Los Cantos de Xochi. 2020: Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 07

Septième Partie 

Un Holocauste Vaccinal d’Amplitude Planétaire

 

Après-Propos

Cela ne s’invente pas. Pour le dernier cru 2019 de la célébration de la naissance de Jésus, la Poupée de Vaudou Juif – et en attendant sa crucifixion, lors de la prochaine Pâques 2020 – et l’orgie concomitante de consommation industrielle d’objets toxiques et lobotomisateurs de cerveaux enfantins, Agnès Buzyn vient de lancer une fléchette empoisonnée et mortelle, de plus – cette fois, à l’intention des enfants mâles.

En effet, Agnès Buzyn, en charge du Sinistère pour le Génocide Sanitaire, vient d’offrir, pour son “petit cadeau de Noël 2019”, à la populace, sa prochaine campagne de vaccination obligatoire contre les papillomavirus, pour tous les garçons de 11 à 14 ans – une vaccination induisant, par excellence génocidaire, la stérilité et une pléthore de pathologies auto-immunes.

Selon le Quotidien des Médecins: «La vaccination contre les papillomavirus (HPV), par Gardasil 9, est étendue à tous les garçons entre 11 et 14 ans, a annoncé, ce lundi, la Haute Autorité de santé (HAS). La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui avait saisi l’institution sur cette question, a salué, dans un communiqué, une “décision scientifique et éthique” ».

Agnès Buzyn “souhaite” – sur le mode enfariné habituel de la Macronie – que cette recommandation “scientifique et éthique” «soit intégrée dans le calendrier des vaccinations 2020 pour une mise en œuvre d’ici à l’été ». La Haute Autorité de Santé est une émanation de la Pharmacratie criminelle dont la présidente était justement l’industrielle Agnès Buzin et dont la présente présidente est une technocrate, Dominique le Guludec, qui sévit dans la corruption d’Etat depuis belle lurette. Qui va les arrêter?

La Haute Autorité de Santé a été créée, en 2004, pour veiller à ce que la corruption ne prolifère pas au sein des technocrates d’Etat sévissant dans le Sinistère de la Santé Publique. Ou est-ce afin qu’elle prolifère plus? Qui va donc veiller, maintenant, à ce que la corruption ne prolifère pas au sein de la Haute Autorité de Santé??? Justement, il paraitrait que le beau mâle de ses dames, le très performant et perforant Drill Sion vient de proposer à la Macronie – au travers de son Association Gilets VacCitoyens – de tirer au sort 150 citoyens et citoyennes qui vont statuer, lors d’une Convention de Gogos Sanitaires, sur la destinée vaccinale du Peuple Français. Tout cela dans le cadre, archi encadré par qui de droit et qui de Juste, de la très célébrée Transition Escrologique.

A propos de transition vers le pire des mondes, une nouvelle étude scientifique vient d’être publiée, commanditée et financée par le gang Bill Gates, sur la faisabilité, donc l’inévitabilité d’Etat, d’inscrire – de marquer, de signer, de griffer, de crifer, d’imprimer – toute la population vaccinée (contre son gré) avec un tatou invisible. A son insu. Ce tatou est constitué de minuscules points qui brillent lorsqu’exposés à de la lumière infra-rouge – à savoir, de minuscules semi-conducteurs cristallins qui reflètent la lumièreCette approche d’invisibilité intéresse, Bill Gates, le financeur de l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, parce qu’elle confère de fortes potentialités de stockage de données sanitaires/génocidaires pour les futurs/présents camps de stockage citadins destinés aux esclaves humains qui auront survécu aux campagnes eugénistes de la Pharmacratie. 

Et pendant ce temps – et toujours à propos de stockage de données génocidaires, radioactives cette fois –  la grande presse US offre, comme cadeau de fêtes 2019 à sa populace, la nouvelle peu réjouissante, et empoisonnante, selon laquelle les Autorités Japonaises n’ont pas d’autre choix que de contaminer, à tout jamais, l’Océan Pacifique – ou l’Atmosphère. En effet, les Autorités Nucléaires Japonaises ont annoncé, le 23 décembre 2019, qu’elles commencent à excéder leur capacité de stockage d’eau hyper contaminée (quotidiennement) à Fukushima Daiichi – qui est présentement d’1 million de tonnes. Les Autorités Nucléaires Japonaises ont annoncé qu’elles allaient donc procéder à des lâchers, sous contrôle, d’eaux contaminées dans l’océan ou d’eaux contaminées évaporées dans l’Atmosphère. A propos, quel Fukushima? Non point Fuck You Shima, la Belle! Mais bien plutôt Fake You Shima… car l’enfouissement des véritables données radioactives, concernant le désastre nucléaire de Fukushima au printemps 2011 (concomitant avec l’attaque de la Libye par le Nain Hongrois), constitue l’une des plus grandes Fakenews Officielles du siècle, au crédit des Génocideurs.

Xochi. Le 25 décembre de l’An 02 des Gilets jaunes.

***************

Sommaire

Pour une Guilde des Lanceurs d’Alertes Biologiques 

La Macronie sous Franchise d’un fat Khalifat très Pharmacratique

Au Plaisir de nos Libertés d’Expression et de Transmission…

… ni Putes, ni Soumises! Balance ton CRIF!

Les Vecteurs de l’Holocauste Universel Orchestrés par le Sionisme et le Néo-Sionisme

L’Holocauste Vaccinal de la Biosphère

En 1963, le Président John Kennedy voulait stopper Monsanto et la Pharmacratie

En 2019, les Censures, Intimidations et Meurtres à l’égard des Anti-Vaccinalistes

L’EduCastration Nationale comme Vecteur de la Chasse aux Récalcitrants aux Vaccinations Obligatoires

La Peste, le Typhus, le Choléra… et la Défécation à l’Air Libre sous Haute Protection d’Etat

L’Holocauste Iatrogénique aux USA… à la Pointe du Progrès Génocidaire

Les Vaccins: des Bombes Mutagènes à Retardement

L’Holocauste Féminin sur Mode Vaccin Anti-Tétanique

Des Recherches sur les Vaccins de Stérilisation en France… à l’Insu des Décodeurs du Décodex de l’ImMonde ? 

Les Contre-Intox Criminelles de Stéphane Foucart, le Faux-Cul en Chef d’Espadrilles des Encodeurs, Dévissant de ses Fadaises Lobotomisantes

L’Holocauste Féminin sur Mode Gardasil

Les Espèces Botaniques Médicinales Réputées Thérapeutiques à l’Encontre du Cancer du Col de l’Utérus

 

Pour une Guilde des Lanceurs d’Alertes Biologiques et Biosphériques

En tant que Xochi, et Lanceur d’Alertes Biologiques et Biosphériques, ma première intention déclarée, et transparente, pour ce septième épisode, est de clore ce que j’ai développé, dans le précédent, à savoir de mettre en exergue que la Vaccination constitue l’un des vecteurs génocidaires privilégiés de la Mafia de la Pharmacratie et de l’Industrie Médicale auto-qualifiée d’Hospitalière – mais, en réalité, très PharmaNarcotique quant aux illusions et hallucinations sociétales qu’elle suscite eu égard à ses incapacités de remédier à quoi que ce soit de pathologique.

Les termes hôte, hôpital, hospitalier, etc, proviennent de deux racines PIE “ghos” et “pot” – ghos-pot signifiant le “maître des étrangers”, donc le “maître des invités”. S’il est clair que l’Industrie Médicale Hospitalière Occidentale n’a plus rien d’hospitalière, de conviviale, d’invitante, d’accueillante – et même de “thérapeutique” – il est tout aussi clair que ce qu’elle est devenue, sous le contrôle de la Pharmacratie des Banksters, lui confère la “maîtrise complète sur les étrangers”, à savoir sur les Nations, à savoir sur les “Goyim” – le “bétail, les vaches”, dans leur langue natale.

N’est-il pas troublant, et vertigineux, de découvrir que le terme vaccin vient du terme Latin “vacca”, pour vache (variola vaccina) pour “variole de vache”? En latin, “vaccinus” signifie “de vache”. Le terme Latin est issu de la racine PIE “waka”, pour vache, qui pourrait avoir donné également vagir.

Les Tzaddik vaccinent-ils leurs enfants Elus, et non-Goyims, avec des substances contenant de la variole de vache, de l’aluminium, du hamster chimérique, de l’ADN de foetus de poulet, de l’ADN de foetus humain, de l’ADN de souris leucémique, des antibiotiques (Amoxiciline, Cefroxadine…) des acaricides (Cassythine), des métabolites de la morphine, du carbure de tungstène, du Viagra, des herbicides (Pachyrrhizone), des antiépileptiques (Vigabatrine et Gabapentine), un médicament anti-VIH, de l’Atovaquone, etc – tous contaminants présents dans des vaccins exempts, en plus, d’antigènes? Bien sûr que non et, parfois, leurs écoles sont fermées, à New-York, par exemple, par de petites Autorités – mais juste durant quelques jours de sorte à remettre qui de droit dans la ligne Juste de la Justice pour tous ceux qui s’auto-proclament Suprêmes…. Car tout le monde n’est pas Charlie!

Et sur le plan de la symbolique, n’est-il pas tout autant troublant, et vertigineux, de se rappeler que le grand prêtre mondial de la Vaccination – le grand truqueur de la Vaccination – fut Pasteur l’Imposteur, qui a donné son nom à la Pasteurisation – et au gang mafieux, de Sanofi/Pasteur, qui sévit en génocidant à tous bords, tout en se repaissant de l’argent public.

Toutes ces corrélations ne sont-elles pas frappantes d’évidence? Le terme “Pasteur” signifie tout autant: la personne qui garde le troupeau – à savoir, les Goyims, les Nations, les troupeaux humains – ou qui possède une autorité paternelle, ou qui exerce le sacerdoce d’évêque, de prêtre. Ou en, dernier lieu, le Rédempteur en personne, le Bon Pasteur, celui qui prend bien soin de son troupeau… en le Vaccinant à mort. Oh, la Vache!

La Vaccination constitue, en effet, l’un des vecteurs iatrogéniques de cancérisation et de destruction du système immunitaire, par excellence, et, en fait, le facteur le plus aggravant face aux Epidémies qui vont dévaster les Peuples, de nouveau, lors de toute phase de Refroidissement Atmosphérique Planétaire Global.

Je renvoie les lecteurs intéressés à ma satire, “Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale”, [542] que je rédigeai, en 2018, sous guise de chef d’oeuvre linguistique. Dans cette assertion, le “je”, du Guillet Guilleret, n’est qu’une prétention (pour tous ceux qui s’en satisfont) car le flux généreux de cette forme d’écriture est, bien naturellement, Guidé, et Guildé, dans ses moindres méandres, par la Guilde des Muses et des Dakinis – qui en ont plein leur musette, d’ailleurs, de toutes les intempéries génocidaires orchestrées par les Autorités psychopathiques, criminelles et démentes.   

Ma seconde intention déclarée, et transparente, pour ce présent Canto, est de mettre en lumière que si les Vaccins constituent, intrinsèquement, un Holocauste Universel, pour les animaux humains et domestiques, il s’avère, de plus, que ce syndrome de la Vaccination a transformé l’intégralité de la Biosphère en un Holocauste potentiel – ou déjà prévalent, en fonction des diverses contaminations des multiples écosystèmes Terrestres et Marins, et, bien sûr, en fonction des diverses contaminations des écosystèmes Atmosphériques.

C’est le syndrome du Crucifié Sanguinolent, le syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif”, orchestré à l’amplitude de l’intégralité de l’Atmosphère – par le biais de la Combustion – et, en vérité, orchestré à l’amplitude de l’intégralité de la Biosphère.

Le terme “holocauste” vient du Grec “holó/kaustos” signifiant “tout brûlé”, “tout consumé”. Ce terme vient du Grec “kaiein”, pour brûler, qui a donné, aussi, en Français, les termes suivants: cheminée, hypocauste, cautère, caustique, carbone, charbon, crémation, etc. Le terme racinaire, en Proto Indo Européen, est “Ker” signifiant “brûler”. Tout autre usage exclusif de ce terme, “holocauste”, ne semble pas, ainsi, être une AOC fermement établie – ou bien alors, Juste, une Appellation d’Origine Contrôlée relativement Hors Service.

A propos, pour tous les synonymes du terme “holocauste”, le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales propose, d’ailleurs, en toute ingénuité, les termes suivants: sacrifice, immolation, hostie, massacre, offrande, abnégation. Tout va bien? Que fait, donc, l’Observatoire de la Lutte contre la Haine Sémantique anti-Sémite – tant Disséminée?

C’est ainsi que mon objectif essentiel, pour ce présent Canto, en septième épisode, “Un Holocauste Vaccinal d’Amplitude Planétaire”, est d’exprimer et de transmettre ma Haine la plus fervente, la plus enthousiaste, la plus disséminatrice, la plus communicatrice, eu égard à la Vaccination, et à tous les Vaccinalistes forcenés. Il est, également, de mettre en exergue le point fondamental suivant: la Vaccination constitue une gigantesque Machination/Vachination, à l’échelle mondiale, et elle est le fondement universel de l’orchestration du Génocide des Peuples de la Planète Terre – dès la toute première semaine de naissance.

A l’âge de 66 ans, et étant grand-père depuis belle lurette, je déclare, une nouvelle fois, avec très grande fierté, que nous avons éduqué cinq enfants sans vaccinations et j’invite tous les jeunes parents à en faire de même. 

J’ai la Haine de l’Holocauste à Fleur d’Haleine et je le clame.

Aujourd’hui, lorsque l’on voit l’hystérie déchaînée par quelques représentations  (bien ciblées et climatisées médiatiquement) de la “Croix Swastika” qui constitue – quelle que soit sa rotation – un symbole essentiel des cultures Européennes, Asiatiques et Planétaires, on serait enclin à s’auto-conférer le privilège de “remettre en question”, en arrogation, la présence de milliards d’exemplaires de la Croix du Jésus Sanguinolent, Supplicié et Rédempteur, la Croix de la Poupée de Vaudou Juif, qui contamine l’Atmosphère physique et psychique, consciente et inconsciente, d’Europa, depuis près de 2000 années – dans les cimetières, sur les places publiques, à toutes les croisées des chemins de campagne, sur la poitrine des individus, dans les discours des psychotiques, dans les sermons de refoulés sexuels qui prennent les enfants et les adolescents pour des toboggans, dans les émissions télévisées publiques peuplées d’énergumènes déguisés et pontifiants en gloses de latin d’église, etc, etc, ad nauseam.

Les Peuples d’Europa, et ensuite de la planète entière, ont été, depuis près de 2000 années, meurtris, persécutés, transpercés, envoûtés par le syndrome de la Poupée de Vaudou Juif, le Jésus Sanguinolent sur la Croix, le Supplicié Sacrifié, le Looser Cosmique, le grand perdant devant l’Eternelle, celui que l’Univers entier abandonna: Eli Eli Lama Sabachthani…

Ce Looser Cosmique, sacrifié sur le bois mort, est présenté comme le parangon de l’Humain et, qui plus est, comme le Sauveur/Rédempteur de toute l’Humanité (même colorée, pour dire…) et celui qui donne du sens à l’humanité quant à son humanitas. Et vous, quel sens conférez-vous, donc, à votre Humanitas? Lui conférez-vous ce symbole, prétendument de vie, sous guise d’un humain crucifié sur le bois – à savoir, percé de toutes parts par des clous, le fer d’une lance et une couronne d’épines… telle une Poupée de Vaudou?

Le bébé, ou le nourrisson, percé, persécuté et crucifié de toutes parts par de multiples vaccinations – quand il a eu la chance d’échapper à la circoncision pour les mâles et à l’excision du clitoris pour les femelles – c’est, également, le syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif” – sous un autre déguisement mais vers le même génocide fondé sur les religions de l’Enfant immolé et mutilé. Et quel est cet Enfant immolé et mutilé sur l’autel de Yahvé/Yaldabaoth/Jéhovah, le père extraterrestre dément du Rédempteur – et sur l’autel de Melchisédech, son émissaire et grand introniseur – sinon l’Humanité elle-même, l’Anthropos, le Fruit de la Terre-Mère? A savoir, tous les Peuples et Ethnos qui sont des expressions et des manifestations biologiques de l’un des écosystèmes de la Biosphère de la Mère Animale Planétaire.

Le Génocide Vaccinal est, ainsi, un Holocauste Universel de tous les Peuples de la Planète Terre. Depuis près de deux siècles, cet Holocauste Universel, par essence – et par combustible – a été orchestré par une poignée de criminels déments, psychopathes et génocidaires afin de brûler, de consumer, de léser, d’oxyder, de cancériser, de mutagéner, les tissus organiques des animaux humains – ainsi que l’intégralité du tissu Biosphérique. Les vecteurs de cet Holocauste, à très forte carburation et désintégration cellulaires, sont, premièrement, et fondamentalement, les vaccins et, ensuite, tous les poisons pharmaceutiques, les poisons agricoles, les poisons industriels, les poisons radioactifs, les poisons chimériques, les poisons électro-magnétiques, etc, etc.

Ainsi que, Roger Heim, le Président de l’Académie Nationale des Sciences, le demandait, dès 1963: «… mais qui mettra en prison les empoisonneurs publics instillant chaque jour les produits que la chimie de synthèse livre à leurs profits et à leurs imprudences?… Car le procès est dorénavant ouvert, sans risque cette fois d’étouffement. Et c’est aux victimes de se porter partie civile, et aux empoisonneurs de payer à leur tour. Nos avocats seront ceux qui défendent l’Humain, mais aussi la Vie, toute la Vie. C’est à dire notre berceau, puis notre lit de repos, l’air et l’eau, le sol où dorment les semences, la forêt où chante la faune et l’avenir où luit le soleil. En d’autres termes, la Nature. Celle d’où nous venons; celle où nous allons souvent; celle où nous irons à tout jamais». Dans Hommage à Rachel Carson” 1963/1964.  “L’Angoisse de l’an 2000”. Page 261. 1973.

