Los Cantos de Xochi: Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale!

Ce canto – mon premier conte de fée, un artifice de conte, un conte de Grimes anti-fakes, à l’encontre de tous ceux qui s’antiffent dans nos vies – et je vais en rester là, pour aujourd’hui, car j’ai d’autres oeufs à fouetter – a pour intention déclarée d’inciter le peuple à l’Insurrection à l’encontre de toutes les obligations vaccinales et de l’inciter à orchestrer des actions collectives en Justice – si tant est que les tribunaux ne soient pas tous vérolés et verrouillés – à l’encontre de l’Etat Français, de la Mafia de la Pharmacratie et de tous les criminels des Médias qui sont les ovifères de la lobotomisation, de la stérilisation et de l’eugénisme vaccinal et pharmacratique. C’est un défaut de câblage tel que, pour paraphraser un poète maudit, «la vérité, en termes humains, possède une demie-vie de cinq secondes». C’est la faille de la psychologie humaine sur laquelle surfe – en laquelle s’engouffre – Fakebook selon les aveux mêmes de son co-fondateur, Sean Parker – un expert en parquage de volailles.

Faut-il préciser que ce conte anti-fakes est, également et résolument, un appel à une Insurrection des Consciences – si je puis me permettre cet emprunt à un écrivain célèbre – à l’encontre de la machine de propagande globale que représente Fakebook – le partenaire incontournable de toutes les officines d’Etats chargées de chasser le naturel. Chez tous les Fakebookés, le cerveau languit à force de tourner en boucles et en rond: il est Fakebouclé. Chez tous les Fakebookés, le cerveau est bouchonné à force d’inséminations chimériques: il est Fakebouché. Chez tous les Fakebookés, le cerveau est grillé par une overdose constante de stimuli sensoriels – insensés: il est Fakeboucané. Chez tous les Fakebookés, le cerveau sur mode “like” est plongé dans une auto-flagellation constante – j’aime, je te hais: il est Fakeboukémissaire. Tous les Fakebookés savent, intuitivement, qu’un oeuf qui roule n’amasse pas mousse – un reliquat de la nature sauvage qui perdure chez tous les individus normaux à l’exception des psychopathes invétérés. Continuer la lecture

Décodage du double tabou imposé sur les substances guérisseuses, visionnaires et sacrées

 

L’objectif déclaré, et transparent, de mon blog “Xochipelli”, est de mettre en lumière, fondamentalement, le tabou qui prévaut, depuis très longtemps, sur les substances et préparations guérisseuses, visionnaires et sacrées de la Biosphère Gaïenne,

que nous offrent les champignons, les plantes, les animaux, les minéraux…

Dans cette présente déclaration d’intention, je me fonde essentiellement sur la mise en exergue du tabou inversé, ou double tabou, ainsi qualifié par le Métahistorien John Lash – dont j’ai traduit l’intégralité de l’oeuvre écrite, sur mon site Liberterre et en publications. Ce double tabou a été imposé, par des psychopathes déments, à une partie de l’humanité d’alors, à savoir durant l’émergence de certaines tribus, ou sociétés, environ un millier d’années avant notre Ere, que l’on hésiterait, d’ailleurs, à qualifier de civilisations – du moins eu égard à leurs organes de contrôle.  Continuer la lecture