silver nanoparticle sulphidation in vitro” et publié dans la revue Nature en 2016. [96] C’est une magnifique découverte qui permet d’interroger, encore plus, tous ces biologistes et médecins sincères qui ne jurent que par la protéine Spike du coronavirus tellement “invisible” qu’il en est inexistant…

… ou tellement inexistant qu’il en est invisible. Il est aimable de pouvoir bénéficier d’alternatives.

Je vais, donc, aujourd’hui, représenter, en tant qu’article en soi, ce que j’ai déjà proposé dans mon très long essai “Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”

****************** Continuer la lecture

Toxicité des nano-particules de Graphène pour le système de reproduction des insectes, des poissons et des mammifères

Aujourd’hui, il existe des dizaines d’études portant sur la toxicité des nano-matériaux, à base de graphène, sur le système de reproduction des insectes, des poissons, des mammifères… En voici une petite trentaine qui corroborent toutes quant à l’extrême génotoxicité des nano-matériaux à base de graphène.

“Potential adverse effets of nanoparticles on the reproductive system”. Cette étude, de 2018, démontre que, sans nul doute, les nano-particules possèdent un impact très délétère sur le fonctionnement du système de reproduction – tant chez les animaux humains que chez les animaux non-humains. [28]

Pour citer l’introduction de cette étude: «Des études antérieures ont mis en exergue le fait que de nombreux types de nano-particules soient capables de traverser certaines barrières biologiques et d’exercer des effets toxiques sur des organes cruciaux tels que le cerveau, le foie et les reins. Ce n’est que récemment que l’attention s’est dirigée vers la toxicité des nano-matériaux sur le système de reproduction. Les nano-particules peuvent passer au travers de la barrière sang-testicules, au travers de la barrière placentaire et au travers de la barrière épithéliale, qui protège les tissus reproducteurs, pour s’accumuler, ensuite, dans les organes reproducteurs. L’accumulation des nano-particules détériore les organes (testicules, épididyme, ovaires et utérus) en détruisant les cellules de Sertoli, les cellules de Leydig et les cellules germinales. Elle provoque un dysfonctionnement des organes de reproduction qui affecte, négativement, le sperme (dans sa motilité, qualité, quantité et morphologie) ou qui réduit le nombre d’ovocytes matures et perturbe le développement folliculaire primaire et secondaire. De plus, les nano-particules peuvent perturber les niveaux de sécrétion d’hormones induisant des modifications des comportements sexuels.» [28] Traduction de Xochi. Continuer la lecture

Nouvelles des Brigades Anti-Graphène. Octobre 2021

Depuis le 27 août 2021, c’est sur cette présente nouvelle page que je présente mes informations quotidiennes que j’ai dénommées “Nouvelles des Brigades Anti-Graphène” – tout en tentant, en même temps, de me focaliser, avec autant d’attention, sur les ramifications tentaculaires de la seconde partie de ce dossier consacrée, une fois de plus, aux pénuries alimentaires, au Grand Minimum Solaire, à la destruction programmée de l’agriculture et de l’élevage par les Guignols de Davos, à la destruction de l’agriculture de par les conséquences du Grand Minimum Solaire ( à savoir des extrêmes de température et d’hygrométrie), aux fausses viandes à base d’insecte, aux fausses viandes cellulaires, à la grande réinitialisation du dément Bolchévique Klaus Schwab, etc, etc. 

Cliquer ici pour les Nouvelles des Brigades Anti-Graphène

du mois de septembre 2021

du mois de novembre 2021

du mois de décembre

Continuer la lecture