Qui va, donc, mettre les Eugénistes Génocideurs en prison? Qu’allons nous faire? N’est-il pas plus que temps d’impulser une Guilde de Lanceurs d’Alertes Biologiques et Biosphériques?

 

La Macronie sous Franchise d’un Fat Khalifat Pharmacratique

Les Vaccinalistes Eugénistes, Emmanuel Macron et Agnès Buzyn, les employés bien busy et Crifés de la Pharmacratie – et sous Franchise avérée et prononcée d’un Khalifat [573] – ont lancé le génocide à tous crins des très jeunes enfants avec leur décret, applicable au 1er janvier 2018, se rapportant à la vaccination obligatoire des bébés et nourrissons – avec une extension de trois à onze vaccins obligatoires dans le corps de l’enfant, d’ici l’âge de 18 mois.

A propos, n’est-il pas étrange, troublant et vertigineux, que la quasi-totalité des mâles soient circoncis aux USA ? – toutes couleurs et religions confondues… et, surtout, confondantes du Mental. La circoncision obligatoire est-elle, également, bientôt, au programme hystérique (à savoir prétendument hygiénique mais eugéniste, de fait) de la Macronie Pharmacratique Dictatoriale et Décomplexée – sous la haute perversion du Gang pharma/corrompu, Buzyn, Macron and Co, et de leurs complices très rompus aux manipulations de la Mafia de la PharmaNarcocratie? Celle-là même qui fait pulluler des cadavres de drogués d’opiacées de synthèse, par dizaines de milliers, sur les trottoirs des cités des USA – au grand désespoir des patrouilles de shérifs.

Deux ans plus tard, la Macronie récidive et tente – de nouveau, car déjà l’an passé – de faire passer, par loi, une obligation vaccinale, pour 2020, avec le Gardasil et le Cervarix comme vecteurs génocidaires privilégiés. Cette campagne de vaccination eugéniste, à l’encontre du non-danger public que représente le cancer du col de l’utérus, va coûter la bagatelle de 3 milliards d’euros, aux contribuables Français, pour les deux premières années.

Ces 3 milliards d’euros vont aller, directement, engraisser les comptes en banques de la Pharmacratie. En effet, cette vaccination, excessivement dangereuse, coûte entre 324 et 486 euros en fonction de l’âge de la génocidée – le prix des consultations médicales étant inclus. [572] En 2014, cette vaccination à l’encontre du cancer du col de l’utérus a, d’ailleurs, été dénoncée comme sujette à cautions par les Décodeurs mêmes du Décodex qui voulaient, sans doute, faire du zèle, pour faire mine, sous la houlette de leur chef d’espadrilles, Stéphane Foucart.

Cette serpillère journalistique criminelle est un autre fat Khalifeutré qui s’est auto-proclamé expert en popularisation, et hyper-polarisation, de l’idéologie religieuse et sectaire des Néo-Darwinistes – pour tous les drogués de la dissonance cognitive sur mode pantouflé.

Je suis très heureux, et comblé, d’avoir eu le privilège de consacrer deux mois et demis de ma vie à rédiger un Canto de 67 pages, intitulé “L’Hallucination Collective Néo-Darwiniste dans l’Oeil du Cyclone de la “Dé/Sélection Gaïenne” – au Plaisir de la Survie des Peuples”, pour impulser le dégommage de l’Hallucination Néo-Darwiniste au sein de la société Française. [630]

Il faut concéder que dénoncer les hallucinations et croyances illusoires de la Religion Néo-Darwiniste, c’est un peu comme de lancer des seringues de vaccins empoisonnés au visage de Stéphane Foucart: j’ai parfois le sentiment de tirer sur un handicapé mental coincé dans sa chaise (roulante) neuronale – branchée sur la propagande réchauffiste et pharmacratique Néo-Darwiniste – qui roule perpétuellement à vide sur mode: «L’Evolution évolue de par les forces d’évolution des mutations aveugles, non-intentionnées et aléatoires, au fil des millions d’années, bla bla bla».

Stéphane Foucart, et ses Décodeurs “scientifiques” – tout autant que Laurent Ruquier, et ses Prostitueurs médiatiques – sont au monde des adultes (ou qualifiés de tels) ce que l’émission TV “C’est pas Sorcier” est au monde des enfants (ou qualifiés de tels): une entreprise d’encodage des processus neuronaux, une entreprise de stérilisation et de cancérisation du Mental – en bref, un génocide de la conscience et de la décence Humaines.

L’Etat, en France, cherche, ainsi, à se mettre au diapason de la Pharmacratie – dont les ambitions génocidaires sont en accélération exponentielle. L’Etat, en France, a pris beaucoup de retard sur les USA dont la FDA approuva ce vaccin dès 2006 pour toutes les fillettes et jeunes femmes de 11 à 26 ans pour éliminer, prétendument, les cancers du col de l’utérus, de l’anus, etc – et, subséquemment, pour tous les garçons, à partir de 9 ans, pour éliminer, prétendument, les cancers de l’anus et du pénis.

Afin de promouvoir la fertilité de son peuple, l’Etat en Pologne a mis en exergue, en vidéo, la capacité de la gente des lapins à se reproduire libéralement. [622] En effet, le syndrome de l’infertilité, et de la stérilité mâle et femelle, est de plus en plus prévalent sur la planète. Le génocide bat son plein. Les mâles humains ont perdu 50% du potentiel de leur sperme – quant à la qualité, quantité et motilité – durant ces 40 dernières années. Lorsque je visitai l’Inde, pour la dernière fois, en 2007, 15% des jeunes couples étaient, déjà, officiellement, stériles.

Lorsque je réalisai un interview, de trois heures, du Professeur Cancérologue Dominique Belpomme, vers 2010, c’est exactement l’impression que j’en tirai : à savoir, surtout ne pas se préoccuper du faux problème de la surpopulation… car le Professeur Belpomme voyait l’Europe relativement exsangue de populations dans quelques générations – à savoir dans quelques “non générations”, à proprement parler…. Les Temps changent, en effet, et les Génocideurs sont très pressés et très pressants. Et on ne peut que remercier cet éminent cancérologue d’avoir tiré la sonnette d’alarme biologique avant tant d’autres. Il s’est, d’ailleurs, fait amplement pourrir, à l’époque, par ces mêmes serpillères politiques que l’on retrouve, aujourd’hui, pavanant dans l’arène financière du Green Washing.

Le chlordécone a été vendu en France depuis 1968 jusqu’au début des années 1990 – alors que les USA l’avaient interdit dès 1975 pour très haute dangerosité. Il a été utilisé massivement aux Antilles Françaises jusqu’en 1993 – qui en sont totalement détruites. Les responsables Français sont-ils en prison ou sévissent-ils encore, aujourd’hui?

Au grand dam de la bonne réputation de Sanofi/Pasteur, Merk, GSK… (si tant est qu’il en restât), le Journal of Toxicology and Environmental Health a publié, en novembre 2018, la dernière étude de Gayle DeLong intitulée “A lowered probability of pregnancy in females in the USA aged 25–29 who received a human papillomavirus vaccine injection”. Cette étude, aussitôt calomniée par la Pharmacratie, met en exergue la relation indubitable entre le vaccin à l’encontre du cancer du col de l’utérus et la stérilité féminine. [623]  [624]

Cette chercheuse s’était, déjà, fait un certain nombre d’ennemis, en 2011, lorsqu’elle publia une étude intitulée “A positive association found between autism prevalence and childhood vaccination uptake across the U.S. population” mettant en exergue les relations de cause à effet entre les vaccinations et l’épidémie d’autisme dans le monde entier. [625]

Gayle DeLong, dans cette étude, a analysé les informations du Ministère de la Santé US concernant 8 millions de femmes, âgées de 25 à 29 ans, résidant aux USA entre 2007 et 2014. Les résultats sont les suivants: 60% des femmes non vaccinées (contre le papillomavirus) furent enceintes au moins une fois versus 35% pour les femmes vaccinées (contre le papillomavirus). Pour ce qui concerne les femmes mariées, dans ce groupe de la population analysée: 75% des femmes non vaccinées (contre le papillomavirus) furent enceintes au moins une fois versus 50% pour les femmes vaccinées (contre le papillomavirus).

Pour des articles, ouvrages et des analyses circonstanciées, et judicieuses, de ce scandale sanitaire et génocidaire, le site de Nicole et Gérard Delépine [636]  [637]  [638] est, fondamentalement, une magnifique épine dans la carapace toxique de la Pharmacratie Vaccinale et Eugéniste. 

Les vaccins Gardasil et Cervarix sont, ainsi, des vaccins extrêmement stérilisateurs et génocidaires dont j’évoque la problématique, de façon plus extensive, à la fin de ce long essai. Un certains nombre d’études, publiées dans le “British Medical Journal” ainsi que dans le “Journal of Investigative Medecine” ont, déjà, décrit les cas de ménopause prématurée chez des adolescentes victimes de ce vaccin criminel. [626]  [627]  [628]  [629]

Les vaccins Gardasil et Cervarix sont, en fait, des vecteurs très performants de “Féminicide” et de “Masculinicide” au coeur des populations humaines – puisque nous sommes encore autorisés, légalement, à user de tels concepts génériques pour des bébés naissant qui n’ont pas encore été tentés, et teintés, par les sirènes abominables du transgénérique proposé par les Transhumanistes déments.

Si les analyses de Gayle DeLong sont intégralement justifiées, je serais enclin à en déduire que 25% des femmes vaccinées sont stérilisées à vie. Cela signifie-t-il, donc, que 25% des couples ne puissent pas enfanter? A minima, oui, mais seulement à minima car on se demande bien pourquoi ces vaccins stérilisateurs  de femmes ne le seraient pas aussi pour les mâles qui en sont les victimes – à partir de l’âge de 9 ans, aux USA, par exemple.

Une question mathématique se pose, donc, ainsi: si, dans un pays, 25% des femmes vaccinées, aux Gardasil ou Cervarix, deviennent stériles alors que, de façon concomitante, 25% des hommes vaccinés, aux Gardasil ou Cervarix, le deviennent, également, quel est le ratio d’infertilité, donc de stérilité, qui va prévaloir chez les couples au sein de cette population?

En vérité, les vaccins Gardasil et Cervarix sont, intrinsèquement, des vaccins anti-fertilité …

… au même titre que les vaccins anti-tétaniques de l’OMS truffés d’hormones hCG. Y aurait-il un Foucart, ou autre Décodeur Faux-Cul et Vaccinolâtre, se terrant au fond de la salle, pour tenter de me prouver le contraire?

Et lorsque “on” ne nous dit pas tout, il faut parfois aller le chercher.  Fin 2018, la FDA, aux USA, a donné son feu vert pour l’administration du Gardasil 9 au groupe d’âge de 27 à 45 années – mâles et femelles.

En décembre 2019, une étude a été publiée dans la revue Pathobiology intitulée “Human Papillomavirus Epitope Mimicry and Autoimmunity: The Molecular Truth of Peptide Sharing” [641]. Ses auteurs, Kanduc et Shoenfeld, mettent en exergue que le Gardasil est un destructeur du système immunitaire, par excellence, et est enclin à provoquer de nombreux types de pathologies dites auto-immunes. Ces deux auteurs confirment qu’il existe «une amplitude étonnamment élevée» de partage de peptides, entre les épitopes du papillomavirus et les protéines humaines, et déclinent subséquemment les diverses pathologies, qui sont impliquées par leurs découvertes, en donnant des exemples de «protéines humaines qui – lorsqu’elles sont impactées par des réactions croisées générées par une infection HPV/active vaccination – peuvent être associées à des pathologies et manifestations auto-immunes» … qui incluent:

– des anormalités du système reproducteur incluant: dysgenèse gonadique, anovulation, stérilité mâle, expression génétique altérée durant l’oogenèse, carence ovarienne précoce, réserve ovarienne diminuée, déplétion accélérée qualitative de la population de follicules primordiaux, prédisposition aux cancers des ovaires et du sein, altérations de l’ADN des ovocytes, dysfonctionnement de la spermatogenèse, de la fusion des gamètes et de la maturation des spermaties.

– des pathologies neutro-psychiatriques incluant: épilepsie, schizophrénie, bipolarité, dépression et cancer du cerveau.

– des manifestations de lupus.

– des pathologies circulatoires incluant: contrôle altéré des dynamiques vasculaires, douleurs, fièvres associées avec le cycle menstruel, dépression, hypotension et perturbations de la pression sanguine.

– des pathologies cardiaques qui incluent: auto-immunité cardiaque et décès soudain.

En vérité, les vaccins Gardasil et Cervarix sont, également, intrinsèquement, des promoteurs de pathologies dites auto-immunes …

D’ailleurs, France-Intox vient juste de communiquer sur l’étude récemment publiée quant à la diminution de l’hypophyse chez les femmes qui prennent la pilule contraceptive – et quant à la diminution de leurs capacités cognitives. 

Mais que fait donc le Sinistère de l’Egalité forcée entre les Hommes et les Femmes et les Indifférencié(e)s? La pilule ne serait, donc, pas un vecteur de la libération féminine mais, bien plutôt, un facteur de retardement mental?

«Nous avons constaté une différence spectaculaire dans la taille des structures cérébrales entre les femmes qui prenaient des contraceptifs oraux et les autres… Cette première étude montre une forte association et devrait motiver des recherches plus poussées sur les effets des contraceptifs oraux sur la structure du cerveau et leur impact potentiel sur le fonctionnement du cerveau». [642]  [643]

En vérité, les contraceptifs oraux sont des perturbateurs hormonaux, donc des substances génocidaires – non recyclables par les stations de retraitement des eaux et donc disséminées dans les eaux de boisson de la population – les eaux de boisson/poisons de la dépopulation. 

 

Au Plaisir de nos Libertés d’Expression et de Transmission…

ni Putes, ni Soumises! Balance ton CRIF!

A propos d’Appellation d’Origine Contrôlée – qui est déjà Hors Service avant d’avoir même été avalisée… De par l’adoption, par les serpillères politiques de l’Assemblée, d’une nouvelle résolution sémantique, en début décembre 2019, l’appellation “anti-Sémitisme” pourrait, prochainement, englober “l’anti-Sionisme”… parce que la Macronie capricieuse en a, ainsi, décidé. Et pourtant, l’un des pères idéologiques, sinon financiers, de la Macronie, à savoir Jacques Attali, vient très récemment, de se livrer en public, sans pudeur, et de donner raison à tous les dictionnaires du monde.

Greffier, prenez note. Jacques a dit: «L’Islam est victime comme les Juifs de l’anti-Sémitisme; d’ailleurs, “anti-Sémite” ça désigne les uns et les autres». Serait-il possible d’établir un constat d’huissier qui puisse faire jurisprudence? Serait-il possible d’établir une telle “Jewris/prudence” pour l’éternité, comme pour la responsabilité éternelle des Germains?

«J’ai voulu montrer qu’il y a un très grand danger aujourd’hui à ne pas voir que dans la plupart des cas l’hostilité aux Musulmans cache une méconnaissance de la vérité, en tout cas je parle de la société Française, la société Israélienne est un autre cas, dans lequel d’abord l’Islam est présent en France depuis très longtemps. L’Islam a joué un rôle très important dans l’émergence de la raison et de la science en Europe. L’Islam est victime comme les Juifs de l’anti-Sémitisme; d’ailleurs “anti-Sémite” ça désigne les uns et les autres, et dans le livre que vous avez évoqué j’y montrais comment les uns et les autres ont été humiliés et martyrisés par la colonisation qui euh, euh, qui martyrisait les deux dimensions des Sémites en Afrique du Nord.» Extrait de l’Interview du “philosophe” Franco/Israélien, Jacques Attali, du 20 octobre 2019, sur la chaîne Israélienne, en Français, i24news.

Quant au Juif farouchement anti-Sioniste, Norman Finkelstein, voici un extrait – pour la récréation – de l’une de ses récentes contributions éclairant la toute nouvelle loi anti-Sémitisme de l’Assemblée:

« Même si le code de conduite révisé interdit explicitement l’antisémitisme, les représentants du Judaïsme Britannique ont lancé un ultimatum au Parti Travailliste : il doit également intégrer la définition de l’antisémitisme de l’IHRA dans toutes ses parties – sinon gare à lui ! Pour commencer, il est difficile de comprendre pourquoi les Juifs mériteraient un traitement spécial. En effet, de toutes les catégories protégées par le règlement, les Juifs Britanniques sont les plus riches, les mieux organisés, les plus stratégiquement placés et les moins sujets à “l’hostilité et aux préjugés”. Si les organisations communautaires Juives peuvent si ouvertement, effrontément et sans relâche, imposer leurs exigences au Parti Travailliste, c’est à cause du pouvoir politique énorme qu’ils peuvent exercer et de l’immunité politique dont ils jouissent. De plus, l’exigence est assez malséante, car elle implique que les vies Juives seraient plus dignes – car méritant un traitement de faveur. Elle rappelle le chauvinisme ethnique nauséabond en jeu dans la stipulation selon laquelle l’Holocauste doit être séparé des “autres génocides”» (Traduction: lecridespeuples.fr). [631]

D’ailleurs, eu égard au même syndrome, il semblerait que les Autorités de France, et de ses Colonies d’Outre-Mer, persistent à présenter une association 1901, parmi des millions, le CRIF, comme étant le “Conseil des Représentants des Institutions Juives en France”… Alors qu’il est fort évident que cet acronyme signifiait, auparavant, le “Conseil Représentatif des Israélites de France”. Du moins, selon France-Inter, jusque, même, en 2018: «Le Conseil représentatif des israélites de France est né à Grenoble en 1943, alors que l’Europe toute entière était plongée dans la guerre». [620]

Mais aujourd’hui, n’est-il pas hautement discriminatoire, raciste, et, en fait, anti-Sémite, de présenter ce “Conseil des Représentants des Institutions Juives en France” comme le CRIF au lieu, véritablement, du CRIJF – à savoir en en ôtant, scandaleusement, le J de Juif?

Que fait, donc, l’Office National de Lutte contre la Haine? Que fait, donc, la députée Avia/Sion? Quel est réellement l’objectif d’occulter ce J dans l’appellation Conseil des Représentants des Institutions Juives en France? Car il semblerait que c’est, Justement, l’adjectif Juif qui qualifie, très précisément, ce Conseil (lambda) de Représentants en France. N’est-ce pas? Et qui en expliquerait, donc, ainsi, le pouvoir exorbitant? Chut, coupez… on tourne!

Comme il est bien clair que tous les lecteurs de mes Cantos ne peuvent pas me suivre dans l’intégralité de mes très généreuses di/ssidences (mes refus de m’asseoir et d’être sédatisé/stupéfié/narcosé) et de mes très abondants dé/lires (mes sorties de sillons et surtout des Sillons de Sion), je vais réitérer ma définition personnelle du Sionisme et du Néo-Sionisme – et, pour de plus amples récréations, je renvoie tous ceux/celles intéressé(e)s à mes Cantos “A Chacun Ses Mythes et Ses Mites Anti-Sémites!” [591] et “Pour un Anti-Sionisme Correcteur, Rageur, Intentionné et Fondé”… [619]

…ce qui constitue une provocation pure, simple et avérée, je l’affirme. A propos, qui est cette tête à enclumes de Maillard sorti de nulle part pour faire voter des amendements martelants d’amertumes? Qui lui a ouvert les écluses? Se prend-il pour un nouveau Vals, le Dément Catalan de l’Otan, bien empêtré, quand même, dans ses amitiés éternelles avec l’IsRaël –  cet Etat qui, quotidiennement, bulldoze les maisons des Palestiniens?

Aujourd’hui, je clame, de nouveau, qu’Israël est un Etat Terroriste mais que, de plus, le concept d’Etat Terroriste n’est qu’un vulgaire pléonasme… une tautologie… un truisme très, néo-libéralement, grippé et virosé. L’Etat de la Macronie est tout autant Terroriste qu’Israël: c’est la même bande de petits et grands voyous – les proxies des Banksters.

J’ai même, dans un passé récent, évoqué, en toute coquinerie, le fait que le CRIF, ce groupuscule extrémiste et terroriste, pourrait tout aussi bien se renommer le CHRIST: le Conseil des Hauts Représentants d’Israël Siégeant sur Terre… Dans la Juste ligne des souhaits les plus ferventissimes de BH Lévy, Attali et autres Tzaddik zélotes d’un Tikun Olam dégoulinant de compassion universelle, et larmoyante. Afin d’inciter les Nations – sur mode de gavage très miroitant… au Pâté d’Alouettes et autres Bouillons Blancs – d’installer le Tribunal du monde, et sa Capitale, à Jérusalem la maudite, la demeure des Archontes.

Je vais réitérer ma définition personnelle du Sionisme et du Néo-Sionisme en partant du principe universel – dont je n’ai, d’ailleurs, strictement rien à fermenter, et pour lequel, je ne donnerais pas, même, un panier de fiente de Baleine à Bosse – que nous vivons dans une situation sociale idyllique de libertés totales de transmission – et donc de libertés totales d’expression. Je dirais, même, des libertés totales d’expression à la Coco, sur mode Charlie-Hebdo, qui serait garantie par l’inaliénable Constitution des Droits de l’Homme et de la Femme, bla bla bla, et toutes autres jérémiades à vocation universelle et universaliste – sur mode melting-pot et bouillie de Peuples en vermicelles – mais, nonobstant, fomentées par cette gente souffrant d’un terrible complexe de race maîtresse parce que dérivée de souche extra-terrestre.

Tout est question de souches, n’est-ce pas, comme pour les vaccins? A propos, quelle est la différence essentielle entre le syndrome de la Vaccination et le syndrome du Peuple Elu? Les Vaccins modernes sont les vecteurs de nombreux contaminants toxiques… et, très souvent, même, sans antigènes. Quant au syndrome du Peuple Elu, il vectorise les deux, les anti/gènes et les contaminants cancéri/gènes… une double malédiction de Yahvé, le dieu dément.

A savoir une liberté d’expression de type “Je suis Charlie” qui peut tout dire (sauf à l’encontre de la religion non nommable)… Et qui est subventionnée par de l’argent public… jusqu’au jour où les insultes des propagandistes, de la revue, envers l’Armée, fâchent l’Etat-Major, et l’Etat, qui s’en désolidarisent, lorsque deux hélicoptères de l’Armée Française se percutent, malencontreusement, au Mali.

Pourquoi d’ailleurs? Serait-ce, par hasard, en raison d’une overdose de cocaïne dans le système neuronal des pilotes? Ou tout simplement en raison d’un abus de boisson psychoactive de mil fermenté tel que deux hélicoptères dopés se prennent pour des libellules copulant en plein vol?

A propos, quel service à la Patrie Française rend cette Armée Française sur le territoire du Mali? Outre la Fable d’Al-Quaïda (et tout autre à dada mon âne…), sa mission est-elle de mieux décourager l’apport permanent, et aéroporté, de cocaïne, par milliers de tonnes, en provenance d’Amérique du sud – ou de mieux l’accompagner, en fait?

Car, franchement, les quelques tonnes de cocaïne qui s’échouent sur les plages de l’Atlantique, ne constituent qu’un épiphénomène eu égard au trafic gigantesque de cette substance, excessivement dangereuse pour la santé humaine, sur les terres de l’Afrique de l’ouest – un trafic redirigé, subséquemment, vers l’Asie et vers l’Europe. D’ailleurs, aujourd’hui, n’importe quelle application est capable de déterminer l’identité d’un avion de ligne passant dans le ciel. Les avions qui délivrent la cocaïne en Afrique de l’ouest, depuis une pléthore d’années, opèrent-ils, donc, en toute confidentialité en traversant l’Océan Atlantique au nez et à la barbe des Aiguilleurs du Ciel? Et quid des avions qui repartent vers l’Orient et vers l’Europe? Entrent-ils dans la classe des OVNIs et autres Petits Gris?

… une liberté totale d’expression, donc, à la BH Lévy, sur mode Chienlit Hebdo, le grand Chialeur télévisé, publiquement, en train de divaguer sur sa Torah perdue, le Trésor des Juifs (qui seraient, eux-mêmes, les Lumières des Nations!) qu’il tenta de retrouver, désespérément, lors d’une tournée paléontologique récente de l’Europe, “Looking for Jewrope”…

Au Plaisir de nos Libertés d’Expression et de Transmission…

ni Putes, ni Soumises! Balance ton CRIF!

… une liberté totale d’expression, donc, à la Laurent Ruquier, sur mode Charnier Hebdo, le grand expert de la putréfaction télévisée sur tapis roulants pour serpillères médiatiques et politiques bien essorées de toute authenticité…

Au Plaisir de nos Libertés d’Expression et de Transmission…

ni Putes, ni Soumises! Balance ton CRIF!

… une liberté totale d’expression, en vérité, donc, à la Coco, sur mode Charlie-Hebdo… plutôt qu’à la Dieudo, sur mode Charrie-Hebdo. En effet, cet humoriste charrieur, et basané de peau et d’idéologie – un hybride syncrétiste entre la Médecine Sauvage de la Jungle Camerounaise et l’Intégrisme Chrétien peu Intègre et très Désintégré – vient d’écoper de 9000 euros d’amende car il chantait publiquement qu’il «avait chaud à la tête devant son barbecue».

Dieudonné M’Bala M’Bala, pour se venger de la Jewstice, et en toute compassion chrétienne, vient de balancer son ultime campagne apostolique intitulée “Je suis Barbecue”… Afin de préparer son prochain spectacle, de forte combustion humoriste, durant lequel son fils Judas est offert, en holocauste, à l’Emmanuel  – Yahvé/Yaldabaoth déguisé en Macron – sur un barbecue, aux flammes tricolores, afin d’apaiser la colère des Autorités Républicaines très courroucées (de peur, en vérité, d’avoir le cou rossé) par tous les péchés de lèse Macronie des Sans-Dents, des Tridents et autres Guillerets Jaunes et stridents de haine très hépatique.

Et, il ne croit pas si bien raisonner, Dieusonné – et très donné au divin – car le 25 novembre 2019, l’Association des Restaurants de Californie, a attaqué, en Justice, la Cité de Berkeley qui, la première en Californie, vient, justement, d’interdire l’installation de cuisines à gaz dans les restaurants et, donc, l’installation de barbecues – interdisant, ainsi, toute cuisine, sur le feu, dite “ethnique”, et à base de grillades de viande, de légumes, etc. Les restaurateurs Californiens hurlent à la destruction de la Cuisine, des Saveurs, des Arts Culinaires… alors que la MacDonalisation, et autres FastFoodisations universelles, gangrènent et toxifient la planète entière. 

Ce début d’interdiction des barbecues, en Californie, n’a rien à voir avec le procès d’anti-Sémitisme intenté à Dieudonné M’Bala M’Bala. La Ville de Berkeley souhaite, tout simplement, participer au Refroidissement de la Planète… Les Réchauffistes, et autres Thunbergistes, en effet, prônent l’interdiction des grillades et des barbecues (et donc des gaz de serre) en partant du principe que la viande est l’incarnation même du crime climatique et qu’elle peut fort bien être remplacée par de la fausse viande à base de cultures cellulaires d’ADN d’insecte dopé à la levure chimérique – qu’un simple four mutagéneur, à micro-ondes, peut réanimer en quelques minutes.

Le terme “barbecue” est issu du langage Taïno des Caraïbes,  à savoir de “barbakoa” – qui signifie “support en bois”. Et en parlant des pétitions – une forme de support en langue de bois – j’ai même pu affirmer, un jour, que les psychopathes s’en torchent le barbecue!

Pour ricocher sur ce concept de barbecue – donc de fournaise et donc de “combustion”… Pouvons nous imaginer décrire et décliner, tout simplement, les divers vecteurs de Sionisation et de Néo-Sionisation, de l’Humanité et de la Biosphère, comme étant, intrinsèquement, des Vecteurs de Génocide – ou des Vecteurs d’Eugénisme? Ou, qui plus est, comme étant, intrinsèquement, des Vecteurs d’Holocauste – dans le sens Grec, et le plus approprié, du terme – à savoir, comme des Vecteurs de “Combustion Intégrale”?

Le terme “combustion” signifie “brûlé intégralement” – tout comme le terme “holocauste”. Ce terme, ainsi que les termes “combustible”, “burranique”, “pyromane”, “comburant” –  et “fire” en Anglais – sont apparentés au Grec “Pyrrós” et sont dérivés du PIE “Pehur”, pour feu.

 

Les Vecteurs de l’Holocauste Universel

Orchestrés par le Sionisme et le Néo-Sionisme

Il me plait, ainsi, à affirmer, que les vecteurs idéologiques de lobotomisation et d’hallucination du Sionisme – à savoir, le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam sous leurs déguisements de multiples sectes rivales, virales et exterminatrices – ainsi que ceux du Néo-Sionisme – à savoir, le Marxisme, le Néo-Darwinisme, le Féminisme, le Communautarisme, le Réchauffisme, le LGBTisme, le Thunbergisme – sont, véritablement, des vecteurs de combustion mentale intégrale. Ces vecteurs de génocide mental fonctionnent sur les modes de la dissonance cognitive, de la fracture d’avec le monde organique, de la fragmentation de la sphère de ré/flexion, de la collusion victime-perpétrateur, des croyances à la rédemption, de la plongée dans la réalité virtuelle, de la glorification de la souffrance rédemptrice, des croyances à l’existence d’une divinité extra-terrestre vengeresse, du respect de lois iniques, de l’auto-destruction par le non-respect de soi-même, du respect des Autorités religieuses, scientifiques, sociétales, politiques, étatiques, etc, etc, ad nauseam.

Ces vecteurs idéologiques sont à ce point combustant qu’ils génèrent, en permanence, au coeur de la psyché humaine, un cour-circuit fatal immergeant le système neuronal dans un état de mort-vivant, dans un état de zombie. Ces vecteurs de combustion mentale sont à ce point combustant, au coeur du mental humain, qu’ils obèrent toute potentialité d’Illumination. A savoir, toute potentialité d’Illumination consciente des processus et dynamiques mêmes du mental – car tout ce qui provient du Mental Humain n’y trouve pas, forcément, son origine. Ces vecteurs de combustion mentale sont les vecteurs d’un Holocauste mental d’amplitude planétaire – chez tous les Peuples et Ethnos de la Terre.   

Il me plait, ensuite, à affirmer, que les vecteurs physiques de génocide du Néo-Sionisme sont, à strictement parler, des vecteurs de combustion cellulaire: l’agriculture chimique et pesticidaire, l’agriculture chimérique et mutagénée, les centrales nucléaires, les poisons médicamenteux et les vaccins de la Pharmacratie, les cosmétiques cancérigènes de la Pharmacratie, les contaminants industriels, les radiations électro-magnétiques des télécommunications en 3/4/5G, les micro-plastiques dans les aliments de terre et de mer, etc, etc.

Ce sont des vecteurs de combustion cellulaire:  à savoir, de cancérisation, de mutagenèse, de dégénérescence neurologique, etc. Ces vecteurs de combustion cellulaire sont les vecteurs d’un Holocauste physique d’amplitude planétaire – chez tous les Peuples et Ethnos de la Terre.   

Faut-il préciser que les différences, entre la combustion cellulaire et la combustion mentale, n’existent que dans le mental de ceux qui sont les plus combustés par ce paradigme même, linéaire, disséquant, asséchant et réductionniste? En effet, par exemple, lorsque les intestins sont pathologiquement maltraités, le cerveau en est fortement impacté, et incapacité, et le psychisme en est, donc, fortement déprimé. Les pathologies mentales, chez les individus non psychopathes, sont, fondamentalement, des pathologies intestinales – parce que cet organe est en toute première ligne face à l’Holocauste Pharmacratique. 

A l’encontre des contaminants, les intestins constituent – avec les poumons – la première ligne intérieure de protection tout comme l’épiderme en constitue la première ligne extérieure, de protection, avec ses quelque deux millions de pores. Les pores de la peau sont des trous: ce sont des perthuis, en vieux Français – un terme dérivé du Latin “pertusum” et “pertundere” pour “percer”. D’où, également, le verbe Français “pertuisier”, à savoir, percer, transpercer…

Ces millions de pores humains sont, fondamentalement, des canaux d’expression et de transmission: à savoir, des canaux d’évacuation et d’invacuation – qui sont souvent bouchés de par le fait que leurs libertés, d’expression et de transmission, sont fortement impactées par la sclérose contaminante de toute la poubelle génocidaire générée par le complexe militaro-industriel. Leurs libertés d’évacuation et d’invacuation sont en vacances, pour ainsi dire – tous termes issus du Latin “vacuum”, pour vide.

En effet, les Sorcières et les Sorciers, savent, fort bien, quel soulagement thérapeutique peut conférer une onction de la peau, ou un bain thérapeutique, donnés avec des Plantes Médicinales Maîtresses – sous formes d’huilats, de teintures-mères, de glycérats, d’infusions, de décoctions, d’huiles essentielles et autres métamorphoses spagyriques. L’épiderme, en effet, constitue le plus grand organe du corps physique – et, sans doute, du corps psychique…

Le concept de matière distincte de la conscience est, ainsi, tout aussi peu pertinent que celui de l’animal humain distinct de son “environnement” – si ce n’est, de façon illusoire, par le biais de son épiderme. De même que le foetus baigne dans l’océan amniotique de sa mère… elle-même baigne dans l’océan amniotique de l’Atmosphère Terrestre – “amniotique” venant du Grec “amnios” signifiant “bassin”. La Planète Terre baigne, elle aussi, dans l’Océan Plasmatique de la Galaxie Voie Lactée.

Si je puis continuer de surfer sur cette analogie, l’animal humain, baignant dans l’Océan Atmosphérique, est rattaché par son cordon ombilical permanent – une corde de lumière argentée – au Placenta Atmosphérique, à savoir à l’espace des Muses, Furies, Dakinis et MahaVidyas qui sont les Secrètes Sécrétrices des Hormones Atmosphériques. Elles sont, authentiquement, les canaux de la Communication/CoEvolution avec la Terre Mère.

Selon le Terton John Lash: «Ces Puissances de Dakinis sont des aspects, des modalités ou des fréquences de l’intelligence intégrale de Gaïa, la Terre vivante. Où est localisée la sphère de sagesse des Dakinis? Simultanément, dans la zone subliminale de votre mental ordinaire ET dans le corps extérieur et l’Atmosphère de la Terre.»

Ces Hormoneuses Telluriques sont les Alchimistes, les Impulsions Tourbillonnantes et Dynamisantes de l’Atmosphère Vivante de Gaïa. Ce sont ses Vortex Chaotiques de Cristaux de Diamant. Ce sont ses Orchestres PhilHarmoniques d’Hormones Atmosphériques. En vérité, ces Shakti sont les cerises adamantines dans le gâteau azoté de l’Atmosphère.

Le terme “Hormone” vient du Grec “Hormè” signifiant “Impulsion / Attaque / Elan / Désir / Ardeur”. Quant au terme “Placenta”, il vient du Latin “Placenta” venant du Grec “Plakoûs” signifiant “gâteau, galette”. En latin, le “Placentarius” est le pâtissier.

En fait, tous ces vecteurs d’Holocauste cellulaire sus-cités constituent, pour chaque individu, un gigantesque bain permanent de Vaccination sous forme d’une Perfusion et Infusion généralisées, et perpétuelles, par une myriade de contaminants chimiques, pharmaceutiques, radioactifs, électro-magnétiques…

Le corps psycho-somatique de l’animal humain s’étiole dans un bain universel d’anti-jouvence – à savoir, dans un bain de sénescence et de dégénérescence programmées – car il est perpétuellement criblé, transpercé, envahi, persécuté, piqueté, bombardé… par tout un arsenal de substances, ou de processus, de destruction et de désintégration – visibles ou invisibles. 

La matrice psycho-somatique de l’animal humain constitue, ainsi, le réceptacle d’une myriade de poisons qui la vaccinent, qui l’immunisent, à l’encontre de l’Hygiène, à l’encontre de l’Harmonie cellulaire, à l’encontre de la Santé mentale et émotionnelle, à l’encontre de la Bonne Humeur existentielle, à l’encontre de la Communion charnelle avec les Alliés de la Nature, à l’encontre de la Co-Evolution fertile avec les Muses Atmosphériques – en bref, à l’encontre de l’Océan de Vie Organique et Orgiastique de notre Mère Animale Planétaire.

Aujourd’hui, dans quel écosystème, de la Planète Terre, un animal humain peut-il vivre l’expérience d’une Atmosphère libre de tous les poisons sus-cités?

 

Holocauste Vaccinal de la Biosphère

Je vais, ainsi, rebondir sur ce que j’ai commencé à évoquer, dans l’un de mes derniers essais, eu égard au syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif”  orchestré à l’échelle de l’intégralité de l’Atmosphère.

Et, en vérité, orchestré à l’amplitude de l’intégralité de la Biosphère.

En effet, la Fondation Bill Gates, la grande promotrice des campagnes de vaccinations de l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire – dont les campagnes de vaccination pour la stérilisation féminine et j’y reviendrai une ultime fois, plus avant – est, également, la grande promotrice de ce que les prédateurs déments qualifient, maintenant, d’ingénierie climatique afin de réfléchir la lumière Solaire et, donc, afin de refroidir la Planète et la sauver de la fournaise. [493]

Selon mon Terton favori, les Dakinis – “Khandroma” en Tibétain, les “Danseuses des Etoiles” – sont des manifestations de l’Aura Bio-Electro-Magnétique de la Terre telle qu’elle est perpétuellement imprégnée, d’intensités, par les vents Solaires. Il n’est point à douter qu’elles ne verront pas, d’un très bon vent, une grossière manipulation de leur Atmosphère telle que la propose le suprême criminel vaccinaliste, au monde, à savoir Bill Gates, et sa fondation génocidaire du même nom.

Il ne faut pas prendre des Vessies pour des Lanternes… ni des Lanternes pour des Messies: Lucy in the Sky with Diamonds, la Lumière dans le Ciel avec des  Diamants… ce n’est pas Jésus dans le Ciel avec des Démons.

Pouvons-nous imaginer que l’ingénierie climatique – de perfusion de l’Atmosphère par des technologies de dissémination de particules métalliques – soit, ainsi, une Vaccination à l’échelle Atmosphérique? Pouvons-nous imaginer que cette perfusion – par des particules diverses et variées, tel que l’aluminium, l’oxyde d’aluminum, le barium, le strontium – soit à l’image des tonnes de métaux qui sont déversées, quotidiennement, en guise d’adjuvants, dans le corps des bébés et des enfants gavés de vaccinations toxiques? Cela me déplait très fortement de l’imaginer, ainsi, mais je l’imagine, nonobstant. Car, quelle autre analogie serait plus vivifiante des connexions neuronales?

De plus, ainsi que je l’ai évoqué dans mon Canto, “Un Temple de la Sorcellerie sur les Cendres de la Cathédrale Consumée?”, pouvons-nous imaginer que l’Atmosphère Vivante est percée, persécutée de millions d’antennes en tous genres et de dizaines de milliers de satellites technologiques?

Les Dakinis ont la Rage à fleur d’Orage: l’Atmosphère Vivante de notre Mère la Terre saigne, de toutes parts, transpercée qu’elle est d’une multitude, en multiplication exponentielle, de satellites, de navettes, de sondes, de missiles, de missiles anti-missiles… dans l’Atmosphère lointaine  – celle qui s’étend jusque bien au-delà de la Lune – et de pylônes électriques et, surtout, d’antennes/relais de télé-communications en tous genres, et en toutes nocivités, dans l’Atmosphère proche, celle que l’on respire à chaque seconde de notre vie. Ce sont les antennes/relais des technologies appelées 3G et 4G – et très bientôt 5G, aujourd’hui-même. Cette dernière constitue l’une des inventions technologiques humaines les plus dangereuses, létalement, pour l’intégralité de la Biosphère. Et la Chine est, déjà, en cours d’expérimentation de la 6G…

Et ce, en sus des milliards de téléphones portables, dans le monde entier, qui constituent des milliards d’antennes portables – dirigées vers l’Atmosphère ou droit vers le coeur de l’individu. Quelles sont donc, les Intentions, et donc les messages d’injonction, véhiculés par ces antennes technologiques et cancérigènes – ou, bien sûr, par les réseaux auxquels elles donnent “l’accès” et “l’autorisation”? GIWY: Google Is Watching You!

Les cornes, les antennes des Animaux de Pouvoir sont leurs Intentions – ou les vecteurs de leurs Intentions… ou des Intentions de leur Mère. Avez-vous vu la scène magnifique d’Avatar au cours de laquelle Neytiri, la Sorcière Bleue, connecte ses Antennes Tressées à la Terre?

Pouvons-nous imaginer que c’est ce même syndrome de la Vaccination – de la Perfusion, de l’Injection, de l’Inoculation – qui est en cours de contaminer l’intégralité des écosystèmes Terrestres – et donc des écosystèmes Marins? Ainsi, par exemple, les sols de l’agriculture et de l’élevage – qui couvrent, actuellement, plus de 40% de la surface terrestre planétaire – sont, en permanence, sous enfouissement, sous perfusion, sous injection, de biocides (pesticides, insecticides, larvicides, fongicides, etc), de fertilisants de synthèse très oxydants, de boues d’épandage hyper toxiques, de pluies acides, de déchets radioactifs, etc.

Les Vaccins, comme tous les vecteurs génocidaires mentionnés ci-dessus, sont des vecteurs de déflagration, d’inflammation, d’oxydation, de combustion, de crémation. Ce sont des vecteurs d’Holocauste. Quelle est la différence entre une bombe au napalm et un vaccin? La bombe désintègre les tissus cellulaires de suite, au moment de l’impact, tandis que le vaccin travaille sur le plus long terme – mais parfois, aussi, sur le très court terme dans tous les cas de “mort subite” d’enfants ou d’adolescents. Les Vaccins sont, fondamentalement, des bombes de désintégration cellulaire – à retardement.

Quelle différence existe-t-il entre une centrale nucléaire et un champ de l’agriculture toxique moderne quant à l’impact qu’ils ont sur la santé humaine et sur celle de la Biosphère? Il n’en existe, strictement, aucune à moyen terme.

 

En 1963, le Président John Kennedy

voulait stopper Monsanto et la Pharmacratie

Si je puis me permettre de remémorer l’épisode suivant de notre Vie Planétaire. «Le 22 octobre 1963, dans la Salle du Congrès à Washington, devant une assistance attentive et vibrante, lors de la célébration du premier centenaire de l’Académie Nationale des Sciences de Washington, le Président John Kennedy prononça un remarquable discours, qui fut sans doute le dernier avant le drame atroce qui devait éliminer des assises internationales l’un des esprits les plus pénétrants de notre temps. Dans cette allocution, le Président des Etats-Unis, livrant l’exemple à d’autres chefs d’Etat, aborda avec fermeté, avec précision, le thème majeur de la pollution par les corps chimiques répandus à profusion, de la destruction des équilibres naturels, de l’érosion des sols. L’immense assemblée qui l’écoutait savait déjà l’ampleur de l’enjeu. Indiscutablement, elle était éclairée et elle réagit à l’unisson dans une explosion frénétique d’acclamations. Le nom de Rachel Carson, sur chaque lèvre, s’imposait parmi ceux dont le poids ou la lutte étayait un tel propos. John Kennedy mettait l’accent en priorité, sur le problème peut-être le plus grave avec lequel notre siècle se trouve confronté. Ici encore, son intelligence et son courage achevaient de dessiner les contours de l’homme, j’entends de celui qui mérite son nom. Je sortis, de cette cérémonie émouvante, moins pessimiste: il y avait quelque chose de changé aux Etats-Unis.»

C’est ainsi que s’exprima Roger Heim alors qu’il assistait à un discours de JF Kennedy – exactement quatre semaines avant son assassinat très stratégique. Roger Heim fut le Président de l’Académie Nationale des Sciences en France, le Directeur du Muséum d’Histoire Naturelle, le Président de l’Union Internationale de la Conservation de la Nature, le fondateur de la Mycologie moderne, etc.

Roger Heim est l’un de mes héros ainsi que je l’ai évoqué dans mon essai annonçant le Collapse de la Secte Néo-Darwiniste [548] et dans mon essai consacré à son oeuvre. [549] A son époque, la Science n’avait pas encore été corrompue jusqu’à la moelle par la Pharmacratie et par les Banksters. C’est Roger Heim, rappelons-le, qui ré-introduisit en France l’usage des champignons psychoactifs, en particulier les Psilocybes [550] – nos alliés géniaux.

Quant à l’assassinat de JF Kennedy, en 1963, il participe du grand plan de restructuration que les psychopathes déments orchestrèrent, dès 1961, de par la création de leurs divers pseudopodes, en cette année même: l’UPOV; l’OCDE; l’Alliance pour le Progrès; la Révolution Verte; le Codex Alimentarius; le remaniement du GNIS en France; le Congrès Eugéniste “Man and his Future” organisé par la Fondation Novartis/Syngenta; la Convention Unique sur les Stupéfiants; la PAC – à savoir, la Politique Agricole Commune en Europe; l’organisation WWF, créée par deux eugénistes notoires; le déplacement, à Rome, de l’organisation Centro Mondiale Commerciale/Permindex; le lancement du World Trade Center à Manhattan sous l’initiative du New York Port Authority et de David Rockefeller; etc, etc… Ad nauseam.

Lorsque le 17 janvier 1961, le Président Eisenhower avertit solennellement le Peuple des USA que le complexe militaro-industriel était en cours de coup d’état, il était trop tard. JF Kennedy ne put, ainsi, dissoudre la CIA en mille morceaux… et c’est lui qui fut pulvérisé, au Texas, par une floppée de snippers judicieusement placés et à la solde de la-dite CIA.

JF Kennedy, en vérité, voulait, également, stopper Monsanto et la Pharmacratie US car il savait, pertinemment, qu’il n’existe aucune différence entre l’impact d’une centrale nucléaire et un champ de l’agriculture toxique moderne: les deux sont des vecteurs de cancérisation, de mutagénèse, de crémations cellulaires. Les deux sont des vecteurs d’Holocauste. Y a-t-il un Néo-Darwiniste suicidaire qui souhaiterait tenter de me prouver le contraire?

 

En 2019, les Censures, Intimidations et Meurtres

à l’égard des Anti-Vaccinalistes

C’est fin 2017 que Zuckerberg – aux discours tellement sucrés… et humaniterroristes – a lancé, avec You Tube, Google, Twitter, Fakebook, etc, une vaste campagne d’élimination de toute opposition, sur internet, sous l’égide du “Trust Project”…

L’objectif du “Trust Project” est, ainsi, de regagner la confiance des masses dans la manne médiatique, et providentielle, que You Tube, Google, Twitter, Fakebook, déversent, quotidiennement, de leurs camions-bennes télé/visant, sous toutes guises d’écrans virtuels et d’écrans de fumée réelle. Les Bull-Doseurs de Bulles de vent, et d’autres Fakenews télé/visées-câblées, opèrent directement, à cerveau ouvert, vers les circuits neuronaux de leurs esclaves humains – qui en sont tellement reconnaissants, par milliards de Fakebookés.

I Fake you, I Fake you too! But, what the Fake is going on here?

C’est en mai 2019 que Zucky a rencontré son grand amour, Macron, au Palais Princier, [578] pour introniser un internet plus libre que libre sous l’égide de l’Etat Français et des Décodeurs du journal Le Monde. Les Décodeurs de l’ImMonde – sont, en fait, véritablement, les serpillères médiatiques obligées des serpillères politiques pré-sélectionnées, par les Banksters, avant d’être élues “démocratiquement”.

Depuis le 30 avril 2019, le nouveau logo de Fakebook est, tout bonnement, “Future is Private”: le Futur est Privé. De la part de Zucky et de sa société criminelle, n’est-ce pas un aveu formel que le présent, déjà, ne l’est pas – privé? Il faut admirer le summum de la dissonance cognitive que constitue ce logo – alors que 7000 pages de documents confidentiels, datant de 2009, viennent d’être “fuitées” sur les pratiques de manipulations sociales des réseaux de la part de Fakebook…

D’ailleurs, le Futur est tellement Privé que le mois d’avant, le 8 mars 2019, Mike Adams, de Natural News, en Californie, dénonçait [575] l’orchestration, par Fakebook, d’une campagne intégrale de censure de tous les apports anti-vaccinalistes. Cette campagne de Fakebook venait, en effet, d’être lancée, officiellement, la veille même: «Nous travaillons pour éliminer toute désinformation, sur Facebook, corrélée à la vaccination en réduisant sa distribution et en fournissant aux internautes une information, digne de foi, sur le sujet». [574]

Le 4 septembre 2019, Fakebook déclara sur sa même page de promotion de la censure anti-vaccinaliste: «Nous sommes en cours d’introduction, sur Facebook et Instagram, de nouvelles modalités permettant de connecter les internautes à une information digne de foi sur les vaccins».

Pour Zuckerberg, la source privilégiée “d’information digne de foi” sur les vaccins est l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, qui est, directement et intégralement, sous le sponsoring financier, à savoir sous la coupe, de Bill Gates et de sa Fondation du même nom. Tout va bien?

Mark Zuckerberg, le 23 octobre 2019, a témoigné devant le Congrès US. Suite aux questions de Bill Posey, Zucky a affirmé, la main sur le coeur, que Facebook censurait la “désinformation vaccinale”. [577]

Le 1er mars 2019 – mais ce n’est sûrement qu’une coïncidence – la multinationale Amazon, aux USA, décida, également, de censurer la vente de certains documentaires et ouvrages disséminant de “fausses informations sur les vaccins”, sur leurs relations avec l’autisme, etc… suite à une requête du Représentant US, Adam Schiff – très célèbre, dernièrement, de par le théâtre grotesque de la prétendue campagne pour la destitution du Président US Trump.

Si les Banksters US avaient, déjà, décidé de la réélection du Républicain Trump en 2020, ils ne s’y prendraient pas mieux pour plonger les Démocrates dans un chaudron d’hystéries pathétiques – à moins, bien sûr, que leur objectif soit une guerre civile à très court terme sur le territoire US. 

Le 14 novembre 2019, le Sénateur du New-Jersey Menendez [576] a envoyé une lettre, avec en-tête du Sénat, pour demander à Zuckerberg de supprimer encore plus de “fausses informations sur les vaccins” sur Fakebook en accusant, quasiment, la plate-forme multinationale d’être à l’origine de la récente épidémie de rougeole aux USA, dans son état du New-Jersey.

En fait, il s’est avéré que certaines souches de rougeoles, dans l’Etat du New-Jersey, étaient directement induites par les vaccins mêmes. Quant au terme d’épidémie, il est relativement relatif lorsque la rougeole n’impacte qu’une trentaine d’enfants dans tout un conté.

De plus, la rougeole est une maladie infantile bénigne comme tout parent anti-vaccinaliste peut en témoigner. De plus, encore, empêcher un enfant de contracter ses maladies infantiles naturelles (et fiévreuses) est tout simplement criminel car cela prépare son terrain pour de futures pathologies (de type combustion refroidissante telles que les cancers, les leucémies…).

Mais Fakebook ne peut pas tout censurer et en voici la preuve dans une étude intitulée, “Recherche de virus présents dans les souches cellulaires pour la fabrication des vaccins; Evaluation des risques potentiels posés par la transmission de ces virus aux humains”. [579]: «… Dans certains cas, les souches cellulaires utilisées [pour la confection de vaccins à base de virus] peuvent être tumorigéniques – à savoir qu’elles induisent des tumeurs lorsqu’elles sont injectées chez des rongeurs. Certaines de ces souches cellulaires génératrices de tumeurs peuvent contenir des virus provoquant le cancer qui ne se reproduisent pas de façon active. De tels virus sont difficiles à détecter en ayant recours à des méthodes standard. Ces virus “dormant” ou latents représentent une menace potentielle puisqu’ils peuvent s’activer de par les conditions de fabrication des vaccins. Par conséquent, afin de garantir la sécurité des vaccins, notre laboratoire est en train d’investiguer des modes d’activation des virus latents dans les souches cellulaires et des modes de détection des virus activés, ou de tout autre virus inconnu, en ayant recours à de nouvelles technologies. Subséquemment, nous adapterons nos découvertes afin  de détecter les virus dans les mêmes types de substrats cellulaires que ceux utilisés dans la fabrication des vaccins. Nous tentons, également, d’identifier des processus biologiques spécifiques qui reflètent l’activité virale.»

Ces informations très précises et circonstanciées, quant à la contamination des vaccins de l’Industrie par des souches cellulaires cancérigènes, n’émanent pas d’une association anti-vaccinaliste… mais bien de la FDA, à savoir du Gouvernement US [579]… que Facebook n’est pas, encore, autorisé, par qui de Juste, à censurer.

D’ailleurs, il n’est que de chercher dans les Archives du Web pour retrouver la page censurée par le tout-puissant CDC, “Center for Disease Control and Prevention”, quant à la contamination des vaccins anti-polio. En effet, cette agence du Ministère de la Santé US, le 22 octobre 2007, publia, sur le site du Gouvernement US, une page d’informations intitulée “Cancer, Virus Simien 40 et  Vaccins anti-Polio”: [580]

«Plus de 98 millions de citoyens US ont reçu une ou plusieurs doses de vaccins anti-polio de 1955 à 1963 – alors qu’une proportion de ces vaccins était contaminée par le Virus Simien 40. Il est estimé que de 10 à 30 millions de citoyens US pourraient avoir reçu une dose de vaccin contaminée par le SV40.»

En 2009, Dr Judy Mikovits travaillait sur l’autisme et autres pathologies neurologiques. Lorsqu’elle annonça avoir découvert que 25 millions de citoyens US avaient été contaminés par des vaccins contenant un rétrovirus humain – qui induisaient des cancers, des pathologies neurologiques et le syndrome de fatigue chronique (encéphalomyélite myalgique) – elle fut menacée, expulsée et, même emprisonnée. Elle est l’auteure, en 2017, de l’ouvrage “Plague: One Scientists Intrepid Search for the Truth about Human Retroviruses and Chronic Fatigue Syndrome (ME/CFS), Autism, and Other Diseases.” Selon cette chercheuse, ces vaccins contenaient le virus xénotropique de la leucémie murine, le rétrovirus XMRV.

Si l’on en croit l’étude publiée – en français, ce qui est rare – par Bolze, Assil et al., rien n’est aussi simple avec le XMRV. [581] Cependant, rien n’est aussi simple, également, lorsque l’on s’aperçoit que l’un des auteurs de cette étude travaille pour Sanofi, et donc Sanofi/Pasteur – les héritiers génocidaires, en direct, des immondes arnaques et falsifications de Pasteur, l’Imposteur.

Et lorsque l’on apprend que, fin novembre 2019, Jennyfer Jaynes, la célèbre romancière US très réputée dans la mouvance anti-vaccinaliste de par ses best-sellers sur la corruption au sein de l’industrie de la vaccination, est décédée subitement – suite vraisemblablement à un suicide par double balle dans le dos – tout un chacun est invité à se poser des questions quant à la liberté d’expression face à l’Industrie Vaccinaliste criminelle et génocidaire…

… les mêmes questions que pour la persécution de Julien Assange qui ne semble pas, d’ailleurs, susciter trop de questionnements chez les porte-paroles de la liberté d’expression. A savoir ce que ces Guignols (Macron, Zucky, Bezos, Trust Project, GIWY, etc, ad nauseam…) ont décidé être une liberté d’expression dans le cadre des informations dignes de foi, donc émanant des Autorités, donc émanant d’eux-mêmes – en tant qu’animateurs de la foi. Faut-il vous l’envelopper ou est-ce pour lobotomiser de suite?

Lorsque deux experts en truelles médiatiques pour replâtrage d’Etat d’Urgence – Zucky le Fakebooker et Manu le Menteur Bankster – se présentent comme les garants de la liberté d’expression et de la lutte contre les Fakenews… ne faut-il pas en appeler aux expert en démolition contrôlée des tours d’ivoire?

 

L’EduCastration Nationale comme Vecteur

de la Chasse aux Récalcitrants aux Vaccinations Obligatoires

Un mâle corbeau, de mes accointances ensorcelées, toujours en traque de cravelles corallines en jouvence, me comméra, lors d’un passage enroué, que l’un des centres d’éducastration, pour enfants de l’Ariège – appelé localement “école” et certifiée “qu’On” forme – venait de salarier un chasseur de têtes. Et, plus spécifiquement, un chasseur de parents réfractaires et récalcitrants, aux vaccinations obligatoires d’Etat, pour leurs enfants lobotomisés – ou “scolarisés”, selon le terme prétentieux des fonctionnaires de cet énorme trafic légal d’enfants, et d’adolescents, sous haute protection de l’Etat…

J’en déduis, de suite, que le Sinistère de l’EduCastration Nationale constitue, intrinsèquement, la courroie de transmission privilégiée de l’obligation vaccinale, tous azimuts, décrétée par le Sinistère du Génocide Public – qualifié de “Ministère de la Santé” par de sinistres crapules – une obligation vaccinale intensifiée, depuis début 2018, avec acharnement génocidaire, par le Macronisme très décomplexé à la solde de la Pharmacratie la plus criminelle.

La première question que l’on puisse se poser: toutes les écoles de France vont-elles, donc, salarier de tels chasseurs de primes de Délation des parents refusant l’Holocauste Vaccinal pour leur progéniture? Pourtant, l’essence du terme “Prolétariat” implique qu’il ne possède que ses enfants – et rien d’autre. Il semblerait, ainsi, que le Prolétariat se soit même laissé déposséder de ce seul bien dont la protection lui incombait – par Nature. Que fait donc le défenseur Insoumis de la gauche caviar?

Je ne fus donc pas surpris, le lendemain, d’apercevoir, sur un écran, Jean-Michel Blanquer, le Sinistre en chef de cette entreprise de lobotomisation d’Etat – dont la clarté d’élocution, d’ailleurs, est inversement proportionnelle à son charisme de serpillère politique. Je ne parlerai pas même d’éthique car dans ces milieux-là, ce n’est pas vraiment une valeur marchande – ou une valeur génocidaire. Jean-Michel Blanquer s’exprimait, ainsi, très récemment, chez le CRIF, le “Conseil des Représentants d’Israël en France”: «J’ai toujours plaisir à vous rendre plaisir», dit-il, en proie à un bouleversement extatique sur mode Kabalistique. [541] La classe politique Française, sous toutes nuances de putré/factions, git dans un Nirvana Judéiste de déconnexion totale d’avec le Réel Organique de la Terre. Cave ne cadas!

N’est-ce pas émouvant – même si, quelque peu, évocateur d’une relation très incestueuse? Si je puis oser une bénigne question: Jean-Michel Blanquer est-il autant jouissif lorsqu’il rend plaisir au CRBF, par exemple – le “Conseil des Représentants du Bénin en France”? De plus, cela fait-il partie de la fonction Sinistérielle d’Etat de “rendre plaisir au CRIF”? Est-ce un prêté pour un rendu ou un prêté à fond perdu – par obligation d’Etat? Ou est-ce, encore, par obligation d’Etat d’Urgence, de par une intensification récente des risques portant sur les territoires de gratification du CRIF – en rapport avec la couleur apparente du Soleil?

L’objet de la dite conférence de Jean-Michel Blanquer, au CRIF, était “comment intégrer plus de bienveillance plutôt que plus de malveillance dans le débat public”. Il semblerait, en fait, que son collègue Macroniste, Castaner, ait déjà trouvé la solution pour plus de bienveillance au sein de ce grand débat public: une pluie de grenades civilisatrices (carbone zéro) pour rafraichir le Réchauffement Anthropique – une courtoisie des Escadrons de la Répression de la Ripoublique en Marche.

L’ambiance générale en est, ainsi, extrêmement peu réjouissante, et hygiénique, qui sévit actuellement dans le monde entier. Et le syndrome de la “défécation à l’air libre” va, encore, considérablement potentialiser cette catastrophe sanitaire en gestation dans l’Atmosphère et la Biosphère.

 

La Peste, le Typhus, le Choléra…

et la Défécation à l’Air Libre sous Haute Protection d’Etat

A propos de la relation entre les dynamiques de pathologies et ce que l’on appelle, encore, “l’environnement” – déjà amplement évoquée par le très perspicace Ivan Illich – dois-je rappeler la situation de la “défécation en plein air”? Ce mode de libération intestinale est qualifié, également, de “défécation à l’air libre”. Ce sont, en fait, des façons très malencontreuses de s’exprimer car le “plein air” et “l’air libre” ne constituent que, trop souvent, des bouillons de cultures composés de smog, de virus et de bactéries pathogènes, de pluies acides, de contaminants industriels ou agricoles toxiques, de particules radioactives, etc, etc, qui tous se bousculent pour prendre la place de l’air libre dans l’Atmosphère.

La “défécation en plein air” ne concerne pas que la municipalité de San Francisco, en Californie, qui vient, juste, en novembre 2019, de la légaliser afin de la dépénaliser. Il est vrai que certaines mégapoles des USA accueillent, chacune, dans leurs rues, près de 100 000 vagabonds et que les toilettes publiques sont totalement inexistantes.

Le peu de toilettes publiques existantes, sur mode bi-sexuel, sont fermées et en attente de fonds publics, inexistants, afin d’être réaménagées, selon les standards de la lobotomisation LGBT, eu égard à la minorité statistiquement inexistante d’une partie de la population, encore plus lobotomisée, dénommée transgénérique – à savoir tous les idiots utiles sur l’Autel Hospitalier du Transhumanisme.

L’ONU, l’Organisation pour le Nivellement Universel, a même créé, en novembre 2001, une journée de célébration de la “défécation en plein air”, dénommée WTD, “World Toilet Day” – une Journée Mondiale des Toilettes.

L’Organisation pour le Nivellement Universel raffole des Journées Mondiales qui mettent en exergue sa bienveillance et son souci universel pour tous les opprimés du Patriarcat monothéiste: les toilettes, les femmes, les enfants, les phoques, les baleines, les migrants, les arbres, les climats, les papillons, les sans-abris, les sans-papiers, les sans-culottes, les sans-dents, les sangs mêlés…

Cette Journée Mondiale des Toilettes, WTD, fut, d’ailleurs, inaugurée très peu de temps après la destruction des sept tours du WTC – une destruction orchestrée par des armes de type “Directed Energy Weapons” – ce que nous rappelle l’excellent ouvrage de Judith Wood “Where did the Towers Go?”. Il est clair qu’avec cet avertissement solennel du 9/11, les Autorités et les Banksters ont lancé la chasse aux récalcitrants…

… tandis que d’autres Autorités et Banksters promeuvent la bienséance universelle de la chasse d’eau – ou, du moins, hypocritement, font mine car l’eau est une mine que les riches se réservent. En effet, aujourd’hui, ce sont, selon l’ONU, 673 millions d’humains qui sont en situation de “défécation en plein air”. Ce sont, également, 4,2 milliards d’humains qui n’ont pas accès à de l’eau potable pour l’hygiène. Ce sont, aussi, 2,2 milliards d’humains qui n’ont pas accès à de l’eau de boisson non contaminée. [571]

A Los Angeles, par exemple, certaines pathologies sont sur mode, également, “sans domicile fixe” et “de plein air”: par exemple, le choléra, la fièvre typhoïde, et la peste bubonique vectorisée par Yersinia pestis. Cette peste sévit, également, aujourd’hui, dans les rues de San Francisco – et dans celles de l’Arizona et du Nouveau-Mexique.

Les vagabonds, porteurs de ces épidémies, sont dénommés juridiquement, en France, des “Sans Domicile Fixe” et c’est un doux euphémisme pour ne pas dire “Sans Domicile”, et donc, également, sans lieu de défécation fixe – ou même mobile, d’ailleurs.

La prévalence dramatique d’énormes populations de rats dans les mégapoles des USA, et d’ailleurs, va dynamiser, de façon imprévisible, les catastrophes sanitaires émergentes. Les Peuples sont-ils informés de ce qui se trame, réellement, dans les égouts de leurs villes? De plus, les Peuples sont-ils conscients, aujourd’hui, que leur système immunitaire est quelque peu à l’image d’une passoire… dont le manche est tenu par la Pharmacratie?

Cela fait plus de 150 années que les déments Néo-Darwinistes orchestrent le Génocide des Peuples de l’espèce humaine en leur faisant subir une dégénérescence programmée de leur système immunitaire – dont la Pharmacratie et l’Industrie, dite Hospitalière, sont les vecteurs les plus performants.

Si je puis, donc, oser la comparaison suivante: n’existerait-il pas une relation plus que symbolique entre les égouts publics, à ciel ouvert, au coeur des sociétés citadines et les égouts intestinaux, à ciel fermé, au coeur des humains vivant dans ces sociétés? L’expression “à ciel fermé” n’étant que relative, d’ailleurs, dans la mesure où une paroi intestinale rendue très poreuse, de par l’impact de multiples contaminants, permet à ces mêmes contaminants de pénétrer dans le flux sanguin et donc dans l’intégralité de l’organisme humain.

Et on sait, pertinemment, de plus, aujourd’hui, que la bonne santé des intestins détermine la bonne santé mentale. Il n’est, en effet, que d’ouvrir les yeux – et le nez – pour percevoir que la contamination généralisée des intestins va de pair avec des processus de lobotomisation/dépression mentale très avancés. Les Autorités et les Banksters – qui sont déments car contaminés par le virus extra-terrestre – tentent, par tous les moyens, de détruire le mental des Peuples par le biais des contaminants physiques ainsi que par le biais des contaminants psychiques.

 

L’Holocauste Iatrogénique aux USA… à la Pointe du Progrès Génocidaire

Je me souviens avoir été insulté, et traité de paranoïaque, lorsque, dans une Newsletter de l’Association Kokopelli, je déclarai, vers 2013, que la première cause de décès aux USA était “Iatrogénique”, avec environ 700 000 décès annuellement. Aujourd’hui, elle l’est juste encore beaucoup plus. Y a-t-il un Néo-Darwiniste suicidaire qui souhaiterait tenter de me prouver le contraire?

Ivan Illich est l’auteur de “Nemesis Médicale” et le premier exposant de ce vecteur génocidaire particulier qu’est le vecteur iatrogénique – à savoir généré par la Médecine, ou auto-qualifiée telle, du moins. Ivan Illich affirmait, déjà, dès 1975, que 90% de la récession, entre 1860 et 1965, des mortalités infantiles et juvéniles provoquées par la coqueluche, la diphtérie, la scarlatine et la rougeole, sont antérieures à l’introduction des antibiotiques et des vaccinations systématiques.

« Cette récession peut être attribuée, en partie, à une amélioration de l’habitat et, donc, à une moindre virulence de l’impact de micro-organismes, mais le facteur, de loin le plus essentiel, fut une augmentation de la résilience générée par une amélioration de la nutrition. Aujourd’hui, dans les pays pauvres, la diarrhée et les infections du système respiratoire se manifestent plus souvent, durent plus longtemps, et induisent une mortalité supérieure lorsque la nutrition est déficiente – quelle que soit l’amplitude des soins médicaux localement disponibles. En Angleterre, au milieu du 19 ème siècle, les épidémies infectieuses firent place à des syndromes majeurs de malnutrition, tels que la pellagre et le scorbut. Ces pathologies atteignirent un pic et disparurent pour être remplacées par des maladies infantiles et, un peu plus tard, par un accroissement d’ulcères duodénaux chez les jeunes hommes. Lorsque ces dernières pathologies déclinèrent, les épidémies modernes s’imposèrent: maladies cardio-vasculaires, emphysèmes, bronchites, obésité, hypertension, cancers (particulièrement des poumons), arthrite, diabète et les maladies qualifiées de mentales. Malgré des recherches approfondies, nous n’avons aucune idée de la genèse de ces métamorphoses…

Depuis plus d’un siècle, l’analyse des dynamiques pathologiques a démontré que l’environnement constitue le facteur primordial de l’état de santé de toute population. La géographie médicale, l’histoire des pathologies, l’anthropologie médicale et l’histoire sociale des attitudes envers la maladie, ont démontré que la nutrition, l’eau et l’air – en corrélation avec le niveau d’égalité socio-politique et les mécanismes culturels permettant de stabiliser la population – jouent le rôle décisif dans la détermination, par des adultes en bonne santé, de la perception de leur bien-être, ainsi que la détermination de l’âge moyen de mortalité adulte. Alors que les anciennes causes de mortalité déclinent, une nouvelle forme de malnutrition est en cours de devenir l’épidémie moderne dont la croissance est la plus rapide. Un tiers de l’humanité survit avec un niveau de malnutrition qui aurait été, autrefois, létal alors qu’un nombre croissant de gens riches absorbent des quantités, sans cesse croissantes, de poisons et de mutagènes ». Ivan Illich, “Nemesis Médicale”. 1975.

Aujourd’hui, la puissance financière de la Némésis Médicale – du système médical Occidental – aux USA, par exemple, est tout simplement immense. Avec deux trillions de dollars de chiffre d’affaire annuel – dont un tiers strictement gaspillé –  ce système qualifié de médical constitue le plus grand employeur du pays. Entre 1998 et 2018, ce sont, par exemple, 8 milliards de dollars qui ont été investis, aux USA, en lobbying pharmaceutique. Le Système Médical est, également, le plus gros secteur de portes tournantes entre l’Industrie et les Officines d’Etat.

«Trois facteurs principaux – les prétentions thérapeutiques, la puissance financière et politique ainsi que l’adhésion au système réductionniste et linéaire du Néo-Darwinisme – constituent les raisons pour lesquelles les chiffres émanant du CDC (le Centre pour le Contrôle des Maladies, aux USA), sont constamment erronés – par exemple ceux concernant les décès résultant d’infections bactériennes résistantes ou d’infections provoquées par le spirochète de Lyme. Cette institution évite, soigneusement, de présenter des chiffres très précis eu égard aux pathologies iatrogéniques – lorsqu’elle daigne même en présenter.

… Selon leurs analyses, les impacts iatrogéniques n’incluent que les plus évidents: les erreurs des médecins et des hôpitaux, à savoir les erreurs médicales. Ainsi, le Centre pour le Contrôle des Maladies ne décline pas les décès provenant d’erreurs médicales. Nonobstant, une étude récente, chez John Hopkins, annonce une amplitude de plus de 250 000 décès annuels provenant d’erreurs médicales tout en sachant que cette institution précise que ses estimations sont minimales. [544] D’autres études évoquent le chiffre de 440 000 décès annuels – ce que je considère être plus réaliste. [545]

Les erreurs médicales directes n’incluent pas les décès provenant de pathogènes résistants aux antibiotiques – eux-mêmes étant une conséquence de l’intervention et de la technologie médicales. Le Centre pour le Contrôle des Maladies estime que le nombre de ces décès est de 23 000 aux USA. Cependant, il n’existe pas de nomenclature spécifique dans le système de rapports médicaux, eu égard à ce type de décès, et il n’existe aucune obligation légale de les déclarer. Une étude récente, quant à cette problématique, a mis en exergue un chiffre beaucoup plus plausible de 162 000 décès annuel [546]. 75% de ces décès se manifestent en raison de contaminations par des organismes pathogènes à la suite de visites en hôpitaux.

Aucun de ces chiffres n’incluent les décès (ou les effets collatéraux) qui sont générés par des médicaments prescrits correctement – à savoir, en l’absence d’erreurs médicales. Un article de 1998, paru dans la Revue American Medical Association (qui analysait des données datant de 1994) affirma que les décès résultant de médicaments pharmaceutiques, prescrits correctement, étaient, au minimum, au nombre de 100 000 par année avec, en parallèle, plus de 2 millions de personnes sévèrement impactées ou handicapées de manière permanente. [547] Cependant, le Centre pour le Contrôle des Maladies n’a jamais inclus ces chiffres dans l’un de leurs quelconques répertoires de causes de décès annuels aux USA. Une étude plus récente, parus chez US News, fait état de 128 000 décès par an, à savoir environ 2500 décès par jour, provoqués par des médicaments pharmaceutiques prescrits correctement. J’estime que le chiffre authentique est encore beaucoup plus élevé tout simplement en analysant l’accroissement de la population et des prescriptions de médicaments depuis 1994. Ces chiffres n’incluent pas les décès provoqués par les médicaments en vente libre tels que le Tylénol – un acétaminophène qui est potentiellement hépato-toxique…

Si l’on additionne toutes ces données afin d’en obtenir une amplitude exacte des décès annuels provoqués par l’intervention médicale, le résultat s’avère étonnant: 400 000 décès provoqués par des erreurs médicales; 162 000 décès provoqués par des organismes résistants aux antibiotiques; 128 000 décès provoqués par des médicaments pharmaceutiques prescrits correctement; 16000 décès provoqués par des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (tels que l’ibuprofène); plus ceux provoqués par les acétaminophènes et par des accidents de matériel médical… » Stephen Harod Buhner. [543]

Le total officiel/officieux annuel, aux USA, est ainsi proche de 800 000 et c’est strictement à minima. En comparaison, et toujours aux USA, selon les chiffres officiels, les pathologies cardio-vasculaires provoquent, annuellement, 615 000 décès et constituent ainsi la seconde cause de décès.

La première cause de décès aux USA est, ainsi, – s’il faut le répéter une nouvelle fois – le Vecteur Génocidaire Iatrogénique. Et si certains se sentent offusqués par une telle affirmation, ils peuvent toujours aller voir ailleurs, dans la Galaxie… Mais l’Alchimie Atmosphérique, ici sur Terre, semble si bien disposée à accueillir la Vie… qu’on imaginerait, très aisément, qu’elle ait été concoctée sur mesure.

 

Les Vaccins: des Bombes Mutagènes à Retardement

Je vais prendre, pour premier exemple, le vaccin hexavalent, “Infanrix Hexa” qui «est indiqué pour la primovaccination et le rappel des nourrissons et des enfants en bas âge contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B, la poliomyélite et les infections à Haemophilus influenzae type b». [554] L’Association Italienne, Corvelva, a publié, fin décembre 2018, ses résultats quant à l’analyse génomique de divers lots de ce vaccin de GlaxoSmithKline qui est autorisé à la vente en Europe depuis l’année 2000. [555]

C’est ce que l’on appelle en Italie le “Vaccinegate” et il semblerait que Stéphane Foucart, le “Décodeur es vaccins”, du journal l’Immonde, n’ait pas encore osé en parler dans ses articles de propagande pour handicapés mentaux.

Stéphane Foucart est un journaliste “scientifique” criminel, et vaccinolâtre, à la solde du Tout Génocidaire. En sus d’écrire des publi-rédactionnels pour l’Industrie Pharmacratique et Militariste, il écrit même des livres pour faire mine d’être le tout et son contraire…. Ce Faux-Cul de la science populaire pour la consommation de masse, et de nasse, est également un expert es extinction des Ours Blancs – en raison de la fuite lamentable de banquises égoïstes vers les paradis fiscaux tropicaux. [621] La Banquise Polaire, en effet, c’est du carbone en barre et cela vaut son pesant de cacahuètes sur le marché du Green Climate Washing…

Ces résultats sont proprement fascinants et ce vaccin représente un cas d’école pour mettre en exergue l’Holocauste Vaccinal. En effet, les lots analysés génomiquement contenaient une foultitude de substances pathogènes, comme tous les vaccins, mais, en plus, ne contenaient aucun antigène vecteur de “vaccination” à l’encontre des pathologies sus-mentionnées.

L’un des synonymes grotesques de “vaccination” est “immunisation”… Ainsi, par exemple, les gigantesques épidémies de rougeole assiégeant la côte est des USA, l’hiver passé, impactaient principalement les enfants “vaccinés”, “inoculés”, “immunisés”. Pourquoi? Parce que rares sont les enfants non vaccinés dans ces régions des USA – à part les Récalcitrants non organisés et les écoles organisées des Tzaddik, à New-York, par exemple.

Selon Loretta Bolgan: «Les antigènes ne sont pas présents en tant que protéines solubles, ainsi qu’elles sont supposées l’être, mais sous forme de macromolécules insolubles. En raison de cette insolubilité, ces antigènes ne seront pas reconnus par le système immunitaire du corps. On peut ainsi douter de l’efficacité de ce vaccin. De plus, sa présence dans le corps peut induire des toxicités inconnues». [556]

Les conclusions de l’Association Corvelva sont, en effet, sans appel. [557]  [558] « Le vaccin Infanrix Hexa contient six antigènes: des toxoïdes de Tétanos, de Diphtérie, et de Coqueluche; des antigènes D de Polyomélite 1,2 et 3; des protéines d’Hépatite B obtenues par manipulations génétiques; des polysaccharides d’Haemophylus chimiquement liés à un toxoïde de Tétanos en tant que vecteur. Les toxoïdes sont créés par le biais de traitements avec du formaldéhyde et du glutaraldéhyde qui sont supposés en éliminer la toxicité en conservant intacte leur capacité de stimuler des anticorps protecteurs à l’encontre des toxines originales. Nous nous attendions à trouver les trois toxoïdes et les autres antigènes, non modifiés par les traitements avec du formaldéhyde et du glutaraldéhyde, afin de séparer les antigènes les uns des autres et afin d’être assimilables par l’enzyme spécifique pour les protéines (la trypsine). Au lieu de cela, nous avons découvert un réel polymère, insoluble et non métabolisable, que nous supposons être le jeu d’antigènes chimiquement liés ensemble – il resterait à définir si ce polymère est présent en tant qu’agrégat des antigènes individuels ou en tant que simple macromolécule – au sujet desquels on ne trouve que des informations partielles dans la littérature disponible. Cette macromolécule ne pouvait être reconnue en aucune façon par des bases de données de protéines et il s’avéra, en fait, que c’était un composé solide d’une structure chimique inconnue.»

C’est cette même multinationale criminelle, GSK, qui est réputée pour vendre des vaccins avec des seringues qui fuient – jusque 20% du contenu. [560] Mais ce n’est pas grave, disent-ils, il reste quand même assez de dose d’immunisation… Même quand les antigènes en sont totalement absents?

Cette association Italienne a mis en valeur, également, que non seulement les antigènes étaient absents de ce vaccin – ainsi que le formaldéhyde et le glutaraldéhyde – mais qu’en plus, il contenait 65 contaminants dont 35 % strictement inconnus. Dont: des antibiotiques (Amoxiciline, Cefroxadine…) des acaricides (Cassythine), des métabolites de la morphine, du carbure de tungstène, du Viagra, des herbicides (Pachyrrhizone), des antiépileptiques (Vigabatrine et Gabapentine), un médicament anti-VIH, de l’Atovaquone, etc, etc… en sus d’une très grande quantité d’ADN foetal.  [561]

Je conseille à tous les lecteurs intéressés par ce Vaccinegate Italien de consulter les articles et audios du pharmacien lanceur d’alerte, Serge Rader.  [562]  [563] Il est également l’auteur de l’ouvrage “Vaccins – Oui ou Non ?: Les analyses et les photos au microscope électronique de substances contenues dans les vaccins”. Que va donc faire le Décodeur Stéphane Foucart? Dé/coder et Dénoncer Serge Rader au CRIF afin d’entamer une procédure disciplinaire?

Le jour où les serpillères politiques seront jugées pour leurs crimes à l’encontre de l’Humanité et de la Biosphère, les Peuples n’oublieront pas, non plus, les crimes des serpillères journalistiques à la solde du complexe militaro-industriel.

Je vais prendre, pour second exemple, le vaccin tétravalent, “Priorix Tetra”,  dénommé RROV – pour Rougeole-Rubéole-Oreillons-Varicelle. L’équipe de l’Association Corvelva a résumé ainsi, ses découvertes eu égard à cet autre vaccin criminel:

«La souche cellulaire foetale est celle d’un individu mâle.

La souche cellulaire se présente de telle sorte à paraître très ancienne – ce qui corrobore les données quant à son origine, à savoir aux années 1960.

L’ADN foetal humain, contenu dans ce vaccin, constitue l’entièreté d’un génome humain: cela veut dire que l’ADN génomique, de tous les chromosomes d’un individu humain, sont entièrement présents dans ce vaccin.

L’ADN foetal humain, contenu dans ce vaccin, est, clairement, et sans nul doute, anormal: il présente énormément de disparités d’avec un génome humain normal, à savoir celui d’un individu sain.

560 gènes, réputés pour être associés avec des formes de cancers, ont été testés et ont tous été l’objet de modifications. Ce sont des métamorphoses dont les conséquences ne sont pas même connues mais qui affectent, néanmoins, des gènes impliqués dans l’induction de cancers.

Il est, également, clairement, anormal que le surplus génomique témoigne de transformations quant au nombre de copies et de variantes structurelles».  [639]

L’une de leurs conclusions est que la présence d’ADN foetal contaminant est de 300 fois la limite autorisée par l’EMA et confirme les recherches de Theresa Deisher telles qu’elles sont exposées, en Français, dans l’article intitulé “Profusion d’ADN fœtaux dans les vaccins, des conséquences potentiellement incalculables” sur le site [640] de l’AIMSIB : «Pour la énième fois l’AIMSIB se positionne clairement: Les vaccins de qualités déplorables doivent être dénoncés pour disparaître au plus vite, en voici un exemple tout-à-fait concret».

Si je puis me positionner, et surenchérir, pour la énième fois: les vaccins doivent être dénoncés pour disparaître au plus vite. Et si l’AIMSIB n’a pas encore compris cela, elle devrait elle-même disparaître au plus vite.

 

L’Holocauste Féminin sur Mode Vaccin Anti-Tétanique

Dès 2009, je lançai l’Alerte Biologique quant à ces campagnes stérilisatrices des femmes, par les vecteurs de vaccinations anti-tétaniques, au Mexique, au Nicaragua et dans les Philippines. Voici ce qu’en disait, déjà, William Engdahl dans son ouvrage “Semences de Destruction”:

«La Fondation Rockefeller est l’un des soutiens financiers d’un programme de l’OMS en “santé de la reproduction” qui a développé un vaccin contre le tétanos qui contiendrait des hormones cachées de contrôle de naissance. Selon un rapport du Global Vaccine Institute, l’OMS a mis en place des campagnes de vaccination massives au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines depuis le début des années 1990. Le Comité Pro Vida de Mexico, une organisation catholique, a testé de nombreuses fioles du vaccin et a découvert qu’elles contenaient une Gonadotrophine chorionique humaine (hCG), une hormone naturelle nécessaire au maintien d’une grossesse. Lorsque cette hormone est associée avec un vecteur de toxoïde tétanique, elle stimule une formation d’anticorps contre la hCG, ce qui interrompt la grossesse humaine. Des rapports similaires de vaccins truffés d’hormones hCG ont été reçus des Philippines et du Nicaragua.

Cette organisation a mis en valeur plusieurs autres phénomènes troublants concernant les programmes de vaccination de l’OMS. Le vaccin anti-tétanique n’était donné qu’à des femmes âgées de 15 à 45 ans, mais ni à des hommes ni à des enfants. La présence de hCG est la preuve irréfutable d’une contamination du vaccin. Elle ne fait sinon aucun sens. Avec le soutien financier de la Fondation Rockefeller, de la Banque Mondiale, du Population Council, de la Fondation Ford, parmi d’autres, l’OMS a oeuvré durant 20 ans pour développer un vaccin anti-fertilité en utilisant la hCG avec le tétanos, et d’autres vaccins, selon des articles scientifiques publiés sur ces campagnes de l’OMS. Tout cela a été certifié par l’OMS et par d’autres, dont la revue médicale Britannique respectée , le Lancet, le 11 juin 1988: “Essais cliniques d’un vaccin de contrôle des naissances de l’OMS”.

Jusqu’en 1993, l’OMS a dépensé un total de 365 millions de dollars sur de telles recherches en “santé de la reproduction” dont la recherche sur l’intégration de hCG au vaccin anti-tétanique. L’OMS n’a pas pu répondre aux questions concernant la présence d’éléments anti-hCG chez les femmes vaccinées. Leur réponse discrète a été que cette présence était “non significative”. Le vaccin était fabriqué par les Laboratoires Connaught (Rhône-Poulenc) au Canada et les Laboratoires Intervex et CSL en Australie.

Depuis les années 1920, la Fondation Rockefeller est l’un des principaux sponsors des programmes mondiaux de réduction de la population. Si les rapports concernant les vaccins de contrôle des naissances sont véridiques, il n’est pas difficile de soupçonner que la Fondation Rockefeller fait partie de ceux qui ont programmé d’utiliser la technologie des semences génétiquement modifiées comme un moyen potentiel de contrôler la population mondiale par l’entremise du contrôle futur des ressources alimentaires».

La revue médicale, le Lancet, du 4 juin 1988, en page 1273, a relaté, également, la campagne de “vaccination anti-tétanique”, en Tanzanie (et, vraisemblablement, au Nigeria, également) avec 5 injections répétées périodiquement dans le corps des femmes âgées de 15 ans à 45 ans – et dans aucune autre classe de la population.

Il est à noter que ces campagnes OMS de “vaccination anti-tétanique” prescrivaient – seulement aux femmes de 15 à 45 ans – 3 injections durant les trois premiers mois et 2 injections ensuite. Alors qu’une vaccination anti-tétanique est supposée conférer une protection pour une vingtaine d’années.

L’une des plus hilarantes contre-intox annoncées par les Décodeurs du gang Décodex/Fakebook concerne, ainsi, le prétendu hoax/fakenews ainsi libellé: «On retrouve notamment toute une galaxie d’opposants à la vaccination… d’autres ont partagé des contenus conspirationnistes présentant par exemple les vaccins comme une manière de contrôler les naissances» ou encore «Les vaccins envoyés en Afrique contiennent-ils des agents anti-fertilité?».

Malheureusement, oui, pour les très nombreux millions de femmes vaccinées/stérilisées au Mexique, au Nicaragua, en Tanzanie, aux Philippines… – par l’OMS. Malheureusement, oui, pour le demi-million de femmes vaccinées contre le tétanos au Kenya en 2014/2015 par l’OMS avec des vaccins à haute teneur en une hormone stérilisante dénommée la gonadotrophine chorionique – ou hCG. [586]  [587]

Les campagnes de vaccination anti-tétanique, stérilisatrices de jeunes femmes pauvres, présentées sur le site web de l’Organisation Mondiale de la Santé – ou dans les articles de la Revue Médicale Britannique The Lancet – ne seraient-elles pas des manifestations patentes de promotion de la Haine en Ligne?

Faudrait-il imprimer ces textes, transparents de la Toile, et les faire avaler de force aux “journalistes” qui se sont auto-déclarés, sans garanties de contrefaçons, “Décodeurs de l’ImMonde”? (SOS, Nux Vomica!) Des Décodeurs qui sont en contact étroit avec l’Etat, et la Macronie, et avec le gang de Fakebook pour nous dépouiller de toutes nos libertés.

Et ce n’est que la petite partie immergée de l’iceberg d’un programme de vaccination génocidaire lancé par l’OMS dès 1972. Contrairement à ce que prétend la contre-intox intoxicante des Décodeurs, il existe des valises de dossiers concernant ce scandale eugéniste dont des articles dans la revue médicale le Lancet du 4 juin 1988 (pages 1273 et 1296) et du 11 juin 1988 (pages 1295 à 1298) – dont un article intitulé “Phase 1 Clinical Trials of a World Health Organisation Birth Control Vaccine”:

«Un vaccin de contrôle des naissances – incorporant un peptide synthétique antigène, représentant la séquence d’aminoacides 109-145 de la région terminale de la sous-unité β de la gonadotropine chorionique humaine (hCG-β) – a été soumis à la première phase de tests cliniques». [606] La seconde phase de ces essais cliniques fut organisée en Suède en 1994. [607]

Les Décodeurs criminels du Décodex peuvent se référer au rapport de l’OMS, l’Organisation des Massacreurs de la Santé, intitulé “Vaccines for Fertility Regulation”. Chapter 11, pages 177-198, Research in Human Reproduction, Biennial Report (1986-1987), WHO Special Programme of Research, Development and Research Training in Human Reproduction. WHO, Geneva 1988.”

Les Décodeurs criminels du Décodex peuvent, également, se référer aux rencontres suivantes organisées par l’OMS.

En 1989, il y eut un symposium à Genève intitulé “Vaccines for fertility regulation: the assessment of their safety and efficacy : proceedings of a Symposium on Assessing the Safety and Efficacy of Vaccines to Regulate Fertility” – dont les annales furent publiées par l’OMS. [588]

En juillet 1989, lors du 4ème Congrès International sur l’Immunologie Reproductrice, à Kiel en Allemagne, une conférence fut donnée avec le titre suivant “Linkage to a carrier was done to overcome the immunological tolerance to hCG”.

Les 17 et 18 août 1992, il y eut une rencontre à Genève intitulée “Fertility regulating vaccines : report of a meeting between women’s health advocates and scientists to review the current status of the development of fertility regulating vaccines”. [589] En 1993, l’OMS publia un rapport, d’une soixantaine de pages, sur cette rencontre interdisciplinaire – réservé à “une audience limitée” – intitulé “Fertility Regulating Vaccines”. [613] Cela ne s’invente pas, n’est ce pas?

En 1991, P. D. Griffin, de l’OMS, publia une étude intitulée “The WHO Task Force on Vaccines for Fertility Regulation. Its formation, objectives and research activities” – à savoir, “Le Groupe de Travail de l’OMS sur les Vaccins Régulateurs de Fertilité; sa formation, ses objectifs et ses activités de recherches”.

«Depuis 18 années, le Groupe de Travail de l’OMS sur les Vaccins Régulateurs de Fertilité, a soutenu des recherches fondamentales et cliniques se rapportant au développement de vaccins, destinés à la régulation des naissances, qui sont ciblés à l’encontre des gamètes ou de la pré-implantation de l’embryon. Ces recherches ont impliqué le recours à des technologies de pointe – dans les sphères de la chimie des peptides, de la production d’hybridomes, de la génétique moléculaire – tout autant que l’évaluation d’un certain nombre de nouvelles approches dans la sphère de la vaccinologie. Cet effort de collaboration internationale a produit un prototype de vaccin anti-HCG qui est, actuellement, en phase de tests cliniques et qui laisse espérer qu’une toute nouvelle méthode de contrôle des naissances pourrait être disponible d’ici la fin de cette décennie.» [590]

En 1994, P. D. Griffin, de l’OMS, publia une autre étude intitulée “Anti-fertility vaccines: Current status and implications for family planning programmes”. [616]

Griffin s’exprime en toute transparence et ce, d’autant plus, que tous ces programmes de stérilisation sont officiels et sous l’égide de l’OMS depuis 1972.

Son travail sur les vaccins stérilisateurs est également exposé sur le site de la Geneva Foundation for Medical Education and Research. [593] Le Groupe de Travail de l’OMS sur les Vaccins Régulateurs de Fertilité s’appelait, dès 1973, le Groupe de Travail de l’OMS sur les Méthodes Immunologiques de Régulation de la Fertilité. [611] Cela ne s’invente pas!

De plus, l’expression “Vaccin Anti-Fertilité” concoctée par la Fondation Rockefeller, fut remplacée, subséquemment, par une expression plus bureaucratique: “Vaccin de Régulation de la Fertilité”. La  Fondation Rockefeller, tout comme la Fondation Bill Gates, sont de très grands partenaires financiers de l’OMS. C’est la Fondation Rockefeller qui a orchestré, par exemple, des essais sur la stérilité mâle, en Chine, en Autriche, au Brésil avec le Gossypol. [612]

Les Décodeurs criminels du Décodex peuvent, également, se référer aux articles intitulés “Clinical profile and Toxicology Studies on Four Women Immunized with Pr-B-hCG-TT” (dans Contraception, Février 1976, pages 253 à 268” et “Observations on the antigenicity and clinical effects of a candidate antipregnancy vaccine: B-subunit of human chorionic gonadotropin linked to tetanus toxoid” (dans Fertility and Sterility, octobre 1980, pages 328 à 335).

Il m’est excessivement difficile d’imaginer que Stéphane Foucart, le chef d’escadrille des Décodeurs, ne soit pas conscient que son patois Franco-Sioniste n’est pas la seule langue écrite sur la planète. Surtout lorsqu’il s’agit d’occulter ce qui n’est plus occultable, à savoir une pléthore d’études en Anglais sur cette problématique très épineuse d’eugénisme patent.

Et quelques rares, même, en Français que les Décodeurs n’ont pas su trouver sur la Toile. Aujourd’hui, sur GIWY, il suffit, malgré la censure, de présenter ces quelques mots de recherche: vaccins, anti-HCG, fertilité, fécondité, naissance… et la pelote se débobine…

Jeff Spieler, le directeur de l’USAID (United States Agency for International Development), était présent lors du Congrès à Genève, en août 1992 et, dès 1986, il s’était exprimé avec une très grande clarté et transparence sur l’objectif fondamental de tous les vaccins anti-fertilité:

«Une nouvelle approche de la régulation de la fertilité se présente avec le développement de vaccins ciblés à l’encontre des substances humaines nécessaires à la procréation. Les candidats potentiels pour l’interférence immunologique incluent les hormones reproductrices, les antigènes des oeufs et du sperme ainsi que les antigènes dérivés de tissus foetaux ou embryonnaires… Un vaccin anti-fertilité doit être capable d’inhiber, sans danger et avec efficacité, une substance humaine qui, pour ainsi dire, doit être rendue antigénique. Un vaccin de régulation de la fertilité, de plus, doit générer et faire perdurer une immunité effective dans au moins 95% de la population vaccinée – un niveau de protection rarement atteint même avec les vaccins viraux et bactériens les plus performants. Cependant, alors que ces défis semblaient insurmontables, il y a juste quelques années, les avancées récentes dans la sphère de la biotechnologie – et plus particulièrement dans les disciplines de la biologie moléculaire, du génie génétique et de la production d’anticorps monoclonaux – permettent d’intégrer les vaccins anti-fertilité dans le champ du possible… Les vaccins interférant avec la fertilisation et la fonction spermatique pourraient être disponibles d’ici le début des années 1990… des recherches sont également indispensables dans le champ de la vaccinologie fondamentale afin de découvrir les meilleurs vecteurs protéiques et adjuvants et les meilleurs systèmes et processus d’injection. » [615]

En vérité, des ouvrages entiers et une multitude de thèses et d’études de docteurs en biologie ont été rédigés sur le thème des “vaccins de régulation de la fertilité”.

A ce point de l’exposé, puis-je me permettre une petite piqûre de rappel? Afin de réitérer l’intox (la fakenews) pour laquelle les Décodeurs officiels du Décodex/Fakebook, en relation étroite avec l’Etat Français, sont supposés proposer une contre-intox plausible. «On retrouve notamment toute une galaxie d’opposants à la vaccination… d’autres ont partagé des contenus conspirationnistes présentant, par exemple, les vaccins comme une manière de contrôler les naissances». [582]

Et voici, donc, l’une des réponses officielles des Décodeurs: «Ce n’est pas la première fois que des rumeurs visent des programmes de vaccination, les accusant de viser en réalité à faire baisser la natalité d’un pays. Des affirmations similaires ont ainsi été véhiculées dans les années 1990 au Mexique, en Tanzanie, au Nicaragua et aux Philippines pour tenter de discréditer les programmes de vaccination de l’OMS.» Et les Décodeurs de présenter une pirouette divertissante: «Au Pakistan, c’est le vaccin contre la poliomyélite qui a été accusé de rendre stérile ou d’inoculer le virus du sida, fantasmes qui ont conduit à une série d’assassinats de plusieurs vaccinateurs en 2012». [582]

Selon Stéphane Foucart de l’ImMonde, le faux-cul expert en journalisme chimérique – et chef d’une escadrille de prostitués en guise de serpillères journalistiques – tout ce que je viens d’exposer ne serait donc, ainsi, que des rumeurs visant à accuser de viser… et tentant de discréditer la vertueuse OMS.

Stéphane Foucart l’Eugéniste pourrait, en fait, accompagner les Verts et autres serpillères d’Europe-Ecologie dans leurs programmes de régulation forcenée des naissances, en France, pour « mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes », comme le proclamait, récemment, Yves Cochet. [614]

A propos, je n’ai pas le temps d’évoquer l’autre rumeur de vaccins porteurs du “virus du sida”. C’est un dossier regorgeant d’intox et, d’ailleurs, l’une de mes héroïnes, Lynn Margulis, croyait tout autant au Sida Africain qu’à Yahvé le Père Dément Extraterrestre envoyant, en migration, son fils unique Jésus sur Terre, pour la rédemption des péchés humains de non-respect des Autorités religieuses auto-proclamées…

Cet émigrant illégal, d’ailleurs, sur Terre, a très mal fini sa carrière de guérisseur miraculeux car il faisait de l’ombre aux épiciers colporteurs d’amulettes divines bénies par les grands prêtres.

Et en parlant de migrants Africains illégaux… un nouvel ancien virus vient de ré-émerger au coeur de l’Afrique et de l’Asie: c’est le poliovirus, de type 2, dérivé d’une souche vaccinale. Le type 2, dit sauvage, avait disparu du continent Africain mais il est en cours de réinstallation, pour mieux génocider ce continent, par le vecteur des vaccins anti-polio contenant toujours certaines souches du dit poliovirus, de type 2.  [632]

Des cas de ce poliovirus, de type 2, dérivés d’une souche vaccinale, ont été signalés en Syrie, en 2017. [634] Il s’agit dans ce cas de la souche cVDPV2, une version mutante du virus sauvage.

Pour toute définition de ce que certains entendent par “poliovirus dérivé d’une souche vaccinale”, voir la page en Français du site de l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire. [635]

Selon le 17 ème rapport du comité “Independent Monitoring Board” de la Campagne “Global Polio Eradication Initiative”: «Le virus de la polio induit par le vaccin est en cours de traverser l’Afrique tandis que le poliovirus, de type 2, dérivé d’une souche vaccinale, se dissémine, hors de contrôle, dans l’Afrique de l’Ouest en traversant les frontières géographiques et en soulevant des questions et des défis fondamentaux eu égard au processus d’éradication dans sa globalité. Ce virus est déjà endémique en République Démocratique du Congo avec des épidémies depuis plus d’une année. Les autres pays qui ont signalé des cas de virus du poliovirus, de type 2, dérivé d’une souche vaccinale, cette année, incluent: l’Angola, le Bénin, le Chad, la République Centrale Africaine, la Chine, l’Ethiopie, le Ghana, le Niger, le Nigéria, les Philippines, la Somalie, le Togo et la Zambie (données exactes au 29 octobre 2019). Des cas de virus de polio de type 1 induits par le vaccin ont déjà été signalés en Birmanie.» [633]

Ce rapport précise, également, en passant, que les populations deviennent de plus en plus méfiantes par rapport à toutes ces campagnes très néo-libérales (pour les multinationales de la Pharmacratie) de vaccinations obligatoires d’Etat…

 

Des Recherches sur les Vaccins de Stérilisation en France…

à l’Insu des Décodeurs du Décodex de l’ImMonde ?

Sur WikiStrike, Dominique Bellet, le 30 avril 2011, a présenté un article très long et circonstancié intitulé “Le point sur les vaccins pour le contrôle de la fertilité”.  Cet article évoque les divers types de vaccins anti-fertilité: les vaccins anti-hCG, les vaccins dirigés contre les protéines du sperme et les vaccins dirigés contre les protéines de l’oeuf.

«… A partir de 1974, un premier vaccin anti-hCG a été développé par le groupe de G.P. Talwar qui travaille à l’Institut National d’Immunologie de New Delhi. Ce vaccin « prototype » était constitué de la sous-unité hCGb couplée à l’anatoxine tétanique (AT). A la suite d’études encourageantes effectuées chez l’animal et notamment chez le babouin, les premiers essais cliniques chez la femme ont été effectués en 1976 dans cinq pays (Inde, Finlande, Suède, Chili et Brésil). Cependant, les taux d’anticorps observés chez un quart des sujets étaient trop faibles pour assurer une protection efficace. Cette faible efficacité pouvait être notamment due à l’emploi de l’AT comme protéine porteuse.

En effet, la réponse contre un antigène couplé à une protéine contre laquelle le sujet à déjà été immunisé induit un phénomène dénommé par les immunologistes « suppression épitopique » et conduit à une faible réponse contre l’antigène. La plupart des sujets étant immunisés contre l’AT, il apparaissait nécessaire de modifier la composition vaccinale de cette première formulation. A partir de 1986, l’équipe de G.P. Talwar a expérimenté de nouveaux vaccins basés sur la combinaison de chaines a ou b d’origine ovine et d’hCGb avec l’anatoxine tétanique et la chaine b de la toxine cholérique comme protéines porteuses.» [592]

On apprend, même, dans cet article de Wikistrike, que la France est activement impliquée dans ce type de vaccins anti-fertilité… Sans plaisanter? A l’insu des Décodeurs? Foucart peut-il enquêter sur les recherches effectuées, en France, sous l’égide de Jacques Testart, à l’INSERM, qui eussent pu tomber dans des mains peu scrupuleuses et très tentées par des vaccins eugénistes?

«En France, le groupe de J. Testart développe une autre approche basée sur les protéines du cumulus oophorus. Celui-ci est constitué par le massif de cellules de la granulosa qui entoure l’ovocyte et accompagne la gamète hors du follicule. L’expansion du cumulus s’accompagne de la rupture de ses jonctions cellulaires avec l’ovocyte et de la sécrétion d’un abondant matériel riche en acide hyaluronique qui va constituer la matrice intercellulaire. Les glycoprotéines du cumulus contribuent à la perméabilité de la zone pellucide de l’ovocyte et sont susceptibles de participer à la réaction acrosomique du spermatozoïde fécondant. Ces glycoprotéines constituent donc des immunogènes potentiellement actifs pour le contrôle de la fertilité et des essais d’immunocontraception in vivo chez la souris ont confirmé l’effet d’anticorps anti-cumulus: ceux-ci conduisent à une stérilité qui semble réversible. Les antigènes cibles de ces anticorps restent cependant à identifier ». [592]

Les Décodeurs du Décodex sont, même, invités – pour des informations compréhensibles pour leur niveau intellectuel et linguistique très peu développé – à se référer à l’ouvrage (2004) de Yolande Pelchat intitulé “L’obsession de la différence: récit d’une biotechnologie”.

«Avec la réorientation des travaux vers des vaccins ciblant les hormones sexuelles ou les gamètes se consolide une nouvelle description du système immunitaire et de son fonctionnement. La production d’auto-anticorps est décrite comme un processus physiologique normal. Émerge une autre forme d’auto-immunité délestée en quelque sorte de ses connotations pathologiques et autodestructrices. Au tournant des années 1990, c’est précisément cette description du système immunitaire que mettent de l’avant les promoteurs de la contraception immunologique – une description que l’un des chercheurs au Symposium de 1974 avait qualifiée de “tirée par les cheveux”. Quinze ans plus tard, la position adoptée par ce même chercheur est sensiblement différente: «un vaccin produit à partir de gamètes est totalement réalisable et… un tel vaccin remplira un rôle important dans la planification familiale et le contrôle de la population. La recherche dans ce domaine mérite qu’on lui accorde une grande priorité.» » Pages 120/121. Passages soulignés par Xochi au bénéfice des Décodeurs.

Il existe, également, un ouvrage de 526 pages, intitulé “Fertility Control” édité par S.L. Corson et R.J. Derman (CRC Press. 1995) qui décline, très précisément, toutes ces technologies de régulation de la fertilité… pour des applications réelles et concrètes.

Il existe, par ailleurs, une multitude d’études publiées sur le site web du Ministère US de la Santé, et émanant du monde entier, quant aux vaccins anti-fertilité. [594]  [596]  [597]  [598]  [599]  [600]  [602]  [603]  [610]

Certaines sont, même, très récentes et ne datent que de quelques années – par exemple 2014. [601]  [605] Et c’est en 2014, également, que les Evêchés Catholiques du Kenya ont fait analyser les vaccins anti-tétaniques de l’OMS afin de prouver que c’étaient, véritablement, des vaccins anti-fertilité de limitation des naissances. [604]

C’est, ainsi, que le Connaught Medical Research Laboratories fut impliqué dans la fabrication de ces vaccins anti-fertilité distribués au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines au début des années 1990. Aux Philippines, par exemple, ce sont 3,2 millions de femmes qui furent vaccinées avec de tels vaccins.

Le Connaught Medical Research Laboratories possède une réputation très sulphureuse au Canada car il est le principal acteur de l’énorme scandale de la contamination des Canadiens, vers 1985/1987, par du sang contenant du HIV. [608]  [609] Tout comme cela se passa en France, également. Business as usual…

Le Connaught Medical Research Laboratories fusionna avec l’Institut Mérieux en 1989, en plein scandale du sang contaminé Canadien, et se métamorphosa, en 1999, en l’entité Canadienne du groupe Pasteur Mérieux Connaught dans le porte-feuille de Rhône-Poulenc – qui est, depuis l’année 2015, sous le contrôle de Sanofi Pasteur.

Est-il, donc, bien clair que ce sont les Instituts Français de la Recherche Publique qui ont été impliqués, les premiers, dans ces vaccins anti-fertilité résolument eugénistes?

D’ailleurs ces recherches vont encore bon train. Par exemple, au 12 rue de Prony, à Paris, il existe une Organisation Mondiale de la Santé Animale. Dans sa Revue Scientifique et Technique – Office International des Épizooties (n° 26 de 2007), il existe un article, de Braid et de Hardy, intitulé “Vaccins pour le contrôle immunologique de la fertilité chez les animaux”. Et il semblerait bien que les humains soient aussi des animaux… et que tout cela pourrait fort bien s’avérer utile et même agréable… pour certains promoteurs de l’Eugénisme universel.

En fait, il existe aujourd’hui une pléthore de vaccins anti-fertilité qui sont utilisés chez les animaux – domestiques ou sauvages. En 2017, par exemple, il y eut une campagne de vaccins anti-fertilité chez les Eléphants Africains [617] et, en 2019, chez les Eléphants Asiatiques [618] car, dans certaines zones, ils seraient en surpopulation!!! Comme les poulets de l’élevage industriel? Faut-il vous l’envelopper ou est-ce pour lobotomiser de suite?

 

Les Contre-Intox Criminelles de Stéphane Foucart,

le Faux-Cul en Chef d’Espadrilles des Encodeurs

Dévissant de ses Fadaises Lobotomisantes

Peut-être Foucart, et ses Encodeurs, ne sont-ils pas conscients que toutes les études publiées sur les vaccins ne sont pas manipulées par la Mafia Pharmacratique et qu’il existe, encore sur la planète, un Domaine Public de chercheurs non vérolés et en quête de vérités – telle que Anita Hardon dans son étude de 1997 intitulée “Contesting claims on the safety and acceptability of anti-fertifity vaccines”. [595]

Il est à noter que sur la page “Les Décodeurs répondent à vos questions sur les vaccins”, [582] la Question n°13 “Bill Gates a-t-il déclaré que les vaccins sont la meilleure solution pour faire baisser la population?” conduit à une page sans contenu et sans réponse précise à cette question. A savoir, tout simplement, à une négation de cette affirmation, en quelques lignes, renvoyant à un article détaillé en Anglais sur la prétendue philosophie bienveillante de cet archi-criminel vaccinaliste… [583]

La bonne blague que voilà… et pourquoi pas un article circonstancié de décodage, en Hébraïque ancien, sur l’idéologie non-eugéniste, ou sur la non-idéologie eugéniste, de Bill Gates de par ses convictions religieuses dans l’idéal de la compassion “universelle”, et jewdicieuse, du Boddhisatva… Un Boddhisatva auto-séquestré, et auto-réfréné, selon le refrain, au coeur du Samsara, en attendant de guider une pléthore de milliards d’humains pleurnichards sur le chemin du Nirvana… qui n’en ont, d’ailleurs, rien à s’enlarmer. Une mutation du syndrome de Tikun Olam sous guise New-Age de Bouddhéité Satvique Universelle et Apostolique?

Il est à noter, également, que la Question n°8, « Le vaccin contre le papillomavirus va-t-il aussi devenir obligatoire?” suscite une réponse négative  du Décodex avec, même, des précautions d’usage qui s’avèrent très suspectes et qui frisent la tentative de sabordage… dans la mesure où je viens d’expliquer, dans des passages antérieurs de cet essai, que la Macronie souhaite légaliser l’obligation vaccinale avec le Gardasil ou Cervarix. En effet, les Décodeurs avouent que: «Par ailleurs, certains textes favorables ou défavorables à la vaccination obligatoire qui circulent aujourd’hui évoquent le cas du vaccin contre le papillomavirus, qui a suscité une certaine défiance en France ces dernières années.» [584]

Et le Décodex de renvoyer vers un article de l’ImMonde, de 2014, qui ne mâche pas ses mots…

«Jusqu’ici, il n’y a pas de preuve directe que cette vaccination permette d’éviter les cancers du col de l’utérus… Depuis sa commercialisation en 2006 et jusqu’au 20 septembre 2013, 5,5 millions de doses de Gardasil ont été vendues en France.Pendant cette période, 2 092 notifications d’effets indésirables ont été recensées par le centre de pharmacovigilance de Bordeaux, qui assure ce suivi ; dont 503 considérés comme graves, soit 24 %, et 4 décès. Le rapport fait en particulier état de 127 maladies auto-immunes, dont 17 cas de sclérose en plaques (SEP). Le pourcentage d’effets indésirables graves est plus élevé qu’aux Etats-Unis (24 % versus 7,9 %), de même pour la proportion d’atteintes neurologiques… Alors que la vaccination des jeunes filles fait débat, le fabricant du Gardasil défend depuis le début l’idée d’inclure les garçons, pour prévenir certains cancers masculins et pour diminuer la circulation des HPV. Pour l’instant, seuls les Etats-Unis recommandent de le faire. « Il y a forte pression du laboratoire, mais un obstacle au niveau de l’Agence européenne du médicament [EMEA] car l’efficacité protectrice du vaccin n’est pas reconnue pour les cancers anaux, encore moins pour les cancers oropharyngés », explique Daniel Floret, sceptique sur une vaccination des garçons. Sanofi Pasteur MSD a déposé de nouvelles études à l’EMEA, qui devrait rendre une décision prochainement». [585]

Que se passe-t-il chez les Décodeurs? N’auraient-ils pas tendance à Décoder de tous bords? Si la Macronie veut réellement verser trois millards d’euros dans les caisses de la Pharmacratie – par une obligation vaccinale dès 2020 – ne faudrait-il pas qu’elle épure encore, un peu plus, leur équipe de Décodeurs du Décodex de l’Immonde… qui semblent très critiques d’un vaccin que la Mafia génocidaire a universalisé sur toute la planète. Dès l’âge de 8 ans pour les fillettes aux USA, par exemple. Ou au Costa Rica, en juin 2019, par obligation d’Etat, pour toutes les jeunes filles scolarisées.

 

L’Holocauste Féminin sur Mode Gardasil

En France, le cancer du col de l’utérus impacte 6 femmes sur 100 000. En 2018, ce sont 1117 décès répertoriés suite à un cancer du col de l’utérus – à savoir 11 fois moins que de décès suite au cancer du sein qui impactent, pour la même année, 12 146 femmes. ll est responsable de 0,6% de la mortalité par cancer avec une mortalité de 1,8/100 000. [569]

Aux USA, le cancer du col de l’utérus impacte 7 femmes sur 100 000 et est responsable de 0,6% des décès de cancers – à savoir, 4000 décès annuels. Dans ce même pays, le cancer du sein impacte 124 femmes sur 100 000 et provoque le décès de près de 42 000 femmes annuellement.

En Australie, le cancer du col de l’utérus impacte 1,7 femmes sur 100 000 – à savoir environ 250 décès annuellement et 12 fois moins que de décès suite au cancer du sein.

En fait, l’augmentation récente du nombre de cancers de col de l’utérus est due à la vaccination systématique, au Gardasil, dans certains pays depuis 2006. [569]  [570]

Dans mon article d’octobre 2009, intitulé “Effets de Serres et Révolution Verte Eugénique”, [566] je dénonçai, déjà, le scandale du Gardasil et la corruption de son Prix Nobel afférent.

«Nous aurons tous noté la coïncidence “troublante” d’un prix Nobel de médecine donné, en 2008, à Harald zur Hausen, chercheur au centre d’Heidelberg, le découvreur des virus du papillome humain, à l’origine du cancer du col de l’utérus. Et ce en pleine campagne de vaccination contre le dit virus. Campagne de vaccination (avec des “vaccins transgéniques”, rappelons le) qui se traduit déjà par des dizaines de milliers de cas pathologiques et des décès de jeunes filles, le dernier en date le 27 septembre en Angleterre». [566]

Le Gardasil a été “fast-tracked”, à savoir propulsé, en 6 mois, en 2006, sur la scène publique, par la Food and Drug Administration, car les multinationales de la Pharmacratie (AstraZeneca, Merck, Sanofi Pasteur, et tutti quanti) étaient très pressées et très pressantes.

J’avais alors cité mes sources dans la presse Française tel que l’article du Figaro intitulé “Parfum de fraude à la Fondation Nobel” du 18 décembre 2008: «L’accusation la plus grave vise le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca, soupçonné, par la radio suédoise, [Sveriges Radio] d’avoir payé pour que l’allemand Harald zur Hausen, qui a découvert le papillomavirus (agent causal du cancer du col de l’utérus), reçoive le prix Nobel de médecine 2008, aux côtés des français Luc Montagnier et Françoise Barré Sinoussi (découvreurs du virus du sida). Le Pr Bo Angelin, du Karolinska Institute, membre votant du comité du prix Nobel de médecine, siège parallèlement au conseil d’administration d’AstraZeneca depuis le 25 juillet 2007. Selon le site Internet du magazine Scientific American, la firme lui a versé 30 000 dollars l’an dernier.» [564].

Le Papillomavirus humain, ou Virus Papilloma Humain, est le plus commun vecteur de ce que l’on appelle les maladies sexuellement transmissibles. En fait, la plupart des individus humains, sexuellement actifs, contractent ce virus au cours de leur vie – il se propage, en effet, par contact de peau et/ou par relation sexuelle.

Il existe plus de 150 souches répertoriées du Papillomavirus humain dont une quarantaine affectent les parties génitales. La plupart de cette quarantaine de souches ne représentent aucun danger à l’exception de 14 souches conférant certains risques collatéraux – mais avec, seulement, deux souches (16 et 18 qui représentent, par exemple, 70% de tous les cancers cervicaux) générant des risques de cancers avérés (anus, pénis, vagin, vulve, cervix et même oropharynx) lorsque leur impact est potentialisé par des co-infections de la sphère génitale.

Il est avéré que les femmes qui fument du tabac – ou plus spécifiquement les femmes qui libèrent des milliers de substances chimiques en fumant les cigarettes de l’Industrie du Tabac Génocidaire – ont 2,3 fois plus de risque de développer un cancer cervical.

En effet, cet article du Figaro, à l’époque, invitait ses lecteurs à croire que le papillomavirus possède une capacité intrinsèque à générer des cancers du col de l’utérus – ce qui est, totalement, erroné car l’émergence de tels cancers requiert une co-infection, à savoir une synergie entre le papillomavirus et d’autres virus ou bactéries, tels que la bactérie Chlamydia trachomatis ou encore le virus d’Epstein-Barr. On trouve, même, une confirmation, chez l’Inserm, dans un article de 2017, de la potentialité cancéreuse du virus d’Epstein-Barr. [568]

Au fait, ce virus Epstein-Barr n’a rien à voir avec le virus de l’autre Epstein, celui qui s’est suicidé dans sa cellule – avec la bandoulière virtuelle de son âme. Aujourd’hui, de nombreuses personnes se réjouiraient de voir Jeffrey Epstein à la Barre (des tribunaux de la Jewstice) pour causer de qui de droit et de qui de juste – mais il semblerait que les Justes en aient décidé autrement. N’est-ce pas? Car si Epstein ne s’est pas réellement suicidé, c’est donc un signe formel qu’il aurait préféré vivre. Et pourquoi donc?

D’ailleurs, le Procureur Général des USA, William Barr, n’avait manifestement pas envie, non plus, de voir Epstein à la Barre de ses tribunaux. Il vient de déclarer, en effet, que la mort de Jeffrey Epstein est la résultante d’une très, très, très longue série de coïncidences fortuites et malencontreuses.

Le décès de Jeffrey Epstein constitue un vrai miracle d’improbabilités statistiques totalement en phase avec le paradigme de l’Evolution Néo-Darwiniste aveugle, aléatoire et non intentionnée – de ses maîtres à chanter. D’autant plus que les petits os brisés, lors de son suicide apparent, ne le sont jamais, réellement, lors d’un suicide non apparent – donc avéré – par pendaison.

Le 3 décembre 2019 vient d’être publié aux USA un ouvrage, du très réputé journaliste Dylan Howard, dont le titre est “Epstein: Dead Men Tell No Tale”. C’est une lecture recommandée pour tous ceux qui se demandent encore si le couple Jeffrey Epstein/Maxwell était, vraiment, du très haut gratin sur fond de gruyère Maussade.

Le site Pharmacritique – spécialisé dans la dénonciation de la corruption, et du génocide, au coeur de la Pharmacratie – a publié, en décembre 2008, une analyse, très circonstanciée, de ce scandale intitulée “Gardasil et Cervarix : Astra Zeneca et la Fondation Nobel soupçonnées de corruption et conflits d’intérêts dans l’attribution du prix Nobel à Harald zur Hausen” dont voici quelques extraits:

«Le prix Nobel attribué à Harald zur Hausen est censé récompenser les recherches sur les papillomavirus, mais consacre surtout le triomphe des conflits d’intérêts qui entachent le Gardasil et le Cervarix depuis leur conception, et ce partout où des centres publics de recherche travaillent avec les firmes pharmaceutiques et adoptent les méthodes de ces dernières, au mépris de leur mission d’intérêt général. J’ai parlé dans un autre note [567] du réseau tentaculaire de conflits d’intérêts par lequel Merck, Sanofi Pasteur MSD et CSL ont imposé le Gardasil et empêché un vrai débat sur l’utilité de ce vaccin et son rapport bénéfices – risques.  [565]

«Les révélations, les soupçons et l’enquête concernent le Comité Nobel qui attribue les prix Nobel de médecine ainsi que la firme Astra Zeneca, qui tire elle aussi un grand profit commercial de l’attribution du prix à Harald zur Hausen.

Cela peut paraître étonnant au premier abord, mais nous verrons qu’elle perçoit des royalties pour des brevets et des droits de licence cédés aux firmes Merck, Sanofi Pasteur MSD et CSL, qui produisent et commercialisent les deux vaccins anti HPV : Gardasil et Cervarix. Comme nous l’apprend le journal allemand Die Tageszeitung (voir ici), Astra Zeneca reconnaît avoir perçu à ce titre 236 millions de dollars rien qu’en 2007.

…MedImmune, qui a co-financé les recherches de Harald zur Hausen, a vendu plus tard ses parts à GSK, tout en gardant des droits et donc des royalties. Cette société de biotechnologie a été rachetée par AstraZeneca. Quant à la firme GSK, elle a cédé certaines parties de la technologie sous-jacente à Merck. Ce qui fait que MedImmune – donc AstraZeneca – a droit à des royalties conséquentes à la fois pour le Cervarix et pour le Gardasil, comme nous le confirme un analyste du marché pharmaceutique.

On comprend maintenant en quoi Astra Zeneca a des intérêts financiers presque tout aussi colossaux que Merck, Sanofi Pasteur MSD et CSL dans le Gardasil et le Cervarix… Comme le révèlent la radio suédoise ainsi que plusieurs journaux allemands (Badische Zeitung, Süddeutsche Zeitung, etc.) et quelques sites anglophones (BNet Pharma blog, Pharmalot, Newsmax), Astra Zeneca a versé indirectement de grosses sommes d’argent à deux filiales de la Fondation Nobel ; il est question de plusieurs millions de dollars, même si le contenu du contrat reste secret, selon le journal suisse Neue Zürcher Zeitung.

Astra Zeneca sponsorise deux sociétés de la Fondation Nobel : Nobel Web et Nobel Media, qui lui reconnaissent un rôle “éducatif” Nobel Web s’occupe du site web de la Fondation (nobelprize.org), tandis que Nobel Media gère les droits médiatiques et les relations avec les media pour tout ce qui touche à la Fondation et aux prix Nobel. Un porte-parole d’Astra Zeneca a déclaré à Newsmax que le financement de ces deux filiales ne serait destiné qu’à aider à la popularisation des découvertes médicales et des traitements qui en résultent… Et nous sommes priés de croire que la firme n’agit que par philanthropie et ne pense nullement à instrumentaliser le prix Nobel pour ses intérêts financiers… Nobel Web et Nobel Media n’auraient aucune influence sur le choix des lauréats.»  [565]

En 1999, AstraZeneca a fusionné avec Novartis (une fusion en 1996 de Sandoz et de Ciba-Geigy) pour former la multinationale Syngenta qui a été rachetée par ChemChina, à savoir l’Etat Chinois, en 2018 pour 43 milliards de dollars. Syngenta constitue l’une des multinationales les plus criminelles et génocidaires sur la planète.

Il n’existe aucune preuve que ce vaccin protège contre le cancer du col de l’utérus mais il existe de très nombreuses preuves quant à la dévastation sanitaire et génocidaire que ce vaccin est en train de générer dans le monde entier – chez les femmes et chez les hommes puisque le même type de vaccins est injecté dans les enfants et adolescents mâles. 

 

Espèces Botaniques Médicinales Réputées Thérapeutiques

à l’Encontre du Cancer du Col de l’Utérus

La plupart des individus porteurs de ce virus s’en débarrassent naturellement au bout de deux années – dont 70% au bout d’une année.

Un régime alimentaire renforcé en Acide folique et en Vitamine B12 réduit de 80% l’impact des infections dues au Papillomavirus et des cancers cervicaux. Des substances réputées efficaces à l’encontre de ces cancers sont, également, le CBD (Cannabidiol), la Quercétine, la Vitamine C, la Curcumine, la Lutéoline, le Resvératrol, l’Acide Gallique, l’Isoliquiritigénine, la Naringine, etc.

Voici une liste d’une cinquantaine d’espèces botaniques médicinales réputées thérapeutiques à l’encontre du cancer du col de l’utérus: Nigella sativa, Ocimum gratissimum, Rubus occidentalis, Scutellaria baicalensis, Codonopsis pilosula, Panax ginseng, Astragalus membranaceus, Angelica sinensis, Artemisia princeps, Zingiber officinale, Solanum nigrum, Artemisia afra, Artemisia annua, Cinnamomum cassia, Salvia miltiorrhiza, Glycyrrhiza glabra, Astragalus mongholicus, Trichosanthes kirilowii, Curcuma longa, Chelidonium majus, Melia azedarach, Silybum marianum, Atractylodis macrocephala, Camellia sinensis, Withania somnifera, Paeonia lactiflora, Pelargonium sidoides, Urtica dioica, Commiphora mukul, Terminalia chebula, Ginkgo biloba, Ocimum tenuiflorum, Rubia cordifolia, Centella asiatica, Artemisia absynthium, Bacopa monnieri, Gymnema sylvestre, Terminalia arjuna, Hypericum perforatum, Ligusticum porteri, Angelica archangelica, Phytolacca americana, Asparagus racemosus, Turnera diffusa, Elletaria cardamomum, Hydrastis canadensis.

Toutes ces espèces médicinales sont disponibles, à savoir librement accessibles sur le marché international – et de plus certifiées bios. Leurs propriétés anti-cancéreuses ont été validées tout autant traditionnellement, par les tradi-praticiens, qu’en laboratoires lors de recherches très récentes qualifiées de “Scientifiques”. Il est à noter que toutes ces espèces botaniques sont, également, des Plantes Médicinales Maîtresses pour soigner le cancer du sein ainsi que les autres cancers de la zone uro-génitale.

Il est, ainsi, à la portée de tout un chacun d’en confectionner des Teintures-Mères alcooliques. Même lorsqu’il est impossible d’obtenir de l’alcool certifié bio à 95° – du moins, en France, sous la dictature Pharmacratique – il est toujours possible de confectionner des Teintures-Mères alcooliques à base de cognac ou d’un autre alcool à 40/45°. Je ne peux que répéter qu’il est scandaleux qu’il soit impossible, légalement, d’acheter de l’alcool à 95° en France alors qu’aux USA, par exemple, un tel alcool à 95°, certifié bio, est disponible pour 30 dollars le litre – à base de raisin, de blé ou de maïs.

Xochi. Le 8 Décembre de l’An 02 des Gilets Jaunes.